DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Doctrine chrétienne et doctrine spirite

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Jeu 27 Sep 2007, 23:36

Cher Spirit,
pourquoi te casses-tu la tête ? l'explication est pourtant simple : c'est une question de libre choix. Ceux qui ont choisis d'être bons et altruistes ont du plaisir, quand les efforts qu'ils fournissent pour atteindre ce but portent leurs fruits ; et ceux qui ont choisis d'être mauvais et égoïstes éprouvent du plaisir lorsque leurs buts égoïstes sont atteints.
Comme tu veux tu choises...
Revenir en haut Aller en bas
Novalis



Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Jeu 27 Sep 2007, 23:45

Cher spirit,

j'ai peur que nous ne situions pas sur le même terrain de dialogue; j'essaye pour ma part de réfléchir et de puiser dans les sagesses léguées par la religion pour avancer au sein des grands questionnements, tandis que vous essayez d'y répondre de façon nette et définitive. Vous me pardonnerez, mais je trouve que cette croyance selon laquelle on peut posséder une réponse "universellement valable" au mystère de la personne humaine est très orgueilleuse. Je refuserai de trancher sur une question d'une telle profondeur, car ma science n'égale pas celle de Dieu, et je ne vous retiendrai pas si vous ne l'acceptez pas.
En revanche, je constate que vous parlez de cas véritablement exceptionnels, d'hommes qui "même sous la torture" seraient "incapables de faire le mal". En fait, vous parlez ici des états les plus achevés de la sainteté, qui concernent une poignée d'hommes au regard de l'ensemble de l'histoire humaine. De plus, vous me reposez la question en termes de "plaisir", je pense avoir répondu à la problématique du plaisir et vous sembliez d'accord avec moi. La question du plaisir me paraît close, car en employant ce terme, vous révélez le nombre de problématiques que renferme votre question. Une question d'une telle ampleur ne mérite pas un simple jeu de question-réponse.
Je persiste donc à "expliquer" la distinction entre les facilités des personnes comme la distinction entre les degrés de ces personnes dans leur proximité à Dieu. La cause en revanche de cette proximité ne me paraît pas unilatérale: l'interraction entre l'homme et Dieu ne se manifeste pas de la même façon pour tout un chacun, car Dieu se laisse accueillir selon chaque personnalité propre.

Je vous prierai également de cesser de me soupçonner de rhétorique, car je ne fais que dire ce que je pense vraiment.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 28 Sep 2007, 02:11

Mouche-Du-Coche a écrit:
Cher Spirit,
pourquoi te casses-tu la tête ? l'explication est pourtant simple : c'est une question de libre choix. Ceux qui ont choisis d'être bons et altruistes ont du plaisir, quand les efforts qu'ils fournissent pour atteindre ce but portent leurs fruits ; et ceux qui ont choisis d'être mauvais et égoïstes éprouvent du plaisir lorsque leurs buts égoïstes sont atteints.
Comme tu veux tu choises...

Smile Le problème c'est quand ce libre choix est conditionné, non pas par la raison et l'intelligence, mais par le plaisir. Il s'agit de comprendre l'origine des plaisirs et des désirs.

Si l'esprit saint se manifeste plus fortement chez certains cela a pour effet de créer un désir d'altruisme et de bonté. Ceux-là sont donc avantagés par rapport à ceux qui ne ressentent pas ce désir.

Nième reformulation: Pourquoi l'esprit saint se manifeste plus chez certains que chez d'autres?

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche

avatar

Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 28 Sep 2007, 09:38

Spirit a écrit:
Si l'esprit saint se manifeste plus fortement chez certains cela a pour effet de créer un désir d'altruisme et de bonté. Ceux-là sont donc avantagés par rapport à ceux qui ne ressentent pas ce désir.
Nième reformulation:
Pourquoi l'esprit saint se manifeste plus chez certains que chez d'autres?
Cher Spirit : parce que ceux-là le Lui demandent...
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 28 Sep 2007, 13:07

Mouche-Du-Coche a écrit:
Spirit a écrit:
Si l'esprit saint se manifeste plus fortement chez certains cela a pour effet de créer un désir d'altruisme et de bonté. Ceux-là sont donc avantagés par rapport à ceux qui ne ressentent pas ce désir.
Nième reformulation:
Pourquoi l'esprit saint se manifeste plus chez certains que chez d'autres?
Cher Spirit : parce que ceux-là le Lui demandent...

Smile Tu me réponds de la même manière que Novalis... La demande ne peut que partir d'un désir.

On en est toujours au même point: d'où vient le désir?

Je continue:
Dans la mesure où tu penses que l'on demande à l'esprit saint de se manifester en nous, peux-tu m'expliquer pourquoi certains ont le plaisir et la joie de le demander?

Le problème du désir qui donne du plaisir ou de la joie lorsqu'il est assouvi, qu'il soit matériel ou spirituel, n'est pas anodin, c'est même sur ce désir que s'appuie toute la philosophie bouddhiste.

Avant de répondre directement au message de Novalis, je l'invite à répondre aux mêmes questions

Spirit sunny


Dernière édition par le Ven 28 Sep 2007, 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jehova

avatar

Messages : 245
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 28 Sep 2007, 13:13

Mouche-Du-Coche a écrit:
Spirit a écrit:
Si l'esprit saint se manifeste plus fortement chez certains cela a pour effet de créer un désir d'altruisme et de bonté. Ceux-là sont donc avantagés par rapport à ceux qui ne ressentent pas ce désir.
Nième reformulation:
Pourquoi l'esprit saint se manifeste plus chez certains que chez d'autres?
Cher Spirit : parce que ceux-là le Lui demandent...
Ils ne se manifeste pas plus chez d'utres, ils ont simplement été durablement fait ses esclaves.
Je rappelle qu'il existait un ordre dit des templiers, qui possaidait cet esprit, mais il fut fermé car trop genant.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 28 Sep 2007, 14:37

Novalis a écrit:
Cher spirit,

j'ai peur que nous ne situions pas sur le même terrain de dialogue; .

Bonjour Novalis,

Vous avez tort. Mes questions qui vous paraissent superficielles ont des implications philosophiques de première importance. Avant de parler de ces implications nous devons résoudre le problème à sa racine.

Novalis a écrit:

j'essaye pour ma part de réfléchir et de puiser dans les sagesses léguées par la religion pour avancer au sein des grands questionnements,...

Ma démarche est identique. Cependant, pour résoudre un problème de fond particulier on n'a pas le choix que de le traiter séparément et à sa racine.

Novalis a écrit:

...tandis que vous essayez d'y répondre de façon nette et définitive...

C'est faux, je tape sur un clou bien particulier qui a des implications fondamentales au niveau doctrinaire.

Novalis a écrit:

Vous me pardonnerez, mais je trouve que cette croyance selon laquelle on peut posséder une réponse "universellement valable" au mystère de la personne humaine est très orgueilleuse. Je refuserai de trancher sur une question d'une telle profondeur, car ma science n'égale pas celle de Dieu, et je ne vous retiendrai pas si vous ne l'acceptez pas..

Sur quoi s'agit-il de trancher? Il s'agit de comprendre d'où nous viennent nos désirs et nos plaisirs matériels et spirituels. Je ne vous demande pas de trancher, mais au moins d'émettre une hypothèse. S'il se trouve que c'est sur ce point qu'il y a une énorme faille dans votre religion, je n'y peux rien. Il y a longtemps que les philosophes et les religieux orientaux ont compris quelle était la source de tous types de désirs (forcément liés aux plaisirs et à la joie). Tout ce que je vous demande c'est de m'expliquer la compréhension que vous avez sur ce sujet précis.

Novalis a écrit:

En revanche, je constate que vous parlez de cas véritablement exceptionnels, d'hommes qui "même sous la torture" seraient "incapables de faire le mal". En fait, vous parlez ici des états les plus achevés de la sainteté, qui concernent une poignée d'hommes au regard de l'ensemble de l'histoire humaine. .

Vous devriez avoir compris depuis le temps que citer des cas extrêmes est un procédé qui démontre l'existence d'une échelle de valeurs. Dans ce cas précis il s'agit des degrés de la force dont l'esprit saint (ou Dieu) se manifeste en nous.

Novalis a écrit:

De plus, vous me reposez la question en termes de "plaisir", je pense avoir répondu à la problématique du plaisir et vous sembliez d'accord avec moi. La question du plaisir me paraît close, car en employant ce terme, vous révélez le nombre de problématiques que renferme votre question. Une question d'une telle ampleur ne mérite pas un simple jeu de question-réponse. .

Vous n'avez jamais répondu à la problématique du plaisir, en tout cas pas de la manière dont je vous le demande. Ce que je vous demande c'est l'origine du plaisir.

Novalis a écrit:

Je persiste donc à "expliquer" la distinction entre les facilités des personnes comme la distinction entre les degrés de ces personnes dans leur proximité à Dieu. La cause en revanche de cette proximité ne me paraît pas unilatérale: l'interraction entre l'homme et Dieu ne se manifeste pas de la même façon pour tout un chacun, car Dieu se laisse accueillir selon chaque personnalité propre. .

Voilà, il est bien là le problème! Dieu agit-il ou se laisse-t-il accueillir? Pour quelle raison certains ont plaisir à l'accueillir et d'autres non? Pourquoi la personnalité propre à chaque homme serait plus ou moins ouverte à Dieu?

Novalis a écrit:

Je vous prierai également de cesser de me soupçonner de rhétorique, car je ne fais que dire ce que je pense vraiment.

Cordialement.

Bien, ok, appelons donc votre incompréhension une dissonance cognitive... (ce n'est pas forcément péjoratif, nous en possédons tous).

Cordialement
Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Novalis

avatar

Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 28 Sep 2007, 15:38

spirit a écrit:
Vous avez tort. Mes questions qui vous paraissent superficielles ont des implications philosophiques de première importance. Avant de parler de ces implications nous devons résoudre le problème à sa racine.

Je suis bien loin de dire qu'il s'agit d'une question superficielle:
novalis a écrit:
Je refuserai de trancher sur une question d'une telle profondeur

spirit a écrit:
Sur quoi s'agit-il de trancher? Il s'agit de comprendre d'où nous viennent nos désirs et nos plaisirs matériels et spirituels. Je ne vous demande pas de trancher, mais au moins d'émettre une hypothèse.

Ici, votre question n'est pas exactement la même (et c'est normal puisque, comme je vous l'ai dit, votre question renferme de nombreuses problématiques, elle n'est pas unilatérale).
Il me semble avoir émis sur ce sujet énormément "d'hypothèses", mais je veux bien les résumer en les rappelant:
1- le désir du bien en l'homme provient du lien originel de son âme à Dieu.
2- le plaisir spirituel provient de l'accord retrouvé par l'homme dans sa véritable vocation.
3- le désir matériel provient de l'enchaînement de l'homme à la terre lorsqu'il est séparé de Dieu.
4- le plaisir matériel provient de la jouissance immédiate qui relie l'homme sensitif à sa pure matérialité.

spirit a écrit:
Il y a longtemps que les philosophes et les religieux orientaux ont compris quelle était la source de tous types de désirs (forcément liés aux plaisirs et à la joie). Tout ce que je vous demande c'est de m'expliquer la compréhension que vous avez sur ce sujet précis.

Pour ma part, je lis beaucoup les philosophes et religieux orientaux (Bouddha, Confucius, Lao Tseu, l'hindouisme...) et je les trouve beaucoup plus prudents que vous! Je vois et comprends leurs idées quant au problème du bien et du mal, mais j'y vois une grande pluralité d'interprétations et je n'oserai pas dire qu'ils saisissent parfaitement cette problématique depuis longtemps! Je dirai plutôt qu'ils la recherchent par les voies qui leurs sont propres.

spirit a écrit:

Vous devriez avoir compris depuis le temps que citer des cas extrêmes est un procédé qui démontre l'existence d'une échelle de valeurs. Dans ce cas précis il s'agit des degrés de la force dont l'esprit saint (ou Dieu) se manifeste en nous.

Je suis en fac de philo; je suis donc assez bien placé pour comprendre les procédés par lesquels on peut amener le développement d'une question. Mais je distingue fondamentalement l'état de sainteté et le désir du bien plus commun, de même que je distingue divers degrés dans la sainteté. Je ne pourrai donc pas considérer la relation des personnes au bien dans un cadre identique et valable pour tous. Notre désaccord se situe sans doute dans ce fait que j'accorde aux personnes une différence essentielle propre à chacune d'entre elles.

spirit a écrit:
Vous n'avez jamais répondu à la problématique du plaisir, en tout cas pas de la manière dont je vous le demande.

Vous révélez là parfaitement ce que je reproche à votre mode de dialogue. Je vous avais déjà dit que je n'appréciais pas le fait que vous attendiez une réponse de moi telle que vous avez envie de l'entendre. Cela dénote une certaine fermeture d'esprit. Pour ma part, je n'ai jamais exigé de vous que vous répondiez à des questions "de la manière dont je vous le demande". Chacun a sa propre appréhension des problèmes et des choses, il faut respecter cela et savoir écouter ceux qui ne partagent pas votre entendement personnel.

spirit a écrit:
Ce que je vous demande c'est l'origine du plaisir.

Ainsi, il ne me semble pas que vous soyez d'accord avec moi concernant la réponse relative au plaisir que je vous avais donné. Je vous avais dit que le plaisir du mal était fondamentalement différent de celui du bien; si vous aviez compris ce que cela implique, vous auriez compris qu'on ne peut pas traiter les deux formes de plaisir de la même manière, car leur origine se distingue précisément de manière fondamentale. L'origine du plaisir divin est en Dieu, l'origine du plaisir malin est dans le péché. On peut donc voir que le plaisir du Bien appartient à l'étroite relation de la créature à son Créateur tandis que celui du mal ne s'inscrit que dans l'isolement de la créature en elle-même.

spirit a écrit:
Dieu agit-il ou se laisse-t-il accueillir?

L'action de Dieu est perpétuelle, c'est un Dieu agissant qui appelle sans cesse l'homme à Lui. Mais son action n'est pas contraignante: Dieu n'oblige pas, Il invite. C'est pourquoi l'homme doit lui-même accepter l'invitation s'il veut être avec Dieu, et c'est là que réside sa liberté la plus profonde. La religion nous montre la voie de l'acceptation de l'Esprit Saint, qui suppose le dépassement de notre égo matériel au profit de notre nature spirituelle. La prière, en cela, est le lieu privilégié de cette interraction entre Dieu et l'homme.

spirit a écrit:

Pour quelle raison certains ont plaisir à l'accueillir et d'autres non?

Ceux qui ont plaisir à accueillir Dieu ont su, de façon volontaire et libre, surpasser leur lien matériel, par l'humilité, la prière, la soumission au Bien... Lisez les ouvrages des Saints eux-mêmes si vous voulez vous en convaincre. Ce ne fut pas un plaisir facile et donné, un désir évident dès le premier instant. Les saints ont mené le combat intérieur, difficile et aride, qui leur a permis d'accueillir du plus pleinement qu'ils purent la grâce de Dieu. St Augustin et Ste Thérèse de Lisieux décrivent à merveille la difficulté de leur combat et la perpétuation du désir du péché en eux. De même, vous devriez savoir que la voie de Dieu est un chemin difficile et chargé d'embûches, comme le dit Al Ghazali, un grand mystique musulman.
Le plaisir terrestre ne conduit pas forcément vers le mal et le péché mortel; mais si l'homme y demeure enfermé, alors ce plaisir constitue pour lui un obstacle majeur à l'accueil de sa surnature. Cette jouissance du matériel est évidente, très facile d'accès; c'est pourquoi la plupart des hommes s'y attachent tant (et nous en sommes tous victimes). L'ascétisme et la souffrance deviennent donc des moyens propres au détachement nécessaire de l'homme à sa volonté charnelle.
Quant aux hommes qui ne sont ni des saints, ni des démons, mais qui demeurent dans leur vie "ordinaire" attachés à des habitudes de bien et de mal, ils sont semblables et égaux face à cette dualité, et la religion leur donne les moyens de favoriser leur accès à Dieu. Cet accès sera donc toujours le fruit d'une démarche volontaire, libre, et déterminée, mais jamais un chemin facile et évident.

spirit a écrit:
Pourquoi la personnalité propre à chaque homme serait plus ou moins ouverte à Dieu?

La personnalité de chaque homme n'est pas prédéterminée; elle apparaît sur terre en un constant devenir et le malheur, la malchance, sont les facteurs contingents qui nous lient à la mort. Ainsi, c'est dans ces contingences (famille, environnement, richesse...) que l'homme trouve une part majeure de sa personnalité. Ces contingences constituent donc un obstacle à l'épanouissement libre de l'homme en Dieu: on peut faire le mal par habitude ou le bien par habitude, cela n'implique pas le fondement de notre position par rapport à ce Bien et à ce mal. La réalité des contingences doit donc être comprise pour que l'homme, au-delà de ses habitudes matériellement déterminées, puisse accéder à la voie du Royaume céleste.

_________________
"Tu m'apprendras le chemin de vie, devant ta face, plénitude de joie, en ta droite, délices éternelles."
Psaume (16, 11)

http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Jehova

avatar

Messages : 245
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 28 Sep 2007, 15:50

La personnalité de chaque homme n'est pas prédéterminée;
Malheureusement ou bien heureusement si.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 28 Sep 2007, 20:11

Novalis a écrit:

spirit a écrit:
Sur quoi s'agit-il de trancher? Il s'agit de comprendre d'où nous viennent nos désirs et nos plaisirs matériels et spirituels. Je ne vous demande pas de trancher, mais au moins d'émettre une hypothèse.

Ici, votre question n'est pas exactement la même (et c'est normal puisque, comme je vous l'ai dit, votre question renferme de nombreuses problématiques, elle n'est pas unilatérale).
Il me semble avoir émis sur ce sujet énormément "d'hypothèses", mais je veux bien les résumer en les rappelant:
1- le désir du bien en l'homme provient du lien originel de son âme à Dieu.
2- le plaisir spirituel provient de l'accord retrouvé par l'homme dans sa véritable vocation.
3- le désir matériel provient de l'enchaînement de l'homme à la terre lorsqu'il est séparé de Dieu.
4- le plaisir matériel provient de la jouissance immédiate qui relie l'homme sensitif à sa pure matérialité. .

Bonsoir Novalis,

Cette énumération est un peu plus claire. J'arriverai peut-être plus facilement à vous faire comprendre, non pas la réponse que j'attends de vous (vous vous êtes mépris à ce sujet dans la suite de la discussion), mais la réponse que j'attends que vous me donniez sur un point précis. Il n'est pas question que vous répondiez ce que j'aimerais entendre, mais que vous répondiez exactement à la question que je vous pose sans l'éluder, même si vous pensez sincèrement ne rien éluder.

Dans le point 1 vous me dites:
"le désir du bien en l'homme provient du lien originel de son âme à Dieu."

Bien sûr, aucun problème avec cela. Mais ça ne répond toujours pas à la question: pourquoi certains ont ce désir et d'autres non. Vous pensez réellement que le plaisir que l'on a d'être altruiste est une question de contingences?

Dans le point 2 vous dites:
"Le plaisir spirituel provient de l'accord retrouvé par l'homme dans sa véritable vocation"

Bien sûr, j'approuve là aussi. Et comment fait-il l'homme pour retrouver cet accord? "A coups de bâtons" ou d'expériences? Mais, si c'est par la force que l'homme retrouve cet accord, où est le plaisir? J'espère que vous comprenez la problématique. Apprendre par la force et la souffrance est une chose, mais faire avec plaisir en est une autre.

Dans le point 3 vous dites:
"Le désir matériel provient de l'enchaînement de l'homme à la terre lorsqu'il est séparé de Dieu."

Nous sommes encore d'accord. Et vous trouvez normal que certains soient enchainés à la terre lorsqu'ils sont séparés de Dieu pendant que d'autres sont relativement libérés de l'emprise matérielle jusqu'au point d'éprouver des plaisirs opposés? Encore une fois, vous pensez réellement que le plaisir spirituel est une question de contingences?

Dans le point 4 vous dites:
"Le plaisir matériel provient de la jouissance immédiate qui relie l'homme sensitif à sa pure matérialité."

Encore d'accord, bien sûr. Vous répondez là à la question du plaisir matériel. Mais la question à laquelle vous ne répondez jamais c'est celle du pourquoi/comment de la coexistence des deux plaisirs: celui matériel et celui spirituel. Un plaisir c'est un plaisir, c'est personnel, ça ne s'impose pas et ça ne s'apprend pas. Tout au plus ça se module.

Comprenez-moi bien, l'adhésion intellectuelle au bien/altruisme ou au mal/égoïsme est une chose, mais la coexistence du plaisir du bien/altruisme et du plaisir du mal/égoïsme en est une autre. Il est impossible que les contingences de la vie puissent être la cause d'un plaisir. C'est tout à fait le contraire, ce sont les plaisirs et les désirs que nous avons qui créent l'environnement dans lequel on vit. Les plaisirs et les attirances qui créent les désirs sont une tendance innée.

Novalis a écrit:

spirit a écrit:
Il y a longtemps que les philosophes et les religieux orientaux ont compris quelle était la source de tous types de désirs (forcément liés aux plaisirs et à la joie). Tout ce que je vous demande c'est de m'expliquer la compréhension que vous avez sur ce sujet précis.

Pour ma part, je lis beaucoup les philosophes et religieux orientaux (Bouddha, Confucius, Lao Tseu, l'hindouisme...) et je les trouve beaucoup plus prudents que vous! Je vois et comprends leurs idées quant au problème du bien et du mal, mais j'y vois une grande pluralité d'interprétations et je n'oserai pas dire qu'ils saisissent parfaitement cette problématique depuis longtemps! Je dirai plutôt qu'ils la recherchent par les voies qui leurs sont propres.

C'est parce que vous ne comprenez pas la question que je vous pose. J'espère avoir réussi à éclairer un peu votre lanterne dans la réponse précédente. Selon les orientaux il est question de se détacher de tous plaisirs et de tous désirs de manière à atteindre le nirvana. C'est un plan qui ne peut se réaliser en l'espace d'une vie. Pour que le plaisir matériel s'efface au profit du plaisir spirituel, cela demande plusieurs siècles d'évolution animique. Mais les orientaux vont beaucoup plus loin. Pour eux il s'agit de n'avoir plus aucun désirs, qu'ils soient matériels ou spirituels. Mais c'est inutile d'entrer dans les détails des doctrines orientales, nous allons nous égarer.

Novalis a écrit:

Notre désaccord se situe sans doute dans ce fait que j'accorde aux personnes une différence essentielle propre à chacune d'entre elles.

Tiens, c'est bizarre parce que c'est justement là que je veux vous emmener. La différence essentielle propre à chaque personne ne se limite pas aux attirances matérielles, mais également aux attirances et aux plaisirs spirituels. Un plaisir ne peut être l'effet d'une contingence. Les contingences peuvent indiquer où est la voie par la force des choses. Ensuite, lorsqu'on a compris où est la voie, cela demande des efforts et de la souffrance pour s'y maintenir. Or, je ne vous parle pas de souffrance mais bien de plaisir.

Novalis a écrit:

spirit a écrit:
Vous n'avez jamais répondu à la problématique du plaisir, en tout cas pas de la manière dont je vous le demande.

Vous révélez là parfaitement ce que je reproche à votre mode de dialogue. Je vous avais déjà dit que je n'appréciais pas le fait que vous attendiez une réponse de moi telle que vous avez envie de l'entendre.

J'ai répondu à cela dans la première partie du message.

Novalis a écrit:

spirit a écrit:
Ce que je vous demande c'est l'origine du plaisir.

Ainsi, il ne me semble pas que vous soyez d'accord avec moi concernant la réponse relative au plaisir que je vous avais donné. Je vous avais dit que le plaisir du mal était fondamentalement différent de celui du bien; si vous aviez compris ce que cela implique, vous auriez compris qu'on ne peut pas traiter les deux formes de plaisir de la même manière, car leur origine se distingue précisément de manière fondamentale. L'origine du plaisir divin est en Dieu, l'origine du plaisir malin est dans le péché. On peut donc voir que le plaisir du Bien appartient à l'étroite relation de la créature à son Créateur tandis que celui du mal ne s'inscrit que dans l'isolement de la créature en elle-même.

Je pense qu'il est inutile que je commente ce passage, qu'en pensez-vous?

Novalis a écrit:
...Ceux qui ont plaisir à accueillir Dieu ont su, de façon volontaire et libre, surpasser leur lien matériel, par l'humilité, la prière, la soumission au Bien... .

Certains ne se soumettent à rien. Ils ont tout simplement plaisir à être altruistes, bons et être près du divin. Lorsqu'on a plaisir il n'y a pas de contraintes. Si certains n'ont pas de contraintes c'est qu'il y a conditionnement. N'oubliez pas en outre que les efforts relatés par les saints sont relatifs et qu'il faut comparer ce qui est comparable. Beaucoup de personnes se plaisent à être bonnes et altruistes sans forcément être saintes. Le problème des saints en général c'est qu'ils ne se contentent pas du niveau de leur sainteté. Il en résulte que beaucoup (peut-être même tous) sont malheureux. Je doute fort que l'infélicité soit une volonté divine. Ils espèrent la félicité ultime après leur mort physique et auprès de Dieu. Je ne pense pas que ce soit aussi évident que cela. La preuve c'est que mère Thérésa a avoué: "Si un jour je deviens sainte je serai la sainte des ténèbres. Le paradis sera éternellement absent pour moi."

Vous avez écrit aussi:
"Cette jouissance du matériel est évidente, très facile d'accès; c'est pourquoi la plupart des hommes s'y attachent tant (et nous en sommes tous victimes). L'ascétisme et la souffrance deviennent donc des moyens propres au détachement nécessaire de l'homme à sa volonté charnelle."

La jouissance du matériel est relative et ne me parait pas plus évidente que la jouissance du spirituel. C'est une question d'attirance intérieure. Si vous êtes attiré par le spirituel vous n'avez aucun effort à fournir pour vous détacher de la matière. Et c'est cela que j'aimerais que vous compreniez.

Vous dites aussi:
"Quant aux hommes qui ne sont ni des saints, ni des démons, mais qui demeurent dans leur vie "ordinaire" attachés à des habitudes de bien et de mal, ils sont semblables et égaux face à cette dualité, et la religion leur donne les moyens de favoriser leur accès à Dieu. Cet accès sera donc toujours le fruit d'une démarche volontaire, libre, et déterminée, mais jamais un chemin facile et évident."

Les hommes ordinaires peuvent être naturellement attirés par l'altruisme ou l'égoïsme. Ils ne sont donc pas forcément égaux face à la dualité bien/mal. J'ai l'exemple frappant chez moi. Une de mes filles est totalement avare et égoïste alors que deux autres sont généreuses et altruistes (et pourtant elles ont les mêmes parents). La religion donne la compréhension intellectuelle du bien et du mal, mais elle ne change pas une personne. C'est le vécu et les expériences qui changent les personnes et une vie ne peut suffire.

L'accès à Dieu peut être facile (en supposant qu'il se traduise par un bonheur éternel), il suffit de savoir se contenter d'un minimum de capacité à aimer, d'altruisme et d'humilité. Vous voyez, moi aussi j'emploie le "il suffit de". Vous verrez que par rapport à mon argumentation ce "il suffit de" ne va pas vous plaire car il est lié au fait que j'estime que nul n'a besoin de devenir saint ou d'être saint pour accéder à Dieu et être heureux. Pourquoi les saints, qui ont une capacité à aimer et à être bons supérieure à la moyenne, ne se contentent pas du niveau spirituel qu'ils ont atteint? Car en définitive, cher Novalis, le but de la vie n'est-ce pas d'être heureux?

...j'ai rajouté deux ou trois bricoles cette nuit.

A plus tard
Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Mer 03 Oct 2007, 15:40

Je ne crois pas que le « but » de la vie soit d’être heureux. Je ne sais du reste pas trop ce que ça veut dire. Dieu lui-même l’est-il, lui qui est au dessus de toute contingence. Cela semble peu probable dans la mesure où le bonheur implique une attitude réflexive, par suite dans le temps. Dieu « est ». Cette essence est parée de toutes les qualités conçues dans leur plénitude, de sorte qu’elles n’engendrent rien au regard de Dieu lui-même. Notre unique travaille consistant à faire que notre volonté coïncide à la sienne, le « But » de la vie se limite à chercher d’abord le royaume. Pour le reste Dieu y pourvoit qui nous assure que « ce reste » nous sera donné en sus.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Mer 03 Oct 2007, 19:51

bajulum a écrit:
Je ne crois pas que le « but » de la vie soit d’être heureux. Je ne sais du reste pas trop ce que ça veut dire. .

C'est pour cela que vous êtes ici, pas pour être heureux, mais parce que vous ne savez pas ce que ça veut dire.

Peut-être préférez-vous la douleur morale, le repentir, la mort à vous-même, l'ascétisme, la recherche incessante d'une plus grande humilité ou d'un plus grand Amour, vous complaire dans la tristesse en la nourissant de la misère humaine? Bref, peut-être préférez-vous tout simplement souffrir?

Pourquoi pas après tout, c'est votre droit. Chacun est libre de choisir son chemin pour aller vers Dieu.

Bonne route.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Jehova

avatar

Messages : 245
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Mer 03 Oct 2007, 19:54

spirit a écrit:
bajulum a écrit:
Je ne crois pas que le « but » de la vie soit d’être heureux. Je ne sais du reste pas trop ce que ça veut dire. .

C'est pour cela que vous êtes ici, pas pour être heureux, mais parce que vous ne savez pas ce que ça veut dire.

Peut-être préférez-vous la douleur morale, le repentir, la mort à vous-même, l'ascétisme, la recherche incessante d'une plus grande humilité ou d'un plus grand Amour, vous complaire dans la tristesse en la nourissant de la misère humaine? Bref, peut-être préférez-vous tout simplement souffrir?

Pourquoi pas après tout, c'est votre droit. Chacun est libre de choisir son chemin pour aller vers Dieu.

Bonne route.

Spirit sunny
Si le but de la vie est d'être heureux mais pas dans le sens galvaudé de l'hédonisme.
Le bonheur c'est comme la liberté.
Sauf exception, il s'arrete là ou le malheur d'autrui commence.
Revenir en haut Aller en bas
Novalis

avatar

Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Mer 03 Oct 2007, 20:59

spirit a écrit:

La jouissance du matériel est relative et ne me parait pas plus évidente que la jouissance du spirituel. C'est une question d'attirance intérieure. Si vous êtes attiré par le spirituel vous n'avez aucun effort à fournir pour vous détacher de la matière. Et c'est cela que j'aimerais que vous compreniez.


Je ne le comprends pas pour un sou!!! Ce que vous dîtes est contradictoire au mieux et absurde au pire. Le simple fait de "se détacher de la matière" demande un effort (puisque vous dîtes que l'attirance suppose ce détachement). Un détachement implique un attachement préalable, et il y a toujours un effort à fournir pour parvenir à se détacher d'une chose à laquelle on est primordialement attaché, d'autant plus lorsqu'il s'agit de la matière vis-à-vis de l'homme. De plus, la jouissance matérielle est évidemment bien plus immédiate et facile d'accès que la joie spirituelle puisque c'est la nature prore de la matière d'être immédiatement accessible et donnée. Je ne divise pas l'homme en deux catégories comme vous le faîtes, d'un côté ceux qui sont attirés naturellement par la matière et de l'autre ceux qui seraient naturellement attirés par la spiritualité. Tout homme est naturellement attaché à sa matière terrestre et tout homme se doit de tendre vers le spirituel qui est sa sur-nature.

spirit a écrit:
Les hommes ordinaires peuvent être naturellement attirés par l'altruisme ou l'égoïsme. Ils ne sont donc pas forcément égaux face à la dualité bien/mal. J'ai l'exemple frappant chez moi. Une de mes filles est totalement avare et égoïste alors que deux autres sont généreuses et altruistes (et pourtant elles ont les mêmes parents). La religion donne la compréhension intellectuelle du bien et du mal, mais elle ne change pas une personne. C'est le vécu et les expériences qui changent les personnes et une vie ne peut suffire.

Je ne comprends pas ce que cet argument apporte à ce que je vous ai dit. Je parlais de l'altruisme et de l'égoïsme pratiqués par la personne parce que ces deux modes d'attitudes constituent des habitudes de leur personnalité même. L'habitude est à distinguer fondamentalement de l'intériorité du Bien et du mal en l'être: elle est contingente et aléatoire (l'une de vos filles sera altruiste, l'autre égoïste, alors qu'elles ont reçu la même éducation: preuve du caractère arbitraire de leurs qualités respectives). Un homme peut avoir une attitude très égoïste par habitude, en fonction des déterminations corrélatives à sa personnalité, mais être intérieurement animé d'un profond désir de progrès vers le Bien et la sagesse, et en cela, il sera meilleur qu'un homme altruiste et généreux par habitude, mais intérieurement vide et sans désir de cheminement vers le Bien. On revient d'ailleurs ici à la parabole de Jésus selon laquelle "à ceux à qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé": cela signifie qu'un homme de "bonne constitution", doté d'une nature aimable et généreuse devra redoubler d'effort pour aller vraiment vers le Bien et voir les péchés intérieurs desquels il souffre au-delà de l'assentiment général de la société admirative.

_________________
"Tu m'apprendras le chemin de vie, devant ta face, plénitude de joie, en ta droite, délices éternelles."
Psaume (16, 11)

http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Mer 03 Oct 2007, 23:33

Novalis a écrit:
spirit a écrit:

La jouissance du matériel est relative et ne me parait pas plus évidente que la jouissance du spirituel. C'est une question d'attirance intérieure. Si vous êtes attiré par le spirituel vous n'avez aucun effort à fournir pour vous détacher de la matière. Et c'est cela que j'aimerais que vous compreniez.


Je ne le comprends pas pour un sou!!! .

C'est pas que vous ne le comprenez pas, c'est que vous ne voulez pas le comprendre. Si vous voulez laisser le discernement aux autres, tant pis pour vous. Mais que retenez-vous donc de vos lectures des doctrines orientales?

Novalis a écrit:

Ce que vous dîtes est contradictoire au mieux et absurde au pire. Le simple fait de "se détacher de la matière" demande un effort (puisque vous dîtes que l'attirance suppose ce détachement). Un détachement implique un attachement préalable, et il y a toujours un effort à fournir pour parvenir à se détacher d'une chose à laquelle on est primordialement attaché, d'autant plus lorsqu'il s'agit de la matière vis-à-vis de l'homme. .

Bien sûr Novalis, nous sommes d'accord sur ce point, c'est bien comme cela que ça fonctionne. Cependant, pour être NATURELLEMENT altruiste et être attiré NATURELLEMENT par la spiritualité c'est que le détachement s'est opéré DANS LES VIES ANTéRIEURES! Seule cette explication est plausible, juste, intelligente, en conformité avec les révélations par channeling, en conformité avec les religions orientales et répond à tous les questionnements de la vie.

Il ne vous a jamais traversé l'esprit que dans les années 500 l'église fut à tel point pervertie que, pour des raisons de pouvoir et de contrôle, elle ait pu censurer certains écrits? Pas tous, heureusement, car certains passages des évangiles ont de toute évidence été oubliés par la censure.

Novalis a écrit:

De plus, la jouissance matérielle est évidemment bien plus immédiate et facile d'accès que la joie spirituelle puisque c'est la nature prore de la matière d'être immédiatement accessible et donnée. .

Bien sûr également! Smile Mais cela se vérifie au début du périple de l'âme sur terre. Après quelques vies, la matière ne satisfait plus les âmes évoluées. L'homme nait déjà avec en lui un certain détachement (dépendant de son niveau évolutif atteint dans ses vies antérieures) et le désir d'altruisme et de joie spirituelle.

Novalis a écrit:

Je ne divise pas l'homme en deux catégories comme vous le faîtes, d'un côté ceux qui sont attirés naturellement par la matière et de l'autre ceux qui seraient naturellement attirés par la spiritualité. .

Vous avez tort! Pourquoi laisser ce discernement sage aux autres? Il suffit d'ouvrir les yeux et d'observer ce qui se passe autour de vous (pas seulement dans votre environnement et votre cercle bien fermé de l'église catholique où tout le monde sort du même moule).

Novalis a écrit:

Tout homme est naturellement attaché à sa matière terrestre et tout homme se doit de tendre vers le spirituel qui est sa sur-nature..

Non! la formule juste est la suivante:
Tout homme est relativement naturellement attaché à sa matière terrestre et tout homme se doit de tendre vers le spirituel qui est sa sur-nature.

Novalis a écrit:

spirit a écrit:
Les hommes ordinaires peuvent être naturellement attirés par l'altruisme ou l'égoïsme. Ils ne sont donc pas forcément égaux face à la dualité bien/mal. J'ai l'exemple frappant chez moi. Une de mes filles est totalement avare et égoïste alors que deux autres sont généreuses et altruistes (et pourtant elles ont les mêmes parents). La religion donne la compréhension intellectuelle du bien et du mal, mais elle ne change pas une personne. C'est le vécu et les expériences qui changent les personnes et une vie ne peut suffire.

Je ne comprends pas ce que cet argument apporte à ce que je vous ai dit. Je parlais de l'altruisme et de l'égoïsme pratiqués par la personne parce que ces deux modes d'attitudes constituent des habitudes de leur personnalité même. L'habitude est à distinguer fondamentalement de l'intériorité du Bien et du mal en l'être: elle est contingente et aléatoire (l'une de vos filles sera altruiste, l'autre égoïste, alors qu'elles ont reçu la même éducation: preuve du caractère arbitraire de leurs qualités respectives). Un homme peut avoir une attitude très égoïste par habitude, en fonction des déterminations corrélatives à sa personnalité, mais être intérieurement animé d'un profond désir de progrès vers le Bien et la sagesse, et en cela, il sera meilleur qu'un homme altruiste et généreux par habitude, mais intérieurement vide et sans désir de cheminement vers le Bien. On revient d'ailleurs ici à la parabole de Jésus selon laquelle "à ceux à qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé": cela signifie qu'un homme de "bonne constitution", doté d'une nature aimable et généreuse devra redoubler d'effort pour aller vraiment vers le Bien et voir les péchés intérieurs desquels il souffre au-delà de l'assentiment général de la société admirative.

L'altruisme serait une habitude? vous plaisantez j'espère? C'est la base même de l'oubli de soi au profit de son prochain. En bref, c'est la base de l'amour spirituel. Si on ne fait pas le bien lorsqu'on est altruiste, que fait-on alors? Vous pensez qu'une personne altruiste qui n'y connait rien aux religions n'ira pas au paradis? Bien sûr qu'elle ira ! Et en plus, cause de frustration pour les autres, elle ira facilement et sans souffrir! Le problème c'est vous et moi qui l'avons, pas ceux qui sont naturellement altruistes et qui n'y connaissent rien en théologie. Pourquoi refusez-vous d'ouvrir les yeux?

Être ensuite animé par le désir d'évoluer spirituellement, c'est encore autre chose. Le discernement clair en toute chose ne se développe pas de la même manière et à la même vitesse pour tout. Nous ne naissons donc pas tous avec les mêmes discernements et les mêmes aspirations. Vous savez très bien que l'intelligence est un handicap sur l'instinct.

Ecoutez cher Novalis, pourquoi vouloir à tout prix souffrir? Est-il impossible pour vous de relativiser et de prendre conscience que même lorsque vous serez saint vous n'aurez fait que reculer le problème que vous avez actuellement?

Je ne dis pas qu'il ne faille pas évoluer, mais qu'il existe un niveau de bonté et d'altruisme minimum qui nous permet d'accéder à l'au-delà.
Ensuite, à chacun son rythme et son équilibre. Je répète que Dieu ne désire pas que nous souffrions!

Vous avez éludé beaucoup de points importants concernant les désirs, ce n'est pas grave...

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Jeu 04 Oct 2007, 22:49

spirit a écrit:
bajulum a écrit:
Je ne crois pas que le « but » de la vie soit d’être heureux. Je ne sais du reste pas trop ce que ça veut dire. .

C'est pour cela que vous êtes ici, pas pour être heureux, mais parce que vous ne savez pas ce que ça veut dire.

Peut-être préférez-vous la douleur morale, le repentir, la mort à vous-même, l'ascétisme, la recherche incessante d'une plus grande humilité ou d'un plus grand Amour, vous complaire dans la tristesse en la nourissant de la misère humaine? Bref, peut-être préférez-vous tout simplement souffrir?

Pourquoi pas après tout, c'est votre droit. Chacun est libre de choisir son chemin pour aller vers Dieu.

Bonne route.

Spirit sunny

La recherche incessante du plus grand amour n’est pas triste ni douloureuse et l’ascèse voire les mortifications que je suis loin de rechercher ne valent que pour autant que celui qui s’y soumet soit à même de s’évader de l’enfermement qu’elles génèrent pour s’ouvrir à la véritable liberté ou joie : l’ontologique. Pour revenir à nos montons, « cherchez d’abord le royaume », le Chrétien ne peut se donner d’autres buts. Le conseil est du reste fort sage si l’on considère les investissements considérables que l’on sacrifie en pure perte à faire son bonheur, même entendu de façon ambitieuse. Il y a par ailleurs quantité d’espèces où seul un moindre malheur est possible de sorte que mieux vaut s’en remettre au Seigneur puisqu’il nous assure que son joug est doux et son fardeau léger. Vos encouragements sur ce chemin ne seront pas de trop.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 05 Oct 2007, 11:53

bajulum a écrit:
spirit a écrit:
bajulum a écrit:
Je ne crois pas que le « but » de la vie soit d’être heureux. Je ne sais du reste pas trop ce que ça veut dire. .

C'est pour cela que vous êtes ici, pas pour être heureux, mais parce que vous ne savez pas ce que ça veut dire.

Peut-être préférez-vous la douleur morale, le repentir, la mort à vous-même, l'ascétisme, la recherche incessante d'une plus grande humilité ou d'un plus grand Amour, vous complaire dans la tristesse en la nourissant de la misère humaine? Bref, peut-être préférez-vous tout simplement souffrir?

Pourquoi pas après tout, c'est votre droit. Chacun est libre de choisir son chemin pour aller vers Dieu.

Bonne route.

Spirit sunny

La recherche incessante du plus grand amour n’est pas triste ni douloureuse .

Lorsqu'on a le sentiment de ne jamais aimer assez, ça ne peut être que douloureux. Il suffit de lire les écrits de certains saints. La progression doit se faire dans un certain équilibre.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 05 Oct 2007, 21:09

spirit a écrit:
bajulum a écrit:
spirit a écrit:
bajulum a écrit:
Je ne crois pas que le « but » de la vie soit d’être heureux. Je ne sais du reste pas trop ce que ça veut dire. .

C'est pour cela que vous êtes ici, pas pour être heureux, mais parce que vous ne savez pas ce que ça veut dire.

Peut-être préférez-vous la douleur morale, le repentir, la mort à vous-même, l'ascétisme, la recherche incessante d'une plus grande humilité ou d'un plus grand Amour, vous complaire dans la tristesse en la nourissant de la misère humaine? Bref, peut-être préférez-vous tout simplement souffrir?

Pourquoi pas après tout, c'est votre droit. Chacun est libre de choisir son chemin pour aller vers Dieu.

Bonne route.

Spirit sunny

La recherche incessante du plus grand amour n’est pas triste ni douloureuse .

Lorsqu'on a le sentiment de ne jamais aimer assez, ça ne peut être que douloureux. Il suffit de lire les écrits de certains saints. La progression doit se faire dans un certain équilibre.

Spirit sunny

Vous êtes ou douillet ou dans l’illusion. Nos infirmités en amour ne sont pas source de douleur mais tout au plus tout au plus l’occasion de regrets (c’est idiot), de rappel à l’humilité et à la prière. Illustration : « Jésus entendant cela, lui dit : Il te manque encore une chose ; vends tout ce que tu as, et le distribue aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; puis viens, et suis-moi. Mais quand il eut entendu cela, il devint tout triste ; car il était fort riche. Jésus voyant qu'il était devenu tout triste, dit : Qu'il est difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu ». Tristesse donc tout au plus, et pourtant cet homme refusait l’amour du Christ. La vraie souffrance qu’elle soit physique ou morale vous laisse estrapassé. Son archétype en est fourni par la passion. C’est de cet humus là que monte le Saint. Croyez-vous qu’Abraham ait songé à sacrifier son miraculeux fils sans mourir mille morts. Toutes les traditions narrent le même effort aux antipodes de la dilettante que vous semblez priser. Zazen commence par être affreusement douloureux, de même durant la Nuit du Destin, Mohammed passa par une expérience de souffrance et de mort. Bouddha enseigne que ce qui est impermanent est souffrance - dukkha. Arjuna connaît bien des abattements et des souffrances constitutives du Yoga parce que cette obscurité de l’âme est un pas important sur la voie de la spiritualité. Dans l’alchimie, Rubedo, Albedo, Nigredo commencent par l’épreuve du feu qui n’est pas une rigolade, non plus que la descente aux enfers de Dante, Orphée ou Dionysos. S’il est une fraternité vraie qui transcende le dogme c’est même sans doute celle qui unit les souffrants parce qu’il n’y a pas 36 ultimes et que cet ultime est lumière divine. Tout autre chemin est diabolique.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 05 Oct 2007, 23:30

bajulum a écrit:
...S’il est une fraternité vraie qui transcende le dogme c’est même sans doute celle qui unit les souffrants parce qu’il n’y a pas 36 ultimes et que cet ultime est lumière divine. Tout autre chemin est diabolique.

Crying or Very sad Pas très marrant votre croyance. Combien de temps cela prend-il pour ÊTRE lumière divine? Est-ce que tous les heureux et bons vivants de la terre devront forcément être plongés dans cette souffrance après leur mort physique?

Spirit :|
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 06 Oct 2007, 11:16

spirit a écrit:
bajulum a écrit:
...S’il est une fraternité vraie qui transcende le dogme c’est même sans doute celle qui unit les souffrants parce qu’il n’y a pas 36 ultimes et que cet ultime est lumière divine. Tout autre chemin est diabolique.

Crying or Very sad Pas très marrant votre croyance. Combien de temps cela prend-il pour ÊTRE lumière divine? Est-ce que tous les heureux et bons vivants de la terre devront forcément être plongés dans cette souffrance après leur mort physique?

Spirit :|



« Croyance » n’est pas approprié, il s’agit d’expérience. La question « combien de temps » mérite la réponse de Fernand Raynaud étant précisé que l’éternel présent est la quête de tous les cherchants, alors le temps … Pour ce qui est des heureux et bons vivants, il ne peut s’agir que des saints. Je n’en connais pas mais je suis preneur, vous pouvez postuler.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 06 Oct 2007, 13:29

bajulum a écrit:
...Pour ce qui est des heureux et bons vivants, il ne peut s’agir que des saints. Je n’en connais pas mais je suis preneur, vous pouvez postuler.

Shocked Mais êtes-vous donc aveugle, cher Bajulum? Les saints sont les dernières personnes auxquelles ont peut attribuer une quelconque félicité! Qu'il y en ait quelques uns, c'est possible. Avez-vous des noms à me proposer?

A vrai dire j'en connais peu des heureux bons vivants, mais le peu que je connais ne sont pas des saints, ce sont des personnes simples, positives, joviales, aimantes et altruistes. Elles aiment bien plaisanter, rire et, surtout, ne s'occupe pas comme nous tous d'une manière beaucoup trop excessive de la spiritualité, des religions ou des théologies. Elles vivent dans un état d'être positif et heureux sans se poser de questions outre mesure, c'est tout.

Le pire, cher bajulum, oui, vous lisez bien, le pire c'est qu'elles iront au paradis tout autant (voire même avant) que ceux que vous admirez, peut-être même que vous enviez et que vous considérez comme des saints. Mais qu'est-ce que le paradis sinon un lieu de bonheur éternel? Ce bonheur ne peut être éternel que s'il vient du tréfonds de nous-mêmes. C'est avant tout un état d'être.

A méditer...

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 06 Oct 2007, 16:33

spirit a écrit:
bajulum a écrit:
...Pour ce qui est des heureux et bons vivants, il ne peut s’agir que des saints. Je n’en connais pas mais je suis preneur, vous pouvez postuler.

Shocked Mais êtes-vous donc aveugle, cher Bajulum? Les saints sont les dernières personnes auxquelles ont peut attribuer une quelconque félicité! Qu'il y en ait quelques uns, c'est possible. Avez-vous des noms à me proposer?

A vrai dire j'en connais peu des heureux bons vivants, mais le peu que je connais ne sont pas des saints, ce sont des personnes simples, positives, joviales, aimantes et altruistes. Elles aiment bien plaisanter, rire et, surtout, ne s'occupe pas comme nous tous d'une manière beaucoup trop excessive de la spiritualité, des religions ou des théologies. Elles vivent dans un état d'être positif et heureux sans se poser de questions outre mesure, c'est tout.

Le pire, cher bajulum, oui, vous lisez bien, le pire c'est qu'elles iront au paradis tout autant (voire même avant) que ceux que vous admirez, peut-être même que vous enviez et que vous considérez comme des saints. Mais qu'est-ce que le paradis sinon un lieu de bonheur éternel? Ce bonheur ne peut être éternel que s'il vient du tréfonds de nous-mêmes. C'est avant tout un état d'être.

A méditer...

Spirit sunny


Je vois mal comment on peut s’accommoder de la misère matérielle et spirituelle du monde sans en être un tantinet affecté. A moins que l’on soit un Saint qui est l’état de celui qui demeure dans la joie (Ph 4, 4) au bénéfice de la paix du Christ (Jn 14, 27). Ce sont là des truismes. Les provençaux dont je suis appellent des « ravi » les autres dont vous me parlez qui méritent le paradis sans nul doute. En êtes-vous Cher Spirit ?
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche

avatar

Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 06 Oct 2007, 16:48

Très bonne question, bajulum ! Spirit reconnait que ''ces autres''
Citation :
...vivent dans un état d'être positif et heureux sans se poser de questions outre mesure, c'est tout.
(et) ne s'occupe pas comme nous tous d'une manière beaucoup trop excessive de la spiritualité, des religions ou des théologies

Aller, Spirit, encore un effort : lâche les questions théologiques et la religion !
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 07 Oct 2007, 03:04

bajulum a écrit:
spirit a écrit:
bajulum a écrit:
...Pour ce qui est des heureux et bons vivants, il ne peut s’agir que des saints. Je n’en connais pas mais je suis preneur, vous pouvez postuler.

Shocked Mais êtes-vous donc aveugle, cher Bajulum? Les saints sont les dernières personnes auxquelles ont peut attribuer une quelconque félicité! Qu'il y en ait quelques uns, c'est possible. Avez-vous des noms à me proposer?

A vrai dire j'en connais peu des heureux bons vivants, mais le peu que je connais ne sont pas des saints, ce sont des personnes simples, positives, joviales, aimantes et altruistes. Elles aiment bien plaisanter, rire et, surtout, ne s'occupe pas comme nous tous d'une manière beaucoup trop excessive de la spiritualité, des religions ou des théologies. Elles vivent dans un état d'être positif et heureux sans se poser de questions outre mesure, c'est tout.

Le pire, cher bajulum, oui, vous lisez bien, le pire c'est qu'elles iront au paradis tout autant (voire même avant) que ceux que vous admirez, peut-être même que vous enviez et que vous considérez comme des saints. Mais qu'est-ce que le paradis sinon un lieu de bonheur éternel? Ce bonheur ne peut être éternel que s'il vient du tréfonds de nous-mêmes. C'est avant tout un état d'être.

A méditer...

Spirit sunny


Je vois mal comment on peut s’accommoder de la misère matérielle et spirituelle du monde sans en être un tantinet affecté.

C'est une réponse que j'avais faite à Sébangel lorsqu'il affirmait qu'il suffisait de se contenter d'être...

C'est difficile à notre niveau, en effet. En fait, tout est une question de mesure et d'équilibre. Il ne s'agit ni de s'accommoder, ni de faire une obsession de la misère humaine. Si Dieu lui-même avait de telles obsessions il ne pourrait pas "vivre" dans un Amour béat.

Ce sujet est profond et délicat. Ce n'est pas la détresse matérielle qui importe, mais celle spirituelle. Or, contrairement aux croyances catholiques, nous sommes censés être tous à un niveau spirituel différent. Ce niveau spirituel correspond à un état d'être personnel et particulier. Jusqu'à un certain point, on peut à la fois aider son prochain et comprendre qu'il se situe à un niveau d'élévation spirituelle différent du nôtre. Notre aide ne peut aller au-delà de la compréhension de l'autre.

bajulum a écrit:

A moins que l’on soit un Saint qui est l’état de celui qui demeure dans la joie (Ph 4, 4) au bénéfice de la paix du Christ (Jn 14, 27). Ce sont là des truismes.

Pouvez-vous me citer un saint connu qui est dans cet état de joie permanente? Est-ce qu'il en existe beaucoup?

bajulum a écrit:

Les provençaux dont je suis appellent des « ravi » les autres dont vous me parlez qui méritent le paradis sans nul doute. En êtes-vous Cher Spirit ?

J'en suis relativement. Smile J'ai effectivement une bonne partie des critères que je vous ai exposés. Comme je l'ai précisé, c'est mon besoin d'analyser et réfléchir qui amoindrit mon bonheur. J'aurais en fait aimé ne pas me poser de questions. Personne n'est parfait. Smile

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche

avatar

Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 07 Oct 2007, 08:57

Citation :
Pouvez-vous me citer un saint connu qui est dans cet état de joie permanente? Est-ce qu'il en existe beaucoup?
ça se trouve, mais il faut les chercher : ils se cachent.
Ils ne font que mettre en pratique ce que l'Eglise recommande à chacun de nous (donc à beaucoup) :
Citation :
Soyez toujours joyeux, et priez sans cesse : en toutes choses, rendez grâce à Dieu : c'est Sa volonté, sur nous, dans le Christ.
Elle dit bien : toujours...


Citation :
c'est mon besoin d'analyser et réfléchir qui amoindrit mon bonheur
Nous devons suivre des voies différentes : chez nous, cela fait partie du programme :
Citation :
Celui qui réfléchit aux choses (des hommes et de Dieu) trouve le bonheur
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 07 Oct 2007, 13:19

Mouche-Du-Coche a écrit:
Citation :
Pouvez-vous me citer un saint connu qui est dans cet état de joie permanente? Est-ce qu'il en existe beaucoup?
ça se trouve, mais il faut les chercher : ils se cachent.
Ils ne font que mettre en pratique ce que l'Eglise recommande à chacun de nous (donc à beaucoup) :
Citation :
Soyez toujours joyeux, et priez sans cesse : en toutes choses, rendez grâce à Dieu : c'est Sa volonté, sur nous, dans le Christ.
Elle dit bien : toujours...


Very Happy "elle dit bien toujours"?!... C'est vraiment le raisonnement typique catholique par excellence. Very Happy

Comment faire pour être heureux? L'église détient LA RéPONSE ULTIME: SOYEZ TOUJOURS HEUREUX! Laughing

Non, franchement, je veux bien avoir toujours le sourire, mais si on doit en parler sérieusement, soyons un peu sérieux SVP... Very Happy

Tiens, juste une question: Avez-vous déjà vu la représentation d'un saint sourire? La béatitude est un état d'être ultime qui n'a plus rien à voir avec le bonheur tel qu'on peut l'imaginer à notre niveau. On devra peut-être tous arriver à cela, en attendant moi j'estime que j'ai le temps... Smile

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche

avatar

Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 07 Oct 2007, 14:49

tu es un inquiet, Spirit : tu sautes trop vite d'une question à une autre.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 07 Oct 2007, 14:57

Mouche-Du-Coche a écrit:
tu es un inquiet, Spirit : tu sautes trop vite d'une question à une autre.

Laughing

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 07 Oct 2007, 15:57

[quote="spirit"][quote="bajulum"][quote="spirit"]
bajulum a écrit:
Spirit sunny
Effectivement : 1 Corinthiens 12 – 4 à 11 « Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ; diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune. En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; à un autre, la foi, par le même Esprit ; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit ; à un autre, le don d'opérer des miracles ; à un autre, la prophétie ; à un autre, le discernement des esprits ; à un autre, la diversité des langues ; à un autre, l'interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut ».
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 07 Oct 2007, 16:33

bajulum a écrit:
bajulum a écrit:
Spirit sunny
Effectivement : 1 Corinthiens 12 – 4 à 11 « Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ; diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune. En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; à un autre, la foi, par le même Esprit ; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit ; à un autre, le don d'opérer des miracles ; à un autre, la prophétie ; à un autre, le discernement des esprits ; à un autre, la diversité des langues ; à un autre, l'interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut ».

Vous comprenez mal ce qu'est une élévation spirituelle. Cette dernière est le niveau d'intensité d'Amour, de sagesse, de discernement et de connaissance que chacun a atteint. Selon le niveau atteint, des désirs plus ou moins liés à la matérialité se font relativement ressentir. Les dons d'origine plus matérielle (arts, sciences, sports etc...) sont au service de L'Amour et de la sagesse relatifs. Vous pouvez avoir certains dons et être froid comme du marbre. On ne passe pas d'un être froid et égoïste à un être aimant et altruiste en une seule vie.

L'esprit divin d'origine est amour, il ne distribue rien. Sous quels critères devrait-il distribuer? Qui devrait discerner et qui ne le devrait pas? Un tel principe de distribution est d'une injustice évidente. Le principe même de l'évolution et de la vie de l'âme c'est d'acquérir les pseudo-dons dont vous parlez. Le discernement, la sagesse, la capacité à aimer et diverses aptitudes morales s'acquièrent de vie en vie. Ensuite, lorsque ces aptitudes apparaissent chez un homme, elles donnent l'illusion d'être un don, mais elles ne sont en réalité que le fruit du travail antérieur de l'âme.

Les débuts de l'apprentissage de la connaissance et de la sagesse sont plus faciles sur terre car nous sommes directement et malgré nous confrontés aux expériences. Dans l'au-delà l'âme est limitée à un travail "intellectuel" ou moral et son évolution est beaucoup plus lente et difficile. Le choix de l'incarnation c'est nous qui en éprouvons le besoin et qui le faisons. Comment pouvez-vous vous satisfaire éternellement d'une distribution aléatoire de dons particuliers? C'est impossible! C'est l'explication la plus logique, mais je ne vous demande pas d'y croire. Lorsque j'aurai un peu de temps je répondrai en détail sur le fil de la réincarnation.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Mar 09 Oct 2007, 20:17

[quote="spirit"]
bajulum a écrit:
bajulum a écrit:
Spirit sunny
"Vous comprenez mal ce qu'est une élévation spirituelle". Spirit sunny
Vous savez « comprendre » n’est pas vraiment la question. Qu’on pratique l’Aikido, zazen ou la prière du cœur, il s’agit d’état théoriquement possiblement ultra-mondin. Pour ce qui est de savoir si Dieu distribue ou pas, j’incline à penser qu’étant à l’image de Dieu tous les dons sont en nous prisonniers de la gangue du péché. Nous ne reflétons donc l’image de Dieu que par certains aspects qu’il n’est pas juste de hiérarchiser parce que Dieu n’a pas de degré. Nos jugements de valeur sur la « beauté » intrinsèque de chacun sont strictement contingents. Valez-vous aujourd’hui mieux qu’hier ? Vous m’allez dire oui parce que vous avez le sentiment sans nul doute juste d’avoir progresser sur le chemin. Mais la mesure de vos mérites n’est-elle pas dans la pesée des efforts qu’il vous a fallu faire d’étape en étape. Vous êtes la graine et vous serez l’arbre. Une même aspiration vers le ciel. Quant à savoir s’il faut plusieurs vies, n’ayant pas le souvenir de mes vies antérieures sans nul doute en raison de mes dons très particuliers, je n’en ai cure. Ce sera bien assez si je peux dire au bout du compte « j'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi désormais m'est réservée la couronne de justice ». Pour autant, je ne vois rien de nocif dans la réincarnation. De toute façon, le dogme est un accompagnement, pas une fin, si ce n’était pas le cas Christ n’aurait pas pu accomplir la Loi.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 12 Oct 2007, 14:45

bajulum a écrit:
spirit a écrit:

"Vous comprenez mal ce qu'est une élévation spirituelle". Spirit sunny

...Pour ce qui est de savoir si Dieu distribue ou pas, j’incline à penser qu’étant à l’image de Dieu tous les dons sont en nous prisonniers de la gangue du péché. .

C'est effectivement un peu ça, mais la notion de péché et désuète et dépassée. L'âme est ici bas pour expérimenter. C'est ce qu'elle s'emploie à faire jusqu'à ce que, par la force des choses (notamment la souffrance morale), elle retrouve le chemin qui mène vers Dieu. Donc, en somme, les dons il faut les retrouver...

bajulum a écrit:

Nous ne reflétons donc l’image de Dieu que par certains aspects qu’il n’est pas juste de hiérarchiser parce que Dieu n’a pas de degré. Nos jugements de valeur sur la « beauté » intrinsèque de chacun sont strictement contingents. .

Il ne s'agit pas d'être immédiatement Dieu ou de se prendre pour Dieu, mais de tendre éternellement à le devenir. C'est cela la "grandiosité" de la création des âmes.

bajulum a écrit:

Valez-vous aujourd’hui mieux qu’hier ? Vous m’allez dire oui parce que vous avez le sentiment sans nul doute juste d’avoir progresser sur le chemin. Mais la mesure de vos mérites n’est-elle pas dans la pesée des efforts qu’il vous a fallu faire d’étape en étape.
Vous êtes la graine et vous serez l’arbre. Une même aspiration vers le ciel.

Bien sûr, mais vous ne pouvez faire autrement que d'admettre que selon le potentiel don du départ on aura plus ou moins du mal à progresser sur le chemin de la vérité.

bajulum a écrit:

Quant à savoir s’il faut plusieurs vies, n’ayant pas le souvenir de mes vies antérieures sans nul doute en raison de mes dons très particuliers, je n’en ai cure. .

Vous ne vous rendez pas compte que dans cette phrase vous dites en fait vous souvenir de vos vies antérieures. Ils se manifestent (vos souvenirs) sous la forme de dons.

bajulum a écrit:

Pour autant, je ne vois rien de nocif dans la réincarnation. .

Merci, sages paroles! Smile En fait, la réincarnation est une preuve supplémentaire de l'Amour, de la justice et de la grandeur de Dieu. Il faut être capable de sortir de sa coquille et de regarder autour de soi: Certains ne pourront jamais s'ouvrir à la spiritualité dans cette vie.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Maumau



Masculin Messages : 869
Inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 12 Oct 2007, 15:42

spirit a écrit:
Merci, sages paroles! Smile En fait, la réincarnation est une preuve supplémentaire de l'Amour, de la justice et de la grandeur de Dieu. Il faut être capable de sortir de sa coquille et de regarder autour de soi: Certains ne pourront jamais s'ouvrir à la spiritualité dans cette vie.
Spirit sunny
Salut Spirit,
je ne vois pas en quoi la réincarnation est une preuve supplémentaire de l'Amour, de la justice et de la grandeur de Dieu, car se dire qu'on "replonge" dans cet "enfer" en perdant le souvenir et donc ne plus jamais revoir celles et ceux que l'on a aimés, c'est pas réjouissant je trouve.
D'autant plus que personne ne se souvient de ses vies antérieurs, donc comment progresser?
Sans faire de généralité, j'ai remarqué que les occidentaux qui croyaient en la réincarnation, avaient en fait du mal à "imaginer" une vie après la mort différente de celle vécue sur terre.

Après le passage, nous irons de gloire en gloire, sans avoir à revenir sur terre pour cela, j'en suis convaincu.
Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 12 Oct 2007, 16:34

maxime a écrit:
spirit a écrit:
Merci, sages paroles! Smile En fait, la réincarnation est une preuve supplémentaire de l'Amour, de la justice et de la grandeur de Dieu. Il faut être capable de sortir de sa coquille et de regarder autour de soi: Certains ne pourront jamais s'ouvrir à la spiritualité dans cette vie.
Spirit sunny
Salut Spirit,
je ne vois pas en quoi la réincarnation est une preuve supplémentaire de l'Amour, de la justice et de la grandeur de Dieu, car se dire qu'on "replonge" dans cet "enfer" en perdant le souvenir et donc ne plus jamais revoir celles et ceux que l'on a aimés, c'est pas réjouissant je trouve.

Bonjour Max,

C'est ce que TOI tu te dis. Tu discernes par rapport à ton évolution et par rapport à tes ressentis. Et les autres, qu'en fais-tu? Ceux qui ne sont pas capables d'aimer et qui n'ont jamais été aimés, même par leurs parents? Qu'en fais-tu de ceux là?

Si tu es attaché aux plaisirs matériels il n'est pas bien compliqué de comprendre que le ciel (immatériel) peut être autant un enfer que la terre, voire même encore plus infernal que la terre, puisqu'il est censé être éternel. La même chance est donnée à TOUS, même aux pires des matérialistes et égoïstes, c'est cela le vrai Amour et la vraie justice divine car, ce qu'il faut justement comprendre, c'est que le matérialiste et l'égoïste est à un stade différent d'évolution spirituelle que le tien ou le mien.

D'autre part, ne crois pas que lorsque nous serons là haut nous n'aurons pas encore des besoins terrestres que nous ne pourrons assouvir qu'ici bas. C'est pour cette raison que des âmes relativement saintes s'incarnent. C'est le meilleur terrain pour développer la charité et la miséricorde. Si tu n'es pas encore miséricordieux, il est très difficile d'acquérir cette vertu dans un univers immatériel où on n'est plus confronté au mal. Le saint (relatif) qui n'a pas encore atteint une félicité et une béatitude absolue (ce qui est d'ailleurs impossible) désirera de lui-même revenir ici pour encore assimiler et comprendre par l'expérience ce qui lui manque pour atteindre cette plénitude et sérénité divine.

Mais, grandeur divine oblige, rien n'est obligatoire. A partir d'une certaine évolution, c'est nous qui décidons. Certaines âmes, par grandeur d'âme (et c'est même presque paradoxal), laissent la place par Amour à d'autres âmes pour venir s'incarner dans un corps.

maxime a écrit:

D'autant plus que personne ne se souvient de ses vies antérieurs, donc comment progresser?

Je ne comprends pas cette question. J'ai écrit à Bajalum que le souvenir qui nous reste c'est le degré de notre capacité à aimer, le degré de discernement du vrai et du faux et le degré du sens du beau atteints. Ceux qu'on a aimé on les retrouve lorsqu'on retourne la haut. Venir ici bas c'est comme aller chez le dentiste pour se faire arracher une dent. Sur l'échelle éternelle ça n'a aucune valeur temporelle. A savoir si dans une vie antérieure vous avez été médecin ou avocat, ça n'a strictement aucune valeur spirituelle. Seule la manière dont vous avez exercé votre métier et conduit votre vie compte.

maxime a écrit:

Sans faire de généralité, j'ai remarqué que les occidentaux qui croyaient en la réincarnation, avaient en fait du mal à "imaginer" une vie après la mort différente de celle vécue sur terre.

Vous voulez dire quoi par là? Elle est effectivement pas très différente la vie dans l'au-delà. Le problème c'est que tout désir devient réalité par la seule force de notre esprit. On se blase rapidement des désirs encore trop attachés à la matérialité. Ensuite on ne peut faire autrement que d'évoluer vers plus d'Amour, d'altruisme et de spiritualité.

maxime a écrit:

Après le passage, nous irons de gloire en gloire, sans avoir à revenir sur terre pour cela, j'en suis convaincu.
Amicalement.

Pas pour tous, cher Maxime, pas pour tous...
Mais c'est bien d'être convaincu d'aller de gloire en gloire "après le passage". La conviction est une force créatrice et cela pourrait bien se passer pour vous de cette manière pendant un certain cycle...

Cordialement
Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 12 Oct 2007, 17:18

spirit a écrit:
bajulum a écrit:
spirit a écrit:

"Vous comprenez mal ce qu'est une élévation spirituelle". Spirit sunny

...Pour ce qui est de savoir si Dieu distribue ou pas, j’incline à penser qu’étant à l’image de Dieu tous les dons sont en nous prisonniers de la gangue du péché. .

C'est effectivement un peu ça, mais la notion de péché et désuète et dépassée. L'âme est ici bas pour expérimenter. C'est ce qu'elle s'emploie à faire jusqu'à ce que, par la force des choses (notamment la souffrance morale), elle retrouve le chemin qui mène vers Dieu. Donc, en somme, les dons il faut les retrouver...

bajulum a écrit:

Nous ne reflétons donc l’image de Dieu que par certains aspects qu’il n’est pas juste de hiérarchiser parce que Dieu n’a pas de degré. Nos jugements de valeur sur la « beauté » intrinsèque de chacun sont strictement contingents. .

Il ne s'agit pas d'être immédiatement Dieu ou de se prendre pour Dieu, mais de tendre éternellement à le devenir. C'est cela la "grandiosité" de la création des âmes.

bajulum a écrit:

Valez-vous aujourd’hui mieux qu’hier ? Vous m’allez dire oui parce que vous avez le sentiment sans nul doute juste d’avoir progresser sur le chemin. Mais la mesure de vos mérites n’est-elle pas dans la pesée des efforts qu’il vous a fallu faire d’étape en étape.
Vous êtes la graine et vous serez l’arbre. Une même aspiration vers le ciel.

Bien sûr, mais vous ne pouvez faire autrement que d'admettre que selon le potentiel don du départ on aura plus ou moins du mal à progresser sur le chemin de la vérité.

bajulum a écrit:

Quant à savoir s’il faut plusieurs vies, n’ayant pas le souvenir de mes vies antérieures sans nul doute en raison de mes dons très particuliers, je n’en ai cure. .

Vous ne vous rendez pas compte que dans cette phrase vous dites en fait vous souvenir de vos vies antérieures. Ils se manifestent (vos souvenirs) sous la forme de dons.

bajulum a écrit:

Pour autant, je ne vois rien de nocif dans la réincarnation. .

Merci, sages paroles! Smile En fait, la réincarnation est une preuve supplémentaire de l'Amour, de la justice et de la grandeur de Dieu. Il faut être capable de sortir de sa coquille et de regarder autour de soi: Certains ne pourront jamais s'ouvrir à la spiritualité dans cette vie.

Spirit sunny

Selon votre position. nous ne sommes pas tous également « lumineux » de sorte que notre karma c'est-à-dire notre proximité plus ou moins grande d’avec Dieu est nécessairement variable de l’un à l’autre de même que notre aptitude à nous en rapprocher. C'est ce qui fait que nous nous réintégrons. D’une part cette idée n’est pas admissible telle qu’elle pour un chrétien puisque pour lui tout homme procède de la cause première qu’est DIEU et donc de sa « nature » même. Si l’homme n’est plus dans la lumière de DIEU c’est par accident et cet accident a été supprimé par le sacrifice du Christ. Notre état de pécheur (le terme n'est pas désuet puisqu'il nous constitue libre) résulte simplement de notre incapacité à accepter son sacrifice dans sa plénitude. Il n’y a donc pas de degrés dans la déité des hommes mais seulement des degrés dans l’acceptation du Christ. La voie chrétienne est définitivement voie de sublimation au sens chimique du terme. Ceci étant il ne fait pas de doute que notre volonté de vivre la révélation est variable ce qui détermine les différences que vous pointez. Faut-il plusieurs vie pour parfaire notre volonté qui d’une manière ou d’une autre maturerait d’un corps à l’autre (ceci est la traduction chrétienne de vos idées)? Je n’en sais rien le purgatoire est chez le Chrétien l’occasion de parfaire ce qui a été commencé ici bas. Mais me direz-vous le purgatoire … il est permis d’hésiter. Quoiqu’il en soit et d’autre part, la réponse me semble assez stérile on lit dans Apocalypse 16:15 « Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille … » La question de savoir ce que nous vaudront nos mérites est donc superfétatoire.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Ven 12 Oct 2007, 19:22

spirit a écrit:
Vous comprenez mal ce qu'est une élévation spirituelle. Cette dernière est le niveau d'intensité d'Amour, de sagesse, de discernement et de connaissance que chacun a atteint. Selon le niveau atteint, des désirs plus ou moins liés à la matérialité se font relativement ressentir. Les dons d'origine plus matérielle (arts, sciences, sports etc...) sont au service de L'Amour et de la sagesse relatifs. Vous pouvez avoir certains dons et être froid comme du marbre. On ne passe pas d'un être froid et égoïste à un être aimant et altruiste en une seule vie.

C'est charmant : Spirit décide si quelqu'un comprend quelque chose à la vie spirituelle... disons à sa vision de la vie spirituelle, parce qu'ici vous montrez bien à quel point votre point de vue est différent des évangiles. Le Christ n'enseigne pas qu'il faille atteindre un niveau. Cf. la parabole des talents, entre autre, à chacun il sera demandé en fonction de ce qu'il a reçu. Quant au niveau, comme nous enseignait tout récemment un moine (bénédictin depuis 15 ans : j'imagine qu'il ne comprend pas non plus la spiritualité...) c'est Dieu qui nous place au "niveau" qu'Il désire. Notre "mission" à nous c'est l'amitié dans la confiance et la fidélité. Ste Thérèse aussi comprenait les choses ainsi... (entre autre... beaucoup d'autres !!)

Marc
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 01:44

marc a écrit:
spirit a écrit:
Vous comprenez mal ce qu'est une élévation spirituelle. Cette dernière est le niveau d'intensité d'Amour, de sagesse, de discernement et de connaissance que chacun a atteint. Selon le niveau atteint, des désirs plus ou moins liés à la matérialité se font relativement ressentir. Les dons d'origine plus matérielle (arts, sciences, sports etc...) sont au service de L'Amour et de la sagesse relatifs. Vous pouvez avoir certains dons et être froid comme du marbre. On ne passe pas d'un être froid et égoïste à un être aimant et altruiste en une seule vie.

C'est charmant : Spirit décide si quelqu'un comprend quelque chose à la vie spirituelle... disons à sa vision de la vie spirituelle, parce qu'ici vous montrez bien à quel point votre point de vue est différent des évangiles.

Rien que cette réponse démontre que vous n'avez aucune idée de ce qu'est une élévation spirituelle. Ce n'est en tout cas pas une "vie spirituelle".

marc a écrit:

Le Christ n'enseigne pas qu'il faille atteindre un niveau. Cf. la parabole des talents, entre autre, à chacun il sera demandé en fonction de ce qu'il a reçu.

Vous limitez malheureusement l'enseignement de Jésus aux évangiles. Ces derniers, lorsqu'ils sont correctement retranscrits et correctement interprétés, ne sont qu'une infime partie de la vérité. La parabole des talents n'est pas fausse, mais elle ne dit pas d'où viennent les talents. Qu'ils soient distribués au hasard ou qu'ils viennent d'une vie antérieure, le résultat est le même et la parabole demeure valable.

marc a écrit:

Quant au niveau, comme nous enseignait tout récemment un moine (bénédictin depuis 15 ans : j'imagine qu'il ne comprend pas non plus la spiritualité...) c'est Dieu qui nous place au "niveau" qu'Il désire.

Il peut également être bénédictin depuis 60 ans ou être le pape en personne, ça ne change rien. Croire qu'il y ait un "Dieu agissant" est déjà une croyance naïve mais, en plus, croire que ce "Dieu agissant" puisse être justice et amour tout en distribuant des dons injustes, ça devient totalement aberrant et incohérent. Il n'y a aucune raison que des dons comme la charité, l'Amour et la miséricorde soient donnés à certains pendant que d'autres ne reçoivent qu'égoïsme et méchanceté.

marc a écrit:

Notre "mission" à nous c'est l'amitié dans la confiance et la fidélité. Ste Thérèse aussi comprenait les choses ainsi... (entre autre... beaucoup d'autres !!)

Marc

Chacun comprend de la manière qui lui convient et qui entre en résonnance avec son âme. Comprendre les autres est un exercice déjà plus difficile. L'amitié, la confiance et la fidélité doivent avant tout être au service de l'Amour. Des voyous et des truands peuvent très bien être amis, en confiance et fidèles. Pendant que certains démarrent leur mission à la case départ, vous vous démarrez la vôtre avec déjà plusieurs tours d'avance.

La parabole des talents n'a aucun sens si elle n'entre pas dans une logique évolutive. A quoi rime le fait d'être à un niveau pour arriver à un autre supérieur alors que celui qui est déjà à ce niveau supérieur on lui demande d'arriver à un autre encore beaucoup plus supérieur? Dans cette parabole la logique évolutive est d'une évidence frappante.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 02:28

bajulum a écrit:
...Il n’y a donc pas de degrés dans la déité des hommes mais seulement des degrés dans l’acceptation du Christ....

Je dis la même chose. Le divin est identique chez tous les hommes mais c'est son influence qui ne l'est pas. Celui qui n'accepte pas le Christ est plus influencé par sa partie charnelle que par sa partie divine.

bajulum a écrit:
...
Je n’en sais rien le purgatoire est chez le Chrétien l’occasion de parfaire ce qui a été commencé ici bas. Mais me direz-vous le purgatoire … il est permis d’hésiter..

Non seulement il est permis d'hésiter, mais le purgatoire céleste n'est pas forcément adapté pour tous. Un trop grand attachement à la matérialité rend impossible tout purgatoire immatériel.

bajulum a écrit:
...
Quoiqu’il en soit et d’autre part, la réponse me semble assez stérile on lit dans Apocalypse 16:15 « Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille … » La question de savoir ce que nous vaudront nos mérites est donc superfétatoire.

Je ne comprends pas trop ce point. Les mérites n'ont un sens que pour notre conscience. Dieu nous aime tous au niveau que nous sommes et comme nous sommes. Le besoin évolutif est un besoin naturel de notre âme. La joie, le bonheur et la sérénité ne peuvent passer que par l'évolution et l'augmentation de notre capacité à aimer. Dieu n'exige rien directement, tout ce "qu'il désire" c'est notre bonheur. L'exigence évolutive c'est nous-mêmes qui nous l'imposons.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 13:55

spirit a écrit:
Vous limitez malheureusement l'enseignement de Jésus aux évangiles. Ces derniers, lorsqu'ils sont correctement retranscrits et correctement interprétés, ne sont qu'une infime partie de la vérité. La parabole des talents n'est pas fausse, mais elle ne dit pas d'où viennent les talents. Qu'ils soient distribués au hasard ou qu'ils viennent d'une vie antérieure, le résultat est le même et la parabole demeure valable.

La Parole dit clairement d'où viennent les talents. Ils viennent d'un "homme de haute naissance parti pour région lointaine avec l'intention de revenir recevoir la royauté et de revenir".

Il est clair que c'est de Lui que Jésus parle et que c'est de son Esprit Saint, son propre bien, qu'il est question lorsqu'il parle de talents ; Esprit Saint communiquant ses dons pour la construction du Règne de Dieu.

Citation :
Il n'y a aucune raison que des dons comme la charité, l'Amour et la miséricorde soient donnés à certains pendant que d'autres ne reçoivent qu'égoïsme et méchanceté.

Les dons du Saint Esprit sont donnés à chacun, pour le bien commun de l'Eglise. On les reçoit lorsqu'on se convertit, lorsqu'on se tourne vers ce même Esprit, accueillant ses dons, pour être libéré de tout égoïsme, de toute méchanceté.

Citation :
La parabole des talents n'a aucun sens si elle n'entre pas dans une logique évolutive.

Elle n'a aucun sens si on refuse de voir dans cet homme qui fait don de ses biens, le Fils unique de Dieu, nous faisons don de l'Esprit qui est sa Vie, la Vie du Père et du Fils communiqué à l'Eglise, à chaque baptisé qui a pour vocation à faire grandir cette même Eglise en mettant ses dons au service de l'Eglise, de la sanctification des membres de l'Eglise.

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Novalis

avatar

Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 14:36

marc a écrit:

C'est charmant : Spirit décide si quelqu'un comprend quelque chose à la vie spirituelle... disons à sa vision de la vie spirituelle, parce qu'ici vous montrez bien à quel point votre point de vue est différent des évangiles.

Tout à fait d'accord, c'est pourquoi les discussions avec spirit ont tendance à me fatiguer ces derniers temps, il semblerait qu'une vision différente de la sienne soit "incomplète, fausse, ou à côté de la plaque".
Il est très désagréable de livrer des arguments sérieux, de répondre à des objections avec patience et intérêt, pour que nos pensées finissent par être taxées d'incompréhension et d'aberration lorsqu'elles n'entrent pas dans les catégories de notre cher spirit.

_________________
"Tu m'apprendras le chemin de vie, devant ta face, plénitude de joie, en ta droite, délices éternelles."
Psaume (16, 11)

http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 15:14

Novalis a écrit:
marc a écrit:

C'est charmant : Spirit décide si quelqu'un comprend quelque chose à la vie spirituelle... disons à sa vision de la vie spirituelle, parce qu'ici vous montrez bien à quel point votre point de vue est différent des évangiles.

Tout à fait d'accord, c'est pourquoi les discussions avec spirit ont tendance à me fatiguer ces derniers temps, .

Oui, effectivement, lorsqu'on est incapable de répondre à des questions bien précises, ça en devient fatiguant de réfléchir...

Vous n'avez visiblement aucune idée de ce que peut être un désir et de la place primordiale qu'il tient dans la personnalité humaine.

Novalis a écrit:

il semblerait qu'une vision différente de la sienne soit "incomplète, fausse, ou à côté de la plaque". .

Désolé, cher Novalis, mais je vais devoir vous secouer un peu: Chacun peut avoir sa vision des choses, mais si vous voulez vous en tenir à votre vision sans être capable de l'argumenter, ne venez pas discuter sur un forum. Contentez vous d'exposer votre vision et ne critiquez pas ceux qui ont une autre vision et qui savent l'argumenter.

Vous me parliez en son temps de faiblesse, de combat et de victoire car je refusais de discuter, la prochaine fois vous retournerez 7 fois la langue dans votre bouche avant d'écrire.

Novalis a écrit:

Il est très désagréable de livrer des arguments sérieux, de répondre à des objections avec patience et intérêt .

Vous n'avez jamais livré un seul argument. Vous vous contentez de dire que pour avoir la foi il suffit d'avoir la foi, que pour aimer il suffit d'aimer ou que pour désirer il suffit de désirer. Ayez l'humilité de reconnaitre que vous ne comprenez pas le fond réel de mes questions et que vous êtes incapable d'y répondre.

Désolé, mais il eut été préférable que vous vous absteniez de ce petit commentaire désobligeant.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 15:30

petero a écrit:
spirit a écrit:
Vous limitez malheureusement l'enseignement de Jésus aux évangiles. Ces derniers, lorsqu'ils sont correctement retranscrits et correctement interprétés, ne sont qu'une infime partie de la vérité. La parabole des talents n'est pas fausse, mais elle ne dit pas d'où viennent les talents. Qu'ils soient distribués au hasard ou qu'ils viennent d'une vie antérieure, le résultat est le même et la parabole demeure valable.

La Parole dit clairement d'où viennent les talents. Ils viennent d'un "homme de haute naissance parti pour région lointaine avec l'intention de revenir recevoir la royauté et de revenir". .

Cher Pierre, merci!

Vous me servez encore une fois sur un plateau un parole qui indique CLAIREMENT QUE LA RéINCARNATION EST UNE RéALITé. Je prends note de cet excellent argument. Smile
- L'homme de haute naissance c'est l'âme ou l'esprit.
- La région lointaine c'est la terre.
- Revenir recevoir la royauté c'est revenir au ciel.
- Le dernier "revenir" est vraiment le plus explicite. Il s'agit de repartir encore vers des régions lointaines, c'est à dire la terre.

petero a écrit:

Il est clair que c'est de Lui que Jésus parle et que c'est de son Esprit Saint, son propre bien, qu'il est question lorsqu'il parle de talents ; Esprit Saint communiquant ses dons pour la construction du Règne de Dieu.

C'est absolument faux. Les dons ne sont pas "communiqués", comme vous dites, sinon nous aurions tous des dons positifs et complémentaires. Ces dons sont à disposition et doivent être conquis. Leur présence indique qu'ils proviennent d'une conquête antérieure plus lointaine.

petero a écrit:

Citation :
Il n'y a aucune raison que des dons comme la charité, l'Amour et la miséricorde soient donnés à certains pendant que d'autres ne reçoivent qu'égoïsme et méchanceté.

Les dons du Saint Esprit sont donnés à chacun, pour le bien commun de l'Eglise. On les reçoit lorsqu'on se convertit, lorsqu'on se tourne vers ce même Esprit, accueillant ses dons, pour être libéré de tout égoïsme, de toute méchanceté. .

Voilà la réponse classique que vous me servez régulièrement sur ce forum. Novalis pourra juger: "les dons sont donnés à tous, mais on les reçoit lorsqu'on se convertit, lorsqu'on se tourne vers ce même Esprit etc..."

Encore faut-il avoir le désir de se convertir et de se tourner vers cet esprit. Pour la nième fois, d'où vient le désir et pour quelle raison certains ont plaisir de se tourner vers l'esprit saint et d'autres non?

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche

avatar

Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 17:07

Citation :
Des voyous et des truands peuvent très bien être amis, en confiance et fidèles
manifestement, tu ne connaît pas le milieu. Mais cette appréciation débonnaire t'évite d'envisager la noirceur humaine : surtout, garde-la.

Citation :
Ces dons sont à disposition et doivent être conquis
Alors c'est plus des dons : un don, c'est donné d'un coté, et reçu de l'autre.
Appelle ça des conquons, par exemple ?

Citation :
Il n'y a aucune raison que des dons comme la charité, l'Amour et la miséricorde soient donnés à certains pendant que d'autres ne reçoivent qu'égoïsme et méchanceté.
Ce que tu cites ici ne sont pas des dons, mais des vertus : ça change tout quant à notre décision de les vivre, regarde la remarque qui suit...

Citation :
Pour la nième fois, d'où vient le désir et pour quelle raison certains ont plaisir de se tourner vers l'esprit saint et d'autres non?
Cette question réitérée pour la nième fois semble révéler que tu envisages tout sous l'angle du don, du désir et du plaisir : tout cela est bien passif...je te rappelle que nous avons une faculté humaine majeure -la volonté- articulée à notre liberté, et que la réponse à ta question inquiète est assez simple : chacun décide du comportement et de la vie qu'il va vivre. Nos orientations sont des choix VOLONTAIRES, pour ceux qui décident de vivre de cette façon ; c'est difficile à comprendre ?
Je t'accorde que certains ne semblent vivent que de stimuli et en réaction à des influences extérieures...
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 17:36

Mouche-Du-Coche a écrit:
Citation :
Pour la nième fois, d'où vient le désir et pour quelle raison certains ont plaisir de se tourner vers l'esprit saint et d'autres non?

Cette question réitérée pour la nième fois semble révéler que tu envisages tout sous l'angle du don, du désir et du plaisir : tout cela est bien passif...je te rappelle que nous avons une faculté humaine majeure -la volonté- articulée à notre liberté, et que la réponse à ta question inquiète est assez simple : chacun décide du comportement et de la vie qu'il va vivre. Nos orientations sont des CHOIX volontaires ; c'est difficile à comprendre ?

Bon, inutile que je réponde au début du message... Rolling Eyes

Le problème que vous ne semblez pas comprendre sur ce forum c'est que la volonté est lié au désir. A partir du moment ou on répond à un désir il n'y a plus une réelle liberté. La liberté n'est réelle que lorsqu'on décide de venir ici bas pour la première fois. C'est un choix que nous faisons pour acquérir la connaissance et la sagesse. Ensuite, lorsque le cycle terrestre commence, la liberté ne devient plus qu'illusion car elle est totalement conditionnée au désir et au plaisir.

En d'autres termes:
Nous aspirons tous au bonheur, la seule liberté que nous avons c'est le choix du chemin évolutif à emprunter pour arriver à cet objectif. Cela se fait en plusieurs étapes. Lorsque la décision de s'incarner a été prise, on entre dans l'illusion de notre personnalité car on croit avoir oublié ce que nous étions dans nos vies passées. Cela commence par l'assouvissements des désirs matériels pour arriver petit à petit aux désirs spirituels.

Je ne te demande même pas si c'est facile à comprendre, je sais que pour vous la compréhension est carrément impossible.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 19:20

spirit a écrit:
Vous me servez encore une fois sur un plateau un parole qui indique CLAIREMENT QUE LA RéINCARNATION EST UNE RéALITé. Je prends note de cet excellent argument. Smile
- L'homme de haute naissance c'est l'âme ou l'esprit.
- La région lointaine c'est la terre.
- Revenir recevoir la royauté c'est revenir au ciel.
- Le dernier "revenir" est vraiment le plus explicite. Il s'agit de repartir encore vers des régions lointaines, c'est à dire la terre.

cheers hourra Merci Spirit, enfin, grâce à vous, les paroles de Jésus vont devenir plus claire, grâce aux clés que vous venez de nous donner pour interpréter ses paraboles.

Donc, lorsque Jésus nous parle d'un homme de haute naissance, c'est de chaque âme qui s'incarne qu'il parle, donc de lui aussi.

Donc, chacun de nous, en tant qu'âme (ou esprit), avant de quitter le ciel pour venir s'incarner sur la terre pour y recevoir la royauté, fait appelé dix de ses serviteurs.

Première questions mon cher Spirit : "qui sont ces entités qui nous servent au ciel avant que nous nous incarnions ?"

Qu'est-ce donc que ces mines que notre âme confie à ces dix serviteurs avant de partir du ciel pour la terre ?

La parabole dit ensuite : "ses concitoyens le haissaient". Donc, au ciel, nous avons des concitoyens, des âmes qui sont comme nous, en attende de s'incarner. Mais pourquoi ces âmes concitoyennes nous haissent, ne veulent pas que l'on règne sur eux ?

Mais au fait, pourquoi, au ciel, serions-nous appeler à régner sur eux, alors que vous nous avez dit que c'est pour recevoir la royauté sur la terre que nous nous incarnions ?

J'ai hâtes que vous me donniez des éclaircissements.

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 19:32

petero a écrit:
...
J'ai hâtes que vous me donniez des éclaircissements.

Pierre

Very Happy Ha ben, qu'est-ce que vous voulez, faut pas sortir les phrases de leur contexte comme cela, voyons. Vous voyez bien qu'on peut faire dire n'importe quoi à ce qu'on veut. Puisque vous maîtrisez si bien les évangiles, j'attends que vous me donniez les textes exacts placés dans leur contexte, après on en discute. Smile

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 20:11

spirit a écrit:
Vous vous contentez de dire que pour avoir la foi il suffit d'avoir la foi, que pour aimer il suffit d'aimer ou que pour désirer il suffit de désirer.

Non, on n'a jamais dit cela. Pour avoir la foi, il faut commencer par attacher une valeur de vérité à ce que dise les Evangiles qui nous renvoient à Jésus qui nous invite à mettre notre confiance dans le témoignage de ceux qu'il a envoyé témoigner à la face des nations de sa Bonne Nouvelle.

Ensuite, il faut vouloir faire tout ce que Jésus demande à ceux qui mettent leur foi en lui, de faire. C'est s'ouvrir à l'oeuvre de l'Esprit Saint qui se donne à nous pour nous ouvrir toujours plus aux dons qu'il fait au Corps Mystique du Christ, l'Eglise, à commencer par tout ce qu'il communique par les sacrements.

Il ne suffit pas d'aimer pour aimer, il faut désirer aimer comme Jésus aime pour que l'Esprit, qui est l'Amour donné, en personne, nous transforme, comme le feu transforme en feu ce qu'il embrase de ses feux.

Pour désirer, il suffit de chercher à communier le plus intimement à Jésus par la prière et les sacrements, pour que les désirs de Jésus, doucement, deviennent nôtres.

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 20:15

spirit a écrit:
Puisque vous maîtrisez si bien les évangiles, j'attends que vous me donniez les textes exacts placés dans leur contexte, après on en discute. Smile

Spirit sunny

Bien volontier. J'ouvre un fil spécialement consacré à la paraboles des mines ou des talents.

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 22:35

petero a écrit:
spirit a écrit:
Vous vous contentez de dire que pour avoir la foi il suffit d'avoir la foi, que pour aimer il suffit d'aimer ou que pour désirer il suffit de désirer.

Non, on n'a jamais dit cela. Pour avoir la foi, il faut commencer par attacher une valeur de vérité à ce que dise les Evangiles...

Laughing Et vous croyez qu'en formulant vos phrases d'une autre façon vous avez dit autre chose? Comment faites-vous pour attacher une valeur de vérité à quelque chose si vous n'y croyez pas et que vous n'avez pas la foi? Vous êtes vraiment un comique dans votre genre, vous! Very Happy

petero a écrit:

Ensuite, il faut vouloir faire tout ce que Jésus demande à ceux qui mettent leur foi en lui, de faire.


Non non, vous n'avez jamais dit que pour avoir la foi il faut avoir la foi! Very Happy Et c'est quand que vous vous en rendrez compte?

petero a écrit:

Il ne suffit pas d'aimer pour aimer, il faut désirer aimer...

Il ne suffit pas d'aimer, il suffit de désirer aimer! Very Happy Donc, pour désirer il suffit de désirer!

c'est quoi ce que vous dites à part répéter la même chose en remplaçant les mots?

petero a écrit:

Pour désirer, il suffit de chercher...
Pierre

Et comment pouvez-vous chercher à communier sans désirer?

Ne vous rendez-vous donc pas compte que vous vous perdez dans un raisonnement circulaire qui n'a ni queue ni tête?

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Sam 13 Oct 2007, 23:38

spirit a écrit:
Comment faites-vous pour attacher une valeur de vérité à quelque chose si vous n'y croyez pas et que vous n'avez pas la foi?

Lorsque j'ai suivi le Christ, je ne le connaissais pas pleinement. J'ai accepté, lorsque je l'ai rencontré, de me lier d'amitié avec lui. Je me sentais bien avec lui ; lui faire une place dans ma vie, fut source d'un certain bonheur intérieur. Une relation amicale s'est alors installée. Je me suis alors engagé petit à petit, dans la foi en Lui.

Je ne savais pas, au départ, si je pouvais faire une totale confiance à ce qu'avaient écris les Evangélistes. Je n'avais de toute façon pas le moyen de vérifier. Je me devais alors prendre le risque de faire confiance, uniquement pour voir, pour découvrir.

Lorsqu'on avance sur une route qu'on ne connaît pas, avec une explication qu'on nous a donnée, on est bien obligé d'avancer sur cette route pour découvrir si on est bien sur le chemin qui nous est décris. On prend le risque pour découvrir.

Eh bien, pour la découvert de Jésus, c'est la même chose. On espère que le témoignage qu'ils ont donné est digne de confiance. On prend le risque de leur faire confiance ; de croire que c'est Jésus qui se révèle vraiment par eux, à nous ; qui nous montre le chemin qui conduit à Lui.

Si on attend d'être certain qu'ils ne se sont pas trompés pour nous engager sur le chemin que le Christ a ouvert, et que par eux il nous donne, alors on ne s'engagera sur ce chemin et on ne découvrira jamais si vraiment cela valait le coup de faire confiance à ces témoins envoyés par Jésus.

Le jour où mon épouse m'a dit, "je veux faire ton bonheur", pour pouvoir véfifier qu'elle était "vraie", je n'avais pas d'autre solution que lui permettre de me le démontrer. Je n'ai pas accepté de faire vie commune avec elle, parce que j'avais foi en ce qu'elle me disait, mais parce que j'ai bien voulu lui donner l'occasion de me prouver que je pouvais effectivement avoir foi en son désire de me rendre toujours heureux.

C'est en acceptant de suivre Jésus pour qu'il me démontre que tout ce qu'il m'avait fait dire par le témoignage des Apôtres rapportés par les Evangélistes, était vrai, que j'ai vraiment découvert que cela vallait le coup d'avoir pris le risque de faire confiance aux Evangélistes.

On peut prendre le risque de faire confiance, avant même d'avoir confiance.

Citation :
Et comment pouvez-vous chercher à communier sans désirer?

Désirer, c'est vouloir pour soi, c'est chercher pour son plaisir. Lorsque j'ai communié les premières fois, je ne l'ai pas fait parce que je le désirai, par intérêt ; je l'ai fait parce que Jésus m'avait révélé que c'est de cette manière là qu'il se communiquerait à moi pour faire mon bonheur intérieur. Ne sachant pas ce que c'était que ce bonheur intérieur, je ne pouvais désirer un tel bonheur. Mais puisque Jésus m'avait aussi révélé que seul ce bonheur qu'il me procurerait, comblerait ma soif de bonheur inscrite dans mon coeur, et ce au-delà de toute attente, alors j'ai voulu lui donner l'occasion de me faire vraiment don de ce bonheur. Comme j'ai voulu donner l'occasion à mon épouse de faire mon bonheur, ne sachant pas à l'avance quel serait ce bonheur qu'elle me procurerait en vivant avec moi toutes ces années.

Moi je crois qu'on peut communier sans vraiment désirer, mais tout simplement pour faire plaisir à celui qui désire se donner à moi, d'une manière tout à fait gratuite. C'est alors qu'il a fait naître en moi le désir de communier de plus en plus ; de me rapprocher le plus possible de Lui. Je crois que c'est lui, au fur et à mesure qu'il s'est donné à moi, qu'il a comblé ma soif de bonheur, a fait grandir en moi cette soif, l'ouvrant à l'infini de son Amour se donnant à moi.

Cordialement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 14 Oct 2007, 01:09

petero a écrit:
...

Je suis désolé, cher Pierre, mais vous pouvez écrire dix milles mots et des milliers de phrases, vous ne faites que dire la même chose. Ce n'est pas la quantité qui fera la qualité. Si vous avez suivi et aimé Jésus c'est parce qu'il vous a attiré. L'attirance procure le désir et le désir la volonté. Vous étiez prédisposé à cette rencontre. La preuve, votre fils qui a l'exemple de son père depuis sa naissance n'a pas eu la même attirance que vous.

Lorsqu'on ne connait rien on ne peut effectivement choisir mais, lorsqu'on connait, le choix est alors déterminé par notre attirance et notre désir intime. J'ai, pour ma part, toujours été attiré par la religion et la spiritualité. Après m'être intéressé au contenu de plusieurs religions, j'ai fait le choix qui correspondait à mon désir intime. C'est le choix que fait notre âme en fonction de sa capacité à discerner. Le discernement clair est également un don. Si l'esprit saint ne distribue pas à tous la faculté de discerner clairement, pourquoi voulez-vous ensuite que Dieu puisse en faire un quelconque reproche?

Cordialement
Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Novalis

avatar

Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 14 Oct 2007, 15:12

Citation :

Oui, effectivement, lorsqu'on est incapable de répondre à des questions bien précises, ça en devient fatiguant de réfléchir...

vous me demandiez pourquoi certains hommes étaient attirés par le mal et d'autres par le bien. Je vous ai répondu par monts et par vaux que l'attirance vers le bien venait de Dieu, donc que les hommes attirés vers le bien se laissaient influencer par Dieu, et que l'attirance vers le mal venait de la corruption du péché, donc que les hommes attirés vers le mal se laissaient séparés de Dieu. Cela ne vous a pas convenu, libre à vous.

Citation :

Vous n'avez visiblement aucune idée de ce que peut être un désir et de la place primordiale qu'il tient dans la personnalité humaine.

Comment voulez-vous que l'on discute avec ce genre de réflexion: je vous ai donné une centaine de messages à propos du désir et de ma vision du désir, et vous concluez cela! Cette absence d'argumentation de votre part n'a aucun intérêt.

Citation :
si vous voulez vous en tenir à votre vision sans être capable de l'argumenter, ne venez pas discuter sur un forum. Contentez vous d'exposer votre vision et ne critiquez pas ceux qui ont une autre vision et qui savent l'argumenter.

Il me semble qu'au cours des centaines de lignes que je vous ai écrit depuis que nous discutons, j'ai eu amplement le temps d'argumenter. Vous ne faîtes ici que confirme l'orgueil et le mépris qui vous caractérise et que vous n'aviez pas tout de suite révélé.

Citation :
Vous me parliez en son temps de faiblesse, de combat et de victoire car je refusais de discuter, la prochaine fois vous retournerez 7 fois la langue dans votre bouche avant d'écrire.

Pour ma part, je considère que vous avez complètement perdu le combat ces derniers temps: vous ne vous contentez plus que d'arguments ad hominem, en disant que je ne comprends rien, que je ne connais rien, que je suis incapable d'argumenter. Et bien dans ce cas, certes, je n'ai plus envie de discuter avec vous.

Citation :
Vous n'avez jamais livré un seul argument. Vous vous contentez de dire que pour avoir la foi il suffit d'avoir la foi, que pour aimer il suffit d'aimer ou que pour désirer il suffit de désirer. Ayez l'humilité de reconnaitre que vous ne comprenez pas le fond réel de mes questions et que vous êtes incapable d'y répondre.

Que dois-je penser de cette réduction et de cette simplification extrême que vous tirez de mes propos? J'en pense que vous êtes plus bête que je ne le pensais au début de nos conversations et que vous ne pouvez plus suivre quand la discussion devient trop poussée.

_________________
"Tu m'apprendras le chemin de vie, devant ta face, plénitude de joie, en ta droite, délices éternelles."
Psaume (16, 11)

http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
spirit



Messages : 2989
Inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   Dim 14 Oct 2007, 16:08

Novalis a écrit:
Citation :

Oui, effectivement, lorsqu'on est incapable de répondre à des questions bien précises, ça en devient fatiguant de réfléchir...

vous me demandiez pourquoi certains hommes étaient attirés par le mal et d'autres par le bien. Je vous ai répondu par monts et par vaux que l'attirance vers le bien venait de Dieu, donc que les hommes attirés vers le bien se laissaient influencer par Dieu, et que l'attirance vers le mal venait de la corruption du péché, donc que les hommes attirés vers le mal se laissaient séparés de Dieu. Cela ne vous a pas convenu, libre à vous.


Cher Novalis, je vous explique une dernière fois quelle est la question à laquelle j'attends que vous répondiez, après vous pourrez penser ce que vous voulez et me traiter de tout ce que vous voulez.

1- Vous me dites que l'attirance vers le bien vient de Dieu: JE VOUS AI Répondu maintes fois que NOUS SOMMES D'ACCORD!
2- Vous me dites que les hommes attirés vers le mal se laissaient séparer de Dieu. NOUS SOMMES éGALEMENT D'ACCORD (ou presque car, bien souvent, cette séparation est inconsciente).

LA QUESTION QUE JE VOUS POSE DEPUIS LE DéBUT DE CE FIL EST:
QU'EST-CE QUI FAIT QUE L'ON PUISSE ÊTRE ATTIRé PAR LE MAL PENDANT QUE D'AUTRES SONT ATTIRéS PAR LE BIEN.

Qu'est-ce qui procure en nous cette attirance!!?? S'il y a attirance il y a forcément conditionnement!! Ensuite, l'attirance procure le désir. Lorsqu'on satisfait un désir on se fait plaisir!

Donc, encore une fois:
Pourquoi certains devraient éprouver du plaisir en allant vers Dieu et d'autres de la répulsion?

Cher Novalis, il y a une réponse très précise à cela. Si vous n'y répondez pas c'est que vous ne le comprenez pas et, à ce stade de la discussion, je ne peux rien faire de plus!

Entre parenthèse, si vous ne m'aviez pas attaqué, je ne vous aurez pas attaqué, mais ce n'est pas bien méchant, ça vous a au moins contraint à réagir.

Spirit sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doctrine chrétienne et doctrine spirite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doctrine chrétienne et doctrine spirite
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Que font les TJ, dans la section chrétienne?
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Citations choisies de spiritualité chrétienne de Benoît XVI
» Foi chrétienne, fondamentalisme et islamophobie
» le catéchisme "frelaté" de la Frate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: