DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vocations et discernement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Vocations et discernement   Mar 18 Sep 2007, 20:13

Bonjour à tous,

je souahite vous aprtager une reflexion concernant les vocations et leur discernement.

Quand on parle de discerner les vocations, on fait souvent référence à l'appel à la vis consacrée, de l'une ou l'autre des manières.
Du coup, sont invités à un discernement celles et ceux qui pensent ou croient recevoir au fond d'eux-memes un appel.

Ma conviction est que tant qu'on en restera la (et je crois que c'est encore trop le cas), les vocations ne retrouveront pas leur place suffisente dans l'Eglise.

En effet, je crois que le discernement est nécessaire à toute vocation. Ainsi, je crois que le mariage doit tout autant etre discerné, dans cette dimension : "Est-ce la que le Seigneur m'attend ? Est-ce la l'Etat de vie qu'Il veut pour moi" ?"

Certains répondront : mais cela a lieu pendant la préparation au mariage. Eh bien je crois que c'est trop tard. La mariage ayant une dimension naturelle, on pense que c'est une fois que l'on a un(e) fiancé(e) ou petit(e) ami(e) que la préparation s'opère. Mais en réalité, on doit dire, très tot, à nos jeunes catholique que le discernement commence tout de suite. CEla veut dire qu'a tout age on doit pouvoir se demander et chercher à repondre à la question : "Seigneur, que veux-tu que je fasse ?".

Voyez le sens de cette question qui n'exclut aucune voie. Je crois donc qu'il faut prévenir et dire aux jeunes que le mariage se discerne tout autant. Cela veut dire que si un jeune dit "moi je veux me marier", sa volonté doit etre éprouvée autant qu'on éprouverai ce désir en vue de la pretrise par exemple.

Une telle attitude, je le pense, ne peut que se faire à l'avantage des vocations, qui porte sur le plan de Dieu dans ma vie, et non pas sur ceux qui ressentent uniquement l'appel a la pretrise. C'est le role des parents, pretres et accompagnateurs de se faire se poser les bonnes question aupres des jeunes, afin que celui qui veut se marier puisse tout autant dire : "c'est la que Dieu me veut" que celui qui est pretre.

Qu'en pensez-vous ? Si vous etes d'accord, pensez-vous que ceci soit fait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mar 18 Sep 2007, 20:36

Cher Spiddle, je partage votre analyse.

Et le discernement du mariage présente de graves lacunes dans l'Eglise.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 18:25

Je ne crois pas à la vocation au mariage dans l'abstrait. S'il n'y a pas "l'autre" sur quelle base discerner ??? Le discernement implique le tiers partie, en l'occurence...
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 19:18

marc a écrit:
Je ne crois pas à la vocation au mariage dans l'abstrait. S'il n'y a pas "l'autre" sur quelle base discerner ??? Le discernement implique le tiers partie, en l'occurence...
C'est exactement l'opposé de ce que je pense. Le discernement du mariage dans sa dimension surnaturelle, celle du sacrement, n'a pas besoin de "l'autre" vocation pour nécéssiter un discernement.

Car cette dimension ne peut que correspondre à un plan de Dieu sur nous, et donc nécéssiter discernement, véritable et entier.

Je dis ceci car je pense, vraiment, que les vocations sacerdotales et religieuses ne seraient que bénéficiaire d'une telle sensibilisation des jeunes catholiques dans cette direction, poussant à suivre en toute chose la volonté de Dieu, dans le mariage comme dans le sacerdoce, et ainsi éveiller à ma recherche du bonheur dans la lignée de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 19:37

spidle33 a écrit:
marc a écrit:
Je ne crois pas à la vocation au mariage dans l'abstrait. S'il n'y a pas "l'autre" sur quelle base discerner ??? Le discernement implique le tiers partie, en l'occurence...
C'est exactement l'opposé de ce que je pense. Le discernement du mariage dans sa dimension surnaturelle, celle du sacrement, n'a pas besoin de "l'autre" vocation pour nécéssiter un discernement.

Car cette dimension ne peut que correspondre à un plan de Dieu sur nous, et donc nécéssiter discernement, véritable et entier.

Je dis ceci car je pense, vraiment, que les vocations sacerdotales et religieuses ne seraient que bénéficiaire d'une telle sensibilisation des jeunes catholiques dans cette direction, poussant à suivre en toute chose la volonté de Dieu, dans le mariage comme dans le sacerdoce, et ainsi éveiller à ma recherche du bonheur dans la lignée de Dieu.

Cher Marc, je le crois aussi.

On peut vraiment avoir une vrai idée, sans encore connaître l'âme soeur de la façon dont on servira Dieu dans sa vie.

On repère assez bien les personnes qui sont faites pour le mariage. Elles désirent rencontrer quelqu'un.

Lorsque l'appel du Seigneur est là, cette dimension disparaît car le coeur est pris.

J'ajoute à ce que dit spiddle que la VOCATION CHRETIENNE DU MARIAGE devrait être davantage favorisée dans le sens suivant: aider des jeunes chrétiens à se rencontrer POUR CELA.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 19:43

spidle33 a écrit:
Bonjour à tous,

je souahite vous aprtager une reflexion concernant les vocations et leur discernement.

Quand on parle de discerner les vocations, on fait souvent référence à l'appel à la vis consacrée, de l'une ou l'autre des manières.
Du coup, sont invités à un discernement celles et ceux qui pensent ou croient recevoir au fond d'eux-memes un appel.

Je connaissais les vis à bois, ou à tôle, la vis inoxydable, celle qui est sans fin, le divin pressoir... mais la vis consacrée... jamais entendu parler.

Elle fait quoi elle colle? Et comment discerner entre toutes ces vis celle qui fera ma vie?


Dernière édition par le Mer 19 Sep 2007, 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 19:44

Chers amis,

Citation :
C'est exactement l'opposé de ce que je pense. Le discernement du mariage dans sa dimension surnaturelle, celle du sacrement, n'a pas besoin de "l'autre" vocation pour nécéssiter un discernement.

Je ne vois pas commenton peut séparerla dimension "naturelle" de la "surnaturelle"... conceptuellement, peut-être, mais quand il s'agit de notre propre vie, je ne vois pas quel sens a cette distinction, je veux dire existentiellement... ?

Citation :
Car cette dimension ne peut que correspondre à un plan de Dieu sur nous, et donc nécéssiter discernement, véritable et entier.

Le mariage implique Dieu, certes, mais également deux personnes libres : on ne se marie pas seul (!) et pour c qui est des plans, l'époux comme l'épouse en font, en plus de Dieu... sinon, ce n'est pas une "alliance", c'est de l'ordre du commandement militaire.

Citation :
Je dis ceci car je pense, vraiment, que les vocations sacerdotales et religieuses ne seraient que bénéficiaire d'une telle sensibilisation des jeunes catholiques dans cette direction, poussant à suivre en toute chose la volonté de Dieu, dans le mariage comme dans le sacerdoce, et ainsi éveiller à ma recherche du bonheur dans la lignée de Dieu.

Chercher à faire la volonté de Dieu est, d'une certaine façon, le coeur de la vie chrétienne : il n'y a pas besoin de réfléchir à sa vocation pour cela... je crois que c'est même plutôt dans l'autre sens que cela fonctionne : ceux qui se soucient peu de Dieu auquotidien sont d'autant moins enclins à s'en occuper pour les grandes décisions... évidemment, Dieu étant libre, Il peut bien "taper du poing" et faire irruption de manière imprévisible dans nos vies, mais pour autant que cela dépendent de nous, je pense que c'est pile l'inverse : en cherchant à faire la volonté de Dieu en tout, on se prépare à sa préparation au mariage ou à toute autre vocation...
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 19:51

Arnaud Dumouch a écrit:
J'ajoute à ce que dit spiddle que la VOCATION CHRETIENNE DU MARIAGE devrait être davantage favorisée dans le sens suivant: aider des jeunes chrétiens à se rencontrer POUR CELA.

Dans mon pays ces rencontres existaient sous "l'arbre de mai". C'était une vieille pratique probablement issue des cultes anciens. On appelait ça "le Dônage". C'était une suite de fêtes joyeuses. Vers 1750 le curé du lieu les a déclarée liciencieuses et interdites.

Vers 1955 avec d'autres jeunes de la paroisse nous avons monté un "cercle de jeunes". Que n'avons nous entendu des bonnes âmes parce que c'était mixte. Il a fallu l'intervention de l'évêque, autorisant cette constitution, pour calmer les esprits les plus emportés (je me souviens d'une grande engueulade entre mon père (pour) et celui (contre) d'une amie (et rien que cela). Epique.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 20:01

chiboleth a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
J'ajoute à ce que dit spiddle que la VOCATION CHRETIENNE DU MARIAGE devrait être davantage favorisée dans le sens suivant: aider des jeunes chrétiens à se rencontrer POUR CELA.

Dans mon pays ces rencontres existaient sous "l'arbre de mai". C'était une vieille pratique probablement issue des cultes anciens. On appelait ça "le Dônage". C'était une suite de fêtes joyeuses. Vers 1750 le curé du lieu les a déclarée liciencieuses et interdites.

Vers 1955 avec d'autres jeunes de la paroisse nous avons monté un "cercle de jeunes". Que n'avons nous entendu des bonnes âmes parce que c'était mixte. Il a fallu l'intervention de l'évêque, autorisant cette constitution, pour calmer les esprits les plus emportés (je me souviens d'une grande engueulade entre mon père (pour) et celui (contre) d'une amie (et rien que cela). Epique.

La question de la mixité, mine de rien (ou de crayon ?) est plutôt complexe... la très laïque école des nos (grands) pères était tout ce qu'il y a de non mixte...
A mon sens, il faut des espaces de mixité autant que des espaces de non mixités, en tout cas à certaines phases de la vie - notamment à l'adolescence : pour avoir été chef dans un mouvement où seules les branches aînées pouvaient être mixtes dans une certaine mesure dans la vie de tous les jours, j'ai pu apprécier la différence d'ambiance entre les deux états. Les garçons ados ne sont pas contre avoir l'occasion de se retrouver entre eux, ça, je peux en témoigner ! Je ne sais pas ce qu'il en est pour les filles... A l'inverse, passer toutes ses premières années loin de l'autre sexe ne doit pas amener grand chose de bon... j'imagine. Je n'ai jamais rencontré le cas, qui ne doit plustrop exister à notre époque...
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 21:49

Je suis perplexe en lisant vos propos, cher Arnaud...En fait je serais plutôt d'accord avec Marc : je vois mal comment on pourrait se sentir une "vocation" avant d'avoir rencontré le futur conjoint...Je l'ai déjà vu écrit, Dieu aurait un plan particulier sur chacun de nous ; que faut-il en penser ? Dieu a-t-il réellement un plan aussi précis sur nous dès le début de l'existence ?

Lorsque j'ai épousé Alain à l'âge de 22 ans (il en avait 34 et nous nous connaissions depuis 3 ans), je n'avais vraiment aucune conscience d'avoir une "vocation" particulière pour le mariage...Plongée jusqu'au cou dans mes études, j'avoue que je ne pensais guère au mariage...et j'étais jeune...mais j'ai simplement fait CONFIANCE à cet "autre" qui m'invitait à inventer une vie à deux basée sur une tendresse mutuelle pleine de respect...Je ne m'y attendais pas, puisque c'était au départ une amitié de jeunesse qui a évolué ainsi ; et je dois bien reconnaître, 34 ans plus tard, que je n'avais aucun projet précis (même pas des enfants). Je prenais la vie comme elle venait...J'acceptais "l'aventure" en quelque sorte.

C'est pourquoi je comprends mal cette histoire de vocation pour le mariage ou non...

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 22:10

Un ami est parti en année propédeutique, pour discerner la vocation. Il est seul, et pourtant pense avoir discerner que sa vocation est le mariage à l'issue de cette année.

Certes, son discernement n'est peut-etre pas fini, mais je n'ai aucune peine à me dire qu'il dit vrai.

Chere Gabrielle, trop de gens en effet attende que la question se pose pour se la poser. C'est tout le sens de ma reflexion qui dit : on peut discerner sa vocation, meme au mariage, avant d'avoir un(e) ami(e) ou un(e) fiancé(e).

En effet, ma conviction est que Dieu a un plan pour tous, que celui qui discerne sa vocation au mariage se verra trouver la personne concernée au moment favorable. Ce n'est en rien incompatible. C'est surtout une démarche supplémentaire de foi, qui est à la portée des jeunes catholiques. Il s'agit simplement de rechercher la place que DIeu veut pour moi, aussi tot que possible.

Je ne vois pas ce qu'il y a de sorcier la dedans, surtout face a un DIeu Amour, maitre de toute chose.
Il ne cherchera pas à tromper celui qui recherche en vérité la vocation qui est la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 22:42

Cher Spidle,

J'entends bien ce que vous me dîtes à propos de votre ami. Mais ne faut-il pas, pour procéder à un tel discernement à un âge encore tendre, avoir acquis une MATURITE SPIRITUELLE qui n'est peut-être pas donnée à tout le monde aussi tôt dans la vie ? Vous me parlez de jeunes catholiques qui semblent avoir une conscience profonde et réelle de leur foi ; et dans ce cas effectivement le travail de discernement doit se faire naturellement dès avant la période des grands engagements. Mais il en est bien d'autres (l'écrasante majorité je pense !) qui, pour une raison ou pour une autre, en raison de leur environnement et de leur histoire propre, "mûrissent" lentement et ne parviennent -grâce à Dieu ! - que sur le tard à une foi consciente ; c'est mon cas...

Dans ce dernier cas justement, n'y-a-t-il pas lieu d'imaginer que le mariage (dans le cas où la "vocation" serait le mariage) serait rien moins qu'une école, en quelque sorte, où Celui qui veille sur nous nous inviterait justement à ce mûrissement progressif, à travers les épreuves qui pourraient éventuellement se présenter, en se révélant parfois personnellement de façon surprenante (pour justement susciter la Foi) ? ça me paraît correspondre en tous cas à mon expérience personnelle...

Qu'en pensez-vous ?

Gabrielle.

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Mer 19 Sep 2007, 23:27

Cher Gabrielle, je comprends vos remarques.

J'ai envie de répondre par ceci :
A 12 ans, lors d'une confession, un pretre m'a dit : "demande à Dieu de t'aider à voir quelle est ta vocation, et si c'est le mariage, de voir celle qui est faite pour toi".

A 12 ans,... Ca m'a marqué à vie ! C'est enfant qu'on a une disposition à comprendre et accueillir le sens de la vocation. Ce que ce pretre a dit a tout pour raisonner dans le coeur de l'enfant éduqué chrétiennement, qet qui a simpement la foi.

Ma critique porte donc sur la pédagogie du discernement, et non sur les jeunes eux-memes. Rendre au mariage sa place de vocation voulue par Dieu à part entiere, à creuser et approfondir quelque soit mon actuel état, c'est cela que je veux inviter à faire. Ma conviction est que cela sert les vocations consacrées autant que du mariage, car cela pousse à fixer les yeux sur Dieu et sur le plan qu'Il porte sur moi.

Voila le sens de ma réaction, qui veut permettre aux jeunes d'envisager leur vocation à tout age, quand bien meme la maturité physique et spirituelle n'est pas la. C'est déja une grande préparation.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Jeu 20 Sep 2007, 06:51

Gabrielle a écrit:
Je suis perplexe en lisant vos propos, cher Arnaud...En fait je serais plutôt d'accord avec Marc : je vois mal comment on pourrait se sentir une "vocation" avant d'avoir rencontré le futur conjoint...Je l'ai déjà vu écrit, Dieu aurait un plan particulier sur chacun de nous ; que faut-il en penser ? Dieu a-t-il réellement un plan aussi précis sur nous dès le début de l'existence ?

Lorsque j'ai épousé Alain à l'âge de 22 ans (il en avait 34 et nous nous connaissions depuis 3 ans), je n'avais vraiment aucune conscience d'avoir une "vocation" particulière pour le mariage...Plongée jusqu'au cou dans mes études, j'avoue que je ne pensais guère au mariage...et j'étais jeune...mais j'ai simplement fait CONFIANCE à cet "autre" qui m'invitait à inventer une vie à deux basée sur une tendresse mutuelle pleine de respect...Je ne m'y attendais pas, puisque c'était au départ une amitié de jeunesse qui a évolué ainsi ; et je dois bien reconnaître, 34 ans plus tard, que je n'avais aucun projet précis (même pas des enfants). Je prenais la vie comme elle venait...J'acceptais "l'aventure" en quelque sorte.

C'est pourquoi je comprends mal cette histoire de vocation pour le mariage ou non...

Gabrielle.

Chère Gabrielle,

C'est ce qu'explique Spiddle plus haut (ce qu'il dit sur l'aspect NATUREL et l'aspect SURNATURELLE qu'implique le mariage) : Dans votre cas, seules les orientations NATURELLES de votre être vous ont conduit vers le mariage et vous l'avez consacré à Dieu par le sacrement.

Mais, dans le cas de jeunes chrétiens se posant la question de la façon dont ils doivent servir Dieu, il peut y avoir un véritable discernement SURNATUREL où le mariage, mais aussi le célibat consacré, ont leur place.

En effet, le mariage chrétien peut être porté par un véritable appel venant de Dieu, donc être une véritable vocation, à savoir une consécration choisie, pour l'amour de Dieu, en vue de fonder une Eglise domestique.

Bref, cet aspect SURNATUREL peut intervenir avant même la rencontre du conjoint, de même qu'on peut discerner en soi une vocation contemplative avant de savoir dans quelle congrégation on ira.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Jeu 20 Sep 2007, 10:07

Quand j'ai vu pour la première fois les jambes de ma femme... j'ai tout de suite sû où était ma vocation (précision dans la situation où j'étais ce jour là ce sont ses jambes que j'ai vu en premier... au bout de la lunette de tir de mon fusil). Et nous nous sommes "trouvés" effectivement qq plus tard au bal des "célibataires". Etait-ce un "discernement" particulier???
Certainement à longue portée parce que ça fait de ça... 48 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Jeu 20 Sep 2007, 11:37

Cher Chilobeth, c'est un discernement de la NATURE, et de sa partie animale.

Car chacun sait que les femmes aux jolies jambes ne sont pas toutes gentilles et capables d'une vie de couple. Mr.Red

Bref, il faut d'autres critères.

Par contre, ce dont parle Spiddle est ailleurs et devance ces considérations que tout homme, prêtre et moine compris, ressent.

Le discernement répond à cette question: "Dans quelle forme de vie vais-je le plus servir Dieu ?"

Et deux critères principaux sont alors vérifiés:

1° Y a-t-il appel de Dieu pour autre chose que cette vocation sainte et naturelle qu'est le mariage ?
Ma psychologie sera-t-elle assez équilibrée pour correspondre à tel ou tel voie?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Jeu 20 Sep 2007, 14:37

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Chilobeth, c'est un discernement de la NATURE, et de sa partie animale.
Car chacun sait que les femmes aux jolies jambes ne sont pas toutes gentilles et capables d'une vie de couple. Mr.Red
Bref, il faut d'autres critères.
Par contre, ce dont parle Spiddle est ailleurs et devance ces considérations que tout homme, prêtre et moine compris, ressent.
Le discernement répond à cette question: "Dans quelle forme de vie vais-je le plus servir Dieu ?"
Et deux critères principaux sont alors vérifiés:
1° Y a-t-il appel de Dieu pour autre chose que cette vocation sainte et naturelle qu'est le mariage ?
Ma psychologie sera-t-elle assez équilibrée pour correspondre à tel ou tel voie?

Fichaises. Dieu attend que nous fassions chacun notre devoir d'hommes et de femmes. Et si certains l'y trouve ailleurs que dans le mariage... le célibat consacré... tant mieux. Sait-on jamis pourquoi on choisit telle ou telle voie... certains en entendent des voix et même en cinémascope... comme la Valto.

Je ne sais pas si ma femme et moi nous étions prédestinés l'un à l'autre. Ce que je sais c'est que nous assumons dans le bien et le moins bien.
Et ma femme a toujours de jolies jambes... et aussi bon caractère... ce qui ne nous empêche pas de nous batailler ferme de temps à autres.
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Vocations et discernement   Jeu 20 Sep 2007, 21:58

Si je comprends bien votre pensée, cher Arnaud, Chiboleth et moi restons donc dans l'ordre du NATUREL ?...Nous n'aurions pas perçu l'aspect SURNATUREL à l'aube de nos engagements respectifs ?

J'avoue que je me retrouve dans ce que vous dîtes, cher Chiboleth...Moi non plus, je ne sais pas si mon mari et moi étions prédestinés l'un à l'autre (encore que je me souviens avoir dit spontanément à une amie à l'époque : "Nous sommes faits l'un pour l'autre"...était-ce là la perception intuitive d'une prédestination quelconque ?). De même que vous dîtes avec beaucoup de réalisme assumer avec votre épouse "dans le bien et dans le moins bien", la seule chose dont je sois sûre est qu'avec les épreuves que nous avons traversées dès les premières années de mariage, Alain et moi, il est miraculeux que notre couple ait "tenu le coup" : c'est probablement là la preuve que Dieu s'engage, comme dit l'Eglise, dans le sacrement de mariage...Mais faut-il vraiment y voir une "vocation" a-posteriori qu'une maturité insuffisante n'avait pas permis de déceler avant le mariage ? Là est la question.

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Jeu 20 Sep 2007, 23:04

Gabrielle a écrit:
Si je comprends bien votre pensée, cher Arnaud, Chiboleth et moi restons donc dans l'ordre du NATUREL ?...Nous n'aurions pas perçu l'aspect SURNATUREL à l'aube de nos engagements respectifs ?

J'avoue que je me retrouve dans ce que vous dîtes, cher Chiboleth...Moi non plus, je ne sais pas si mon mari et moi étions prédestinés l'un à l'autre (encore que je me souviens avoir dit spontanément à une amie à l'époque : "Nous sommes faits l'un pour l'autre"...était-ce là la perception intuitive d'une prédestination quelconque ?). De même que vous dîtes avec beaucoup de réalisme assumer avec votre épouse "dans le bien et dans le moins bien", la seule chose dont je sois sûre est qu'avec les épreuves que nous avons traversées dès les premières années de mariage, Alain et moi, il est miraculeux que notre couple ait "tenu le coup" : c'est probablement là la preuve que Dieu s'engage, comme dit l'Eglise, dans le sacrement de mariage...Mais faut-il vraiment y voir une "vocation" a-posteriori qu'une maturité insuffisante n'avait pas permis de déceler avant le mariage ? Là est la question.
Gabrielle.

Je ne sais pas si Dieu s'engage dans le mariage. Et je ne sais même pas si nous étions bien conscients de cet engagement (le nôtre). En fait je crois que nous l'avons construit chaque jour. Avec ou sans bénédiction divine... qui a bien à faire ailleurs (je dirais-même qu'il arrive des moments où j'ai l'impression qu'elle se tire ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Ven 21 Sep 2007, 11:37

Cher Chilobeth, chère Gabrielle,

1° En fait, la plupart du temps, les jeunes s'engagent dans l'amour poussés par leur corps (les jambes de la femme de Chilobeth Laughing ) et leur sensibilité naturelle. La beauté, la jeunesse, poussent à cela.

2° Au cours des épreuves du début du couple, ils sont conduits à échouer oui, au contraire, à se fonder sur quelque chose de plus profond qui est une vraie confiance fondée sur des pardons échangés, des réconciliations, et la vue en acte de la valeur de l'autre. C'est ce qu'on appelle l'amour d'amitié.

3° Souvent, ce n'est que plus tard que la dimension mystique et que ce qui spécifie le sacrement de mariage viendra à la conscience. En effet, avec l'âge, se pose la question de l'éternité, et la certitude de se revoir ensuite avec ses enfants et amis, dans l'autre monde, où Dieu réuni ceux qui s'aiment.

Dans l'autre monde, on se rend alors compte à quel point notre mariage terrestre fut voulu par Dieu comme une préparation directe à la vie éternelle, qui est aussi une vie fondée sur l'amour.

Ce que dit Spiddle et que je partage, c'est qu'on peut $être conscient, dès le départ, et sans encore connaître sa future femme, que sa VOIE D'ETERNITE sera le mariage (et non un célibat consacré).

Je remarque une chose analogue dans l'orthodoxie où des femmes de prêtre ont la vocation et entrent dans des lieux de formation pour s'y préparer.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Ven 21 Sep 2007, 14:22

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Chilobeth, chère Gabrielle,

1° En fait, la plupart du temps, les jeunes s'engagent dans l'amour poussés par leur corps (les jambes de la femme de Chilobeth Laughing ) et leur sensibilité naturelle. La beauté, la jeunesse, poussent à cela.

2° Au cours des épreuves du début du couple, ils sont conduits à échouer oui, au contraire, à se fonder sur quelque chose de plus profond qui est une vraie confiance fondée sur des pardons échangés, des réconciliations, et la vue en acte de la valeur de l'autre. C'est ce qu'on appelle l'amour d'amitié.

C'est du n'importe quoi. La vie d'un couple durable se fonde sur un projet de vie en commun avec ou sans Dieu (ainsi que le démontrent des millions de couples ayant une foi commune, différente ou pas du tout). Projet qui se renouvelle chaque jour. La meilleure façon me semble-t-il de planter son couple c'est justement de tenir la comptabilité des jours passés. Ma femme et moi nous ne comptons qu'en jours à venir et oubliant le plus vite possible tout ce qui a pu nous opposer et en souhaitant que ces jours soient les + nombreux possible. Quant aux corps leur satisfaction est bien meilleure après 50 ans qu'avant... parole d'expérience (voir aussi le "Pleine Vie" de ce mois).

3° Souvent, ce n'est que plus tard que la dimension mystique et que ce qui spécifie le sacrement de mariage viendra à la conscience. En effet, avec l'âge, se pose la question de l'éternité, et la certitude de se revoir ensuite avec ses enfants et amis, dans l'autre monde, où Dieu réuni ceux qui s'aiment (Citation hymne à l'Amour E. Piaf).
Dans l'autre monde, on se rend alors compte à quel point notre mariage terrestre fut voulu par Dieu comme une préparation directe à la vie éternelle, qui est aussi une vie fondée sur l'amour.
Et vous en savez qq chose ou on vous l'a raconté????

Ce que dit Spiddle et que je partage, c'est qu'on peut $être conscient, dès le départ, et sans encore connaître sa future femme, que sa VOIE D'ETERNITE sera le mariage (et non un célibat consacré).
Ca c'est pas très compliqué. Ais-je envie d'être moine ou prêtre? Réponse non... donc... Pas forcément besoin d'inspiration divine là dedans.

Je remarque une chose analogue dans l'orthodoxie où des femmes de prêtre ont la vocation et entrent dans des lieux de formation pour s'y préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Ven 21 Sep 2007, 15:44

[quote="chiboleth"]
Arnaud Dumouch a écrit:


2° Au cours des épreuves du début du couple, ils sont conduits à échouer oui, au contraire, à se fonder sur quelque chose de plus profond qui est une vraie confiance fondée sur des pardons échangés, des réconciliations, et la vue en acte de la valeur de l'autre. C'est ce qu'on appelle l'amour d'amitié.

C'est du n'importe quoi. La vie d'un couple durable se fonde sur un projet de vie en commun avec ou sans Dieu (ainsi que le démontrent des millions de couples ayant une foi commune, différente ou pas du tout). Projet qui se renouvelle chaque jour. La meilleure façon me semble-t-il de planter son couple c'est justement de tenir la comptabilité des jours passés. Ma femme et moi nous ne comptons qu'en jours à venir et oubliant le plus vite possible tout ce qui a pu nous opposer et en souhaitant que ces jours soient les + nombreux possible. Quant aux corps leur satisfaction est bien meilleure après 50 ans qu'avant... parole d'expérience (voir aussi le "Pleine Vie" de ce mois).
µ

C'est n'importe quoi quoi ? Laughing On dit la même chose !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Ven 21 Sep 2007, 17:08

Arnaud Dumouch a écrit:

C'est n'importe quoi quoi ? On dit la même chose !

Ca : l'amour d'amitié
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Ven 21 Sep 2007, 17:26

Oui, c'est ce que j'entends par amour d'amitié: Un grand amour et un projet commun.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Ven 21 Sep 2007, 17:55

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est ce que j'entends par amour d'amitié: Un grand amour et un projet commun.

"Grand" j'sais pas... mais sur la durée.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Ven 21 Sep 2007, 17:56

C'est vrai.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Vocations et discernement   Ven 21 Sep 2007, 22:44

De toute façon, il n'y a pas un seul couple qui ressemble à un autre, c'est ce qui me saute aux yeux quand je lis les propos de Chiboleth...

Personnellement je comprends d'expérience ce que vous dîtes par "amour d'amitié", cher Arnaud ; encore que je fasse correspondre cette expression avec un sentiment profond et paisible, nullement passionnel, que j'ai connu dès le début et qui fait choisir l'intérêt de l'autre lorsque se présentent des difficultés ; mais je ne me retrouve pas dans le schéma que vous brossez où le corps est forcément premier dans la jeunesse et entraîne le reste...c'est probablement le cas de la majorité, mais ce n'est en fait pas le cas pour tous les couples.
Pour moi (comme pour beaucoup de femmes, je pense), c'est plutôt le coeur qui entraîne le reste... et il se trouve que je suis "tombée" sur un homme qui fonctionnait de la même façon (ce qui n'est pas si fréquent je crois...et c'est sans doute ce qui explique cette impression initiale d'être "sur la même longueur d'onde")...
Lorsque le vieillissement arrive, et que le corps commence à s'affaiblir (eh oui !), on s'aperçoit que c'est un roc, et que là est l'essentiel...Dans les couples à différence d'âge comme le mien (où l'époux est nettement plus âgé que l'épouse), c'est très important. Mais ne serions-nous pas déjà à l'une de ces demeures (je ne sais plus laquelle, il faudrait que je vous relise...) dont vous parlez ?

Ceci dit, j'admets parfaitement que des personnes puissent se sentir dès le plus jeune âge une vocation particulière ; pour le mariage, pourquoi pas, s'ils sont plus éveillés que les autres, plus conscients de leurs désirs profonds ? Mais je crois tout de même que la Providence divine y est pour quelque-chose lorsque l'on surmonte des obstacles importants, que ce soit dans une vie de couple ou ailleurs. C'est du moins ma foi...Dieu qui est un Père aimant nous accompagne toute notre vie, et il ne nous lâche pas dans les épreuves ; je le sais pour avoir reçu de Lui des signes très personnels...

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vocations et discernement   Sam 22 Sep 2007, 07:06

Citation :
mais je ne me retrouve pas dans le schéma que vous brossez où le corps est forcément premier dans la jeunesse et entraîne le reste...c'est probablement le cas de la majorité, mais ce n'est en fait pas le cas pour tous les couples.
Chère Gabrielle, si j'ai pu paraître dire cela en m'adressant à Chilobeth, merci de cette correction. Car c'est aussi mon avis.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Vocations et discernement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les critères du discernement des apparitions
» Le discernement
» Le discernement
» Discernement à la vie monastique
» Prière pour les Vocations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: