DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Faire le deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Faire le deuil   Sam 17 Nov 2007, 23:36

Peut-on vivre sans l'amour de sa mère ? Peut-on se remettre de l'indifférence de son père ? de l'ignorance de son grand-père ?

Si oui, comment ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 10:13

Veux tu parler de la perte des etres qui nous sont chers ou bien de la difficulté d'aimer? Du fait que l'on considère parfois que l'on n'a pas été assez aimé ou mal aimé?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 10:35

Du fait que l'on sait que l'on n'est pas aimé par ses parents, que notre naissance n'a pas été désirée, du fait que l'on n'a jamais eu de marque d'affection.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 10:45

Si l'on est persuadé au fond de soi que l'on n'est pas aimé, alors ce doit etre très difficile.
Pour moi, c'est différent. Je SAIS que mes parents m'aimaient, mais c'est vrai qu'ils n'ont peut etre pas SU toujours le montrer.
Si tu dis que tu SAIS que tes parents ne t'aimaient pas, c'est autre chose. Que je ne connais pas.
Mais comme la vie est dynamisme et évolution, il est toujours possible de créer à l'age adulte ce dont tu as manqué durant l'enfance. Ce que tu as surement fait. Je veux dire, une famille, des amis...pour récupérer l'amour qui te manque.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 10:55

Je l'ai toujours pensé, un jour, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai posé la question à ma mère qui m'a confirmé ce que je craignais, elle n'a jamais pu m'aimer, car elle même n'a jamais été aimée de ses parents.

Je n'ai pas d'amis, j'ai tellement peur d'en souffrir qu'involontairement, j'ai toujours fait fuir le peu que j'ai jamais eu.

Des fois, je me demande si c'est vraiment de l'amour que j'éprouve pour mon mari et mes enfants.

Et si en vérité je n'aimais personne ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 11:23

Peut etre te poses tu trop de questions...ça te fait un peu tourner la tete et tu en arrives à te demander: " Et si en vérité je n'aimais personne ? ".
Mais en vérité, te connaissant un peu après t'avoir lu, je pense que tu n'est pas du tout incapable d'aimer. C'est plutot le contraire, à vrai dire, il y en a un peu trop de ce coté la et tu est débordée...
Tu ne devrais pas t'enfermer dans cette logique; " je ne peux pas aimer car je n'ai pas été aimée ". On peut toujours construire, meme si c'est difficile. Et je suis persuadé que c'est ce que tu as fait.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 11:35

Beaucoup de mes élèves sont dans le cas que décrit Florence.

C'est un mauvais départ dans la vie. Ils doivent en être conscients d'autant plus que l'enfance marque toujours le reste de la vie.

Cependant, il n'y a pas là une fatalité à rater sa vie.µ

Car, au delà de ce conditionnement, il reste à chacun deux choses: Son INTELLIGENCE et sa LIBERTÉ.

Autrement dit, lorsqu'un jeune décide très tôt de ,ne pas ressasser un passer douloureux mais de mettre sa vie dans son présent et dans son avenir (la fondation de sa propre famille), il s'en sort souvent.

Il faut là beaucoup d'intelligence et d'exercice de la liberté.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 11:39

Chère Florence Yvonne,

Pour un point de vue psychologique, connaissez-vous les ouvrages de Cyrulnik sur la résilience ? Il montre comme la vie est pleine de ressource, à condition que...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 11:56

Non, je ne connais pas, tu peux m'en dire plus ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 13:07

Cyrulnik travaille sur la résilience, c'est-à-dire, pour ce que j'en ai compris, la façon dont une personne peut se remttre - ou non - d'épisodes traumatisants. Il seraitun peu difficile de résumer l'affaire - surtout que je ne la connais pas assez bien : j'ai juste lu deux de ses livres il y a quelques années - mais je crois qu'en l'occurence il y a un écho très fort avec votre question. Si je puis me permettre un conseil, ce serait la lecture des 'vilains petits canard'. Je mets le résumé d'Amazon, pour ce qu'il vaut :

Citation :
Ils sont plus nombreux qu'on ne croit ceux qui ont dû construire leur vie sur la mémoire douloureuse d'une enfance meurtrie. Certains ont trouvé dans l'écriture ou la chanson de quoi surmonter ce qui les avait laissés sans voix : de Genet à Céline ou Perec en passant par la Callas ou Brassens, les artistes ont souvent tiré du "temps caché des souvenirs" que chante Barbara, un élan de vie.

Beau sujet que celui de la résistance psychique (ou "résilience"), de la force créatrice que parfois même les tragédies infantiles font naître, même si Boris Cyrulnik, déjà auteur de Un merveilleux malheur, reste parfois ici à la surface des choses. Sur le thème psychologique de la résilience, vous pouvez également vous reporter à Souffrir mais se construire, de M.P. Poilpot, et à Relation familiale et résilience, de J-P. Pourtois et H. Desmet. Sur le rapport entre trauma et création : L'Enfance meurtrie de L.-F. Céline, de J.- P. Mugnier, et Saint Genet, comédien et martyr, de Jean-Paul Sartre. -Emilio Balturi --Ce texte fait référence à l'édition Reliure inconnue .

Présentation de l'éditeur
On constate qu'un certain nombre d'enfants traumatisés résistent aux épreuves, et parfois même les utilisent pour devenir encore plus humains. Où puisent-ils leurs ressources ? Par quel mystère parviennent-ils à métamorphoser leur meurtrissure en force ? Comment réapprennent-ils à vivre après une épreuve ? Maria Callas, Barbara, Georges Brassens... Ces cas de résilience sont célèbres. Boris Cyrulnik décrit ici ce que pourrait être chacun d'entre nous. Cette nouvelle attitude face aux épreuves de l'existence nous invite à considérer le traumatisme comme un défi. " Un livre optimiste qui prouve que, pourvu que des mécanismes de défense se mettent en place et que des mains se tendent, aucune blessure n'est irréversible. " Elle.

Et des critiques :

Citation :

Un grand moment à passer en compagnie d'un auteur scientifique qui écrit simplement, pour nous tous. Comment apprendre à rebondir après un traumatisme ? Comment traverser une épreuve dans son enfance et malgré tout poursuivre son développement. Un message d'espoir pour tous ceux qui vivent ou ont vécu des expériences difficiles et aussi pour ceux qui accompagnent les traumatisés de l'amour.

Titre au combien évocateur "les vilains petits canards" ...sont ils tous perdus. La réponse évidemment est non. Au travers d'exemples divers, l auteur invite le lecteur à devenir à son tour résilient: à comprendre un passé pénible, des événements douloureux, à les analyser pour finir par transformer leur pouvoir destructeur en une force de vie et d espoir. Le texte se lit extrêmement facilement. Il est même difficile de refermer le livre avant d en avoir tout lu. Un must. S'il devait y en avoir un seul à acheter ce serait celui là.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 13:14

Il est vrai que cette quête d'amour m'a rendu plus attentive à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 13:33

Chère Florence, je constate que tu traverses encore une de tes périodes de doutes existentiels. Est ce que tu t'es déjà posé la question d'où te viennent ils, quelle est la trace, le souvenir le plus profond qui te fais penser que l'amour que tu éprouves soit une illusion ?

Pour répondre d'une manière opérationnelle, as tu essayé de mettre en place des actions contraires à ce que cet Amour te pousse de faire? Quelles ont été tes réactions dans ce cas ? Es tu revenue sur tes idées ?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 13:51

Je traverse une période de doute chaque fois que je me fais virer d'un boulot et cela m'arrive souvent en ce moment.

Je me dis que je n'aurais jamais essayé de me suicider si j'aimais tant que cela mon mari et mes enfants.

Par amour, j'ai envie d'être indispensable aux autres, pour qu'ils m'aiment aussi, que pourrais-je faire comme action contraire ?

Je fais tout ce que je peux pour que les gens s'attachent à moi et résultat ? je les fais tous fuir et je me retrouve toute seule.

Mais j'avoue que quand je suis toute seule, dans mon endroit fétiche, que je contemple le paysage avec pour tout bruit le chant des oiseaux et la rivière qui s'écoule, je ne souffre plus de la solitude, au contraire, là, je l'apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 15:55

florence_yvonne a écrit:
Je traverse une période de doute chaque fois que je me fais virer d'un boulot et cela m'arrive souvent en ce moment.

Je me dis que je n'aurais jamais essayé de me suicider si j'aimais tant que cela mon mari et mes enfants.

Par amour, j'ai envie d'être indispensable aux autres, pour qu'ils m'aiment aussi, que pourrais-je faire comme action contraire ?

Je fais tout ce que je peux pour que les gens s'attachent à moi et résultat ? je les fais tous fuir et je me retrouve toute seule.

Mais j'avoue que quand je suis toute seule, dans mon endroit fétiche, que je contemple le paysage avec pour tout bruit le chant des oiseaux et la rivière qui s'écoule, je ne souffre plus de la solitude, au contraire, là, je l'apprécie.

Ma chère Florence,
Les quelques éléments que tu apportes dans ton dernier texte me font comprendre les ombres et les lumières de tes messages ci-dessus. Je sais, par mon propre vécu, que la vie est source de désespoir, désespoir qui des fois nous pousse au bord du précipice (désolée, je ne pensais pas avoir touché un point sensible). Que les chemins de la vie peuvent être source d’égarement, de douleur et de souffrance. Mais cette même vie nous a permis d’éclore nos sourires, nos passions, nos folies, nos rires, nos larmes de joie, le bonheur des enfants – les notre ou ceux des autres…. Cette même vie a besoin de lumière, de couleur, comme celle de l’arc en ciel que tu m’avais offert une fois, mais aussi de l’ombre, car l’ombre permet à la lumière de briller.

Rappelles toi la parabole de Jésus : « Personne, après avoir allumé une lampe, ne la cache sous un couvercle, ou ne la met sous un lit ; mais il la met sur un lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière. Car rien n’est caché qui ne doive paraître au grand jour ; rien n’est secret qui ne doive être connu et venir au grand jour. Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez. Car celui qui a recevra encore, et celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il paraît avoir. » (Luc 8 16.18 )

C’est ça le sens de la vie, ma chère Florence, faire vivre la lumière de la vie en toi… cherches ta flamme : ton talent, ta sincérité (cruelle parfois, je dirais même que tu es un chirurgien qui veut nous faire découvrir les mécanisme de nos cœurs - mais qui oublie de panser les incisions qu’elle pratique Embarassed ), ta curiosité. Voilà, un petit souffle de joie sur ton peti coeur triste ce soir.

Ton dernier message me fait penser à un texte que j’avais écrit il y a longtemps alien . Je vais le chercher pour te l’offrir. fleur 6

PS : Tu as changé d'avatar... tu t'es mis Da Vinci désormais... j'aime bien les couleurs... elles sont en harmonie avec mon avatar.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 16:41

florence_yvonne a écrit:
Je traverse une période de doute chaque fois que je me fais virer d'un boulot et cela m'arrive souvent en ce moment.

Je me dis que je n'aurais jamais essayé de me suicider si j'aimais tant que cela mon mari et mes enfants.

Par amour, j'ai envie d'être indispensable aux autres, pour qu'ils m'aiment aussi, que pourrais-je faire comme action contraire ?

Je fais tout ce que je peux pour que les gens s'attachent à moi et résultat ? je les fais tous fuir et je me retrouve toute seule.

Mais j'avoue que quand je suis toute seule, dans mon endroit fétiche, que je contemple le paysage avec pour tout bruit le chant des oiseaux et la rivière qui s'écoule, je ne souffre plus de la solitude, au contraire, là, je l'apprécie.

Chère Florence,

Moi aussi je traverses des périodes de doutes , j'ai des hautes et des bas.

Je suis un être assoiffé d'amour, un être qui a aussi envie de tellement en donner. Tu sais pourquoi ! j'ai déjà témoigné sur ce forum de mon enfance : un père qui avait la main légère, enfin légère il me cognait parfois la tête dans les murs ! pour quelle raison ? il a essayé , il croyait que c'était son devoir de me traiter ainsi pour que je devienne quelqu'un de bien Question j'ai du lutter très jeune pour ma foi.

Mon père avait un ami dans la politique qui critiquait et se moquait du crucifix chaque fois qu'il venait à la maison, un jour j'ai explosé ... j'ai défendu Jésus , bien sûr il m'a demandé de m'excuser à cet homme farouchement j'ai refusé résultat : tête cognée dans les murs plusieurs fois ! j'avais 16 ans. A partir de ce jour, je suis montée dans ma chambre et j'ai demandé à Dieu d'être TOUT pour moi : un Père, un frère, mon ami, mon Amour I love you

Mon père est décédé il y a 3 ans, j'ai pu par grâce faire ma paix avec lui, quelques mois avant sa mort un pressentiment m'a fait lui envoyer un télégramme, je l'ai entendu au téléphone... nous étions complices ... la troisième épouse m'avait fait croire qu'il ne voulait plus jamais me voir.

Ma mère elle m'étouffait de façon possessive... elle est morte en 89 très jeune...

Si je remue tous ces souvenirs c'est pour te dire que tout ce que tu éprouves, tout ce que tu traverses dans mes "bas" mes moments bas je les traverse. Je crois à ces moments que personne ne m'aime, que je ne mérite pas d'être aimée et je souffre tellement tellement que je fais du mal et blesse des personnes.

Je suis avec toi de tout mon I love you

J'ai toujours eu difficile à croire dans l'amour d'un être humain... il y a au fond de moi un reste de scepticisme... je n'ai jamais été certaine que d'une seule chose c'est de l'Amour de Dieu ! je ne le mérite pas, je n'y ai aucun droit plus que les autres pourtant Il m'a toujours fait sentir qu'Il m'aime et c'est ce qui m'a permis de m'accrocher, de tenir le coup... même dans mes engagements en paroisse, tout n'est pas parfait il y a toujours des dissenssions et je me fais du mal plus que les autres, je veux dire cela m'atteint plus que les autres engagés.

Mais la lumière, le soleil , le bonheur revient toujours sunny

Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir dit Jésus.

Ce n'est que de ce côté DONNER ET OFFRIR que se trouve la Paix ! ce n'est qu'à ce prix que je trouve la Paix. Je ne vis pas seulement de Foi mais de Certitude, je sais qu'Il est là quoi qu'il arrive.

J'ai remué quelques souvenirs pour te montrer mon amitié, mon affection pour toi et surtout pour te montrer tu n'est pas seule dans la nuit batman moi aussi il m'arrive d'y être.

Tu es capable d'aimer, tu as une grande capacité d'aimer je lis cela à travers tes messages et aussi ton amitié pour moi que je crois sincère, j'en suis certaine...tu vois tourne ton coeur vers l'Espérance, l'Espoir ... cet oiseau aux ailes chatoyantes et au chant merveilleux. Regarde le pauvre, le vrai pauvre en esprit et celui qui n'a rien matériellement... il a besoin de ton sourire, de ta joie, il y a tant et tant à donner que même si quelques uns nous déçoivent qu'importe... oui cela fait mal sur le coup, quelle blessure mais grâce aux autres.... on se relève. Il se trouve toujours une personne pour nous aider à nous relever, j'en ai fait souvent l'expérience.


Je prie pour toi Florence,

Et je t'aime mon amie. Ta beauté intérieure doit être si belle quoique tu en dises.

Et entre autre j'ai souvent eu , j'ai encore des tentations de suicide... mais je regarde vers Lui. Vers Lui c-à-d aussi vers les autres, surtout en ce moment cet hiver où des SDF vont encore souffrir, pendant qu'ailleurs certains ont faim et soif non seulement de pain mais de Justice ! Courage Very Happy
sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 16:42

Le plus beau poème que j'ai jamais écrit, je pense que c'est celui là :

A mon fils

C’est avec mes yeux que tu regardes le monde,
Et dans ton visage, je retrouve le mien,
Mais je n’ai pas peur que l’on nous confonde,
Car tu es mon fils et ça, tu le sais bien.

J’aime tant l’idée que tu me ressembles,
Que nous soyons semblables, comme deux gouttes d’eau,
Comme deux destins qui avancent ensemble,
Tu es tout comme moi, sauf que tu es plus beau.

Tu m’es tout, mon amour, mon espoir, ma fierté,
Mon rêve, ma vie, ma douce abnégation
Et la plus belle part de mon humanité.
Mon chef d’œuvre, ma gloire, ma plus belle création.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 16:56

Chère Elise

Tu es pour moi la lumière que je ne quitterais pas des yeux pour sortir du tunnel, tu es la main qui se tend vers la mienne pour m'aider à me relever.

Nous ne nous lâcherons jamais, j'en suis sûre.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 17:03

florence_yvonne a écrit:
Chère Elise

Tu es pour moi la lumière que je ne quitterais pas des yeux pour sortir du tunnel, tu es la main qui se tend vers la mienne pour m'aider à me relever.

Nous ne nous lâcherons jamais, j'en suis sûre.

Chère Florence, j'en suis certaine également.

Encore plus, parce que je sais que tu m'acceptes telle que je suis et que moi je t'accepte telle que tu es I love you penser à toi aussi me donne courage dans le monde de snobs, enfin certains 'snobinards' où je me trouve dans cette sainte basilique :pape: , je ne suis ni pauvre ni riche, les fins de mois sont parfois difficiles. Mais la vie vaut plus que le vêtement Very Happy
et comme je dis toujours on ne part pas avec son argent dans sa petite caisse, alors Vive le Printemps sunny flower :hello:



































































































































François d'Assise lui était un être libre, vraiment libre car détaché de tout....
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 17:22

Chère Florence, tu as toute l'affection et le soutien de tous.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Dim 18 Nov 2007, 17:54

Citation :
Peut-on vivre sans l'amour de sa mère ? Peut-on se remettre de l'indifférence de son père ? de l'ignorance de son grand-père ?

Si oui, comment ?


Un enfant ne peut vivre sans l'amour de ses parents et surtout sans celui de sa mère. En fait, il ne peut que tenter d'y survivre. Cela est tellement vrai que habituellement il oubli qu'il n'est pas aimé afin de survivre à cette réalité. Il espère constamment être aimé. C'est comme s'il y avait un gouffre, un vide immense devant lui et son cerveau fera tout pour ne pas le voir. Heureusement, puisque sont corps est trop fragile pour ressentir une telle souffrance d'abandon. Un enfant ne peut vivre dans le vide, il en mourrait réellement.

Devenue adulte, il est possible qu'il se retrouve de nouveau face à cette réalité. Le gouffre est toujours là, même si celui-ci appartient à son passé. Ce gouffre l'attire malgré lui et il le repousse... Il ne peut pas changer sont passé, il ne peut changer que son présent. Le problème est là. Habituellement, il recrée sont passé dans son présent. Il fera le "vide" autour de lui. Si il en est conscient, il peut changer cette situation que lui-même recrée. Donc créé autour de lui un milieu d'amour.
Il ne doit plus attendre l'amour mais aimer. L'amour c'est comme ça, lorsqu'on le donne, on le reçoit. Donc cette adulte doit apprendre à donner et à recevoir et ne pas s'enfermer dans ce vide. Mais ce sera un apprentissage. Il devra lutter contre lui-même (le vide). Il lui arrive d'être incapable de ressentir l'amour (joie et peine), son coeur s'étant refermer pour ne pas ressentir sa souffrance, ce gouffre étant une émotion d'abandon totale. Alors il croira qu'il est insensible à lui-même et aux autres... Ce qui est faux. En réalité il n'est qu'émotion, habité par cette immense sentiment d'abandon. Il doit apprendre d'autres émotions... Il doit apprendre à aimer (donner et recevoir).

Il y a aussi un autre point important. Bien souvent la mère a évoluée (vieillie). Elle n'est plus l'ancienne mère, celle de son enfance... Donc c'est une nouvelle mère à découvrir...


Dernière édition par le Dim 18 Nov 2007, 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Lun 19 Nov 2007, 13:05

florence_yvonne a écrit:
Peut-on vivre sans l'amour de sa mère ? Peut-on se remettre de l'indifférence de son père ? de l'ignorance de son grand-père ? Si oui, comment ?
Vaste question. Quelques pistes pour commencer et en toute humilité :
- Se réconcilier avec eux, morts ou vivants. Il suffit d’admettre qu’ils ont fait ce qu’ils ont pu.
- Décider que Christ est rédempteur. Il ne s’agit pas d’un acte de foi mais de volonté. Cet acte permet d’ordonner l’esprit aux fins qu’il poursuit ; exactement comme un kata.
- Remplir le creux de ce non-amour en méditant sur l’amour du Christ de sorte que votre âme devienne le temple du Seigneur.
- Aussi souvent que l’angoisse ou le découragement monte, répéter jusqu’à se mieux sentir : Prends pitié de moi Seigneur ou toute autre oraison mieux adaptée.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Lun 19 Nov 2007, 16:16

Je ne crois pas en jésus
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Lun 19 Nov 2007, 17:50

florence_yvonne a écrit:
Je ne crois pas en jésus

Chère amie, je t'accepte telle que tu es.

Tu ne crois pas en Jésus cela ne m'empêche pas de t'aimer. Peut-être un jour le rencontrera tu ? c'est le plus grand trésor que je te souhaite.

Oh ! Il n'est pas seulement là dans les moments de joie, surtout Il nous accompagne dans la souffrance.

Mais si tu fais le bien à ton prochain, ton coeur est ouvert... je ne crains rien pour toi. Jésus tu l'as peut-être déjà rencontré mais tu ne le sais pas.

Qu'importe..... ton coeur est bon, c'est le principal. Et personne n'a a te faire de leçons :bisou: parce que l'on peut croire en Jésus et même avec cette Foi au coeur, on peut ne pas aimer son prochain ou le faire souffrir.

Il y a des personnes athées qui font plus de bien que les plus grands catholiques et chrétiens de la terre lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Lun 19 Nov 2007, 18:30

Chère florence_yvonne, I love you je ne connais qu'un moyen de remonter à la surface et d'avoir la tête hors de l'eau, c'est de servir et Aimer ceux qui souffrent sunny ; si l'on peut le faire par Amour pour le Christ, I love you c'est encore mieux ; mais de toute façon, le Seigneur est très Présent dans ceux qui sont éprouvés..., alors, tu sais ce qu'il te reste à faire. Very Happy Tu Le découvriras sûrement. cheers Et donne-m'en des nouvelles! (Je peux t'indiquer des sites Internet où tu trouveras des personnes en grande souffrance...)

Personnellement, s'il m'arrive de trop souffrir, je me tourne davantage vers ceux qui ont besoin d'une main qui se tende pour les empêcher de se noyer..., de couler..., et je suis coeur à Coeur avec le Christ. :sts: I love you

Lis le livre formidable de Tim Guénard (collection "J'ai Lu") : "Plus fort que la haine", il relate la vie d'un homme qui a connu les pires souffrances jusqu'à son adolescence. Pourtant il a décidé de conjurer le sort, de dire m... à la fatalité, et il a fait de sa vie un chef-d'oeuvre, d'autant qu'il a rencontré des êtres d'une grande Charité! :sts: Sad I love you sunny

De tout coeur avec toi, mes prières t'accompagnent. :colors: I love you :bisou:

Fanny
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Lun 19 Nov 2007, 19:29

chère Fanny, si tu connais des sites où l'on trouve des personnes à qui je pourrais donner ce trop plein d'amour qui déborde de mon coeur, ce sera avec plaisir.

Merci de vos encouragement.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Lun 19 Nov 2007, 19:39

Jésus dit: Aime ton prochain comme toi même. Et le Dalai Lama dit sensiblement la même chose: Soit compassion pour les autres si tu veux le bonheur intérieur. Et il dit: Si je Le (Dieu) connaissais, je lui demanderais ce don de la compassion. Et finalement qu'est-ce que la compassion sinon que "l'humilité et la charité"...



Je crois que la solution est effectivement là. Lorsqu'on souffre de l'angoisse on se referme évidement sur soi-même et on entretient cette souffrance.

Il faut effectivement considérer que la mère qui abandonne son enfant est elle aussi un enfant qui a été abandonné par sa propre mère. C'est une chaîne (de génération en génération) qui est difficile à rompre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Lun 19 Nov 2007, 22:43

Bonsoir, chère Tourterelle, sunny tu abordes là un aspect très important de notre apostolat.
La compassion est en effet un moyen de "sortir de soi-même", à condition qu'elle soit Amour. Il ne s'agit surtout pas de se valoriser mais de s'ouvrir à l'autre, de le valoriser, lui. :sts: I love you

L'angoisse "resserre", étreint le coeur, elle est souffrance ; même Jésus, au Jardin de Gethsémani, a accepté de souffrir ce désarroi, dans Son Agonie... Mais le fait qu'Il ait tout remis entre les mains de Son Père, L'a libéré d'une telle étreinte :

"Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe! Cependant, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse!"

Luc 22, 42


Compatir, c'est accepter de prendre part aux souffrances du Christ Présent dans notre prochain qui est éprouvé (pâtir avec lui, accompagner avec son coeur et tout son Amour), c'est suivre Jésus dans Sa Passion... :sts: Like a Star @ heaven I love you

Ouvrir son coeur à l'autre, au fond, c'est se reconnaître aussi vulnérable que lui, frère ou soeur en humanité et dans le Christ! I love you C'est un chemin de résurrection.


Voici le lien du forum Doctissimo, auquel je participe dans les rubriques IVG et Grossesse ; mais il existe de nombreuses autres rubriques. La tâche est immense, espérons que le Seigneur suscitera de nombreux ouvriers pour la moisson...! sunny

http://forum.doctissimo.fr/grossesse-bebe/ivg/liste_sujet-1.htm


Je peux te trouver aussi les liens de forums qui font de l'"écoute" psychologique, j'ai un correspondant qui y participe ; qu'en penses-tu, chère florence_yvonne?

Amitiés à tous. :colors: I love you

Fanny
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Lun 19 Nov 2007, 23:12

Je fréquente déjà le forum doctissimo, mais pas dans cette rubrique, j'irais voir
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Mer 21 Nov 2007, 17:21

J'ai un souvenir assez cuisant de mon enfance, qui résume bien les rapports que j'avais avec ma mère.

Un jour, ma mère était assise dans un fauteuil du salon à la maison et moi, j'étais assise par terre sur le tapis à coté d'elle, soudain, sous le coup d'une impulsion, j'ai posé ma tête sur les genoux de ma mère, qui m'a repoussée violemment en s'écriant "ah non, j'ai horreur d'être tripotée", c'est la dernière fois que j'ai réclamé un geste d'affection à ma mère, je devais avoir onze où douze ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Mer 21 Nov 2007, 18:14

florence_yvonne a écrit:
J'ai un souvenir assez cuisant de mon enfance, qui résume bien les rapports que j'avais avec ma mère.

Un jour, ma mère était assise dans un fauteuil du salon à la maison et moi, j'étais assise par terre sur le tapis à coté d'elle, soudain, sous le coup d'une impulsion, j'ai posé ma tête sur les genoux de ma mère, qui m'a repoussée violemment en s'écriant "ah non, j'ai horreur d'être tripotée", c'est la dernière fois que j'ai réclamé un geste d'affection à ma mère, je devais avoir onze où douze ans.

Chère Florence,

En me demandant comment t'aider, je me pose la question suivante :
est ce que tu rumines toujours ton passé ? ta mère est elle encore de ce monde ? si oui ne peux tu t'expliquer avec elle ? qui sait ce qu'une explication et un geste de paix peuvent faire ?

Je me demandes si quand tu évoques ton passé, cela te fait mal.

Quand je parle de mon passé c'est pour aider, je n'y pense plus autrement, j'ai laissé tout cela derrière moi et regarde vers l'avant. J'ai pardonné à mon père et il m'arrive même de le prier.

Je pense qu'il est nocif de ne pas savoir te libérer de ce passé.

Tu ne crois pas au Christ , sinon je te dirais va par exemple dans un groupe charismatique et demande la prière de guérison et que le Seigneur touche tes blessures. Je l'ai demandé et le prêtre m'avait dit tu seras guérie quand tu évoqueras ce passé, parce que le gommer de la mémoire c'est impossible mais cela ne te fera plus mal... et à présent cela ne me fait plus mal.

Est ce qu'une aide psychologique ne te ferait pas de bien ?

Il y a quelques années j'ai fait une terrible dépression et plus que les médicaments c'est le psy qui m'a aidée. Je me détestais me sachant le produit si je peux parler ainsi de mon père...

Et voilà maintenant où j'en suis, j'en arrive à l'aimer par delà la mort et même à lui parler. Je rends grâce au Seigneur et je Le loue de tout mon coeur.

Tout ceci n'est dit que dans un but : t'aider I love you
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 22 Nov 2007, 11:00

C'est vrai, je suis obsédée par mon passé, ma mère est encore en vie, mais sa santé mentale est si fragile que je n'ose pas dire des choses qui pourraient être interpréter comme des reproches, mais tout de même, la dernière conversation que nous avons eu sur le sujet remonte à quinze jour et c'est là qu'elle m'a confié n'être pas plus capable d'aimer ses petits enfants qu'elle n'a pu aimer ses enfants et c'est là qu'elle m'a expliqué les raison et qu'elle m'a raconté les évènements de son enfance qui d'après elle l'ont conduite à cette incapacité.

Les moments où nous pouvons discuter ainsi elle et moi, sont rares et précieux, rares parce qu'elle me confie des choses que pour rien au monde elle ne révélerait à mon père, à ma soeur et à mon frère, donc il nous faut être seules, ce qui est difficile et précieux, parce que cela me permet de mieux comprendre.

C'est un comme lorsque l'on a mal à du partie du corps quand on y touche et que l'on ne peut s'empêcher d'y toucher, même si l'on sait que ainsi, on entretien la douleur


Je sais que tu veux m'aider, mon amie et je t'en remercie


Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 22 Nov 2007, 11:57

florence_yvonne a écrit:
C'est vrai, je suis obsédée par mon passé, ma mère est encore en vie, mais sa santé mentale est si fragile que je n'ose pas dire des choses qui pourraient être interpréter comme des reproches, mais tout de même, la dernière conversation que nous avons eu sur le sujet remonte à quinze jour et c'est là qu'elle m'a confié n'être pas plus capable d'aimer ses petits enfants qu'elle n'a pu aimer ses enfants et c'est là qu'elle m'a expliqué les raison et qu'elle m'a raconté les évènements de son enfance qui d'après elle l'ont conduite à cette incapacité.

Mon amie, ta mère a du subir une grande souffrance dans son enfance, son passé. Je pense qu'elle doit avoir un 'blocage' quelque part et bien sûr ce n'est pas sa faute cette incapacité à aimer. C'est la vie qui lui a fait du mal. Mais ces entretiens que tu as avec elle sont très positifs.
Et si elle ne dit ces choses qu'à toi c'est tout de même malgré tout une nette préférence et une marque de confiance envers toi. Sans être obsédée par le passé, tu vois que tu peux l'aider en l'aidant tu t'aides toi-même parce que cela te libère.

Merci pour la très belle vidéo, j'y ai été très sensible j'ai bien écouté les paroles et quand tu crains que je sois déçue de toi, moi je sais que ce n'est pas vrai
Very Happy I love you

Les moments où nous pouvons discuter ainsi elle et moi, sont rares et précieux, rares parce qu'elle me confie des choses que pour rien au monde elle ne révélerait à mon père, à ma soeur et à mon frère, donc il nous faut être seules, ce qui est difficile et précieux, parce que cela me permet de mieux comprendre.

C'est un comme lorsque l'on a mal à du partie du corps quand on y touche et que l'on ne peut s'empêcher d'y toucher, même si l'on sait que ainsi, on entretien la douleur


Je sais que tu veux m'aider, mon amie et je t'en remercie


Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Ven 23 Nov 2007, 08:34

Citation :
L'angoisse "resserre", étreint le coeur, elle est souffrance ; même Jésus, au Jardin de Gethsémani, a accepté de souffrir ce désarroi, dans Son Agonie... Mais le fait qu'Il ait tout remis entre les mains de Son Père, L'a libéré d'une telle étreinte :

"Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe! Cependant, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse!"

Luc 22, 42

Gethsémanie, c'est le jardin des oliviers... Tu sais Fanny ce mot "Gethsémanie" raisonne dans mon coeur depuis mon enfance...

Il y a Jésus souffrant sur la croix et Jésus souffrant à Gethsémanie. On oublie bien souvent Jésus souffrant au jardin de Gethsémanie. Il y souffre non pas des blessures physiques mais morale (angoisse). On peux dire qu'il fut vraiment crucifier par cette angoisse... Lorsque notre douleur de l'angoisse est offerte à Dieu, il s'y installe une joie secrète au fond de l'âme... Soudainement l'angoisse qu'on ressent devient une amie qui nous porte vers Lui... Je ne saurais pas l'expliquer... Et si il n'y avait plus que cette douleur d'angoisse pour nous lier à Lui, se serait encore une bénédiction, préférable à toutes les joies (faux plaisirs) sans Dieu... Dieu y est présent et y purifie l'âme qui devient comme un petit enfant sans défense... Et toute son espérance n'est plus que Lui. L'angoisse (de la vie, je dirais) ne s'efface pas mais elle y prend tout son sens (spirituelle)... C'est un chemin difficile le chemin de Gethsémanie. C'est celui du désert ou l'âme croit avoir perdu Dieu et c'est celui ou l'âme dans un acte d'abandon et d'espérance remet tout à celui qu'elle espère (non pas ma volonté mais ta volonté). D'une certaine façon, elle refuse de le perdre et le choisi encore malgré sa douleur d'angoisse ou son désespoir humain... Elle se dit "je souffrirai encore et encore pourvue que je ne te perde pas... Et une joie spirituelle l'unît à Lui malgré son angoisse... C'est peut-être une joie du purgatoire...
Dans les purgatoire, il n'y a pas que la souffrance mais aussi cette joie d'être uni toujours d'avantage à Lui... Enfin j'imagine...

Évidement on vit sur terre et je suis très terre à terre... ;) Alors je suis allée sur un site http://aiqnet.com/org/agape/liens.cfm et j'ai trouvée cette parole:

"Tu te centres sur toi à cause de ta souffrance; tourne-toi vers moi et vers les autres, ta peine sera dissoute".

Finalement à Gethsémanie Jésus c'est tourné vers le Père malgré son angoisse, il ne c'est pas refermé sur lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Mer 28 Nov 2007, 15:59

Chère Tourterelle, I love you je partage tout à fait ta méditation. Very Happy

Jésus « vraiment crucifié par cette angoisse », oui ; aussi cruellement que l’ÂME de Marie, Like a Star @ heaven Sa tendre Mère, a été crucifiée – transpercée d’un glaive –au Golgotha… Qui s’arrête à ces deux âmes qui souffrent dans un paroxysme d’Offrande au Père ?

Comme tu dis profondément les choses… ! C’est exactement cela : « Lorsque notre douleur de l'angoisse est offerte à Dieu, il s'y installe une joie secrète au fond de l'âme... »
Une Paix souveraine, qui est Joie. Une Amie…? Comme la mort qui était une « sœur » pour saint François ? sans doute.

« Et s’il n’y avait plus que cette douleur d’angoisse pour nous lier à Lui, ce serait encore une bénédiction, préférable à toutes les joies (faux plaisirs) sans Dieu… »

La Vérité de l’Amour, la Pureté de Jésus dans toute Sa vie… Là est la vraie Joie ; dans son Imitation ; comme à Gethsémani… Tu dis vrai : tout en Dieu, nous ne tenons plus notre Espérance que de Lui, détachés que nous sommes des futilités de toute sorte. « Spes Unica », lit-on sur les tombes : Notre Unique Espérance », le Christ Ressuscité ! Dans l’Agonie perce déjà la Résurrection. :sts: sunny

Un chemin rocailleux, difficile, assurément, mêlé d’une profonde amertume comme d’une Joie qui transfigure tout… Il existe un parallèle significatif, il me semble, entre l’abandon de Jésus à la Volonté de Son Père : ce que Tu veux, et non ce que je veux ; et le sentiment de déréliction extrême sur la Croix : Père, pourquoi m’as-Tu abandonné ?
Puis : Père, entre Tes mains je remets mon Esprit.

Un mouvement spirituel qui sera sans doute le nôtre, tôt ou tard : du dépouillement total à l’enrichissement - nous changeons de robe…

C’est très beau, quand tu dis que l’âme Le « choisit encore » ! Celui qui Aime le Seigneur va jusqu’au bout de l’Amour, comme Jésus l’a fait. L’ « extrémisme » de l’Amour ! La « folie de Dieu » pour l’homme trouve alors son écho – sa réponse harmonieuse, au diapason de Dieu-, dans l’homme qui se livre complètement à l’Amour Miséricordieux… Le Calice est bu jusqu’à la lie.

Jésus, malgré Son Humanité entièrement assumée – jusqu’au « silence » de Son Père au Jardin de son Agonie et sur la Croix -, est toujours demeuré en Dieu son Père, Lui, Adorable Personne de la Très Sainte Trinité ! Le Fils ne vit que par, pour et dans le Père, et le Père ne vit que par, pour et dans le Fils, Unis dans l’Esprit d’Amour.

Terrible « nuit », en effet, que celle du Jardin de Gethsémani ! Jésus a « fait le deuil » de Sa vie (pour reprendre le titre de ce sujet), pour la remettre totalement entre les mains de Son Père : Père, entre tes mains je remets mon Esprit. Basculement radical dans l’inconnu, lâcher-prise qui n’est vraiment possible que dans la confiance de la Foi, dans l’Amour sans borne envers un Père qui vient déjà à notre rencontre, anticipant la Joie de nous serrer dans Ses bras…

Notre vie est un « réajustement », un « recentrage » dans le Christ, en quelque sorte, dans notre libre consentement à nous tourner vers la seule Source de Vie : le Christ-Jésus. C'est ce "décalage" qui est douloureux, mais nécessaire et source de Béatitude. I love you sunny



« Qui regarde vers lui sunny resplendira et sur son visage point de honte. » Psaume 34, 6


Le site canadien « Agape » m’a donné cette parole : Tu redoutes l’avenir, je t’y prépare dans l’amour. ;) I love you
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Mer 28 Nov 2007, 16:41

Ce serait bien ....
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Mer 28 Nov 2007, 17:40

Ce sera bien, c'est bien ici-bas, dès à présent : le Royaume est parmi nous, dit Jésus, voilà la Bonne, la très Bonne, l'extraordinaire Nouvelle... :sts: I love you


Ah! vous tous qui avez soif, venez vers l'eau, même si vous n'avez pas d'argent, venez, achetez et mangez ; venez, achetez sans argent, sans payer, du vin et du lait.
Pourquoi dépenser de l'argent pour autre chose que du pain, et ce que vous avez gagné, pour ce qui ne rassasie pas? Ecoutez, écoutez-moi et mangez ce qui est bon ; vous vous délecterez de mets succulents.
Prêtez l'oreille et venez vers moi, écoutez et vous vivrez. sunny

Isaïe 55, 1-3
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Mer 28 Nov 2007, 17:56

Ce serait bien si cela était possible, mais je n'y crois pas
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Mer 28 Nov 2007, 21:58

DIEU EST AMOUR, dit saint Jean, et parce qu'Il est Amour, Il S'éprouve en tant que Tel. :sts: I love you

Sa Toute-Puissance est Celle de l'Amour ; celui ou celle qui désire sincèrement Le connaître ou Le rencontrer, le peut : il suffit de S'adresser à Lui. sunny

Il me semble que quelqu'un qui veut rencontrer une certaine personne, commence par entrer en contact avec elle, par se renseigner sur le lieu, la manière... Elle effectue une certaine démarche, non?
Eh bien, avec Dieu, il en va de même : si la personne qui ne croit pas en Lui (= qui ne L'a jamais rencontré) n'exprime pas le désir de le faire, comment voulez-vous que la rencontre ait une chance d'avoir lieu? surtout une rencontre avec l'Amour même... sunny cheers



Like a Star @ heaven sunny :colors: Like a Star @ heaven I love you :sts: I love you Like a Star @ heaven :colors: sunny Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 29 Nov 2007, 10:30

J'avoue qu'il m'est impossible d'adhérer à l'idée d'un Dieu qui éprouve des sentiments humains, c'est tellement réducteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 29 Nov 2007, 11:55

florence_yvonne a écrit:
J'avoue qu'il m'est impossible d'adhérer à l'idée d'un Dieu qui éprouve des sentiments humains, c'est tellement réducteur.

Dieu n'éprouve pas des sentiments humains dans son essence infinie.

Il est Dieu.

Mais il assume une nature humaine en Jésus et se fait homme pour nous parler en langage et sentiments humains.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 29 Nov 2007, 12:13

Il faut croire en jésus pour dire cela
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 29 Nov 2007, 12:16

Certes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 29 Nov 2007, 14:18

Chère Florence, je n'ai jamais dit une chose pareille, j'ai dû bien mal m'exprimer, excuse-m'en. Embarassed I love you

Tu touches là un point essentiel, fondamental de l'Incarnation, visible dans la crèche... sunny Dieu S'est fait homme, par un Amour inouï, inimaginable, incommensurable (que l'on ne peut mesurer) pour nous, envers nous, pour nous sauver de la mort et du mal. :sts: cheers

Et si Jésus a voulu, étant Dieu, éprouver toutes nos joies et toutes nos peines et souffrances comme un homme les ressent, c'est pour que nous soyons sauvés, entraînés que nous sommes, irrésistiblement, par Sa mort sur la Croix, Croix qui nous ressuscite avec Lui!! I love you Very Happy

Alors oui, Aimer à ce point est "réducteur" pour Dieu, l'Humilité en Personne, extrême "pointe" de l'Amour, acmé de la Miséricorde! Sad I love you I love you I love you

Cet abaissement infini, inconcevable pour nous, drunken Sad I love you qui s'initie dans la profonde Charité de notre Père, I love you sunny du Ciel, pour descendre sur cette Terre sous forme d'un tout petit Enfant, un nouveau-né innocent et fragile..., de ces bébés que l'on a envie de prendre doucement dans ses bras et de bercer, cet abaissement vertigineux, dis-je, connaît tout son accomplissement dans le formidable "jaillissement" de la Résurrection du Christ sunny le matin de Pâques, et dans Son Ascension - "verticalité" de la Vie, Force irrépressible de l'Amour qui triomphe de tout, de nos peurs, de nos souffrances, de nos nuits, de nos échecs, de nos limites sans nombre..., y compris dans la foi! L'Amour a vaincu la mort, une fois pour toutes, par un seul homme, le Verbe Incarné :


Voilà pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort a passé en tous les hommes, du fait que tous ont péché ; --

Romains 5, 12


Mais il n'en va pas du don comme de la faute. Si, par la faute d'un seul, la multitude est morte, combien plus la grâce de Dieu et le don conféré par la grâce d'un seul homme, Jésus Christ, se sont-ils répandus à profusion sur la multitude.

Romains 5, 15


Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle.
Car si c'est un même être avec le Christ que nous sommes devenus par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable;
comprenons-le, notre vieil homme a été crucifié avec lui, pour que fût réduit à l'impuissance ce corps de péché, afin que nous cessions d'être asservis au péché.
Car celui qui est mort est affranchi du péché.
Mais si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivons aussi avec lui,
sachant que le Christ une fois ressuscité des morts ne meurt plus, que la mort n'exerce plus de pouvoir sur lui.
Sa mort fut une mort au péché, une fois pour toutes ; mais sa vie est une vie à Dieu.

Romains 6, 4-10



Jésus, Dieu fait homme – vrai Dieu et vrai homme -, sunny a accepté de vivre la totalité de notre condition humaine, y compris le passage par la grande souffrance et la mort, par pur Amour ; Il n’a pas reculé devant la tragédie humaine que constituent la souffrance et la mort inéluctable, afin que nous Vivions. Le Christ-Jésus, le Juste, l’homme sans péché, a pris sur Lui, en Lui, tous nos péchés et toutes nos détresses, afin de les transformer, de les transfigurer, Lui qui est l’Agneau ! Ce que réalise l’alchimie de l’Amour, sur la Croix, est un Mystère sans fond, une merveille du Don - Par-Don! - de Dieu pour l’Humanité…, inépuisable, pour tout homme, car tous sont appelés à renaître…, comme l’Enfançon de la crèche… ! I love you flower
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 29 Nov 2007, 14:35

J'aimerais bien croire, mais je n'y arrive pas, je croix qu'il serait plus facile de me convaincre de l'existence du yéti que de celle d'un fils de Dieu cloué à une croix.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 29 Nov 2007, 17:22

C'est moins une affaire de volonté, chère Florence, que d'ouverture du coeur... C'est accepter de se laisser toucher par la Parole de Dieu : lisez un peu l'Evangile, chaque jour, ou bien allez à la messe, par simple curiosité, je suis certaine que le Bon Dieu en sera heureux... sunny cheers Essayez... I love you

Vous comprenez, c'est l'Esprit Saint qui saura vous "parler", et non moi vous convaincre..., d'ailleurs comment vous convaincre de l'Amour sinon par le témoignage de ma vie même? pas par mes arguments... Smile

Amitiés. :colors:
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Jeu 29 Nov 2007, 20:57

La messe, j'ai donné, merci, et si l'esprit saint veux me parler et bien qu'il me parle, je suis toute ouïe
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Ven 30 Nov 2007, 13:02

Ah, la Sainte messe, chère Florence, c'est un rendez-vous d'Amour, un rendez-vous avec l'Amour! I love you :sts: sunny Very Happy cheers drunken

Si l'on comprenait les richesses sans nombre que recèle la messe, le Bonheur qu'il y a à les recevoir, on se disputerait la première place dans les églises, on montrerait plus souvent un visage joyeux, parce que le coeur déborde de gratitude envers Celui qui nous donne tout!! Sad I love you

Il serait intéressant pour moi de savoir ce que vous entendez par "j'ai donné", en parlant de la messe. Question Merci.

L'Esprit de Dieu? Il vous parle à chaque instant : par la Beauté de la vie, Celle que l'on trouve dans le coeur de tout être..., Celle à la rencontre de Laquelle Jésus est allé : Il discernait une pauvreté dans le coeur des plus souffrants, et cette pauvreté était richesse, parce que Jésus leur annonçait l'Infinie Miséricorde de Son Père :

"Heureux ceux qui ont une âme de pauvre, car le Royaume des Cieux est à eux." sunny

Matthieu 5, 3



Le soldat perce le côté de Jésus en Croix : son Coeur S'ouvre pour dire la profonde compassion du Père, Son Infinie Charité ; une Source d'Amour jaillit de Celui qui donne Son corps et son Sang :

"Il n'est pas de plus grand Amour que de donner sa vie pour ses amis"... I love you :sts:


"Un Fils de Dieu cloué à une Croix", comme vous l'évoquez, représente la plus haute, la plus Adorable expression de l'Amour, puisque Jésus a donné jusqu'à Sa propre vie! :sts:
Sur cette Terre, si vous sauvez quelqu'un en y laissant votre propre vie, croyez-vous que votre vie n'aura eu aucun sens, qu'elle n'aura servi à rien? Certes non, elle aura été accomplie dans l'amour. Eh bien, à plus forte raison pour Dieu, qui Se donne entièrement sur la Croix!...

:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Ven 30 Nov 2007, 13:05

C'est mon arrière-grand-mère qui m'a éduquée et elle me traînait souvent à la messe quand j'étais petite, Dieu que c'était long et ennuyeux, jusqu'à ce que ma mère ai la bonne idée de m'acheter des BD que je pouvais glisser dans mon missel, j'ai détesté cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faire le deuil   Ven 30 Nov 2007, 15:06

Merci pour ta réponse sincère. I love you

Ce qu'il te faudrait, Florence, c'est quelqu'un pour t'accompagner à la messe, quelqu'un qui ressente la vraie Joie de s'y rendre et d'y communier à la Parole comme à l'Eucharistie... sunny La Joie est comme un feu, elle est communicative!

A défaut, il te faudrait un prêtre qui t'explique la "saveur" de la messe. Very Happy ;)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Faire le deuil   Ven 30 Nov 2007, 20:29

Tu sais, la messe, je crois que je connais, je suis issue d'une famille 100 % catholique apostolique romaine et je l'ai toujours détestée.

J'y vais quand j'y suis obligée (enterrement, mariage, baptème et communion)
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
 
Faire le deuil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» faire le deuil après le deuil sous forme de poeme
» Du deuil psychologique au deuil spirituel
» Faire le deuil de ne pas pouvoir avoir d'enfant naturellement
» comment aider quelqu'un qui souffre et refuse la main Tendue ?
» Relation mère-fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: