DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vincent Humbert voulait-il mourir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne



Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 21:56

Petrum a écrit:
Je vous cite Florence :

Citation :
Vincent Imbert est mort dans l'accident, il a été artificiellement ressuscité à l'hôpital au prix d'une demi survie, avec un cerveau à moitié mort par manque d'oxygène.

A quoi bon ?

C'est cela qui me fait réagir.

Il était en état de mort clinique, à son arrivé aux urgences.

Tout médecin qui se respecte, sait que le cerveau commence à se détériorer au bout de 3 minutes sans oxygène et que au bout de quinze minutes, le cerveau est tellement abîmé, que c'est quasiment une "plante verte"* que l'on est en train de sauver, Vincent Imbert à été réanimé bien au delà des 15 minutes, le médecin qui la réscucité savait bien ce qu'il était en train de faire, de fabriquer un mort vivant.

*terme utilisé par Vincent lui même
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 21:58

Arnaud Dumouch a écrit:
Avoir 87 ans et Florence-Yvonne comme aide-soignante:


un vrai tremplin vers le Père.

Comment vider le centre de Berck consacré aux grands handicapés de la route ?


Réponse: Engager Florence-Yvonne...

Cela t'amuses de déformer mes propos ? :evil:

Tu lui aurais fait quoi toi à Vincent ? tu lui aurais donné la fessée ? histoire de lui apprendre à vivre ? :twisted:


Dernière édition par le Mar 04 Déc 2007, 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 21:59

cébé a écrit:
On était dans l'acharnement thérapeutique pour Vincent Humbert ?
.. en lisant les témoignages sur ce fil, j'avais cru comprendre que justement non ... on ( l'hôpital, les médecins qui le suivaient) allait le placer dans une structure pour le prendre en charge et lui offrir un espace adapté à son cas, parce que plus rien ne pouvait être fait, médicalement parlant, pour lui rendre sa vie d'avant l'accident.
Corrigez-moi si je me trompe.

Tu as vu le film ? tu as lu le livre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 22:00

pour moi, c'est clair.
L' euthanasie ne peut etre qu'une exeption. Dans les cas, très rares, ou il n'y a rien à faire pour SOULAGER. Dans ces cas la, je crois que la vie n'est plus une vie...ça devient un enfer; il faut alors touver une solution.

Mais autrement, dans la majorité des cas, quand on peut aider à supporter, psychologiquement ou physiquement, je suis convaincu qu'il faut le faire. Il faut toujours aller dans le sens de la vie...et toujours chercher à grandir davantage, à comprendre davantage, a aimer davantage...
Pour moi, c'est un devoir. Je ne rejetterai jamais ce qui m'a été donné.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 22:03

Toniov a écrit:
pour moi, c'est clair.
L' euthanasie ne peut etre qu'une exeption. Dans les cas, très rares, ou il n'y a rien à faire pour SOULAGER. Dans ces cas la, je crois que la vie n'est plus une vie...ça devient un enfer; il faut alors touver une solution.

Mais autrement, dans la majorité des cas, quand on peut aider à supporter, psychologiquement ou physiquement, je suis convaincu qu'il faut le faire. Il faut toujours aller dans le sens de la vie...et toujours chercher à grandir davantage, à comprendre davantage, a aimer davantage...
Pour moi, c'est un devoir. Je ne rejetterai jamais ce qui m'a été donné.

L'euthanasie, ne doit être que l'ultime solution, quand tout ce qui était humainement possible de faire à été fait (ou au moins tenté) et uniquement sur la demande expresse et réitérée de la personne concernée.

Cela doit être l'exception, le dernier recours.

J'aurais voulu être là pour Vincent, je me serais battue pour lui trouver au moins une raison de vivre encore.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 22:10

florence_yvonne a écrit:
Toniov a écrit:
pour moi, c'est clair.
L' euthanasie ne peut etre qu'une exeption. Dans les cas, très rares, ou il n'y a rien à faire pour SOULAGER. Dans ces cas la, je crois que la vie n'est plus une vie...ça devient un enfer; il faut alors touver une solution.

Mais autrement, dans la majorité des cas, quand on peut aider à supporter, psychologiquement ou physiquement, je suis convaincu qu'il faut le faire. Il faut toujours aller dans le sens de la vie...et toujours chercher à grandir davantage, à comprendre davantage, a aimer davantage...
Pour moi, c'est un devoir. Je ne rejetterai jamais ce qui m'a été donné.

L'euthanasie, ne doit être que l'ultime solution, quand tout ce qui était humainement possible de faire à été fait (ou au moins tenté) et uniquement sur la demande expresse et réitérée de la personne concernée.

Cela doit être l'exception, le dernier recours.

J'aurais voulu être là pour Vincent, je me serais battue pour lui trouver au moins une raison de vivre encore.
Nous sommes daccord, Florence Yvonne. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 22:28

florence_yvonne a écrit:


Tu as vu le film ? tu as lu le livre ?

Suis-je obligée de l'avoir vu et d'avoir lu le lire pour savoir suivre ce fil de discussion ?

Pour te répondre : non, je n'ai ni vu le film (je n'en regarde quasi jamais) ni lu le livre et ne compte pas le faire.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 22:47

à supprimer


Dernière édition par le Mar 04 Déc 2007, 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 22:49

cébé a écrit:
florence_yvonne a écrit:


Tu as vu le film ? tu as lu le livre ?

Suis-je obligée de l'avoir vu et d'avoir lu le lire pour savoir suivre ce fil de discussion ?

Pour te répondre : non, je n'ai ni vu le film (je n'en regarde quasi jamais) ni lu le livre et ne compte pas le faire.

Oui, tu l'es, j'avais prévenu, et si tu comptes ni voir le film, ni lire le livre, c'est que le sujet ne t'interresse pas tant que ça :evil:

florence_yvonne a écrit:
Mais bien sur, cher Olivier, c'est tellement plus facile de juger, quand on ne veux pas savoir, regardes-tu toujours ailleurs quand les gens souffrent ? as-tu peur que la vue du malheur te fasse changer d'avis ? es-tu si peu sur de tes conviction que tu sois incapable de les remettre en question ?

Je vous précise que le téléfilm, se contente de raporter les faits et uniquement les faits.

Je vous le dis tout net, cela ne sera pas la peine de venir discuter du sujet si vous n'avez même pas pris la peine de regarder le téléfilm :evil:

ce n'était pas sufisament clair ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 22:54

à Arnaud

sur le mariage

je cite (CNRS)

""" L'Auteur ( Philippe Aries ). tente d'expliquer comment on est passé du mariage avec droit de répudiation (au moins de la femme) à un mariage indissoluble, sans doute pendant le Haut Moyen Age. Une tendance à la stabilisation du mariage existait à Rome avant l'influence chrétienne.

Suivant G. Duby et P. Toubert, l'A. estime que le modèle occidental du mariage s'est mis en place entre le IX et XII siècle| il décrit l'acte de mariage à cette époque dans les milieux aristocratiques| l'Eglise pendant ce temps mettait en place un autre type et une doctrine du mariage auquel elle assure le statut de sacrement au XIII s. Dans les campagnes, il semble que l'indissolubilité s'est installée beaucoup plus facilement et que la stabilitas remonte à l'époque gallo-romaine ou à l'Antiquité tardive. Point commun: le mariage était un acte privé et domestique. Les rituels de mariage n'apparaissent qu'au XII s.""""


Dernière édition par le Mar 04 Déc 2007, 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 22:54

C'est étrange, personne ne parle de l'article mis par moi ?

Pourquoi donc Marie Imbert ne porte pas plainte contre le Kiné? Si elle n'a rien à se reprocher, elle y gagnerait! Mais une plainte contraindrait la justice à rouvrir le dossier de son fils......!

Fort heureusement nul n'échappe au jugement de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 23:04

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
C'est étrange, personne ne parle de l'article mis par moi ?

Pourquoi donc Marie Imbert ne porte pas plainte contre le Kiné? Si elle n'a rien à se reprocher, elle y gagnerait! Mais une plainte contraindrait la justice à rouvrir le dossier de son fils......!

Fort heureusement nul n'échappe au jugement de Dieu.

parce que seul le mépris peut répondre à la calomnie
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 23:09

voila ce que répond madame Humbert ( France soir mardi 4 décembre )


Comment l’expliquez-vous, tant d’années après la mort de Vincent ?
Ce n’est pas la première fois que ce kinésithérapeute cherche à m’atteindre. Il a toujours eu envie que l’on parle de lui. Et, derrière lui, l’association catholique SOS Fin de vie, qui est contre l’euthanasie, essaie par tous les moyens de me déstabiliser. Ces gens charitables ont financé le DVD qu’espère diffuser Hervé Messager. Peut-être, aussi, veulent-ils réduire l’impact du film de lundi*. Ont-ils peur de ses conséquences sur l’opinion ? Je ne sais pas quoi penser…

Hervé Messager, le kiné au Centre héliomarin de Berck-sur-Mer, dit s’être occupé de Vincent pendant deux ans…
C’est faux ! Son kiné s’appelait Manu ! Un très gentil garçon, qui a dû partir de Berck. Hervé l’a remplacé et n’est resté que six mois au chevet de mon fils. Et, à l’époque où il l’a pris en charge, Titi n’avait plus droit qu’à une ou deux heures maximum de kinésithérapie par semaine ! Je suis outrée qu’il prétende l’avoir massé une heure par jour et cinq jours par semaine !

Pourquoi avait-on réduit la fréquence des séances ?
Mais parce que les médecins ne pouvaient plus rien pour lui ! « On ne peut plus rien faire pour Vincent », me répétaient-ils, et j’avais confiance en eux, je savais que c’était foutu… (Marie Humbert s’interrompt à cause des larmes qui l’étouffent.)

Pourquoi Hervé Messager affirme-t-il que, la veille de sa mort, il blaguait avec Vincent, et qu’il ne voulait pas mourir ?
Mais il est seul à dire cela ! Avant de lui donner la parole, on aurait pu interroger ses médecins, les professeurs de Paris, Lille et Rouen qui le suivaient. On aurait pu demander aux experts dépêchés par M. Jacques Chirac s’ils pensaient, après avoir longuement examiné mon fils et échangé avec lui, que Vincent souhaitait vivre. Même le secrétaire particulier du président de la République, qui a rendu visite à Titi trois fois, pourrait témoigner qu’il en avait assez de cette vie ! Cela dit, c’est vrai que Vincent racontait souvent des bêtises : il a toujours été mon petit rigolo d’amour. Et, la blague achevée, il me demandait de mettre fin à ses jours. « Si tu m’aimais, écrivait-il avec son pouce, tu me tuerais tout de suite. » Il disait : « Une fois là-haut, je vais retrouver mon chien et rejouer au foot ! »

Justement, Hervé Messager dit qu’il regardait les matches, qu’il n’était pas aveugle…C’est affreux d’oser dire une chose pareille. Interrogez son ophtalmologue lillois, il vous confirmera sa cécité. Vincent ne distinguait que des ombres. Mais, oui, il suivait les matches car l’audition était intacte. Il les écoutait à la radio, à la télé, et oui, bien sûr, il savait qui marquait un but !

et qu’en dehors de vous personne ne venait, pas même ses frères…Ecoutez, ce sont des propos horribles qui bouleversent mes fils. Il est vrai que je voulais les épargner et que je les éloignais de Vincent. Mon rôle de maman était d’assurer, d’assumer, de les protéger. Au moment de l’accident, Guillaume allait être papa, ça l’a un peu aidé. Laurent, lui, a vécu un terrible traumatisme car, sapeur-pompier, il a été sur les lieux du drame et a identifié la voiture de son frère. Mais ils étaient à mes côtés, très présents. Quand ils ont vu le film, ils ont découvert des choses qu’ils ignoraient. Ils m’ont d’abord engueulée et ils m’ont dit : « Tu as été gentille, maman. »
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mar 04 Déc 2007, 23:56

Mais puisqu'elle dément les assertions du kiné, qui sont à ses yeux si graves, pourquoi ne porte-t-elle pas plainte contre lui? Puisqu'elle est si sûr de son fait!

Ne trouvez-vous pas ça étrange?

Pourquoi le silence du centre héliomarin de Bergue, lui aussi pourrait porter plainte?

Les accusations de ce kiné sont très graves et, nous savons qu'il n'est pas catholique, ce n'est pas un idéologue. Qu'il est reconnu comme un grand professionnel !

Croyez-vous qu'il prendrait un tel risque professionnel si son témoignage était faux? Il n'est pas ignorant des ennemis qu'il va se faire par de telles déclarations.

Durant son entretien d'hier sur la 8, cette mère avait tantôt l'attitude d'être assise sur un triomphe, un contentement de soi et par moment elle semblait habitée par une frayeur, laquelle? Celle que cette affaire soit rouverte sur le plan judiciaire! spiderman spiderman spiderman
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 00:03

Porter plainte ? cela leur apportera quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 04:39

florence_yvonne a écrit:
Petrum a écrit:
Je vous cite Florence :

Citation :
Vincent Imbert est mort dans l'accident, il a été artificiellement ressuscité à l'hôpital au prix d'une demi survie, avec un cerveau à moitié mort par manque d'oxygène.

A quoi bon ?

C'est cela qui me fait réagir.

Il était en état de mort clinique, à son arrivé aux urgences.

Tout médecin qui se respecte, sait que le cerveau commence à se détériorer au bout de 3 minutes sans oxygène et que au bout de quinze minutes, le cerveau est tellement abîmé, que c'est quasiment une "plante verte"* que l'on est en train de sauver, Vincent Imbert à été réanimé bien au delà des 15 minutes, le médecin qui la réscucité savait bien ce qu'il était en train de faire, de fabriquer un mort vivant.

*terme utilisé par Vincent lui même

bonjour Florence,

oui j'ai vu le film et je l'ai vu en compagnie de ma mère , (personnellement j'ai pas la télé cela ne m'interresse pas ou plus)

donc comme j'aai eu un grave accident aussi , elle a bien reconnue des situations qu'elle a vécue pendant 2 ans a l'hôpital avec moi, ces larmes coulées a certains moments.

je vais te dire ce qu'elle m'a dit a la fin du film ; "personnellement si tu m'avais demandé cela je n'aurais jamais plus le faire , je t'aimais et tu m'aimais, te tuer au nom de la souffrance, c'était impossible et pourtant je t'ai entendu hurler des mois entiers et les médecins ne te donnaient pratiqueent rien contre la douleur car tu avais tellement de produits de traitements qu'ils s'y perdaient dans les analyses ! mais jamais il ne met venu a l'esprit de te faire mourir et tu ne l'a jamais demandé, de toute façon j'aurais refusé et ton père aussi !"
et pourtant tu vois Florence , quand je suis arrivé a l'hôpital et mes parents ensuite, tu sais ce qu'on dit les drs comme mot d'accueille " il est foutu " exactement ce que le frère de Vincent dit au début du film, ce qui est la dernière des sottises a dire, car même dans le coma tu entend, tu entend, d'une autre manière mais tu entend , quand les drs disent il n'entend pas , ce sont des ânes, tout ce qui est dit est perçu d'une façon ou d'une autre , je ne sais si cela passe par ailleurs que par le corps, mais le malade sait, je crois plus que c'est métaphysiques que physique mais tu sais !

donc quand on a des choses a dire ou a cœur, on la ferme même si on est docteur et on va dehors le dire jamais dans la chambre du malade même en chuchotant l'âme n'a pas besoin de son pour savoir mais d'intensité de cœur !

et pour les certitudes de la médecine tu m'excusera aussi, mais a ce jour je suis au moins 10 fois mort et je ne suis pas le seul que la médecine a condamnée a mort dés l'arrivée donc , même avec des certitudes médicale il faut essayer de permettre de vivre.
6 ans aprés mon accident je suis retourner dire bonjour au professeur qui m'avais reçu a l'hopital il m'a dit j'ai appris au prés de vous qu'il ne faut jamais abandonné même quand tout semble désespéré !

pour ma part aprés le film je ne change pas d'avis, Vincent pouvez encore vivre, certes c'était pas du facile du tout, il avait mal, mais la douleur on si fait même si ce n'est jamais une bonne compagne c''est vrai.
je sais ce que c'est qu'être intubé, sondé, sourd , les yeux clos, dialysé, opérations a répétition , amputation en plusieurs fois, fièvre, escards, greffe d'artéres , infections a répétition, poumons blanc, septicémie, mort pendant une amputation au dessus du genou (opération jamais reprise pendant 15 ans toujours la plaie a vif avec le nerf trijumeau apparent et hyper douloureux), interdit de boire , refroidis par ventilateur et glaçon, puis impossible , de manger seul, de dormir , perte de la mémoire (j'ai du tout réapprendre jusqu'a manger avec une cuillère) j'ai fait des tas de mort clinique a cause de la faiblesse et de la douleur je me crispais au point de provoquer des arrêt cardiaque. ensuite pas moyen de marcher pendant presque 3ans après la sortit de l'hôpital, et surtout plus de mémoire une sorte de demi légume.
Puis d'autres problèmes sont arrivés, comme on m'a traité avec des tas d'hormones différente cela a fini par bloquer le pancréas et comme ont ma transfusé 200 culots de sang, le foie en a profiter pour stocker le fer ce qui fait que j'ai une hémochromatose qui par contre coup a inflammée le pancréas en plus, et du coup j'ai des problèmes de parathyroïdes, enfin ils savent pas trop qui est la conséquence de qui , mais c'est là et comme cela engendre encore des trucs bisar, ils m'ont trouvé un kiste sous une molaire, et si ils l'enlève , j'ai 90% de chance que cela sectionner le nerf de la machoire, ce qui aurait comme beau résultat ou de me donner un rictus aussi beau que popeye en permanence ou de me laisser pendre la lèvre en permanence (voir les 2), une tu passe ton temps a te la mordre sans le sentir en mangeant, sinon que tu saigne fort deux tu bave sans arrêt et tu ne peux plus articuler correctement , et avec un peu de chance comme il faut arracher la molaire pour l'extraire tu attrapes une sinusite permanente avec la surdité cela ferait un lot Thumright ; et si ils ne l'enlèvent pas le jour ou il s'infecte c'est crise cardiaque direct car l'infection descend droit dans l'aorte !

qu'est ce que je fais je demande a ma mère une seringue maintenant ou je tente de vivre avec cela ?
remarque je peux aussi aller chercher le kit du parfait futur Ange remboursé a 100% par la sécu (qui va devenir filiale de l'Eglise vu qu'elle fait des anges ??) et j'imagine la tête de mon pharmacien, "heu c'est pourquoi faire sans vouloir être curieux ?" "c'est pour être heureux a 100% Monsieur" pukel

non je fait comme Thérèse de Lisieux je prend tout, je touche pas au kyste je l'ai remis au Christ

bon voila pour moi ainsi, je crois que pour Vincent et sa mère ce qu'il leur a manqué c'est des amis de vrais amis avec une espérance, on la voit seule tout le temps avec lui, c'est sûr que le jeune a dû déduire qu'il encombrait sa mère.
de plus que ça culture c'est ou je suis beau et valide ou sinon vos déblayer le plancher, quand son frère dit " Vincent avait vu un gars amputé des 2 jambes lors d'un accident il a dit moi, plutôt me laisser mourir dans ce cas !" voila bien la non espérance.
honnêtement les médecins ne voyant pas d'issue pour ma santé avaient décidé de m'enlever les jambe au bassin ou au mieux me laisser la jambe gauche sans genou et enlever le reste, mon père a refusé en disant le temps que ce n'est pas absolument indispensable vous en sauver le plus possible, on lui a dit " il est majeure vous n'avez pas de décision a prendre, c'est nous qui avisons !" la réponse a était claire (il avait le sourire capricieux mon père) " vous avisé d'accord vous savez ce que j'ai dit, si cela tourne mal j'aviserais moi aussi sur votre santé !" Gloup's !!
c'est peut être aussi cela qui a manqué a Vincent des personnes déterminées autour de lui.
pourquoi pas rencontrer d'autre handicapé dans un cas casi identique ,
de plus il y a avait un échange entre lui et sa mère entre lui et les infirmier(e)s .
non le malade désespère alors on désespère avec lui !
il est évident que c'est lourd même trés lourd, mais la mort n'est pas la solution a la souffrance ! ni l'accomplissement de l'Amour !
je comprend que cette femme seule a craqué et que le fils lui de son coté n'avait aucun espoir vu qu'il penser connaître par son métier ce que c'est que d'être infirme !
en fait ce qui manque c'est de vrai témoins du Christ, pas des gens qui savent mais des personnes qui vont vers la misére réelle , celle qui a besoin de réponse concréte ! je ne suis pas sûr que mme humbert aurait demandé la prière mais au moins si d'autres l'avait fait elle aurait su que la Vérité existe; là silence on meurt dans les régles et peut être que dieu fera quelque chose;

l'entêtement de l'athéisme est désolant mais le silence des Chrétiens est un scandale !
il est certain que pour un homme comme Vincent si la mère demande Jésus serait venu il y a 2000 ans , aujourd'hui on t'envois un bon sermont ou une viste sympa , a croire que jésus ne sais plus être le dieu agissant !

tu vas me dire pourquoi t'es pas guérit ,
je peux te répondre qu'Il m'a guérit de tas de choses d'on les drs ne pensaient pas que je guérirais un jour, de plus ils ne s'expliquent pas pourquoi je marche et je suis pas encore mort avec ce que j'ai !

donc pour moi maintenant mon état m'indiffère !

j'ai déjà priè sur des personnes pour leurs guérison, certaines on guérit instantanément de choses parfois graves .
une fois pour une personnes qui souffrait vraiment trs fort elle a fait un bond et plus rien alors que la médecine le condamné jusqu'a la fin de ces jours, car illui avait enlevé un reins.

bref si les chrétiens cessaient de croire doucement que peut être Dieu va agir il y aurait des résultats clair et on reverrez une eglise debout plutôt qu'abattue Jésus n'a pas dit "si vous demandez en Mon Nom , (peut être ) Je Le Ferais ?? " non Il a affrimait " si vous ne doutez pas en votre Coeur cela vous sera donner !"
mais il ne s'agit pas de connaissance ou dinstruction, mais d'Amour et de Foi en cette Amour en Cette Personne qu'Est Jésus et Le Père , Il n'a pas dit " si vous êtes impécable je vous exaucerais , sinon tintin je fais rien " non Il sait bien que si Il met cette condition, jamais rien ne se fera en Son Nom ici !

les Vincent de la terre entière et leurs mères on besoin que l'Amour et l'Action du Christ soient manifesté pour ce monde sans espoir, sinon , ils les tueront tous au nom du savoir de la science !
si ont croient a la compassion du christ et qu'il Est bien en nous par Son esprit alors , que chacun cherchent son lazar, son Vincent et lui donne la guérison au nom de l'amour du Christ, Jésus a fait ainsi pour la Gloire de son Père Il n'a pas changé , seulement Son corps c'est nous.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 09:48

Le sens de la souffrance dans l’encyclique de Benoît XVI sur l’espérance
Présentée ce vendredi à la presse


Citation :
ROME, Vendredi 30 novembre 2007 (Zenit.org) - L’homme a une telle valeur aux yeux de Dieu qu’Il s’est lui-même fait homme pour pouvoir « compatir » avec lui. « De là se répand dans toute souffrance… la consolation de l'amour participe de Dieu et ainsi surgit l'étoile de l'espérance », explique le pape Benoît XVI dans sa nouvelle encyclique.

En tant que théologien et pasteur d’âmes, Benoît XVI a signé ce vendredi matin sa nouvelle encyclique « Spe salvi » sur le thème de l’espérance chrétienne, qui analyse les interrogations et les angoisses de l’homme, ainsi que leurs causes.

Selon la foi chrétienne, le salut qui nous a été donné est « une espérance fiable, en vertu de laquelle nous pouvons affronter notre présent ». Dieu est le fondement de l’espérance, « le Dieu qui possède un visage humain et qui nous a aimés jusqu'au bout – chacun individuellement et l'humanité tout entière », explique le pape.
Ce visage est celui de Jésus, « personnellement mort sur la croix », et ce qu’il a apporté « la rencontre avec le Seigneur de tous les seigneurs, la rencontre avec le Dieu vivant », est un point essentiel dans l’existence humaine. « Il est vrai que celui qui ne connaît pas Dieu, tout en pouvant avoir de multiples espérances, est dans le fond sans espérance, sans la grande espérance qui soutient toute l'existence » : l’amour de Dieu, inconditionnel, « qui est en Jésus Christ », explique le pape. Cette grande espérance est nécessaire dans les épreuves particulièrement dures, reconnaît le pape. L’une de ces épreuves est la souffrance, qui peut devenir une « école » d’espérance, comme il propose dans son encyclique.

« Nous pouvons chercher à limiter la souffrance, à lutter contre elle, mais nous ne pouvons pas l'éliminer »
; « Ce n'est pas le fait d'esquiver la souffrance, de fuir devant la douleur, qui guérit l'homme, mais la capacité d'accepter les tribulations et de mûrir par elles, d'y trouver un sens par l'union au Christ, qui a souffert avec un amour infini », fait observer le pape.

Parmi les témoins de l’espérance qu’il cite en exemple, figure le martyr vietnamien Paul Le-Bao-Tinh, mort en 1857, dont la « lettre de l’enfer » met en évidence la « transformation de la souffrance par la force de l'espérance qui provient de la foi », souligne Benoît XVI.

« Par la grâce de Dieu, au milieu de ces supplices qui ont coutume d'attrister les autres, je suis rempli de gaieté et de joie, parce que je ne suis pas seul, mais le Christ est avec moi », écrivait le martyr. Il a enseigné que dans l’espérance, « la souffrance – sans cesser d'être souffrance – devient malgré tout chant de louange », explique le pape.

Il s’agit d’une question cruciale, a rappelé le pape car, qu’il s’agisse de la personne individuelle ou de la société, « la mesure de l'humanité se détermine essentiellement dans son rapport à la souffrance et à celui qui souffre ».

« Une société qui ne réussit pas à accepter les souffrants et qui n'est pas capable de contribuer, par la compassion, à faire en sorte que la souffrance soit partagée et portée aussi intérieurement est une société cruelle et inhumaine »,
avertit Benoît XVI.

Cependant, conclut-il, « la société ne peut accepter les souffrants et les soutenir dans leur souffrance, si chacun n'est pas lui-même capable de cela et, d'autre part, chacun ne peut accepter la souffrance de l'autre si lui-même personnellement ne réussit pas à trouver un sens à la souffrance, un chemin de purification et de maturation, un chemin d'espérance ».

Marta Lago

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 09:58

polaire a écrit:
à Arnaud

sur le mariage

je cite (CNRS)

""" L'Auteur ( Philippe Aries ). tente d'expliquer comment on est passé du mariage avec droit de répudiation (au moins de la femme) à un mariage indissoluble, sans doute pendant le Haut Moyen Age. Une tendance à la stabilisation du mariage existait à Rome avant l'influence chrétienne.

Suivant G. Duby et P. Toubert, l'A. estime que le modèle occidental du mariage s'est mis en place entre le IX et XII siècle| il décrit l'acte de mariage à cette époque dans les milieux aristocratiques| l'Eglise pendant ce temps mettait en place un autre type et une doctrine du mariage auquel elle assure le statut de sacrement au XIII s. Dans les campagnes, il semble que l'indissolubilité s'est installée beaucoup plus facilement et que la stabilitas remonte à l'époque gallo-romaine ou à l'Antiquité tardive. Point commun: le mariage était un acte privé et domestique. Les rituels de mariage n'apparaissent qu'au XII s.""""

Que la lmise en place ait mis du tyemps, je vous l'accorde.

Mais la doctrine, quant à elle, est clairement évangélique et a posé de gros problèmes à l'Eglise, justement, et ce DES LE DEBUT.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 10:35

Unilatéralement, Florence-Yvonne, vous décidez :cartonr: pour moi






jocolor
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 11:21

N'importe qui a la place de Vincent voudrait mourir ou avoir le sentiment de recourir à la mort. Le fait de ne pouvoir à peine bouger ne serait-ce qu'un pouce puis avoir perdu la vue tout en restant cloué sur un lit, n'importe qui aurait ce sentiment sans toutefois forcément demander l'interruption de la sa vie par l'euthanasie, mais la demande reste compréhensible, car tout le monde n'a pas la force à rester paralysé à vie tout le long de sa vie comme un légume.

Pourquoi forcer quelqu'un à rester ainsi alors que nous sommes incapables de nous mettre à la place de la personne qui est dans une telle situation ? Tout le problème reste dans la polémique de l'interruption volontaire de tuer. Je ne suis pas pour une loi envers l'euthanasie, je pense qu'il faut faire cas d'exception et que le corps médical ainsi que la famille qui entoure le malade puisse prendre la décision en accord avec la demande du patient de pouvoir le faire, mais dans la sphère privée et non publique où il y aura abus si une loi l'autoriserait.

Quoi qu'il en soit l'acharnement abusif à vouloir maintenir la vie doit être supprimée en accompagnant/soulageant le malade de ses souffrances jusqu'à la fin. Inutile d'imposer plus que nécessaire d'insupportable torture ad vitam aeternam.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 11:47

cébé a écrit:
Unilatéralement, Florence-Yvonne, vous décidez :cartonr: pour moi






jocolor

Je décide de rien
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 11:47

Cher Théodéric

Est-tu toujours grabataire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 16:04

Yvonne, la question est: pourquoi elle ne porte pas plainte, puisqu'elle affirme que ce que dit ce kiné est faux?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 16:23

Pour tante Yvonne et tonton Polaire:

article de ZENIT: riez!What a Face What a Face What a Face

Citation :
La mort de Vincent Humbert n’était pas une « fatalité », par Tugdual Derville
Témoignage d’Hervé Messager, kiné de Vincent pendant 2 ans

ROME, Mardi 4 décembre 2007 (ZENIT.org) - C'est un téléfilm promu par Marie Humbert, mère de Vincent Humbert, qui a poussé celui qui a été pendant deux ans le kinésithérapeute du jeune homme, Hervé Messager, à redire « une dernière fois avant qu'il ne soit trop tard », que la mort de Vincent n'était pas une « fatalité ».

Dans le dernier numéro de France Catholique, Tugdual Derville s'interroge : « D'où vient cette voix qui ose encore contester les conditions de la mort de Vincent Humbert ? » (cf. France Catholique, Magazine diffusé par les NMPP, points de vente : tél. + 33 (0)1.45.22.12.51).

Le témoignage d'Hervé Messager est disponible à l'adresse suivante : http://www.sosfindevie.org/eutha/Humbert-Messager.htm

Tugdual Derville a fondé un mouvement d'accueil d'enfants handicapés, « A Bras Ouverts », et il a travaillé pour une association d'aide aux personnes âgées avant de devenir consultant dans le domaine médico-social. Depuis 1994, il est délégué général de « l'Alliance pour les Droits de la Vie », association actuellement présidée par le docteur Xavier Mirabel, qui agit pour le respect de la dignité humaine, particulièrement des plus vulnérables.

C'est dans ce cadre qu'il reçoit de nombreux témoignages sur l'avortement, le handicap, la fin de vie... Licencié en droit, diplômé de Sciences-po Paris et de l'Essec, il est marié et père de famille.

La mort de Vincent n'était pas une « fatalité »

« Son kiné parle » : « Vincent ne voulait pas mourir ». C'est à l'écoute de RTL, sa station favorite, que, le jeudi 29 novembre, Hervé Messager apprend le titre choc qui barre la Une du Parisien-Aujourd'hui en France dont il a reçu la journaliste deux jours plus tôt. L'homme n'est pas près d'oublier le premier commentaire qu'il entend. Le kinésithérapeute « reconnaît être catholique pra­tiquant » prétend le chroniqueur. Stupéfaction pour celui dont Le Parisien a pourtant précisé qu'il n'était « pas marié à l'Église » et que ses enfants n'étaient pas baptisés. Samedi, trois jours après l'explosion mé­diatique, Hervé Messager se dit « épuisé, mais soulagé » : « Je m'y attendais, mais pas à ce point ». Entre le standard de l'hôpital et son téléphone fixe, dont le numéro avait été laissé à la journaliste du Parisien, ce fut une déferlante d'appels. Comment se concentrer sur ses patients ?

Pendant que sa messagerie sature mettant son téléphone « en carafe », Hervé Messager a subi, jeudi à midi sur Sud Radio, son premier lynchage télépho­nique. L'interviewer est expert en guet-apens. De son côté, le journaliste de La Voix du Nord exige une réponse « sinon on met une page blanche sous votre nom ». Hervé s'exécute. Un peu partout, les limiers sont en campagne. « Certains veulent prouver que je suis fou et manipulé. » Le maire de Berck-sur-Mer été appelé. « Heureusement qu'on se connaît : il a dit que j'avais toute ma raison ». Même réponse d'une infirmière générale. Le kiné fait face à une tempête qui n'a rien à envier avec celles qui balaient épisodiquement l'immense plage de Berck jusqu'à ensabler le seuil des maisons. La sienne est cachée dans la verdure du bocage. Il s'y réfugie pour souf­fler, tenter un Sudoku ou s'a­donner à son loisir favori, le billard anglais. Se sont succédé là « après le boulot », les caméras de Canal+ puis de France 3 pendant qu'à Paris, sur le plateau de LCI, le journaliste pouvait prendre à témoin son public contre « le petit kiné qui n'a pas daigné venir » se confronter à Marie Humbert.

Au 20 heures de TF1, jeudi soir, la mère de Vincent avait déjà la part belle. L'icône médiatique est toutes griffes dehors contre le kiné taxé de « mensonge » et de « méchanceté gratuite ». Pour minimiser son témoignage, elle affirme, sans lui répondre sur le fond, qu'Hervé n'aurait été kiné de Vincent que 5 mois (Le Parisien), 6 mois (France soir) ou 8 (RTL), avec des durées qui s'échelonnent de « 5 minutes une fois par semaine » (La Voix du Nord) à « une à deux heures maximum par semaine » (France soir). Face à ces contradictions, Hervé Messager, lui, ne varie pas : « J'ai les preuves administratives ». Pourquoi ressortir ça après quatre années ? « J'ai écrit dans Le Réveil de Berck dès la mort de Vincent, puis un an plus tard, dans La Croix... Mais je n'intéressais pas. Un journaliste m'a avoué : ‘c'est pas vendable' ! » À l'époque des faits plusieurs médecins et l'ergothérapeute de Vincent s'exprimaient dans le même sens que le kiné. L'Agence France Presse n'en avait pas fait une seule dé­pêche. Trop d'émotion en jeu pour contredire la mère avouera, incognito, un chef de service de l'AFP. Cette fois encore l'Agence a censuré Hervé.

Au Centre Héliomarin de Berck « c'est l'omerta » confie une soignante désirant garder l'anonymat, une peur qu'elle a du mal à expliquer. Seul le docteur Danzé, chef de service, ose publiquement appuyer le témoignage d'Hervé. « Les autres me soutiennent en privé », se console le kiné. Plusieurs « pontes » l'ont toutefois appelé de divers hôpitaux pour le féliciter, et le « bravo » reçu par texto de son ex-femme lui a fait chaud au cœur. « Tous me disent que ma sincérité ne fait pas de doute ».

« Qu'il laisse Vincent tranquille », persiste sa mère. « Mais pourquoi Marie va dans tous les médias pour promouvoir la fiction qui présente sa version des faits ? » répond le kiné. C'est ce téléfilm qui l'a poussé à redire, « une dernière fois avant qu'il ne soit trop tard », que la mort de Vincent n'était pas une fatalité. France Soir de vendredi a beau prétendre Marie « terrassée », elle défend bec et ongles « son » téléfilm. Même si ses dénégations lui « font mal aux tripes », le kiné soupire : « Au moins, ceux qui veulent savoir sauront ». De Montpellier où il dirige le ser­vice de réanimation du CHU, le professeur Olivier Jonquet commente : « Celui-là, il en a ! »

Après 34 années de service à l'hôpital Héliomarin de Berck, Hervé Messager dit n'avoir « rien à gagner ». Pourquoi alors brave-t-il la dictature de l'émotion qui force les Français à ratifier la mort de Vincent Humbert ? « Par amour de la vérité ». Réponse lumineuse de celui qui se définit comme « mé­créant ». Leçon de courage pour les croyants.

Tugdual DERVILLE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 17:31

Il est certain qu'il aurait pu vivre des dizaines d'années comme cela, mais, c'est bien la dernière chose au monde qu'il aurait voulu.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 17:51

Non, vous ne pouvez plus l'affirmer!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 18:20

C à Dire, France 5, ce soir : Le Kiné était l'invité de Thierry Guerrier.
Citation :

Il a dit: "Je ne m'oppose pas à l'euthanasie dans certains cas. Je ne suis ni catholique, ni pratiquant. Je dis juste que, dans le cas de Vincent, l'euthanasie fut une grave erreur, un acte destructeur de notre travail. Marie Humbert était prise par cette seule obsession: euthanasier son fils.

- Pourquoi avoir agi par une association catholique anti euthanasie ?

- Eux seuls ont accepter de financer mon message BOUDÉ PAR TOUTE LA PRESSE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 22:09

Je relève que le kiné a dit:
" Je ne m'oppose pas à l'euthanasie dans certains cas "
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Mer 05 Déc 2007, 22:36

Oui, il est de son propre aveu, très éloigné de la foi catholique; observons qu'il s'est affirmé comme serviteur de la vie.

Les interventions de Marie Imbert sont indisposantes pour le personnel de soin de Bergue... Elle manque de retenue et de dignité; quitte à me répéter, ce n'est pas là le comportement d'une mère qui a tué, même pour une bonne cause à ses yeux, son enfant... Il y a dans son attitude, une forte indécence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 10:22

Je trouve que vous jetez bien vite la pierre à cette dame, pour moi je ne lui ferais pas un mauvais procès. Elle a fait un choix qui se comprend pour qui la foi ne veut rien dire. Elle le regrettera peut être une fois là-haut. De plus, je comprends la position de l'Eglise dont la morale pose des limites claires et parfois rigides que je ne conteste pas. En cela, dans l'application ou le concret on n'arrive jamais à la suivre parfaitement puisque nous sommes tous pécheurs. Ainsi, vous la condamnez d'une rigidité froide une mère croyant bien faire pour son fils, or bien sûr qu'elle a commis un acte terrible, doit-on pour autant être sans miséricorde pour son fils et sa mère dont on sait la finalité ? Je trouve vos jugements bien sévères à son attention dont on ignore bien loin de notre hauteur la situation par laquelle on tire un mauvais procès qu'on ne voudrait d’ailleurs aucunement le vouloir à sa place dans une telle posture, croyant qu’a sa place nous aurions pas fait la même chose, mais qui sait si nous aurions eu le courage ou la force de résister à la demande du fils de mourir.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 11:26

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Non, vous ne pouvez plus l'affirmer!

Mais si, c'était la seule certitude médicale
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 11:27

Toniov a écrit:
Je relève que le kiné a dit:
" Je ne m'oppose pas à l'euthanasie dans certains cas "

Et moi, je suis la reine d'angleterre dans certains cas
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 22:31

florence_yvonne a écrit:
Toniov a écrit:
Je relève que le kiné a dit:
" Je ne m'oppose pas à l'euthanasie dans certains cas "

Et moi, je suis la reine d'angleterre dans certains cas


God save the queen! cheers
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 22:57

sondage sofres
2006

AUTORISER L’EUTHANASIE À LA DEMANDE D’UNE PERSONNE EN PHASE
AVANCÉE OU TERMINALE D’UNE MALADIE RECONNUE

Question : La loi permet actuellement à une personne malade de refuser tout traitement, y compris l’alimentation
et l’hydratation, et de se laisser ainsi mourir. En revanche, elle ne permet pas à une personne malade d’être aidée
à mourir à sa demande ; celui ou celle qui l’aiderait serait passible de poursuites pénales. Dites-moi si vous seriez
très favorable, plutôt favorable, plutôt défavorable ou très défavorable à ce que la loi soit modifiée, afin de
permettre à un malade d’obtenir, à sa demande, une assistance médicalisée pour mourir, dans le cas où cette
personne est en phase avancée ou terminale d’une maladie reconnue incurable.



Résultats : 86 % des Français sont favorables (dont 51 % très favorables)
10 % défavorables (dont 4 % très défavorables)

Les catégories qui sont les plus favorables à une légalisation de l’euthanasie dans ce cas sont les femmes (88 % de favorables),
les 35 à 49 ans (91 %), les employés (92 %), les électeurs tant de droite (UMP : 88 %) que de gauche (Ecologistes : 91 %, PS +
PC : 88 %), les catholiques non pratiquants (90 %) et les sans religion (90 %), les Français ayant une formation intermédiaire
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 23:04

Question : Dites-moi si vous seriez très favorable, plutôt favorable, plutôt défavorable ou très défavorable à ce
que la loi soit modifiée, afin de permettre à un malade d’obtenir, à sa demande, une assistance médicalisée pour
mourir, dans le cas où cette personne est placée dans un état de dépendance qu’elle estime incompatible avec sa
dignité.



Résultats : 77 % des Français sont favorables (dont 39 % très favorables)
18 % défavorables (dont 5 % très défavorables)


..................................................................




POSITION DES FRANÇAIS SUR LES DEUX QUESTIONS À LA FOIS
• 92 % DES FRANÇAIS SONT FAVORABLES À AU MOINS L’UNE DES 2 PROPOSITIONS.

Seulement 8 % des personnes interrogées répondent « défavorable » dans les deux cas. Par conséquent, plus
de 9 Français sur 10 souhaitent une modification de la loi.
Les catégories qui refusent les 2 propositions à la fois un peu plus souvent que les autres, mais toujours de manière très
minoritaire, sont les électeurs de l’UDF (17 % sont défavorables dans les 2 cas) et ceux du parti communiste (17 %), ainsi
que les catholiques qui sont pratiquants réguliers (20 %).

• 75 % DES FRANÇAIS SONT FAVORABLES DANS LES DEUX CAS.
Trois Français sur quatre souhaitent une modification de la loi autorisant l’euthanasie à la demande des
personnes malades en phase terminale, mais aussi à la demande de personnes estimant se trouver dans un
état de dépendance incompatible avec leur dignité.
Les catégories qui répondent le plus souvent être favorables dans les 2 cas sont les femmes (78 %), les 35 à 49 ans (83 %),
les commerçants, artisans et chefs d’entreprises (89 %), ainsi que les employés (80 %) et les professions intermédiaires (79
%), les électeurs qui votent écologiste (82 %), les catholiques non pratiquants (79 %) et les sans religion (78 %), et les
personnes ayant un diplôme intermédiaire du type BEPC, CAP, BEP (79 %).
* * *




Fiche technique du sondage :
Sondage réalisé les 8 et 9 Mars 2006 par l’Institut TNS-SOFRES, à la demande de l’ADMD (Association pour le
Droit de Mourir dans la Dignité). Il a porté sur un échantillon national de 1000 personnes, représentatif de
l’ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus et constitué suivant la méthode des quotas (sexe, âge,
profession du chef du ménage), avec stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews se sont
déroulées en face-à-face, au domicile des interviewés.
* *
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 23:07

Seulement 8 % des personnes interrogées répondent « défavorable » dans les deux cas.

Alors ces 8% ont peut -être raison
Mais il y aura une nouvelle loi (très probalement )
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 23:08

On y arrive, petit à petit on y arrive... Ce n'est pas une surprise, plutôt une triste certitude.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Jeu 06 Déc 2007, 23:22

Sur ces 1000 interrogés face à face, combien ont eu à vraiment y réfléchir "face à eux-mêmes" .... combien ont été vraiment confrontés à une situation extrême pouvant donner vraiment leur vraie réflexion ?
Combien ont déjà eu à réfléchir sur ce qu'est la dignité ?

... Et puis j'ai toujours entendu dire que les sondages disaient ce qu'on voulait qu'ils disent.
Bref ... on me fiche la trouille, pour quand je serai très vieille, très moche et très encombrante .....
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 00:15

Citation :
... Et puis j'ai toujours entendu dire que les sondages disaient ce qu'on voulait qu'ils disent.

Effectivement tous les sondages où vous faites partie des 8 % qui ne sont pas d'accord avec les 92 % restant sont des faux .

Il y a autant de dignité a affirmer encore sa liberté ( et celle de mourir )que de supporter passivement (sans rien y pouvoir ) .La question n'est donc pas celle de la dignité mais celle de la liberté .

Est -ce qu 'on parle de se débarsser des encombrants ? C'est travestir le sujet . Je dirais que c'est un manque d 'honneteté intelectuelle .
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 00:26

Cher Polaire, la dérive est proche entre accepter l'euthanasie et laisser aux autres le choix de décider. On ne peut pas ignorer ce danger qui guette logiquement.

De plus, une société qui en vient à donner aux médecins le rôle de donner la mort à ceux qu'elle soigne arrive à une contradiction tellement énorme qu'elle révèle l'absurdité (au sens prore) de notre époque.
Quand celui qui est censé défendre la vie en vient à donner la mort, plus grand chose ne tient debout.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 02:29

florence_yvonne a écrit:
Cher Théodéric

Est-tu toujours grabataire ?

Bonjour Florence,

non actuellement je ne le suis plus, mais au moindre problème (surtout infection et fièvre) je suis cloué au lit sans force.

pour moi cela a duré 2 ans puis presque 4 ans de fauteuil roulant (j'arrivais un peu a marcher pendant ces 4 ans mais vu l'opération du moignon du genou abandonnée (a cause d'une mort clinique) et restée ouverte il m'étais impossible de supporter la prothèse bien longtemps.

une chose d'on je n'ai pas parlé , c'est que j'avais aussi perdu la mémoire et un cousin a inventé un langage sur les mains simple ce qui m'a aidé a parler avec les miens, c'était très très difficile car avec les produits très puissants qui ont été utilisés et les morts cliniques successives, le cerveau ne suivait plus (il peine encore grandement dans une conversation ).
donc j'en déduis que Vincent qui arrivait a réaliser une conversation poussée, ou qui comprenait un match de foot ou qui avait conscience du temps qui passe , était un être vraiment présent et dans ce cas il y a moyen de vivre une vie qui vaille la peine !

personnellement il m'a fallu presque 8 ans pour réaliser le temps qui passe, et 5 ans avant de retrouver de l'intérêt pour les choses qui m'environne (pas le foot non merci) .

ce qui a tué Vincent, c'est d'être enfermé avec la science et une mère qui ne voit la vie qu'avec la science et les impasses dans les qu'elles elle se trouvait sans cesse.

aujourd'hui encore si je faisait ce que me disent les drs je serais sans cesse a l'hôpital et déja mort !
la science et la médecine , c'est bien mais c'est pas l'évangile!

certainement c'était une erreur d'avoir voulu le réanimer tout en sachant qu'il allait être dans cet état. Mais une fois fait il ne faut pas chercher a tuer, il était là avec une grande part de sa tête et son cœur, le bon sens aurait été de l'aider a trouver la vie qui n'a pas absolument besoin de ce corps.
mais comme la science et l'homme nie cela du coup on a de beaux résultats.

en tout cas Celui qui m'a tiré de là c'est Jésus, et les Chrétiens qui ont eu assez d'Amour et de Foi pour prier sur moi !

tout ne c'est pas fait en un jour, mais Jésus a toujours répondu aux vraies demandes, IL l'a pas fait pour mes beaux yeux, mais parcequ'IL Est Fidéle a ce qu'IL a promis . tu fais bien de lire la bible , lis les évangiles, fait lui confiance, m'est ton petit doigt qui a du sel dans ton oreille et tu LE verras agir , Jésus, ce qu'IL demande c'est un OUI !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 07:06

Vince a écrit:
On y arrive, petit à petit on y arrive... Ce n'est pas une surprise, plutôt une triste certitude.

Oui, et les gens sont inconscient.

Jusqu'ici, ils agissaient dans l'intime de leur consultation familiale, avec le médecin.

Mais la loi leur rappelait: "Tu ne tueras pas."

Le jour où ils légalisera, ce garde fou disparaîtra.

Et alors il se passera ce qui s'est passé pour l'avortement.

en 25 ans, les mentalités évolueront et on fera des sondages du type:
Citation :
"Etes vous favorable, par amour, à aider à mourir les personnes dont la vie n'est pas digne."

Réponse: Oui des jeunes à 89%

Petit à petit, aller à l'hôpital deviendra un danger... What a Face

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 08:00

Non, celui qui désire vivre n'a aucune raison de craindre l'hôpital et l'euthanasie peut très bien se pratiquer à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 08:29

Vous êtes mère Yvonne, comment une maman peut-elle parler comme vous le faites?

Une maman est au service de la vie, du sourire,...!

pourquoi portez-vous une telle amertume de la vie!

Le sourire d'un enfant ou d'un vieillard ou leurs larmes valent toutes les raisons de vivre!

Réapprenez à contempler le sourire, l'humilité de la vie dans toutes les étapes de la création.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 13:07

Citation :
Cher Polaire, la dérive est proche entre accepter l'euthanasie et laisser aux autres le choix de décider. On ne peut pas ignorer ce danger qui guette logiquement.

On a du énoncer un argument assez proche lors de l'abolition de la peine de mort ."" alors les crimes vont se multiplier!!" .
Ce qui n'a pas été le cas .

Mais à l'inverse ce n'est pas parce que la peine de mort était en vigueur qu 'on guillotinait à tout va (en temps normal )

On n'en est pas du tout à souhaiter se débarasser des encombrants ou à euthanasier tous les vieux . Et laisser penser qu' on en est là ou même qu'il y a ce genre de pensées sous -jacentes , procède de la propagande malveillante .
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 13:25

Vous êtes sur ce point d'une rare malhonnêteté intellectuelle; la loi de l'avortement a ouvert une boîte de Pandore qui prouve qu'ilne faut pas toucher à l'ordre naturel...

Mais je ne serai pas surpris qu'on en arrive là, nos politiques sont lâches, et il faut que l'humanité boivent la coupe de son orgueil jusqu'au bout...Malheur à ceux qui auront fait la promotion des lois contre-naturelles, ils verront la colère de Dieu. Les âmes qui en auront été victimes seront la mesure de leur condamnation; quant aux assassins, ils accableront ceux qui auraient du dire non.
Vous devriez réfléchir davantage sur la chute d'Adam et Eve.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 16:54

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Vous êtes mère Yvonne, comment une maman peut-elle parler comme vous le faites?

Une maman est au service de la vie, du sourire,...!

pourquoi portez-vous une telle amertume de la vie!

Le sourire d'un enfant ou d'un vieillard ou leurs larmes valent toutes les raisons de vivre!

Réapprenez à contempler le sourire, l'humilité de la vie dans toutes les étapes de la création.

C'est justement parce que je suis mère d'une enfant handicapée que j'ai le droit de parler comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 16:56

Je repondais sur l euthanasie pas sur l avortement .
Je ne cois pas du tout à la colère de Dieu ni à lordre naturel .(idée assez confuse )

La loi sur l 'avortement n 'a pas ouvert de boite de Pandore .Il y avait des avortements clandestins avant la loi , il y en a après .
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 16:57

Oui, la différence est que les mère ne meurent plus pendant l'intervention.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Ven 07 Déc 2007, 17:00

polaire a écrit:
Je repondais sur l euthanasie pas sur l avortement .
Je ne cois pas du tout à la colère de Dieu ni à lordre naturel .(idée assez confuse )

La loi sur l 'avortement n 'a pas ouvert de boite de Pandore .Il y avait des avortements clandestins avant la loi , il y en a après .

La boite de Pandore: PAR LA LOI, l'embryon est devenu UNE CHOSE, sans droits ni personnalité.

Un embryon sur cinq est avorté et on fait de leur chair des objets d'expérimentation.

Avant la loi, la femme qui avortait pensait avec raison qu'elle faisait un acte grave, contre la vie.

Il sortira des lois sur l'avortement la guerre des banlieues où une immigration non maîtrisée va bientôt transformer, après simplement 30 ans, notre paradis de luxe en Balkans.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Sam 08 Déc 2007, 00:56

à Arnaud

Un acte contre la vie !
.Mais la vie s’ exprime avec une indifférence absolue pour les femmes qui avortent comme pour les banlieues d’ ailleurs .
Les espèces se reproduisent avec une virulence telle que cela se fait parfois au détriment de leur survie .( en tant qu 'espèce), ce qui pourrait bien arriver à l’homme .

Vous préconisez le laissez faire -laissez aller de la vie, au hasard des circonstances ,sans chercher à rien maitriser raisonnablement .

Pour l’ homme la vie dans sa puissance d’expression est autant un danger qu’un bienfait , certaines formes de vie sont dangereuses et d’autres bénéfiques .La vie n’est pas sacrée elle est à observer .
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Sam 08 Déc 2007, 01:37

Polaire vous ne savez rien de la vie!

ce que vous dites est dépourvu d'humanité réelle et d'espérance, pire sur ce point où est votre honneur d'homme?

Avez-vous jamais vu une mère enceinte?

Vous êtes-vous pencher sur l'histoire réelle de cette loi en France?
On ne répond par un mal plus grand devant une grande souffrance.

Vraiment vous ne savez rien de la vie, je vous plains
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vincent Humbert voulait-il mourir ?   Sam 08 Déc 2007, 01:39

C'est justement yvonne parce que vous avez une enfant handicapée que vous ne pouvez parler comme cela. Ce sont de sparoles qui offensent la dignité de votre enfant et de votre maternité, ni l'un ni l'autre ne sont à vous. je prierai pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
 
Vincent Humbert voulait-il mourir ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tu dois accepter de mourir à toi-même,
» A NE PAS RATER! A mourir de rire!!! Mdrrrrrrrrrrrrr
» Qui voulait Abraham sacrifier???
» Savoir mourir
» L'homme qui voulait être heureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: