DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 débat autour de l'islam/islamisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 30 Nov 2008 - 7:44

US Navy : créée en 1794 pour lutter contre la piraterie islamique

samedi 22 novembre 2008

Michael Savage : leçon d’histoire sur la piraterie barbaresque



Le djihad violent ne date pas d’hier et n’a rien à voir avec la création de l’État d’Israël.

En 1786, Thomas Jefferson, alors ambassadeur des États-Unis en France, s’est rendu à Londres avec John Adams, ambassadeur américain à Londres, pour rencontrer Abd Al-Rahman, ambassadeur de Tripoli. Quand ils ont demandé de quel droit les États barbaresques s’attaquaient aux navires américains en Méditerranée en l’absence de toute provocation, pillant les biens et asservissant tant les équipages que les passagers, les deux envoyés américains se sont fait répondre ce qui suit par Al-Rahman : « c’est écrit dans le Coran que toutes les nations qui ne reconnaissent pas Mahomet sont des pécheurs ; que les musulmans ont le droit et le devoir de faire la guerre (djihad) à tous ceux qu’ils trouvent sur leur chemin, de piller leurs biens et de réduire leurs prisonniers en esclavage ; et que tout musulman tué au combat est assuré d’aller au Paradis ».


Il a ajouté que le premier à monter à bord d’un navire avait droit à un esclave de plus dans sa part du butin, et que lorsqu’ils débarquaient sur le pont d’un navire ennemi, les pirates tenaient tous un poignard dans chaque main et un troisième dans la bouche, ce qui semait habituellement une terreur telle chez l’ennemi que tous réclamaient en même temps de retourner dans leurs quartiers.

Ainsi, même à cette époque, des musulmans justifiaient leurs actions violentes en citant le coran.

Selon wikipedia :

A l’indépendance des États-Unis, les navires de commerce américains perdirent la protection de la Royal Navy anglaise.

En Méditerranée, des nations d’Europe se voyaient dans l’obligation de payer un tribut aux états connus sous le nom d’« états barbaresques » (sultanat du Maroc, régences d’Alger, de Tunis et de Tripoli, provinces de l’Empire ottoman) pour protéger leurs intérêts commerciaux sous peine de voir leurs navires attaqués par les pirates barbaresques.

A l’instar des nations européennes, les États-Unis se plièrent dans un premier temps aux exigences des États barbaresques.

Mais devant les problèmes récurrents de piraterie sur les côtes d’Afrique du Nord, le Congrès des États-Unis décida par une loi du 27 mars 1794 (Act to provide a Naval Armament) de recréer une nouvelle marine de guerre.

En 1801 eut lieu la première « guerre barbaresque », le pacha de Tripoli et ses alliés de la Côte des Barbaresques ayant déclaré la guerre aux États-Unis qui ne voulaient plus payer de tribut pour le passage de leurs navires. Cela entraina l’envoi d’une escadre américaine en mer Méditerranée qui au prix de deux navires fera qu’aux termes du traité de paix du 4 juin 1805, les États-Unis seront libérés de l’obligation de payer un tribut aux Tripolitains.

Voir aussi :

Somalie - Djihad maritime : une frégate de la Marine indienne coule un navire amiral des pirates

Somalie - Dhijad maritime : la piraterie rapporte des millions

Somalie - Étude de l’Université du Maryland : Le modèle d’affaires des pirates est un succès

America’s First War on Terror By Andrew G. Bostom

Barbary Wars, 1801-1805 and 1815-1816, The US State Department

Un extrait : « The Barbary States, although they did not capture any more U.S. ships, began to resume raids in the Mediterranean, and despite punitive British bombardments did not end their practices until the French conquest of Algeria in 1830. »

http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article720

Il est bon d'également rappeler, à ce sujet, que ces raids des "barbaresques", et donc l'insécurité qu'ils ont créée, en Méditerrannée, sont à l'origine de la colonisation de toute l'Afrique du Nord, et autres Terres d'Islam Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 30 Nov 2008 - 7:48

Discours de Winston Churchill à propos de l’Islam

« Combien effrayantes sont les malédictions que le mahométanisme fait reposer sur ses fidèles ! Outre la frénésie fanatique, qui est aussi dangereuse pour l’homme que la peur de l’eau pour le chien, on y trouve une terrible apathie fataliste.

Les effets sont patents dans certains pays. Habitudes imprévoyantes, systèmes agricoles aberrants, lenteur des méthodes commerciales, et insécurité de la propriété se retrouvent partout ou les adeptes du Prophète gouvernent ou vivent.

Un sensualisme avilissant dépouille la vie de sa grâce et de sa distinction, ensuite de sa dignité et de sa sainteté. Le fait que dans la loi mahométane toute femme, qu’elle soit enfant, épouse ou concubine doive appartenir à un homme comme son entière propriété, ne fait que repousser l’extinction totale de l’esclavage au jour où l’Islam aura cessé d’être un pouvoir important parmi les hommes.

Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent.

Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde.

Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. Il s’est déjà répandu partout en Afrique centrale, attirant de courageux guerriers pour chaque avancée et partout où la chrétienté n’est pas protégée par les armes puissantes de la science, science contre laquelle elle a vainement luttée, la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique. »

Sir Winston Churchill (The River War, first edition, Vol. II, pages 248-50 (London : Longmans, Green & Co., 1899).

http://leblogdrzz.over-blog.com/article-16937888-6.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 1 Déc 2008 - 6:02

Mécréant-LV a écrit:


Il est bon d'également rappeler, à ce sujet, que ces raids des "barbaresques", et donc l'insécurité qu'ils ont créée, en Méditerrannée, sont à l'origine de la colonisation de toute l'Afrique du Nord, et autres Terres d'Islam Idea

:bravo:


En effet, la prise d'Alger par les français n'a pas soulevé de protestations de la part des anglais, qui pourtant se défiaient bcp des interventions françaises où que ce soit depuis Napoléon; pourquoi? PARCE QUE CA ARRANGEAIT TOUT LE MONDE QUE LES FRANCAIS FASSENT LA POLICE AU MAGHREB, les barbaresques ayant agressé des navires de tous les pays.

Ajoutons que la colonisation entreprise n'était pas le but initial, qui n'était que de faire la police et d'assurer la liberté des mers.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 1 Déc 2008 - 6:18

Ce discours serait dénoncé à notre époque! ....

Allusion au chien, apathie, "Habitudes imprévoyantes, systèmes agricoles aberrants, lenteur des méthodes commerciales, et insécurité de la propriété se retrouvent partout ou les adeptes du Prophète gouvernent ou vivent", "sensualisme avilissant dépouille la vie de sa grâce et de sa distinction", etc ....


.... et en avant comme en arrière et comme pour le P.Samuel!
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 1 Déc 2008 - 8:09

Citation :
cébé a écrit:
Ce discours serait dénoncé à notre époque! ....

Exact, et pourtant rien ds l'islam n'a changé, fondamentalement, si ce n'est qu'il se sent le vent en poupe, en grande partie en raison de nos faoblesses occidentales (au nombre desquelles je mets l'absence de pratique religieuse).


Citation :
.... et en avant comme en arrière et comme pour le P.Samuel!

? kèsako P. Samuel?
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 1 Déc 2008 - 11:32

Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Sam 13 Déc 2008 - 18:07

Exegese scientifique du coran

le mythe de l'islam,du coran et de la sunna dévoilé.

Nature de la langue Arabe, nature et racine du Coran, nature et révélation du livre saint...

Travail de toute une vie, en trois tomes par le Frère Bruno de Jésus ( Bruno bonnet eymard )




3 heures de vidéo, à ne pas rater, uploadé par quelqu'un de bien connu ici ;)


















(via Sebastian - LV Idea )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 3:22

Un grand merci , Mécréant-LV , pour la pub du livre de Bruno
Bonnet-Eymard , que j'ai reçue par Outlook Express .
J'en profite pour signaler que je suis ( temporairement ? ) privé de forum DA . Je n'y ai plus d'accès direct .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 3:25

boudo a écrit:

J'en profite pour signaler que je suis ( temporairement ? ) privé de forum DA . Je n'y ai plus d'accès direct .

Que se passe-t-il ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 9:41

Je n'obtiens plus la rubrique forum lorsque j'arrive sur le forum DA . J'y ai accès indirectement par Outlook Express mais seulement dans le chapitre " Philosophie réaliste - discussions diverses " .
Mon épouse est ravie , faut-il le dire ? .
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 9:43

Rectification : au lieu de " forum Da " , il faut lire " portail DA " .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 9:58

:study:Peut-être voir Firewall a-t-il bloqué la page ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 10:15

Islam : trop visible en France ? Joachim Véliocas invité sur France O
11.12.2008 Joachim Véliocas

Cliquez sur l"image pour voir la vidéo


1- Preuves de mes affirmations sur Tareq Oubrou :

Bernard Godard et Ghaleb Bencheikh ont mis en doute mes révélations sur la conception de l'islam de Tareq Oubrou, recteur des mosquées de l’Association des Musulmans de Gironde (AMG, membre de la sulfureuse UOIF) et annoncé comme le « chef de projet » de la future grande mosquée de Bordeaux. Un projet très ambitieux déjà avancé par l’acquisition par la mairie de la ville d’un terrain de 11 000m2 situé rive droite de la Garonne…

Or, mes affirmations sont exactes. Tareq Oubrou a donné par le passé des conférences sur Hassan Al-Banna (1906-1949), au cours desquelles il encense le fondateur des Frères Musulmans qui affirma en son temps qu’« il est dans la nature de l'Islam de dominer, d'imposer sa loi à toutes les nations et d'étendre son pouvoir dans le monde entier». (Hassan al-Bannâ’, charte des Frères Musulmans)

Les vidéos de l'intégralité de sa conférence sur le père de l'islamisme moderne sont ouvertement consultables sur le site internet Dailymotion ou Googlevidéo. Il y fustige toute interprétation non littérale des textes, fait l'apologie de la Dawa' « expansion de l'islam à toutes les strates de la société », réclame l'Etat islamique dans un premier temps, puis « la réunion de tous les Etats islamiques » dans le Califat mondial. Il n'est pas pressé « une question de siècles »...

Les citations en italiques qui vont suivre sont tirées de cette même conférence :

Le Califat, abolit par un « juif », est à restaurer :

« Le Califat qui est le symbole de la réunion et de l’union de toute la communauté, c’est le symbole de la force des musulmans. Un 2 mars 1924 le Califat est déclaré abolit par Mustapha Kemal connu sous le nom de Atatürk, c'est-à-dire le père des turcs, qui est un juif d’origine et qui s’est déguisé en musulman. La Oumma se trouve alors dans une situation illégale, je dirais même dans une position de péché, car le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans, l’union autour de ce Calife est une obligation. Et tant que les musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour restaurer ce Califat » d’Istanbul à…Bordeaux. (Khilafa est le mot employé lors de la conférence, je me permet de le franciser pour faciliter la compréhension)

La France en tant qu’Etat-nation est donc un obstacle à l’internationalisme du Califat mondial. Bordeaux ne serait qu’une ville dans l’ensemble de l’Ordre islamique mondial. Mustapha Kemal (1880-1938), père de la Turquie moderne, dont la judéité supposée n'est qu' une invention3destinée à le diaboliser (le fameux complot juif), voulait cantonner la religion dans la sphère privée. Le « Père des turcs » (Ataturk), qui se réclamait de la Révolution française, qui voulait laïciser l’état, qui libéra les femmes du hijab et abolit la polygamie, demeure à ce titre un des personnages historiques des plus honnis en islam.

L’islam « est un pays », la frontière « une méprisable hérésie »

« L’islam est une organisation c’est un ordre des choses qui touche à tous les phénomènes et à tous les champs de la vie […] cette notion a suscité la surprise de la communauté, parce que pour beaucoup de musulmans l’islam est réservé aux vieux, est réservé aux mystiques, dans un petit coin de la mosquée, en dehors de la mosquée tu peux vivre ta vie. L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat, c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières […] la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable en islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans. » Tareq Oubrou expliquant qu’il suffit d’un représentant par Wilayat, soit par sous-région administrative califale. La France serait donc dirigée par un représentant local du Calife…

De plus, il reprend bien les idées d’Hassan al-Banna à son propre compte. Il ne dit pas « la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable selon Hassan al-Banna » mais bien « la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable en Islam ». De même, sur la question du Califat, Tareq Oubrou enfonce le clou en précisant que la fin du gouvernement transfrontalier est une situation intenable, que les musulmans ne collaborant pas à ce projet sont à blâmer : « je dirais même dans une situation de péché »…il s’exprime bien à la première personne et non au nom de Al-Banna.

Il avoue d’ailleurs bien volontiers que Hassan-al-Banna est son inspirateur principal : Dans un livre d’entretiens avec Leila Babès, Loi d’Allah, loi des hommes [4](Albin Michel), Tareq Oubrou cite ses références doctrinales « je n’hésite pas à m’inspirer de tous les courants islamiques anciens ou modernes : salafisme, soufisme, mutazilisme, Frères musulmans. Dans chaque courant il y a du positif et du négatif. Hassan al-Banna, à ce titre, reste pour moi l’un des personnages qui m’ont le plus marqué avec Shafi’î, Ghazali, Ibn Arabi, Ibn Taymiyya et d’autres» Leila Babès, Tareq Oubrou, Loi d’Allah, loi des hommes, Albin Michel, 2002 p.43

Lors de la même conférence sur Hassan al-Banna’ il affirme :

« Il (le Calife) dirige la vie par la religion, il dirige les relations entre les hommes par la religion. Et quand on dit la religion c’est pas dans le sens ecclésiastique, ni judaïque du terme. La religion en islam elle a toute une autre signification, c’est une manière de vivre c’est une conception des choses, c’est un mode de vie selon la volonté d’Allah »

« La politique est une donnée, est une partie, est un élément de l’islam. Le Prophète était un chef d’Etat. »

Question d'un fidèle à la fin de la conférence :

« Puisque la politique fait partie intégrante de l'islam, comment peux-tu nous conseiller, nous jeunes Français musulmans de participer à la politique dans notre patrie la France et de ne pas laisser le terrain libre aux non-musulmans? » ( laisser le champ libre à Alain Juppé par exemple)

Sourire mi-gêné mi-amusé de Tareq Oubrou : « je pense que Abdallah Ben Mansour (nda : co-fondateur de l'UOIF, tunisien lié au parti Ennhada, interdit en Tunisie pour cause d'islamisme) saura vous donner la réponse [...] il est plus branché sur la question que moi »

"La politique des musulmans ce n'est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge" balance carrément Oubrou... Ce qui n'empêche pas Alain Juppé d'avouer d'avoir "d'excellentes relations" avec les responsables associatifs musulmans...il y a des maires qui ont démissionné pour moins que ça.

Lors d’un "chat" avec les lecteurs du Monde, le 10 janvier 2008:

« Moned : A quand la grande mosquée de Bordeaux ?

Alain Juppé : Nous sommes en discussion avec la communauté musulmane. Nous avons d'excellentes relations avec ses principaux leaders. J'ai déjà indiqué qu'un terrain leur serait proposé. Ils sont en train d'élaborer leur projet, qui, je l'espère, pourra se réaliser dans les prochaines années. »

Pour lire toutes les citations compromettantes, se reporter à notre article.

Pourquoi, alors, Bernard Godard, pourtant très bien informé de par sa longue carrière aux Renseignement généraux, spécialisé dans les questions islamiques, s’échine à mettre en doute mes propos, tout comme Ghaleb Bencheikh qui va jusqu’à affirmer avoir de bons rapports avec Tareq Oubrou (il l'invite souvent dans son émission de France 2) ? Cela est très compréhensible lorsque l’on sait que Bernard Godard a été un des artisans de la création du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), dans laquelle il a laissé s'introduire l’UOIF, dont fait partie Tareq Oubrou, un mouvement fondamentaliste notoire. Critiquer Tareq Oubrou serait pour lui intenable, il se déjugerait et devrait avouer ses erreurs d’appréciations, voire un manquement professionnel…Effectivement, l’Institut européen en science des religions présente ainsi Bernard Godard : « De 1997 à 2002 il est en charge du dossier islam au ministère de l’Intérieur, depuis 2002, il assure le suivi de l’islam comme chargé de mission au bureau des cultes. Il est considéré comme un des « architectes » du CFCM. »

Voilà pour le cas Oubrou. Pour en savoir plus sur le contenu de cette fameuse conférence,
se référer à notre article édifiant et complet sur le sujet.

2- Preuves de mes affirmations sur l’Institut de théologie de la Mosquée de Paris

Lors de l’émission, j’ai sérieusement déstabilisé mes adversaires en révélant les idées d’ Al-Ghazâlî (1058-1111), nom que s’est donné l’Institut de théologie de la Grande mosquée de Paris, qui forme les imams dits « français ».

Dans mon ouvrage L’islamisation de la France (éditions de Bouillon, 2007), je m’étais arrêté sur ce grand jurisconsulte, incontournable jusque dans les Fnac où il fait partie des meilleures ventes de livres des rayons Islam.

Voici donc ce que je révélais à la page 38 :

« La distinction entre petit (combat armé) et grand jihâd (combat intérieur, spirituel) n’est mentionnée ni dans le Coran, ni dans les six recueils classiques des hadith reconnus comme authentiques (Sâhih). Cette nouvelle acception du terme dans sa dimension de combat spirituel contre ses mauvais penchants (grand jihâd), provient de l’école Soufie et n’apparaît qu’au IX ème siècle. Al-Ghazâlî (1058-1111), grand théologien musulman pré-cité, éminemment respecté, enseigne dans La mesure des Actes que la distinction entre petit et grand jihâd aurait été défini par Mahomet et ses compagnons, donc sacralisée:

« Combattre effectivement est aussi malaisé que de reprendre le souffle. Seul le connaîtra celui qui cherche à extirper l’appétit de son âme. C’est pourquoi les compagnons ont dit « nous revenons du « petit jihâd » pour aborder le « grand jihâd » ils ont donné à la lutte à l’épée contre les mécréants le nom de « petit jihâd ». C’est ainsi que quand on a demandé au prophète « quel est le meilleur des jihâd Ô envoyé de Dieu » il a répondu « Le combat contre tes passions[5] ».

Le petit jihâd est un préalable à l’accomplissement d’une société pacifiée et vouée sans entraves à l’islam, où il n’existe pas de groupes d’individus gênant l’application de son programme. A cet égard, la France en refusant la non-mixité dans les écoles, en interdisant le port du voile à l’école et dans la fonction publique, en enseignant l’évolutionnisme à ses enfants, peut être perçue par une frange radicale des musulmans comme entravant l’épanouissement de l’islam, raisons suffisantes pour déclencher un conflit.

Le « grand jihâd », cet effort spirituel, ne peut se réaliser pleinement que dans une société favorable à l’islam. L’ « Argument de l’islam », surnom d’ Al-Ghazali, dans son Livre du Repentir, ne dit pas autre chose :

« La cessation de l’inclination est due à la force de la certitude et à la sincérité de la lutte antérieure […] l’affirmation de celui qui estime cela n’atteint pas le mérite du combat spirituel puisqu’elle relève une incapacité à embrasser le sens plénier du mot jihâd (intégrant l’effort spirituel), car le but du jihâd (guerrier) n’est pas une fin en soi, il vise plutôt le fait de briser l’acharnement de l’ennemi pour qu’il ne t’entraîne pas vers ses désirs et s’il échoue dans sa tentative de t’entraîner ainsi, il ne peut plus t’empêcher d’emprunter la voie de la religion. »[6]

De plus, j’avance que Al-Ghazâlî est un juriste musulman favorable à la lapidation des femmes, ce qui est tout à fait exact. Que ceux qui en doutent lise son Livre du repentir. Je publierai la citation ce weekend.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 10:15

3- Ghaleb Bencheikh et ses contradictions.

Ghaleb Bencheikh est un vrai musulman modéré, s’évertuant avec son courageux frère Soheib d’incliner les musulmans de France vers un mouvement réformiste libéral (à l’inverse du mouvement réformiste salafiste des Frères Musulmans). A ce titre, je tiens à exprimer mon soutien à Ghaleb Bencheikh, homme qui est resté courtois avec moi tout au long du débat, malgé nos divergences.

L'intellectuel musulman a mis en doute mes affirmations sur Averroès lorsque je remarque qu’il exhorta de son vivant les musulmans d’Andalousie à lancer un Jihâd contre les Chrétiens du nord de l’Ibérie. Je le renvois donc au chapître II de mon livre, page 40, Philosophie musulmane et Jihâd :

« La philosophie musulmane, la falsâfa, surtout fruit des penseurs Iraniens, est sans aucun doute une source de pensée auxquels les occidentaux auraient tort de se priver. Mais si il est nécessaire de vanter les qualités d’Avicenne, et de Al-Fârâbi, pour ne citer qu’eux, il serait trompeur de les voir comme l’incarnation de la sagesse perdue de l’islam.

Averroès (Ibn Rushd), persécuté pourtant de son vivant par le Calife Al-Mansur et ignoré pendant des siècles en Orient[7], est devenu récemment l’étendard de la pensée arabo musulmane (bien qu’il fut ethniquement espagnol). Référence obligatoire lorsque l’on traite du théorique « islam des lumières », son nom s’accole à d’innombrables mosquées et associations musulmanes en France. Preuve par lui-même que la tolérance serait possible en islam, le philosophe commentateur d’Aristote est de toute évidence une grande intelligence, mais sa conception de l’islam est dans bien des aspects contraire à la sagesse qu’on lui prête. Pour Averroès, la charia ne se discute pas, celui qui aurait l’audace de le faire s’exposerait à des châtiments justifiés. La sagesse, selon lui, a pour principe de faire allégeance à la Loi en estimant aveuglément le législateur. Toute opposition aux prescriptions de la charia fait planer la menace de la division de la communauté des croyants, et à ce titre, sème le trouble, le désordre (fasâd), réprimandable par l’exécution. Ainsi, dans son livre Tahafut al-Tahafut, Averroès recommande de tuer les hérétiques. L’islamologue Dominique Urvoy[8], dans sa biographie d’Averroès[9], écrit que le philosophe aurait été obligé d’accepter la condamnation de Salman Rushdie s’il avait vécu à notre époque. Le jihâd, Averroès lui consacra un chapitre dans son livre Bidâyat al-Mudjtahid ainsi que dans la Paraphrase de la République de Platon dont est tiré l’extrait suivant :

« Les nations de l’extérieur […] doivent être contraintes. Dans le cas de nations difficiles, cela ne peut se produire que par la guerre. Il en est ainsi dans les lois qui procèdent conformément aux lois humaines, comme dans notre loi divine. Car les chemins qui dans cette loi conduisent à Dieu […] sont au nombre de deux : le premier passe par le discours, le second par la guerre »[10]

Ainsi Averroès expose une version orthodoxe de la charia concernant les nations du territoire d’infidélité, la soumission par la conversion ou le combat. Son biographe Al-Ansârî al-Marrâkusî, s’appuyant sur le témoignage d’un disciple Abûl-Qâsim b. at Taylisân (1179-1244), rapporte qu’Averroès, dans un prêche à la Grande Mosquée de Cordoue, appela au jihâd offensif contre les royaumes chrétiens du Nord.[11]

Pour en finir avec le mythe d’un Averroès tolérant, il faut aussi rappeler ce qu’il avait en commun avec les théories nazies sur l’eugénisme : l’élimination des handicapés mentaux.

Le professeur Rémi Brague[12], dans une contribution à l’ouvrage collectif « Enquêtes sur l’islam »[13], réalisa un chapitre sur le « jihâd des philosophes » dont les informations dispensées servent à cet éclaircissement. Il conclut son article par un propos allant à l’encontre des idées reçues sur les philosophes estimés paisibles du monde islamique :

« Dans son approbation de la guerre, la falsâfa est encore plus radicale que la pratique islamique ordinaire. Celle-ci a pour but la conquête de l’Etat, non celle des esprits ; il s’agit de s’emparer du pouvoir. D’après la doctrine islamique ordinaire, la conversion à long terme des peuples conquis est hautement souhaitable, mais n’est pas une fin première.[…] La fin principale est la paix (salâm), c'est-à-dire, la domination islamique sur un domaine « pacifié » (dâr as-salâm). Les philosophes développent une doctrine d’après laquelle la guerre sainte peut conduire à la philosophie, ce pour quoi ils veulent aussi conquérir les âmes. »[14]

Aussi, Mr Bencheikh a mis en doute le fait qu’Anne-Marie Delcambre ait le titre d’universitaire. Curieux pour la seule femme française à avoir été félicitée par l’Université islamique d’Al-Azhar pour ses travaux à la fin des années 80. Anne-Marie Delcambre est docteur d’Etat en droit, docteur en civilisation islamique et professeur d’arabe littéraire dans un des plus grand lycée parisien. Tout comme moi, elle pense que l’islamisme et l’islam sont aussi inséparables que l’œuf du poussin.

Mais revenons à la conception de l’islam de Mr Bencheikh, dont j’avais consacré quelques lignes dans mon ouvrage, au chapître L’école réformiste libérale, l’ultime espoir. A la page 228, je notais :

« Ghaleb Bencheikh, ou l’islam édulcoré

Ghaleb Bencheikh, présentateur de l’émission dominicale « Islam » sur France 2, a un profil similaire à Malek Chebel en terme d’approche de la religion musulmane. Docteur ès sciences, physicien et de formation philosophique et théologique, c’est un intellectuel d’une réelle érudition. Bencheikh est partisan d’une relecture du Coran à l’aune de son contexte historique. Allant à l’encontre des musulmans considérant le livre divin intouchable, il ne veut plus tenir compte des passages guerriers. Sa position est hasardeuse, il soutient que « Ces passages violents du Coran sont toutefois éclipsés par pléthore d'autres passages qui, tel le verset 31-33 de la sourate 41, disent : « La bonne action et la mauvaise ne sauraient aller de pair. Repousse le mal par le bien... »[15]

Les appels aux combats éclipsés ? Les versets de l’épée sont pourtant abrogeant, et donc ne peuvent être remis en cause. Aussi, l’intellectuel veut faire du Coran un livre temporel, perdant ainsi son caractère éternel pourtant reconnu comme tel par la tradition. Il prône une relativisation des passages guerriers, comme si la parole de Dieu pouvait s’interpréter au second degré en islam…

« Afin de ne pas se borner à une lecture littéraliste telle que la pratiquent les pourfendeurs du Livre et les extrémistes fanatiques, il faut disposer d'un outillage intellectuel, qui permet de relativiser ces quelques phrases, qui ne sont en rien une innovation Coranique. Encore une fois, aux exégètes musulmans d'assumer leur responsabilité. Ils doivent affirmer que ces passages Coraniques sont temporels et circonscrits. »[16]

L’optimisme de Bencheikh est démesuré. D’après lui, les passages violents du Coran se résument à « quelques phrases »[17]. Or, le jihâd, au sens de guerre, apparaît quarante neufs fois dans le Coran, et le verbe « combattre » (qital) cinquante et une. Le Coran et les diverses biographie de Mahomet rapportent que le prophète de l’islam aurait organisé et personnellement dirigé vingt-sept campagnes militaires, puis décidé trente-huit autres confiées à ses compagnons. On aimerait croire Bencheikh quand il poursuit : « Le Coran est un chant d'amour oblatif, un appel pathétique à la mansuétude et la magnanimité, continuateur des préceptes nobles et moraux de l'Ancien et du Nouveau Testament. » [18] Bencheikh ne dit pas comment le Coran peut être la continuité de l’Ancien et du Nouveau Testament alors qu’il est strictement interdit de lire ces livres en islam, dont le premier aurait été falsifié par les juifs et les chrétiens.

Voici donc ma mise au point. Elle se devait d’être précise et étoffée vu la sensibilité du sujet, les sous-entendus à mon encontre, et mes qualités oratoires qui ne sont pas mon fort.

Ainsi, les téléspectateurs de France O ont tous les éléments pour juger qui, parmi les invités, était « excessif ».

Je tiens à remercier Ahmed el-Keiy pour m’avoir invité, ce journaliste honore le service public et la démocratie.

Vive la France une et indivisible, souveraine, multicolore et non multiculturelle…

Joachim Véliocas.

Auteur de L'islamisation de la France, Godefroy de Bouillon, 2006

[1] Hassan al-Bannâ’, charte des Frères musulmans
[2] http://www.dailymotion.com/relevance/search/al+banna/video/x1ya0h_tarik-oubrou-hasan-albanna-55_politics
[3] Aucun registre d’état civil n’existait avant l’accession au pouvoir de Mustapha Kemal, rendant improuvable cette identité juive. Enfant, il fréquenta l’école coranique. Ses biographes parlent d’un père albanais et d’une mère musulmane originaire de Salonique
[4] Leila Babès, Tareq Oubrou, Loi d’Allah, loi des hommes, Albin Michel, 2002 p.43
[5] Al-Ghazali, La mesure des Actes, Albouraq, 2005. En vente libre en France, Fnac compris.
[6] Abou Hâmid al-Ghazâlî, Livre du repentir,éditions de la Ruche, 2003, p.141
[7] Averroès n’accéda à la postérité que grâce aux traductions latines et juives de ses œuvres, boycottées et brûlées par les arabes.
[8] Dominique Urvoy enseigne la pensée et la civilisation arabe à l’université Toulouse-Le Mirail, après avoir été professeur d’université à Damas, Beyrouth et Dakar. Il a écrit de nombreux ouvrages.
[9] Dominique Urvoy, Averroès. Les ambitions d’un intellectuel musulman, Flammarion,1998 p.146.
[10] Averroès, Commentary on Plato’s Republic, éd Ralph Lerner, Ithaca/Londres,1974, I,VII,11,p.26,14-18
[11] Voir J.Pui, « Materialon Averroes’Circle » in JNES,LI,1992,p.257.
[12] Rémi Brague est professeur de philosophie médiévale à Paris-I Sorbonne et à Munich.
[13] Anne Marie Delcambre, Collectif, Enquêtes sur l’islam, Desclée de Brouwer, 2004. Les meilleurs spécialistes de l’islam français ont collaboré à cet ouvrage: Edouard-Marie Gallez, Dominique Urvoy, Gérard Troupeau, Samir Khalil Samir, Maurice Bormanns.
[14]Op.Cit, p262
[15] Ghaleb Bencheikhh El-Hocine, Polémique : le Coran et la violence, le point 05/10/01 - N°1516 - Page 78
[16] ibid.
[17] ibid.
[18] ibid.

Alain Juppé : Nous sommes en discussion avec la communauté musulmane. Nous avons d'excellentes relations avec ses principaux leaders. J'ai déjà indiqué qu'un terrain leur serait proposé. Ils sont en train d'élaborer leur projet, qui, je l'espère, pourra se réaliser dans les prochaines années. »

http://www.islamisation.fr/archive/2008/12/11/islam-trop-visible-en-france-joachim-veliocas-invite-sur-fra.html

D'abord Arte, l'autre jour, et maintenant France O, qui, elle, invite un R.E.S.I.S.T.A.N.T. Shocked Shocked Shocked

Ca craque de toutes parts, les enfants, et il semble qu'une certaine volonté de libération de la parole, à France Télévision, et de divulgation de la VERITE à propos de l'Islam, soit en branle Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 10:17

boudo a écrit:
Je n'obtiens plus la rubrique forum lorsque j'arrive sur le forum DA . J'y ai accès indirectement par Outlook Express mais seulement dans le chapitre " Philosophie réaliste - discussions diverses " .
Mon épouse est ravie , faut-il le dire ? .

Cher boudo,

Je crois qu'il faut aller dans ton anti-virus ! as tu changé dernièrement avant par exemple j'avais Norton , j'en ai eu un autre aussi je sais plus maintenant j'ai celui de mon serveur c'est plus simple !

Ton anti-virus surtout firewall est peut-être trop agressif, il faut aller modifier les paramètres.

J'avais des problèmes de ce genre, évidemment facile je téléphone chez mon serveur internet et il dit ce que je dois faire...

Surement il faut modifier les paramètres de ton anti-virus et aussi de temps à autre nettoyer l'historique de internet !
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 11:35

Allahu Akbar ! à Londonistan

dimanche 14 décembre 2008



Londonistan - Décembre 2008 : manifestation de soutien à l’imam borgne Abu Hamza (en attente d’extradition vers les États-Unis)...

http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?article758
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 14 Déc 2008 - 13:22

Pour Arnaud et Julienne : le problème semble résolu . Merci .
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 11 Jan 2009 - 13:32

La guerre contre les Juifs, David Horowitz

Introduction du traducteur : « Le texte de David Horowitz dit les choses brutalement, parce que la vérité a besoin d’être dite sans ambages. Ses adversaires auront beau jeu de le classer parmi les extrémistes et tenants du « choc des civilisations », cela ne retire rien à son argumentation qui est factuelle. Il se borne en effet à un simple constat des forces en présence : d’une part, un islam qui se revendique lui-même comme violent et génocidaire, judéophobe et anti-occidental, et, d’autre part, ses alliés gauchistes qui, par naïveté et/ou corruption, et/ou électoralisme, mettent au service de l’islam le plus agressif une rhétorique faussement humaniste qui constitue à la fois une faiblesse intellectuelle et une turpitude morale. » J.S.

09/01/09

Texte anglais original : "The War Against the Jews".

FrontPageMagazine.com

Traduction française : Jean Szlamowicz, pour upjf.org



La vérité tacite derrière les combats qui ont lieu à Gaza, et qui ont débuté le 19 décembre 2008 quand les roquettes du Hamas ont brisé une trêve volontaire, est qu’il ne s’agit là que du front d’une guerre beaucoup plus vaste. Cette guerre a débuté il y a 30 ans avec la Révolution Islamique en Iran, et a désormais une portée mondiale. Son objectif est l’extermination des Juifs et la destruction de l’Occident.

L’organisation terroriste islamique qu’est le Hamas ne fait pas mystère de ses objectifs. Ses inspirateurs égyptiens et fondateurs palestiniens étaient d’ardents émules d’Adolf Hitler et de fervents partisans de l’Holocauste perpétré par les nazis.

La charte fondatrice du Hamas, qui fait la promesse que « l’islam anéantira Israël », rend hommage à l’Egyptien, Hassan al-Banna, grand admirateur de Hitler, en parlant d’un « martyr dont le souvenir est béni ». Le même texte comprend l’incitation génocidaire du prophète Mahomet, qui incite à « tuer les Juifs » et à les pourchasser « jusqu’à ce que même les rochers et les arbres derrière lesquels les juifs se cachent parlent et s’écrient "ô musulman ! Voici un juif derrière moi, viens le tuer" »

En 2006, ces nazis islamiques ont pris possession de la Bande de Gaza, inoccupée et forcément vide de Juifs, puisque les Palestiniens tueraient tout Juif s’aventurant dans leur Etat. Le Hamas a fait de Gaza une forteresse terroriste, lançant des roquettes sur les cours d’école, les hôpitaux et les agglomérations israéliennes, depuis les cours d’école, les hôpitaux et les agglomérations palestiniennes, pour être certains qu’un maximum de civils — Juifs et musulmans — meurent pour la cause qui est la leur. Ils se vantent de pouvoir remporter l’Armageddon (*) qu’ils préparent, parce que « les Juifs aiment la vie et nous aimons la mort ».

Dans le monde entier, en Europe et aux Etats-Unis, des musulmans et des laïques extrémistes se rallient à cette cause nazie et soutiennent le Hamas, tout en attaquant Israël et les Juifs. Le terrorisme occidental des années à venir aura le visage de la funeste alliance entre gauchistes et fanatiques musulmans. Cette coalition ne connaît pas de bornes, et aucun parti, aussi dangereux soit-il, ne se verra refuser son soutien et son appui, si ses ennemis ont pour nom Israël et les Etats-Unis, et s’il est prêt à s’en prendre à eux.

Les guerres du Moyen-Orient ne sont que l’avant-garde de l’offensive islamique nazie. L’agression continue des Arabes musulmans contre les Juifs, depuis soixante ans, a toujours été rationalisée par de pompeux mensonges qui ont su trouver un écho auprès des extrémistes occidentaux : les agresseurs arabes sont les vraies victimes ; les Juifs ont volé une terre arabe (Israël a en réalité été créé sur les ruines de l’empire ottoman) ; il existe une entité palestinienne qui veut la paix avec l’état d’Israël (il n’y en a pas : pas un seul dirigeant palestinien ne soutient l’idée d’un Etat juif).

Les Palestiniens sont le seul peuple de l’histoire qui, dans sa grande majorité, pratique un culte de la mort, qui vénère les meurtriers d’enfants (y compris les siens propres), et qui proclame les meurtriers, saints et « martyrs ». Le père du nationalisme palestinien, Haj Amin al-Husseini, était un complice et un allié de Hitler et prêchait l’extermination des Juifs, tout en prévoyant de construire ses propres camps de concentration pour les Juifs du Moyen-Orient. Les malheurs qu’a subis le peuple palestinien ne lui ont été infligés que par lui-même, en conséquence directe d’un pari insensé : fonder leur ambition nationale sur le génocide d’un autre peuple tout en embrassant pour eux-mêmes le culte de la mort.

Leurs alliés occidentaux sont soit d’une ignorance ahurissante, ou d’une immoralité aveugle. Voici une déclaration très révélatrice de la directrice adjointe des études moyen-orientales de l’université du Wisconsin (qui est à la fois une imbécile et une personne immorale) :

« La terreur d’Etat, qui se déchaîne depuis les cieux et s’écrase sur le sol de la bande de Gaza au moment même où nous parlons, n’est pas due au Hamas. Elle n’a rien à voir avec le soi-disant terrorisme. Elle n’a rien à voir avec "la sécurité et l’avenir de l’état juif" (…). »

Les véritables causes sont à chercher du côté des méchants Juifs et de leurs méchants alliés américains :

« Oubliez les clichés et la langue de bois creuse que nous servent les médias occidentaux serviles et leurs risibles petits soldats-fonctionnaires. Alors vous verrez un irrécusable désir d’hégémonie, une envie de pouvoir sur les faibles et de domination sur les richesses du monde. Pire encore, vous verrez que notre culture s’adonne à l’égoïsme, à la haine et à l’indifférence, au racisme et aux préjugés, au narcissisme et à l’hédonisme, avec une insouciance qui lui est consubstantielle, comme les mouches festoient sur un cadavre. »

L’auteur de cette citation répugnante et renégate, le professeur Jennifer Lowenstein, de l’université du Wisconsin, est elle-même juive — un des membres de la tribu en proie à la haine de soi, visiblement, de cette lignée sordide qui remonte jusqu’aux kapos qui collaboraient avec les meurtriers en balançant leurs compagnons dans les fours, par fournées.

Comme beaucoup de ses camarades politiques de la gauche, laïque ou religieuse, elle a rejoint le camp de la barbarie islamique, ligué contre les peuples civilisés que sont l’Amérique et Israël. Elle n’est qu’une voix parmi beaucoup d’autres. Dans la guerre mondiale que l’islam radical a déclarée à l’Occident, le conflit de Gaza révèle la présence d’une "cinquième colonne" au sein même de l’Occident, laquelle s’est à ce point détachée de ses origines et de ses valeurs de civilisation, qu’elle constitue désormais un danger certain et manifeste pour notre survie.

David Horowitz

© FrontPage Magazine

--------------------------

Note du traducteur


(*) D’un nom hébreu signifiant « colline de Megiddo », (un petit mont de Palestine), terme biblique mentionné dans le Nouveau Testament, est le lieu symbolique du combat final entre le Bien et le Mal. Le terme est admis sous différentes orthographes, en français : Har-Maguédon, Harmaguédon, Har-Meguiddon, ou encore Har-Maguédôn. Il n'apparaît qu'une fois dans la Bible, au chapitre 16, verset 16, du livre de l'Apocalypse, qui en parle comme d'un événement à venir. Le « rassemblement des rois de la Terre » annoncé en ce lieu est un résultat du déversement des sixième et septième coupes contenant les dernières plaies qui mèneront à son terme "la fureur de Dieu" (Ap 14, 10). On utilise fréquemment ce mot pour désigner des batailles catastrophiques ou d'ampleur planétaire.

--------------------------

Mis en ligne le 9 janvier 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org

http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-15424-145-7-guerre-contre-juifs-david-horocitz.html


Dernière édition par Mécréant-LV le Dim 11 Jan 2009 - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 11 Jan 2009 - 13:34

De Gaza à la Floride, la plus vieille haine du monde est toujours vivante, Mark Steyn

Par rapport à l’article de David Horowitz, précédemment mis en ligne ici [*], ce texte, plein d’ironie amère, de Marc Steyn, étend le constat à l’Europe. En effet, le texte de Horowitz apportait un point de vue américain qui ne s’appliquait pas directement à l’ensemble des sociétés occidentales. Si Horowitz s’en prend fort justement à une frange idéologique gauchisante, dont on connaît l’équivalent en France, la classe politique américaine dans son ensemble reste d’une fermeté assez rigoureuse, même si elle reste perméable au pseudo-angélisme. La France et l’Europe ne peuvent pas s’enorgueillir d’une telle rectitude. Steyn montre que la fameuse « importation du conflit » entre en résonance avec les vieux réflexes judéophobes de l’Europe. Car ce ne sont pas les extrêmes politiques de l’Europe qui sont touchés, mais le mainstream [courant dominant] de sa pensée. De la politique chiraquienne aux positions du parti socialiste (on a pu voir aux dernières législatives des femmes voilées distribuer des tracts PS dans le 20ème arrondissement de Paris…), l’environnement politique est devenu fondamentalement hypocrite. La langue de bois actuelle masque mal la continuité profonde de la politique pro-arabe, voire l’adoption partielle du point de vue des partisans du Hamas (« frappe disproportionnée d'Israël », a pu dire le président…). La pression de la rue, dont l’islamisation grandissante est favorisée par l’Etat, via la Halde (Haute Autorité pour la Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité), a depuis longtemps été prise en compte par les politiques de tous bords (c‘est le constat stratégique de Pascal Boniface). La désinformation permanente, la contagion, dans les discours et dans les actes, par une rhétorique épousant le point de vue islamiste, ne sont que le reflet de cette « plus vieille haine du monde » dans une configuration nouvelle, au sein de laquelle il faudra savoir lutter — sans se faire d’illusion sur les élites institutionnelles, ni sur l’état de l’opinion. (J.S.).

[*] "La guerre contre les Juifs". http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-15424-145-7-guerre-contre-juifs-david-horocitz.html

09/01/09

OC [Orange County] Register

Texte original anglais : "The 'oldest hatred' lives, from Gaza to Florida".

Traduction française : Jean Szlamowicz


Quand la pathologie judéophobe rejaillit, en définitive, sur les judéophobes…

A Toronto, des manifestants anti-Israël hurlent :

« vous êtes les frères des porcs ! »,

et l’un des contestataires se plaint au journaliste qui l’interviewe que

« Hitler a mal fait son travail ».

A Fort Lauderdale, des partisans de la cause palestinienne ricanent en disant aux Juifs :

« Ce qu’il vous faudrait, c’est un bon gros four ».

A Amsterdam, la foule entonne :

« Hamas, Hamas ! Les Juifs, à la chambre à gaz ! ».

A Paris, la télévision d’état, sur sa chaîne France 2 diffuse une vidéo montrant des dizaines de Palestiniens tués par un raid aérien mené par Israël le jour de l’an. La chaîne a dû admettre que ces images ne dataient en fait pas du 1er janvier 2009, mais de 2005, et si les corps sont bien ceux de civils palestiniens, ils avaient été tués par l’explosion prématurée d’un camion d’explosifs du Hamas partant du camp de réfugiés de Jabaliya – un de ces accidents du travail si tristement fréquents à Gaza. Reconnaissant que les Palestiniens soit-disant tués par Israël avaient été, hélas, tués par le Hamas, France 2 a déclaré que ces images avaient été diffusés « accidentellement ».

A Toulouse, une synagogue est incendiée.
A Bordeaux, deux boucheries cachères sont attaquées.
A la station de RER Auber, un Juif est sauvagement agressé par 20 jeunes aux cris de « La Palestine tuera les Juifs ».
A Villiers-le-Bel, une écolière juive a été tabassée par une bande hurlant : « Les Juifs doivent mourir ! ».
A Helsingborg, en Suède, la congrégation assemblée dans une synagogue a dû se mettre à l’abri quand on a brisé une vitre pour lancer à l’intérieur des chiffons enflammés.
A Odense, le directeur d’une école, Olav Nielsen, a annoncé qu’il n’admettrait plus d’enfants juifs après qu’un Danois d’origine libanaise a abattu deux hommes travaillant dans un centre commercial au magasin Produits de la Mer Morte.
A Bruxelles, un cocktail a été lancé dans une synagogue.
A Anvers, on a introduit des chiffons enflammés par la boîte aux lettres d’une famille juive.
En Grande-Bretagne, des « jeunes » ont tenté de mettre feu à la synagogue de Brondesbury Park.
A Londres, la police conseille aux Juifs britanniques de revoir à la hausse leurs mesures de sécurité du fait de possibles actes de rétorsion.
Selon le Sun, « on craint » que des « extrémistes islamiques » ne soient en train de préparer une liste de « contrats à exécuter » portant sur des Juifs célèbres, dont le ministre des affaires étrangères, le producteur de la chanteuse Amy Winehouse et l’avocat du divorce de la défunte princesse de Galles.

Le Guardian rapporte que des islamistes non extrémistes (sic) comme ceux du British Muslim Forum, de l’Islamic Foundation et autres organisations impeccablement respectables et modérées, ont prévenu le gouvernement que « l’usage disproportionné de la force » par les Israéliens risquaient d’enflammer les musulmans britanniques, de « raviver les forces extrémistes » et de provoquer « des attentats terroristes en Grande-Bretagne », non pas envers le producteur d’Amy Winehouse et autres sinistres membres de la conspiration juive internationale, mais contre des cibles, disons, euh, « d’intérêt général ».

Oublions un instant Gaza. Oublions l’idée que la population palestinienne soit la plus totalement naufragée au monde. Depuis soixante ans, cette population s’est vue confiée aux mains des Nations Unies, de la Ligue Arabe, de l’OLP, du Hamas et de la fameuse « communauté internationale » — le résultat a-t-il quoi que ce soit d’étonnant ?

Il faudrait avoir un cœur de pierre pour ne pas pleurer à la vue des cadavres d’enfants palestiniens, mais il faudrait songer à préserver une once d’indignation à l’endroit des responsables du Hamas ayant choisi d’utiliser des écoles primaires comme rampes de lancement pour les roquettes dirigées vers Israël, et de l’agence de l’ONU pour les réfugiés, qui regarde ailleurs pendant que ça se passe. Et même si on ne croit pas nécessaire de condamner la Fatah et le Hamas pour avoir fait mariner leurs plus jeunes enfants dans le jus nauséabond du culte de la mort – selon lequel le martyre obtenu par l’assassinat de Juifs est le plus grand des destins auquel un citoyen puisse aspirer -, n’importe quel visiteur de bonne foi ayant constaté l’état de la Cisjordanie depuis une quinzaine d’années que « l’Autorité Palestinienne » y exerce sa souveraineté dans des conditions équivalentes à celles de L’État libre d’Irlande en 1922, sera forcé de reconnaître que le « mouvement nationaliste » palestinien connaît une grave pénurie de nationalistes qui s’intéressent à la nation, ou qui soient d’ailleurs capables de s’en occuper. Les responsabilités sont certes partagées, et Israël n’a guère d’options valables sur le long terme. Mais s’il s’agissait d’une querelle conventionnelle de nature ethnico-nationale, cela fait longtemps qu’elle aurait pris fin.

Donc, comme je vous l’ai demandé, oublions un instant Gaza et réfléchissons un peu aux réactions que cela suscite en Scandinavie, en France, en Grande-Bretagne, au Canada et même, mon Dieu, en Floride. Face à ces métastases - qui témoignent de la délégitimation de l’Etat d’Israël, on nous assure que la critique d’Israël n’a rien à voir avec l’antisémitisme. On surenchérit en nous assurant que l’anti-sionisme n’a rien à voir avec l’antisémitisme, ce qui est déjà un petit peu plus tiré par les cheveux.

Israël est le seul Etat qui attire un mouvement aussi intellectuellement respectable à remettre en question son existence même. A des fins de comparaison, prenons un Etat qui est né à peu près en même temps que "l’entité sioniste" et qui a entraîné des déplacements de population autrement plus sanglants. La création du Pakistan est, selon moi, le plus grand échec de la politique impériale britannique de l’après-guerre. Mais le fait est que le Pakistan existe, et si je voulais lancer un mouvement anti-Pakistanais, il n’irait pas très loin.

Mais, même sans cela, quel lien entre une écolière de Villiers-le-Bel et la politique du gouvernement israélien ?

Il y a quelques semaines, des terroristes ont attaqué Bombay, pris des otages, les ont torturés, puis assassinés avant de mutiler leurs cadavres. Les conversations téléphoniques entre les terroristes et leur autorité de contrôle, qui furent interceptées par la police sont d’une lecture passionnante :

- Appel du Pakistan 1 : « Tuez les otages à part les deux musulmans. Laissez votre téléphone allumé pour qu’on puisse entendre les coups de feu. »

- Terroriste de Bombay 2 : « Nous avons trois étrangers, dont des femmes. Ils viennent de Singapour et de Chine. »

- Appel du Pakistan 1 : « Tuez-les. »

On entend les voix des assassins diriger les otages, leur dire de se mettre en ligne et aux deux musulmans de se pousser. On entend les coups de feu et des voix exulter.

« Tuez tous les otages à part les deux musulmans. » Pas de chance pour les femmes de Singapour. Et ce n’est pas pour autant que l’on a attaqué des mosquées à Singapour. L’importante population hindoue de Londres, Toronto et Fort Lauderdale, n’a pas crié des slogans comme « les musulmans doivent mourir ! », ni incendié des boucheries halal, ou attaqué des écolières en hijab. Les sempiternels radotages de CAIR et d’autres groupes de pression musulmans stigmatisant une prétendue islamophobie sont inversement proportionnels à la réalité. Pendant ce temps-là, à Londres, des musulmans « modérés » préviennent le gouvernement :

« moi, je suis du genre calme, mais j’ai plein d’amis un peu excités. Vous qui avez une gentille petite démocratie occidentale bien civilisée modèle G7, ça serait dommage qu’il lui arrive quelque chose, non ? ».

Mais pourquoi s’inquiéter des musulmans européens ? La classe politique et médiatique européenne partage, pour la plus grande part, la même vision des choses – au point où la télévision d’Etat peut diffuser de faux crimes de guerre israéliens…

Comme je le dis souvent, la plus vieille haine du monde ne serait pas ce qu’elle est si elle n’avait pas su s’adapter. Avant, dans la vieille Europe, on haïssait les Juifs parce qu’on les voyait comme un peuple cosmopolite et apatride sans loyauté nationale. Ils sont alors devenus un Etat-nation comme les autres, et maintenant, c’est pour cette raison-là qu’on les hait. Si le Hamas parvient à ses fins et détruit l’Etat juif, les quelques survivants se feront haïr pour de nouvelles raisons encore inédites. C’est ainsi.

Mais la judéophobie n’est pas sans conséquence pour le judéophobe lui-même. Il y a quelques années, le poète Nizar Qabbani écrivit une ode à l’Intifada :

Ô folle population de Gaza

Que les fous soient mille fois salués

L’âge de raison politique

Est depuis longtemps évanoui

Alors enseigne-nous la folie.

On comprend à peu près comment la vie à Gaza peut vous enseigner la folie. L’adoption enthousiaste des mêmes comportements pathologiques par l’Europe la plus conventionnelle relève d’une folie plus marquée encore. Et nul doute qu’elle finira par avoir les mêmes résultats autodestructeurs.

Mark Steyn *

© OC Register

* Chroniqueur d’agence.

[Texte anglais aimablement signalé par M. Taub, Israël.]

Mis en ligne le 10 janvier 2009, par M. Macina, sur le site upjf.org

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-15441-145-7-gaza-floride-vieille-haine-monde-est-vivante-mark-steyn.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 11 Jan 2009 - 13:53

Simple remarque générale, à la lecture de l'actu (upjf.org, point de bascule, bivouac, etc, etc), sur l'incroyable poussée de haine qui s'étale maintenant PARTOUT, et sans plus AUCUN garde-fou :

L'antisémitisme le plus abject, le plus PUANT s'exprime maintenant à pleins poumons DANS NOS RUES, jusqu'aux appels au génocide, sans que personne, absolument PERSONNE ne réagisse, c'est HAL-LU-CI-NANT spiderman spiderman spiderman

Je réitère ce que j'ai déjà dit précédemment, à savoir qu'une Nuit de Cristal est maintenant quasi inévitable, ainsi que les premiers POGROMS, ICI, CHEZ NOUS, EN EUROPE !!!!!

:cartonr:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 11 Jan 2009 - 13:58

D'accord . L'antisionisme est en train de virer à l'antisémitisme . Les responsables sont dans tous les camps .
Au moment des accords d'Oslo , l'antisionisme et l'antisémitisme avaient baissé de plusieurs crans . Certains juifs et certains musulmans ont tout fait pour vider ces accords de leur substance .
Et ce n'est pas de la faute à Arafat , comme l'en ont accusé de nombreux israëliens .
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Dim 11 Jan 2009 - 14:59

Mais on se croirait revenu aux années trente, Boudo, c'est absolument incroyable de voir ca !!!

Il n'y a personne, absolument PERSONNE pour réagir à ce qui est en cours, c'est ca le pire !

Je reprends un de mes posts de LV pour conclure :


Citation :
MAIS PUTAIN DE BORDEL, Y A-T-IL ENCORE EN EUROPE UN SEUL RESPONSABLE POLITIQUE NORMAL, ET SAIN D'ESPRIT ???


Mécréant, qui ne décolère plus depuis des jours et des jours spiderman spiderman spiderman
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 12 Jan 2009 - 15:30

Hamas Kids Play



This is the most barbaric movie I have ever seen. Little kids are dressing up as suicide bombers and showing bloody hands symbolizing the Ramallah Massacre.. can u believe this?

(via drzz Idea )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 12 Jan 2009 - 15:50

Le détournement pour la guerre de l'art et des potentialités juvéniles n'est hélas pas un monopole de l'islamisme .
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Lun 12 Jan 2009 - 16:00

Ces enfants qui servent de boucliers humains au Hamas


Par tnr le 12 janvier 2009

Article de Paolo Guzzanti, traduit de l’italien et paru sur “Il Giornale”



Désormais c’est ce qu’on appelle une vidéo-choc : tu es devant ton écran d’ordinateur, tu reçois un mail, tu surfes d’un site à un autre, tu passes au crible Youtube et la vidéo-choc est là qui t’attend. La guerre à Gaza est une guerre de vidéos, de photos, de liens qui renvoient à d’autres photos, à des documents définis comme véridiques, contredits à la fin par ceux qui démontrent qu’ils sont faux. Et c’est ainsi que je tombe sur cette vidéo nous montrant un terroriste du Hamas en train d’attraper un jeune garçon palestinien, que sa mère essayait de mettre à l’abri des raids aériens , et qui le traîne par le cou, comme on traînerait le cadavre d’un animal. Le courageux combattant est un malabar armé jusqu’aux dents, bardé d’armes et de munitions et l’enfant se retrouve propulsé au milieu d’un groupe de jeunes palestiniens, destiné à devenir la proie des photographes et de la boucherie électronique servant à droguer les télé-journaux.

La tactique du Hamas est la même que celle utilisée au Liban par le Hezbollah. Rappelons-nous la brève et malheureuse guerre d’il y a trois ans durant laquelle les Israéliens ciblèrent un édifice d’habitation dans lequel les terroristes avaient installé une rampe de lancement de missiles à l’étage supérieur. Cette rampe de lancement avait été installée délibérément dans un édifice plein de gens qui tous furent pris en otage avec l’obligation de rester sur place de façon à ce qu’ils deviennent victimes d’un raid aérien que l’on prévoyait inévitable et qui effectivement eut lieu. Dans ce cas l’aviation israélienne avait frappé aux limites du possible en ciblant de façon précise et chirurgicale l’adversaire mais il y eut aussi beaucoup de morts civiles et cette action militaire se transforma en action médiatique: c’est qu’il fallait démontrer et prouver que ces bêtes assoiffées de sang que sont les Israéliens, et qu’Allah les maudisse, ne cherchent pas autre chose que de verser le sang des innocents.

Et le sang des innocents est vendu à prix d’or par les agences de presse aux médias, principalement aux télé-journaux du monde entier, et peu de gens se soucient de vérifier les faits, de demander et de savoir quand, comment et qui a tourné les séquences. De la même manière, un carnage monstrueux, provoqué par l’explosion accidentelle d’un camion du Hamas transportant des munitions en plein milieu d’un camp d’entrainement palestinien, devient la preuve irréfutable d’une tuerie israélienne (lire).

Les Israéliens, lorsqu’ils ont déclenché l’opération “Cast Lead” savaient très bien ce qui se passerait et avaient prévu des contre-mesures. Ils avaient anticipé le fait qu’en plus d’un nombre affligeant de victimes civiles non souhaitées, ils auraient à faire face à l’impact des fausses nouvelles. Golda Meïr a d’ailleurs écrit: « Nous pouvons pardonner aux Arabes le fait qu’ils tuent nos enfants, mais jamais nous leur pardonnerons le fait qu’ils nous obligent à tuer les leurs . La paix entre eux et nous ne sera possible que le jour où les Arabes aimeront leurs propres enfants plus qu’ils nous détestent , nous, les Juifs.»

Le Hamas, tout comme le Hezbollah et auparavant la Force 17 et l’Olp, sait exactement quel est le talon d’Achille d’Israël: l’opinion publique occidentale, celle qui juge à partir des images. Et les journalistes occidentaux, du moins beaucoup d’entre eux, afin de rester dans les bonnes grâces de cette organisation, préfèrent fermer les yeux sur les atrocités commises par les Palestiniens pour donner l’emphase sur les actions de la partie adverse, peu importe que ce soit vrai ou faux. C’est ainsi que lorsque les télévisions de la chaîne “Rete 4″ diffusèrent les images du lynchage de deux prisonniers israéliens battus à mort par des Palestiniens pour être ensuite défenestrés, ces scènes ont créé un embarras inconcevable dans la presse de gauche qui ne désire voir que des images où les victimes ne peuvent être que des Palestiniens. Et pour faire contre-poids on a assisté après coup à une surproduction de funérailles d’enfants, jamais morts, ou célébrées avec des cercueils vides, jusqu’au jour où une caméra-télé impitoyable filma un “mort”, la mise-en-scène terminée, sortir de son cercueil pour rentrer chez lui.

Lors de la guerre du Liban dans les années 80, nous allions chaque soir, avec d’autres collègues italiens, compter les morts civils de l’OLP, ceux assassinés par les snipers palestiniens du leader Abu Mussa, sous protection syrienne, et qui cherchait a éliminer les partisans d’Arafat.

C’étaient des sacs de plastique plein de sang, de restes d’enfants, de mères, de personnes âgées, de têtes, de pieds, d’entrailles, mais ça n’intéressait personne, les Palestiniens tués par d’autres Palestiniens n’intéressent pas les médias. Un enfant mort, présumément après l’écroulement d’une maison, suposément suite à un bombardement des «sionistes» ça par contre , ça fait le tour du monde.

Regardons maintenant ce que font les sionistes : chez eux on cherche en vain les images de massacre pour la simple et bonne raison qu’en Israël la sirène d’alarme avertit la population chaque fois qu’on repère le lancement d’un missile, que se soit un Kassam ou un Grad, et les gens courent, l’angoisse au coeur, vers les abris anti-aériens. Le missile explose dans la rue ou contre une maison mais généralement ne tue pas. C’est aussi parce qu’en Israël on ne connait que l’instinct de survie et pas l’exaltation du martyre. La religion juive considère le suicide ou la mise en danger de sa propre vie comme une faute grave, quelque chose de honteux dont on n’a pas à s’enorgueillir, et les mères israéliennes cherchent toujours à protéger leurs enfants et jamais on ne verra un oncle, un beau-frère, ni même un inconnu, se saisir d’un enfant pour le trainer récalcitrant dans le but de l’exposer à la mort et au martyr devant les caméras des photographes.

Tout au long de cette guerre des images, Israël est toujours sur le banc des accusés et il n’y a aucune place dans les journaux pour cette nouvelle véritable, réelle et incroyable, que les forces israéliennes préviennent par téléphone les habitants des maisons qui seront bombardées pour les avertir de trouver refuge ailleurs. Et les hommes du Hamas, qui ont tout intérêt à multiplier le nombre de morts pour les transformer en une force politique à utiliser sur les écrans de télévision et pour marchander avec les gouvernements occidentaux, eux , empêchent au contraire les civils de se mettre à l’abri et les traînent de force sur les terrasses et les toits afin de s’en servir comme boucliers humains. Les Israéliens répondent à ce type d’action, comme le montrent les photos et les séquences filmées, en lançant des missiles qui ne sont que d’énormes pétards destinés à terroriser et qui explosent de manière violente mais sans tuer, l’explosion fait fuir tout le monde de façon à ce que le missile suivant, moins bruyant, est celui qui détruira la maison dont la cour intérieure abritait un camion avec un lance-missile. Et ainsi continue la guerre des photographies, des vidéos, des déclarations furibondes, des pauvres mères pleurant leurs enfants morts, arrachés de leurs bras par les terroristes.

Et les spectateurs occidentaux, sans être au courant de ce qui se passe réellement, jugent seulement en se basant sur les réactions de leur système nerveux en assistant à ces spectacles horribles, certains authentiques, beaucoup tout simplement faux et leurs réactions viscérales les poussent à un jugement moral qui à une nuance près est toujours le même: ” Mais ces Israéliens, décidément, cette fois-ci ils exagèrent ! Avec toute la sympathie que je peux avoir pour les Juifs, ils ne peuvent pas massacrer et tuer ceux qui sont nés sur leur propre terre.” Comme si les Israéliens, eux, seraient nés à Oslo ou à Singapour et qu’ils n’auraient jamais habité sur ces terres depuis près de cinq mille ans, et disons-le, de façon continue, malgré la diaspora et malgré des siècles de domination turque ( et non pas arabe) et même lorsque la soi-disant Palestine était décrite par deux voyageurs du XIXième siècle, Mark Twain et Francesco de Sanctis, comme étant un désert de pierres habité de quelques bédouins et de leurs chèvres et d’une communauté juive stable à Jérusalem.

Mais aujourd’hui l’Histoire n’est pas enseignée au spectateur de l’école télévisuelle, la télévision est avide seulement de sensations fortes, piquantes, empoisonnées et rarement de vérité, et cela mène son public, tôt ou tard, à l’antisémitisme vrai et authentique, celui qui pousse les provocateurs à écrire “magasin juif” et à dessiner des croix gammées sur les murs et les vitrines des boutiques du ghetto de Rome.

Source : Il Giornale
Traduction Bivouac-ID

http://www.bivouac-id.com/2009/01/12/ces-enfants-qui-servent-de-boucliers-humains-au-hamas/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 12:23

c'est horrible...

il y a dans l'histoire de l'islam, dans sa fondation, et dans les fruits de l'arbre, quelque chose de l'ordre de l'imposture qui est transmise de génération en génération...

pour les frères Ben Cheikh, j'ai beaucoup d'estime pour eux, mais il faut avouer que les réformateurs sont très mal pris, il n'y a pas d'autres choix que de quitter l'islam ou de relativiser le texte, les deux sont difficiles
ils sont de bonne foi, mais obligés parfois de s'aveugler eux mêmes pour ne pas devoir quitter l'islam, par ex n idéalisant les penseurs musulmans par ex,
même le mystique Ibn Arabi disait malgré son beau discours mystique, qu'il fallait interdire de construire de nouvelles églises ou qu'elles soient construites plus grandes que les mosquées, car l'islam ne pouvait pas être autre chose que dominant!
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 13:18

Vous laisseriez vos enfants derrière vous ?



Et vous invitez aussi les voisins à assister au spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 16:20

Oui, Bénédicte, c'est également la conclusion (la seule, selon moi) à laquelle je suis parvenu :

Il n'y a qu'une sortie de l'Islam qui permettra de libérer les musulmans de l'obscurantisme Idea

...et comme l'apostasie est punie de mort...

Et, à ce sujet, j'aime bien l'exemple qu'Arnaud a utilisé, sur l'Irakien qui vote démocrate dans l'isoloir, et donc dans le secret, sinon kouik Rolling Eyes

Je crois que nous, Occidentaux, n'imaginerons jamais à quel point cela doit être dur, pour ne pas dire impossible, pour un musulman qui ouvre les yeux, de s'en sortir, vu que toute sa vie, sous tous ses aspects (politique, social, et bien sûr religieux), est régie par l'Islam Rolling Eyes

Et nous le voyons bien, chez nous, sur Libertyvox, avec notre ministre des colonies, Hocine (que je salue bien bas, s'il me lit, salutations bien mécréantes, mon ami ;) ), qui n'a quasiment qu'internet pour pouvoir s'exprimer librement :|

Et ce sont ceux-là qui, non seulement représentent un formidable espoir (tout n'est pas noir), mais seront les artisans des futures sociétés "arabes" post-musulmanes Idea

Mais ca, ce n'est pas pour tout de suite, parce que, pour l'instant, c'est bien le chemin inverse que prend l'ensemble du monde musulman, qui se radicalise de plus en plus Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 17:29

Hamas TV: Jews enemies of Allah -should all be killed

Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 17:39

Le plus triste c'est que l'on ferme des églises et se construisent des mosquées ici en Belgique.

La paroisse St Martin de Ganshoren est menacée de fermeture, la pétition n'a d'ailleurs remporté jusqu'à présent que 16 signatures et dedans y a mon curé, mon mari pour qui j'ai signé, deux amies, une connaissance de paroisse et moi-même ! les gens se désintéressent

A Grimbergen à quelques kms de Ganshoren on construit une mosquée !

Je suis heurtée dans mon sentiment religieux et chrétien que l'on ferme une église !

On en ferme une et puis on visera une autre... et le message du Christ alors ? on s'en fout ????? rambo
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 17:51

Islamisation, Juju Idea

Et dis-toi bien qu'on n'a encore RIEN vu Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 18:05

Mécréant-LV a écrit:
Islamisation, Juju Idea

Et dis-toi bien qu'on n'a encore RIEN vu Rolling Eyes

Hélas oui tu as raison Idea et quand j'ai appris la nouvelle j'ai directement pensé à toi.

Et personne ne réagit.

Je sais ce n'est encore que le début mais ce qui me donne courage c'est que je sais que la Vierge Marie vaincra à la fin, Son Coeur Immaculé triomphera et dans le texte de l'Apocalypse Marie revêtue de soleil tient la lune sous les pieds (croissant symbole de l'Islam) mais avant je crois qu'on va avoir des moments très difficiles.

Combien serons nous encore à défendre le message de Jésus ?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 20:38

Bonsoir
je ne comprends pas le défaitisme des propos tenus. Je ne critique personne ici, puisque je ne connais personne, je ne sais pas ce que chacun d'entre-vous fait ou ne fait pas. Je ne suis pas sûr de me connaître bien moi-même non plus ;-) ! Mais quand même, c'est quoi ce ton de défaite et de déprime permanentes?
Après tout, c'est à chacun d'agir, s'il n'est pas content. Une petite minorité de gens décidés et actifs, bons militants, peut faire beaucoup. En France le parti LCR de Besancenot a 5.000 militants (CINQ mille) et il a une vraie influence. Les assocs pour les sans-papiers ont 100 ou 200 militants - au départ - et cette cause a une grande influence.
Si vous êtes des cathos convaincus, il faut agir, convertir, faire comme St Dominique au lieu de déprimer.
Les premiers chrétiens étaient dans une situation mille fois pire que vous et moi, et cela les a-t-il empêché de convertir un Empire entier?
Un peu d'énergie et de sens de l'action ne ferait pas de mal, non?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 20:40

PS. C'est vrai que beaucoup de choses dépendent des médias. Dans ce cas, convertissez les journalistes, parlez avec eux, écrivez-leur, arrangerez-vous pour faire ce que font les pro-sans papiers. C'est tout. Et si vous ratez, tant pis, c'est la vie. Ou c'est la volonté de Dieu. Ou d'Allah. Qui a raison ?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mar 13 Jan 2009 - 20:47

PS.2. Quand je parle de "convertir" c'est au sens de "partagez vos opinions", et non de "convertissez-les à l'Eglise".
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 2:44

Le problème, Pierre, c'est que, dès que vous dites la vérité au sujet de l' Isslam, vous vous retrouvez avec toutes les officines antinationales au c..., et traîné devant les tribunaux :|

Ce que vous dites serait valable si nous vivions dans un pays libre, mais ce n'est plus le cas Idea

Allez jeter un oeil au fil "procès du Père Samuel"...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:08

Mécréant-LV a écrit:
Le problème, Pierre, c'est que, dès que vous dites la vérité au sujet de l' Isslam, vous vous retrouvez avec toutes les officines antinationales au c..., et traîné devant les tribunaux :|

...

Reconnaissez qu'il a un excès dans votre approche. Vous n'arrivez pas à distinguer islam et islamisme.

Vous identifiez la religion et son interprétation intégriste la plus sauvage.

Relisez ce fil :

http://docteurangelique.forumactif.com/philosophie-realiste-discussions-diverses-f2/rappel-des-regles-dans-nos-discussions-politiques-t4542.htm

Et je ne nie pas que l'islam produit, par corruption, l'islamisme, de même que la liberté chrétienne peut produire, par corruption, les excès occidentaux actuels.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:25

Il n'y a aucun excès, Arnaud, je ne fais que constater. C'est plutôt toi, indécrottable naïf, qui t'évertues, contre toute logique et bon sens, à voir une distinction, là où il n'y en a pas Rolling Eyes

Citation :
L'Islam est le terreau de l'islamisme, berceau du terrorisme

Et tu peux me sortir tout ce que tu veux, les FAITS sont là, et sans appel.

De plus, et cela devrait clore définitivement TOUT débat à ce sujet, il n'y a qu'UN terme, en arabe, pour l'Islam(isme) : Islamiya Idea

Mais je pense que nous ne serons jamais d'accord à ce sujet ;)


Dernière édition par Mécréant-LV le Mer 14 Jan 2009 - 3:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:35

Mécréant, que vous soyez dans un pays libre ou non ne change rien. Les résistants français ou autres étaient-ils dans un pays libre? Je crois que la déploration et la déprime ne devraient pas avoir une telle emprise, quelle que soit la situation. L'être ultime de chacun réside au fond de lui-même - cf. les stoïciens - et non dans la société alentour...
Quant au Père Samuel, je ne connais pas le dossier ; mais j'ai lu des posts assez véhéments de ses partisans. Les comparaisons avec la Gestapo etc. m'ont parues inutiles, voire nuisibles à cette cause. Les injures contre les ennemis du Père Samuel me semblent aussi quelque chose d'inutile. On perd une énergie énorme dans ce genre d'énervement, enfin me semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:36

Mais on se bat, Pierre, n'ayez AUCUNE crainte à ce sujet ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Aaricia



Messages : 447
Inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:40

Où se situe pour toi, Arnaud, la frontière entre islam et islamisme ? Quand on voit les manifestations en faveur de Gaza, partout dans le monde, les cris de haine, de tuer tous les juifs, je ne vois que le côté noir du coran.
Je pense comme le père Samuel, que tout musulman, ou quasi tout musulman peut être un être rempli de haine et devenir un danger pour notre société et même pour ses propres frères. Regardez ce que fait le hamas avec les gens qui osent s'oppposer à eux.
Dans quasi tous les pays musulmans,les gens qui osent dire qu'ils ne sont plus musulmans sont punis de mort . Peut-on imaginer tuer quelqu'un chez nous qui dirait qu'il ne croit plus en Dieu ?
La charia ou loi divine pour les musulmans est d'une barbarie sans nom, couper la main du voleur, arracher l'oeil qui a vu quelque chose qu'il ne devait pas voir, fouetter de centaines de coups de bâton, lapider les femmes accusées d'adultère, pendre les homosexuels ... et pourtant, des milliers de musulmans réclament ces lois barbares dans les pays occidentaux.
Alors, où se situe la frontière entre islam et islamisme ?
J'ai une connaissance marocaine qui dénonce les barbus chez nous, mais elle ne mange quand même pas de porc . Pourquoi ? Peur de la colère divine ?
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:42

J'ajoute, à l'intention d'Arnaud, que le terme "Islam" est d'invention très récente (50 ans, si je me souviens bien, c'est de mémoire ;)), et que, tout au long des siècles passés, il n'y a eu, tout comme dans le monde arabo-musulman, qu'un seul terme pour désigner la religion mahométane :

Islamisme Idea


Dernière édition par Mécréant-LV le Mer 14 Jan 2009 - 3:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:42

Et moi je récuse le parallèle entre islam et christianisme: l'islam n'a pas besoin d'être corrompu pour être pervers (et je ne parle pas de la foi des individus musulmans).
La liberté chrétienne corrompue, c'est qd les écritures ne sont plus lues, la parole de Dieu n'est plus gardée ni les commandements observés;
l'islam le plus corrompu est précisément celui qui s'appuie le plus littéralement sur les textes, ou certains textes si l'on veut, ce qui n'enlève hélas rien à la légitimité de la démarche, et aucun imam ne pourra affirmer que les combattants d'Allah sont ds leur tort.


Dernière édition par Karl le Mer 14 Jan 2009 - 3:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaricia



Messages : 447
Inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:45

C'est bien là le problème avec l'islam, je remets ce que j'avais mis sur un autre post de la problématique du coran où on trouve tout et son contraire.
(ce ne sont ici que quelques exemples de contradictions relevées dans le coran, il y en a bien plus en réalité)

Par French2 (publié le 6 mai 2004).

1. Les sourates du début sont pacifiques par nécessité ; les sourates violentes de la suite annulent ces dernières.

On trouve beaucoup de versets contradictoires dans le Coran, ce qui peut créer des confusions.
Cette ambiguïté permet aux musulmans d’adopter leur propre « guidance divine », en fonction de leurs inclinations.
Ceux qui aiment la tolérance, ou veulent présenter l’islam sous un jour tolérant, peuvent citer des extraits du Coran qui font appel à la tolérance, tandis que les durs, les fondamentalistes et même les terroristes peuvent citer les extraits du Coran qui en appellent à la haine et au meurtre des incroyants.
Ainsi, et fort ironiquement, tout le monde trouve ce qu’il veut dans ce livre. C’est ce qu’ils appellent le miracle du Coran !

Dans (73,10) Dieu dit à Muhammad d’être patient avec ses adversaires:
"Et endure ce qu’ils disent ; et écarte-toi d’eux d’une façon convenable. ".
Alors que dans (2,191 ) Dieu lui ordonne de les tuer :
"Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre."

Dans (2,256 ) Dieu dit à Muhammad de ne pas imposer l’islam par la force,
"Nulle contrainte en religion !". Puis dans 193, il dit de nouveau à son messager de tuer quiconque rejette l’islam.
"Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul.".

(2,83 )...d’avoir de bonnes paroles avec les gens...
(9,5 ) Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.

(2,62 ) Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les sabéens, quiconque d’entre eux a cru en Allah au Jour dernier et accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur ; il n’éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé.
(9,30 )Les Juifs disent : "`Ouzayr est fils d’Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d’Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?


(15,85 ) Pardonne-(leur) donc d’un beau pardon. .... (14,15 ) à (14,17 )[15 ] Et ils demandèrent (à Allah) la victoire. Et tout tyran insolent fut déçu. [16 ] L’Enfer est sa destination et il sera abreuvé d’une eau purulente [17 ] qu’il tentera d’avaler à petites gorgées. Mais c’est à peine s’il peut l’avaler. La mort lui viendra de toutes parts, mais il ne mourra pas ; et il aura un châtiment terrible.

(60,8 ) Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables.
(25,52 ) N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci (le Coran), lutte contre eux vigoureusement.


(5,48 ) Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous ; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez.
(8,12)Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 3:54

Il faut également rappeler que, s'il y a effectivement des musulmans pacifiques, ils sont néanmoins TOUS, dans une société musulmane, gouvernés par la sharia, qui n'est elle-même que l'émanation du fiqh, le droit musulman Idea

Et là, je défie quiconque de venir me dire qu'il y a UN SEUL traité de droit musulman qui édulcorerait ce qu'Arnaud appelle l'"islamisme" Idea

Ouvrez les yeux, sacré bon sang !!!

Même le soufisme possède un chapitre consacré au Jihad !!!

POUR RAPPEL, CE FIL, ESSENTIEL :

L'IMPORTANCE, MECONNUE EN OCCIDENT, DU DROIT MUSULMAN !


http://www.libertyvox.com/phpBB/viewtopic.php?f=5&t=138&st=0&sk=t&sd=a
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Aaricia



Messages : 447
Inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 4:01

Ca me rappelle un copain de classe de mon fils, le premier jour de ramadan, ses copains trouvent bizarre le matin qu'il ne dise plus bonjour, qu'il ne regarde quasi plus personne et bien sûr qu'il jeûne.
Ils lui posent la question et il répond que lui ça ne l'intéresse pas tout ça, mais qu'il est obligé , les autres s'en étonnent et lui disent qu'ici ses parents ne peuvent pas contrôler qu'il suit bien les préceptes islamiques.
Il leur a répondu : "il y aura toujours bien quelqu'un qui ira le leur raconter".
Voilà le problème chez eux : "la communauté" , aucune liberté dans la communauté musulmane, aucun écart possible.
C'est comme une prison en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 4:12

Karl a écrit:
Et moi je récuse le parallèle entre islam et christianisme: l'islam n'a pas besoin d'être corrompu pour être pervers (et je ne parle pas de la foi des individus musulmans).
La liberté chrétienne corrompue, c'est qd les écritures ne sont plus lues, la parole de Dieu n'est plus gardée ni les commandements observés;
l'islam le plus corrompu est précisément celui qui s'appuie le plus littéralement sur les textes, ou certains textes si l'on veut, ce qui n'enlève hélas rien à la légitimité de la démarche, et aucun imam ne pourra affirmer que les combattants d'Allah sont ds leur tort.

Citation :
Si les chrétiens ont tué en s'éloignant de leurs textes, plus les musulmans se rapprochent des leurs, et plus ils tuent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 10:21

Il y a des reformistes dans l'islam . Benédicte reconnaît ce statut
aux frères Ben Cheick . J'ai personnellement apprécié la connaissance du christianisme de M. Ghaleb Ben Cheick lors d'une conférence à Schaerbeek ( Bruxelles ) . Faut-il les appuyer et comment ?
Joachim Veliocas , lors d'un débat , n'a pas voulu se montrer à Ghaleb Ben Cheick . Ce dernier en était profondément meurtri , cela se voyait sur son visage . Veliocas avait-il vraiment raison ? Ben Cheick était aussi en danger que lui , pensé-je .
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Mer 14 Jan 2009 - 10:52

J'ai fais un rêve...
Je rêvais d'un monde sans islam.

Y'aurait bcp à dire... Je me sens pas de taille!

Refaire 14 siècles d'histoire humaine ou conter comment et pquoi 1 milliard de musulmans se sont convertis la nuit dernière, -et convertis à quoi, déjà? A la démocratie? Au matérialisme hédoniste? A métroboulotdodo? Au charcutier du coin?

Non, je laisse cela au Seigneur Dieu...
Ben oui que je suis donc bête: vous voyez autre chose que l'Amour de Dieu pour les éloigner en une nuit de la soumission à un Dieu cruel et meurtrier, avide de conquêtes?

A moins que mon rêve se soit étalé sur des années, des décennies, des siècles maybe?
C'est déjà plus réaliste!
Mais ce n'est plus un rêve...

Revenons à nos moutons hallal.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 15 Jan 2009 - 10:48

Gaza: violents bombardements, des bâtiments abritant l'ONU et médias touchés

(15/01/2009 15:10)


GAZA (AFP)

L'armée israélienne a violemment bombardé jeudi Gaza, touchant des bâtiments abritant des médias et une agence de l'ONU après une incursion en profondeur de ses chars dans la ville, au 20e jour de son offensive dévastatrice contre le Hamas qui a tué près de 1.100 Palestiniens.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, arrivé en Israël dans le cadre d'une tournée régionale, a estimé que les conditions étaient réunies pour que les combats cessent "maintenant", en jugeant "insupportable" le nombre des victimes palestiniennes.Mais au moment où la diplomatie s'activait pour arracher un cessez-le-feu dans la guerre déclenchée le 27 décembre contre les islamistes palestiniens du Hamas qui contrôlent la bande de Gaza, l'armée israélienne a intensifié ses bombardements aériens et de chars contre Gaza-ville.
Trois employés de l'Unrwa, la principale agence de l'ONU d'aide aux réfugiés palestiniens, ont été blessés par des obus de chars qui ont endommagé son complexe, selon un porte-parole de l'agence qui a suspendu ses opérations dans l'enceinte après la destruction de plusieurs entrepôts.
M. Ban s'est dit "scandalisé" par le bombardement du bâtiment de l'Unrwa, affirmant que le ministre israélien de la Défense Ehud Barak l'avait qualifié de "grave erreur".
Les attaques israéliennes ont aussi touché un immeuble abritant les bureaux de plusieurs médias arabes et internationaux dont l'agence Reuters, les télévisions Fox, Sky ainsi que les chaînes Al-Arabiya et MBC. Deux cameramen palestiniens de la télévision arabe d'Abou Dhabi ont été blessés. :twisted: :twisted: :twisted:
L'Association de la presse étrangère en Israël et dans les territoires palestiniens s'est dite "alarmée", soulignant que les bâtiments abritant des médias "sont clairement identifiés".
Un incendie s'est déclaré en outre à l'hôpital Al-Quds relevant du Croissant Rouge palestinien, touché par des obus, provoquant des scènes de terreur dans l'établissement.
"J'ai amené mes enfants à l'hôpital parce qu'ils avaient peur à la maison. Mais en fait, ici, c'est encore plus terrifiant", a avoué Hussein, 40 ans.
Quelques heures plus tôt, les chars, appuyés par l'aviation, avaient avancé sur plusieurs centaines de mètres dans Tal Al-Hawa, un quartier périphérique de Gaza-ville, selon des témoins. Ils y ont affronté des combattants palestiniens tirant au mortier et à la roquette anti-char.
Une colonne de blindés a pris position dans un parc public du centre du quartier, forçant des centaines de familles palestiniennes à fuir les lieux.
Au moins 37 Palestiniens ont été tués aux premières heures de la journée, selon des sources médicales.
L'aviation a en outre effectué des attaques dans le nord du territoire, où une femme et ses trois enfants ainsi qu'une jeune voisine ont péri dans un raid, selon des sources médicales.
Pendant la nuit, la bande de Gaza avait été la cible de violents bombardements, les plus intenses depuis le début de l'offensive, selon des habitants. L'armée a affirmé avoir visé "70 cibles" dans des raids aériens, notamment des sites de lancement de roquettes et des groupes d'hommes armés.
Entre-temps, les tirs de roquettes à partir de Gaza ont continué. Selon l'armée, 17 engins sont tombés sans faire de victime sur le sud d'Israël, où une maison a été touchée à Sdérot.
Depuis le début de l'offensive, 1.070 Palestiniens ont été tués, dont 355 enfants et 100 femmes, et plus de 5.000 blessés, selon un dernier bilan fourni par le chef des services d'urgence à Gaza, Mouawiya Hassanein.
Durant cette période, dix militaires et trois civils israéliens ont péri.
"Les opérations militaires continuent. Nous avons enregistré des succès exceptionnels", a dit M. Barak dans un communiqué tout en répétant que son gouvernement "examinait parallèlement la possibilité de mettre fin à cette opération à la faveur du processus diplomatique afin de concrétiser ce succès".
Les efforts diplomatiques s'accéléraient avec l'arrivée du négociateur israélien Amos Gilad en Egypte, les visites de M. Ban et du chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier et la tenue d'un sommet des monarchies du Golfe à Ryad.
M. Gilad discutait dans l'après-midi avec le chef des services de renseignements égyptiens, le général Omar Souleimane, d'un plan égyptien de cessez-le-feu.
L'Egypte, qui joue les intermédiaires entre Israël et le Hamas, a affirmé avoir obtenu l'aval du mouvement islamiste à son plan, ce que ce dernier n'a pas confirmé.
L'Assemblée générale de l'ONU doit tenir une réunion d'urgence dans la journée pour appeler au respect de la résolution 1860 du Conseil de sécurité demandant un cessez-le-feu immédiat à Gaza et restée lettre morte.
La situation humanitaire dans le territoire palestinien surpeuplé et pauvre devient "dramatique", ont par ailleurs affirmé les agences, alors que les habitants fuyant les raids n'ont pas d'endroit où se réfugier.
Un million d'habitants vivent sans électricité, 750.000 sont sans eau et les hôpitaux fonctionnent grâce à des générateurs de secours, selon l'ONU.

http://www.dhnet.be/breaking_news.phtml?id=223905&source=afp&status=3

Lisez BIEN cette dépêche, parce que, dans un avenir proche, nous aurons les mêmes, à la virgule près, sauf que les lieux d'affrontement seront autres : Seine-St-Denis, Amsterdam, Londres, Bruxelles, etc, etc :twisted:

CE QUI SE PASSE A GAZA N'EST QUE L'AVANT-GOÛT, LA REPETITION GENERALE DES FUTURES (ET PROCHES) CAMPAGNES EUROPEENNES DE LIBERATION-RECONQUÊTE
Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Jeu 15 Jan 2009 - 11:17

Le Hamas réintroduit la crucifixion des Chrétiens dans la bande de Gaza

Jeudi 15 janvier 2009

Pendant que la guerre fait rage entre Israël et le groupe terroriste, une assemblée du Hamas a décrété un durcissement de l'application de la charia, la loi islamique, dans la bande de Gaza.

Au menu : sectionnement de la main des voleurs, lapidation des femmes non-voilées et crucifixion des Chrétiens qui refusent de se convertir à l'islam.


http://www.drzz.info/article-26689924.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 16 Jan 2009 - 9:32

Un livre qui semble intéressant et que je n'ai pas encore eu temps de lire:
Le Coran contre la République : Les versets incompatibles

Les versets du Coran qui abordent les aspects politiques et sociaux se comptent par centaines. L'argument de sacralité du livre doit-il continuer de s'opposer à la question de son incompatibilité avec le droit français ? Les musulmans proclament haut et fort : " Le Coran est notre constitution ! " Les versets du Coran pouvant donner lieu à critique pour incompatibilité avec les lois de la République sont nombreux. Le présent ouvrage en cite plus de quatre cents qui sont manifestement des écrits ayant le caractère de " provocations à crimes et délits contre les personnes ". Ce sont en premier lieu des versets énonciateurs de droit civil, concernant surtout le statut de la femme et le régime de transmission des biens par héritage, dont on sait qu'ils sont en discordance complète avec le Code Civil Français. D'autres versets instituent un droit pénal radicalement incompatible avec les dispositions du Code Pénal Français, à cause notamment du recours à des châtiments corporels allant jusqu'à la mutilation. Qui plus est, certains versets que l'on peut difficilement considérer comme faisant partie d'un quelconque droit pénal, instituent un régime de châtiments par vengeance personnelle et application du talion. Le Coran est extrêmement précis, ne laissant à la limite aucune place à une quelconque interprétation, ce qui obère a priori toute tentative tendant à rendre le droit coranique compatible avec les lois de la République. La lecture comparée des versets du " livre révélé " de l'islam et des articles du Code Civil et Pénal fera juge le lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: débat autour de l'islam/islamisme   Ven 16 Jan 2009 - 14:40

Pense à ne pas oublier de mettre l'url, Louis, surtout lorsqu'il s'agit d'un bouquin :

http://www.editions-de-paris.com/article.php3?id_article=181

;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
 
débat autour de l'islam/islamisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des musulmans veulent corriger l'islam
» Pourquoi y a t'il tant de messages anti-Islam sur l'Arche de Marie?
» L'ATHEISME, LE JUDAISME, LE CHRISTIANISME ET L'ISLAM
» groupe de rap "section d'assault" le meilleur de l'islam en musique
» Allan KARDEC et les religions: Le christianisme, l'islam, le bouddhisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: