DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Un livre sur la dégradation de la qualité des aliments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gaetan8888



Masculin Messages : 176
Inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Un livre sur la dégradation de la qualité des aliments   Mar 20 Nov 2007, 19:54

Hello

Pour ceux qui lise l'anglais voici un livre qui démontre la dégradation continuelle de la qualité nutritive des aliments produit par la majorité des moyennes et grandes fermes et corporations.

Gaetan
---------------En voici un extrait;

The End of Food: How the Food Industry is Destroying our Food Supply

Written by: Thomas F. Pawlick

(Barricade Books 2006)



Reviewed By: Ansley Roche

Some science fiction writers, Margaret Atwood for example, incorporate the latest scientific advances as material for their stories. In Atwood’s Oryx and Crake, a silk-spinning gene of a spider is combined with the DNA of a sheep. The sheep produces obscenely large quantities of silk during milk production. What might have seemed like the most far-fetched part of the tale was actually the part most grounded in truth. An article in the New York Times Magazine reported this very scientific advance not one year before it appeared in Oryx and Crake. The line between science fiction and reality blurs every so often, and we struggle to relocate ourselves in reality.

Thomas F. Pawlick, an investigative science journalist, predicts a rather sinister science fiction-like future in his heavily footnoted The End of Food if we don’t act to stop the way large corporations run the agricultural industry. An experienced organic farmer, Pawlick understands how a farm should run. Farmers have an intimate relationship with the farmland, and Pawlick opens our eyes to a bygone farming tradition.

Crop rotation, for example, is a technique used to replenish lost nutrients in the soil while producing multiple crops. Certain crops, such as corn, that use up the nitrogen in the soil should be followed by crops that “fix,” or replace nitrogen, like legumes. Large corporations see this as a waste of time. The remedy then is to plant one crop per farm area. Since the soil will eventually be sapped of any nutrients, inorganic and expensive fertilizers must be used. Discovering what these fertilizers do to the environment is up to the Erin Brokoviches of the world.

Corporations, it turns out, have a lot of say in the genetic makeup of the crops. We tend to think our produce can keep us healthy, but Pawlick points out that even vegetables are being robbed of nutrients. Tomatoes, at one time a great source of vitamin A (good for eyesight) and C (fights diseases), now contain “30.7% less vitamin A and 16.9% less vitamin C” than they did in 1963. Meanwhile, the lipid (fat) content has increased by 65%, and sodium has also increased by 200%! We now know the types of health problems that diets high in fats and sodium can cause.

When corporations decide what is important in, say, the perfect tomato, they see uniformity in size, uniformity in color, high yield, firmness, resistance to disease, and heat tolerance. They don’t consider taste or nutrition. Perhaps in all of the selective breeding for exterior perfection, the inside of the tomato has become nothing more than support for that lovely exterior. “Red tennis balls” is what Pawlick likes to call them.

Yes, Pawlick tells a foreboding story, but he offers us numerous ways to combat the apparent decline in our food supply. The last chapter lists organizations and books on growing your own garden and making use of any space you may have, whether it be an acre or a windowsill. Pawlick also reminds us that politics is still the power of the people. Starting locally can get your voice all the way to Capitol Hill.

Pawlick’s The End of Food stirs feelings of sadness at the current situation, anger towards those who have made the food industry what it is today, and determination to change the way we produce food. Our world could look like a scene from The Handmaid’s Tale, but not if we begin to make change in our own backyards.
-----
Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypses.voila.net/
gaetan8888



Masculin Messages : 176
Inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Un livre sur la dégradation de la qualité des aliments   Mer 21 Nov 2007, 00:08

Hello

Voici une traduction par logiciel. C'est imparfait mais ca donne une idée.

Gaétan
--------
La Fin de Nourriture: Comme l'Industrie de la Nourriture Détruit la Nourriture

Écrit par: Thomas F. Pawlick



Examiné Par: Ansley Roche

Quelques écrivains de la science-fiction, Margaret Atwood par exemple, incorporez les avances scientifiques les plus tardives comme matière pour leurs histoires. Dans l'Oryx d'Atwood et Crake, un gène du soie - filage d'une araignée est combiné avec l'ADN d'un mouton. Les produits alimentaires des moutons d'une manière obscène grandes quantités de soie pendant production du lait. Qu'ont pu paraître comme la partie la plus forcée du conte était la partie que la plupart a fondé dans vérité réellement. Un article dans le New York Times Magazine a rapporté ceci avance très scientifique une année pas avant qu'il ait paru dans Oryx et Crake. La ligne entre science-fiction et la réalité barbouille de temps en temps, et nous luttons pour nous délocaliser dans réalité.

Thomas F. Pawlick, un journaliste de la science investigateur, prédit une science-fiction plutôt sinistre comme futur dans son lourdement footnoted La Fin de Nourriture si nous n'agissons pas pour arrêter le chemin grandes corporations courues l'industrie agricole. Un fermier organique expérimenté, Pawlick comprend comme une ferme devrait courir. Les fermiers ont un rapport intime avec le terrain agricole, et Pawlick ouvre nos yeux à une tradition rurale passée.

Par exemple, la rotation de la récolte est une technique remplissait des éléments nutritifs perdus dans le sol en produisant de multiples récoltes. Les certaines récoltes, tel que maïs qui utilise l'azote dans le sol devrait être suivi par les récoltes qui “ennui,” ou remplace de l'azote, comme légumineuses. Les grandes corporations voient ceci comme un gaspillage de temps. Le remède est planter une récolte par région de ferme alors. Depuis que le sol sera sapé de tous éléments nutritifs finalement, les engrais inorganiques et chers doivent être utilisés. Découvrir ce que ces engrais font à l'environnement est jusqu'à l'Erin Brokoviches du monde.

Les corporations, il retourne, ayez beaucoup de dites dans le maquillage génétique des récoltes. Nous avons tendance à penser notre produits alimentaires peut nous garder sain, mais les points Pawlick dehors ces légumes égaux sont volés d'éléments nutritifs. Les tomates, à un moment donné une grande source de vitamine UN (bon pour la vue) et C (lutte des maladies), maintenant contenez “30.7% moins de vitamine UN et 16.9% moins de vitamine C” qu'ils ont fait en 1963. Pendant ce temps, le lipide (graisse) le contenu a augmenté par 65%, et le sodium a aussi augmenté par 200%! Nous savons maintenant les types de problèmes de la santé qui alimentations haut dans graisses et sodium peut causer.

Quand les corporations décident cela dans qui est important, dites, la parfaite tomate, ils voient l'uniformité dans dimension, uniformité dans couleur, haut rendement, fermeté, résistance à maladie, et tolérance de la chaleur. Ils ne considèrent pas goût ou nutrition. Peut-être dans toute l'éducation sélective pour perfection d'extérieur, le dans la tomate est devenu rien de plus que support pour ce bel extérieur. “Balles du tennis rouges” est ce que Pawlick aime les appeler.

Oui, Pawlick dit une histoire du pressentiment, mais il nous offre des nombreux chemins combattre le déclin apparent dans notre provision de la nourriture. Le dernier chapitre inscrit des organisations et des livres en cultivant votre propre jardin et faisant usage de tout espace vous pouvez avoir, si c'est une acre ou un rebord de fenêtre. Pawlick nous rappelle aussi que la politique est encore le pouvoir des gens. Commencer localement peut apporter tout le chemin à votre voix à Colline de Capitole.

Pawlick est La Fin de sensations des agitations de la Nourriture de tristesse à la situation courante, mettez en colère vers ceux qui ont fait l'industrie de la nourriture ce que c'est aujourd'hui, et détermination changer le chemin nous produisons de la nourriture. Notre monde pourrait ressembler à une scène du Conte de La Servante, mais pas si nous commençons à faire le changement dans nos propres arrière-cours.
-----
Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypses.voila.net/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un livre sur la dégradation de la qualité des aliments   Mer 21 Nov 2007, 10:18

Il y a une dégradation GUSTATIVE. C'est certain. C'est l'effet de la production industrialisée de variétés à grand rendement, concentrant moins les nutriments (donc le goût).

Mais ceci ne touche que l'aspect gustatif et peut être remédié par la recherche à partir de variétés plus anciennes et plus gouteuses.

Mais le vrai danger est dans l'usage des pesticides.

Voilà pourquoi j'ai un grand espoir dans une recherche soit de type OGM, soit de type vaccin), vraiment ciblée, et qui puisse permettre de se débarasser de ces produits cancérigènes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Un livre sur la dégradation de la qualité des aliments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préavis de grève dans les crèches contre la dégradation de la qualité d'accueil
» Le livre d'Enoch
» Extrait du Livre de la Loi d'A. Crowley
» Quel est le livre qui vous a le plus marqué ?
» Le livre de Mireille Darc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: