DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'univers est-il infini ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 04:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Or, quelque chose qui est limité par "rien", n'a pas de limite ! (vous suivez ?)
Par là même, elle serait encore "infini".

L'univers n'est pas limité par "rien".

Il est limité par sa taille... , et par l'espace qu'occupe sa matière.


Pour nous, ce que vous appelez "l'espace qu'occupe la matière", n'est pas "TOUT" l'Univers.
Il ne s'agit là que de la "manifestation", de l' Être manifesté.
Mais l'Univers c'est bien plus que cela, puisqu'il contient Tout...



On est dans le réeel, cher Lephenix. Pas dans des raisonnements où le concept de néant est utilisé n'importe comment.


Mais, vous parlez pour vous, cher Arnaud, car encore une fois, que vient faire ici ce "néant", concept ou non, qui semble vous obséder, alors que nous n'y faisons jamais aucune référence ni allusion ? .Question

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
marc



Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 10:12

Lephenix a écrit:
Citation :
Or, quelque chose qui est limité par "rien", n'a pas de limite ! (vous suivez ?)

Vous devriez réfléchir un minimum avant de dire ce genre d'absurdités...

Vous n'êtes pas d'accord ?
Nous disons que ce qui n'a pas de limite, n'est limité par "rien".
Et vous nous répondez que ce que nous affirmons, qui est pourtant l'évidence même, n'est qu'une "impossibilité" ?
Vous êtes sérieux ???

Quant à la finitude de l'univers, cette lapalissade est sans portée aucune et ne relève pas des (hautes) mathématiques, supérieurs ou inférieurs. La variété sphère est finie et n'a pas de limite. Que vous le vouliez ou non. Me contredire ne conduira qu'à votre ridicule : ce que je vous dit là est un résultat de math démontré et tout et tout. Autant remettre en cause la géométrie riemanienne. Quant à la topologie à laquelle je me réfère, elle est autrement plus subtile et riche pour accéder à la forme "intrinsèque" de l'univers et donc à la question de sa taille, finie ou non.


Citation :
Pour vous donner une idée : prenez une sphère : elle est finie sans être limitée par rien...

Ah bon ! Allons Marc, un peu de bon sens !
Si la sphère n'était pas limitée, elle engloberait tout, et de ce fait ne serait pas une sphère, car pour être une sphère, il faut une forme, une dimension, etc., qui sont autant de limites formelles.

Elle est limitée par sa forme.

Vous ne comprenez pas ce que je dis. Plutôt que de vous moquez, vous feriez bien de vous renseigner sur ce que sont la topologie et les variétés. Vous vous ridiculisez vous même. Vous êtes en train de jouer à l'enfant qui expliquerait à son père qu'il ne peut accélérer en appuyant sur une pédale parce qu'il faudrait appuyer très fort. Ca va faire sourire le père qui sait que le moteur existe... ici, je souris en pensant à la montagne de résultats mathématiques et physiques que vous ignorez et que vous traitez par le mépris, ci-dessous.


Citation :
(l'exercice mathématique complet consiste à faire abstraction de l'espace 3D dans laquelle elle est forcément plongée, selon notre expérience, mais les maths sont là pour nous permettre de faire abstraction de notre expérience ;) ).

Vos maths modernes sont aux mathématiques traditionnelles, ce que le "Rap" est à la musique de Mozart. .:mdr:

Une affirmation gratuite comme celle-là ne ridiculise guère que celui qui la profère, et qui, de toute évidence, ne connaît rien aux maths modernes. Se moquer de ce que l'on ne connait pas, je ne crois pas que cela soit baptisé "sagesse"...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 11:15

S'entendre sur les mots

Si un univers est dit infini... il ne peut avoir de fin (au sens de terme) et par la même ne peut avoir eu de commencement. Ce qui suppose au moins qu'il existait et se résoudra dans son Principe.

Si un univers est dit infini (non limité, y compris en termes de commencement et de fin) peut-il avoir une fin (au sens de finalité(s))?

La ou les finalité(s) d'un univers est-elle, sont-elles, constitutive(s) d'une limitation d'un univers dit infini? Si oui peut-il être considéré comme infini (sans limite)?
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 11:21

L'intervention de Chiboleth me fait prendre conscience qu'il y a deux manières d'entendre le mot infini, ici : dans le temps ou dans l'espace.
Le point que je soulève touche l'extension spatiale.
Par ailleurs, pour l'aspect temporel, je ne vois pas en quoi ce qui a un début doit avoir une fin ? Il me semble plus logique que ce qui a une fin ait eu un début... mais les réflexions sur le temps sont toujours délicates...
Je ne comprends pas le fond de l'argumentation de Chiboleth sur le lien infini/finalité... ? J'imagine quelque chose du genre : si l'univers a une finalité, il y a quelque chose qui la lui donne et donc le dépasse et donc il n'est pas le Tout, donc pas l'Infini... me trompé-je ?
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 12:43

Chiboleth a écrit:
S'entendre sur les mots
Si un univers est dit infini... il ne peut avoir de fin (au sens de terme) et par la même ne peut avoir eu de commencement. Ce qui suppose au moins qu'il existait et se résoudra dans son Principe.
Si un univers est dit infini (non limité, y compris en termes de commencement et de fin) peut-il avoir une fin (au sens de finalité(s))?
La ou les finalité(s) d'un univers est-elle, sont-elles, constitutive(s) d'une limitation d'un univers dit infini? Si oui peut-il être considéré comme infini (sans limite)?

marc a écrit:
L'intervention de Chiboleth me fait prendre conscience qu'il y a deux manières d'entendre le mot infini, ici : dans le temps ou dans l'espace.
Le point que je soulève touche l'extension spatiale.
Par ailleurs, pour l'aspect temporel, je ne vois pas en quoi ce qui a un début doit avoir une fin ? Il me semble plus logique que ce qui a une fin ait eu un début... mais les réflexions sur le temps sont toujours délicates...
Je ne comprends pas le fond de l'argumentation de Chiboleth sur le lien infini/finalité... ? J'imagine quelque chose du genre : si l'univers a une finalité, il y a quelque chose qui la lui donne et donc le dépasse et donc il n'est pas le Tout, donc pas l'Infini... me trompé-je ?

Il me semble qu'un univers "infini" n'est soumis ni au temps ni à l'espace. A tout le moins échappe à ces notions, considérations, dimensions, perceptions... humaines.
Prenons l'exemple du cercle. Le premier point (départ) de la circonférence est aussi sa fin (dans le plan). Dans l'espace ce premier point se résoud, réduit... dans l'absolu du "centre" et se développe dans l'infini de l'extension (expansion) de la spire. Cependant le "centre" n'est lui-même qu'un point parmi une infinité d'autres possibles. Donc un univers "infini" n'a ni commencement ni fin. Par contre ce qui a une fin a nécessairement un commencement qui peut être sa fin. Ce qui, dans notre univers humain explique qu'il ne peut y avoir de vie sans mort.

Il, n'y a pas argumentation de ma part. Juste une question : Un univers "infini" peut-il avoir une fin (terme et/ou finalité). Si cet univers infini peut avoir une fin (terme) peut-il être considéré comme infini? Si cet univers infini peut avoir une (des) fin(s) (finalité(s)) peut-il être considéré comme infini?

La question de "l'animation" de cet univers est une autre question qui découle de la réponse à l'interrogation sur la, les, fins, finalités.

Plus clair?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 14:12

Cher Chilobeth, on parle bien ici de "fin" au sens de "limite localisée", et non au sens de "finalité".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jehova



Messages : 243
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 14:44

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Chilobeth, on parle bien ici de "fin" au sens de "limite localisée", et non au sens de "finalité".
localisée dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 16:16

Citation :
Il me semble qu'un univers "infini" n'est soumis ni au temps ni à l'espace. A tout le moins échappe à ces notions, considérations, dimensions, perceptions... humaines.
Prenons l'exemple du cercle. Le premier point (départ) de la circonférence est aussi sa fin (dans le plan). Dans l'espace ce premier point se résoud, réduit... dans l'absolu du "centre" et se développe dans l'infini de l'extension (expansion) de la spire. Cependant le "centre" n'est lui-même qu'un point parmi une infinité d'autres possibles. Donc un univers "infini" n'a ni commencement ni fin. Par contre ce qui a une fin a nécessairement un commencement qui peut être sa fin. Ce qui, dans notre univers humain explique qu'il ne peut y avoir de vie sans mort.

Tout cela va un peu vite pour moi... je comprends mal, dans votre analogie, comment vous établissez la relation entre le centre du cercle et le cercle pour finalement en tirer une sorte de dynamique... ? Ne comprenant pas l'analogie, j'ai du mal à me faire une idée sur la suite ;). Affaire à suivre, si vous le désirez, donc... désolé d'être laborieux.


Citation :
Il, n'y a pas argumentation de ma part. Juste une question : Un univers "infini" peut-il avoir une fin (terme et/ou finalité). Si cet univers infini peut avoir une fin (terme) peut-il être considéré comme infini? Si cet univers infini peut avoir une (des) fin(s) (finalité(s)) peut-il être considéré comme infini?

Un univers qui aurait une finalité, par définition, est dominé par quelque chose, qui est précisément cette fin, "en avant de lui"... s'il a une infinité d'étendue spatiale et/ou temporelle, il n'est pas infini en terme de réalité totale de l'être - dont on peut envisager qu'il s'affranchisse de l'espace et du temps, cf... Dieu ;)

Citation :
La question de "l'animation" de cet univers est une autre question qui découle de la réponse à l'interrogation sur la, les, fins, finalités.

Plus clair?

Un peu, mais c'est la joie des forums : on découvre des modes de pensée différents ;)

Marc
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Dim 30 Sep 2007, 18:02

marc a écrit:
Citation :
Il me semble qu'un univers "infini" n'est soumis ni au temps ni à l'espace. A tout le moins échappe à ces notions, considérations, dimensions, perceptions... humaines.
Prenons l'exemple du cercle. Le premier point (départ) de la circonférence est aussi sa fin (dans le plan). Dans l'espace ce premier point se résoud, réduit... dans l'absolu du "centre" et se développe dans l'infini de l'extension (expansion) de la spire. Cependant le "centre" n'est lui-même qu'un point parmi une infinité d'autres possibles. Donc un univers "infini" n'a ni commencement ni fin. Par contre ce qui a une fin a nécessairement un commencement qui peut être sa fin. Ce qui, dans notre univers humain explique qu'il ne peut y avoir de vie sans mort.

Tout cela va un peu vite pour moi... je comprends mal, dans votre analogie, comment vous établissez la relation entre le centre du cercle et le cercle pour finalement en tirer une sorte de dynamique... ? Ne comprenant pas l'analogie, j'ai du mal à me faire une idée sur la suite ;). Affaire à suivre, si vous le désirez, donc... désolé d'être laborieux.
J'ai écrit point de départ de la circonférence (distinct du centre du cercle). Si vous préférez le point crayon et non le point pointe sèche. Le point crayon va se multiplier autour du point sec jusqu'à se rejoindre lui même (en n'oubliant pas qu'il s'agit d'image et que le point n'a pas d'existence réelle). Dans le plan cela donne le cercle mais dans l'espace ce qui se développe c'est une spire cylindrique (qui ramène à l'infini à l'exemple du cercle). Ce qui n'est pas le cas de la de la spirale évolutive (type escargot) qui partant du point sec développe le point crayon à l'infini englobant ainsi de plus en plus de point de vue. Cependant le point sec peut n'être qu'un de ces point de vue. Dans l'espace cela donne l'image de la sphère et de sphère imbriquées.
Ainsi que le disaient les pères juifs " chaque chose est enveloppe d'une autre chose de niveau plus élevé (spirituellement).


Citation :
Il, n'y a pas argumentation de ma part. Juste une question : Un univers "infini" peut-il avoir une fin (terme et/ou finalité). Si cet univers infini peut avoir une fin (terme) peut-il être considéré comme infini? Si cet univers infini peut avoir une (des) fin(s) (finalité(s)) peut-il être considéré comme infini?

Un univers qui aurait une finalité, par définition, est dominé par quelque chose, qui est précisément cette fin, "en avant de lui"... s'il a une infinité d'étendue spatiale et/ou temporelle, il n'est pas infini en terme de réalité totale de l'être - dont on peut envisager qu'il s'affranchisse de l'espace et du temps, cf... Dieu ;)
Précisez le sens de l'enchaînement des mots?

Citation :
La question de "l'animation" de cet univers est une autre question qui découle de la réponse à l'interrogation sur la, les, fins, finalités.
Plus clair?

Un peu, mais c'est la joie des forums : on découvre des modes de pensée différents ;)

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Mar 02 Oct 2007, 06:27

Arnaud Dumouch a écrit:
polaire a écrit:
à Arnaud


Ne déduisez pas à ma place ce que je pense de la question .

Vous dîtes
Citation :
Mais ce n'est pas comme cela que fonctionne la physique, c'est à dire le réel: La sphère produite par le big bang EST ET CONTIENT LE LIEU. En dehors d'elle, ce n'est pas du réel. C'est du néant, sans lieu, sans temps.

Et ailleurs

Citation :
Autrement dit, en dehors de cette sphère, il n'y a rien: ni lieu, ni temps, ni matière.

L’ En dehors de cette sphère n’est pas réel affirmez vous ( ou pas du réel) . Serait -ce de l’irréel ? En ce cas l’irréel existe .

Ou bien la sphère n’a pas de dehors , dans ce cas l’univers est infini ..

ce que je pense
.

Cher Polaire, au delà des manière de s'exprimer qui font du non-réel une chose, voici ce qu'en dit la théorie de la relativité générale: L’ En dehors de cette sphère n’est pas réel

"L'En dehors de cette sphère n'est pas réel" dites-vous ! Mais, c'est en fait, un point de vue tout relatif !
C'est vous même qui l'affirmez en reconnaissant qu'il s'agit d'une "relativité générale".

La "vraie" réalité ne peux se concevoir que d'un point de vue "universel", et tout raisonnement analytique ne peut qu'être handicapant et incomplet.

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Mar 02 Oct 2007, 07:27

marc a écrit:
Lephenix a écrit:
Citation :
Or, quelque chose qui est limité par "rien", n'a pas de limite ! (vous suivez ?)

Vous devriez réfléchir un minimum avant de dire ce genre d'absurdités...

Vous n'êtes pas d'accord ?
Nous disons que ce qui n'a pas de limite, n'est limité par "rien".
Et vous nous répondez que ce que nous affirmons, qui est pourtant l'évidence même, n'est qu'une "impossibilité" ?
Vous êtes sérieux ???

Quant à la finitude de l'univers

Ca ! c'est de la "Royale", non ?


, cette lapalissade est sans portée aucune et ne relève pas des (hautes) mathématiques, supérieurs ou inférieurs. La variété sphère est finie et n'a pas de limite. Que vous le vouliez ou non.

Tout d'abord, qu'est-ce qu'une variété sphère ?
Une sphère est une sphère, ce qui peut différencier une sphère d'une autre, c'est sa taille, et peut être sa couleur.

C'est quoi une sphère finie ? Cela suppose-t-il qu'il puisse y avoir une sphère "pas finie" ? Ce doit être là votre lapalissade.

Mais, quelque soit sa taille ou sa couleur, finie ou pas finie, une sphère a forcément une limite : celle de sa forme. Et toutes les géométries et théories rime-à-riennes de tous les ectoplasmes modernes, passés, présents et à venir, de la planète, ni changerons rien.



Me contredire ne conduira qu'à votre ridicule : ce que je vous dit là est un résultat de math démontré et tout et tout. Autant remettre en cause la géométrie riemanienne. Quant à la topologie à laquelle je me réfère, elle est autrement plus subtile et riche pour accéder à la forme "intrinsèque" de l'univers et donc à la question de sa taille, finie ou non.

Aucun résultat de maths n'a jamais démontré le contraire de ce que nous disons. Ce genre de "problème" se résout au niveau de CM1.




Citation :
Pour vous donner une idée : prenez une sphère : elle est finie sans être limitée par rien...

Ah bon ! Allons Marc, un peu de bon sens !
Si la sphère n'était pas limitée, elle engloberait tout, et de ce fait ne serait pas une sphère, car pour être une sphère, il faut une forme, une dimension, etc., qui sont autant de limites formelles.

Elle est limitée par sa forme.

Vous ne comprenez pas ce que je dis. Plutôt que de vous moquez, vous feriez bien de vous renseigner sur ce que sont la topologie et les variétés. Vous vous ridiculisez vous même. Vous êtes en train de jouer à l'enfant qui expliquerait à son père qu'il ne peut accélérer en appuyant sur une pédale parce qu'il faudrait appuyer très fort. Ca va faire sourire le père qui sait que le moteur existe... (???) ... C'est de la conduite accompagnée, non ?

Nous ne nous moquons de personne. Si vous faites un complexe, parce que vous perdez pied, cela est votre problème. Cela semble d'ailleurs faire partie de vos arguments de mathématiques modernes, une "démonstration" en quelque sorte.


ici, je souris en pensant à la montagne de résultats mathématiques et physiques que vous ignorez et que vous traitez par le mépris, ci-dessous.

Ce type de montagne n'a jamais fait qu'accoucher d'une souris. Vous pouvez vérifier, il y en a plein les laboratoires. .:panda:


Citation :
(l'exercice mathématique complet consiste à faire abstraction de l'espace 3D dans laquelle elle est forcément plongée, selon notre expérience, mais les maths sont là pour nous permettre de faire abstraction de notre expérience ;) ).

Vos maths modernes sont aux mathématiques traditionnelles, ce que le "Rap" est à la musique de Mozart. .:mdr:

Une affirmation gratuite comme celle-là ne ridiculise guère que celui qui la profère, et qui, de toute évidence, ne connaît rien aux maths modernes. Se moquer de ce que l'on ne connait pas, je ne crois pas que cela soit baptisé "sagesse"...

Allons Marc, ne soyez pas mauvais perdant. Si vous n'aimez pas le "Rap", nous allons changer cette dernière phrase :
"Vos maths modernes sont aux mathématiques traditionnelles, ce que le "Hip Hop" est à la musique de Mozart." ...:mdr:

Lephenix

Marc
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Mar 02 Oct 2007, 09:13

Bon, allez, je perds mon temps une dernièrefois avec vous...

Lephenix a écrit:
marc a écrit:
Lephenix a écrit:
Citation :
Or, quelque chose qui est limité par "rien", n'a pas de limite ! (vous suivez ?)

Vous devriez réfléchir un minimum avant de dire ce genre d'absurdités...

Vous n'êtes pas d'accord ?
Nous disons que ce qui n'a pas de limite, n'est limité par "rien".
Et vous nous répondez que ce que nous affirmons, qui est pourtant l'évidence même, n'est qu'une "impossibilité" ?
Vous êtes sérieux ???

Quant à la finitude de l'univers

Ca ! c'est de la "Royale", non ?

Le mot existe, désolé si vous avez le vocabulaire d'un topinambour, ou si vous ne savez même pas ouvrir un dico...

, cette lapalissade est sans portée aucune et ne relève pas des (hautes) mathématiques, supérieurs ou inférieurs. La variété sphère est finie et n'a pas de limite. Que vous le vouliez ou non.

Tout d'abord, qu'est-ce qu'une variété sphère ?
Une sphère est une sphère, ce qui peut différencier une sphère d'une autre, c'est sa taille, et peut être sa couleur.


Pour votre culture : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vari%C3%A9t%C3%A9_%28g%C3%A9om%C3%A9trie%29
Et allez voir ici,pour l'application de ces concepts à l'univers:
http://www.obspm.fr/savoirs/contrib/topologie.fr.shtml


C'est quoi une sphère finie ? Cela suppose-t-il qu'il puisse y avoir une sphère "pas finie" ? Ce doit être là votre lapalissade.

Encore une fois, apprenez à lire : rien dans ma phrase ne dit que la variété sphère pourrait n'être pas finie... essayez de faire preuve d'un minimum de logique... à moins que votre trop grande subtilité ne vous immunise contre elle... ?

Mais, quelque soit sa taille ou sa couleur, finie ou pas finie, une sphère a forcément une limite : celle de sa forme. Et toutes les géométries et théories rime-à-riennes de tous les ectoplasmes modernes, passés, présents et à venir, de la planète, ni changerons rien.


Et toute votre logique d'enfant de 5 ans ne changera rien aux résultats mathématiques de Riemann et autres Poincaré sur ces questions. Que vous soyez incapable dans un domaine ne veut pas dire que ce soit le case de l'humanité entière. Je pense que vous feriez mourir de rire tout matheux qui se respecte...

Me contredire ne conduira qu'à votre ridicule : ce que je vous dit là est un résultat de math démontré et tout et tout. Autant remettre en cause la géométrie riemanienne. Quant à la topologie à laquelle je me réfère, elle est autrement plus subtile et riche pour accéder à la forme "intrinsèque" de l'univers et donc à la question de sa taille, finie ou non.

Aucun résultat de maths n'a jamais démontré le contraire de ce que nous disons. Ce genre de "problème" se résout au niveau de CM1.

Je ne crois pas que vous connaissiez grand chose des maths modernes. C'est balèze d'avoir un opinion sur quelque chose d'aussi complexe tout en le connaissant aussi mal que vous : ça c'est une preuve d'honnêteté intellectuelle et d'humilité !


Citation :
Pour vous donner une idée : prenez une sphère : elle est finie sans être limitée par rien...

Ah bon ! Allons Marc, un peu de bon sens !
Si la sphère n'était pas limitée, elle engloberait tout, et de ce fait ne serait pas une sphère, car pour être une sphère, il faut une forme, une dimension, etc., qui sont autant de limites formelles.

Elle est limitée par sa forme.

bougre d'idiot, vous avez coupé de ma réponse la partie cruciale, et ce faisant vous la rendez absurde - mais c'est sans doute parce que vous ne comprenez rien à ce que je dis. Comment c'est cette histoire de confiture et de cochons ? Parce que je crois que je pourrais me quelques kg de jambons dans l'une ou l'autre de votre cuisse...

Vous ne comprenez pas ce que je dis. Plutôt que de vous moquez, vous feriez bien de vous renseigner sur ce que sont la topologie et les variétés. Vous vous ridiculisez vous même. Vous êtes en train de jouer à l'enfant qui expliquerait à son père qu'il ne peut accélérer en appuyant sur une pédale parce qu'il faudrait appuyer très fort. Ca va faire sourire le père qui sait que le moteur existe... (???) ... C'est de la conduite accompagnée, non ?

Nous ne nous moquons de personne. Si vous faites un complexe, parce que vous perdez pied, cela est votre problème. Cela semble d'ailleurs faire partie de vos arguments de mathématiques modernes, une "démonstration" en quelque sorte.

Ce dans quoi je perds pieds c'est votre stupidité ou votre suffisance, je ne sais pas laquelle des deux, mais il y en a au moins une qui a l'air sans fond : je pense que vous êtes du genre à apprendre aux gens leur métier sans ren y connaître... Par exemple, vous allez expliquer aux mathématiciens qu'il ferait bien d'arrêter de penser à ce concept absurde de variété, au CM2 on sait ce qu'est une sphère, nan mais ! Moi et ma gnose on va tout vous apprendre ! Quelle blague.

Citation :
(l'exercice mathématique complet consiste à faire abstraction de l'espace 3D dans laquelle elle est forcément plongée, selon notre expérience, mais les maths sont là pour nous permettre de faire abstraction de notre expérience ;) ).

Vos maths modernes sont aux mathématiques traditionnelles, ce que le "Rap" est à la musique de Mozart. .:mdr:

Une affirmation gratuite comme celle-là ne ridiculise guère que celui qui la profère, et qui, de toute évidence, ne connaît rien aux maths modernes. Se moquer de ce que l'on ne connait pas, je ne crois pas que cela soit baptisé "sagesse"...

Allons Marc, ne soyez pas mauvais perdant. Si vous n'aimez pas le "Rap", nous allons changer cette dernière phrase :

[color:9935=red:9935]Perdant ? Quand mon prof me mettait zéro, j'étais perdant, certes, mais là c'est moi qui le fait, à un morveux qui se croit plus malin que des siècles de génies... non, je ne suis pas perdant, juste épaté par votre capacité à vous enférer dans la nullité de vos connaissances et votre étroitesse d'esprit, c'est tout... méfiez vous, la masturbation intellectuelle, ça rend vraiment sourd...

[/b]
Marc
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Mar 02 Oct 2007, 11:08

PS: au cas où vous auriez des doutes sur le ton de mon message, c'est celui de l'ironie et du sarcasme, pas de la colère ou de l'énervement : qu'un illettré ne sache pas lire, ce n'est pas motif à s'énerver, qu'il prétende vous apprendre ce que contiennent les livres, c'est finalement plutôt rigolo.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Jeu 04 Oct 2007, 01:29

marc a écrit:
PS: au cas où vous auriez des doutes sur le ton de mon message, c'est celui de l'ironie et du sarcasme, pas de la colère ou de l'énervement : qu'un illettré ne sache pas lire, ce n'est pas motif à s'énerver, qu'il prétende vous apprendre ce que contiennent les livres, c'est finalement plutôt rigolo.

Très Cher Marc,

Ironie, sarcasme, colère ou énervement, ne nous importe peu.
De même, d'ailleurs, ce que vous pouvez penser de nous.

Sachez que vos démonstrations "fourre-tout", multiples et à l'emporte-pièce, ne nous impressionnent en rien, et il nous semble même que vous essayez simplement "d'épater la galerie".

Même pour un scientiste, vous nous semblez "léger".

Petit exemple : Vous dites d'abord ce genre d'absurdité :
... "La variété sphère est finie et n'a pas de limite. Que vous le vouliez ou non".


Puis, plus loin, vous contredisez votre affirmation précèdente : ... "Encore une fois, apprenez à lire : rien dans ma phrase ne dit que la variété sphère pourrait n'être pas finie ... essayez de faire preuve d'un minimum de logique... à moins que votre trop grande subtilité ne vous immunise contre elle... ?"

Tout est du même acabit ! Avec, en plus, un peu de mauvaise foi et beaucoup d'arrogance, nous semble-t-il ...

Le drame, aujourd'hui, c'est que l'on enseigne aux jeunes, dans les écoles, ce genre de mélimélo pseudo-scientifique, sans rien de cette rigueur que ces mêmes scientistes de tout poil, d'une médiocrité incroyable, ne s'applique pas à eux-mêmes, mais prétendent imposer à ceux qui pensent différemment, et qui ne veulent pas que l’on sache plus ou autrement qu’eux !

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Jeu 04 Oct 2007, 18:34

Lephenix a écrit:
marc a écrit:
PS: au cas où vous auriez des doutes sur le ton de mon message, c'est celui de l'ironie et du sarcasme, pas de la colère ou de l'énervement : qu'un illettré ne sache pas lire, ce n'est pas motif à s'énerver, qu'il prétende vous apprendre ce que contiennent les livres, c'est finalement plutôt rigolo.

Très Cher Marc,

Ironie, sarcasme, colère ou énervement, ne nous importe peu.
De même, d'ailleurs, ce que vous pouvez penser de nous.
Soit dit-en passant, vous êtes plusieurs ou vous vous prenez pour Louis XIV ? Nous...
Citation :

Sachez que vos démonstrations "fourre-tout", multiples et à l'emporte-pièce, ne nous impressionnent en rien, et il nous semble même que vous essayez simplement "d'épater la galerie".
Epater la galerie ? Avec des liens ? Oui, sûrement. D'ailleurs j'aime ça épater la galerie, c'est évident. C'est rien que pour ça que je vais travailler... A moins que ce que je vous ai dit n'ait réellement un rapport avec le sujet et qu'apparemment, vous ignorant tout de la matière, préfériez répondre sur ma personne plutôt que sur le fond... Car, il faut bien le dire, vous ne comprenez rien au sujet et n'avez pas l'envie de fournir le plus petit effort intellectuel pour comprendre de quoi je parle - et dont je ne suis pas spécialiste, mais je n'ai jamais prétendu l'être que je sache. Par ailleurs, où voyez-vous la moindre démonstration ? Ce ne sont que de vagues explications sur un sujet que je maitrise mal (mais moins que vous, ça c'est sûr !). Je doute que vous sachiez ce que signifie "démonstration" en science pour tenter de faire passer mes interventions pour ce que je ne prétends pas qu'elles sont...
Citation :

Même pour un scientiste, vous nous semblez "léger".
Sincèrement, l'opinion de mes pairs m'intérese infiniment plus que celui d'un incompétent en matière scientifique.
Citation :

Petit exemple : Vous dites d'abord ce genre d'absurdité :
... "La variété sphère est finie et n'a pas de limite. Que vous le vouliez ou non".


Puis, plus loin, vous contredisez votre affirmation précèdente : ... "Encore une fois, apprenez à lire : rien dans ma phrase ne dit que la variété sphère pourrait n'être pas finie ... essayez de faire preuve d'un minimum de logique... à moins que votre trop grande subtilité ne vous immunise contre elle... ?"
je me suis emmêmé mes pinceaux dans ma triple négation. Et puis après ? Faute de répondre sur le fond, vous cherchez la petite bête dans un texte écrit à la va-vite ? Grand bien vous fasse. Ca vous permet de pérorer des heures, en se donnant l'illusion de répondre sans pour autant rien comprendre de ce que l'on vous dit. J'imagine que vous manifestez là la qualité de la formtion morale et intelectuelle des maçons. Pas très impressionants.
Citation :

Tout est du même acabit ! Avec, en plus, un peu de mauvaise foi et beaucoup d'arrogance, nous semble-t-il ...
"Il NOUS semble que vous faites preuv d'arrogance" Laughing
Citation :

Le drame, aujourd'hui, c'est que l'on enseigne aux jeunes, dans les écoles, ce genre de mélimélo pseudo-scientifique, sans rien de cette rigueur que ces mêmes scientistes de tout poil, d'une médiocrité incroyable, ne s'applique pas à eux-mêmes, mais prétendent imposer à ceux qui pensent différemment, et qui ne veulent pas que l’on sache plus ou autrement qu’eux !

Lephenix

Autrement dit : ne pouvant pas répondre sur le fond, je jette le doute sur toute la communauté, sans trop de détail, hein, on va pas s'embarrasser de scrupules au point où on en est ?
Mais où ai-je été arrogant ? Quand je vous ai dit que vous parlez de choses que vous ne comprenez manifestement pas ? Quand je vous aidonné des pistes pour essayer de comprendre ? Que c soit avec des images simple(iste)s ou bien par des liens un tantinet plus sérieux ? L'arrogance n'est-ce pas plutôt de porter un jugement a priori sur ce que l'on ne connaît pas ? Quelle blague... c'est moi l'arrogant d'après vous ?

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Ven 05 Oct 2007, 03:12

A marc :

Vous affirmez précédemment, et de manière péremptoire, que nous ignorons tout de la matière, ... et sur bien d'autres choses, soit-dit en passant.
Soit !
Puisque manifestement vous êtes celui qui sait, nous aimerions donc connaître votre avis sur ce sujet, et vous poser la question suivante : de combien d'éléments se compose la "matière" ?

Nous avons bien notre petite idée, mais comme nos références ne sont que de l'ordre traditionnel, donc insignifiant à vos yeux, vos "liens" scientifiques vont peut-être nous faire découvrir quelques vérités ignorées par nous ?

Lephenix
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 09:36

Lephenix a écrit:
[color=darkblue][b]A marc :

Vous affirmez précédemment, et de manière péremptoire, que nous ignorons tout de la matière, ... et sur bien d'autres choses, soit-dit en passant.
Soit !

Mais détompez-moi, si ce n'est pas le cas... (je ne parle quedu point de vue scientifique, ici : vous ne m'avez donné l'impression que de manifester du dédain et de l'oncompréhenion : ça m'a conduit à cette déduction somme-toute logique).

Citation :
Puisque manifestement vous êtes celui qui sait, nous aimerions donc connaître votre avis sur ce sujet, et vous poser la question suivante : de combien d'éléments se compose la "matière" ?

Nous avons bien notre petite idée, mais comme nos références ne sont que de l'ordre traditionnel, donc insignifiant à vos yeux, vos "liens" scientifiques vont peut-être nous faire découvrir quelques vérités ignorées par nous ?

Qu'entendez-vous par matière ? Faites-vous ici une distinction métaphysique forme/matière ? Auquel cas on n'a pas fait beaucoup mieux qu'Aristote et Thomas d'Aquin, il me semble, d'après mes (très) maigres connaissances en métaphysique - discipline qui peut tout à fait légitimement s'intéresser à la matière, mais sous un angle différent de la science, non quantitatif.
Si vous voulez parlez de la matière telle que la science l'explore, elle apparaît stratifiée avec à sa base des composants élémentaires en dessous desquels la science ne peut rien dire, pas même de quoi ils sont "faits". Pour la bonne et simple raison que la science étudie des relations quantitatives ce qui permet, dans une structure hiérarchiquement imbriquée comme la matière, de faire des trouvailles qualitatives - dans une certaine mesure - pour les "échelons supérieurs", mais pas pour le niveau fondamental, qui n'apparaît alors que comme un formalisme pur. Et je ne crois pas que la science puisse s'en sortir, car un discours qualitatif de ce type renvoie plutôt à des approches métaphysiques. Qu'est-ce qu'un électron et de quoi est-il fait ? Je ne crois pas que beaucoup de scientifiques puissent répondre à cette question. Comment se comporte-t-il ? Ca, en revanche, la science moderne en sait quelque chose.
Je note que vous préférez, et ce de manière répétitive, ne pas répondre à ce qui vous est opposé, mais encore une fois introduire un glissement dans la conversation. Super commode : ça permet d'aller au fond des choses ! Votre "tradition" ne vous forme pas à la discussion approfondie un minimum. Ou alors vous vous en cachez bien.

Marc

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 10:16

Il me parait évident que les scientifiques, les philosophes et les théologiens ne connaissent rien de la matière.

Philosophiquement parlant, je pense que les bouddhistes sont les plus proches de la réalité puisqu'ils ne se laissent pas berner par cette réalité éphémère et relative que nous vivons dans ce bas-monde.

Peut-être pouvons-nous comprendre ce qu'est la matière et la vie en nous détachant des plaisirs de cette vie, de nos désirs égoistes, de nos peurs, de nos préjugés, de nos liens familiaux et communautaires,...

C'est ce que font les religieux et les ermites vivants à l'écart du monde, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 10:31

Louis a écrit:
Il me parait évident que les scientifiques, les philosophes et les théologiens ne connaissent rien de la matière.

Ne connaissent rien comme dit Marc, de l'essence fondamentale de la matière. Mais on connaît de plus en plus ses propriétés.
Citation :

Philosophiquement parlant, je pense que les bouddhistes sont les plus proches de la réalité puisqu'ils ne se laissent pas berner par cette réalité éphémère et relative que nous vivons dans ce bas-monde.

Les bouddhistes ont tort: La matière est là et elle est éternelle: "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme".
Certes, cette matière s'use (entropie), mais si Dieu (comme l'enseigne la foi catholique), décide de la transfigurer dans l'autre monde, alors elle participera pour toujours à sa beauté.



Citation :
Peut-être pouvons-nous comprendre ce qu'est la matière et la vie en nous détachant des plaisirs de cette vie, de nos désirs égoistes, de nos peurs, de nos préjugés, de nos liens familiaux et communautaires,...

Certes, la chair est un moyen au service de l'esprit. Elle ne doit pas être un but en soi.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 10:43

Oui, je parlais de l'essence de la matière, et non pas de la manière dont on peut la percevoir avec nos cinq sens.

Si tout se transforme, cela prouve bien qu'aucun objet distinct ne dure. Seule l'essence est éternelle, pas les apparences.

(sauf si l'on considère comme certaines écoles bouddhistes qu'en fait réalité absolue (essence) et réalité relative ne font qu'un)

Le détachement n'est pas un but en soi, c'est vrai. C'est un moyen.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 10:52

Louis a écrit:
Oui, je parlais de l'essence de la matière, et non pas de la manière dont on peut la percevoir avec nos cinq sens.

Evidemment que cela échappe à la science : ce n'est pas son domaine. Tout comme le droit ou l'art...

Citation :
Si tout se transforme, cela prouve bien qu'aucun objet distinct ne dure.

???

Citation :
Seule l'essence est éternelle, pas les apparences.

Lapalissade ?

Citation :
(sauf si l'on considère comme certaines écoles bouddhistes qu'en fait réalité absolue (essence) et réalité relative ne font qu'un)

Le détachement n'est pas un but en soi, c'est vrai. C'est un moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 11:25

marc a écrit:

Citation :
Si tout se transforme, cela prouve bien qu'aucun objet distinct ne dure.
???
Ben oui, y a-t-il un seul phénomène, un seul objet, une seule situation qui dure éternellement dans notre univers? Toute chose a un début et une fin, une naissance et une mort.

Arnaud semblait dire que si tout se transforme, cela prouve l'éternité. Je ne comprends pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 11:34

Louis a écrit:
marc a écrit:

Citation :
Si tout se transforme, cela prouve bien qu'aucun objet distinct ne dure.
???
Ben oui, y a-t-il un seul phénomène, un seul objet, une seule situation qui dure éternellement dans notre univers? Toute chose a un début et une fin, une naissance et une mort.

Arnaud semblait dire que si tout se transforme, cela prouve l'éternité. Je ne comprends pas.

Lisez Tresmontant...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 12:57

Louis a écrit:


Arnaud semblait dire que si tout se transforme, cela prouve l'éternité. Je ne comprends pas.

Non, je disais:

Bien que tout se dégrade (entropie), rien de cette matière qui existe ne s'anéantit: "Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme"..

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 13:04

Arnaud Dumouch a écrit:

Bien que tout se dégrade (entropie), rien de cette matière qui existe ne s'anéantit: "Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme"..
Dans ce cas c'est le processus de transformation qui est éternel, et non les objets indépendants.

Le savoir n'est qu'ornement du Tao et commencement de l'erreur.
C'est pourquoi le Sage s'attache au réel et rejette les apparences;
Il s'interesse au fruit plutôt qu'à la fleur;
Il laisse ceci et saisit cela.


Lao Tseu, chapitre 38
http://taoteking.unlimitedforum.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 13:13

Louis a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Bien que tout se dégrade (entropie), rien de cette matière qui existe ne s'anéantit: "Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme"..
Dans ce cas c'est le processus de transformation qui est éternel, et non les objets indépendants.


http://taoteking.unlimitedforum.com

C'est tout à fait ce que dit la science occidentale actuelle: Tout est soumis à l'entropie, sans cependant s'anéantir.

Autrement dit, dans quelques milliers de milliards d'années, livré à ses propres lois, ce monde sera un immence sphère d'énergie froide tendant sans cesse à la température de - 273 ° K, sans jamais l'atteindre (courbe asymptotique).

Mais a foi chrétienne dit quelque chose d'autre: Dieu, avant ce terme naturel, v revetir toute cette matière d'incorruptibilité (par sa puissance) et en faire la matière de notre nouveau monde, pour l'éternité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jehova



Messages : 243
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Sam 06 Oct 2007, 14:34

Que ça sonne bien......
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Lun 15 Oct 2007, 04:13

bonjour,

ce qui est infini c'est ton être lui peu aborder la vie ainsi, il la vois infini par ce qu'il est ainsi. mais ce que tu es n'est pas la matière qui t'entoure et dans laquelle tu baigne , c'est ce que Jésus nous explique quand Il dit " vous êtes en ce monde pas de ce monde !"

l'univers matériel créé n'est pas infini sinon nous serions ici dans un infini présent ce qui n'est pas le cas, il n'y a pas de permanence de l'univers, le temps va de là a là point de départ a d'arrivé, une fois mené a son accomplissement qui est autre que lui, il aura sa fin.

évidement notre baptême doit être pris en compte pour que l'espérance nous attire au Vrai Réel qui ne passe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: L'Univers est-il infini ?   Lun 15 Oct 2007, 08:34

marc a écrit:
L'intervention de Chiboleth me fait prendre conscience qu'il y a deux manières d'entendre le mot infini, ici : dans le temps ou dans l'espace.
Le point que je soulève touche l'extension spatiale.
Par ailleurs, pour l'aspect temporel, je ne vois pas en quoi ce qui a un début doit avoir une fin ? Il me semble plus logique que ce qui a une fin ait eu un début... mais les réflexions sur le temps sont toujours délicates...
Je ne comprends pas le fond de l'argumentation de Chiboleth sur le lien infini/finalité... ? J'imagine quelque chose du genre : si l'univers a une finalité, il y a quelque chose qui la lui donne et donc le dépasse et donc il n'est pas le Tout, donc pas l'Infini... me trompé-j
e ?

Bien vu et très bon raisonnement !
Sauf, si l'on considère, à présent, l' "Univers", différemment que par sa simple "manifestation", et que l'on y "intègre", en quelque sorte, toutes ses possibilités de manifestation non encore manifestées, et, ses possibilités de non-manifestation : en fait tout ce que "contient" de possibilités, l'Être et le Non-Être, que l'on pourrait traduire par la "raison suffisante", et qui est sans limite, c'est-à-dire ... infini !

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Lun 15 Oct 2007, 08:45

Théodéric a écrit:
bonjour,

ce qui est infini c'est ton être lui peu aborder la vie ainsi, il la vois infini par ce qu'il est ainsi. mais ce que tu es n'est pas la matière qui t'entoure et dans laquelle tu baigne , c'est ce que Jésus nous explique quand Il dit " vous êtes en ce monde pas de ce monde !"

l'univers matériel créé n'est pas infini sinon nous serions ici dans un infini présent ce qui n'est pas le cas, il n'y a pas de permanence de l'univers, le temps va de là a là point de départ a d'arrivé, une fois mené a son accomplissement qui est autre que lui, il aura sa fin.

évidement notre baptême doit être pris en compte pour que l'espérance nous attire au Vrai Réel qui ne passe pas
.

Pourtant, nous ne sommes que dans le "présent".
Le "passé" et l' "avenir" n'ont pas de réelle existence, ce ne sont qu'une illusion !

Lephenix
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Lun 15 Oct 2007, 12:33

Citation :
Pourtant, nous ne sommes que dans le "présent".
Le "passé" et l' "avenir" n'ont pas de réelle existence, ce ne sont qu'une illusion !
Lephenix

Pourtant, sans passé ni futur il n'y aurait pas de présent.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Lun 15 Oct 2007, 18:49

Qui a mieux que St Augustin sur ces affaires ??
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L'univers est-il infini ?   Lun 15 Oct 2007, 22:39

Lephenix a écrit:
Théodéric a écrit:
bonjour,

ce qui est infini c'est ton être lui peu aborder la vie ainsi, il la vois infini par ce qu'il est ainsi. mais ce que tu es n'est pas la matière qui t'entoure et dans laquelle tu baigne , c'est ce que Jésus nous explique quand Il dit " vous êtes en ce monde pas de ce monde !"

l'univers matériel créé n'est pas infini sinon nous serions ici dans un infini présent ce qui n'est pas le cas, il n'y a pas de permanence de l'univers, le temps va de là a là point de départ a d'arrivé, une fois mené a son accomplissement qui est autre que lui, il aura sa fin.

évidement notre baptême doit être pris en compte pour que l'espérance nous attire au Vrai Réel qui ne passe pas
.

Pourtant, nous ne sommes que dans le "présent".
Le "passé" et l' "avenir" n'ont pas de réelle existence, ce ne sont qu'une illusion !

Lephenix



bonjour, lephenix

je reprend ta phrase

Pourtant, nous ne sommes que dans le "présent"


toi oui en tant que conscience d'être !

mais le mouvement de l'Univers n'est composé que d'usure du temps passé par le mouvement.
ton être est plus ample que l'univers créé, maintenant si tu incorpore l'Univers spirituel alors tu dépasse le temps mais va falloir définir vers où va la vie.
car seul l'être guide a ce moment et non plus les choses !

la vérité vous rendra libre = l'évidente Lumière spirituelle a l'origine de votre appel a la Vie , vous rendra Libre ;
MOI JE SUIS ALPHA ET OMEGA !

c'est le sens du Cosmos et Logos !

on peut travestir (un peu) le Cosmos, ce qu'a fait un qui en avez une part participative en charge, le Logos Est Christ, a ce moment Là si tu veut le tricher tu te sanctionne ! ( il l'a fait dommage !)
Revenir en haut Aller en bas
 
L'univers est-il infini ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mes Phrases pour l'univers
» L'univers est-il infini ?
» l'univers infini?
» Univers Infini Apprentissage et adaptation
» univers infini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: