DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Mère Teresa et la "nuit de la foi".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Lun 27 Aoû 2007, 08:29

Entendu ce matin sur Europe 1:

"Des lettres secrètes de Mère Teresa à ses confesseurs montrent que, pendant 50 ans, elle a vécu dans une totale nuit de la foi.

Commentaire des journalistes:
Citation :
"Peut-on canoniser une sainte qui n'avait plus la foi ?"

Réponse: Le journaliste n'a aucune possibilité de comprendre la nature de crette épreuve particulière qu'on apopelle "la nuit de l'esprit" et qui consiste dans un vide intérieur absolu, une absence totale, non seulement de SENSATIONS venant de Dieu, mais de CERTITUDE CONFIANTE.

D'où vient cette épreuve ?


De Dieu seul. Pour sanctifier des personnes parfaitement détachées d'elles mêmes comme Marie, sainte Thérèse de l'Enfzant Jésus ou mère Teresa, il ne lui reste plus qu'UN BIEN à leur retirer: Celui pour qui elles ont tout donné, leur Ami = Dieu. Pour nous, hommes charnels, Dieu a des moyens beaucoup plus simples: oil retire à l'avare son or, à la femme vaniteuse sa beauté, à l'homme d'affaire son activité. Mais pour une sainte, on ne peut retirer QUE DIEU.

Le but de cette épreuve:

Transformer leur coeur à elles aussi en un coeur brisé, condition NÉCESSAIRE à leur entrée future dans la Vision béatifique. C'estr donc la croix des saints, comme le Christ le montre à la croix:
Citation :
"Mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ?"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Lun 27 Aoû 2007, 08:55

Bien dit... mais comme Notre Mère bénie n'a pas connu cette "nuit de l'esprit"... ne serait-elle pas "Sainte" ?

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Lun 27 Aoû 2007, 09:44

Philos a écrit:
Bien dit... mais comme Notre Mère bénie n'a pas connu cette "nuit de l'esprit"... ne serait-elle pas "Sainte" ?

Rolling Eyes

Vous voulez dire la Vierge Marie?

Je crois que JAMAIS une femme au monde n'a connu une nuit aussi profonde.

D'où le fait ANORMAL, pour l'Immaciulée Conception, d'être morte.

Dans ce conte, voici comment je vois ce qui lui est arrivé.


http://eschatologie.free.fr/histoires/heuremort/5mortdeMarie.htm


Je crois que l'expérience, tôt ou tard, du désespoir, est la marque de l'homme car;:
Citation :
"Nul ne peut voir Dieu sans mourir
(intérieurement s'entend).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Lun 27 Aoû 2007, 13:52

....
Revenir en haut Aller en bas
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Lun 27 Aoû 2007, 14:05

j'ai lu... c'est très beau et très profond... MAIS...

1/ Marie est Immaculée Conception... Nouvelle Eve... dépourvue du péché originel... ses rapports avec Dieu-Trinité se rapprochent (en bien supérieur) de ceux que l'on peut voir au jardin d'Eden...

2/ "Je suis Celle qui est dans la divine Trinité..." dit-Elle lors de son apparition à Rome (Trois fontaines)...

3/ Maria Valtorta décrit non pas une mort de "séparation/déchéances/privation de l'Epoux...", mais une "union/élan d'amour" plus vive encore... l'âme étant littéralement aspirée au Ciel... et le corps bien obligé de suivre...

4/ Ton raisonnement basé sur l'Humilité se tient à coup sur pour nous... mais Elle... est DEJA, de son VIVANT... au sommet de l'humilité, elle n'a plus de marche à monter... Elle se connait (union total de volonté) et Elle connait son Dieu-Père-Fils-Epoux... Il est sa vie propre...

5/ Ton conte laisserait penser qu'Elle ne goutait plus Jésus-Eucharistie... Sa Foi (au sommet également), son Epoux et ses dons... et son Fils en Elle... ne pouvait que se donner totalement à Elle...

6/ "La doctrine de St Bonaventure est tout entière un appel à la contemplation et à l'extase... tous étaient appellés... c'est l'appel universel à la vie mystique la plus haute (gaston bardet pour tout ame...)... il eur est advins que leur ame doit partit du corps... (Henry Harphuis 1477)... et par ainsi viennent à s'écouleur en Dieu..."

Bref... je doute... c'est grave Docteur ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Lun 27 Aoû 2007, 18:39

j'ai lu... c'est très beau et très profond... MAIS...

Vous avez lu mes ..... Smile ?

C'était trop personnel. Prise de remords, j'ai effacé.

Nous ne pouvons plus supprimer un message même s'il se trouve le dernier posté.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Lun 27 Aoû 2007, 20:32

Philos a écrit:


4/ Ton raisonnement basé sur l'Humilité se tient à coup sur pour nous... mais Elle... est DEJA, de son VIVANT... au sommet de l'humilité, elle n'a plus de marche à monter... Elle se connait (union total de volonté) et Elle connait son Dieu-Père-Fils-Epoux... Il est sa vie propre...

Cher Philos, si même le Christ, qui est sans péché, à appris quelquechose de sa souffrance, alors imaginez Marie.

Regardez ce que l'auteur de cette épître écrit sur Jésus:
Citation :

Hébreux 5, 7 C'est lui qui, aux jours de sa chair, ayant présenté, avec une violente clameur et des larmes, des implorations et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé en raison de sa piété,
Hébreux 5, 8 tout Fils qu'il était, apprit, de ce qu'il souffrit, l'obéissance;


Marie avait appris à la croix et le samedi Saint, davantage que l'humilité: LA KENOSE.

Mais Dieu savait qu'il pouvait lui demander plus encore. Or, Dieu donne sa vision béatifique à la mesure de cette blessure du coeur transpercé.

Citation :
5/ Ton conte laisserait penser qu'Elle ne goutait plus Jésus-Eucharistie... Sa Foi (au sommet également), son Epoux et ses dons... et son Fils en Elle... ne pouvait que se donner totalement à Elle...

C'est ce qu'on pense souvent et c'est très vrai à certaines étapes de la vie spirituelle.

Mais lorsque vient la "nuit de l'esprit", c'est une autre dimension, celle qui conduit à la mort totale de toutes ses dernières illusions.

Citation :
6/ "La doctrine de St Bonaventure est tout entière un appel à la contemplation et à l'extase... tous étaient appellés... c'est l'appel universel à la vie mystique la plus haute (gaston bardet pour tout ame...)... il eur est advins que leur ame doit partit du corps... (Henry Harphuis 1477)... et par ainsi viennent à s'écouleur en Dieu..."

Il a raison. L'union à Dieu est le but ultime. Mais s'il n'est pas docteur mystique de l'Eglise comme sainte Thérèse d'Avila, c'est qu'il n'a pas assez exprimé le chemin de mort à soi-même par où passe, tôt ou tard, cette union à Dieu.:

"Ce n'est plus moi qui vit", dit saint Paul.

Puis je vous mettre une petit résumé des sept demeures que décrit sainte Thérèse d'Avila ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Lun 27 Aoû 2007, 21:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Entendu ce matin sur Europe 1:

"Des lettres secrètes de Mère Teresa à ses confesseurs montrent que, pendant 50 ans, elle a vécu dans une totale nuit de la foi.

Commentaire des journalistes:
Citation :
"Peut-on canoniser une sainte qui n'avait plus la foi ?"

Réponse: Le journaliste n'a aucune possibilité de comprendre la nature de crette épreuve particulière qu'on apopelle "la nuit de l'esprit" et qui consiste dans un vide intérieur absolu, une absence totale, non seulement de SENSATIONS venant de Dieu, mais de CERTITUDE CONFIANTE.

D'où vient cette épreuve ?


De Dieu seul. Pour sanctifier des personnes parfaitement détachées d'elles mêmes comme Marie, sainte Thérèse de l'Enfzant Jésus ou mère Teresa, il ne lui reste plus qu'UN BIEN à leur retirer: Celui pour qui elles ont tout donné, leur Ami = Dieu. Pour nous, hommes charnels, Dieu a des moyens beaucoup plus simples: oil retire à l'avare son or, à la femme vaniteuse sa beauté, à l'homme d'affaire son activité. Mais pour une sainte, on ne peut retirer QUE DIEU.

Le but de cette épreuve:

Transformer leur coeur à elles aussi en un coeur brisé, condition NÉCESSAIRE à leur entrée future dans la Vision béatifique. C'estr donc la croix des saints, comme le Christ le montre à la croix:
Citation :
"Mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ?"


Très juste Cher Arnaud à celle ou celui qui a tout donné : on retire leur Bien le plus précieux c-à-d DIEU ! Je pense que c'est la croix la plus terrible à supporter. Mais après quel bonheur sunny
Revenir en haut Aller en bas
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mar 28 Aoû 2007, 16:45

Arnaud, une chose (importante) me gêne et me questionne...

Marie est-elle passée par les 7 demeures du Château... et donc par la nuit... Elle qui était toujours "pleine de graces"... dont l'âme exalte le Sgr... dont l'Esprit exulte en Dieu-sauveur...

Autrement dit: est-elle "montée en sainteté" ????

Je ne pense pas... l'union avec Dieu a été total, avant l'incarnation, durant le Sacrifice de son Fils, et même après sa montée au Ciel...

Elle s'unit-obéit-répare... mais ne grandit pas aux yeux de Dieu... (étant déjà au sommet)
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mar 28 Aoû 2007, 17:02

Citation :
De Dieu seul. Pour sanctifier des personnes parfaitement détachées d'elles mêmes comme Marie, sainte Thérèse de l'Enfzant Jésus ou mère Teresa, il ne lui reste plus qu'UN BIEN à leur retirer: Celui pour qui elles ont tout donné, leur Ami = Dieu

Citation :
Pour nous, hommes charnels, Dieu a des moyens beaucoup plus simples: oil retire à l'avare son or, à la femme vaniteuse sa beauté, à l'homme d'affaire son activité.

bon si vous le dites...

ainsi y'aurait les hommes charnel et d'autres non. mais dites-moi alors les autres, ce sont des hommes-anges alors ?? Smile bon... notre cher manichéisme ne nous quitte pas je vois.

et donc un "homme charnel" ne peut pas avoir de nuit de la foi, lui ? car Dieu ne va pas lui faire une telle épreuve, dans sa bonté.

c'est ça ?

si c'est ça je comprends quand même que les journalistes ne peuvent pas comprendre Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mar 28 Aoû 2007, 17:36

Philos a écrit:
Arnaud, une chose (importante) me gêne et me questionne...

Marie est-elle passée par les 7 demeures du Château... et donc par la nuit... Elle qui était toujours "pleine de graces"... dont l'âme exalte le Sgr... dont l'Esprit exulte en Dieu-sauveur...

Autrement dit: est-elle "montée en sainteté" ????

Je ne pense pas... l'union avec Dieu a été total, avant l'incarnation, durant le Sacrifice de son Fils, et même après sa montée au Ciel...

Elle s'unit-obéit-répare... mais ne grandit pas aux yeux de Dieu... (étant déjà au sommet)

Cher Philos,

Si Jésus lui-même est passé de sainteté en sainteté, jusque dans sa croix, Marie aussi.

Et c'est simple à comprendre:

- Sa sainteté de nourrisson est celle d'une innocente.

- Après sa première tentation par Lucifer, elle avait la sainteté d'une adulte, forte déterminée pour Dieu.

- Après la mort de son fils, elle avait la sainteté d'un coeur brisé.

- Après son temps d'attente avant son assomption, elle était morte intérieurement de l'attente d'un amour caché.

A chaque fois, vous remarquez chez elle une croissance dans l'expérience de la KENOSE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mar 28 Aoû 2007, 17:42

Citation :
Le Petit Prince a écrit:
[

et donc un "homme charnel" ne peut pas avoir de nuit de la foi, lui ? car Dieu ne va pas lui faire une telle épreuve, dans sa bonté.

Un homme charnel met son coeur dans une chose de la terre, parfois légitime.

Il peut donc connaître le désespoir lorsqu'il perd son trésor.


Un homme spirituel met son coeur dans un trésor spirituel. Il connaît donc le désespoir lorsqu'il perd son trésor spirituel.

Et, pour l'un comme pour l'autre, il peut en ressortir avec "un coeur brisé, un esprit humilié", ce qui est un pas vers le salut éternel.


Lequel est le plus dur? Je pense que la souffrance de l'homme charnel va plus loin, car rien de vivant ne reste en lui lorsqu'on lui prend ce qui fait sa vie.

L'homme spirituel garde toujours, dans le tréfonds de l'âme, un petit coin de paix.

c'est ça ?

si c'est ça je comprends quand même que les journalistes ne peuvent pas comprendre Smile

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mar 28 Aoû 2007, 22:38

ne pensez-vous pas que c'est séparer l'inséparable ?

pour quelles raison séparer vous les sortes d'être humains, les charnels et les spirituels ??

les spirituels sont ceux qui se donnent à Dieu, comme les prêtres, et les charnels ceux qui se marietn ?
non, je pense pas que vous vouliez insinué cela.

alors pensez-vous vraiment qu'une telle frontière que vous erriger existe ?
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 07:40

Si votre bien suprême est l'argent, ou le sexe, vous être un être charnel.

Si votre bien suprême est une personne (homme ou Dieu), vous êtes un être spirituel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 07:55

Pour moi, ce que fit Mère Thérésa importe plus que ce qu'elle avait en téte. Son dévouement exeptionnel pour aider les défavorisés en fait, à mon sens, une " sainte ".
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 08:03

Toniov a écrit:
Pour moi, ce que fit Mère Thérésa importe plus que ce qu'elle avait en téte. Son dévouement exeptionnel pour aider les défavorisés en fait, à mon sens, une " sainte ".
EH bien, pour moi, c'est tout l'inverse.
Elle aurait pu échouer dans tout ce qu'elle entreprit pour aider les pauvres, c'est ce qui se passait dans sa tete qui en fait une sainte.

Car les actions révèlent la sainteté de l'esprit, et la sainteté de l'esprit révèle celle du coeur.
L'amour, voilà ce qui fait un(e) saint(e).
Les actions n'en sont que les conséquences.


Dernière édition par le Mer 29 Aoû 2007, 08:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 08:16

Cher Toniov,

Ce qui fait d'elle une grande sainte, c('est qu'elle a servi fidèlement le Seigneur alors qu'il lui avait retiré toute consolation, y compris la certitude de sa foi et le don de sa présence.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 08:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Toniov,

Ce qui fait d'elle une grande sainte, c('est qu'elle a servi fidèlement le Seigneur alors qu'il lui avait retiré toute consolation, y compris la certitude de sa foi et le don de sa présence.

J'ose avouer Embarassed : je ne sais pas comment j'aurais réagi.

C'est vraiment une très grande sainte que le Seigneur nous a donnée.

Peut-être ce qui l'a soutenue c'est le souvenir des merveilles du Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 11:23

Elise a écrit:


Peut-être ce qui l'a soutenue c'est le souvenir des merveilles du Seigneur.

Certainement. Car la grâce (qui est un amour) suit la nature.

Ainsi voit-on dans certains mariages d'amour où l'un des deux devient grabataire, l'autre conjoint s'occuper fidèlement de lui, y sacrifiant toute leur vie.

Et souvent, il reste l'appui du souvenir des merveilles des premières années du bonheur.

Mère Teresa n'oublia jamais son Seigneur, dans la plus horrible des nuits.

Sainte Thérèse d4avila vécut la même chose.

Elle disait: "Aucune femme ne supporterait ce que tu me fais en ce moment."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 12:06

Cher Arnaud, je vous suis reconnaissant pour vos paroles. Depuis toujours j'ai aimé Mère Teresa, je la prie souvent et j'espère vivement qu'elle sera bientôt canonisée. J'avais lu dans une courte biographie cette épreuve spirituelle. Cependant j'étais loin de me douter combien cette nuit de la foi était terrible.

Je crois que tous les saints ont souffert, et que, plus l'on s'approche de Dieu, plus l'âme est en proie à des tentations, des doutes, des tribulations. Cela ne pourra qu'augmenter mon admiration pour Mère Teresa, parce que j'avoue que moi-même, bien que je ne sois pas saint, j'ai souvent beaucoup de mal à ressentir la présence de Dieu dans ma vie, et cela depuis déjà bientôt trois ans.

Si je ne me trompe, il me semble que saint François d'Assise a vécu la même épreuve que Mère Teresa.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 12:13

Théophane a écrit:
Cher Arnaud, je vous suis reconnaissant pour vos paroles. Depuis toujours j'ai aimé Mère Teresa, je la prie souvent et j'espère vivement qu'elle sera bientôt canonisée. J'avais lu dans une courte biographie cette épreuve spirituelle. Cependant j'étais loin de me douter combien cette nuit de la foi était terrible.

Et il faut absolument comprendre la raison théologique de ces souffrances:

"Nul ne peut voir Dieu sans mourir (intérieurement)".

La cause en est donc TRINITAIRE et POUR TOUS, tôt ou tard, en ce monde ou dans l'autre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 13:13

Citation :
Marie est-elle passée par les 7 demeures du Château... et donc par la nuit... Elle qui était toujours "pleine de graces"... dont l'âme exalte le Sgr... dont l'Esprit exulte en Dieu-sauveur...

Autrement dit: est-elle "montée en sainteté" ????

Arnaud tu n'as pas répondu aux questions Mr. Green

Je ne suis ni philosophe ni théologien... je m'explique comme je peux... il me semble qu'il faut faire la différence entre "l'être" et "le faire/action"...

Marie est toute Sainte et "maxi-Humble" dès le début, dès sa naissance et pour toujours... mais Elle a à vivre sa "charge pastorale"/à porter sa croix/ à Corédempter... tout au long d'une vie... avec des épreuves différentes, plus ou moins importantes, des détachements... qui NE LA FONT PAS GRANDIR PLUS... mais simplement, si j'ose: "Elle fait le job" (c'est limite trivial, qu'Elle me pardonne !!! mais ça parle)

Le Fiat de Marie/adhésion de volonté est instantané, total, au delà du temps... ses conséquences ont besoin de 55/60 ans pour se dérouler

Pour Jésus... c'est pareil... le sommet de sa KENOSE c'est l'incarnation... ensuite... il suit le "programme de la Croix"... mais ne gagne rien, ne s'améliore en rien, ne grandit en rien...

Pour nous c'est tout le contraire... le chemin de Vie/Croix nous demande une adhésion de plus en plus grande à la VOLONTE du PERE

Merci de tes commentaires
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 14:20

Comment est-ce tolérable de passer toute sa vie dans la souffrance ?...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 15:23

Citation :
Pour nous c'est tout le contraire... le chemin de Vie/Croix nous demande une adhésion de plus en plus grande à la VOLONTE du PERE

disons c'est ainsi que vous (vous-même, l'Eglise, le christianisme, etc.) l'interprétez.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 15:56

Citation :
Comment est-ce tolérable de passer toute sa vie dans la souffrance ?...

C'est à cause de l'amour de frères... et de ceux qui disent cela:

Citation :
disons c'est ainsi que vous (vous-même, l'Eglise, le christianisme, etc.) l'interprétez.

C'est la "folie de la Croix"... (chacun à sa mesure)... mais le disciple n'est pas au dessus du Maitre et Jésus nous dit "Je suis le chemin, la vérité et la vie..." ce chemin passe TOUJOURS par la croix Rédemptrice pour lui,

co ou "intra" rédemptrice pour ceux qui l'aime
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 16:09

Philos a écrit:
Citation :
Comment est-ce tolérable de passer toute sa vie dans la souffrance ?...

C'est à cause de l'amour de frères... et de ceux qui disent cela:

Citation :
disons c'est ainsi que vous (vous-même, l'Eglise, le christianisme, etc.) l'interprétez.

C'est la "folie de la Croix"... (chacun à sa mesure)... mais le disciple n'est pas au dessus du Maitre et Jésus nous dit "Je suis le chemin, la vérité et la vie..." ce chemin passe TOUJOURS par la croix Rédemptrice pour lui,

co ou "intra" rédemptrice pour ceux qui l'aime

c'est une question d'interprétation et de conceptualisation:

est-ce que la métaphore du chemin signifie forcément que nous devons avoir :

"une adhésion de plus en plus grande à la VOLONTE du PERE"

c'est notre conception rationnelle et grecque qui nous dit que l'adhésion de l'amour est à l'image d'un examen où il faut avoir le plus possible de points, augmenter son capital pour s'approcher de Dieu, tout au long de la vie. je crois pas que le Christ faisait appel à cette metaphore en disant: "Je suis le chemin, la vérité et la vie..."

le chemin la vérité et la vie impliquent certes une idée de développement. mais je vois pas en quoi ce développement doit forcément êre quantitatif (du plus petit au plus grand, du moins bon au meilleur, du plus charnel au plus spirituel, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 16:47

Un article du monde :


Citation :
Mère Teresa, qui pourrait être canonisée, a souffert dans sa foi tout au long de sa vie et même douté de l'existence de Dieu, selon de nouvelles lettres qui viennent d'être rendues publiques.

"Jésus a un amour tout particulier pour vous. Pour moi, le silence et le vide sont si importants que je regarde et ne vois pas, que j'écoute et n'entends pas", avait-elle écrit en 1979 à un confident, le pasteur Michael Van Der Peet.

Les lettres, que Mère Teresa voulait voir détruites pour certaines, paraîtront dans "Mother Teresa: Come Be My Light" (Mère Teresa: viens, sois ma lumière), qui doit être publié la semaine prochaine, dix ans après sa mort.

Des extraits de ce livre sont publiés dans la dernière édition du magazine américain Time.

Dans plus de 40 lettres rédigées au cours de 66 années, la religieuse catholique d'origine albanaise qui s'est consacrée à l'aide aux pauvres et aux mourants dans les bidonvilles de Calcutta en Inde, écrit sur "l'obscurité", la "solitude" et la "torture" qu'elle traverse.

"Où est ma foi -- tout au fond de moi, où il n'y a rien d'autre que le vide et l'obscurité -- mon Dieu -- que cette souffrance inconnue est douloureuse -- je n'ai pas la foi", a-t-elle écrit dans une lettre non-datée adressée à Jésus.

"S'il y a un Dieu -- s'il vous plaît pardonnez-moi -- quand j'essaie de me tourner vers le Paradis -- il y a un tel vide coupable..."

"J'appelle, je m'agrippe, j'en veux -- et il n'y a personne pour répondre -- personne à qui m'accrocher, non, personne -- seule".

Mère Teresa a eu des visions, des appels du Christ. Au cours de l'une d'elles, elle a parlé à Jésus crucifié sur sa croix.

Mais les lettres révèlent qu'à part un bref répit, la religieuse vêtue de son sari blanc bordé de bleu a passé la plupart des dernières 50 années de sa vie à douter de l'existence de Dieu, en contradiction avec le visage qu'elle affichait en public.

"Le sourire", a-t-elle écrit dans une lettre, est "un masque".

Dans une autre lettre, écrite en 1959, elle a écrit: "Si Dieu n'existe pas -- il ne peut pas y avoir d'âme -- s'il n'y a pas d'âme alors Jésus -- toi non plus tu n'existes pas".

Le Père Brian Kolodiejchuk, qui a compilé les lettres et édite le livre, est membre de la congrégation des Missionnaires de la Charité, fondée par Mère Teresa, et était chargé de la mobilisation pour obtenir sa canonisation.

Elle a été béatifiée en 2003, l'étape qui précède le rang de Sainte.

"Je n'ai jamais lu la vie d'un Saint où le Saint vivait dans une obscurité spirituelle si intense. Personne ne savait qu'elle était aussi tourmentée", a confié Kolodiejchuk au magazine Time.

"J'ai lu une lettre aux soeurs (des Missionnaires de la Charité) et elles en sont restées bouches bées. Cela va donner une nouvelle dimension à la perception que les gens avaient d'elle", a-t-il ajouté.

Mère Teresa, prix Nobel de la Paix 1979 qui possédait la nationalité indienne, a été béatifiée six ans après sa mort, en 1997, permettant l'ouverture de sa cause de canonisation.

En 1962, la religieuse écrivait: "Si un jour, je deviens une Sainte -- je serai sûrement celle des +ténèbres+, je serai continuellement absente du Paradis"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 16:47

heu j'ai écrit: "le chemin de Vie/Croix"

Un bébé devient... adulte...
La vie implique un développement/croissance... ?
L'amour pour son époux/se/enfants... connait une croissance à la mesure de la connaissance de l'autre... de même pour l'amour entre ses enfants et Dieu

le développement est quantitatif: plus de temps pour prier (relation à Dieu), pour pratiquer la charité/apostolat, pour se donner aux autres...
et qualititatif: plus de profondeur, de détachement... d'humilité si chère à Arnaud

quand à l'adhésion à la volonté du Père... je l'espère meilleur aujourd'hui qu'il y a 1 mois ou 1 an...

N'aurais-tu pas "peur" d'être "pesé/quantifié/échantillonné/jugé" ??? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 17:27

Philos a écrit:
heu j'ai écrit: "le chemin de Vie/Croix"

Un bébé devient... adulte...
La vie implique un développement/croissance... ?
L'amour pour son époux/se/enfants... connait une croissance à la mesure de la connaissance de l'autre... de même pour l'amour entre ses enfants et Dieu

ainsi Marie a aussi dû être "victime" de ce développement de la vie, ou alors dès son berceau était-elle totalement connaissante du Père ?

quant à l'amour qui augmenterait en parallèle à l'augmentation des connaissance que l'on a de la personne (ou de Dieu), j'avoue que j'ai de la peine à l'envisager.
Je ne crois pas que dans 20ans j'aimerai plus que maintenant mon amoureuse. Certes mon amour et notre relation se sera développée, mais là encore, la notion de plus (profonde, vraie, etc.) ou de meilleur ne me parle pas vraiment. Notre amour sera différent, il aura changé ou plutôt que changer, il aura pris telle voie pour se développer. Cette voie où il en sera dans 20ans ne sera ni mieux, ni plus connaissante, ni plus profonde que la voie où nous en sommes maintenant. Elle sera autre, tout simplement.

Citation :
le développement est quantitatif: plus de temps pour prier (relation à Dieu), pour pratiquer la charité/apostolat, pour se donner aux autres...
l'amour est au-delà du temps et des limites de la matière. notre adhésion spirituelle est donc elle aussi bien au-delà des contingences matérielles. On peut se donner aux autres et donc à Dieu à n'importe quel moment. C'est tout simplement impossible à quantifier. Certains aiment à quantifier tout cela, à mettre des étiquettes: il y a les charnels, ceux qui mettent leur confiance totale en l'argent au pouvoir matériel, et les autres, ceux qui mettent toute leur confiance aux valeurs immatérielles. Comme si tout cela était discernable par notre raison, comme si une valeur immatérelle pouvait être discernable avec des mots et quantifiées pour séparer les personnes entre elles.

Citation :
et qualititatif: plus de profondeur, de détachement... d'humilité si chère à Arnaud

il semble que vous soyez comme arnaud et apréciez les séparations, par exemple quantitatif/qualitatif... Ne vous êtes-vous jamais dit que peut-être cette séparation provenait davantage de notre cerveau rationnel qui pense bien souvent trop, et donc de manière binaire ? Croyez vous que l'Esprit, Dieu, le spirituel soient réellement transcriptibles dans ces conceptions binaires (par ex. quantitatif/qualitatif, charnel/spirituel, etc.) ?? Ne trouvez vous pas que c'est plutôt les restreindre ?

On dit souvent le pélerinage le plus difficile/long c'est de passer de la tête au coeur. Je crois que c'est parce qu'on est tellement habituer à penser, de manière rationnelle, que l'on se réduit bien souvent à ces séparations binaires qui n'ont tellement aucun lien avec le réel......

Citation :
quand à l'adhésion à la volonté du Père... je l'espère meilleur aujourd'hui qu'il y a 1 mois ou 1 an...

j'espère pour vous aussi. imaginez qu'elle soit "moins bonne" qu'avant...... aie aie aie hein ? il faudrait rendre des comptes au bon Dieu après ... mhh...

Citation :
N'aurais-tu pas "peur" d'être "pesé/quantifié/échantillonné/jugé" ??? Mr.Red

comment pourrais-je craindre cet anthropomorphisme que vous stigmatisé par vos propos ?? c'est la matière qui pèse, quantifie, échantillonne. Le matériel lié au spirituel, lui gagne à non pas à se détacher de ces contingences mais à ne pas les laisser prendre toute la place et à se laisser guider par les valeurs du sprituel, qui passent largement au-dessus de ces séparations binaires.

Vous voulez faire de Dieu un grand comptable, qui quantifie notre comportement, réduisant notre vie à une sorte d'examen ou il faudrait s'améliorer à chaque instant ??

Libre à vous, perso je crois bien plutôt que c'est cette perception là qui fait se culpabiliser les gens et leur fait craindre la mort, la faute, l'imperfection.

Tel un Ricoeur qui dit à l'aube de sa mort que les 2 choses les plus difficiles dans la vie sont 1. accepter de ne pas être immortel 2. accepter de ne pas être aimé de toute le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 18:15

Théophane a écrit:
Comment est-ce tolérable de passer toute sa vie dans la souffrance ?...

Cher Théphane, cela arrive parfois pour certaines personnes.

Mais Jésus et Marie ont eu, avant la venue de "l'heure", de vrais moments de joie.

C'est le cas de la plupart des homme: la joie précède la peine, et la peine prépare la gloire, comme dans le Rosaire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 18:22

Philos a écrit:
Citation :
Marie est-elle passée par les 7 demeures du Château... et donc par la nuit... Elle qui était toujours "pleine de graces"... dont l'âme exalte le Sgr... dont l'Esprit exulte en Dieu-sauveur...

Autrement dit: est-elle "montée en sainteté" ????

Arnaud tu n'as pas répondu aux questions Mr. Green

Je ne suis ni philosophe ni théologien... je m'explique comme je peux... il me semble qu'il faut faire la différence entre "l'être" et "le faire/action"...

Marie est toute Sainte et "maxi-Humble" dès le début, dès sa naissance et pour toujours... mais Elle a à vivre sa "charge pastorale"/à porter sa croix/ à Corédempter... tout au long d'une vie... avec des épreuves différentes, plus ou moins importantes, des détachements... qui NE LA FONT PAS GRANDIR PLUS... mais simplement, si j'ose: "Elle fait le job" (c'est limite trivial, qu'Elle me pardonne !!! mais ça parle)

Le Fiat de Marie/adhésion de volonté est instantané, total, au delà du temps... ses conséquences ont besoin de 55/60 ans pour se dérouler



Pour nous c'est tout le contraire... le chemin de Vie/Croix nous demande une adhésion de plus en plus grande à la VOLONTE du PERE

Merci de tes commentaires

Cher Philos, Marie comme jésus sont humbles dès le départ. C'est vrai.

Ils considèrent vraiment les autres comme plus précieux qu'eux-mêmes.

Mais attention: Cette humilité là n'est pas le sommet de l'humilité.

Il existe une sorte d'humilité que SEULE L'EXPERIENCE DE LA SOUFFRANCE appelée "désepoir", donne.

Cette humilité s'appelle "kénose".

Elle laisse derrière elle un homme brisé, sans aucune sorte d'illusion sur soi, un pauvre total, ayant vécu une mort de l'âme.

Et il arrive que Dieu nous fasse passer par une telle épreuve en cette vie.

Souvent, comme on n'y est pas prpêts et qu'on se suiciderait certainement, il ne nous le demande qu'après cette vie.

Son But:
LA VISION BÉATIFIQUE pour nous. Il peut ainsi nous la donner car notre coeur Y EST ADAPTE.


Citation :
Pour Jésus... c'est pareil... le sommet de sa KENOSE c'est l'incarnation... ensuite... il suit le "programme de la Croix"... mais ne gagne rien, ne s'améliore en rien, ne grandit en rien...

Dieu, en ce qui le concerne, ne change pas: il est pas essence Kénose trinitaire.

Mais l'humanité du Verbe a terriblement appris par sa passion.

Citation :
Hébreux 5, 7 C'est lui qui, aux jours de sa chair, ayant présenté, avec une violente clameur et des larmes, des implorations et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé en raison de sa piété,
Hébreux 5, 8 tout Fils qu'il était, apprit, de ce qu'il souffrit, l'obéissance;

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 18:53

J'ai lu dans un autre post que la KENOSE ne s'appliquait qu'à Dieu...

pour Marie je comprend mieux la chose en comparant sa capacité à aimer Dieu à un bol... au début de sa vie, avant l'incarnation, il était "pleine de Dieu/graces"... et les souffrances de la CoRédemption... l'ont dilaté jusqu'à contenir plus de grâces pour tous ses enfants...

cette façon de voir permet de garder les 2 choses en même temps: sainteté/union à Dieu toujours au top... mais capacité de CoRédemption qui croit jusqu'à la Co-Immolation...

Ma lecture de cette après-midi des textes de "Conchita", très dévote à la "solidad" de Marie après l'ascension vont dans ce sens et donc aussi dans ton sens 8)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 19:23

Arnaud Dumouch a écrit:
Théophane a écrit:
Cher Arnaud, je vous suis reconnaissant pour vos paroles. Depuis toujours j'ai aimé Mère Teresa, je la prie souvent et j'espère vivement qu'elle sera bientôt canonisée. J'avais lu dans une courte biographie cette épreuve spirituelle. Cependant j'étais loin de me douter combien cette nuit de la foi était terrible.

Et il faut absolument comprendre la raison théologique de ces souffrances:

"Nul ne peut voir Dieu sans mourir (intérieurement)".

La cause en est donc TRINITAIRE et POUR TOUS, tôt ou tard, en ce monde ou dans l'autre.

Cher Arnaud,

Est ce que je comprends bien ? affraid

Celà arrivera alors à chacun de nous une 'nuit de la foi' peut-être espérons le plus courte pour les plus petits comme moi enfin j'espère scratch puisque nous sommes tous appelés à la sainteté.

Je me sens un peu lâche d'avoir peur de cela.

Est ce normal d'avoir peur ? pourtant s'Il me la donne il faudra bien que j'accepte, pas moyen de faire autrement !

Je pense que la foi reste intacte puisque Thérèse d'Avila selon ce que je lis dit : qu'est ce que tu me fais là ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 19:36

Chère Elise, il faut FUIR cette épreuve.

Même le Christ l'a fuie au jardin des Oliviers:

"Père, si c'est possible..."



Mais il faut croire que Dieu et Marie prendront en main l'éducation de notre coeur au mieux: Par Marie avec douceur, par Jésus avec force.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 21:30

Cher petit prince, voyons ce que nous dit St Paul:

Citation :
"Ne savez-vous pas que quand on court dans la lice, tous courent bien, mais un seul remporte le prix ? courez [donc] tellement que vous le remportiez. Or quiconque lutte, vit entièrement de régime ; et quant à ceux-là, ils le font pour avoir une couronne corruptible ; mais nous, pour en avoir une incorruptible. Je cours donc, [mais] non pas sans savoir comment ; je combats, [mais] non pas comme battant l'air. Mais je mortifie mon corps, et je me le soumets ; de peur qu'après avoir prêché aux autres, je ne sois trouvé moi-même en quelque sorte non recevable."

Il nous donne une vision "sportive" et joyeuse de la vie spirituelle avec ses "chronos" (évaluation/examen de passage/pesage)... la volonté de gagner (de servir)... de soumettre son corps à des régimes/privations = ascèse/mortifications... de combattre (instinct, mauvais penchants, paresse, sensualité...)...

le tout pour "être recevable" (jugé digne de la vie éternelle)... sacré athléte/modèle non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 21:58

Théophane a écrit:
Un article du monde :


Citation :
Mère Teresa, qui pourrait être canonisée, a souffert dans sa foi tout au long de sa vie et même douté de l'existence de Dieu, selon de nouvelles lettres qui viennent d'être rendues publiques.

"Jésus a un amour tout particulier pour vous. Pour moi, le silence et le vide sont si importants que je regarde et ne vois pas, que j'écoute et n'entends pas", avait-elle écrit en 1979 à un confident, le pasteur Michael Van Der Peet.

Les lettres, que Mère Teresa voulait voir détruites pour certaines, paraîtront dans "Mother Teresa: Come Be My Light" (Mère Teresa: viens, sois ma lumière), qui doit être publié la semaine prochaine, dix ans après sa mort.

Des extraits de ce livre sont publiés dans la dernière édition du magazine américain Time.

Dans plus de 40 lettres rédigées au cours de 66 années, la religieuse catholique d'origine albanaise qui s'est consacrée à l'aide aux pauvres et aux mourants dans les bidonvilles de Calcutta en Inde, écrit sur "l'obscurité", la "solitude" et la "torture" qu'elle traverse.

"Où est ma foi -- tout au fond de moi, où il n'y a rien d'autre que le vide et l'obscurité -- mon Dieu -- que cette souffrance inconnue est douloureuse -- je n'ai pas la foi", a-t-elle écrit dans une lettre non-datée adressée à Jésus.

"S'il y a un Dieu -- s'il vous plaît pardonnez-moi -- quand j'essaie de me tourner vers le Paradis -- il y a un tel vide coupable..."

"J'appelle, je m'agrippe, j'en veux -- et il n'y a personne pour répondre -- personne à qui m'accrocher, non, personne -- seule".

Mère Teresa a eu des visions, des appels du Christ. Au cours de l'une d'elles, elle a parlé à Jésus crucifié sur sa croix.

Mais les lettres révèlent qu'à part un bref répit, la religieuse vêtue de son sari blanc bordé de bleu a passé la plupart des dernières 50 années de sa vie à douter de l'existence de Dieu, en contradiction avec le visage qu'elle affichait en public.

"Le sourire", a-t-elle écrit dans une lettre, est "un masque".

Dans une autre lettre, écrite en 1959, elle a écrit: "Si Dieu n'existe pas -- il ne peut pas y avoir d'âme -- s'il n'y a pas d'âme alors Jésus -- toi non plus tu n'existes pas".

Le Père Brian Kolodiejchuk, qui a compilé les lettres et édite le livre, est membre de la congrégation des Missionnaires de la Charité, fondée par Mère Teresa, et était chargé de la mobilisation pour obtenir sa canonisation.

Elle a été béatifiée en 2003, l'étape qui précède le rang de Sainte.

"Je n'ai jamais lu la vie d'un Saint où le Saint vivait dans une obscurité spirituelle si intense. Personne ne savait qu'elle était aussi tourmentée", a confié Kolodiejchuk au magazine Time.

"J'ai lu une lettre aux soeurs (des Missionnaires de la Charité) et elles en sont restées bouches bées. Cela va donner une nouvelle dimension à la perception que les gens avaient d'elle", a-t-il ajouté.

Mère Teresa, prix Nobel de la Paix 1979 qui possédait la nationalité indienne, a été béatifiée six ans après sa mort, en 1997, permettant l'ouverture de sa cause de canonisation.

En 1962, la religieuse écrivait: "Si un jour, je deviens une Sainte -- je serai sûrement celle des +ténèbres+, je serai continuellement absente du Paradis"

Merci Cher Théophane pour cet article. Je n'imaginais pas que Mère Teresa avait tant souffert. Je l'aime beaucoup, elle me devient maintenant plus chère encore au coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 23:00

Philos a écrit:
Cher petit prince, voyons ce que nous dit St Paul:

Citation :
"Ne savez-vous pas que quand on court dans la lice, tous courent bien, mais un seul remporte le prix ? courez [donc] tellement que vous le remportiez. Or quiconque lutte, vit entièrement de régime ; et quant à ceux-là, ils le font pour avoir une couronne corruptible ; mais nous, pour en avoir une incorruptible. Je cours donc, [mais] non pas sans savoir comment ; je combats, [mais] non pas comme battant l'air. Mais je mortifie mon corps, et je me le soumets ; de peur qu'après avoir prêché aux autres, je ne sois trouvé moi-même en quelque sorte non recevable."

Il nous donne une vision "sportive" et joyeuse de la vie spirituelle avec ses "chronos" (évaluation/examen de passage/pesage)... la volonté de gagner (de servir)... de soumettre son corps à des régimes/privations = ascèse/mortifications... de combattre (instinct, mauvais penchants, paresse, sensualité...)...

le tout pour "être recevable" (jugé digne de la vie éternelle)... sacré athléte/modèle non ?

j'ai toujours aimé le sport pour lui-même, je peux donc pas comprendre cette vision des choses.

quant à être "recevable"... il vous faut enlever vos guillemets, ça vous semble un peu gros (je vous comprends), mais c'est exactement votre perception des choses. Il ne faut pas se cacher, même derrière d'humbles guillemets :|

bref, mortifiez-vous et lutter contre vous même sans moi ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 23:05

c'est... exactement ma vision des choses... heu j'ai mis 55 ans à l'adopter ou presque Rolling Eyes

le dogme de la communion des Saints fait que j'aurai besoin d'un peu d'aide... pourrais-tu prier pour l'un de mes enfants ?
(c'est du concret, on est pas dans un concours de pétanque)


Dernière édition par le Mer 29 Aoû 2007, 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 23:06

Philos a écrit:
c'estr... exactement ma vision des choses... heu j'ai mis 55 ans à l'adopter ou presque Rolling Eyes

les guillemets, eux, attendront encore 55 ans pour disparaître, qui sait Smile ;)

Philos a écrit:

le dogme de la communion des Saints fait que j'aurai besoin d'un peu d'aide... pourrais-tu prier pour l'un de mes enfants ?
(c'est du concret, on est pas dans un concours de pétanque)

le dogme ? un dogme qui fait que vous avez besoin d'aide ?? Embarassed

je crois en la prière/méditation et je veux bien confier votre fille.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 23:10

Citation :
Lecture de l'Epître du bienheureux Paul, Apôtre, aux Corinthiens. Chap. IX.

Mes Frères, ne savez-vous pas que, quand on court dans la lice, tous courent, mais qu'un seul remporte le prix ? Courez donc de telle sorte que vous le remportiez. Or, tout athlète garde en toutes choses la tempérance, et ils ne le font que pour gagner une couronne corruptible ; la nôtre au contraire sera incorruptible. Pour moi, je cours, mais non pas comme au hasard ; je combats, mais non pas en donnant des coups en l'air ; je châtie mon corps, et je le réduis en servitude ; de peur qu'après avoir prêché aux autres, je ne devienne moi-même réprouvé. Je ne veux pas que vous ignoriez, mes Frères, que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé la mer ; qu'ils ont tous été baptisés sous la conduite de Moïse, dans la nuée et dans la mer ; qu'ils ont tous mangé la même nourriture spirituelle et bu le même breuvage spirituel. Car ils buvaient de l'eau de la Pierre spirituelle qui les suivait ; et cette Pierre était Jésus-Christ. Mais cependant, sur un si grand nombre, il y en eut peu qui fussent agréables à Dieu.

je suis vraiment obligé de maintenir les guillements si je ne veux pas avoir d'ennuis avec les droits d'auteur de Saint Paul... je suis en bonne compagnie 8)

Petit Prince... c'est mon fils Clément... je t'en remercie... et oui priez les uns pour les autres se range dans un tiroir dogmatique... celui de la "communion des saints"

Songes-tu que si tu pries... tu prends de ton temps avec Dieu pour les autres... donc tu fais un "sacrifice"... je ne parle pas encore de mortification... restons calme...
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Mer 29 Aoû 2007, 23:26

Philos a écrit:
Citation :
Lecture de l'Epître du bienheureux Paul, Apôtre, aux Corinthiens. Chap. IX.

Mes Frères, ne savez-vous pas que, quand on court dans la lice, tous courent, mais qu'un seul remporte le prix ? Courez donc de telle sorte que vous le remportiez. Or, tout athlète garde en toutes choses la tempérance, et ils ne le font que pour gagner une couronne corruptible ; la nôtre au contraire sera incorruptible. Pour moi, je cours, mais non pas comme au hasard ; je combats, mais non pas en donnant des coups en l'air ; je châtie mon corps, et je le réduis en servitude ; de peur qu'après avoir prêché aux autres, je ne devienne moi-même réprouvé. Je ne veux pas que vous ignoriez, mes Frères, que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé la mer ; qu'ils ont tous été baptisés sous la conduite de Moïse, dans la nuée et dans la mer ; qu'ils ont tous mangé la même nourriture spirituelle et bu le même breuvage spirituel. Car ils buvaient de l'eau de la Pierre spirituelle qui les suivait ; et cette Pierre était Jésus-Christ. Mais cependant, sur un si grand nombre, il y en eut peu qui fussent agréables à Dieu.

je suis vraiment obligé de maintenir les guillements si je ne veux pas avoir d'ennuis avec les droits d'auteur de Saint Paul... je suis en bonne compagnie 8)

Petit Prince... c'est mon fils Clément... je t'en remercie... et oui priez les uns pour les autres se range dans un tiroir dogmatique... celui de la "communion des saints"

Songes-tu que si tu pries... tu prends de ton temps avec Dieu pour les autres... donc tu fais un "sacrifice"... je ne parle pas encore de mortification... restons calme...

je doute que tu aies utilisé des guillemets pour protéger les droits de St-Paul (qui doit passablement s'en f* Smile ). Plutôt que d'éviter le plagiat, qui sait, peut-être que tu te rendais compte de l'énormité de la chose : nous serions aimé, évalué par Dieu selon notre dose de volonté, de combat contre nos pulsions, et nos résultats à l'examen de passage. Et sur le moment malgré tes 55ans pour comprendre tout cela, tu te dis toujours dans un petit coin de tête, que c'est quand même une manière de penser assez mortifiante et manichéenne. Mais peut-être que je me trompe. Mais en tout cas je doute que St-Paul ait utilisé la parole telle quelle d'être "recevable" par Dieu. Ainsi tu n'avais pas besoin de ces guillemets, mais soit, admettons que te es totalement en accord avec cette manière de penser de St-Paul et du christianisme. Moi même je suis catholique et je dois bien l'assumer même si je mets encore plus de guillemets que vous ;)

Citation :
Petit Prince... c'est mon fils Clément... je t'en remercie... et oui priez les uns pour les autres se range dans un tiroir dogmatique... celui de la "communion des saints"

oui je connais bien cela, étant catholique de souche ;) simplement je trouvais étrange la manière dont vous l'ameniez, mais en effet il y a la communion des saints.

Personnellement je me contenterai de le confier à Dieu.

Courage à toute la famille.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Jeu 30 Aoû 2007, 07:20

Citation :
LE MONDE | 29.08.07 |
Les "doutes" de Mère Teresa sur sa foi
révélés dans sa correspondance



Mère Teresa de Calcutta avait-elle vraiment foi en Dieu ? Ainsi posée, la question apparaîtra sacrilège aux admirateurs de cette icône mondiale de la charité qui célébreront, le 5 septembre, le dixième anniversaire de sa mort. Elle ne l'est pourtant pas, comme le prouve la quarantaine de lettres, signées de celle que Jean Paul II béatifia à une vitesse record, en 2002, qui seront publiées aux Etats-Unis sous le titre Mère Teresa, viens, sois ma lumière.

Chez la religieuse albanaise née en 1910 à Skopje, fondatrice des Missionnaires de la charité, prix Nobel de la paix 1979, ces lettres trahissent la répétition de nuits de doutes et d'épreuves. "Où est ma foi ? Tout au fond de moi, il n'y a rien d'autre que le vide et l'obscurité. Mon Dieu, que cette souffrance inconnue est douloureuse ! Je n'ai pas la foi", écrit-elle dans un texte non daté adressé à... Jésus-Christ, dont elle avait de fréquentes visions.

Dès 1959, elle est tenaillée par le doute : "Pourquoi je fais tout cela ? Si Dieu n'existe pas, il ne peut pas y avoir d'âme. S'il n'y a pas d'âme, alors Jésus, toi non plus, tu n'existes pas." Les mêmes mots reviennent : "obscurité", "torture", "agonie". Dans une autre lettre non datée, elle écrit : "Quand j'essaie de me tourner vers le Paradis, il y a un tel vide (...) J'appelle, je m'agrippe et il n'y a personne pour répondre. Personne à qui m'accrocher, non, personne. Seule."

"MON SOURIRE EST UN MASQUE"


De son vivant, on avait fait de Mère Teresa un modèle de perfection chrétienne, un bloc de certitudes. Mais "mon sourire est un masque", révèle-t-elle. En 1979, elle écrit à un ami pasteur : "Pour moi, le silence et le vide sont si grands que, quand je regarde, je ne vois pas ; quand j'écoute, je n'entends pas". Auteur de cette compilation, le père Brian Kolodiejchuk, qui l'a suivie pendant plus de vingt ans, dit sa surprise au magazine Time : "Je n'ai jamais lu la vie d'un saint où le saint vivait dans une obscurité spirituelle si intense. Personne ne savait qu'elle était aussi tourmentée." Cette publication risque pourtant de faire avancer la cause de la canonisation de Mère Teresa, dont ce prêtre est le postulateur au Vatican, et de la faire classer dans la lignée des grands mystiques. Avant elle, en effet, des saints comme Jean de la Croix (1542-1591) ou Thérèse de Lisieux (1873-1893) ont connu les mêmes tourments. Thérèse de Lisieux en parlait comme d'une "nuit de la foi". Dès 1962, Mère Teresa avait livré ce pressentiment : "Si un jour, je deviens une sainte, je serai sûrement celle des ténèbres."


Henri Tincq
Article paru dans l'édition du 29.08.07

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Jeu 30 Aoû 2007, 07:40

Quand je disais " ce que mère Thérésa a en tete " ( formule un peu maladroite ), je voulais simplement dire qu'elle devait avoir beaucoup de choses en tete...l'amour du Christ aussi et surtout, bien sur. Mais beaucoup de personnes ont de l'amour a donner; cela ne fait pas d'eux, pour autant, des saints. L'action de Mère Thérésa, dans le domaine de l'humanitaire ( et il faut le faire, quand on voit l'état des bidonvilles de Bombay et de Délhi...je l'ai moi meme vu lors de mon séjour en Inde et je vous assure qu'il y a certains endroits ou on n'a pas trop envie de rester ) en fait une des grandes figures de l'Inde. Voila simplement ce que je voulais dire.
Revenir en haut Aller en bas
Elvir



Messages : 3
Inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Ven 31 Aoû 2007, 18:36

Sylvie a écrit:
....
Ces nuits de la foi m'ont toujours vivement interpellée . J'ai longtemps ignoré leur existence chez les Saints, présentés qu'ils étaient tous d'une manière très édulcorée. J'adore la poésie et le poème de St Jean de la Croix évoquant la profonde nuit" où coule la Source est d'un beauté surnaturelle.

Finalement, d'avoir osé parler de cette nuit chez les Saints les rend plus proches de nous et nous rassure aussi sur nos propres limites. Après tout, de les savoir humains comme nous le sommes tous a un aspect plutôt revigorant. Un clin d'oeil vers l'Espérance.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Ven 31 Aoû 2007, 18:44

Chère Elvir, Bienvenue.

Et ces nuits sont le moyen suprême de Dieu pour préparer nos âmes à la vision béatifique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Elvir



Messages : 3
Inscription : 30/08/2007

MessageSujet: la nuit de la foi   Ven 31 Aoû 2007, 18:50

Sylvie a écrit:
....
A Sylvie Bonjour
J'ai ignoré tout de "la nuit de la foi" chez les Saints, présentés toujours d'une manière très édulcorée, sans défauts.
De savoir qu'ils passent, eux aussi, par des moments de doute qui, chez certains sont parfois très longs, me rassure plutôt et me ramène à mes propres limites humaines. Ils en deviennent plus proches et nous encouragent à continuer, envers et contre tout.
J'aime la poésie et le poème de St Jean de la Croix sur la profonde nuit et la Source est d'une beauté fulgurante. Le "mais c'est de nuit" résonne dans ma tête dans les moments difficiles.
Bref, ces nuits des Saints ne me choquent pas du tout que du contraire.
Merci d'en avoir parlé. A bientôt Elvir
Revenir en haut Aller en bas
Elvir



Messages : 3
Inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Ven 31 Aoû 2007, 18:54

Merci Arnaud d'avoir encore approfondi ma réflexion.
Etant novice dans le maniement de l'engin, j'ai pensé que le premier message n'avait pas été envoyé. Tant mieux s'il en a été autrement. J'ai essayé d'y introduire un émotikon, mais, idiote, je n'y suis pas parvenue. Coomment faire ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Ven 31 Aoû 2007, 19:40

Bonjour Elvir,

Si tu veux introduire un émoticone : tu laisse ton curseur là où tu veux introduire l'émoticone et tu cliques dessus dans les émoticones à gauche du message.

Je ne suis pas sûre de m'être bien expliquée.

Enfin concernant les nuits de la Foi , je sais qu'elles sont nécessaires... j'en ai déjà vécu plusieurs mais ben... Embarassed je ne peux c'est malgré moi m'interdire d'avoir peur affraid de la suivante. Pourtant Il fera comme Il voudra Mon Bien-Aimé I love you

Je sais q'après l'épreuve Il sera là mais comme Thérèse de Lisieux je préfère rester toute petite toute petite alors il n'osera pas trop peut-être car Il connait si bien ma faiblesse et c'est vrai.... ceux qui me connaissent seraient surpris de ma faiblesse alors que certains à l'église me disent parfois que je suis en 'pleine sainteté' il y a vraiment de quoi rire s'ils savaient lol! ange1 et je le leur dit pourtant si vous saviez... tout cela parce que parait il j'ai toujours un petit sourire.... Very Happy :hello: rien de spécial en fait parce qu'un rien me fait rire et rire de moi m'amuse aussi tellement... je ris au vent comme on dit dans mon Hainaut natal Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Ven 31 Aoû 2007, 20:06

Chère Elise, Celui qui est déjà conscient de sa faiblesse a beaucoup moins de mal à la découvrir dans la nuit de l'esprit.

Le travail est donc beaucoup plus rapide.

Mais Dieu n'a pas hésité à demander à Mère téresa beaucoup car, comme Marie, il a su qu'elle dirait oui.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mère Teresa et la "nuit de la foi".   Ven 31 Aoû 2007, 20:32

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Elise, Celui qui est déjà conscient de sa faiblesse a beaucoup moins de mal à la découvrir dans la nuit de l'esprit.

Le travail est donc beaucoup plus rapide.

Mais Dieu n'a pas hésité à demander à Mère téresa beaucoup car, comme Marie, il a su qu'elle dirait oui.

Merci Cher Arnaud, tes paroles m'éclairent.

Voilà en fait ce que je pressens.... Il pourrait me demander beaucoup.... je ne dis pas celà par orgueil au contraire je suis si faible... je ne sais pourquoi je ressens qu'un jour Il pourrait me demander beaucoup...

Je crois que certains saints avaient aussi crainte de ces nuits spirituelles.... pale mais je suis loin d'être une sainte sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
Mère Teresa et la "nuit de la foi".
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mère Teresa et la "nuit de la foi".
» Testament spirituel de Mère Teresa
» Prière à Mère Teresa de Calcutta
» Mère Teresa, la religieuse qui défia le système des castes
» Le charisme inaltéré de Mère Teresa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: