DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Qui ose ici se dire pauvre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
polaire



Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Lun 19 Nov 2007, 23:41

Citation :

Nous sommes plus dans l'ordre d'une visée socialiste ou libérale

Il me semble que vous soyez dans une perspective libérale (nolen volens )

vous intégrez ,certes , le salarié à l'entreprise , il en bénéficie par un partage équitable d'une partie du revenu , ce qui en fait n'est qu'une répartition de bénéfices indument accapérés par une couches sociales ( les hauts cadres ).
Il est bien évident qu'on ne va pas redistribuer la plu-value investissable de l'entreprise .
Mais rien n'a changé dans vote modèle des relations de concurrences impitoyables , lesquelles motivent l'embauche , le niveau des salaires , les exportaion de capitaux , voire de personnels .

Le salarié sera contraint de prendre les mêmes décisions que son patron ( lequel les prenait avant sans lui ).
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Lun 19 Nov 2007, 23:54

Si l'employé accède au conseil d'administration avec une voix décisionnaire ce ne sera plus la même chose, il sera mieux informé, verra davantage le cœur de l'entreprise qui ne se résume pas à son atelier ou son bureau; il accèdera mieux à la compréhension du mondialisme; il se situera mieux dans le champ économique... Il se sentira mieux respecté.

La distribution desparts ne peut qu'être équitable, car il n'a pas à les acheter, c'est une part inaliénable intra-entreprise une redistribution due à son travail, une plus value de son œuvre.

Ce n'est pas la solution miracle, il n'y en a pas dans cet ordre économique et social car le monde passe et doit passer.

Mais c'est la meilleure des solutions, surtout actuellement ...

Pour le comprendre, il faut accepter de laisser convertir son esprit ,demander la grâce de se défaire de l'emprise idéologique; convertir l'intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
polaire



Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 00:15

à Pierre. Aubrit St. PolVous

ne répondez pas à ma critique .

Les tares du système libéral ne sont pas toutes dans l'appropriation excessive d'une plu -value par les patrons ( ou hauts cadres salariés )
vous pouvez redistribuer les hauts salaires ( ou égaliser la grille ) intéresser les travailleurs aux bénéfices ,en faire des actionnaires etc ...

Le système perdure dans des tares liées à la concurrence sans limites .
je ne suis pas pour ma part un anti libéral absolu , je suis même relativement libéral , je reconnais des vertus à l'initiative privée et à l'esprit d'entreprise .(mais beaucoup de socialistes pensent maintenant ainsi )

Mais je suis partisan d' un contrôle (pouvoir ) des politiques sur l' économie .
Donc opposé à l'ultra libéralisme .
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 10:00

Oui vous avez raison; le problème majeur actuellement pour notre pays mais aussi pour tous les pays riches et bientôt pour ce que le deviennent et donc à contrario pour ce qui ne le seront jamais, ce sont les pratiques spéculatives et le rôle éminemment pervers des banques qui n'ont plus l'intelligence du monde du travail et non aucune morale du travailleur....

C'est pourquoi il faut un ordre économique mondial qui s'articule sur un accord d'Etat global et sur des accords interprofessionnels ç la même échelle avec un structure souple donc une structure continentale

Il faut donc revenir aux principes fondamentaux de l'activité économique, d'abord l'essentiel puis le reste tout cela fondé sur la politique familiale qui reste la clef qui légitime les institutions quelle qu'en soit la dimension.

Il faut donc fonder une nouvelle approche de l'homme comment agent privilégié de la société et non pas l'économie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 13:06

Citation :
la politique familiale qui reste la clef qui légitime les institutions quelle qu'en soit la dimension.

il va falloir que les institutions restent légitimes en dépit d'une érosion évidente du principe familial .
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 14:02

[quote="bajulum"]
Pierre. Aubrit St. Pol a écrit:
Citation :
- Je crois que jusqu'ici nous nous sommes bien compris ... Il faut donc introduire une pédagogie du secours. flower
Mon cher Pierre. Aubrit St. Pol, la discussion a, il est vrai, immédiatement évolué dans un sens tout trivial. J’y vois la démonstration de ce que ce mouvement d’inclinaison de l’âme vers ce qui en nous s’offre en miroir à la kénose du Christ n’a guère évolué depuis Luc 18.22. Reste la question têtue de la répartition des richesses. La question ne se pose pas tant du point de vue des pauvres que de celui des riches ou de ceux qui sans l’être sont aisés. Elle ne se pose pas non plus prioritairement en terme de gouvernance. Il s’agit de savoir si, à me supposer riche, je dois me satisfaire de l’être. Sans doute dès lors que la richesse m'est l’occasion de m’appauvrir et de même, si elle ne suscite pas un attachement plus grand que ma foi. Mais quid des autres hypothèses précisément visées par notre Seigneur. La réponse est à l’évidence négative, ce qui résout par hypothèse toute interrogation tenant à la répartition des richesses. La richesse n’est moralement tolérable que pour autant qu’elle soit proportionnelle aux besoins légitimes qu’elle est en charge de juguler. Il faut conclure que l’occident est trop riche puisque vaille que vaille ses pauvres sont hors d’affaires, sauf à lui donner pour mission d'éliminer la misère qui progresse spécialement en Afrique. Il faut donc effectivement "introduire une pédagogie du secours".

Luc 18.22
Jésus lui dit: Il te manque encore une chose: vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis, viens, et suis-moi.

Voilà l'exigence radicale pour suivre Jésus. Rares sont ceux qui vont jusque là.

Code:
Reste la question têtue de la répartition des richesses. La question ne se pose pas tant du point de vue des pauvres que de celui des riches ou de ceux qui sans l’être sont aisés.

La richesse n’est moralement tolérable que pour autant qu’elle soit proportionnelle aux besoins légitimes qu’elle est en charge de juguler.

Tout à fait. Et ceci est d'autant plus vrai quand cette richesse atteint des niveaux exorbitants.

Code:
Il faut conclure que l’occident est trop riche puisque vaille que vaille ses pauvres sont hors d’affaires,

Vous dites bien "vaille que vaille", bajulum. Car pour ceux qui meurent dans la rue, ou ceux à qui les difficultés réelles d'existence ne laissent pas le loisir de respirer, peut-on les dire "hors d'affaires" ? Vivre pauvre dans une société où le luxe insolent de beaucoup s'étale sans pudeur, ou vivre pauvre dans un contexte de société frugale, c'est fort différent.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 14:56

Citation :
Vivre pauvre dans une société où le luxe insolent de beaucoup s'étale sans pudeur, ou vivre pauvre dans un contexte de société frugale, c'est fort différent.

Vous comprenez donc que ce sujet demande des investigations multiples et des nuances pour éviter la polémique ridicule et des raidissements inutiles.

C'est pourquoi, il importe d'aborder la pauvreté selon le diagramme de Paul: largeur, hauteur longueur. Le regard que l'on pose sur l'homme pauvre ou riche nous renvoie à regarder Dieu et lui-même nous renvoie à l'homme.
Il nous manque un élément, nous qui sommes catholiques, si nous invitions Marie dans le débat: pauvre à la crèche, pauvre en son FIAT, pauvre au pied de la Croix, pauvre dès son FIAT, car dans son Oui, elle savait devoir se dépouiller dès sa conception de son enfant unique, qui est son sang et sa chair pour l'offrir au monde à ses fureurs...

J'invite les intervenants à éclairer leurs interventions par la maternité immaculée de Marie. La reine des pauvres, l'excellence absolue de la pauvreté dans l'humanité... sunny :sts: flower
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 15:07

Voici un extrait d'une intervention du pape sur la pauvreté que l'on peut saisir sur le site: eucharistie sacrement d'espérance

Citation :
Quatrième chapitre - Le Sermon sur la montagne (p. 85 à 150)
1) De quoi s'agit-il ? Benoît XVI
2) Le renversement des valeurs : Benoît XVI
3) (suite) Les pauvres de cœur :

Voyons maintenant de plus près les différents maillons de la chaîne des Béatitudes. Il y a tout d'abord l'expression énigmatique sur laquelle on s'est tant interrogé : « les pauvres de cœur ». Cette expression, exprime Benoît XVI, apparaît dans les rouleaux de Qumrân, où elle constitue la définition des membres de la communauté par eux-mêmes. Ses membres se nomment aussi eux-mêmes « les pauvres de la grâce », « les pauvres de ta rédemption » ou simplement « les pauvres» (Joachim Gnilka, Jésus von Nazareth. Botschaft und Geschichte, op. cit., I, p. 189). En se qualifiant elle-même ainsi, la communauté de Qumrân exprime sa conscience d'être le véritable Israël, et elle reprend là effectivement des traditions profondément ancrées dans la foi d'Israël. À l'époque de la conquête de la Judée par les Babyloniens, 90 % des habitants de la région faisaient partie de la classe pauvre ; après l'exil, la politique fiscale des Perses provoqua à nouveau une situation dramatique de pauvreté. La conception ancienne selon laquelle tout va bien pour le juste alors que la pauvreté résulte d'une mauvaise vie (rapport entre agir et qualité de vie) n'était désormais plus tenable. Voici que, dans sa pauvreté même, Israël se reconnaît comme proche de Dieu, reconnaît que les pauvres, dans leur humilité même, sont chers au cœur de Dieu, à l'inverse des riches, qui, dans leur orgueil, ne comptent que sur eux-mêmes.


C'est une des clefs pour comprendre de l'intérieur la pauvreté et son mystère rédempteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 16:28

Du désir d'être estimé,
delivre-moi Jésus.

Du désir d'être recherché,
délivre-moi Jésus.

Du désir d'être aimé,
délivre-moi Jésus.

Du désir d'être loué
Délivre-moi Jésus.

Du désir d'être honoré,
Délivre-moi Jésus.

Du désir d'être préféré,
Delivre-moi Jésus.

Du désir d'être consulté,
Délivre-moi Jésus.

Du désir d'être approuvé,
Délivre-moi Jésus.

De la crainte d'être humilité
Délivre-moi Jésus.

De la crainte d'être calomnié,
Délivre-moi Jésus.

De la crainte d'être oublié,
Délivre-moi Jésus.

De la crainte d'être raillé,
Délivre-moi Jésus.

De la crainte d'être injurié,
Délivre-moi Jésus.

O Marie, Mère des humbles
Priez pour nous.

Saint Joseph protecteur des humbles,
priez pour nous.

Saint Michel
qui le premier avez terrassé l'orgueil,
priez pour nous.

Tous les justes sanctifiés
surtout par l'ESPRIT D'HUMILITE
priez pour nous.

O Jésus, dont la PREMIER LECON a été celle-ci :
"Apprenez de moi que je suis doux
et humble de coeur",

enseignez-moi à devenir humble
de coeur comme vous.

Ainsi-soit-il.

Litanies pour demander l'humilité.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 18:08

Pierre. Aubrit St. Pol a écrit:
Oui vous avez raison; le problème majeur actuellement pour notre pays mais aussi pour tous les pays riches et bientôt pour ce que le deviennent et donc à contrario pour ce qui ne le seront jamais, ce sont les pratiques spéculatives et le rôle éminemment pervers des banques qui n'ont plus l'intelligence du monde du travail et non aucune morale du travailleur....

C'est pourquoi il faut un ordre économique mondial qui s'articule sur un accord d'Etat global et sur des accords interprofessionnels ç la même échelle avec un structure souple donc une structure continentale

Il faut donc revenir aux principes fondamentaux de l'activité économique, d'abord l'essentiel puis le reste tout cela fondé sur la politique familiale qui reste la clef qui légitime les institutions quelle qu'en soit la dimension.

Il faut donc fonder une nouvelle approche de l'homme comment agent privilégié de la société et non pas l'économie.

Voilà une proposition véritablement révolutionnaire. La question est alors de savoir quel groupe social, quelles organisations sont en mesure de mettre en pratique ce programme.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 18:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Les Partis socialistes sont de bons comptables. Ils ont amélioré par des lois sociales le sort des pauvres.

Ils en ont fait des riches et ont vidé de leur âme toute espérance.

Car ils leur ont dit que seules les richesses matérielles comptaient.

Le problème avec Arnaud, c'est qui'il y a toujours une partie de vrai dans ce qu'il dit.

C'est vrai qu'une bonne partie de la classe opuvrière des pays "développés" s'est embourgeoisée et s'est laissée piéger dans les mirages de la société de consommation. Mais cela ne devrait pas aller jusqu'à exonérer la classe des super riches et des super-super riches, qui bénéficient bien plus généreusement encore des largesses de Mammon.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 18:20

Pierre. Aubrit St. Pol a écrit:
Citation :
Vivre pauvre dans une société où le luxe insolent de beaucoup s'étale sans pudeur, ou vivre pauvre dans un contexte de société frugale, c'est fort différent.

Vous comprenez donc que ce sujet demande des investigations multiples et des nuances pour éviter la polémique ridicule et des raidissements inutiles.


Je suis bien, là aussi, entièrement de votre avis, Monsieur Aubrit St. Pol.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 19:02

A ce stade de notre entretien, et grâce à Larguillette qui par sa question:
Citation :
Voilà une proposition véritablement révolutionnaire. La question est alors de savoir quel groupe social, quelles organisations sont en mesure de mettre en pratique ce programme.
remet du feu jouissif cherry

Le débat peut aborder le problème des corps intermédiaires, des corps subsidiaires acteurs déterminants de la socialisation des rapports entre acteurs économiques indifféremment des responsabilités.

Contrairement à tout ce qui c'est fait depuis la dernière guerre jusqu'à nous jours sinistres, ce n'est pas l'Etat qui doit décider du mouvement économique, tout simplement parce que la liberté ne s'autorise pas , elle a son propre mouvement; Mais elle demande toutefois un cadre générique qui enverrait l'Etat dans ses bottes et qui rendrait aux corps intermédiaires, associatifs le pouvoir de décision, confisqué depuis cette putain de révolution.

Les acteurs les plus positifs de notre économie sont ceux-là qui entretiennent le tissus, les petites et moyennes entreprises et les associations plus ou moins directement; il faut donc leur rendre leur liberté et assurément il se créera un ou plusieurs facteurs régulateurs naturels qui inciteront à l'investissement et donc la concurrence sera naturellement bridée. Toutefois, tout ceci n'est possible qu'avec l'inauguration d'une réelle et concrète politique de la famille; le drame est que les esprits de l'"élite" n'en sont pas disposés et n'en on même plus l'intelligence pour des raisons longues à énumérer mais qu'illustra le pacte de Rome à ne pas confondre avec le traité de Rome.

Par contre l'État et tous les Etats d'Europe devraient imposer pendant au moins dix ans, le réinvestissement dans la recherche et tout ce qui concerne directement le tissus économique à la hauteur 80% des bénéfices nets avec réduction à partir de la cinquième année pour atteindre un seuil obligatoire et régulier entre 30 et 40 % des bénéfices nets. Cela aucun Etat queqlue soit son option idéologique ne l'a fait et pourtant cette exigence est morale, conforme à la doctrine sociale conforme à la justice élémentaire d'une société qui devrait avoir vraiment à coeur la dignité de l'homme et de sa société.

il ne faut pas oublier que si le droit à la propriété fait partie des fondements de la dignité humaine, il n'en est pas moins vrai comme l'enseigne le Magistère que ce n'est pas en soit, le fait de la propriété une exigence absolue si l'intérêt de la nation l'exige. On peut donc limiter l'enrichissement personnel sans enfreindre les droits fondamentaux pour le seul intérêt du bien commun. C'est pourquoi la contrainte citée plus haut est hautement morale et "urgemment nnécessaire," sans pour autant tomber dans les errances passées; Il suffit que l'État retrouve ses marques légitimes et y reste: en deux mots: Ta gueule! Et que les pouvoirs subsidiaires et intermédiaires jouent leur rôle.

on comprendra ici pourquoi je m'insurge contre une approche idéologique du concept de justice, c'est toujours dangereux de laisser s'enfermer un tel concept car la vie a son propre mouvement, et il est du devoir de l'homme pour le bien commun de simplement la canaliser. tout a été posé dans l'émerveillement de l'économie du Moyen Âge, ce pourquoi Philippe le Bel a eu de sérieux ennuis avec Rome... Revoir la position de Thomas au sujet des dévaluations... sunny :beret: :bienmal:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 19:24

Tout ça me semble « un peu » confus. Arnaud veut des riches puisqu’il faut être pauvre, Polaire se fait contempteur de la concurrence, Chiboleth veut redistribuer dans une perspective sagement égalitaire et Pierre. Aubrit St. Pol propose de distribuer des parts social pour donner un rôle décisionnaire au salarié … tout en conviant Marie ! (pardon de trahir un peu pour résumer) La question étant « qui ose ici se dire pauvre » il faut s’interroger sur le sens de la pauvreté, si elle est souhaitable pour soi ou/et pour les autres, quels rapports la pauvreté entretient avec le concept de justice et corrélativement s’il faut l’espérer au plan sociétal et si oui que faire des riches.
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 20:04

Bon re-centrement du débat !
je n'aime pas la pauvreté, j'ai peur de manquer (plus tard...) je préfère parler d'auto-limitation pour moi-même : je me satisfait de choses simples, et si le superflu m'est donné, j'en remercie la providence ! Je bosse dur pour un résultat que je souhaite proportionel : ce n'est pas toujours le cas.
Je préfère une société en expansion, "riche" : la richesse a plus de chance d'y circuler, et d'être re-distribuée.
Mais cette société n'est pas idéale : elle génère de la souffrance !
La richesse est toujours relative à une référence extérieure, plus ou moins rêvée..
Si le 'superflu' m'est donné un jour, ce ne sera pas une situation, mais une responsabilité.

Je ne crois pas que nous soyons "créateurs" de richesse : nous sommes béneficiaires de "flux" de richesse, qui se "déplacent" dans la société : certains sont placés à des endroits plus favorables, d'autres non.

Je n'ai pas envisagé ici de pauvreté évangélique, sauf peut-être en parlant d'auto-limitation plus haut.
Je souhaite que ceux qui sont pauvres ne le soient plus..
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 20:43

Mouche-Du-Coche a écrit:
Bon re-centrement du débat !
je n'aime pas la pauvreté, j'ai peur de manquer ... Je souhaite que ceux qui sont pauvres ne le soient plus..
Puisque nous en sommes à nous livrer, je crois que « vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis, viens, et suis-moi » : Luc 18:22, est une invitation au voyage de la foi. Rien ne saurait primer l’amour de Dieu et du prochain. De quoi suis-je du reste propriétaire puisque j’appartiens à Dieu. Il faut donc replacer la détention des biens matériels à sa place qui n’est qu’occasion de remercier le Seigneur de ses bienfaits. Mais en toutes circonstances, il devrait être possible, sans même en souffrir, d’abandonner les richesses de ce monde. Le rôle pastoral de l’Eglise (pardon de me montrer présomptueux) devrait consister à œuvrer à cette prise de conscience. Je suis effaré quand je vois mes enfants que j’ai pourtant instruits dans l’idée contraire, croire que la détention des biens matériels est source de bonheur. Rien n’est moins vrai. J’ai pu l’expérimenter. Que le moindre brimborion vous manque et « tout est dépeuplé ». Cette foi dans le veau d’or m’attriste.
Je suis assez d’accord avec l’idée que le gâteau ne croît pas et que tout ce que l’un gagne, l’autre le perd au plan économique.
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 21:26

Mais non, ne soit pas attristé ! un indice me parle : tu dis : "mes enfants, que j'ai pourtant instruits dans l'idée contraire". C'est peut-être à cause de cette "instruction dans l'idée contraire" qu'ils agissent comme cela (je ne sais pas jusqu'ou est allée cette "instruction"). Peut-être avons-nous tous à passer par cette étape qui nous fait aimer les biens matériels, pour qu'un jour, nous puissions nous en éloigner doucement ; je crois que l'enfant que j'ai été a eu besoin d'avoir des biens matériels, de regarder la télévision (plus que de raison), et d'user du monde comme tout les autres. J'en ai été rassasié : un jour, j'ai pu entendre une autre voix. Mais cette étape aura été nécesaire : je ne m'inquiéterais pas que ma progéniture ait à y passer..
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 21:29

bajulum a écrit:
Tout ça me semble « un peu » confus. Arnaud veut des riches puisqu’il faut être pauvre,

scratch

Effectivement, si c'est cela ma pensée, vu que je ne comprends rien du tout à votre synthèse, c'est qu'elle doit être confuse...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mar 20 Nov 2007, 22:05

L'appropriation de biens n'est pas contraire à l'économie, cela peut générer un flux d'économie: une maison il faut l'entretenir...

Pour autant, il est un fait que l'esprit de pauvreté selon les conseils évangéliques vaut mieux que des fortunes; mais l'homme n'est ni ange ni bête... Sa nature blessée veut que tout soit dans un juste équilibre; tout le monde n'est pas François d'assise, ni mère Thérèsa de Calcutat... L'essentiel est de ne pas mettre son cœur dans les biens en sachant que l'esprit de confiance en Dieu fait parti de la Providence et donc de la foi, ceci étant dit, Dieu nous a pourvu d'intelligence, il nous appartient d'en user à la lumière de l'évangile et des enseignements de l'Eglise...
Le bon sens est un bien commun que peu use, elle demande beaucoup d'humilité...
Vous voyez bien que ne voir que la pauvreté matérielle devient insuffisant, il faut maintenant voir la hauteur de ce thème.

La pauvreté mystère dans la Rédemption,

La pauvreté de Dieu...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 11:02

lagaillette a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Les Partis socialistes sont de bons comptables. Ils ont amélioré par des lois sociales le sort des pauvres.

Ils en ont fait des riches et ont vidé de leur âme toute espérance.

Car ils leur ont dit que seules les richesses matérielles comptaient.

Le problème avec Arnaud, c'est qui'il y a toujours une partie de vrai dans ce qu'il dit.

C'est vrai qu'une bonne partie de la classe opuvrière des pays "développés" s'est embourgeoisée et s'est laissée piéger dans les mirages de la société de consommation. Mais cela ne devrait pas aller jusqu'à exonérer la classe des super riches et des super-super riches, qui bénéficient bien plus généreusement encore des largesses de Mammon.

Qu'avez-vous contre les riches ? D'accord ils ont plus, mais devons nous en être jaloux alors que la majorité manque de rien ? Oui, la France est jalouse des réussites de certains, car celui qui a réussi est forcément un voleur qui méprise le pauvre.

Notre haine du riche nous appauvrit plus qu'il nous enrichit, au nom d'une culture bien française du dernier qui est forcément bon et le premier mauvais. Au lieu de ça, si nous pouvions rassembler dans un même intérêt afin qu'on apporte de la richesse et donc des riches dans notre pays afin d'encourager la réussite et donc des entrepreneurs.

Mais non ! En France nous avons la culture du dernier et les Américains du premier, si nous pouvions un peu s'inspirer de ces derniers, alors peut être pourrions-nous arriver à quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 11:58

Bonjour,

Il n'y a pas de pauvres en France, nous sommes dans un pays ou il suffit de travailler ou de demander. C'est tellement facile de vivre en demander des aides de toutes sortes, que nous attirons toute la misère du Monde, quitte à ruiner nos finances.
Dans le temps Jadis, les gens manifestaient pour demander un morceau de pain.

Aujourd'hui, on manifeste, même si on a du pain, du travail, la sécurité de l'emploi, des retraites élevées, et parfois des salaires très élevés. Des roulants de la SNCF osent manifester en chantant l'internationale avec 4500 euros net par mois. Ils se disent pauvres, méprisés, malmenés, en manque de reconnaissance........

Je pense que ces gens sont des ultra-libéraux, ils ont des rêves matérialistes et métalliques, ne pensent qu'or et argent, pour se payer de belles maisons au Soleil, maitresses et Rolex. Ils regardent trop la télé, et veulent ressembler à leurs idoles matérielles, ils veulent ressembler aux stars, aux Zidane, Noah , Johnny.

Ils sont malades du monde virtuel dans lequel nous vivons tous plus ou moins, à force de regarder les millions qui circulent à la tv, ça nous prend le bulbe !

Que dire d'un Bruno Julliard, petit dictateur qui avec ses 17% de sympathisants dans le monde étudiant fait fermer à lui tout seul les facs au détriment de jeunes étudiants qui eux, ont besoin d'études et de diplomes, lui, il fait bien son Job, son fonds de commerce fonctionne, demain, il sera sur la liste Delanoe à la mairie de Paris, malgre ses démentis, Bruno serait bel et bien dans les tuyaux , et à défaut d'être avec Delanoe, il viserait plus haut, plus loin. Député voir sénateur....

Que dire de la malhonnêteté de ces étudiants professionnels qui invitent dans les AG les cheminots de SUD ? Pour impressionner avec leurs belles paroles les petits minots.

En fait, rien n'a changé, avec ces cocos, c'est toujours la même chanson, donne moi ta montre, je te donnerai l'heure, et ça marche encore et encore.

A part ça, combien de retraités SNCF à Agadir dans de belles villas ?

Il y en a, ils sont contents, les copains font bien leurs boulots et au cas ou, ils viendront faire un tour sur nos boulevards pour chanter l'Internationale.

Comme on dit, faut bien défendre son biftek !
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 12:02

Mouche-Du-Coche a écrit:
Mais non, ne soit pas attristé ! un indice me parle : tu dis : "mes enfants, que j'ai pourtant instruits dans l'idée contraire". C'est peut-être à cause de cette "instruction dans l'idée contraire" qu'ils agissent comme cela (je ne sais pas jusqu'ou est allée cette "instruction"). Peut-être avons-nous tous à passer par cette étape qui nous fait aimer les biens matériels, pour qu'un jour, nous puissions nous en éloigner doucement ; je crois que l'enfant que j'ai été a eu besoin d'avoir des biens matériels, de regarder la télévision (plus que de raison), et d'user du monde comme tout les autres. J'en ai été rassasié : un jour, j'ai pu entendre une autre voix. Mais cette étape aura été nécesaire : je ne m'inquiéterais pas que ma progéniture ait à y passer..
Vieillir c'est abdiquer. Tu me rappelle que c'est aussi espérer. Espérons.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 12:09

En fin de compte « lagaillette » vous n’êtes qu’un produit de votre milieu social.

Puisque vous culpabilisez de votre propre richesse, alors vous n’avez plus que la haine du riche.

Voilà le comble !
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 12:34

Arnaud Dumouch a écrit:
bajulum a écrit:
Tout ça me semble « un peu » confus. Arnaud veut des riches puisqu’il faut être pauvre,
scratch
Effectivement, si c'est cela ma pensée, vu que je ne comprends rien du tout à votre synthèse, c'est qu'elle doit être confuse...
Il m’a semblé que vous faisiez de la pauvreté dans nos sociétés occidentales un choix recommandé. Il faut donc qu’il y ait une alternative qu’autorise selon vous (je ne le conteste pas) le fait que les occidentaux soient globalement nantis. C’est ce que j’ai voulu dire de façon un peu ramassée. Re-pardon pour le sacrilège si je vous ai mal lu.
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 13:29

Citation :
Oui, la France est jalouse des réussites de certains, car celui qui a réussi est forcément un voleur qui méprise le pauvre.


Il y a quelques raisons pour penser que certaines fortunes ne sont pas proportionnées au mérite .
Estimer qu'il y a du vol quelque part n'est pas excessif .

Je suis excédé par les manières de faire de certains hauts cadres et je ne suis pas le seul .
Les stock options et autres parapluies sont insupportables .
C'est la loi de la jungle et les prédateurs s'en donnent à cœur joie , sans honte et sans vergogne .
Ces gens sont des coquins et il se trouve encore des démunis pour les défendre .

Le comble du pauvre c 'est l'admiration qu'il a pour le talent de celui qui l 'a volé .
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 14:30

polaire a écrit:
Citation :
Oui, la France est jalouse des réussites de certains, car celui qui a réussi est forcément un voleur qui méprise le pauvre.


Il y a quelques raisons pour penser que certaines fortunes ne sont pas proportionnées au mérite .
Estimer qu'il y a du vol quelque part n'est pas excessif .

Je suis excédé par les manières de faire de certains hauts cadres et je ne suis pas le seul .
Les stock options et autres parapluies sont insupportables .
C'est la loi de la jungle et les prédateurs s'en donnent à cœur joie , sans honte et sans vergogne .
Ces gens sont des coquins et il se trouve encore des démunis pour les défendre .

Le comble du pauvre c 'est l'admiration qu'il a pour le talent de celui qui l 'a volé .


Un auteur (une en fait) d'origine algérienne et dont le nom m'échappe a écrit en substance il y a une 40ne d'années : "je considère le vol comme légitime dans la tribus des salops" (elle devait écrire salauds).
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 14:43

Bajulum, les deux orthographes sont autorisées !...

Pourquoi revenir sur le scandale de la pauvreté et de la richesse, relisez plus haut ce que j'en ai dit; il est bizarre que vous gardiez le nez dans le guidon !

Tout a été dit de la pauvreté matérielle et du concept de justice, pourquoi y revenir, abordons la pauvreté sous l'angle de la foi... En continuant dans votre sens on va entrer en polémique stérile...

Je crois bien que nous avons dépassé l'âge du biberon !... shakng2 :smurf: :sage: à moins que ous en soyez nostalgiques... :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 15:35

bajulum a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
bajulum a écrit:
Tout ça me semble « un peu » confus. Arnaud veut des riches puisqu’il faut être pauvre,
scratch
Effectivement, si c'est cela ma pensée, vu que je ne comprends rien du tout à votre synthèse, c'est qu'elle doit être confuse...
Il m’a semblé que vous faisiez de la pauvreté dans nos sociétés occidentales un choix recommandé. Il faut donc qu’il y ait une alternative qu’autorise selon vous (je ne le conteste pas) le fait que les occidentaux soient globalement nantis. C’est ce que j’ai voulu dire de façon un peu ramassée. Re-pardon pour le sacrilège si je vous ai mal lu.

Absolument pas.

J'ai juste voulu prouvé que nous étions des riches, tous, en Occident.

Et j'ai lu à l'instant la synthèse d'Atomic.

Elle est assez atomique mais vraie:



Atomic a écrit:
Bonjour,

Il n'y a pas de pauvres en France, nous sommes dans un pays ou il suffit de travailler ou de demander. C'est tellement facile de vivre en demander des aides de toutes sortes, que nous attirons toute la misère du Monde, quitte à ruiner nos finances.
Dans le temps Jadis, les gens manifestaient pour demander un morceau de pain.

Aujourd'hui, on manifeste, même si on a du pain, du travail, la sécurité de l'emploi, des retraites élevées, et parfois des salaires très élevés. Des roulants de la SNCF osent manifester en chantant l'internationale avec 4500 euros net par mois. Ils se disent pauvres, méprisés, malmenés, en manque de reconnaissance........

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 15:47

Citation :
Il y a quelques raisons pour penser que certaines fortunes ne sont pas proportionnées au mérite .
Estimer qu'il y a du vol quelque part n'est pas excessif .

Possible, comme il y en a qui profite du social pour ne pas travailler.

Citation :
Je suis excédé par les manières de faire de certains hauts cadres et je ne suis pas le seul .
Les stock options et autres parapluies sont insupportables .
C'est la loi de la jungle et les prédateurs s'en donnent à cœur joie , sans honte et sans vergogne .
Ces gens sont des coquins et il se trouve encore des démunis pour les défendre .

Je n’ai jamais défendu les stock options et autres parapluies.

Citation :
Le comble du pauvre c 'est l'admiration qu'il a pour le talent de celui qui l 'a volé .

Sans patron, vous n’auriez aucun travail. A moins que vous soyez votre propre patron.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 16:50

Il ne se trouvera jamais sur cette Terre de solution définitive et juste quant au problème de la richesse et de la pauvreté, car c'est un mal à deux faces inhérent à la condition humaine blessée, d'où les paroles du Christ: "les pauvres vous les aurez toujours avec vous, .... moi pas!"

Le domaine de l'économie est un domaine transitoire lié à la condition sociale de l'homme, il est aussi aléatoire... il faut également accepter de ne trouver que des solutions aléatoires, instables, c'est aussi pour l'homme un constat de pauvreté intérieure qui doit l'attirer à plus d'humilité.

La prise de conscience de la condition humaine passe nécessairement par l'acceptation de ce que l'on est et n'est pas dans la lumière du Christ-Jésus: les béatitudes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 17:32

Polaire préfère sans doute être pauvre que d’être volé. Libre à lui de vivre dans la rue.
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 17:43

Pierre. Aubrit St. Pol a écrit:
Bajulum, les deux orthographes sont autorisées !...

Pourquoi revenir sur le scandale de la pauvreté et de la richesse, relisez plus haut ce que j'en ai dit; il est bizarre que vous gardiez le nez dans le guidon !

Tout a été dit de la pauvreté matérielle et du concept de justice, pourquoi y revenir, abordons la pauvreté sous l'angle de la foi... En continuant dans votre sens on va entrer en polémique stérile...

Je crois bien que nous avons dépassé l'âge du biberon !... shakng2 :smurf: :sage: à moins que ous en soyez nostalgiques... :mdr:

Je trouve simplement la formulation amusante. Après tout, nous étions jeunes alors. Le PASP serait-il farouche voire sourcilleux ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 21:26

maxime a écrit:
Atomic a écrit:
Bonjour,
Il n'y a pas de pauvres en France, nous sommes dans un pays ou il suffit de travailler ou de demander. C'est tellement facile de vivre en demander des aides de toutes sortes, que nous attirons toute la misère du Monde, quitte à ruiner nos finances.
Dans le temps Jadis, les gens manifestaient pour demander un morceau de pain.
Non Atomic, tu ne peux pas dire cela, car certains sdf travaillent et ne peuvent pas avoir de logements, et de plus en plus de familles ne peuvent plus acheter de la viande régulièrement, sans compter la difficulté de finir le mois.
Amicalement.

Maxime, je ne me rendais pas compte de cette situation scratch

On se croirait revenu au temps de "Germinal" le fameux roman d'Emile Zola.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 21:36

En Christ a écrit:
En fin de compte « lagaillette » vous n’êtes qu’un produit de votre milieu social.

Puisque vous culpabilisez de votre propre richesse, alors vous n’avez plus que la haine du riche.

Voilà le comble !

Vous connaissez mon milieu social, EnChrist ?

Ou faut-il que je décrive ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 21:41

lagaillette a écrit:


Vous connaissez mon milieu social, EnChrist ?

Ou faut-il que je décrive ?

Non. Je suis sûr que ce serait Germinal.

En réalité, je crois que comme nous tous, vous avez votre pavillon, votre pelouse.

Mais, après toute une vie passée dans le camp des bons (les pauvres), difficile d'admettre qu'on est raisonnablement riche.

Surtout que tout cela vient de la réussite du système libéral et social occidental...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Mer 21 Nov 2007, 22:59

Arnaud Dumouch a écrit:
lagaillette a écrit:


Vous connaissez mon milieu social, EnChrist ?

Ou faut-il que je décrive ?

Non. Je suis sûr que ce serait Germinal.

En réalité, je crois que comme nous tous, vous avez votre pavillon, votre pelouse.

Mais, après toute une vie passée dans le camp des bons (les pauvres), difficile d'admettre qu'on est raisonnablement riche.

Surtout que tout cela vient de la réussite du système libéral et social occidental...

Vous faites erreur sur toute la ligne, Arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 19:07

maxime a écrit:
Je ne sais pas si c'est le cas dans ton coin Elise, mais de plus en plus de familles font leurs courses dans des supermarchés "discount".
Il va y avoir une prise de conscience plus importante, car maintenant c'est les classes moyennes qui sont touchés.
Amicalement.

Il est vrai que la classe moyenne est en train de diminuer, on le voit déjà aux Etats-Unis, une fuite de la classe moyenne par le haut ET par le bas. Ce qui est très dangereux car pourrait empêcher toute échelle sociale de se mettre en place en plus d'hypertrophier les inégalités.

Il faut certainement une solution pour rémédier à cela. Les Etats-Unis, qui ont toujours un temps d'avance socialement (je parle ici de caratéristiques de société et non de politique sociale) n'ont encore rien trouvés...

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 20:10

Cher Vince, il n'y a pas de fuite de la classe moyenne par le bas, du moins de manière objective.

En effet, le pauvre d'aujourd'hui serait aussi riche qu'un cadre du XIX° siècle.

Mais PAR ABSENCE DE COMPARAISON, il ne s'en rend pas compte.

Autrement dit, la pauvreté est de plus en plus ... PSYCHIQUE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 20:20

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Vince, il n'y a pas de fuite de la classe moyenne par le bas, du moins de manière objective.

En effet, le pauvre d'aujourd'hui serait aussi riche qu'un cadre du XIX° siècle.

Mais PAR ABSENCE DE COMPARAISON, il ne s'en rend pas compte.

Autrement dit, la pauvreté est de plus en plus ... PSYCHIQUE.

Arnaud, comparons ce qui est comparable. La vie au XIX° n'avait rien à voir avec la vie aujourd'hui (pour ce qui est des modes de consommation).
Or si on compare les chiffres (pouvoir d'achat, niveau de vie...), toutes choses égales par ailleurs, il y a bien une fuite des classes moyennes par le haut et par le bas depuis une vingtaine d'année. C'est un fait économique qui pose problème aujourd'hui dans les sociétés post-industrielles et tertiarisées.
Je ne parle pas du tout d'un point de vue morale, uniquement économique.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 20:25

Cher Vincent, connaissez vous l'effet cliquet ?



C'est simple: Prenez un milliardaire.

Privez le de ses milliards et laissez lui seulement 10 millions d'Euros.

Il pensera au suicide.

c'est cela la "subjectivité" dans la pauvreté.

Eh bien il y a de cela en Europe.

Les Africains rêvent du pouvoir d'achats de nos RMI et risquent leur vie pour venir le toucher dans une banlieue française.

Nous, nous estimons ce revenu "au dessous du seuil de pauvreté".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 20:41

Je suis tout à fait d'accord avec vous sur ce point Arnaud, là n'est pas la question.
Ce dont je parle c'est d'un phénomène objectif, la classe moyenne "s'allège" par le haut et par le bas, c'est à dire tout simplement factuellement :

1 - une partie de la classe moyenne devient de moins en moins riche (il est bon de rappeler qu'aux Etats-Unis l'extrême pauvreté existe, c'est ce qu'on appelle le quart monde)

2 - l'autre devient de plus en plus riche.

Tout en n'oubliant pas que la première est majoritaire.

Je ne parle ici que de faits, la dérive vers une société scindée en deux extrêmes a commencé, c'est cela qu'il faut éviter.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 20:46

Cher Vincent,

En France, je dirais plutôt que, depuis trente ans, presque tout le monde est dans la classe moyenne.

80% des gens gravitent autour de 1500 Euros mensuels.

c'est l'effet de l'impôt et de la redistribution.

Certes, je vous concède que, faute d'argent, le système craque et entraîne l'immense classe moyenne vers une lente érosion du pouvoir d'achat.

Les choses sont nettes avec l'augmentation des loyers et de l'essence.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 22:18

Code:
En France, je dirais plutôt que, depuis trente ans, presque tout le monde est dans la classe moyenne.

Le fait que vous ne vivez pas en France explique, je pense, Arnaud, que vous puissiez énoncer une telle énormité.

Code:
80% des gens gravitent autour de 1500 Euros mensuels.

Mais où donc êtes-vous vous allé chercher ce chiffre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 22:22

Disons de 1000 à 3000.

C'était une moyenne.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Jeu 22 Nov 2007, 23:33

Cher Arnaud, le phénomène dit de société "en sablier" est aujourd'hui reconnu comme un fait par les économistes. Je vous laisse taper sur google pour trouver les chiffres et différentes analyses (certaines sont trop politiques mais dans le tas il y a du bon).

Le fait est qu'aujourd'hui nous tendons vers ces sociétés en sablier, que ce soit aux Etats-Unis ou en France.

Ici un lien wikipedia qui présente une description grossière du phénomène:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_moyenne

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Ven 23 Nov 2007, 00:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Disons de 1000 à 3000.

C'était une moyenne.

Calculée comment ? Et à partir de quelles données ? Donnez vos sources, SVP.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Ven 23 Nov 2007, 00:00

Il y a un point que vous sembler oublier, la classe moyenne en France comme aux USA perd de son pouvoir e richesse, le PIB s'effrite, il y a donc un curieux phénomène: les pays riches s'enrichissent toujours, mais au profit d'une minorité car la moyenne du PIB s'effrite. Le peuple dans sa majorité, sauf l'élite forte, s'appauvrit.
On se retrouve dans le cas de figure de Louis XIV, l'argent ne circule pus aussi fortement qu'il le faudrait...
Voilà l'enjeu des réformes de Sarkosy, celles-ci ne seront que de courte durée et effet s'il n'y a pas de véritable et profonde politique familiale.

le discours du candidat à Saint Etienne ne laisse rien présager de bon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Ven 23 Nov 2007, 09:58

Pierre. Aubrit St. Pol a écrit:
Il y a un point que vous sembler oublier, la classe moyenne en France comme aux USA perd de son pouvoir e richesse, le PIB s'effrite, il y a donc un curieux phénomène: les pays riches s'enrichissent toujours, mais au profit d'une minorité car la moyenne du PIB s'effrite. Le peuple dans sa majorité, sauf l'élite forte, s'appauvrit.
On se retrouve dans le cas de figure de Louis XIV, l'argent ne circule pus aussi fortement qu'il le faudrait...
Voilà l'enjeu des réformes de Sarkosy, celles-ci ne seront que de courte durée et effet s'il n'y a pas de véritable et profonde politique familiale.
le discours du candidat à Saint Etienne ne laisse rien présager de bon.

En première partie vous décrivez exactement le phénomène de société en sablier dont je parle plus haut.

Par contre je ne vois pas le lien que vous faîtes après entre politique familiale et circulation des capitaux/de l'argent. Pouvez-vous m'éclairer là-dessus?

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Ven 23 Nov 2007, 14:57

Vince a écrit:
Cher Arnaud, le phénomène dit de société "en sablier" est aujourd'hui reconnu comme un fait par les économistes. Je vous laisse taper sur google pour trouver les chiffres et différentes analyses (certaines sont trop politiques mais dans le tas il y a du bon).

Le fait est qu'aujourd'hui nous tendons vers ces sociétés en sablier, que ce soit aux Etats-Unis ou en France.

Ici un lien wikipedia qui présente une description grossière du phénomène:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_moyenne

Amicalement

Vincent

cher Vincent, Cet article oubli de compter dans l'augmentation du PIB la baisse ENORME du prix et l'amélioration de tout ce qui est matériel électronique (Hifi, Vidéo, téléphonie).

La preuve: plusieurs personnes de ce site, pourtant en dessous du seuil de pauvreté, ont l'ADSL ! :twisted:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Ven 23 Nov 2007, 15:04

Cher Vincent,

La famille est la première cellule, c'est à partir d'elle, en elle et par elle que s'organise la société des hommes et des femmes; c'est aussi elle qui donne sa légitimité aux institutions qui sont naturellement ordonnées à la cellule familiale.

La famille est ordonnée à la vie et non pas à la mort. si donc la famille est ordonnée à la vie selon l'ordre naturel et à la vie spirituelle selon l'ordre surnaturel, cela induit que la cellule familiale est le premier et naturel régulateur de la vie économique et sociale. Donc, pour qu'une politique économique soit pérenne et juste, il convient qu'elle respecte l'ordre naturel qui la fait partir de la famille et y revenir....

La cellule familiale n'est donc pas seulement le modérateur de l'économie mais elle en est le moteur, le sujet tout autant que l'objet, par le fait même qu'elle est, la cellule familiale, ordonnée naturellement et suranaturellement à la vie, à la procréation.

Le malheur de nos sociétés modernes, c'est qu'elle n'est quasiment plus connue et reconnue, on ne peut pas se tourner vers la famille et tout à la fois édicter des lois contre la vie, contre l'ordre naturel et la loi morale naturelle qui sont tous ordonnés à la vie. Basketball :stefamille:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Qui ose ici se dire pauvre ?   Ven 23 Nov 2007, 17:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Vincent,

En France, je dirais plutôt que, depuis trente ans, presque tout le monde est dans la classe moyenne.

80% des gens gravitent autour de 1500 Euros mensuels.


Voilà des données qui ne se contentent pas de vagues généralités :

Les revenus disponibles (1) des ménages sont moins élevés que ne le pensent la plupart de ceux qui se trouvent dans les tranches supérieures. Le revenu disponible médian (2) des ménages (tous ménages confondus, après impôts et prestations sociales) est de 2 050 euros. Avec 4 129 euros on entre dans la tranche des 10 % les plus aisés, mais en mélangeant tous les types de ménages.
Les choses sont différentes si l’on tient compte de la composition des ménages. Ainsi, 10 % des personnes seules vivent avec moins de 653 euros et 10 % des familles avec deux enfants avec moins de 1 816 euros. En revanche, on entre dans les tranches des 10 % les plus riches avec 2 148 euros pour une personne seule, 4 030 euros pour un couple et 5 392 euros pour une famille avec deux enfants.
La répartition des revenus disponibles est loin d’être égalitaire. Les 10 % les moins bien lotis ne perçoivent que 3 % de la masse totale des revenus, et les 10 % les mieux lotis en reçoivent 24,8 %, ceci après impôts et prestations sociales.
(1) Données sur les revenus après impôts et prestations sociales. Ne comprend pas une partie des revenus du patrimoine. Les niveaux de vie sont calculés en tenant compte de la composition des ménages.
(2) La médiane est la valeur pour laquelle autant de personnes gagnent moins et autant gagnent plus.
Hors prise en compte des revenus du patrimoine
Les revenus disponibles des ménages
Unité : €
Revenu maximum par an Par mois
10 % ont moins de 11 477 956
20 % ont moins de 14 408 1 201
30 % ont moins de 17 581 1 465
40 % ont moins de 20 982 1 745
50 % ont moins de 24 599 2 050
60 % ont moins de 28 623 2 385
70 % ont moins de 33 171 2 764
80 % ont moins de 39 356 3 280
90% ont moins de 49 554 4 129
95 % ont moins de 62 095 5 175
Revenus des ménages, après impôts, prestations sociales comprises. Ne comprend pas environ 80 % des revenus du patrimoine
Source : Insee. Année des données : 2004, enquête revenus fiscaux
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
 
Qui ose ici se dire pauvre ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» une question
» « Une Église pauvre pour les pauvres », cela veut dire... (selon le pape François)
» Chapelet pour dire: me voici
» que dire à une amie-collègue qui craque
» "joujou du pauvre": apologue? et Q. voca...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: