DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce soir ou demain: un policier va mourir en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Jeu 06 Déc 2007, 11:41

Villiers-le-Bel: Un magistrat français prévoit la guerre civile…

Citation :
Dans les banlieues, le pire reste à venir

Par Jean de Maillard (Magistrat) 12H27 28/11/2007

J’avoue que je n’aimerais pas être aujourd’hui au gouvernement. Ni d’ailleurs habiter Villiers-le-Bel. Ni moins encore être CRS. Je crains en effet que les nuits d’émeutes de Clichy-sous-Bois, il y a deux ans, ne soient que le hors-d’oeuvre de ce que nous allons déguster dans les temps prochains.

Je ne cherche pas à mettre de l’huile sur le feu, de toute façon ces lignes n’ont heureusement aucune chance d’être lues dans le 9-3 et autres cités dont notre belle France a parsemé ses paysages sub-urbains. Mais je crois qu’il va falloir quand même appeler un chat un chat. Qu’on incendie deux écoles, une bibliothèque, un commissariat, un garage et quelques autres bâtiments dont la liste est déjà oubliée, outre quelques dizaines de véhicules par jour, nous y étions habitués. C’est devenu presque une routine.

En revanche, la seconde nuit de Villiers-le-Bel marque une escalade dont les médias et le gouvernement ne voudront sans doute pas faire la publicité, mais qui risque d’être le point de départ d’une nouvelle étape: l’utilisation des armes à feu. A vrai dire, la surprise n’est pas que les émeutiers commencent à les sortir, mais d’une part qu’ils ne l’aient pas fait auparavant (à part un essai passé presque sous silence il y a deux ans) et d’autre part qu’ils se contentent encore de fusils de chasse et de pétoires à grenaille. Car les banlieues sont armées depuis longtemps et les caches contiennent de belles armes de guerre, bien mortelles comme il faut, auxquelles les gilets pare-balles de dotation ne résisteront pas.

Autant dire que la situation est explosive dans tous les sens du terme. Il semble que, d’émeute en émeute, les techniques se durcissent, les méthodes se professionnalisent et que les policiers et gendarmes devront très prochainement affronter, si ce n’est déjà le cas, des experts en guérilla urbaine qui n’auront aucun scrupule à faire usage de leurs armes contre les forces de l’ordre. Avec les conséquences qu’hélas on imagine.

Que vont faire les pouvoirs publics? Vont-ils minimiser la gravité des faits, comme ils l’avaient fait en 1994 quand les marins-pêcheurs avaient incendié le Parlement de Bretagne et tiré avec des harpons sur les forces de l’ordre? Vont-ils décréter un nouvel état d’urgence? Vont-ils noyer les banlieues sous les crédits d’un nouveau plan Marshall, mille fois annoncé et jamais réalisé?

Le problème est, une fois de plus, qu’on aura attendu au-delà du dernier moment pour affronter une réalité devenue ingérable. Depuis des années, on a démobilisé la justice et on lui a ôté ses moyens: il paraissait plus utile de la confiner aux excès de vitesse et aux violences conjugales (Outreau a mis un frein à une autre de ses prédilections: les agressions sexuelles intrafamiliales) que de la voir s’occuper des grandes délinquances qui érodent irrémédiablement mais insensiblement notre société. Aujourd’hui, les trafics en tous genres fleurissent sous le nez de policiers et de juges consternés, qui comptent les coups et relèvent les morts après les règlements de comptes. Là, les kalachnikovs et les 38 spécial sont entre les mains des voyous, qui ne s’en servaient qu’entre eux jusqu’à présent, mais qui s’en soucie?

Si, quand même: le ministre de l’Intérieur vient de créer un fichier national des armes à feu. Quand il fonctionnera, on aura une centralisation des armes détenues par les personnes qui disposent d’une autorisation. Pour celles qui sont dans les caves des cités, il faudra encore attendre. A moins qu’elles ne soient déjà sorties d’elles-mêmes et que l’irrémédiable ne soit commis.

Je crois que ce que je vais dire va choquer, et je ne le fais pas de gaieté de cœur, ni par provocation, car l’heure me semble grave. Mais je suis persuadé que nous avons encore eu de la chance jusqu’à présent, que les voyous et futurs tueurs des banlieues n’aient pas encore osé faire usage de leur puissance de feu. J’espère que les pouvoirs publics prendront conscience de l’imminence des drames et surtout qu’ils chercheront enfin des solutions. Je ne voudrais pas être à leur place, car la marge de manœuvre, s’il en existe une, sera étroite. Certes, il faudra impitoyablement châtier, si on les arrête, les auteurs de ces événements. Mais la répression ne résout rien à long terme.

Et il faut aussi cesser de rêver, à gauche et ailleurs: la police de proximité n’est pas non plus la panacée, car on ne greffe pas une police communautaire sur une société à ce point malade et éclatée, dont ses membres sont en rébellion ouverte avec la société. La police est un moyen, pas une solution. Les éducateurs ne seront pas plus utiles: on ne guérit pas le cancer avec un placebo. Arroser les caïds avec des subventions pour acheter la paix armée sera peut-être la voie choisie: elle ne nous donnerait qu’un court répit. Reste-t-il une autre solution? Je l’ignore, et je suis bien content de ne pas être au gouvernement.
http://www.rue89.com/2007/11/28/dans-les-banlieues-le-pire-reste-a-venir

(via Bafweb Idea )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Ven 07 Déc 2007, 02:46

Citation :
Silence sur des émeutes toujours présentes

Des affrontements ont opposé une cinquantaine de personnes aux forces de l'ordre pendant deux heures hier soir, cité Rougemont à Sevran (Seine-Saint-Denis). Appelées peu avant 23H00 pour une voiture brûlée, les forces de l'ordre ont été la cible "dès leur arrivée" de deux jets de cocktails molotov.

Les policiers ont poursuivi les criminels. Ils les ont rattrapé dans un immeuble où la police, guidée par une forte odeur de cannabis, a saisi dans un appartement 1 kg de résine de cannabis, 5000 euros en liquide et l'attirail nécessaire à la découpe de la résine. Drogue et émeutiers seraient-ils liés ?...

Pendant que certains policiers procédaient à 3 interpellations, d'autres, restés en bas de l'immeuble, ont été pris à partie par un groupe d'individus armés de projectiles divers, de pierres surtout.

Michel Janva

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/12/silence-sur-des.html


Citation :
Affrontements avec la police dans une cité de Sevran mercredi soir

Saget/AFP Des affrontements ont opposé une cinquantaine de personnes aux forces de l'ordre pendant deux heures mercredi soir, cité Rougemont à Sevran (Seine-Saint-Denis), au moment où des officiers interpellaient trois hommes, a-t-on appris jeudi de sources policières.

Appelées peu avant 23H00 pour une voiture brûlée rue Delacroix, les forces de l'ordre ont été la cible "dès leur arrivée" de deux jets de cocktails molotov, a relaté un policier.

Les policiers ont poursuivi ceux qui apparemment ont lancé les engins incendiaires. Ils les ont rattrapé dans un immeuble où la police, guidée par une forte odeur de cannabis, a saisi dans un appartement 1 kg de résine de cannabis, 5.000 euros en liquide et l'attirail nécessaire à la découpe de la résine.

Pendant que certains policiers procédaient aux interpellations, trois au total, et aux premières constatations, d'autres, restés en bas de l'immeuble, ont été pris à partie "de façon sporadique mais répétée" par un groupe d'individus armés de projectiles divers, de pierres surtout. Le calme est revenu au bout d'une heure trente à deux heures, selon les sources policières.

Au cours de l'opération, un policier "s'est légèrement blessé au genou", selon une source policière. Une première source policière avait mentionné un blessé léger du côté policier.

A Sevran, le volume des affaires de stupéfiants réalisées par la police a triplé en un an, passant de 160 à 450 affaires, faisait-on remarquer de même source.

Cette intensification de la lutte contre le trafic de cannabis, essentiellement, très prégnant aux Beaudottes et à cité Basse, a accentué ces derniers mois la guerre de territoires entre trafiquants.

http://www.metrofrance.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Acri



Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Mar 11 Déc 2007, 20:55

Un engin sol-air de l'armée française contenant 5 kilos d'explosif vient d'être retrouvé dans le Val-de-Marne. Et début novembre, c'était un lance-roquette antichar modèle 72 LAW. Tous les membres de forces de l'ordre touchés par des tirs à Villiers-le-Bel ont été atteints par des munitions de chasse. La plupart du temps par des plombs, mais il semble probable que l'un ait été atteint par une balle de type Brenneke, destinée au gros gibier.

On se souvient de la découverte, en septembre 2003 à Montreuil, de pistolets-mitrailleurs tchèques de marque Scorpio, et de la saisie récente, dans la Cité de l'Etoile à Bobigny, de deux fusils de snipers provenant d'ex-Yougoslavie. Depuis quelques années, des fusils d'assaut russes kalachnikov sont régulièrement récupérés en France.

L'Observatoire national de la délinquance observe une augmentation de 9,5 % des armes saisies de 2005 à 2006 sur le territoire français. Là encore, il s'agit pour l'essentiel d'armes utilisées par la grande délinquance telles que le colt 45 (11,43 mm) ou le P 38 (9 mm Parabellum). Le 25 octobre dernier, une balle de kalachnikov a fini sa course dans le mur d'une école primaire en Seine-Saint-Denis.


source
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Lun 24 Déc 2007, 16:26

Xavier Raufer : une crise criminelle grave niée par les élites françaises




Xavier Raufer est chargé de cours à l’Institut de Criminologie de Paris depuis 1987, chargé de cours au DESS Paris II/Ecole des Officiers de la Gendarmerie nationale/EOGN-Melun, Directeur des études du Département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines.

posté par PM


http://www.bafweb.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Mar 25 Déc 2007, 22:31

Banlieues pourries : qui est responsable ?



posté par PM

http://www.bafweb.com/2007/12/25/banlieues-pourries-qui-est-responsable/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Jeu 10 Jan 2008, 23:10

Zemmour - Tribalisation de la France

Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Ven 11 Jan 2008, 22:17

Il n'y a pas que la France :

Citation :
Bilan de la Saint-sylvestre : les musulmans des Pays-Bas ont brûlé 22 écoles.



Les jeunes, gavés de haine anti-occidentale, ont battu des records le soir du réveillon: 800 objets brûlés à La Haye et 22 écoles pulvérisées. Voir l’article de Libération.

A titre de rappel, voici la liste des attaques perpétrées par la jeunesse musulmane en Europe ces derniers mois.

En octobre, de graves violences avaient eu lieu à Amsterdam suite à la neutralisation d'un islamiste ayant attaqué au couteau des policiers. Une partie de la jeunesse musulmane, largement solidaire dans le quartier de l'islamiste, avait "vengé" le martyr en brûlant et cassant. L'article.

Vivement une politique de civilisation en Europe.

http://www.islamisation.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Ven 11 Jan 2008, 22:35

L'interview d'Alain Sanders rejoint tout-à-fait le témoignage d'une de mes amies, laquelle a assisté progressivement à la dégradation de tout un quartier où elle habitait, dans une ZUP de la métropole lilloise...

L'architecte avait imaginé un ensemble de logements sociaux fort bien faits et agréables à vivre, sans rien de la monotonie qu'on trouve généralement dans les "cités" ; et malgré tout, certains (?) habitants de ce quartier se sont mis petit à petit à tout dégrader...C'est incompréhensible ! Pourtant, tout avait été vraiment bien conçu au départ, pour une véritable qualité de vie ; les logements étaient bien fichus et à taille humaine, et l'ensemble était harmonieux, joli à voir...

Est-ce parce que les gens n'étaient pas propriétaires ? Je ne sais pas...Toujours est-il qu'il y a bien eu quelques individus qui ont été à l'origine de ces dégradations, au détriment des autres...

Mais comment peut-on donc s'évertuer à enlaidir son propre environnement, alors que la plupart des humains font le contraire, et aiment à soigner leur cadre de vie ? C'est cela qui me dépasse...

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Ven 11 Jan 2008, 23:23

Puisqu'on parle de la St Sylvestre :

Voitures brulées la nuit du jour de l’an : enfin les vrais chiffres

Posté le 10 January 2008 | Auteur : François

Jt du 1/1/08




Info parue le 10/1/08 :

31/12: bilan/voitures brûlées en hausse Quelque 878 véhicules ont été brûlés au cours de la nuit du 31 décembre 2007 au 1er janvier 2008, selon un bilan actualisé à la hausse par le ministère de l’Intérieur après la révélation de nouveaux chiffres par Europe 1 : après son propre comptage ce matin, la radio avançait que “au moins 746 véhicules” avaient été incendiés au cours de cette nuit de la Saint-Sylvestre.

Selon le ministère, le bilan est en “baisse de 9,7%” par rapport à l’année précédente, contrairement à ce qu’indique la radio, qui évoque une hausse de 10%.

source

http://www.fdesouche.com/?p=1220
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Lun 11 Fév 2008, 16:09

Citation :
Sans commentaires !

Depuis trente ans, les gouvernements ont tenté de traiter les difficultés des banlieues et quartiers sensibles par une succession de plans:



1977: un programme "Habitat et vie sociale" prévoit des améliorations de logements.
1981: après l'agitation à Vénissieux, lancement de la politique de Développement social des quartiers (DSQ) et création des zones d'éducation prioritaires.

1983: création du Conseil national de prévention de la délinquance et de la mission "Banlieues 89".

1988: Michel Rocard crée le Conseil national des villes et le Comité interministériel des villes.

1989: plusieurs centaines de contrats de DSQ sont signés.

1990: après des troubles à Vaulx-en-Velin, création du ministère de la Ville et du Droit au logement par la loi Besson.

1991: la loi d'orientation pour la ville impose la mixité sociale avec 20% de logements sociaux dans les agglomérations de 200.000 habitants.

1992: Bernard Tapie, ministre de la Ville, lance les grands projets urbains pour une dizaine de cités.

1993: plan d'urgence du gouvernement Balladur qui débloque 5 milliards de francs, puis 10 milliards sur 4 ans.

1995: Jacques Chirac dénonce la "fracture sociale" et annonce un "plan Marshall" pour les banlieues qui devient, en 1996, le Pacte de relance pour la ville avec des zones franches et les emplois de ville.

1999: création des contrats d'agglomération ou de pays et de 50 grands projets de ville. Lionel Jospin présente un plan "de rénovation urbaine et de solidarité" de 20 milliards de francs sur six ans, destiné aux 250 sites en contrats de ville.

2000: la loi SRU (Solidarité et Renouvellement urbain) taxe les communes qui n'ont pas 20% de logements sociaux.

2001: nouveau plan de 5,34 milliards d'euros sur 5 ans pour les quartiers difficiles.

2002: un plan de rénovation urbaine vise la démolition, la construction ou la réhabilitation de 600.000 logements sociaux en 5 ans, pour 30 milliards d'euros.

2005: création des préfets pour l'égalité des chances, chargés d'animer le milieu associatif et l'ensemble des acteurs de l'intégration, les dispositifs de l'Etat pour l'emploi, l'accompagnement éducatif, le logement et la rénovation urbaine, les transports ou la prévention des violences.

2007 ???

http://www.batiweb.com/news/a.asp?ref=08021002

(via LV Idea )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Ce soir ou demain: un policier va mourir en France   Sam 16 Fév 2008, 02:46

Le plan banlieue démonté en 4 minutes

Posté le 15 février 2008 | Auteur : BDS

En 30 ans, au moins 200 milliards de francs partis en fumée pour favoriser l’intégration.



http://www.fdesouche.com/?p=1825


Les français fuient la mixité sociale

Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
 
Ce soir ou demain: un policier va mourir en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Poème] Si je devais mourir ce soir.
» Si je devais mourir ce soir.
» Vis comme si tu devais mourir demain
» ce soir,ça va être calme sur ace!
» Ghost wisperer saison 5, c'est ce soir!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: