DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Décision libre de mourir en Suisse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Décision libre de mourir en Suisse.   Jeu 20 Sep 2007, 09:50

Citation :
Le témoignage poignant d'une femme qui a choisi de mourir. Une décision mûrement réfléchie pour Maïa Simon, une actrice française atteinte d'un cancer généralisé incurable. Elle a décidé d'aller en Suisse, avec des amis, dans une clinique spécialisée dans le suicide assisté - une pratique interdite en France. Elle est décédée mercredi matin, après avoir ingurgité une dose fatale de barbituriques. Elle avait accordé une interview exclusive à Olivier Geay la semaine dernière.


Cela n'existait pas il y a encore quelques années... on y va et assez rapidement... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Décision libre de mourir en Suisse.   Jeu 20 Sep 2007, 11:44

Cher Philos,

Je vois ceci comme la conséquence ultime que devait produire la révolution métaphysique de mai 68, qui centra toute la vie de l'homme sur:

1° Cette terre seule (humanisme sans Dieu).
2° La nécessité d'y être individuellement heureux (hédonisme).

Cependant, j'ai bien moins envie de me battre contre cela que contre la première des conséquences que fut l'avortement.

En effet, ce sont là des personnes adultes et libres et laz seule chose qu'il y a à dire est celle-ci:
Citation :

Ne le faites pas. Il y a une vie après la mort. Essayez de vivre jusqu'au bout les dernières semaines de cette vie, sans toutefois vous acharner médicalement.

En effet, très souvent, ces dernières semaines en apprennent davantage pour l'humilité et le salut que le reste tout entier de la vie.

Et puis, de l'autre côté, entre ce monde et l'autre, vous constaterez qu'il vous faut de toute façon tout vivre.

Mais si la personne me renvoie dans mes pénates en me disant,
Citation :
je fais ce que je veux !
elle sera seule responsable de son choix.

Si je ne parle pas, avec douceur et conviction, alors elle se suicidera aussi mais son acte retombera sur moi et mon silence.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Décision libre de mourir en Suisse.   Jeu 20 Sep 2007, 13:00

Je ne pense pas Arnaud, que la décision de recourir à l'euthanasie implique que l'on ne soit pas croyant. Il y a les écritures certes, mais il y a aussi la conviction intime.
J'ai des doutes par rapport à certains préceptes des écritures, mais je demeure profondément croyant. Je crois, sans vraiment me l'expliquer, en une forme de transcendance de notre existence.
Cependant, je veux demeurer libre. Il est possible que , près de la mort inéluctable, je choisisse l'euthanasie, si j'en ai le courage...car à mon avis il faut du courage pour cela. Pourquoi? Pour m'éviter des souffrances extrèmes et inutiles, car je ne vois rien de positif dans ce type de souffrances.
Il est aussi possible, me connaissant, que j'aille jusqu'au bout du bout, sans le recours à l'euthanasie.
Mais je veux rester libre voyez-vous? Toute notre vie durant, on doit assumer nos choix, prendre des décisions, parfois nos choix sont bons et parfois catastrophiques. C'est la vie. Pourquoi devrait-il en etre autrement à nos derniers instants?
Nous sommes libres de nos choix; cette liberté c'est un des éléments de la "grandeur " et de la dignité humaine. Il faut ensuite assumer, toujours, les conséquences de nos choix.
Pour moi, le Dieu que je sens proche de moi est celui qui me parle d'amour, de charité, de partage. Je comprends moins celui qui me parle de souffrance et du rachat des péchés, de l'acquisition de l'humilité par la souffrance. On pourrait en parler encore longtemps et j'ai une multitude d'arguments à faire valoir...
Plus tard, quand je prendrai de l'age et de l'expérience mon point de vue changera peut-etre.
Si dans l'absolu, puisque je ne connais pas la vérité ultime, ce geste de se donner la mort est véritablement un péché, je pense que je serai pardonné, tout simplement...par le Dieu d'amour.
S'il n'en est rien est que tout cela n'est que fantasmagorie, alors je serai resté au moins libre jusqu'au bout de mon existence.
Revenir en haut Aller en bas
Jehova



Messages : 243
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Décision libre de mourir en Suisse.   Jeu 20 Sep 2007, 13:03

Toniov a écrit:
Je ne pense pas Arnaud, que la décision de recourir à l'euthanasie implique que l'on ne soit pas croyant. Il y a les écritures certes, mais il y a aussi la conviction intime.
J'ai des doutes par rapport à certains préceptes des écritures, mais je demeure profondément croyant. Je crois, sans vraiment me l'expliquer, en une forme de transcendance de notre existence.
Cependant, je veux demeurer libre. Il est possible que , près de la mort inéluctable, je choisisse l'euthanasie, si j'en ai le courage...car à mon avis il faut du courage pour cela. Pourquoi? Pour m'éviter des souffrances extrèmes et inutiles, car je ne vois rien de positif dans ce type de souffrances.
Il est aussi possible, me connaissant, que j'aille jusqu'au bout du bout, sans le recours à l'euthanasie.
Mais je veux rester libre voyez-vous? Toute notre vie durant, on doit assumer nos choix, prendre des décisions, parfois nos choix sont bons et parfois catastrophiques. C'est la vie. Pourquoi devrait-il en etre autrement à nos derniers instants?
Nous sommes libres de nos choix; cette liberté c'est un des éléments de la "grandeur " et de la dignité humaine. Il faut ensuite assumer, toujours, les conséquences de nos choix.
Pour moi, le Dieu que je sens proche de moi est celui qui me parle d'amour, de charité, de partage. Je comprends moins celui qui me parle de souffrance et du rachat des péchés, de l'acquisition de l'humilité par la souffrance. On pourrait en parler encore longtemps et j'ai une multitude d'arguments à faire valoir...
Plus tard, quand je prendrai de l'age et de l'expérience mon point de vue changera peut-etre.
Si dans l'absolu, puisque je ne connais pas la vérité ultime, ce geste de se donner la mort est véritablement un péché, je pense que je serai pardonné, tout simplement...par le Dieu d'amour.
S'il n'en est rien est que tout cela n'est que fantasmagorie, alors je serai resté au moins libre jusqu'au bout de mon existence.
Tu serais grand pecheur, "il ne t'as pas appris à endurer pour lui" ?
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Décision libre de mourir en Suisse.   Jeu 20 Sep 2007, 13:15

Oui Jéhova, je parle de ce que j'ai au fond du coeur avec la plus grande franchise possible. Je dis que je ne peux adhérer à certains preceptes du Christianisme. Si cela fait de moi un grand pecheur, j'en suis désolé, mais j'assume.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Décision libre de mourir en Suisse.   Jeu 20 Sep 2007, 13:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Philos,

Je vois ceci comme la conséquence ultime que devait produire la révolution métaphysique de mai 68, qui centra toute la vie de l'homme sur:

1° Cette terre seule (humanisme sans Dieu).
2° La nécessité d'y être individuellement heureux (hédonisme).

Cependant, j'ai bien moins envie de me battre contre cela que contre la première des conséquences que fut l'avortement.

En effet, ce sont là des personnes adultes et libres et laz seule chose qu'il y a à dire est celle-ci:
Citation :

Ne le faites pas. Il y a une vie après la mort. Essayez de vivre jusqu'au bout les dernières semaines de cette vie, sans toutefois vous acharner médicalement.

En effet, très souvent, ces dernières semaines en apprennent davantage pour l'humilité et le salut que le reste tout entier de la vie.

Et puis, de l'autre côté, entre ce monde et l'autre, vous constaterez qu'il vous faut de toute façon tout vivre.

Mais si la personne me renvoie dans mes pénates en me disant,
Citation :
je fais ce que je veux !
elle sera seule responsable de son choix.

Si je ne parle pas, avec douceur et conviction, alors elle se suicidera aussi mais son acte retombera sur moi et mon silence.

Cher Arnaud,

il ne s'agit pas de porter un jugement sur celui qui veut se suicider, mais bien sur le fait de vendre une assistance au suicide.

Et ceux-la portent une lourde responsabilité
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Décision libre de mourir en Suisse.   Jeu 20 Sep 2007, 14:00

Toniov a écrit:
Je ne pense pas Arnaud, que la décision de recourir à l'euthanasie implique que l'on ne soit pas croyant. Il y a les écritures certes, mais il y a aussi la conviction intime.
J'ai des doutes par rapport à certains préceptes des écritures, mais je demeure profondément croyant. Je crois, sans vraiment me l'expliquer, en une forme de transcendance de notre existence.
Cependant, je veux demeurer libre. Il est possible que , près de la mort inéluctable, je choisisse l'euthanasie, si j'en ai le courage...car à mon avis il faut du courage pour cela. Pourquoi? Pour m'éviter des souffrances extrèmes et inutiles, car je ne vois rien de positif dans ce type de souffrances.
Il est aussi possible, me connaissant, que j'aille jusqu'au bout du bout, sans le recours à l'euthanasie.
Mais je veux rester libre voyez-vous? Toute notre vie durant, on doit assumer nos choix, prendre des décisions, parfois nos choix sont bons et parfois catastrophiques. C'est la vie. Pourquoi devrait-il en etre autrement à nos derniers instants?
Nous sommes libres de nos choix; cette liberté c'est un des éléments de la "grandeur " et de la dignité humaine. Il faut ensuite assumer, toujours, les conséquences de nos choix.
Pour moi, le Dieu que je sens proche de moi est celui qui me parle d'amour, de charité, de partage. Je comprends moins celui qui me parle de souffrance et du rachat des péchés, de l'acquisition de l'humilité par la souffrance. On pourrait en parler encore longtemps et j'ai une multitude d'arguments à faire valoir...
Plus tard, quand je prendrai de l'age et de l'expérience mon point de vue changera peut-etre.
Si dans l'absolu, puisque je ne connais pas la vérité ultime, ce geste de se donner la mort est véritablement un péché, je pense que je serai pardonné, tout simplement...par le Dieu d'amour.
S'il n'en est rien est que tout cela n'est que fantasmagorie, alors je serai resté au moins libre jusqu'au bout de mon existence.

Cher Toniov, votre message est emprunt d'humilité/.

Et c'est vrai, face à de tyrès grandes et longues souffrances, tous nous craquerions.

Sainte Thérèse elle-même disait, vers la fin, qu'elle comprenait ceux qui demandent la mort.

Cependant, pour la foi catholique, cela reste objectivement vrai: les derniers moments de la vie ont en eux-mêmes un grand pouvoir pour façonner le coeur.

Et cela marche non pas d'abord à cause des souffrances (les médicaments utiles sont donc essentiels), mais à cause de l'acte d'attente, de soumission à l'heure de Dieu, et du détachement de cette terre.

Mais bien sûr, si ce n'est fait là, cet effet peut encore être produit entre ce monde et l'autre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Décision libre de mourir en Suisse.   Jeu 20 Sep 2007, 14:15

Merci Arnaud,
Tant mieux si mon message contient de l'humilité, car à vrai dire je ne le fais pas exprès.
J'essaie simplement toujours de m'expliquer avec le plus de franchise et de simplicité possible.
Je dis toujours ce que je ressens et je ne fais pas de concessions par rapport à cela. Par contre je sais que mon ressenti et mon intelligence sont limités et que beaucoup de choses dans mon esprit peuvent ( ou pas ) changer et évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
 
Décision libre de mourir en Suisse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décision libre de mourir en Suisse.
» Euthanasie : Nicole Boucheton exilée en Suisse pour mourir «dignement»
» BATTINI Capitaine) Demande de renseignements URGENT
» 37-Indre-Et-Loire
» objet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: