DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 C'est le pape Benoît XVI qui a réhabilité l'abbé Antonio Ros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: C'est le pape Benoît XVI qui a réhabilité l'abbé Antonio Ros   Mer 14 Nov 2007, 18:35

[quote]C'est le pape Benoît XVI qui a réhabilité l'abbé Antonio Rosmini

Bienheureuse liberté. Le miracle posthume de l'abbé Antonio Rosmini
Il y a six ans encore, la condamnation du Saint-Office pesait sur ce grand penseur libéral. Il a été absous. Aujourd'hui, il est sur le point d'être béatifié. Le philosophe Dario Antiseri brosse le portrait de ce maître d'un libéralisme ouvert à la religion

par Sandro Magister

Dans quelques jours aura lieu une béatification qui est un miracle en elle-même: celle du prêtre et philosophe Antonio Rosmini.

C'est un miracle car il y a six ans à peine, ce nouveau bienheureux était encore sous le coup d'une condamnation que le Saint-Office avait lancée en 1887 contre 40 propositions tirées de ses écrits.

L'absolution a eu lieu le 1er juillet 2001 sous la forme d'une note de celui qui était alors préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi, qui est devenu le pape Benoît XVI. (En effet, la Congrégation pour la Doctrine de la foi, dirigée par le cardinal Ratzinger, a reconsidéré la question rosminienne et a fini par établir qu’en dépit du décret Post obitum, rien n’empêchait la béatification du religieux).

C'est seulement après la levée de cet obstacle que le procès en béatification a pu rapidement avancer.

L'abbé Antonio Rosmini sera béatifié le dimanche 18 novembre à Novare (nord de l'Italie), dans le diocèse où il a passé la dernière partie de sa vie. C'est le cardinal José Saraiva Martins, préfet de la congrégation pour les causes des saints, mandaté par Benoît XVI, qui présidera la célébration.

L'abbé Rosmini a été un prêtre d'une grande spiritualité mais aussi un penseur profond et un écrivain prolifique. L'édition de ses œuvres complètes, par Città Nuova, représentera à terme quelque 80 tomes. Le père Umberto Muratore, religieux de la congrégation fondée par l'abbé Rosmini lui-même, n'hésite pas à le comparer, en tant que philosophe, à des géants comme saint Thomas ou saint Augustin.

Son livre le plus lu et le plus traduit encore aujourd'hui est "Delle cinque piaghe della santa Chiesa [Les cinq plaies de la sainte Église]". Une des plaies qu’il dénonçait était l’ignorance du clergé et du peuple dans la célébration de la liturgie. Mais on aurait tort de voir en lui un précurseur de l’abandon de la messe en latin. Il a au contraire écrit qu’"en voulant réduire les rites sacrés dans les langues vernaculaires, on choisirait un remède pire que le mal". (ndlr : Rosmini comprenait le drame d’une liturgie qui n’était plus comprise par le peuple et souvent même, par les célébrants eux-mêmes. Là aussi, ses intuitions ont anticipé le mouvement de renouvellement liturgique et des exigences exprimées dans la constitution Sacrosanctum Concilium du Concile Vatican II.)

L'abbé Rosmini a aussi été un grand théoricien de la politique. C’était un esprit libéral de pure souche, à une époque – le milieu du XIXe siècle – où pour l’Église, libéralisme rimait avec satanisme. Dans son livre "Philosophie de la politique", le philosophe fait part de son admiration pour "La démocratie en Amérique", le chef-d’œuvre de son contemporain Alexis de Tocqueville, le père du libéralisme ami de l’esprit religieux.

L'abbé Rosmini a prévu plus d'un siècle à l'avance les thèses soutenues par le Concile Vatican II à propos de la liberté religieuse. Il était opposé au catholicisme comme "religion d’état". Il a été un défenseur infatigable des libertés des citoyens et des "corps intermédiaires" contre les abus d’un état tout-puissant.

Rien de surprenant, dès lors, à ce que la pensée de l'abbé Rosmini soit aujourd'hui surtout diffusée chez les catholiques par les défenseurs du libéralisme ouvert à la religion, dont les maîtres en Europe appartiennent à l'"école de Vienne" de Ludwig von Mises et Friedrich von Hayek.

Le portrait de l'abbé Rosmini publié ci-dessous est justement écrit par un représentant de marque de ces catholiques libéraux, Dario Antiseri, professeur à l’Université Libre internationale des sciences sociales "Guido Carli" (LUISS) de Rome et auteur d’une très appréciée "Histoire de la Philosophie", traduite en plusieurs langues. Sa note est parue le 1er novembre dans "Avvenire", le quotidien de la conférence des évêques d'Italie.

Le professeur Antiseri concentre son propos sur un seul aspect de la figure de l'abbé Rosmini, celui de théoricien de la politique. Mais c'est peut-être l'aspect qui reflète le mieux son originalité. Les thèses de l'abbé Rosmini sont encore mal vues par une grande partie des catholiques, évêques et prêtres compris.

Lorsque l'abbé Rosmini aura été béatifié, sa pensée devra encore parcourir un long chemin avant de devenir un langage accepté dans l'Église catholique.

Rosmini, l’antitotalitaire


voici un sujet proposé, Arnaud que sais-tu de ce pr^tre et pourrais-tu nous aider sur cette conception du libéralisme?
Peut-on le considérer comme le continuateur de Vatican I et donc le prophète angélique de Vatican II ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: C'est le pape Benoît XVI qui a réhabilité l'abbé Antonio Ros   Jeu 15 Nov 2007, 09:25

Cher Pierre, ce qui est surtout intéressant, c'est la considération spirituelle de ce que peut être une condamnation et mise à l'index. Cette réhabilitation prouve que ces mise à l'Index (comme d'ailleurs, à l'inverse, les Imprimatur), n'engagent pas l'Eglise de manière définitive et infaillible.

Interessant.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: C'est le pape Benoît XVI qui a réhabilité l'abbé Antonio Ros   Jeu 15 Nov 2007, 17:11

Cher Arnaud,
Cet évènement est un grand bonheur, il nous montre l'humilité du Magistère et la ligne admirable de ce pape.

Ce prêtre sera une des grandes lumières pour mieux comprendre le Saint Concile Vatican II. Il confirme l'admirable intuition du Concile dans son approche de l'alliance de Dieu avec l'homme.

Un libéralisme déconnecté de l'idéologie porteur d'une libération de l'intelligence obéissante à la Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
 
C'est le pape Benoît XVI qui a réhabilité l'abbé Antonio Ros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre du Pape Benoît XVI aux séminaristes
» Le discours du 28 jun 2016 du Pape Benoît XVI décrypté !
» Méditons un chemin de croix avec sa sainteté le pape Benoît XVI
» L’Angélus avec notre Pape Benoît XVI (vidéo)
» Déclaration du pape Benoît XVI au terme du Chemin de Croix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: