DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le corps mystique de Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Le corps mystique de Jésus   Dim 07 Oct 2007, 23:51

Arnaud a écrit:
Quand on dit que l'humanité est le "corps mystique du Christ", on entend par là qu'il l'aime comme son propre corps et a donné sa vie pour elle.

Cher Arnaud,

Lorsqu'Adam dit en voyant Eve : "voici l'os de mes os, la chair de ma chair", il ne parle pas de son épouse uniquement comme quelqu'un qu'il aime et pour laquelle il est prêt à donner sa vie. Il en parle comme quelqu'un sorti de lui. La chair et l'os de sa femme, son sa chair et ses os. Tous deux sont appelés par Dieu à ne faire plus qu'une seule chair, dans un sens plus large qu'uniquement la chair ; la chair vivante ; ils sont appelés à ne faire plus qu'une seule vie.

Ne sommes nous-pas devenus, depuis l'incarnation, la chair de la chair de Jésus ; l'os de ses os ? N'est-il pas le nouvel Adam au sein duquel tous nous sommes appelés à retourner comme dans le sein de notre mère ; dans laquelle l'Eglise retourne, pour se retrouver dans la situation où Eve se trouvait avant même d'être tiré d'Adam.

Pour être purifié de nos péchés, ne sommes-nous pas appelés à retourner, avec toute l'humanité descendant d'Eve la mère de tous les vivants, dans le sein du Christ, dans le Saint des saints par qui, pour qui et en qui nous avons été créés ?

Il me semble, mais peut-être que je me trompe, que le Corps Mystique du Christ, c'est plus qu'un corps d'humanité que Dieu aime par son Fils. Il me semble que ce corps d'humanité est devenu "mystiquement", c'est à dire d'une manière cachée, qui nous dépasse totalement, le véritable corps du Christ pour que tout ce qui appartient à ce corps le Christ puisse se l'approprier, notamment nos péchés, nos faiblesses : "c'était nos péchés qu'il portait sur le bois de la croix".

Fraternellement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
pommerot



Messages : 183
Inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mar 09 Oct 2007, 06:35

Cher Pierre,

Attention, j'entend d'ici le hurlement du Père Gitton farouche défenseur; l'humanité est le corps SOCIAL du Christ (notre chair n'est pas celle du Christ bien entendu).
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mar 09 Oct 2007, 13:11

Très intéressant,

Je ne connais pas le père Gitton, le corps social ne me dit rien du tout. Il me semble que nous pouvons être en société et tous séparés les uns des autres. Ce n'est pas l'image que j'ai du corps mystique de Jésus. Je suppose qu'il est aussi philosophe. Je ne me donnerai pas cette peine de le lire.

Je dois réfléchir sur un point. Est-ce que le corps mystique du Christ est composé de l'humanité entière ou de ceux qui ont crus ? Je pensent que c'est la dernière option. Car bien que Jésus a pris notre humanité à tous, ce n'est pas tous qui prennent part à la Divinité de Jésus.

Selon moi, le corps mystique de Jésus, est composé de ceux qui ont crus en Jésus et Le suivent. Ce n'est pas tout de croire en Jésus. Il faut conformer notre vie à ce que l'on croit, au moins essayer de s'y conformer. Peu importe les chutes en cours de route, on se relève et on poursuit notre course.

Même si nous faisons partis du corps mystique de Jésus, parce qu'en état de Grâce, nous sommes tous différents les uns les autres, mais unis, reliés ensembles. L'Esprit-Saint circule à travers tout les membres. C'est l'Esprit-Saint qui crée cette unité entre tous et qui fait en même temps notre différence les uns les autres. Nous ne sommes pas confondus comme la goutte d'eau qui tombe dans l'océan, dans le corps du Christ.

Bien que nous sommes semblables au Christ et unis à Lui, nous ne sommes pas fondus dans le Christ.

Qu'en pensez-vous ?

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mar 09 Oct 2007, 16:37

Sylvie a écrit:
Je dois réfléchir sur un point. Est-ce que le corps mystique du Christ est composé de l'humanité entière ou de ceux qui ont crus ?

Chère Sylvie,

Le Corps Mystique de Jésus, pour moi, ce n'est pas l'humanité dans laquelle il s'incarne, mais l'humanité à qui il fait don de sa Vie par les sacrements et donc l'Eglise. Le Corps Mystique du Christ c'est l'Eglise, l'humanité qui accepte de ne faire plus qu'une seul chair (dans son sens hébraïque : une seule vie ou vie commune, avec Jésus).

La foi incorpore au Corps mystique de Jésus, mais ce sont les sacrements qui nous font entrer dans la Vie de ce Corps Mystique, la Vie de la grâce, la Vie donné par et dans l'Esprit Saint.

C'est de sa chaire ressuscité que nous recevons la Vie de l'Esprit qui nous unie à Lui. C''est de sa chaire ressuscité que nous recevrons notre corps de gloire, comme Eve reçu son corps d'Adam.

Fraternellement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mar 09 Oct 2007, 16:58

Cher Pierre,

Il me semble que c'est restreint comme corps mystique du Christ.

Qu'est-ce qui arrive à ceux qui ne sont pas baptisés ? Non seulement ceux qui sont nés après que le Christ soit venu prendre notre chair humaine, mais de tout ceux qui ont vécus avant la réalisation de la promesse du Salut ? Ils étaient dans l'espérance du Sauveur. Ils croyaient en la promesse.

Je pense, que tous les justes de l'Ancien Testament font parti de ce corps mystique bien qu'ils n'aient pas reçus le sacement du baptême. Je dois vérifier. Cela devient très théologique, un peu trop pour moi.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mar 09 Oct 2007, 17:18

Sylvie a écrit:
Qu'est-ce qui arrive à ceux qui ne sont pas baptisés ? Non seulement ceux qui sont nés après que le Christ soit venu prendre notre chair humaine, mais de tout ceux qui ont vécus avant la réalisation de la promesse du Salut ? Ils étaient dans l'espérance du Sauveur. Ils croyaient en la promesse.

Chère Sylvie,

Baptême, cela veut dire "plongée". Tous ceux qui acceptent d'être plongés dans la Vie du Christ, de se recevoir du Christ en tant que Fils de Dieu, de vivre pour toujours de sa Vie, tous ceux là sont membres du Corps Mystique du Christ. Ce qui veut dire que tous ceux qui à l'heure de leur mort, lorsqu'ils ont rencontrés le Christ, ont acceptés de le suivre, d'entrer dans la Vie commune avec Lui, sont membres du Corps Mystique du Christ. Si on prend l'exemple du Bon Larron, il a reçu le baptême, il a été incorporé au cors du Christ, quand il est entré en Paradis, car le Paradis de l'homme, c'est le Christ ; la félicité de l'homme, il l'a reçoit de son Corps Mystique à qui Jésus communique on éternelle félicitée.

Fraternellement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
pommerot



Messages : 183
Inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mar 09 Oct 2007, 19:50

Chère Sylvie,

Le Père Gitton distingue dans la continuité du Père de Lubac qui à fait un travail conséquent sur le corps mystique la différence entre Corps Sacramentel du Christ (Sainte Eucharistie) et Corps Social du Christ (assemblée des fidèles qui construisent l'Eglise).

Cela dit détrompez vous sur le père Gitton.

C'est un excellent prêtre parisien disciple et perpétuant le travail de Monseigneur Maxime Charles (décédé en 1992), en son temps recteur de la Basilique du Sacré Coeur (Paris) et Prélat d'honneur du pape.

Ce n'est pas un "philosophe" comme vous l'entendez mais un très bon théologien particulièrement cultivé qui donne régulièrement des conférences sur Paris.
Il tient également une rubrique dans "France catholique" et intervient parfois sur KTO.
Il écrit peu, son dernier livre (je crois) "initiation à la liturgie romaine" préfacée par le cardinal Radzinger est une référence.
C'est un homme simple, très versé sur les Ecritures, mais qui n'hésite pas à monter sur un tabouret dans la rue pour précher la bonne nouvelle.
D'après mes renseignements, c'est un directeur spirituel ferme et compréhensif très demandé.
Ces offices sont de toute beauté particulièrement lors de la semaine sainte où certains prennent des vacances pour assister à leur intégralité.
Il est fidèle au rite Paul VI mais est très apprécié de la fraternité Saint Pierre.
Sa piété est exemplaire, sa foi inébranlable et il n'hésite pas à vivre une selon une ascèse sérieuse (petite confidence, il dort à même le sol mais ne le répété pas!).

J'en profite pour vous confier un jolie miracle dont il à été le témoin et qu'il à eut la bonté de me raconter.

Cela se passe dans les années 80, Monseigneur Maxime Charles et sa communauté organise un pélerinage ne terre sainte pour la semaine sainte avec près de 800 étudiants parisiens.

Le jour des Rameaux, la petite troupe traverse le désert sous un soleil de plomb et une jeune fille est prise d'un malaise.
Transférée à l'hopital français de Jérusalem elle y succombe quelques heures plus tard.
Dans la foulée un télégramme est envoyé aux parents "votre fille est décédée, attendons instructions pour rapatriements du corps".
Arrivé devant Jérusalem, Monseigneur Maxime Charles qui avait continué le pélerinage avec son groupe apprend la nouvelle du décés.
Après un office et sans doute une mûe réflexion, il se tourna vers le groupe en leur disant "après tout nous sommes à Jérusalem, tout est permit" et tous se mirent à genoux et à prier et demander la résurrection de la petite!
Sur le coup, certains prêtres lui firent même des remarques; "vous rendez vous compte, on ne peut pas tenter Dieu ainsi!".
Après quoi Monseigneur Maxime Charles partit pour l'hopital pour des formalités administratives.
Arrivé à l'hopital, le voilà hapé par un médecin, "vous les prêtres, vous avez des pouvoirs, elle est revenu la petite, mais vous en ferez un légume car son encéphalogramme est plat!!!".
Ebahit mais comprenant la situation, Monseigneur Charles envoya dans l'instant une consigne au groupe de prier pour la petite.
Elle ouvrit les yeux peu après et fini le pélerinage sur ces deux jambes comme si de rien.
Un nouveau télégramme fut envoyé aux parents: "Votre fille est en bonne santé, arrivons par le vol comme convenu!"
Les parents reçurent les deux télégrammes en même temps!!!
Jolie non?
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mer 10 Oct 2007, 18:27

Je m'excuse auprès du père Gitton.

Mais l'image que nous avons de la société moderne où l'individualité règne, j'ai de la difficulté à voir l'Église comme une société.

Dans le corps mystique nous sommes tous reliés les uns les autres. Saint Paul disait à peu près ceci : " Si un membre souffre les autres membres souffrent aussi."

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mer 10 Oct 2007, 20:40

petero a écrit:


Lorsqu'Adam dit en voyant Eve : "voici l'os de mes os, la chair de ma chair", il ne parle pas de son épouse uniquement comme quelqu'un qu'il aime et pour laquelle il est prêt à donner sa vie. Il en parle comme quelqu'un sorti de lui. La chair et l'os de sa femme, son sa chair et ses os. Tous deux sont appelés par Dieu à ne faire plus qu'une seule chair, dans un sens plus large qu'uniquement la chair ; la chair vivante ; ils sont appelés à ne faire plus qu'une seule vie.

Justement non. Ce texte parlant de la côte d'Adam n'est pas à prendre au sens CHARNEL, dit saint Augustin.

Le fait que dieu prenne la "côte" (la partie la plus proche du coeur) signifie qu'Eve est complémentaire d'Adam DU COTE DE L'AMOUR.




Citation :
Ne sommes nous-pas devenus, depuis l'incarnation, la chair de la chair de Jésus ; l'os de ses os ? N'est-il pas le nouvel Adam au sein duquel tous nous sommes appelés à retourner comme dans le sein de notre mère ; dans laquelle l'Eglise retourne, pour se retrouver dans la situation où Eve se trouvait avant même d'être tiré d'Adam.

Au sens de l'AMOUR, c'est tout à fait vrai.

Mais il ne faut absolument pas prendre cela au sens de l'être, comme si notre être devenait une partie de l'être de Jésus.

Ce serait une interprétation PANTHÉISTE, alors que la vraie interprétation, catholique, parle d'une union, d'un ALLIANCE, dans la charité.




Pour être purifié de nos péchés, ne sommes-nous pas appelés à retourner, avec toute l'humanité descendant d'Eve la mère de tous les vivants, dans le sein du Christ, dans le Saint des saints par qui, pour qui et en qui nous avons été créés ?

Citation :
Il me semble, mais peut-être que je me trompe, que le Corps Mystique du Christ, c'est plus qu'un corps d'humanité que Dieu aime par son Fils. Il me semble que ce corps d'humanité est devenu "mystiquement", c'est à dire d'une manière cachée, qui nous dépasse totalement, le véritable corps du Christ pour que tout ce qui appartient à ce corps le Christ puisse se l'approprier, notamment nos péchés, nos faiblesses : "c'était nos péchés qu'il portait sur le bois de la croix".


Dans l'union d'amour surnaturel, avec création d'une grâce surélevant la natiure humaine à cet amour, Oui.

Mais surtout pas au plan de l'être.

Et ceci restera vrai jusque dans la vision béatifique qui sera la plus grande union d'amour, entre DEUX ÊTRES, RESTANT DEUX (comme dans le mariage, l'homme et la femme restent DEUX, sans fusion des natures).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pommerot



Messages : 183
Inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Le corps mystique de Jésus   Mer 10 Oct 2007, 22:09

Chère Sylvie,

Je vous comprend, certains termes semble parfois incompatible avec le langage théologique à cause de consonnances.
Je ressent parfois ce sentiment.
D'un sens, le Père de Lubac est très fort pour ce permettre de passer outre et de rester près du sens réél des mots.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
 
Le corps mystique de Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le corps mystique de Jésus
» La F.M. dans le livre - le corps mystique de l`antechrist.
» 143 - Chaque enfant a une mission unique dans le Corps mystique. Ne pas se comparer aux autres.
» Prière contre l'avortement
» Catéchisme de l'Église Catholique par Léon XIV.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: