DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'homme a-t-il des instincts ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 09:05

Vince a écrit:
Citation :
instinct humain

Vincent, l'homme n'a pas d'instinct, mais une conscience. C'est ce qui le différencie de l'animal.
Mais je te concède, que très souvent, il a un comportement d'une cruauté qu'aucun animal n'a et n'aura jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 09:45

Loup Ecossais a écrit:
Vince a écrit:
Citation :
instinct humain

Vincent, l'homme n'a pas d'instinct, mais une conscience. C'est ce qui le différencie de l'animal.

On a tous les instincts des animaux. Mais on peut, grâce à notre esprit (conscience) les contrôler ou au contraire les déchainer.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 09:57

Arnaud Dumouch a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Vince a écrit:
Citation :
instinct humain

Vincent, l'homme n'a pas d'instinct, mais une conscience. C'est ce qui le différencie de l'animal.

On a tous les instincts des animaux. Mais on peut, grâce à notre esprit (conscience) les contrôler ou au contraire les déchainer.

Non Arnaud,

Je suis d'accord avec Loup et c'est ce que je répète depuis le dévut, l'homme n'a pas d'instinct. Ce qui vient du fait que son organisme n'est pas adapté à son environnement contrairement à TOUS les autres animaux sur Terre.

Citation :
Mouvement intérieur qui pousse le sujet à exécuter des actes adaptés à un but dont il n'a pas conscience.

On lui donne également le nom d'intelligence de l'espèce. L'homme est le seul être qui a conscience de la Fin, qui peut ordonné ses actes à sa propre fin et non à celle de l'espèce.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 10:48

Arnaud Dumouch a écrit:

Citation :
On a tous les instincts des animaux. Mais on peut, grâce à notre esprit (conscience) les contrôler ou au contraire les déchainer.

Mais dites-moi, Arnaud, êtes-vous certain que tous vos neurones sont bien en place? Croyez-vous sérieusement, vous, qui êtes docteur en théologie, ce que vous venez d'écrire? C'est du révisionnisme théologique ça. Si je suis votre raisonnement, Dieu n'a créé que des animaux, Humanité comprise, mais il a donné un petit plus à l'homme, lui permettant d'être inférieur ou supérieur aux autres animaux. Arnaud, arrête la bière et les pop-corn. T'es en train de griller un câble. Méfies-toi de Marie-Pierre, elle a compris ton petit jeu. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 11:08

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
tous les animaux évoluent et ont des instincts, les hommes comme les autres animaux, comment peut-on affirmer qu'un mammifère de l'ordre des primates puisse ne pas être un animal ?

Je n'ai pas dit que l'homme n'était pas un animal, j'ai dit qu'il avait cela d'exceptionnel qu'il n'avait pas d'instinct et que son organisme n'était pas adapté à son environnement. C'est le seul animal dans ce cas, je vous laisse recenser les millions d'espèces terrestres, vous n'en trouverez pas une qui correspond à ce schéma.

Et oui, l'homme n'est pas un animal comme les autres...

l'instinct de procréassions, l'instinct de survie, l'instinct maternel, tu connais ?

Il ne t'est jamais arrivé d'avoir l'impression d'être observé ? le sentiment d'un danger imminent ? ce sont tes instincts animaux, mais, nous avons perdu l'habitude de les écouter et cela est dommage, car parfois, cela pourrait nous sauver la vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 11:13

Brice a écrit:
Enfin bon si l'homme est un animal dans ses fonctions primaires, il possède une capacité en plus, la pensé. Combien de singes philosophes?
L'homme peut contraindre ses pulsions.

tu parles singe pour pouvoir affirmer savoir de quoi ils parlent ? le singe ri je te signale et pourtant, on dit que c'est le propre de l'homme
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 11:13

florence_yvonne a écrit:


l'instinct de procréassions, l'instinct de survie, l'instinct maternel, tu connais ?

Il ne t'est jamais arrivé d'avoir l'impression d'être observé ? le sentiment d'un danger imminent ? ce sont tes instincts animaux, mais, nous avons perdu l'habitude de les écouter et cela est dommage, car parfois, cela pourrait nous sauver la vie.

Florence répond pour moi à Ecossais et Vince.

Mais, nous constatons que, même si ces instinct nous travaillent, notre liberté arrive à les orienter vers une finalité spirituelle.

C'est pourquoi, par exemple, le célibat consacré est le propre de l'homme: l'instinct sexuel y est dépassé pour Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 11:14

Loup Ecossais a écrit:
Brice a écrit:
Enfin bon si l'homme est un animal dans ses fonctions primaires, il possède une capacité en plus, la pensé. Combien de singes philosophes?
L'homme peut contraindre ses pulsions.

Citation :
Combien de singes philosophes?

Ouhlala!!!!! Il y en a plein, Brice : BHL, Comte Sponville, Gide, Field, Mazarine Pingeot etc etc.

Van Damme ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 11:22

florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
tous les animaux évoluent et ont des instincts, les hommes comme les autres animaux, comment peut-on affirmer qu'un mammifère de l'ordre des primates puisse ne pas être un animal ?

Je n'ai pas dit que l'homme n'était pas un animal, j'ai dit qu'il avait cela d'exceptionnel qu'il n'avait pas d'instinct et que son organisme n'était pas adapté à son environnement. C'est le seul animal dans ce cas, je vous laisse recenser les millions d'espèces terrestres, vous n'en trouverez pas une qui correspond à ce schéma.

Et oui, l'homme n'est pas un animal comme les autres...

l'instinct de procréassions, l'instinct de survie, tu connais ?

Désolé chers Arnaud et Florence mais ce ne sont pas des instincts. La logique de survie est inérente à la nature entière et vous retrouvez cette logique là aussi bien chez l'homme que chez l'animal ou le végétal.

Car la Nature a pour fin de se développer encore et encore mais ce n'est pas ça l'instinct. L'instinct se situe au niveau individuel. C'est une forme d'intelligence non ordonnée à l'individu mais à l'espèce elle-même.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 11:23

Citation :
Combien de singes philosophes?
florence_yvonne a écrit:

Van Damme ?

Mais non, Flo. On n'a pas parlé de comiques, mais de philosophes. Quoi que... la nuance est ténue avec les sus-cités.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 11:33

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
tous les animaux évoluent et ont des instincts, les hommes comme les autres animaux, comment peut-on affirmer qu'un mammifère de l'ordre des primates puisse ne pas être un animal ?

Je n'ai pas dit que l'homme n'était pas un animal, j'ai dit qu'il avait cela d'exceptionnel qu'il n'avait pas d'instinct et que son organisme n'était pas adapté à son environnement. C'est le seul animal dans ce cas, je vous laisse recenser les millions d'espèces terrestres, vous n'en trouverez pas une qui correspond à ce schéma.

Et oui, l'homme n'est pas un animal comme les autres...

l'instinct de procréassions, l'instinct de survie, tu connais ?

Désolé chers Arnaud et Florence mais ce ne sont pas des instincts. La logique de survie est inérente à la nature entière et vous retrouvez cette logique là aussi bien chez l'homme que chez l'animal ou le végétal.

Car la Nature a pour fin de se développer encore et encore mais ce n'est pas ça l'instinct. L'instinct se situe au niveau individuel. C'est une forme d'intelligence non ordonnée à l'individu mais à l'espèce elle-même.

Amicalement

Vincent

je te conseille d'arrêter de lire les théologiens et les philosophes et de revenir à ton bon vieux dictionnaire des mots courants Confused

INSTINCT, subst. masc.
A. 1. Mouvement intérieur, surtout chez l'animal, qui pousse le sujet à exécuter des actes adaptés à un but dont il n'a pas conscience. On peut dire que, sous ce double but, l'instinct a porté les abeilles à résoudre certaines questions qui ont exercé les mathématiciens (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p. 342). L'instinct une fois admis, on prête à l'Insecte des yeux analogues aux nôtres (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 500) :

1. ... les instincts des animaux sont plus prononcés que ceux de l'homme, car les besoins qui en sont l'expression se manifestent plus clairement et sont satisfaits par des actes plus énergiques.
BROUSSAIS, Phrénol., Leçon 2, 1836, p. 59.

2. En partic., domaine de l'éthologie. [P. allus. notamment aux travaux de K. Lorenz] Comportement inné, héréditaire et spécifique, accompli sans apprentissage préalable et en toute perfection :

2. J'ajouterai un mot sur la terminologie en usage. « Instinct » n'est qu'un mot abstrait. La seule chose sur laquelle il nous est permis de nous prononcer, c'est l'acte instinctif, et c'est de lui seul que nous traiterons. Heinroth, pour éviter l'ambiguïté du mot « instinct », a employé le terme d'« acte spécifique de pulsion » (...) au lieu d'« acte instinctif » (...), ce qui est sans aucun doute la meilleure désignation.
K. LORENZ, Trois essais sur le comportement animal et humain, Paris, Éd. du Seuil, 1974, p. 10.

SYNT. Instinct migratoire; instinct d'imitation, de mellification, de nidification; théories finalistes, mécanistes, transformistes de l'instinct; instinct et, ou intelligence; instinct et, ou raison.
B. 1. Tendance innée, à l'origine de certaines activités élémentaires automatiques de l'homme. Instinct de conservation, de copulation, de nutrition, de succion; instinct joueur. Elle avait bien compris, avec son instinct de mère, que je n'étais pas ce que je paraissais être et que je pourrais avoir sur la destinée de son dernier fils une influence souveraine (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 112). La faim aiguiserait l'instinct sexuel, le manque de protéines favoriserait la conception (Tiers Monde, 1956, p. 159). L'instinct maternel relève du même déterminisme que la sécrétion lactée : il est commandé par la prolactine (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 649) :

3. ... la mutation de l'amour élémentaire à l'amour humain et (...) la sublimation de l'instinct parental en vie familiale ou de l'instinct grégaire en vie sociale ne s'opèrent qu'au prix d'une justification ontologique par laquelle l'homme sauve la nature en l'humanisant.
J. VUILLEMIN, Être et trav., 1949, p. 24.

PSYCHANAL. ,,Forces hypothétiques qui agissent à l'arrière-plan du ça et représentent dans le fonctionnement de l'organisme les exigences d'ordre somatique`` (PIÉRON 1973)
Instinct de mort. Le concept d'instinct de mort suppose un désir de dissoudre, d'annihiler la personne propre alors que le concept de pulsion de destruction implique un désir de tuer d'autres êtres vivants (RYCR. 1972).
Instinct de vie. Faut-il en appeler à la dualité des instincts de vie et des instincts de mort, pour rendre compte de l'angoisse? (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 192). L'instinct de vie (Éros) est constitué par la libido et comporte, avec les tendances sexuelles, le vouloir-vivre de l'individu (FOULQ.-ST-JEAN 1962). V. compulsion, ex.
2. Impulsion intérieure indépendante de la réflexion qui détermine les sentiments, les jugements, les actes d'une personne. Instinct de la discipline, de (la) domination, de (la) possession; instinct belliqueux, bestial; obéir, se laisser aller à son instinct. L'instinct guerrier a beau exister par lui-même, il ne s'en accroche pas moins à des motifs rationnels (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 307). C'était l'instinct paysan de prévoyance, de défiance, l'horreur du risque, le souci de ne rien laisser au hasard (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 206) :

4. Si l'enfant a reçu avec le sang quelque instinct mauvais, héritage de ses parents ou de ses ancêtres, que cette tache originelle soit lavée.
MÉNARD, Rêv. païen, 1876, p. 192.

Loc. adv.
D'instinct. Spontanément. Il a tourné la tête d'instinct vers la fenêtre, le jour (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1363).
Par instinct. Naturellement. J'aime la liberté par instinct, par nature (COURIER, Pamphlets pol., Réponses aux anon., 1, 1822, p. 148). On ne pouvait montrer plus d'opportunité que nous n'avions fait, par hasard ou par instinct (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 370).
En partic. Penchant pour quelque chose. Une rigoureuse analyse psychologique classerait l'instinct religieux inné chez les femmes dans la même catégorie que l'instinct sexuel (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 497). Synon. de fibre. Il fallut le génie divinatoire d'un de Gaulle, l'admirable instinct national des résistants de la première heure (MAURIAC, Bâillon dén., 1945, p. 482).
Au plur. et souv. péj. Penchant(s) contraire(s) à une morale. Bas, mauvais instincts; céder à ses instincts. La religion est la seule compensation à tout ce qu'il [l'homme] sent de vil dans ses instincts. C'est sa seule dignité (MARTIN DU G., Thib., Mort père, 1929, p. 1378). Tout le monde se mit, sur le navire, à se libérer les instincts avec rage, l'alcool aidant (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 141) :

5. ... il [Zola] nous apparaît, et de plus en plus, comme le poète brutal et triste des instincts aveugles, des passions grossières, des amours charnelles, des parties basses et répugnantes de la nature humaine.
LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 255.

3. Faculté, chez certaines personnes, de sentir, de deviner, qui détermine une manière de penser, un comportement. Synon. flair, intuition. Un être d'instinct. Le comte lui-même garda le silence. J'allais parler; il me regarda froidement : un instinct secret m'avertit que je nuirais à la comtesse, et je me tus (KRÜDENER, Valérie, 1803, p. 72). Le goût (...) est l'instinct prompt et délié de ce qui doit plaire ou déplaire. C'est la conscience du beau (...). Le génie est l'instinct de tout voir et de tout comprendre, et le talent est le don de tout rendre et de tout exprimer (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1833, p. 162). Quant à ton affaire de la Madeleine, je m'y oppose formellement (...). Nous avons un instinct qui ne nous trompe pas, nous autres femmes! Je t'ai prévenu, maintenant agis à ta tête (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 24) :

6. Le public a son instinct, son flair, aussi sûr que celui d'un animal. Il connaît les siens et ne se trompe jamais. Il vous devine.
VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 55.

En partic. Disposition naturelle, talent. (Avoir) l'instinct des affaires, du commerce, de l'art. Je suis femme... mais j'ai l'instinct!... Et au point de vue artistique... c'est affreux, votre procédé... (SARDOU, Rabagas, 1872, I, 14, p. 43). Je sais très bien qu'il faut garder les distances (...). J'ai appris. Ou pour mieux dire, pour dire juste, je n'ai pas appris, je n'ai pas eu à apprendre. C'était mon instinct, je n'ai eu qu'à revenir à mon instinct profond. Moi aussi mon instinct, mon malheureux instinct est de me méfier (PÉGUY, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 679). Ceux doués de quelques instincts Artistiques, d'un doigt agile, Se mirent à pétrir l'argile (PONCHON, Muse cabaret, 1920, p. 5).
Loc. adv. D'instinct. De manière intuitive. En un mot, Mme Pasta joue d'instinct (DELÉCLUZE, Journal, 1826, p. 353). Et vite on se recramponnait plus fort, en fermant la bouche et les yeux, parce qu'on devinait d'instinct, sans voir, que c'était le moment où une épaisse masse d'eau allait balayer l'air, et peut-être vous balayer aussi (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 136).
Prononc. et Orth. : []. La prononc. [] (FÉR. Crit. t. 2 1787) est vieillie. Cf. abject. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1495 instincte « instigation » (J. DE VIGNAY, Miroir historial ds DG); b) 1512 par instinc de nature « selon son penchant naturel » (J. MAROT, Poème inédit, éd. G. Guiffrey, 1860, vers 121 : Si père doit, par instinc de nature, De sa facture [créature, progéniture] avoir compassion); 2. 1560 « ensemble des tendances naturelles particulières à un être, caractère inné contre lequel on ne peut lutter » (RONSARD, Poèmes, éd. P. Laumonier, 15, 306, vers 122); 3. a) 1580 « ensemble des pulsions naturelles régissant le comportement animal et humain » (MONTAIGNE, Essais, II, VIII, éd. A. Thibaudet, p. 423); b) 1780 « aptitude particulière faisant partie de cet ensemble » instinct social (BUFFON, Hist. nat., Oiseaux, t. 7, p. 2); 4. a) 1662 « ensemble de la sensibilité, aptitude d'appréhension intuitive du monde (par opposition au raisonnement) » connaissances du cœur et de l'instinct (PASCAL, Pensées, éd. Lafuma, § 110, p. 512); b) 1662 « aptitude à ressentir ou percevoir une chose particulière » (ID., ibid., § 149, p. 520). Empr. au lat. instinctus « instigation, impulsion », d'où en lat. chrét., « penchant, tendance naturelle » (cf. TLL s.v. et BLAISE Lat. chrét.). Fréq. abs. littér. : 6 420. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 7 918, b) 7 930; XXe s. : a) 9 661, b) 10 486. Bbg. QUEM. DDL t. 8. - WEINBERG (K.). Zum Wandel des Sinnbezirks von Herz und Instinkt unter dem Einfluss Descartes'. Arch. St. n. Spr. 1966, t. 203, pp. 1-31.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 11:59

Chère Florence,

Toutes les remarques que j'ai faites jusqu'ici ne parlent que d'un point de vue scientifique puisque j'ai reçu une formation en bilogie.

En revanche ce que tu cites est très littéraire...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 12:39

mais le sens d'un mot ne change pas, quel que soit la nature de l'étude dans lequel on l'utilise
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 13:05

florence_yvonne a écrit:
mais le sens d'un mot ne change pas, quel que soit la nature de l'étude dans lequel on l'utilise

Oula, regardez le sens du mot hypothèse en biologie et en maths... Absolument rien à voir.

Le fait que l'homme n'est pas d'organisme adapté à son environnement l'oblige à dépasser l'intelligence de l'espèce ou instinct. C'est pourquoi je dis que l'homme n'a pas d'instincts, il est contraint par la Nature de dépasser la Nature en quelque sorte.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 21:45

Code:
l'instinct de procréations, l'instinct de survie, tu connais ?

Code:
Désolé chers Arnaud et Florence mais ce ne sont pas des instincts. La logique de survie est inérente à la nature entière et vous retrouvez cette logique là aussi bien chez l'homme que chez l'animal ou le végétal.

Car la Nature a pour fin de se développer encore et encore mais ce n'est pas ça l'instinct. L'instinct se situe au niveau individuel. C'est une forme d'intelligence non ordonnée à l'individu mais à l'espèce elle-même.

L’instinct de procréation (qui existe chez l’être humain) n’est-il pas une forme d’intelligence ordonnée à l’espèce ?

Code:
Le fait que l'homme n'est pas d'organisme adapté à son environnement l'oblige à dépasser l'intelligence de l'espèce ou instinct. C'est pourquoi je dis que l'homme n'a pas d'instincts, il est contraint par la Nature de dépasser la Nature en quelque sorte.

J’en prends et j’en laisse dans ce que vous dites, là, Vince..

Que l’être humain n’ayant pas soit « d'organisme adapté à son environnement » soit « contraint par la Nature de dépasser la Nature », d’accord. Quant à savoir si « la logique de survie » ne doit pas être appelée « instinct », je laisse le débat entre les « scientifiques » et les auteurs de dictionnaire cité par Florence.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Jeu 27 Sep 2007, 22:57

L'homme à des instincts en effet mais également la possibilité de les controler.

J'en parlais justement avec mon chat l'autre jour, jamais il ne fait de grève de la faim pour me manifester son mécontement (ce qu'il est vrai me ferai faire des économies). Laughing

Simplement comme disait Arnaud, parfois l'Homme dépasse l'instinct. Si on le regarde très brièvement on pourrait pourtant penser qu'il est porté par des pulsions et des instincts mais d'un moment à un autre, il peut rompre la chaine et se révèler. Si j'ai faim et que je dois jeuner (pour motif religieux ou pour faire une greve de la faim), je dépasse mon besoin, mon envie et de plus j'accomplie un processus intellectuel qu'on ne trouvera pas chez les animaux.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 01:35

lagaillette a écrit:
Que l’être humain n’ayant pas soit « d'organisme adapté à son environnement » soit « contraint par la Nature de dépasser la Nature », d’accord. Quant à savoir si « la logique de survie » ne doit pas être appelée « instinct », je laisse le débat entre les « scientifiques » et les auteurs de dictionnaire cité par Florence.

C'est justement le débat ici, ce que je dis c'est que cette logique de survie existe aussi chez le végétal, or on ne parle pas d'instinct pour un végétal. En fait cette logique existe dé qu'il y a de la vie, un simple virus ou une bactérie possède cette logique. C'est pourquoi je dis que l'homme a cela de propre qu'il dépasse et doit dépasser le simple instinct animal jusqu'à le faire disparaître.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 10:54

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
mais le sens d'un mot ne change pas, quel que soit la nature de l'étude dans lequel on l'utilise

Oula, regardez le sens du mot hypothèse en biologie et en maths... Absolument rien à voir.

Le fait que l'homme n'est pas d'organisme adapté à son environnement l'oblige à dépasser l'intelligence de l'espèce ou instinct. C'est pourquoi je dis que l'homme n'a pas d'instincts, il est contraint par la Nature de dépasser la Nature en quelque sorte.

Amicalement

Vincent

A bon, une hypothèse en biologie n'a pas le même sens qu'en math ? tu peux m'expliquer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 10:56

Brice a écrit:
L'homme à des instincts en effet mais également la possibilité de les controler.

J'en parlais justement avec mon chat l'autre jour, jamais il ne fait de grève de la faim pour me manifester son mécontement (ce qu'il est vrai me ferai faire des économies). Laughing

Simplement comme disait Arnaud, parfois l'Homme dépasse l'instinct. Si on le regarde très brièvement on pourrait pourtant penser qu'il est porté par des pulsions et des instincts mais d'un moment à un autre, il peut rompre la chaine et se révèler. Si j'ai faim et que je dois jeuner (pour motif religieux ou pour faire une greve de la faim), je dépasse mon besoin, mon envie et de plus j'accomplie un processus intellectuel qu'on ne trouvera pas chez les animaux.

l'autre jour, j'ai marché accidentellement sur la queue de mon chien, d'instinct, il s'est retourné pour me mordre, mais, il ne l'a pas fait, explication ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:03

florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
mais le sens d'un mot ne change pas, quel que soit la nature de l'étude dans lequel on l'utilise

Oula, regardez le sens du mot hypothèse en biologie et en maths... Absolument rien à voir.

Le fait que l'homme n'est pas d'organisme adapté à son environnement l'oblige à dépasser l'intelligence de l'espèce ou instinct. C'est pourquoi je dis que l'homme n'a pas d'instincts, il est contraint par la Nature de dépasser la Nature en quelque sorte.

Amicalement

Vincent

A bon, une hypothèse en biologie n'a pas le même sens qu'en math ? tu peux m'expliquer ?

Oui, bien sûr

Hypothèse en maths signifie "on sait que", "on donne" exemple hypothèse: f(x) est continue sur R.
Hypothèse en biologie signifie "supposons" puis vérifions.

2 sens bien différents. En sciences (humaines ou exactes) il est indispensable de définir les termes avant de commencer car ils ont des sens différents parfois presque opposés.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:05

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
mais le sens d'un mot ne change pas, quel que soit la nature de l'étude dans lequel on l'utilise

Oula, regardez le sens du mot hypothèse en biologie et en maths... Absolument rien à voir.

Le fait que l'homme n'est pas d'organisme adapté à son environnement l'oblige à dépasser l'intelligence de l'espèce ou instinct. C'est pourquoi je dis que l'homme n'a pas d'instincts, il est contraint par la Nature de dépasser la Nature en quelque sorte.

Amicalement

Vincent

A bon, une hypothèse en biologie n'a pas le même sens qu'en math ? tu peux m'expliquer ?

Oui, bien sûr

Hypothèse en maths signifie "on sait que", "on donne" exemple hypothèse: f(x) est continue sur R.
Hypothèse en biologie signifie "supposons" puis vérifions.

2 sens bien différents. En sciences (humaines ou exactes) il est indispensable de définir les termes avant de commencer car ils ont des sens différents parfois presque opposés.

Amicalement

quand un mot peut avoir plusieurs sens différents, le dictionnaire les donnent tous, hors, pour instinct, toi, tu lui en invente un autre qui ne figure que dans ton imagination.

HYPOTHÈSE, subst. fém.
A. 1. PHILOS. et domaine des sciences
a) Proposition reçue, indépendamment de sa valeur de vérité, et à partir de laquelle on déduit un ensemble donné de propositions. Synon. principe :

1. Le rejet de toute hypothèse, pour s'en tenir aux seuls phénomènes observés, a été proclamé par Newton dans sa polémique contre Descartes, qui pensait que de certaines hypothèses fausses (et annoncées comme telles), on pouvait déduire des propositions vraies...
LEGRAND 1972.

b) Proposition (ou ensemble de propositions) avancée, provisoirement, comme explication de faits, de phénomènes naturels et qui doit être, ultérieurement, contrôlée par la déduction ou par l'expérience. Synon. conjecture. Une hypothèse, c'est (...) une certaine façon de se représenter la manière dont les choses se passent dans un cas où, pour une raison ou une autre, l'observation est impossible; c'est un mode de figuration (G. MARCEL, Journal, 1919, p. 225). Toute théorie, qu'elle soit scientifique ou philosophique, est probable. La preuve en est que les thèses scientifiques, historiques, varient et qu'elles se font sous forme d'hypothèses (SARTRE, Existent., 1946, p. 132) :

2. Il reste à voir si cette hypothèse sur la contraction des électrons rend compte de l'impossibilité de mettre en évidence le mouvement absolu, et je commencerai par étudier le mouvement quasi stationnaire d'un électron isolé...
H. POINCARÉ, Mécan. nouv., 1905-1909, p. 55.

En partic. Vaste explication scientifique méthodique et organisée mais non encore vérifiée. Synon. théorie, système. Je ne parlerai presque point de l'usage fait par l'auteur, de l'hypothèse de Laplace. (...) il [Laplace] ne se proposait que de reconstituer le développement du système solaire (VALÉRY, Variété [I], 1924, p. 135) :

3. ... la plupart des généralisations scientifiques, qui aspirent à être quelque chose de plus qu'une classification ou une méthode, ne sont que des théories plus ou moins ingénieuses, plus ou moins simples, et que le monde savant connaît sous le nom significatif d'hypothèses.
J. SIMON, Devoir, 1854, p. 531.

SYNT. Hypothèse directrice, explicative, heuristique; hypothèse épistémologique, idéaliste, nominaliste; hypothèse de travail; hypothèse d'Avogadro, de Ptolémée; hypothèse de l'attraction universelle, de la mécanique ondulatoire; hypothèse corpusculaire, atomique, transformiste; hypothèse sur les champs électriques.
2. MATH. Proposition fournie comme donnée d'un problème, ou qui, sans avoir besoin d'être démontrée, sert de base à la démonstration d'un théorème par voie logique. L'angle BAC est égal par hypothèse à l'angle DAE (Ac. 1935). [L']hypothèse indique l'ensemble des conditions dans lesquelles on se place (HADAMARD, Géom. plane, 1898, p. 2) :

4. ... l'énoncé du problème comporte une hypothèse gratuite, à savoir qu'on peut établir une correspondance ponctuelle biunivoque entre l'espace-temps et un espace euclidien à quatre dimensions. Mais il n'y a aucune raison d'admettre que l'espace-temps jouisse des mêmes propriétés topologiques que l'espace euclidien.
CARTAN, Parallélisme abs., 1932, p. 18.

B. Cour. Supposition, conjecture par laquelle l'imagination anticipe sur la connaissance pour expliquer ou prévoir la réalisation éventuelle d'un fait, pour déduire des conséquences. Synon. éventualité, présomption. Le colonel Picquart nous a dit que cette pièce était un faux. Moi, j'admets par hypothèse qu'elle soit vraie (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 207). Ces gens-là [la bourgeoisie capitaliste] ne lèveraient sans doute pas le petit doigt pour provoquer une guerre de revanche; néanmoins, c'est une hypothèse qui les émoustille (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 136) :

5. Un beau jour, un certain nombre d'indices s'arrangent si bien, concordent d'une manière si éloquente : la personne du rival, les heures d'absence de sa femme, les boniments qu'elle lui a contés... Bref l'hypothèse qu'il est cocu prend corps aussi brillamment que la théorie de Galilée...
ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 106.

SYNT. Hypothèse absurde, contradictoire, fausse, fondée, gratuite, hasardeuse, hâtive, ingénieuse, invraisemblable, plausible, séduisante; pure, simple hypothèse; hypothèse d'un complot, d'un crime; hypothèse du bonheur; adopter, avancer, bâtir, condamner, construire, démontrer, échafauder, examiner, généraliser, hasarder, poser, remanier, risquer, suggérer une hypothèse; en être réduit aux hypothèses; étendre une hypothèse à qqc.; poser comme hypothèse que...; déduire qqc. d'une hypothèse; admettre qqc. à titre d'hypothèse; hypothèse qui oriente des recherches, qui rend compte de faits, qui répond à une réalité; en toute hypothèse; par hypothèse; dans, selon cette hypothèse; dans l'hypothèse de/où.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Ac. 1694-1740 : -these, ensuite -thèse. Étymol. et Hist. 1539 (J. CANAPPE, 5e Livre de la méthode thérapeutique, p. 77 d'apr. CHAUVELOT ds Fr. mod., t. 19, p. 70). Empr. au lat. class. hypothesis « argument », gr. « action de mettre dessous, base d'un raisonnement, supposition ». Fréq. abs. littér. : 2 495. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 833, b) 3 635; XXe s. : a) 4 254, b) 4 539.


Dernière édition par le Ven 28 Sep 2007, 11:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:08

Le mystère de la communication : Expérience d'entreprise



Les faits :
L'ingénieur a marché sur la queue du chat, le chat l'a mordu.


Compte rendu de l'animateur au chef de section :
L'ingénieur a marché sur la queue du chat, le chat l'a mordu.

Rapport du chef de section au chef de département :
Ce con d'ingénieur a marché sur la queue d'un brave chat. Le chat l'a mordu et il a eu raison. L'ingénieur souffre et c'est bien fait pour ses pieds. Il ne peut plus marcher. C'est une bonne occasion pour le foutre à la porte.

Rapport du chef de département au chef de division :
D'après le chef de section, nous avons un ingénieur qui est con et qui souffre des pieds après avoir marché sur la queue d'un brave chat qui l'avait mordu. D'après le chef de section, c'est le chat qui a raison. Nous partageons l'opinion du chef de section car, même si on est mordu, ce n'est pas une raison pour marcher sur la queue des autres. Nous envisageons de mettre cet ingénieur à la porte.

Rapport du chef de division au directeur des études :

D'après le chef de département, le chef de section est devenu con parce qu'un de ses ingénieurs ne pouvait plus marcher à la suite d'une altercation avec un chat. Le chef de section indique que c'est la chat qui a raison puisque c'est l'ingénieur qui a bravé le chat en lui mordant la queue. Le chef de département veut mettre l'ingénieur à la porte. A la réflexion, cette décision pourrait déboucher sur un procès et ce serait folie dans le contexte actuel. La meilleure solution serait de mettre le chef de section à la porte.


Rapport du directeur des études au PDG :
Le chef de département est devenu fou parce que son chef de section a écrasé la queue d'un ingénieur qui avait mordu son chat. Le chef de section prétend que c'est le chat qui a raison. De toute évidence, ce chef de section est con et le chef de division envisage de le mettre à la porte.
Toutefois, l'expérience a prouvé que les cons n'ont jamais entravé la bonne marche de l'entreprise. C'est pourquoi nous pensons qu'il est préférable de nous séparer du chef de département.

Rapport du PDG au conseil d'administration :
Le directeur des études me signale qu'un chat est à l'origine de troubles graves au sein de l'entreprise. les chefs de section deviennent de plus en plus cons, ils se mordent la queue en marchant et veulent avoir raison des chefs de département qui sont devenus fous.
Le chef de division a écrasé un ingénieur et le directeur des études traumatisé , prétend que seuls les cons sont capables de maintenir la bonne marche de l'entreprise. Nous envisageons de le mettre en retraite anticipée....


Ce sont des choses qui arrivent….
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:08

florence_yvonne a écrit:

quand deux mots peuvent avoir plusieurs sens différents, le dictionnaire les donnent tous, hors, pour instinct, il n'en donne qu'un, le bon et toi, tu lui en invente un autre

A quel moment ai-je inventé? Je lui ai donné la même définition que vous, tiré exactement du même site que vous, vérifiez.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:11

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:

quand deux mots peuvent avoir plusieurs sens différents, le dictionnaire les donnent tous, hors, pour instinct, il n'en donne qu'un, le bon et toi, tu lui en invente un autre

A quel moment ai-je inventé? Je lui ai donné la même définition que vous, tiré exactement du même site que vous, vérifiez.

tu as inventé l'instinct que l'homme ne possède pas et cela n'existe pas

PS : relie mon message, je l'ai complété
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:15

florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:

quand deux mots peuvent avoir plusieurs sens différents, le dictionnaire les donnent tous, hors, pour instinct, il n'en donne qu'un, le bon et toi, tu lui en invente un autre

A quel moment ai-je inventé? Je lui ai donné la même définition que vous, tiré exactement du même site que vous, vérifiez.

tu as inventé l'instinct que l'homme ne possède pas et cela n'existe pas

PS : relie mon message, je l'ai complété

je n'ai pas dit que l'homme n'avait pas d'instinct, j'ai dit qu'il était forcé de les dépasser pour survivre car ils lui étaient insuffisants. Son organisme n'étant pas adapté à son environnement.
Ainsi en les dépassant, il les fait en quelque sorte disparaître, c'est à ce moment là qu'on peut penser qu'il n'a pas d'instinct.

PS: il faut que vous sachiez qu'un dictionnaire ne donne pas toutes les définitions, c'est pourquoi il existe des dictionnaires spécialisés. Demandez à un mathématicien la définition d'hypothèse et ensuite à un biologiste vous verrez c'est criant.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:18

Mon chien qui a réussi à ne pas me mordre alors que je lui ai écrasé la queue à dépassé son instinct par amour pour moi

Un dictionnaire donne toutes les définitions, si cela n'est pas dans le dictionnaire, cela n'existe pas, d'ailleurs, le dictionnaire, c'est ma bible.

Le jour ou l'homme oubliera ses instincts, il ne se protégera plus du danger, ne se nourrira plus et ne se reproduira plus, cela sera la fin de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:22

florence_yvonne a écrit:
Mon chien qui a réussi à ne pas me mordre alors que je lui ai écrasé la queue à dépassé son instinct par amour pour moi

L'instinct n'est pas aussi simple que ça.

Dans la logique animal, comme vous avez dressé votre chien il considère que vous faîtes partie de la meute, mieux encore si il est bien dressé vous êtes le dominant de la meute. Quand vous lui écrasez la queue il se retourne pour mordre mais voyant que c'est vous il ne peut pas menacer la meute car menacer la meute signifie menacer sa propre vie, ce qui est contraire à son inctinct.

C'est une logique que nous ne connaissons pas mais c'est ainsi qu'agit la nature.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:23

Instinct ou conscience ?

L'armée US embarrassée par un bâtiment en forme de svastika.

L'armée américaine va dépenser 600.000 dollars (425.000 euros) pour "camoufler" le toit d'une caserne de la base navale de Coronado (San Diego) qui présente une vaste forme de croix gammée vue du ciel, rapporte ce jeudi le New York Times. La forme de ce bâtiment datant des années '60 était passée inaperçue jusqu'au moment où des internautes l'ont découverte via le site web "Google Earth" et ses vues aériennes.

La Navy était au courant de ce toit en forme de svastika mais n'avait pas jugé opportun de le modifier. "Il n'y avait aucune raison de refaire le bâtiment puisqu'il était en service", a expliqué une porte-parole de la base. Elle a ajouté que ce bâtiment n'était pas dans une zone de vols commerciaux et que personne ne pouvait donc le remarquer. "Dans les années '60, internet n'existait pas. Nous ne voulons offenser personne et ne voulons pas être associés à ce symbole", a ajouté la porte-parole.

Ce n'est pas la première fois que Google Earth permet de déceler une structure en forme de croix gammée. En 2006, des internautes avaient repéré une fontaine en forme de svastika trônant au centre de Maasmechelen. Les autorités communales avaient décidé de modifier la forme de la fontaine. (belga)



Etrange, tout de même, non? Je soupçonne l'architecte d'avoir dessiné ce plan instinctivement...


Dernière édition par le Ven 28 Sep 2007, 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:25

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Mon chien qui a réussi à ne pas me mordre alors que je lui ai écrasé la queue à dépassé son instinct par amour pour moi

L'instinct n'est pas aussi simple que ça.

Dans la logique animal, comme vous avez dressé votre chien il considère que vous faîtes partie de la meute, mieux encore si il est bien dressé vous êtes le dominant de la meute. Quand vous lui écrasez la queue il se retourne pour mordre mais voyant que c'est vous il ne peut pas menacer la meute car menacer la meute signifie menacer sa propre vie, ce qui est contraire à son inctinct.

C'est une logique que nous ne connaissons pas mais c'est ainsi qu'agit la nature.

Amicalement

Vincent

ta logique n'est qu'une extrapolation destinée à étayer une théorie qui ne tient pas
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:34

florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Mon chien qui a réussi à ne pas me mordre alors que je lui ai écrasé la queue à dépassé son instinct par amour pour moi

L'instinct n'est pas aussi simple que ça.

Dans la logique animal, comme vous avez dressé votre chien il considère que vous faîtes partie de la meute, mieux encore si il est bien dressé vous êtes le dominant de la meute. Quand vous lui écrasez la queue il se retourne pour mordre mais voyant que c'est vous il ne peut pas menacer la meute car menacer la meute signifie menacer sa propre vie, ce qui est contraire à son inctinct.

C'est une logique que nous ne connaissons pas mais c'est ainsi qu'agit la nature.

Amicalement

Vincent

ta logique n'est qu'une extrapolation destinée à étayer une théorie qui ne tient pas

Pas du tout, allez discuter avec un dresseur de chien, vous verrez que c'est bien cette logique là qu'ils utilisent.
Un animal de compagnie dressé vous considère toujours comme faisant partie de son espèce et applique son système de pensée instinctif, c'est normal il n'en connaît pas d'autre.

Mais honnêtement, allez voir un centre d'entraînement pour chien et parlez à un maître chien, vous verrez c'est très instructif.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 11:49

Je connais parfaitement le comportement des chiens, merci

Dans une meute de loups, si un loup fait mal à un autre loup, ils vont se battre, mais pas le chien qui est domestiqué et a appris à dominer ses instincts, si un maître demande à son chien de ne pas manger le contenu de sa gamelle qui est sous son nez, même s'il meurt de faim, il ne le fera pas, il dominera l'instinct qui le pousse à manger pour obéir à son maître, quand je dis à mon chien "couché, pas bouger", il se couche et si je m'éloigne, il va couiner pour me montrer son envie de me suivre, mais il ne bougera pas, il va se dominer.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 12:39

florence_yvonne a écrit:
Je connais parfaitement le comportement des chiens, merci
Dans une meute de loups, si un loup fait mal à un autre loup, ils vont se battre, mais pas le chien qui est domestiqué et a appris à dominer ses instincts, si un maître demande à son chien de ne pas manger le contenu de sa gamelle qui est sous son nez, même s'il meurt de faim, il ne le fera pas, il dominera l'instinct qui le pousse à manger pour obéir à son maître, quand je dis à mon chien "couché, pas bouger", il se couche et si je m'éloigne, il va couiner pour me montrer son envie de me suivre, mais il ne bougera pas, il va se dominer.

Ils ne se batteront jamais à mort, les combats sont récurrents dans les meutes pour rappeler qui est le dominant et qui est le dominé, une fois les choses claires le combat s'arrête, l'un repart la tête haute l'autre la queue entre les jambes.
Quant à empêcher votre chien de manger alors qu'il meurt de faim, je vous mets au défi de le faire. Là ce n'est plus seulement de l'instinct c'est votre stupidit" qu'il mettra à l'épreuve. Vous en feriez de même si votre mère vous disez "ne mange pas ce bon canard laqué" alors que vous auriez la peau sur les os.

Quant au reste de ce que vous disiez cela tient du dressage qui a été inculqué à votre chien, dressage qui ne s'est jamais séparé de la réflexion instinctive mais qui a utilisé cette forme de pensée pour modeler votre chien selon l'usage que vous voulez en faire.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 13:07

bon, puisque tu es incapable de dominer ton instinct de domination intellectuelle et que tu refuses de mettre tes à priori en question, je laisse tomber et on dira que tu as raison. prière

un chien est éduqué à ne manger que sur commande au cas ou la nourriture serait empoisonnée, j'ai toujours éduqué mes chiens ainsi et croyez moi (ou pas), cela marche
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 13:18

florence_yvonne a écrit:
bon, puisque tu es incapable de dominer ton instinct de domination intellectuelle et que tu refuses de mettre tes à priori en question, je laisse tomber et on dira que tu as raison. prière
un chien est éduqué à ne manger que sur commande au cas ou la nourriture serait empoisonnée, j'ai toujours éduqué mes chiens ainsi et croyez moi (ou pas), cela marche

Bin c'est dommage, un débat cela dure avant de trouver des contradictions et de déterminer la vérité, je suis certain qu'il y a du vrai dans ce que nous disons chacun. L'objectif pour moi est de trouver ou j'ai tord et d'en sortir la vérité. C'est dommage de s'arrêter en plein chemin...

Ceci dit, vous n'avez pas non plus changé d'avis, ni l'un ni l'autre ne veut céder à son "instinct de supériorité intellectuelle" ou tout simplement se laisse aller à son instinct d'orgueil ;) ...

Arrêtons-nous là ou cherchons nous le vrai du faux?

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 14:05

Si je me rappelle bien d'une lecture faite il y a peu, à sa naissance, le bébé mis sur le ventre de sa mère "rampe" et se tortille jusqu'à arriver au sein.
Il a besoin du colostrum, pour ... disons se purger.

Lorsqu'on le met sur ses jambes, il se raidit et on dirait qu'il peut se tenir debout.
Lorsqu'on le lâche, il ouvre les bras.
Lorsqu'on lui met un doigt dans sa main, il serre.
Lorsqu'on lui chatouille les lèvres, il tète.

Instinctivement.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Ven 28 Sep 2007, 18:07

cébé a écrit:
Si je me rappelle bien d'une lecture faite il y a peu, à sa naissance, le bébé mis sur le ventre de sa mère "rampe" et se tortille jusqu'à arriver au sein.
Il a besoin du colostrum, pour ... disons se purger.

Lorsqu'on le met sur ses jambes, il se raidit et on dirait qu'il peut se tenir debout.
Lorsqu'on le lâche, il ouvre les bras.
Lorsqu'on lui met un doigt dans sa main, il serre.
Lorsqu'on lui chatouille les lèvres, il tète.

Instinctivement.

Entièrement d'accord, l'homme à la naissance possède l'instinct mais, par nature, il est contraint de les dépasser pour survivre et de les dépasser.

C'est pourquoi j'ose dire qu'il n'en a plus par la suite, il les a dépassés et même oubliés , en quelque sorte il en fait ce qu'il veut, mais il ne peut en rester au stade de l'intelligence instinctive.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Sam 29 Sep 2007, 00:43

Florence, vous avez raison je crois, je ne pensais pas à ses choses qu'on peut apprendre aux animaux qui ne répondent pas à l'instinct (allez chercher mes chaussons et se coucher ou ne pas bouger). Par contre votre exemple me semblait mal choisi car le chien a un instinct grégaire et comme vous êtes le dominant de la meute (et que vous l'avez bien dressé) il ne vous attaquera pas.

Quant à savoir quel amour les chiens ou les chats éprouvent pour les hommes, il ne faut pas vouloir le comparer à un amour humain.

Pour revenir à la question initiale en effet l'Homme a des instincts mais pas seulement, il peut les outrepasser et inventer des concepts propre et en dehors de la nature primitive de l'être. On pourrait prendre pour exemple toujours la religion et la philosophie.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Sam 29 Sep 2007, 10:06

Cher Brice,

finalement, l'homme est un microcosme contenant tous les degrés de vie des vivants inférieurs.

1° Nous avons une vie végétale, porteuse de deux instincts fondamentaux (survie et reproduction).

2° Une vie sensible dont l'instinct n'a qu'un orientation: un bien être sensible.

3° Mais notre vie spirituelle (intelligence et volonté) doit capturer ces deux vie et choisir pour elles une finalité juste, librement. Ce n'est pas facile. Il faut souvent de longues expérience d'échec pour qu'un homme ne fasse pas que suivre ses instincts.

4° Notre vie spirituelle est elle-même porteuse d'un instinct mystérieux qui lui fait aspirer à de l'éternité, de l'infini amour, de l'infinie connaissance. Et c'est source, ici-bas, d'un drôle de feu intérieur que les gens appellent "angoisse" car cette vie ne donne pas cet infini.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Sam 29 Sep 2007, 10:10

Brice a écrit:
Florence, vous avez raison je crois, je ne pensais pas à ses choses qu'on peut apprendre aux animaux qui ne répondent pas à l'instinct (allez chercher mes chaussons et se coucher ou ne pas bouger). Par contre votre exemple me semblait mal choisi car le chien a un instinct grégaire et comme vous êtes le dominant de la meute (et que vous l'avez bien dressé) il ne vous attaquera pas.

Quant à savoir quel amour les chiens ou les chats éprouvent pour les hommes, il ne faut pas vouloir le comparer à un amour humain.

Pour revenir à la question initiale en effet l'Homme a des instincts mais pas seulement, il peut les outrepasser et inventer des concepts propre et en dehors de la nature primitive de l'être. On pourrait prendre pour exemple toujours la religion et la philosophie.

Merci, et que penses-tu des chiens qui mettent leur vie en danger pour sauver des humains qu'ils ne connaissent même pas (chiens de secours en montagne, par exemple) ?
J'ai vu un reportage, qui montre un dauphin attaquer un requin pour porter secours à un nageur en danger
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Sam 29 Sep 2007, 10:23

florence_yvonne a écrit:


Merci, et que penses-tu des chiens qui mettent leur vie en danger pour sauver des humains qu'ils ne connaissent même pas (chiens de secours en montagne, par exemple) ?
J'ai vu un reportage, qui montre un dauphin attaquer un requin pour porter secours à un nageur en danger

Cher Florence, si vous dressez un chien, selon sa nature, de telle façon qu'il sache que TOUT ÊTRE HUMAIN est comme un supérieur de son groupe- Meute, alors il fera cela (envoyé, bien sûr par son maître car la stimulation d'un chef de meute concret est nécessaire).

Mais jamais un loup sauvage ne le fera sauf:

- Pour un membre de sa meute.
- En cas de perte récente de ses propres petits (adoption rare, mais attestée, d'enfant humain).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Sam 29 Sep 2007, 10:33

Citation :
Pour revenir à la question initiale en effet l'Homme a des instincts mais pas seulement, il peut les outrepasser et inventer des concepts propre et en dehors de la nature primitive de l'être. On pourrait prendre pour exemple toujours la religion et la philosophie.

Ca s'appelle la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Dim 30 Sep 2007, 23:40

Arnaud Dumouch a écrit:


2° Une vie sensible dont l'instinct n'a qu'un orientation: un bien être sensible.
.

Cher Arnaud, ne confondez-vous pas ici passion et instinct? Les passions sont un outil de l'instinct et sont présentes aussi bien chez l'homme que chez l'animal cependant il n'y a que chez l'animal qu'elles sont ordonnées pour le bien de l'espèce grâce à l'instinct. Contrairement à l'homme pour qui les passions sont eclatées et ne cherchent pas forcément le bien de l'espèce, parfois en allant contre l'expèce même.

Ne pensez-vous pas?

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Lun 01 Oct 2007, 07:15

Cher Vince, les instincts fondamentaux sont effectivement au nombre de deux (survie, reproduction).

Mais ppar extension, j'ai appelé "instinct" tout ce qui est une programmation NON LIBRE de nos facultés.

En ce sens là, on peut même parler d'un "instinct" de notre esprit pour le "bonheur spirituel", qui est, dit Feuerbach, une tendance vers le bon, le vrai, le beau absolus. Autrement dit, c'est un "instinct" de Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Lun 01 Oct 2007, 10:07

L'homme est un animal égoïste, qui à perdu le sens du clan, de la meute pour ne plus s'occuper que de son nombril (comme le chat, d'ailleurs, cela n'est pas pour rien qu'il est l'animal préféré de tant de gens, qui se ressemble s'assemble).
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Lun 01 Oct 2007, 10:19

florence_yvonne a écrit:
L'homme est un animal égoïste, qui à perdu le sens du clan, de la meute pour ne plus s'occuper que de son nombril (comme le chat, d'ailleurs, cela n'est pas pour rien qu'il est l'animal préféré de tant de gens, qui se ressemble s'assemble).

A la différence des animaux l’homme peut sembler altruiste et philanthrope par moment.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Lun 01 Oct 2007, 10:34

En Christ a écrit:
florence_yvonne a écrit:
L'homme est un animal égoïste, qui à perdu le sens du clan, de la meute pour ne plus s'occuper que de son nombril (comme le chat, d'ailleurs, cela n'est pas pour rien qu'il est l'animal préféré de tant de gens, qui se ressemble s'assemble).

A la différence des animaux l’homme peut sembler altruiste et philanthrope par moment.

comme tous les animaux, exemple, le dauphin qui va se battre contre un requin pour sauver un homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Lun 01 Oct 2007, 11:06

Citation :
comme tous les animaux, exemple, le dauphin qui va se battre contre un requin pour sauver un homme.

Certains animaux comme le dauphin – qui est intelligent – ont un certain sens de la vie. Mais les requins au contraire, veulent que leur survie, soit quand ils sont attaquées ou par manque de nourriture du a leur instinct.

Alors que l'homme peut dépasser l'instinct pour un intérêt plus élevé qu'une vie animal de clan et de survie.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Lun 01 Oct 2007, 11:17

En Christ a écrit:
Citation :
comme tous les animaux, exemple, le dauphin qui va se battre contre un requin pour sauver un homme.

Certains animaux comme le dauphin – qui est intelligent – ont un certain sens de la vie. Mais les requins au contraire, veulent que leur survie, soit quand ils sont attaquées ou par manque de nourriture du a leur instinct.

Alors que l'homme peut dépasser l'instinct pour un intérêt plus élevé qu'une vie animal de clan et de survie.

donc, tu admets chez le dauphin les mêmes qualité que l'être humain
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Lun 01 Oct 2007, 11:20

florence_yvonne a écrit:
En Christ a écrit:
Citation :
comme tous les animaux, exemple, le dauphin qui va se battre contre un requin pour sauver un homme.

Certains animaux comme le dauphin – qui est intelligent – ont un certain sens de la vie. Mais les requins au contraire, veulent que leur survie, soit quand ils sont attaquées ou par manque de nourriture du a leur instinct.

Alors que l'homme peut dépasser l'instinct pour un intérêt plus élevé qu'une vie animal de clan et de survie.

donc, tu admets chez le dauphin les mêmes qualité que l'être humain

Non, je dis que le dauphin est doué d’une intelligence certaine non comme l'homme mais plus élevé que certains animaux.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'homme a-t-il des instincts ?   Lun 01 Oct 2007, 12:02

et alors ? en quoi cela fait-il de l'homme un être à part ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
 
L'homme a-t-il des instincts ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Equilibre et grandeur de l'homme
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Le "salam" entre homme et femme
» L homme qui créa la vie artificiellement avec simplement de l' eau et de l' électricité .
» Enterrement des morts: preuve de l'esprit chez l'homme?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: