DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Oui à l'alimentation des personnes dans le coma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:01

« Oui » à l’alimentation et à l’hydratation des personnes dans le coma

Déclaration de la congrégation pour la Doctrine de la foi

ROME, Vendredi 14 septembre 2007 (ZENIT.org) – « Oui. L’administration de nourriture et d’eau (…) est en règle générale un moyen ordinaire et proportionné de maintien de la vie », déclare la congrégation pour la Doctrine de la foi.

Le préfet de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, le cardinal William Levada, et Mgr Angelo Amato, S.D.B., secrétaire, signent cette réponse aux questions des évêques des Etats-Unis sur l’alimentation et l’hydratation artificielle, en date du 1er août.

Ces réponses ont été approuvées par le pape Benoît XVI : Le Souverain Pontife Benoît XVI, au cours de l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé les présentes réponses, décidées par la session ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication ».

Ces deux réponses sont accompagnées d’un commentaire argumenté (cf. article ci-dessous).

La première question est formulée ainsi : « L’administration de nourriture et d’eau (par des voies naturelles ou artificielles) au patient en "état végétatif", à moins que ces aliments ne puissent pas être assimilés par le corps du patient ou qu’ils ne puissent pas lui être administrés sans causer une privation grave sur le plan physique, est-elle moralement obligatoire ? »

La congrégation romaine répond : « ; Oui. L’administration de nourriture et d’eau, même par des voies artificielles, est en règle générale un moyen ordinaire et proportionné de maintien de la vie. Elle est donc obligatoire dans la mesure et jusqu’au moment où elle montre qu’elle atteint sa finalité propre, qui consiste à hydrater et à nourrir le patient. On évite de la sorte les souffrances et la mort dues à l’inanition et à la déshydratation ».

La seconde question porte sur l’interruption de cette alimentation ou cette hydratation. Elle est formulée ainsi : « Peut-on interrompre la nourriture et l’hydratation fournies par voies artificielles à un patient en "état végétatif permanent", lorsque des médecins compétents jugent avec la certitude morale que le patient ne reprendra jamais conscience? »

La réponse est très claire : « Non. Un patient en "état végétatif permanent" est une personne, avec sa dignité humaine fondamentale, à laquelle on doit donc procurer les soins ordinaires et proportionnés, qui comprennent, en règle générale, l’administration d’eau et de nourriture, même par voies artificielles ».
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:09

Pour ma part je refuse d'avance d'être transformé en légume qu'on arrose.

Chiboleth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:14

chiboleth a écrit:
Pour ma part je refuse d'avance d'être transformé en légume qu'on arrose.

Chiboleth

Je peux comprendre Chiboleth ta réaction et ton avis.

Pour ma part, je pense que tout est possible à Dieu. On peut prier pour ces personnes et qui sait un miracle ? moi je crois toujours au miracle.

Si c'est la volonté de Dieu pourquoi pas ?

Mais ceci n'est que mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:21

Elise a écrit:
« Oui » à l’alimentation et à l’hydratation des personnes dans le coma

Déclaration de la congrégation pour la Doctrine de la foi

ROME, Vendredi 14 septembre 2007 (ZENIT.org) – « Oui. L’administration de nourriture et d’eau (…) est en règle générale un moyen ordinaire et proportionné de maintien de la vie », déclare la congrégation pour la Doctrine de la foi.

Le préfet de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, le cardinal William Levada, et Mgr Angelo Amato, S.D.B., secrétaire, signent cette réponse aux questions des évêques des Etats-Unis sur l’alimentation et l’hydratation artificielle, en date du 1er août.

Ces réponses ont été approuvées par le pape Benoît XVI : Le Souverain Pontife Benoît XVI, au cours de l’audience accordée au cardinal préfet soussigné, a approuvé les présentes réponses, décidées par la session ordinaire de la Congrégation, et en a ordonné la publication ».

Ces deux réponses sont accompagnées d’un commentaire argumenté (cf. article ci-dessous).

La première question est formulée ainsi : « L’administration de nourriture et d’eau (par des voies naturelles ou artificielles) au patient en "état végétatif", à moins que ces aliments ne puissent pas être assimilés par le corps du patient ou qu’ils ne puissent pas lui être administrés sans causer une privation grave sur le plan physique, est-elle moralement obligatoire ? »

La congrégation romaine répond : « ; Oui. L’administration de nourriture et d’eau, même par des voies artificielles, est en règle générale un moyen ordinaire et proportionné de maintien de la vie. Elle est donc obligatoire dans la mesure et jusqu’au moment où elle montre qu’elle atteint sa finalité propre, qui consiste à hydrater et à nourrir le patient. On évite de la sorte les souffrances et la mort dues à l’inanition et à la déshydratation ».

La seconde question porte sur l’interruption de cette alimentation ou cette hydratation. Elle est formulée ainsi : « Peut-on interrompre la nourriture et l’hydratation fournies par voies artificielles à un patient en "état végétatif permanent", lorsque des médecins compétents jugent avec la certitude morale que le patient ne reprendra jamais conscience? »

La réponse est très claire : « Non. Un patient en "état végétatif permanent" est une personne, avec sa dignité humaine fondamentale, à laquelle on doit donc procurer les soins ordinaires et proportionnés, qui comprennent, en règle générale, l’administration d’eau et de nourriture, même par voies artificielles ».

Merci Elise

La seconde question posée est très délicate.
Si l'on est certain que la personne restera "légume" toute sa vie, donc peux plus faire usage de son corps (et de son corps tout entier), pourquoi continuer à alimenter ce corps? La personne n'en est mme pas consciente
Pour moi, l'alimentation est un droit vital, et c'est en ce sens que je souscrit à la position du vatican sur la 1ère question, mais je m'interroge sur la 2ème...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:27

Merci de me donner ton avis Petrum.

La médecine n'étant pas une science exacte, peut-pn jamais être certain qu'un miracle ne se produira pas ?

Faut-il en fait devancer l'heure que Dieu a choisie pour la personne ?

Amicalement,

Elise
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:31

Je suis pour prolonger au maximum l'agonie des mourants, surtout s'ils souffrent atrocement. :colere:
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:33

florence_yvonne a écrit:
Je suis pour prolonger au maximum l'agonie des mourants, surtout s'ils souffrent atrocement. :colere:

S'ils sont dans le coma, ils ne souffrent pas pukel
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:45

Elise a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Je suis pour prolonger au maximum l'agonie des mourants, surtout s'ils souffrent atrocement. :colere:

S'ils sont dans le coma, ils ne souffrent pas pukel

Faux, des électroencéphalogrammes ont prouvé que des personnes dans le coma pouvaient souffrir le martyr sans plisser une seule ride de leur front.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:47

Je ne crois pas aux légumes. Ce terme dégradant ne sert ni le malade ni les biens portants qui veulent comprendre les malades, ni les médecins.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:48

florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Je suis pour prolonger au maximum l'agonie des mourants, surtout s'ils souffrent atrocement. :colere:

S'ils sont dans le coma, ils ne souffrent pas pukel

Faux, des électroencéphalogrammes ont prouvé que des personnes dans le coma pouvaient souffrir le martyr sans plisser une seule ride de leur front.

Je te crois, je sais que tu ne mens jamais.

Mais alors il y certainement moyen de soulager leurs souffrances comme les personnes en soins paliatifs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 22:50

spidle33 a écrit:
Je ne crois pas aux légumes. Ce terme dégradant ne sert ni le malade ni les biens portants qui veulent comprendre les malades, ni les médecins.

Légumes est en effet un terme dégradant. Car ces personnes conservent toute leur dignité humaine. Et le Seigneur les regardent avec Amour.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 23:04

Elise a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Je suis pour prolonger au maximum l'agonie des mourants, surtout s'ils souffrent atrocement. :colere:

S'ils sont dans le coma, ils ne souffrent pas pukel

Faux, des électroencéphalogrammes ont prouvé que des personnes dans le coma pouvaient souffrir le martyr sans plisser une seule ride de leur front.

Je te crois, je sais que tu ne mens jamais.

Mais alors il y certainement moyen de soulager leurs souffrances comme les personnes en soins paliatifs ?

Le problème c'est que la morphine seul médicament efficace pour lutter contre les douleurs de l'agonie, provoque un bradycardie (diminution du rythme cardiaque) et donc la mort du patient

J'ai trouvé ceci

VI.1. Coma
Penser que la douleur disparaît avec le coma est un préjugé. Si la douleur préexistait et si celle-ci peut être modifiée par l’atteinte de la vigilance, on laissera cependant le bénéfice du doute au patient et on n’interrompra pas le traitement antalgique ; celui-ci devra évidemment être administré
par une voie adaptée, en tenant compte des règles d’équi-analgésie.
La mise du patient dans un état de coma iatrogène n’est pas l’objectif du traitement antalgique.
Cependant le coma artificiel peut être utile dans des conditions de risque extrême.

http://www.fep.umontreal.ca/violence/documents/evaldouleur2000.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Ven 14 Sep 2007 - 23:07

Elise a écrit:
spidle33 a écrit:
Je ne crois pas aux légumes. Ce terme dégradant ne sert ni le malade ni les biens portants qui veulent comprendre les malades, ni les médecins.

Légumes est en effet un terme dégradant. Car ces personnes conservent toute leur dignité humaine. Et le Seigneur les regardent avec Amour.

Que répondre à une personne en souffrance qui vous dit "mais pourquoi je ne meurs pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Sam 15 Sep 2007 - 1:01

florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
spidle33 a écrit:
Je ne crois pas aux légumes. Ce terme dégradant ne sert ni le malade ni les biens portants qui veulent comprendre les malades, ni les médecins.

Légumes est en effet un terme dégradant. Car ces personnes conservent toute leur dignité humaine. Et le Seigneur les regardent avec Amour.

Que répondre à une personne en souffrance qui vous dit "mais pourquoi je ne meurs pas ?"

bonjour Flroence,

j'ai passé plus d'un an dans des douleurs indescriptible, et 4 ans dans de trés grande souffrances, et ensuite des douleurs encore forte mais moindre.
Mon accident a entraîné, 1 an fièvre permanente refroidis par ventilateur et glaçon, et fenêtres ouverte quand il gèle, jambes écrasées, enclouage, pontage des artéres dont deux rejet avec éclatement des coutures au cuisses, infections totale des chairs du corps, septicémie , sang , poumons , os , abcès au cœur, grabataire, des escarts partout hyper douloureux coudes talons coccyx, dos, nourris par sonde, ce qui me faisait trés mal, (lait) d'alimentation trop froids douleurs atroce a l'estomac jamais comprise par les medécins, imbécillité de sortir l'alimentation du réfrigérateur et de brancher ensuite au compte goutte sans ramener a une température ambiante ) sondé partout, trachéotomie, dialysé, impossibilité de piquer les traitements aux bras (veines durcies) donc cathéter direct aux artères prés du cœur, (le thorax maintenant ressemble a un stand de tire ) crise de tachycardie tout les jours, le moyen de les stopper étaient de m'enfoncer les yeux dans les orbites en les poussant au doigt afin de comprimer les artères au cerveau ce qui obligé (en général) le cœur a ralentir, c'est extrêmement douloureux surtout lorsque l'on te le fait chaque jour (essai d'appuyer sur tes yeux fortement tu verras) j'en avait les yeux aplatis. aveugle plusieur semaines et un traitement pour stopper les infections, m'a détruits les nerfs auditif sudité totale définitive(te retrouver sourd au milieu de tout ceal sans comprendre quoi que ce soit ?!). mes nerfs et tendons aaux jambes étaient sectionnés mais les greffes ont reprise (rare) ce qui te créé de douleurs sans nom.
mes parent m'entendaient hurlé depuis le parking de l'hôpital.
sauf a me plonger en coma artificiel, mais c'était difficile car trop de traitement interféré aux analyses, du coup les Drs ont dis la souffrance ces secondaire ! je tombais dans le coma , j'en sortais , le cœur s'arrêtait (trop de douleurs) on le relancer choc électrique ect ect;;;; pourquoi ne suis je pas mort ? pourquoi n'ai je jamais souhaitais la mort ?
les médecins voulaient arrêter de lutter, mes parents non ! moi je faisait ce que je pouvais, sauf le mort !

c'est simple ,j'étais AIMé ! pas par les Drs mais par ma famille et vivre c'était continuer a les AIMER !
c'est a mon avis juste ce qui différencie, l'encouragement a se battre pour vivre ou a laisser mourir au om des bons faux sentiment qui voit en chacun un futur mort !

je te le dis si demain je dois revivre cela , je me battrais autant que la première fois, car Vivre c'est AIMER !
accepter de tuer sous prétexte que l'autre souffre, c'est vraiment ignorer ce qu'est exister !
j'ai souffert encore beaucoup pendant 15 ans après mon accident , mal amputé (mort dans une opération jamais terminée pendant 15 ans nerf tri-jumeau a vif, crois moi tu souffre vraiment ! sottise des drs qui ont négliger d'y voir après) .

les légumes dans le coma ont peu les Aimer aussi, ou trouver que ; Mais ils méritent autant que moi des traitements et soins, seulement faut motiver son cœur, pendant une période , comme j'étais a bout on m'a mis en coma mais j'y plongé seul.
Mon beau frère qui venait me voir régulièrement, m'a dit pour moi t'étais mort (mais il pensait les drs ne veulent rien dire) aucune réaction pas de chaleur, battement du ceour régulier comme une pile électrique, rien pendant des jours entier pas une réaction; eux seul devant un cadavre de 30kg, la seul différence chacun prier , aucun médecin ne s'explique que je vive ;
le légume le type qui gène parce qu'il souffre et en sortira handicapé , sourd, peu de mémoire (du aux mort clinique) ect ect te salut bien, plus heureux que beaucoup !!
laisse vivre ce que tu ne comprend pas, tu n'a aucun droit de mort sur personne ;
Regarde tu supprime les embryon a qui tu ne reconnaît pas la vie par manque de cellule.
tu débarrasse la terre de ces légumes au nom du respect , demain quand on proposera des tuer les vieux parce que !!! puis ensuite les jeunes qui sont désespéré au nom de la liberté, puis les gamins qui en ont déja marre de vivre , faudra dire oui aussi;

mais dite la définition du bonheur chez vous; c'est le cimetière !!!
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Sam 15 Sep 2007 - 1:24

Cher Theodoric, merci !

Vous etes la preuve vivante de tout ce que je crois au profond de mon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Sam 15 Sep 2007 - 5:47

Théodéric a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
spidle33 a écrit:
Je ne crois pas aux légumes. Ce terme dégradant ne sert ni le malade ni les biens portants qui veulent comprendre les malades, ni les médecins.

Légumes est en effet un terme dégradant. Car ces personnes conservent toute leur dignité humaine. Et le Seigneur les regardent avec Amour.

Que répondre à une personne en souffrance qui vous dit "mais pourquoi je ne meurs pas ?"

bonjour Flroence,

j'ai passé plus d'un an dans des douleurs indescriptible, et 4 ans dans de trés grande souffrances, et ensuite des douleurs encore forte mais moindre.
Mon accident a entraîné, 1 an fièvre permanente refroidis par ventilateur et glaçon, et fenêtres ouverte quand il gèle, jambes écrasées, enclouage, pontage des artéres dont deux rejet avec éclatement des coutures au cuisses, infections totale des chairs du corps, septicémie , sang , poumons , os , abcès au cœur, grabataire, des escarts partout hyper douloureux coudes talons coccyx, dos, nourris par sonde, ce qui me faisait trés mal, (lait) d'alimentation trop froids douleurs atroce a l'estomac jamais comprise par les medécins, imbécillité de sortir l'alimentation du réfrigérateur et de brancher ensuite au compte goutte sans ramener a une température ambiante ) sondé partout, trachéotomie, dialysé, impossibilité de piquer les traitements aux bras (veines durcies) donc cathéter direct aux artères prés du cœur, (le thorax maintenant ressemble a un stand de tire ) crise de tachycardie tout les jours, le moyen de les stopper étaient de m'enfoncer les yeux dans les orbites en les poussant au doigt afin de comprimer les artères au cerveau ce qui obligé (en général) le cœur a ralentir, c'est extrêmement douloureux surtout lorsque l'on te le fait chaque jour (essai d'appuyer sur tes yeux fortement tu verras) j'en avait les yeux aplatis. aveugle plusieur semaines et un traitement pour stopper les infections, m'a détruits les nerfs auditif sudité totale définitive(te retrouver sourd au milieu de tout ceal sans comprendre quoi que ce soit ?!). mes nerfs et tendons aaux jambes étaient sectionnés mais les greffes ont reprise (rare) ce qui te créé de douleurs sans nom.
mes parent m'entendaient hurlé depuis le parking de l'hôpital.
sauf a me plonger en coma artificiel, mais c'était difficile car trop de traitement interféré aux analyses, du coup les Drs ont dis la souffrance ces secondaire ! je tombais dans le coma , j'en sortais , le cœur s'arrêtait (trop de douleurs) on le relancer choc électrique ect ect;;;; pourquoi ne suis je pas mort ? pourquoi n'ai je jamais souhaitais la mort ?
les médecins voulaient arrêter de lutter, mes parents non ! moi je faisait ce que je pouvais, sauf le mort !

c'est simple ,j'étais AIMé ! pas par les Drs mais par ma famille et vivre c'était continuer a les AIMER !
c'est a mon avis juste ce qui différencie, l'encouragement a se battre pour vivre ou a laisser mourir au om des bons faux sentiment qui voit en chacun un futur mort !

je te le dis si demain je dois revivre cela , je me battrais autant que la première fois, car Vivre c'est AIMER !
accepter de tuer sous prétexte que l'autre souffre, c'est vraiment ignorer ce qu'est exister !
j'ai souffert encore beaucoup pendant 15 ans après mon accident , mal amputé (mort dans une opération jamais terminée pendant 15 ans nerf tri-jumeau a vif, crois moi tu souffre vraiment ! sottise des drs qui ont négliger d'y voir après) .

les légumes dans le coma ont peu les Aimer aussi, ou trouver que ; Mais ils méritent autant que moi des traitements et soins, seulement faut motiver son cœur, pendant une période , comme j'étais a bout on m'a mis en coma mais j'y plongé seul.
Mon beau frère qui venait me voir régulièrement, m'a dit pour moi t'étais mort (mais il pensait les drs ne veulent rien dire) aucune réaction pas de chaleur, battement du ceour régulier comme une pile électrique, rien pendant des jours entier pas une réaction; eux seul devant un cadavre de 30kg, la seul différence chacun prier , aucun médecin ne s'explique que je vive ;
le légume le type qui gène parce qu'il souffre et en sortira handicapé , sourd, peu de mémoire (du aux mort clinique) ect ect te salut bien, plus heureux que beaucoup !!
laisse vivre ce que tu ne comprend pas, tu n'a aucun droit de mort sur personne ;
Regarde tu supprime les embryon a qui tu ne reconnaît pas la vie par manque de cellule.
tu débarrasse la terre de ces légumes au nom du respect , demain quand on proposera des tuer les vieux parce que !!! puis ensuite les jeunes qui sont désespéré au nom de la liberté, puis les gamins qui en ont déja marre de vivre , faudra dire oui aussi;

mais dite la définition du bonheur chez vous; c'est le cimetière !!!

Theodoric, je regarde mes derniers mails avant de partir pour Assise.

J'ai lu ton témoignage avec une grande émotion. Comme je t'admire et je t'aime mon frère d'avoir été si courageux.

C'est vrai VIVRE c'est AIMER ! tu as mille fois raisons :bisou: :bisou:

Que le Seigneur te bénisse, Lui qui te regarde déjà avant tant d'Amour. :sts:
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Sam 15 Sep 2007 - 10:29

cher Théodéric, pourquoi obliger des gens condamnés à mort par leur maladie à souffrir une lente agonie qui peut durer des semaines, des mois où bien des années ? souffrir si la guérison est au bout, oui, s'il n'y a pas d'autre alternantive que la mort derrière, non,

Quand la souffrance est tout ce qui vous reste à vivre, moi, je dis non.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
fripouille



Féminin Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Lun 17 Sep 2007 - 14:41

Cher Théodéric
,

Comme je suis de ton avis, mais comme je ne saurais pas souffrir le quart de ce que tu as souffert...Pour ma part je crois que c'est la douleur qui m'aurait conduite auprès de Dieu. Lorsque j'ai lu ton message si bouleversant, je ne peux être qu'en admiration et me dire que le martyre est tout au long de nos vie, et donc la souffrance qui l'accompagne est aussi présente...C'est vrais ce que tu dis, bientôt on demandera l'eutanasie pour une piqûre de puce...Très bon courage à toi et ton témoignage nous botte les fesses...
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
marvel



Masculin Messages : 459
Inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Mar 18 Sep 2007 - 23:50

Si on m'avait demandé mon avis à la place de Rome, je ne pense pas que j'aurai dit la même chose. S'opposent deux points : une personne dans le coma ne me semble plus exercer sa liberté, à quoi lui sert sa vie ? Par ailleurs, seul Dieu est maitre de la vie ...

Je suis bien content que les évèques américains aient posé la question et que le vatican ait répondu clairement. Je fais confiance à l'église et c'est à ça que sert le Vatican : préciser des points parfois très délicats.

Quand à Théodoric, j'en reste sans voix ...
Merci,

Marvel
Revenir en haut Aller en bas
http://marvel.ichtus.com
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Mer 19 Sep 2007 - 10:39

Si le ..... "légume" souffre (selon les mesures scientifiques décrites plus haut) comment peut-on s'arroger le droit d'accentuer cette souffrance en le privant d'alimentation et d'hydratation ?
J'ai vu la lente agonie de mon beau-frère, un colosse d'homme dont le corps ne s'est pas rendu sans combat. Les deux derniers jours, on ne l'alimentait plus, on lui humectait un peu, un tout petit peu la bouche. Et je le voyais comme un tout petit bébé agiter ses lèvres comme s'il voulait téter ....
... On nous a même dit qu'il ne fallait plus le ...... solliciter de notre voix, de nos mains sur lui, de notre présence ... bref en autre mot, de l'expression de notre amour afin de laisser le processus se faire Sad
Comme j'ai trouvé ça cruel pour lui! ... et c'était dans une unité de soins palliatifs. Le personnel faisait juste ce qu'il savait faire et ce qu'il pensait juste de faire ......

Théodoric! ... continue à témoigner, tu es une preuve vivifiante de l'Amour ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Sam 22 Sep 2007 - 21:28

Elise a écrit:
Théodéric a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
spidle33 a écrit:
Je ne crois pas aux légumes. Ce terme dégradant ne sert ni le malade ni les biens portants qui veulent comprendre les malades, ni les médecins.

Légumes est en effet un terme dégradant. Car ces personnes conservent toute leur dignité humaine. Et le Seigneur les regardent avec Amour.

Que répondre à une personne en souffrance qui vous dit "mais pourquoi je ne meurs pas ?"

bonjour Flroence,

j'ai passé plus d'un an dans des douleurs indescriptible, et 4 ans dans de trés grande souffrances, et ensuite des douleurs encore forte mais moindre.
Mon accident a entraîné, 1 an fièvre permanente refroidis par ventilateur et glaçon, et fenêtres ouverte quand il gèle, jambes écrasées, enclouage, pontage des artéres dont deux rejet avec éclatement des coutures au cuisses, infections totale des chairs du corps, septicémie , sang , poumons , os , abcès au cœur, grabataire, des escarts partout hyper douloureux coudes talons coccyx, dos, nourris par sonde, ce qui me faisait trés mal, (lait) d'alimentation trop froids douleurs atroce a l'estomac jamais comprise par les medécins, imbécillité de sortir l'alimentation du réfrigérateur et de brancher ensuite au compte goutte sans ramener a une température ambiante ) sondé partout, trachéotomie, dialysé, impossibilité de piquer les traitements aux bras (veines durcies) donc cathéter direct aux artères prés du cœur, (le thorax maintenant ressemble a un stand de tire ) crise de tachycardie tout les jours, le moyen de les stopper étaient de m'enfoncer les yeux dans les orbites en les poussant au doigt afin de comprimer les artères au cerveau ce qui obligé (en général) le cœur a ralentir, c'est extrêmement douloureux surtout lorsque l'on te le fait chaque jour (essai d'appuyer sur tes yeux fortement tu verras) j'en avait les yeux aplatis. aveugle plusieur semaines et un traitement pour stopper les infections, m'a détruits les nerfs auditif sudité totale définitive(te retrouver sourd au milieu de tout ceal sans comprendre quoi que ce soit ?!). mes nerfs et tendons aaux jambes étaient sectionnés mais les greffes ont reprise (rare) ce qui te créé de douleurs sans nom.
mes parent m'entendaient hurlé depuis le parking de l'hôpital.
sauf a me plonger en coma artificiel, mais c'était difficile car trop de traitement interféré aux analyses, du coup les Drs ont dis la souffrance ces secondaire ! je tombais dans le coma , j'en sortais , le cœur s'arrêtait (trop de douleurs) on le relancer choc électrique ect ect;;;; pourquoi ne suis je pas mort ? pourquoi n'ai je jamais souhaitais la mort ?
les médecins voulaient arrêter de lutter, mes parents non ! moi je faisait ce que je pouvais, sauf le mort !

c'est simple ,j'étais AIMé ! pas par les Drs mais par ma famille et vivre c'était continuer a les AIMER !
c'est a mon avis juste ce qui différencie, l'encouragement a se battre pour vivre ou a laisser mourir au om des bons faux sentiment qui voit en chacun un futur mort !

je te le dis si demain je dois revivre cela , je me battrais autant que la première fois, car Vivre c'est AIMER !
accepter de tuer sous prétexte que l'autre souffre, c'est vraiment ignorer ce qu'est exister !
j'ai souffert encore beaucoup pendant 15 ans après mon accident , mal amputé (mort dans une opération jamais terminée pendant 15 ans nerf tri-jumeau a vif, crois moi tu souffre vraiment ! sottise des drs qui ont négliger d'y voir après) .

les légumes dans le coma ont peu les Aimer aussi, ou trouver que ; Mais ils méritent autant que moi des traitements et soins, seulement faut motiver son cœur, pendant une période , comme j'étais a bout on m'a mis en coma mais j'y plongé seul.
Mon beau frère qui venait me voir régulièrement, m'a dit pour moi t'étais mort (mais il pensait les drs ne veulent rien dire) aucune réaction pas de chaleur, battement du ceour régulier comme une pile électrique, rien pendant des jours entier pas une réaction; eux seul devant un cadavre de 30kg, la seul différence chacun prier , aucun médecin ne s'explique que je vive ;
le légume le type qui gène parce qu'il souffre et en sortira handicapé , sourd, peu de mémoire (du aux mort clinique) ect ect te salut bien, plus heureux que beaucoup !!
laisse vivre ce que tu ne comprend pas, tu n'a aucun droit de mort sur personne ;
Regarde tu supprime les embryon a qui tu ne reconnaît pas la vie par manque de cellule.
tu débarrasse la terre de ces légumes au nom du respect , demain quand on proposera des tuer les vieux parce que !!! puis ensuite les jeunes qui sont désespéré au nom de la liberté, puis les gamins qui en ont déja marre de vivre , faudra dire oui aussi;

mais dite la définition du bonheur chez vous; c'est le cimetière !!!

Theodoric, je regarde mes derniers mails avant de partir pour Assise.

J'ai lu ton témoignage avec une grande émotion. Comme je t'admire et je t'aime mon frère d'avoir été si courageux.

C'est vrai VIVRE c'est AIMER ! tu as mille fois raisons :bisou: :bisou:

Que le Seigneur te bénisse, Lui qui te regarde déjà avant tant d'Amour. :sts:

Théodoric, j'ai pensé à toi à Assise.

Ne perds jamais de vue que c'est toi qui a raison car tu veux vivre l'AMOUR DU CHRIST ! il n'y a que l'Amour qui compte. Le reste n'est rien.


Soyons pauvres en esprit surtout comme le poverello d'Assise que j'aime tant !
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 0:07

Un des résidants de la maison de retraite où je travaille (98 ans) est si heureux de sa vie qu'il a demandé l'euthanasie, devant le refus du médecin, il s'est enfoncé hier, un grand couteau dans le ventre ... heureusement, il s'est raté, il va pouvoir retourner à sa gentille petite vie de solitude et de douleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 9:07

vous ne trouvez plus rien à dire sur le bonheur de vivre dans la douleur, agonisant ou comateux ?

alors, je ré-ouvre un nouveau sujet avec mon précédent message
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 9:41

Je trouve le témoignage de Théodéric absolument poignant. Il y a toutes sortes de situations face à la maladie et à la mort. Nous ne réagissons pas tous de le meme façon. Bien sur que Théodéric a eu raison de faire preuve de ce grand courage parcequ'il est ici à présent pour vivre la relation et nous parler de tout ce dont il nous parle.
Mais je comprends aussi parfaitement Florence Yvonne. Dans le cas ou il est déterminé de façon sure, irréversible, que la mort est au bout, alors...je veux bien admettre - dans certains cas- que l'agonie, avec l'assistance de tout ce qui est possible pour conserver une lucidité et ne pas trop souffrir, soit une période profonde de connaissance et de reconnaissance de soi, et de partage...admettons...
Mais dans le cas ou ce n'est pas possible, pourquoi, et à quel titre, prendre la place de celui qui meurt et lui dire ce qu'il doit penser, lui dire aussi que s'il ne pense pas de manière conforme, c'est parcequ'il est déprimé...c'est possible d'etre déprimé...un temps. Mais c'est possible aussi de ne pas l'etre et de voir très clairement ce que l'on veut.
En fait ce débat revient souvent, et je prends conscience d'une chose. La plupart d'entre nous sommes davantage concernés par notre destin propre et par nos idées, que par le destin ou les idées de celui qui meurt. Car en fait, commettre certains gestes, accéder à certaines demandes, nous rend coupables, nous autant que celui qui le demande, aux yeux de Dieu. Nous écoutons davantage notre conscience et notre voix intérieure que la voix et la conscience du mourrant.
Bien sur, je ne généralise pas. Nous sommes aussi nous, " les bien portants " très divers au sein de la nature humaine.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 10:05

Surtout que la maison de retraite se refuse à utiliser la morphine, ils ont peur de le rendre dépendant, à 98 ans, cela me ferait rire si cela n'était aussi tragiquement triste, mon Dieu que les gens sont bête.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 10:25

La dépendance est un faux problème. Il n'y a pas de véritable dépendance.

Le vrai problème sont les effets secondaires : dépression respiratoire notamment.


M.
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 10:27

L'une de mes tantes est décédée il y a quekque temps d'un cancer généralisé.
On lui a administré de la morphine jusqu'à la fin. Elle n'a pas eu, ou peu, de souffrances physiques.
S'il est exact que les dirigeants et les médecins de cette maison de retraite ne veulent pas lui administrer de la morphine sous prétexte de le rendre dépendant, alors la, on entre dans le " n'importe quoi ".
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 10:35

Oui Manuel, la depression respiratoire est un des effets secondaires de la morphine, non?
Meme ceux qui sont résolument contre l'euthanasie admettent et reconnaissent qu'en soulageant la souffrance, on finit pas provoquer la mort...
Ma tante est précisément décédée de cela. S'il n'y avait pas eu les effets de la morphine, elle aurait décédé quand meme ( cancer généralisé ) et dans de terribles souffrances. Voila ou est le problème, je le crois du moins, et surtout pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 17:40

Sincèrement et je le dirai sans ambages néanmoins en toute amitié envers Florence, mais je suis scandalisée de ses propos, je les trouve absolument déplacés et manquant de la charité la plus élémentaire.

J'admire des personnes comme Théodoric et je rends grâce à Dieu qu'il en existe de pareilles...

Oui j'ai dit ce que je pense c'est tout, mais vraiment quelle ironie dans ce genre de propos ! est ce un coeur qui aime son prochain qui parle ainsi, un coeur cynique ou un coeur qui souffre trop !!!! ?????
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 22:46

Elise a écrit:
Sincèrement et je le dirai sans ambages néanmoins en toute amitié envers Florence, mais je suis scandalisée de ses propos, je les trouve absolument déplacés et manquant de la charité la plus élémentaire.

J'admire des personnes comme Théodoric et je rends grâce à Dieu qu'il en existe de pareilles...

Oui j'ai dit ce que je pense c'est tout, mais vraiment quelle ironie dans ce genre de propos ! est ce un coeur qui aime son prochain qui parle ainsi, un coeur cynique ou un coeur qui souffre trop !!!! ?????

Ma chère Elise, je pense que tu parles ainsi car tu n'a aucune idée de ce que c'est que d'être dans la situation des personnes qui demandent à mourir, aucune parole ne pourra jamais traduire l'enfer que vivent ces personnes, prolonger leur vie, c'est prolonger leur tortures, c'est ignoble.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Oui à l'alimentation des personnes dans le coma   Dim 23 Sep 2007 - 23:11

Je partage malgré tout l'avis de florence même si l'idéal moral est plus exigent.

Mais la réalité a ses propres exigences. Ne demandez pas aux personnes de supporter plus qu'ils ne peuvent. Même la Bible rappelle que Dieu ne laissera pas souffrir les gens plus qu'il ne faut.

Croyez-moi et florence me comprendra, les méandres de la souffrance et de la misère humaine sont insondables. Il ne faut pas moins que le mystère de l'Incarnation et de la Passion pour en circonscrire toute la profondeur.


M.
Revenir en haut Aller en bas
 
Oui à l'alimentation des personnes dans le coma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans le coma, il a des visions prophétiques
» Libre circulation des personnes dans l'UE : l'Espagne, un cas d'école.
» cours alimentation des personnes agées
» personnes dans le 77
» Des musulmans fidèles au Coran tuent 20 personnes dans une église à la fête de Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: