DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Parabole des mines et des talents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Parabole des mines et des talents   Sam 13 Oct 2007, 21:09

Cher Spirit,

Voici comme vous me l'avez demandé, le texte exacte, tel qu'il est rapporté par les Evangélistes. Commençons par la parabole des mines, tirée de l'Evangile de Luc :

"Un homme de haute naissance partit pour une région lointaine avec l'intention d'y recevoir la royauté et de revenir. Ayant appelé dix de ses serviteurs, il leur remit dix mines et leur dit "faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne". Ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyère une délégation derrière lui pour lui dire :" nous ne voulons pas que tu règnes sur nous". Et après avoir pris possession du Royaume, il revint ...." (Luc 19, 12-15)

Dans quel contexte Jésus prononce-t-il cette parabole ?

Il est en route vers Jérusalem où il va devoir affronter les scribes et les pharisiens qui le haïssaient parce qu'ils avaient peur que les foules en fasse un Roi. Crainte qui se vérifiera quelques jours après qu'il ai donné cette parabole, quand entrant à Jérusalem, cette foule cria "Béni soit le règne de notre père David, qui vient. Hosanna au plus haut des cieux ...", étandant des feuillages ou leurs manteaux sur la route.

Jésus sait donc ce qu'il l'attend quand il raconte cette parabole. Il sait aussi combien la foule se trompe en attendant qu'il règne sur Israël comme David avait régner.

Par cette Parabole, Jésus aide ses Apôtres à comprendre ce qui va se passer dans les jours qui vont suivre, son entrée à Jérusalem, son arrestation, sa crucifixion, la mission qu'il va leur confier.

Il leur fait comprendre qu'il est bien venu pour devenir Roi, mais pas à la manière de David. Sa Royauté, il ne va pas la recevoir des hommes, mais de Dieu son Père. Son règne, il le dira à plusieurs reprise, ne sera pas de ce monde. Il ne règnera pas comme les rois règne en ce monde, imposant leur pouvoir.

C'est sur les âmes que Jésus règnera, une fois qu'il aura été établie par son Père, Roi du ciel et de la terre. Il règnera en se donnant Lui-même à son peuple, faisant de lui son Corps. Le règne qu'il établira, c'est le règne de sa Vie qui est éternelle, voilà pourquoi son règne n'aura pas de fin.

C'est en se donnant totalement à nous, dans le don de son Esprit, que Jésus doucement étendra son règne jusqu'à ce que tous ceux qui auront bien voulu qu'il règne sur eux, lui soient soumis dans la Charité ; soit rendus participant de sa Vie, de la Vie dans l'Esprit Saint.

Voilà pourquoi il faut voir dans ce don des mines, le don que Jésus nous fait de lui-même dans l'Esprit Saint qui est sa Vie, la Vie de Dieu, la communion de Vie avec Lui. C'est dans l'Esprit Saint que Jésus communie à la Vie de son Père et c'est dans ce même Esprit Saint que nous pouvons tous communier à la Vie du Christ ressuscité.

Pour établir son règne, Jésus va donc faire appel à ceux qui accepter de le suivre pour servir son oeuvre. Il va leur faire don de l'Esprit Saint, de la Vie donnée à l'Eglise, pour qu'ils la fasse fructifier en la plaçant en chacune de nos âmes. Cette Vie donnée, elle est semé par les sacrements et plus particulièrement celui de l'Eucharistie. C'est pour que la Vie de l'Esprit puisse vraiment prendre racine en nos âmes, les envahir totalement, les transformer, que nous sommes appelés à nous nourrir de ce pain venu du ciel ; c'est pour que toute l'humanité, rassemblée en un seul Corps dans l'Eglise puisse être elle-même transformé, transfigurée par cette Vie nouvelle.

La mine, c'est donc la semence du Royaume que Jésus par l'Eglise et notamment le sacrement de baptême, sème en chacune des âmes qui acceptent de se laisser ensemencer par Jésus.

La mine équivaut à 1/60ème de talent ou à 100 drachmes ou 100 deniers, ou cent journées de travail. C'est donc relativement peu. Cela est à comparer avec cette autre parabole où Jésus nous dit que le Royaume est comparable à un grain de sénevé.

Voilà donc ce que les serviteurs auront à faire, faire fructifier la semence du Royaume qui sera confiée à chacun pour qu'il la fasse grandir (se multiplier) avec ceux appelés comme lui à servir l'oeuvre du maître.

Puis viendra le jour où Jésus viendra prendre possèssion de son règne et donc de toutes les âmes qui seront devenues son propres corps, grâce au travail de ses serviteurs.

Tous ceux qui auront agrandi la famille de Jésus, seront récompensés en se voyant confié le pouvoir sur plusieurs villes. Ce qui veut dire qu'avec Jésus, ils règneront sur les âmes, faisant leur bonheur.

Quant à ceux qui bien qu'ayant reçu la semence du Royaume en eux, et qui l'auront mis de côté sans s'en préoccuper, sachant qu'ils fallaient qu'ils acceptent de tout remettre au maître, ils perdront tout, jusqu'à la vie éternelle dont ils auraient été remplis si ils avaient fait fructifier cette semence.

Ce serviteur inutile, parce qu'il ne s'est par rendu utile pour le Royaume en faisant fructifier sa semence où en la plaçant dans l'Eglise, il n'a pas été seulement paresseux, en laissant dormir, inutilisé, ce qui lui avait été confié ; en plus, il est "mauvais", par son insolence à s'instituer juge de son maître, l'accusant d'être injuste.

Ce serviteur pensait certainement n'avoir rien fait de mal en ne faisant pas fructifier ce don de l'Esprit qui lui avait été donné pour lui-même et l'Eglise, le Corps entier. Ce serviteur a peut-être été bon avec son voisin, il n'a pas eu soucis de lui partager ce don de l'Esprit qu'il avait reçu et d'essayer le faire fructifier en lui. Il n'a donc pas, par sa paresse, participer à l'oeuvre de salut de Jésus, à l'oeuvre de son salut, car c'est tous ensemble que nous sommes sauvés.

Voilà je crois, ce que Jésus a voulu que comprenions de cette parabole.

Cordialement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Parabole des mines et des talents   Sam 13 Oct 2007, 23:56

spirit a écrit:
Ce que je conteste c'est l'origine des talents.

Donc vous ne contestez pas que l'homme de haute naissance dont parle Jésus, c'est Lui ; lui que les pharisiens haïssaient ; lui que les foules voulaient établir Roi sur la terre ; lui qui va effectivement s'en aller pour être établi Roi et Seigneur du ciel et de la terre par Dieu son Père.

Ces talents, ils viennent bien de Lui. C'est de son bien que Jésus donne, partage. C'est ce même bien, et ce qu'il a produit qu'il réclame à son retour. Si cela lui revient, c'est bien parce que c'est à lui.

Que possèdait Jésus comme bien et qu'il a désiré que nous recevions en héritage ? "La Vie éternelle". Il le dit à plusieurs reprise. Il est venu pour donner sa Vie aux hommes ; Vie dont ils ne pourront s'approprier en propre, puisqu'elle restera la Vie de Jésus se prolongeant dans tous ses membres.

Que fait Jésus, lorsqu'il remet sa Vie entre les mains du Père, sur la croix ? Il dit : "Père, en tes mains je remet mon Esprit". Esprit qu'il promet, avant d'être arrêté, à ses Apôtres ; Esprit qui les accompagnera jusqu'à la fin du monde.

Comment en pas voir dans ce bien qu'il confie à ses serviteurs en le partageant, le don de son Esprit de Vie ? De son Esprit qui va animer son Corps mystique ; qui va circuler en fructifiant, entre les membres de son Corps ?

Citation :
Elle démontre en tout cas qu'il ne faut pas chercher à être plus que ce qu'on peut tout en s'activant et n'étant pas fainéant. C'est exactement ce que je dis quand je parle d'équilibre dans l'évolution. Pour évoluer l'équilibre ne peut être constant, il est cyclique.

Il est question, dans cette Parabole, de l'évolution de ce que Jésus, va, par son Esprit, construire : "son Corps Mystique" ou "son Royaume" qui d'une graine de sénevé, va se développer pour devenir un grand arbre qui rejoindra le ciel. C'est de l'élévation de son Corps Mystique dont il est question et bien évident de l'évolution de l'homme en qui la Vie de l'Esprit est semée, par le sacrement de baptême ; en qui la Vie de l'Esprit est nourrie, par le sacrement de l'Eucharistie. Cette évolution spirituelle de l'homme, elle se fait à l'intérieur du Corps Mystique de Jésus, avec le Corps Mystique de Jésus. C'est en aidant au développement de ce Corps Mystique, en se livrant à l'Esprit d'Amour qui anime ce Corps, que l'on grandit soit même à la Vie de l'Amour, à la Vie de l'Esprit.

Cordialement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Parabole des mines et des talents   Dim 14 Oct 2007, 18:54

Spirit a écrit:
Vous ne trouvez pas qu'il est totalement aberrant et injuste qu'un esprit saint puisse distribuer une meilleure capacité à aimer à certains plutôt qu'à d'autres?

Cher Spirit,

L'Esprit Saint ne distribue pas une "capacité à aimer". La capacité à aimer, tout homme la possède, comme il possède la capacité à marcher, à parler. Tout homme possède une âme (un coeur) capable de donner de l'amour.

Pourquoi, me direz-vous, certains sont incapable d'aimer s'ils ont cette capacité ? Tout simplement parce qu'ils n'ont pas d'amour à donner. C'est par la capacité qui est en cause, c'est le contenu. Leur âme (leur coeur) ne sont point remplis d'amour jusqu'à déborder.

Les talents que distribuent Jésus n'ont donc rien à voir avec la capacité à aimer. Les talents ont à voir avec le contenu.

Ce que Jésus distribue c'est ce que contient son coeur divin, c'est l'Amour dont son coeur est enflammé ; c'est l'Amour qui brûle en son coeur, l'Amour qui déborde de son coeur. C'est cette Amour là qui nous est donné dans le St Esprit.

Nous avons tous reçu une âme, capable de recevoir de l'amour, capable de redistribuer de l'amour. Toutes les voitures sont capables de rouler, car elle possède toute un moteur. Si l'on ne met pas de l'essence dans le moteur, et de qualité, il est évident que le moteur sera dans l'incapacité de fonctionner ou fonctionnera mal si on lui met de l'essence de mauvaise qualité.

Notre coeur aime donc en fonction de l'amour qui brûle en son coeur, en fonction de la qualité de cet amour. Et c'est justement parce que cet amour est frelater, à cause du péché qui est entré dans le coeur de l'humanité, que nos coeurs fonctionnent mal ; que nous aimons pas du tout ou mal. Je le répète, cela n'a rien à voir avec notre capacité à aimer.

Notre capacité à aimer ne donne pas toute sa mesure, car elle est comme "grippé" par l'amour qui l'alimente, comme par exemple un moteur qui est grippé, parce qu'il y a une saleté dans l'essence. C'est parce que dans l'amour qui brûle en nos coeurs, qui fait fonctionner notre coeur, il y a des saletés (des péchés), que notre capacité à aimer est limiter ou impuissante à donner tout ce pourquoi elle est fait.

Ce que Jésus vient mettre dans notre coeur, la grâce tirée de son Essence, l'Esprit d'Amour, est fait justement pour purifier cet amour frelater qui brûle dans notre coeur ; la grâce qui va sanctifier notre amour, le purifier en le transformant en Lui-même, le rendant saint et parfait.

C'est en recevant l'Esprit Saint en notre coeur, que nous est donné la grâce qui va rendre notre amour "grâcieux" dans tout les sens du therme ; un amour beau (rempli de grâce) et qui ne calculera plus, ne se recherchera plus (grâcieux, grâtuit).

Cordialement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Saint Glinglin



Masculin Messages : 1
Inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: Parabole des mines et des talents   Jeu 30 Juin 2016, 16:42

Bonjour.

Mt 25.14 Il en sera comme d'un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens.
25.15 Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.
25.16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s'en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents.
25.17 De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres.
25.18 Celui qui n'en avait reçu qu'un alla faire un creux dans la terre, et cacha l'argent de son maître.

Pourquoi y a-t-il deux serviteurs ayant le même rendement ?

Luc ne l'a pas compris et a changé le texte pour des rendements de 10 pour 1 et 5 pour 1

Lc 19.16 Le premier vint, et dit: Seigneur, ta mine a rapporté dix mines.
19.17 Il lui dit: C'est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes.
19.18 Le second vint, et dit: Seigneur, ta mine a produit cinq mines.
19.19 Il lui dit: Toi aussi, sois établi sur cinq villes.
19.20 Un autre vint, et dit: Seigneur, voici ta mine, que j'ai gardée dans un linge;
Revenir en haut Aller en bas
 
Parabole des mines et des talents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parabole des mines et des talents
» Parabole des mines
» La parabole des Talents
» Parabole des mines
» Parabole des mines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: