DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 02:25

Citation :
(...) Depuis un demi siècle tout se ligue pour nier une vérité qui devrait sauter aux yeux : la faute au nazis et de beaucoup d’allemands n’est pas d’avoir commis des crimes aussi monstrueux qu’inexplicables, mais d’avoir franchi un dernier pas dans l’assujettissement de l’homme à la logique de la révolution industrielle, c’est-à-dire à la raison économique. Ils ont commis la faute de révéler où mène cette raison quand elle est laissée à elle-même. On les a diabolisés afin que reste caché cette continuité entre leur méfaits et l’organisation économique imposée aux sociétés européennes au 19 et 20ème siècle. Car de deux choses l’une : soit ils ont agi de façon totalement irrationnelle et ce système économique est hors de cause, soit ils ont été cohérents et dans leur folie même et c’est le système qui est la source du mal. C’est à la première des deux visions que se sont spontanément ralliés, après la guerre, les maîtres de l’économie, les gouvernements, les principaux penseurs et l’opinion du « monde libre », la gauche comprise, en dépit du témoignage des survivants (Primo Levi) et de quelques procès.

Il faut que les nazis et leurs complices soient coupables, abstraitement et absolument, pour que le système que nous servons et dont nous profitons à des degrés divers soit innocent, et que nous le soyons aussi. On m’objectera qu’ils sont coupables absolument puisque c’est un crime absolu d’avoir entrepris la destruction des Juifs. Mais en hypostasiant ce crime ainsi, on le place au-delà de toute explication historique. Or il n’échappe nullement à une telle explication. Dans le crime commis contre les Juifs aussi, les nazis n’ont fait que franchir un pas qui ne devait pas être franchi. Ils ont poussé jusque dans son ultime conséquence un antisémitisme politique qu’ils n’ont pas inventé. Il leur fallait des victimes qui fussent l’incarnation du mal pour qu’eux-mêmes et leur complices puissent se croire innocents et par conséquent libres de poursuivre de façon systématique leur entreprise de domination. Drumont et l’Okhrana ont inventé avant eux l’antisémitisme politico-policier, mais ils n’ont pas inventé l’antisémitisme. C’est le christianisme naissant qui a recouru à ce moyen lorsqu’il a commencé à se constituer en puissance organisée. L’anti-judaïsme est dès l’origine au cœur de l‘identité chrétienne. Sur la façon dont il a été introduit dans la rédaction des Evangiles, surtout dans celui de Jean, et les raisons pour lesquelles cela s'est fait, voir Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Jésus contre Jésus, récente synthèse des travaux érudits sur la genèse du Nouveau Testament (Paris, Ed. Seuil, 1999).

Quelque chose en nous refuse d’imaginer les crimes nazis. Cette résistance est de nature morale, elle aussi, car l’abjection fait peur tant qu’on ne l’a pas reconnue en soi-même – ne serait-ce que sous la forme bénigne des menus reniements, des inconséquences que l’on commet quotidiennement. Elle fait peur tant qu’on ne s’est pas reconnu soi-même comme faillible – non par goût de la faute, mais par sobriété dans le jugement. (...)

Extrait à peine remanié du livre de Jean-François Billeter, "Chine trois fois muette", Editions Allia, 2006
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 03:20

"Mais l'ennui avec les humains, nous voulons dire les "modernes", c'est qu'ils ne voient l'univers qu'avec leurs yeux et leurs idées".


LA DECLARATION BALFOUR

L'instauration du régime de marionnettes sous LLOYD GEORGE à Londres provoqua un revirement dans la politique officielle envers le sionisme. Cela rapporta gros lorsque le nouveau ministre des Affaires étrangères, ARTHUR BALFOUR, écrivit la lettre suivante, le 2 novembre 1917, à LIONEL ROTHSCHILD :

"Cher Baron Rothschild

J'ai le plaisir de vous transmettre au nom du gouvernement de Sa Majesté sa marque de sympathie pour les aspirations juives sionistes présentées à l'assentiment du cabinet qui les a approuvées. Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un Foyer national pour le peuple juif et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif,étant entendu que rien ne sera fait qui pourrait porter préjudice aux droits civils et religieux des communautés non juives en Palestine, ainsi qu'aux droits et au statut politique dont les juifs pourraient jouir dans tout autre pays. Je vous serais reconnaissant de porter cette déclaration à la connaissance de l'Organisation sioniste.

Avec mes sincères salutations

Arthur James Balfour"

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 03:26

"Mais l'ennui avec les humains, nous voulons dire les "modernes", c'est qu'ils ne voient l'univers qu'avec leurs yeux et leurs idées".

LES AMERICAINS AUSSI VEULENT PARTICIPER A LA GUERRE

Le siège central des sionistes à Berlin fut transféré à New-York sous la direction du juge Louis D. Brandeis. Le COLONEL EDWARD M. HOUSE et BERNARD BARUCH furent d'autres agents importants de la BANQUE ROTHSCHILD. Prêtez une attention particulière à ces noms, ils joueront encore souvent un rôle important. BARUCH fut l'instrument de la campagne des présidentielles de WOODROW WILSON qui fut couronnée de succès. Quant au COLONEL HOUSE, il fut le plus proche conseiller du président Wilson, il organisa le cabinet d'après les intêrets des Rothschild et dirigea pratiquement tout le Département d'Etat. Ce n'était un secret pour personne : le président Wilson était sous la coupe du colonel House et devint la marionnette idéale entre les mains des Rothschild. Il en donna la preuve concrète en n'opposant aucun veto à la création de la "Federal Reserve Bank" et en demandant l'accord du Congrès pour partir en guerre contre l'Allemagne.

Le Congrès donna aussi son accord à cause de la "forte pression"du peuple. Celui-ci avait été, en fait,manipulé avec les mêmes techniques de propagande, avec le même "social conditioning" propre au Wellington House du RIIA qui avaient été appliqués au peuple anglais auparavant. Le colonel HOUSE partcipa aussi à cette propagande. En 1916, il usa de sa forte influence, en accord avec les actionnaires de la "Federal Reserve", pour convaincre le peuple américain, grâce à la propagande et à l'aide du président Wilson, qu'il avait le devoir sacré de se servir de la démocratie pour apporter "la sécurité" au monde. Peu après, les américains entraient en guerre. les Illuminati firent accepter le président Wilson par le peuple américain en lui collant l'étiquette du représentant de la "nouvelle liberté".

La première guerre mondiale fut pour les banquiers illuminés une très bonne affaire. Bernard Baruch qui devint président de la "commission de l'industrie de guerre" vit sa fortune initiale passer de 1 million de $ à 200 millions de $. L'action suivante de Woodrow Wilson, sur l'ordre du colonel House, fut de faire comprendre au Congrès la nécessité de former la "SOCIETE DES NATIONS" (League of Nations) qui devait devenir,plus tard l'ONU. C'était un pas décisif de plus des Illuminati sur la voie qui devait les conduire à la domination du monde. Des Griffin décrit la première guerre mondiale telle que la voient les Illuminati comme suit : 1. La politique étrangère américaine de neutralité dont Georges Washington s'était fait le champion dans son message d'adieux et qui fut reprise dans la doctrine de Monroe, cette politique-là était lettre morte. Un précédent avait été, ainsi, créé grâce à une imposture énorme qui permettait aux banquiers internationaux de se servir de l'Amérique comme outil militaire. 2. La Russie tsariste, souci permanent depuis beaucoup d'années pour les manitous financiers, avait été balayée avec succès de la scène mondiale. 3. La première guerre mondiale avait causé aux Etats impliqués une dette d'Etat d'un montant astronomique. Ces dettes avaient été contractées auprès des banquiers internationaux qui, comme nous l'avons vu, avaient tout organisé et tout mis en scène dès le début. Des "lieux où se joue la guerre" se sont toujours révélés des plus lucratifs pour leurs managers et pour ceux qui les financent.

Il était évident que les ACCORDS DE VERSAILLES se déroulaient aussi selon les plans des Rothschild. Du côté américain se trouvaient Woodrow Wilson avec ses conseillers et les agents de Rothschild : le colonel House et Bernard Baruch. Du côté anglais, plus exactement du côté de la "Couronne", il y avait Lloyd Georges, membre du "Comité des 300"avec son conseiller SIR PHILIP SASSOON, descendant direct d'Amschel Rothschild et membre du conseil d'Etat secret anglais, le"Privy Concil". La délégation française était représentée par le Premier ministre Clemenceau et GEORGE MANDEL . Mandel,né JEROBEAM ROTHSCHILD, qui fut souvent désigné comme le "Disraeli" français, complétait bien le tableau. C'est vers le colonel House, à l'apogée de sa puissance à ce moment là, que se tournèrent les regards lors de la conférence de la paix à Versailles. Clemenceau se rendit, un jour chez House alors que justement le président Wilson s'y trouvait. Wilson dut quitter les lieux pour ne pas les déranger et leur permettre d'échanger en toute tranquillité. Le traité de Versailles est décrit ainsi par Philip Snowden :

"Le traité devrait satisfaire les brigands, les impérialistes et les militaristes. Il porte un coup mortel à tous ceux qui avaient espéré que la fin de la guerre apporterait la paix. Ce n'est pas un contrat de paix mais, au contraire, la déclaration d'une autre guerre. Il trahit la démocratie et tous ceux qui sont morts à la guerre. Le traité dévoile les vrais buts des Alliés".

Lloyd George affirme à ce sujet : "Nous avons un document écrit qui nous garantit une guerre dans vingt ans. S'ils imposent des conditions à un peuple (l'Allemagne) qui est dans l'impossibilité de les remplir, ils l'obligent alors soit à rompre le traité, soit à faire la guerre."

Et nous connaissons, depuis, ceux qui avaient manigancé les accords de Versailles et les buts qu'ils poursuivaient. Quelques ignorants peuvent, peut-être, continuer à nier l'authenticité des"Protocoles des sages de Sion" mais même avec la meilleure volonté, on ne peut pas dire que c'est par hasard que les agents de Rothschild se trouvaient présents lors du traité de Versailles.

* ***
Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 03:30

"Mais l'ennui avec les humains, nous voulons dire les "modernes", c'est qu'ils ne voient l'univers qu'avec leurs yeux et leurs idées".

LE MINISTERE-ROCKEFELLER POUR LES AFFAIRES ETRANGERES (CFR)

Les Illuminati provoquèrent la première guerre mondiale pour constituer leur gouvernement mondial qui en découlerait inéxorablement. S'il leur avait été possible de le créer après la première guerre mondiale, ils auraient pu s'épargner les suivantes. Après l'armistice du 11 novembre 1918, Woodrow Wilson et son conseiller, le colonel House, vinrent en Europe avec l'espoir de pouvoir y former un gouvernement mondial en le présentant sous forme de la Société des Nations. Les 14 points de Wilson n'eurent, cependant, pas l'effet escompté, car la faute fut répartie également entre tous, et le plan échoua. C'est pourquoi House rencontra les membres de l'organisation secrète britannique "THE ROUND TABLE" en 1919. Il était devenu évident que pour atteindre leur but, les Illuminati devaient étendre leur réseau. Le RIIA une fois créé en Angleterre, on prit la décision de créer aussi aux Etats-Unis une organisation de front. Pendant la conférence de la "paix" ( ! ) à Paris en 1919, le colonel House, hôte alors du groupe de la "ROUND TABLE", rassembla les esprits les plus éclairés du "Brain Trust" de Wilson pour former un groupe qui aurait à s'occuper des affaires internationales.

Ce groupe quitta alors Paris pour revenir à New York et devint en 1921 le "COUNCIL ON FOREIGN RELATIONS" (CFR). Le CFR est constitué d'Américains et comme le RIIA, son noyau central est le groupe de la "ROUND TABLE". Le CFR et la "COMMISSION TRILATERALE" sont, aujourd'hui, tout en restant dans l'ombre, les organisations les plus influentes aux Etats-Unis. De même,le CFR et le groupe de la "ROUND TABLE" tirent les ficelles de la "J.P. Morgan & Co.Bank". Il n'est donc pas étonnant que J.P. Morgan lui-même ait joué un rôle important à la fondation.

Le "cercle le plus intime" du CFR est l'ordre "SKULL & BONES".

* ***
Lephenix
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 03:33

"Mais l'ennui avec les humains, nous voulons dire les "modernes", c'est qu'ils ne voient l'univers qu'avec leurs yeux et leurs idées".


LES PREPARATIFS POUR LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE

Le 6 février 1929, MONTAGU NORMAN, président de la "BANQUE D'ANGLETERRE", vint à Washington pour "tenir conseil" avec le ministre des Finances américain ANDREW MELLON. A la suite de quoi la "Federal Reserve" augmenta son taux d'intérêt. Le 9 mars 1929, Paul Warburg communiqua dans la revue des finances "Financial Chronicles" :

"S'il est permis de spéculer sans se mettre des limites, (...) alors l'effondrement total est sûr et certain."

Ceux qui comprirent se retirèrent de la Bourse sur la pointe des pieds et investirent dans l'or et l'argent. Des Griffin écrit à ce sujet :

"Le temps était venu, c'était l'automne 1929, où les banquiers internationaux devaient appuyer sur le bouton qui allait déclencher la Deuxième Guerre mondiale. Après avoir trahi même leurs agents et leurs amis en provoquant artificiellement un boom d'actions, ils détruisirent la base du système et précipitèrent les Etats-Unis dans une profonde crise. Les années suivantes virent le développement économique se ralentir dans le monde entier jusqu'à ce que, pratiquement, plus rien ne marchât."

Les Illuminati se servirent très adroitement du désespoir général causé par la crise pour racheter à bas prix des terrains et des sociétés. Ce fut aussi pour eux une bonne occasion d'accroître leur influence sur le gouvernement américain. Le CFR se mit, comme prévu, à attirer dans ses rangs des éminences du gouvernement, des patrons de l'économie, des managers de la presse et des militaires haut placés.

* ***
Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 03:57

"Mais l'ennui avec les humains, nous voulons dire les "modernes", c'est qu'ils ne voient l'univers qu'avec leurs yeux et leurs idées".

ADOLF HITLER OFFRE SES SERVICES

Ainsi que nous venons de l'examiner, le devenir de l'Allemagne était déjà déterminé après le traité de Versailles qui obligeait l'Allemagne à payer des réparations d'un montant de 123 milliards de mark-or et à donner annuellement 26% de la valeur de ses exportations.
L'effondrement de la monnaie allemande suite à l'exigence des paiements de réparations était donc prévisible : On allait vers l'inflation chronique ! Dans ce chaos, l'Allemagne demanda un ajournement pour tous les paiements de réparations en argent liquide pour les deux années à venir.
Les vainqueurs refusèrent la requête. Ils votèrent le 9 janvier 1923 à trois contre un (l'Angleterre vota "non" sur l'ordre de la "City") pour déclarer que le Reich allemand était en retard dans ses paiements de réparations.

Deux jours plus tard, les troupes françaises et belges occupèrent la Ruhr. Mais les ouvriers allemands en appelèrent à une grève générale dans cette région et l'occupation des Alliés s'avéra être un échec.
Les troupes sortirent de cette impasse lorsque l'Allemagne déclara être d'accord pour accepter le compromis connu sous le nom de plan DAWES.

Le "plan Dawes" avait été élaboré par J.P. Morgan,collègue de Rothschild, et devait concéder à l'Allemagne des crédits de 800 millions de $ les quatre premières années. Le "plan Dawes" échoua lorsque les paiements de réparations de l'Allemagne s'accrurent. Il fut remplacé par le "plan Young" (d'après le nom de l'agent de Morgan,Owen Young).
Pour mieux dévaliser le pays, les banquiers internationaux créèrent en Suisse la "Banque pour le Règlement International des Comptes". Cela faciliterait les paiements de réparations des dettes de la première Guerre mondiale : il suffisait d'effectuer un virement du compte d'un pays sur le compte d'un autre pays dans la mesure où les deux pays avaient un compte dans cette banque.
Dans ce cas aussi, les banquiers se sucrèrent une fois de plus en prélevant des frais et des commissions pour eux.

Le professeur Quigley rapporte : "Il faut noter que ce système (les plans Dawes et Young) fut instauré par les banquiers internationaux et que le prêt d'argent à l'Allemagne leur rapportait très gros."

C'est une des meilleures démonstrations du système de Machiavel. D'un côté, les banquiers soutinrent tous les partis en conflit et d'un autre, ils prêtèrent aussi de l'argent aux Allemands pour les paiements des réparations.

Quoi que puisse faire l'Allemagne, on savait bien à qui elle s'adresserait pour emprunter de l'argent. C'était exactement le même groupement qui avait programmé la première guerre mondiale, qui l'avait financée, dirigée et qui s'était rempli les poches.

Mais le jeu alla plus loin. Il fallait réaliser encore de grands projets et poursuivre des buts importants. C'était le tour de la deuxième guerre mondiale ! Les énormes capitaux américains qui furent transférés en Allemagne depuis 1924 sous la couverture du "plan Dawes et du plan Young" constituaient la base sur laquelle Hitler allait construire toute sa machinerie de guerre. Ainsi que l'expose le Dr Anthony C. Sutton dans "Wall Street and the Rise of Hitler", "L'apport fourni à l'Allemagne, avant 1940, par le capitalisme américain en vue de préparer la guerre ne peut être qualifié que de phénoménal. Il fut, sans aucun doute, décisif pour la préparation militaire de l'Allemagne. Des preuves permettent de comprendre que le secteur influent de l'économie américaine était, certes, lucide sur la nature du nazisme, prêt à l'aider et à le soutenir financièrement par intérêt personnel, pleinement conscient que cela finirait par une guerre où serait impliqués l'Europe et les Etats-Unis...

"En connaissant les faits, il est impossible de plaider l'ignorance. Les preuves très soigneusement établies qui attestent que les milieux bancaires et industriels américains étaient largement impliqués dans la montée du troisième Reich sont maintenant accessibles au public. On peut trouver dans les comptes rendus et les rapports sur les auditions du gouvernement publiés entre 1928 et 1946 par les différentes commissions du Sénat et du Congrès.
Parmi les preuves les plus importantes se trouvent celles fournies par le Sous-Comité du Congrès enquêtant sur la propagande nazie ( "House Subcommitee to investigate Nazi Propanganda") en 1934, par le rapport sur les cartels publiés en 1941 par la Commission économique provisoire nationale du Congrès ( " House Temporary National Economic Commitee" ) ainsi que par le Sous-Comité du Sénat pour la mobilisation en 1946 ( "Senate Subcommitee on War Mobilization 1946" ).

Une partie de cette histoire fascinante et troublante est dévoilée par l'historien G. Edward Griffin : "Les années précédant la deuxième guerre mondiale virent naître un cartel "international" qui avait son siège central en Allemagne, qui contrôlait l'industrie chimique et pharmaceutique dans le monde entier et auquel 93 pays coopéraient. C"était une force politique et économique puissante dans certaines parties de la Terre.
Ce cartel s'appelait I.G. FARBEN. "Les initiales I.G. (Interessengemeinschaft : groupement d'intérêts) signifient simplement qu'il s'agit d'un cartel. (...) Jusqu'à la déclaration de la deuxième guerre mondiale, le groupe I.G. Farben était devenu le konzern industriel le plus important en Europe et l'entreprise de chimie la plus importante du monde.
Il faisait partie d'un cartel d'une puissance et d'une grandeur gigantesque, fait unique dans toute l'histoire." I.G. Farben avait développé, en1926, une méthode pour obtenir de l'essence à partir du charbon et conclut donc en 1939 un contrat de licence avec la "STANDARD OIL" (de Rockefeller).
Cette dernière donna à I.G. Farben 546.000 de leurs actions ordinaires d'une valeur de plus de 30 millions de $.

Deux ans plus tard, I.G.Farben signait le contrat ALIG avec Alcoa-Aluminium. I.G. Farben produisait environ la moitié de l'essence allemande et, plus tard, construisit des raffineries juste à côté des camps de concentration.
Les prisonniers furent contraints d'y travailler comme des forçats pendant qu'on produisait dans les raffineries le gaz pour les chambres à gaz.
Le groupe I.G. Farben était un des plus importants konzerns contrôlés par les Rothschild et écoulait des sommes d'argent énormes dans l'économie allemande et particulièrement aux futurs SS.

Le comité directeur d'I.G.Farben comptait parmis ses membres MAX et PAUL WARBURG (de la Federal Reserve) qui possédaient des grandes banques en Allemagne et aux Etats-Unis.
Deux autres membres du conseil d'administration de la "Federal Reserve" et de la "National City Bank", et H.A. METZ de la "Bank of Manhattan". HERMANN SCHMITZ, président de I.G. Farben faisait partie, en même temps, du comité directeur de la "DEUTSCHE BANK" et de la "BANQUE POUR LE REGLEMENT INTERNATIONAL DES COMPTES. "

Les frères Averell et Roland HARRIMAN (initiés en 1917 à Skull & Bones) contribuèrent fortement à financer, par l'UNION BANK, les nazis.
De même, les filiales d' ITT et de General Electric soutinrent directement les SS du Reich. James Martin, chef du service des affaires concernant la guerre économique au ministère de la Justice, fit des recherches sur l'organisation concernant l'industrie nazie et a rapporté les faits suivants dans "All Honorable Men" : "Le principal agent de liaison entre Hitler et les barons argentés de "Wall Street" fut HJALMAR HORACE GREELY SCHACHT, président de la banque du Reich, dont la famille était étroitement liée à l'élite des finances internationales.

Schacht fut le cerveau du "plan Young" (plan de reconstruction par l'intermédiaire de l'agent Morgan Owen Young) et aussi de la "Banque pour le règlement international des comptes".
Le plan conçu par Schacht fonctionna à la perfection et contribua à rendre explosifs les évènements dans la république de Weimar. DR FRITZ THYSSEN, l'industriel allemand, expliqua qu'il ne s'était tourné vers le parti nazi que lorsqu'il dut constater que pour empêcher l'effondrement total de l'Allemagne, il fallait lutter contre le plan Young. (...)
L'acceptation du plan Young et de ses principes financiers accentua de plus en plus le chômage, on compta bientôt un million de chômeurs."

Voilà un sol fertile que la "SOCIETE THULE" n'avait plus qu'à utiliser en se servant de l'outil dont elle disposait en la personne d'Adolf Hitler.
Après le Krach en 1931, l'industrie allemande frôla la banqueroute. Fritz Thyssen adhéra officiellement au parti nazi et soutint Adolf Hitler. La plus grande part de sa fortune s'écoula à travers la "BANK VOOR HANDEL" qui, à son tour, contrôla "l' UNION - BANK". L' "Union-Bank" était une alliance de Thyssen et Harriman.

Jetons un coup d'oeil sur la liste des directeurs : quatre sur huit étaient membres de "SKULL & BONES" et deux étaient des nazis. Harriman finançait, en même temps, les Soviétiques et les nazis par l'intermédiaire de la "BROWN BROS.HARRIMAN BANK".

Un de ses plus proches collaborateur fut PRESCOTT BUSH, le père de GEORGE BUSH, ex-président des Etats-Unis. Prescott et George Bush sont, tous deux, membres de "SKULL & BONES".

Jusqu'en 1936, plus de 100 firmes américaines furent impliquées dans la construction de la machinerie de guerre allemande. Entre autres la General Motors, Ford, International Harvester et Du Pont.

Les investisseurs ne visaient, en tout cas, pas des affaires à court terme puisque le contrat entre ces firmes et le gouvernement allemand stipulait que celles-ci n'avaient pas le droit de sortir un pfennig d'Allemagne.
Les profits ne débuteraient que cinq ans plus tard lorsque les Japonais attaqueraient Pearl Harbour entraînant, par ce fait, les Etats-Unis dans la guerre.

De toute évidence, tout cela avait déjà été préparé dans les moindres détails. Cependant, seuls les initiés (Illuminati) étaient au courant.

Des Griffin résume les derniers événements ainsi : "Les banquiers internationaux et leurs agents sont à l'origine de la situation qui a conduit à la première guerre; ils en retirèrent un bon butin ; ils financèrent la révolution Russe et obtinrent le contrôle de ce grand pays ; ils manipulèrent les évènements dans l'Europe d'après-guerre de façon à "provoquer une situation" (selon les propres mots d'Edward Stanton) qui les amena, financièrement parlant, "au septième ciel"; ils utilisèrent des fonds américains qui leur permirent d'empocher d'énormes commissions pour "équiper l'industrie allemande d'installations techniques de pointe" et l'amener, ainsi, "largement à la seconde place au rang mondial".

Ces vautours sans scrupule qui détenaient les monopoles ont manipulé et utilisé les Allemands, ils les ont tant et si bien exploités qu'ils auraient mérité leur haine à tout jamais.

Pendant qu'ils mettaient sur pied l'industrie allemande tout en luttant dans le même temps contre eux, ils allaient permettre à un homme fort d'entrer sur la scène politique. Celui-ci, à son tour, gagnerait les masses à sa "cause" en leur promettant de les libérer des rapaces financiers internationaux.

L'Allemagne des années trente était une bombe à retardement, fabriquée par les banquiers internationaux. elle était dans l'attente d'une personne telle qu'Hitler qui allait entrer en scène et prendre le pouvoir.

* ***
Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 08:33

Y a un truc qu'il faut mon cher Lephénix m'expliquer :

- Tu te dis franc-maçon (RER parait-il d'obédience chrétienne)
- Tu publie des textes qui sont d'inspiration complotiste, voire anti-sémites, pour dénoncer ou pour faire connaître (je n'ai pas encore totalement fondé mon avis)
- Il est de notoriété publique (selon l'anti-maçonnisme ambiant) que la FM participe de ce grand complot qui, je te le rappelle, vise la destruction de l'église et la soumission des peuples

Alors es-tu un agent de cette subversion sous ton masque de chrétien FM ou es-tu seulement atteint de complotite aïgüe? On pourrait également se poser la question de savoir si tu n'es pas aussi un agent de l'anti-sionisme genre intégriste réligieux?
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 12:29

chiboleth a écrit:
Y a un truc qu'il faut mon cher Lephénix m'expliquer :

- Tu te dis franc-maçon (RER parait-il d'obédience chrétienne)


Ciel ! Un franc-Maçon dévoilé !!! Nous sommes-nous présentés comme tels ?

Vous dites : - Tu publie des textes qui sont d'inspiration complotiste, voire anti-sémites, pour dénoncer ou pour faire connaître (je n'ai pas encore totalement fondé mon avis)

Nous avons des inspirations complotistes ? C'est une plaisanterie ? Nous nous contentons d'exposer des faits : tel jour, telle heure, tel endroit, telles personnes se sont réunies, tel projet à été décidé, financé de telle manière, avec obtention de tel résultat, qui a permis de provoquer tel évènement, qui ont eu pour effet, telle chose, ... etc., etc., etc.

Seriez-vous de ceux qui falsifiez les faits ? De ceux qui réécrivez l'histoire vraie et souhaitez que les dossiers authentiques doivent restés cachés au plus grand nombre ?

Pour quelle obscure raison, pensez-vous que la vérité des faits doit être cachée ?


Pour quelle raison obscure, vous, qui vous dévoilez comme Maçon, qui aimez la Sagesse et la Vérité, accompagnez-vous le mensonge et l'horreur en ânonnant avec la foule ?

Où voyez-vous de l' "anti-sémitisme" dans ce qui vient d'être écrit ? Qu'est-ce que la "race" (il paraît que cela n'existe pas) vient faire dans une affaire de "très grand banditisme" ???

Puisque vous évoquez le mot "sémite" : il nous semble qu'un arabe est "Sémite". Mais un "Juif", qui est une définition religieuse, est-il toujours "Sémite" ? Bonne question, nous semble-t-il (auto-satisfaction...).



Vous dites : - Il est de notoriété publique (selon l'anti-maçonnisme ambiant) ... Pourquoi dites-vous que c'est de l'anti-maçonnisme ambiant ... ? ... que la FM participe de ce grand complot qui, je te le rappelle, vise la destruction de l'église et la soumission des peuples

Cet anti-maçonnisme, n'est-il pas alimenté par quelques "Frères crétins" qui fréquentent certaines Loges dites "libérales" que vous affectionnez tant, et qui, de manière éhontées, rompent leur serment de "discrétion" et impunément viennent expliquer au "brave peuple ignorant", via la presse et des conférences, comment penser, comment vivre (parce que eux ils savent le sens de la vie - énoooorme rire !!!), alors qu'ils sont bien incapables d'expliquer ce qu'est vraiment un tablier, ce que sont les gants, qu'elle est le sens profond de certaines lettres, mots, attitudes, mais qui sont vont, au dehors, prêcher leur saleté d'ignorance crasse (comme disent certains sur ce site), ignorance qu'ils portent avec fierté en se gargarisant et en s'étiquetant eux-mêmes de "laïques" ! Mot qui, là encore, ils n'en comprennent pas le sens exact et qui leur sied tout à fait.


Alors es-tu un agent de cette subversion sous ton masque de chrétien FM ou es-tu seulement atteint de complotite aïgüe? On pourrait également se poser la question de savoir si tu n'es pas aussi un agent de l'anti-sionisme genre intégriste réligieux?

Là, pour le coup, c'est vous qui faites franchement de la "complotite" aigüe !!!

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 14:01

C'est quoi le sujet ? Le "shoah business" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 14:34

Lephenix a écrit:
Ciel ! Un franc-Maçon dévoilé !!! Nous sommes-nous présentés comme tels ?

.../... Et blablabla...

Quoi qu'il en soit vous êtes reconnu comme tel sur ce forum.

Si je me suis trompé... je suis heureux que la maçonnerie ne vous compte pas parmi ses membres.
Si j'ai raison je suis heureux de ne pas faire partie de la même maçonnerie que vous. Fier aussi d'être de cette maçonnerie de tradition mais libérale et non dogmatique.
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 14:36

Zeus a écrit:
C'est quoi le sujet ? Le "shoah business" ?

je sais pas non plus, une fois de plus je mets un sujet et voilà qu'on le bourre de texte fourre tout dont j'ai même pas l'intérêt de lire et qu'on s'égare, m'enfin....

question d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 14:53

Le Petit Prince a écrit:
Zeus a écrit:
C'est quoi le sujet ? Le "shoah business" ?
je sais pas non plus, une fois de plus je mets un sujet et voilà qu'on le bourre de texte fourre tout dont j'ai même pas l'intérêt de lire et qu'on s'égare, m'enfin.... question d'habitude.

C'est peut-être aussi qu'un text sans orientation de lecture, proposition de sens... ouvre à toutes les divagations?
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 14:53

Il fallait mettre un titre plus explicite. Tu n'as qu'à le corriger.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 15:06

chiboleth a écrit:
Le Petit Prince a écrit:
Zeus a écrit:
C'est quoi le sujet ? Le "shoah business" ?
je sais pas non plus, une fois de plus je mets un sujet et voilà qu'on le bourre de texte fourre tout dont j'ai même pas l'intérêt de lire et qu'on s'égare, m'enfin.... question d'habitude.

C'est peut-être aussi qu'un text sans orientation de lecture, proposition de sens... ouvre à toutes les divagations?

bah je n'en sais rien, après tout, j'avais envie de vous partager ce passage de texte, pensant qu'on pouvait méditer dessus.

mais les gens préfèrent nous envoyer d'autres textes copiés-collés pensant que ça va nourrir le débat (ou ne pensant pas...)
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 15:11

Le Petit Prince a écrit:

Je relève deux passages du texte que tu nous as indiqué :

Code:
de deux choses l’une : soit ils ont agi de façon totalement irrationnelle et ce système économique est hors de cause, soit ils ont été cohérents et dans leur folie même et c’est le système qui est la source du mal. C’est à la première des deux visions que se sont spontanément ralliés, après la guerre, les maîtres de l’économie, les gouvernements, les principaux penseurs et l’opinion du « monde libre », la gauche comprise, en dépit du témoignage des survivants (Primo Levi) et de quelques procès.

Ce passage offre l’intérêt de replacer la question juive, et celle du génocide perpétré par les nazis, dans le contexte du « système économique » auquel nous nous sommes soumis. Et je pense effectivement, contrairement à ce que veulent nous inculquer les « maîtres » de cette économie, que c’est bien la logique de ce système que les nazis ont poussée à bout. Nous avons touché du doigt où pouvait nous mener la logique de ce système ; il reste que, sournoisement, ce système persiste sous des formes plus « civilisées » ; en attendant de révéler, à son tour, toute sa « malice ».

Code:
Drumont et l’Okhrana ont inventé avant eux l’antisémitisme politico-policier, mais ils n’ont pas inventé l’antisémitisme. C’est le christianisme naissant qui a recouru à ce moyen lorsqu’il a commencé à se constituer en puissance organisée. L’anti-judaïsme est dès l’origine au cœur de l‘identité chrétienne. Sur la façon dont il a été introduit dans la rédaction des Evangiles, surtout dans celui de Jean, et les raisons pour lesquelles cela s'est fait, voir Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Jésus contre Jésus, récente synthèse des travaux érudits sur la genèse du Nouveau Testament (Paris, Ed. Seuil, 1999).

Reconnaître que la racine de l’antisémitisme chrétien remonte aux tous premiers temps de la naissance du christianisme ne doit pas nous amener à nous complaire dans un complexe de culpabilité maladive, mais simplement à reconnaître les faits, ce qui est la bonne façon de rompre avec cet antisémitisme, en reconnaissant que le judaïsme actuel et le christianisme sont issus d’un même peuple qui a connu la catastrophe de la destruction du Temple de Jérusalem en 70 après J-C. Sans compte le troisième frère, né quelques siècles après, avec le « prophète » Mohammed.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Luc



Messages : 824
Inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 20:26

Le Petit Prince a écrit:
Citation :
(...) Depuis un demi siècle tout se ligue pour nier une vérité qui devrait sauter aux yeux : la faute au nazis et de beaucoup d’allemands n’est pas d’avoir commis des crimes aussi monstrueux qu’inexplicables, mais d’avoir franchi un dernier pas dans l’assujettissement de l’homme à la logique de la révolution industrielle, c’est-à-dire à la raison économique. Ils ont commis la faute de révéler où mène cette raison quand elle est laissée à elle-même. On les a diabolisés afin que reste caché cette continuité entre leur méfaits et l’organisation économique imposée aux sociétés européennes au 19 et 20ème siècle. Car de deux choses l’une : soit ils ont agi de façon totalement irrationnelle et ce système économique est hors de cause, soit ils ont été cohérents et dans leur folie même et c’est le système qui est la source du mal. C’est à la première des deux visions que se sont spontanément ralliés, après la guerre, les maîtres de l’économie, les gouvernements, les principaux penseurs et l’opinion du « monde libre », la gauche comprise, en dépit du témoignage des survivants (Primo Levi) et de quelques procès.

Il faut que les nazis et leurs complices soient coupables, abstraitement et absolument, pour que le système que nous servons et dont nous profitons à des degrés divers soit innocent, et que nous le soyons aussi. On m’objectera qu’ils sont coupables absolument puisque c’est un crime absolu d’avoir entrepris la destruction des Juifs. Mais en hypostasiant ce crime ainsi, on le place au-delà de toute explication historique. Or il n’échappe nullement à une telle explication. Dans le crime commis contre les Juifs aussi, les nazis n’ont fait que franchir un pas qui ne devait pas être franchi. Ils ont poussé jusque dans son ultime conséquence un antisémitisme politique qu’ils n’ont pas inventé. Il leur fallait des victimes qui fussent l’incarnation du mal pour qu’eux-mêmes et leur complices puissent se croire innocents et par conséquent libres de poursuivre de façon systématique leur entreprise de domination. Drumont et l’Okhrana ont inventé avant eux l’antisémitisme politico-policier, mais ils n’ont pas inventé l’antisémitisme. C’est le christianisme naissant qui a recouru à ce moyen lorsqu’il a commencé à se constituer en puissance organisée. L’anti-judaïsme est dès l’origine au cœur de l‘identité chrétienne. Sur la façon dont il a été introduit dans la rédaction des Evangiles, surtout dans celui de Jean, et les raisons pour lesquelles cela s'est fait, voir Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Jésus contre Jésus, récente synthèse des travaux érudits sur la genèse du Nouveau Testament (Paris, Ed. Seuil, 1999).

Quelque chose en nous refuse d’imaginer les crimes nazis. Cette résistance est de nature morale, elle aussi, car l’abjection fait peur tant qu’on ne l’a pas reconnue en soi-même – ne serait-ce que sous la forme bénigne des menus reniements, des inconséquences que l’on commet quotidiennement. Elle fait peur tant qu’on ne s’est pas reconnu soi-même comme faillible – non par goût de la faute, mais par sobriété dans le jugement. (...)

Extrait à peine remanié du livre de Jean-François Billeter, "Chine trois fois muette", Editions Allia, 2006

Tu as raison, ce débat part un peu dans tous les sens, comme d'hab, semble-t-il.

Cet article me laisse perplexe. Il a le mérite de poser la question du fascime quotidien de ce qu'Albert Jacquard dénonce dans "j'accuse l'économie triomphante" de cette logique économique dépourvue de toute humanité, qui nous fait commercer avec des nations qui devraient être mises au ban de la société pour non-respect des droits de l'homme. Ce capitalisme qui détruit des pays pour s'emparer de leur pétrole n'est que de la piraterie institutionnalisée qui n'est pas très éloignée je te le concède du nazisme.

Cependant, et c'est là que je ne suis pas d'accord avec cet article, le nazisme a été une apothéose de l'horreur jamais atteinte dans l'histoire d el'humanité. Bien sûr, les Khmers rouges ont fait des camps d'extermination, les Hutus ont commis un génocide atroce, mais l'Allemagne nazie représente de par l'addition de ses crimes un sommet de l'horreur. Et donc, la comparaison de Bush avec Hitler ne tient pas, même si...
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 21:10

Luc a écrit:
Ce capitalisme qui détruit des pays pour s'emparer de leur pétrole n'est que de la piraterie institutionnalisée qui n'est pas très éloignée je te le concède du nazisme.
Deux sottises en une phrase.
On paye le pétrole. On ne s'"en empare" pas.
La comparaison avec le nazisme relève ici de la loi de Godwin.

Citation :
Cependant, et c'est là que je ne suis pas d'accord avec cet article, le nazisme a été une apothéose de l'horreur jamais atteinte dans l'histoire d el'humanité. Bien sûr, les Khmers rouges ont fait des camps d'extermination, les Hutus ont commis un génocide atroce, mais l'Allemagne nazie représente de par l'addition de ses crimes un sommet de l'horreur. Et donc, la comparaison de Bush avec Hitler ne tient pas, même si...
Le communisme a fait plus de morts que le nazisme.
Mais toutes les victimes n'ont pas la même valeur, c'est bien connu...
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Luc



Messages : 824
Inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 21:44

Zeus a écrit:
On paye le pétrole. On ne s'"en empare" pas.
La comparaison avec le nazisme relève ici de la loi de Godwin.

Les Irakiens qui ont leur maison détruite et leur famille ensanlantée seront heureux de l'apprendre. Loi de Godwin, encore une expression à la mode... D'où vient-elle exactement?


Citation :
Le communisme a fait plus de morts que le nazisme.
Mais toutes les victimes n'ont pas la même valeur, c'est bien connu...

Franchement la comptabilité des cadavres... Je vous la laisse, bon amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 21:49

Oui, tu fais bien.
Il ne faudrait qu'on se rende compte que la gauche communiste a fait plus de morts que la gauche national-socialiste allemande.
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 21:49

Cela casserait le mythe .
Revenir en haut Aller en bas
Jehova



Messages : 243
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Sam 25 Aoû 2007, 22:03

Luc a écrit:
Zeus a écrit:
On paye le pétrole. On ne s'"en empare" pas.
La comparaison avec le nazisme relève ici de la loi de Godwin.

Les Irakiens qui ont leur maison détruite et leur famille ensanlantée seront heureux de l'apprendre. Loi de Godwin, encore une expression à la mode... D'où vient-elle exactement?


Citation :
Le communisme a fait plus de morts que le nazisme.
Mais toutes les victimes n'ont pas la même valeur, c'est bien connu...

Franchement la comptabilité des cadavres... Je vous la laisse, bon amusement.
J'ai l'impression d'entendre un certain monsieur brabant cher Zeus innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 00:23

Kicéçuila ?
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 10:07

Cher Luc,

Le communisme a suffisemment été testé pour dire avec toute certitude, quand bien meme on n'en trouverait le contenu attrayant : CA NE MARCHE PAS !

ON NE PEUT PAS PRENDRE LE RISQUE DE L'ESSAYER A NOUVEAU !!!

Ce serait se foutre littéralement de la g... de ceux qui en sont mort !

(Le nazisme tout autant on est d'accord !)

On peut etre anti-capitaliste sans etre pro-cocos tout de meme... Rolling Eyes


Dernière édition par le Dim 26 Aoû 2007, 10:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Luc



Messages : 824
Inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 10:11

spidle33 a écrit:
Cher Luc,

Le communisme a suffisemment été testé pour dire avec toute certitude, quand bien meme on n'en trouverait le contenu attrayant : CA NE MARCHE PAS !

ON NE PEUT PAS PRENDRE LE RISQUE DE L'ESSAYER A NOUVEAU !!!

Ce serait se foutre littéralement de la g... de ceux qui en sont mort !

(Le nazisme tout autant on est d'accord !)

On peut etre anti-capitaliste sans etre pro-cocos tout de meme... Rolling Eyes

Tout à fait d'accord. Je ne suis pas communiste, contrairement à ce que croit Laurent, je suis tout simplement pour un monde qui fonctionnerait selon les principes évangéliques.
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 15:51

Ca n'existe pas : "Mon royaume n'est pas de ce monde."
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 15:56

Zeus a écrit:
Ca n'existe pas : "Mon royaume n'est pas de ce monde."

Moi j'ai qu'un seul Roi: le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 19:17

LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE

Bien que des centaines de livres aient été écrits sur la tragédie de la Deuxième Guerre mondiale, très peu de personnes connaissent l'arrière-plan réel de cette guerre qui fut la plus onéreuse de tous les temps.

L'histoire telle qu'elle est narrée dans les livres d'histoires officiels, n'a qu'une lointaine ressemblance avec ce qui s'est réellement passé, avec les causes et les buts poursuivis.

Ce que l'on raconte est exact mais l'autre moitié de la vérité a été omise
.

Par l'image qu'ils ont donnée de la Deuxième Guerre mondiale, les mass media, eux-mêmes contrôlés, ont fait du bon travail. Ils ont jeté de la poudre aux yeux à tous ceux à qui soi-disant ils obéissent et à qui ils sont censés dispenser information et instruction. Ils sont co-responsables de la "confusion lamentable" où a été plongée l'opinion publique à propos de la Deuxième Guerre mondiale.

Cependant, petit à petit, la lumière se fait jour, et elle nous dévoile une image plus claire de ce qui s'est réellement passé.

Ce que nous avons de cette guerre, ce sont des données historiques, qui a fait quoi, quand, où, avec qui... Mais ceux qui tirent, en fait les ficelles, ne sont jamais mentionnés.

D'après le pacte d' "Hitler et Staline", la Pologne devait être coupée en deux, ce qu'Hitler réalisa le 01/09/1939. D'après ce qui était stipulé dans le contrat signé 20 ans plus tôt (et qui allait dans le sens des Illuminati), l'Angleterre et la France avaient l'obligation de se lancer dans les combats aux côtés de la Pologne. Après la drôle de guerre, Chamberlain, catalogué de lâche, fut remplacé par l'ex-sioniste et franc-maçon CHURCHILL.

Ce dernier fut un meilleur partenaire, il ordonna aussitôt une attaque aérienne sur l'Allemagne. Les Allemands ne s'étaient pas attendu à une attaque anglaise et n'y étaient donc pas préparés. Plusieurs données laissaient prévoir que l'Allemagne voulait éviter d'entrer en guerre contre l'Angleterre.

Dans un discours en 1933, Hitler démontra qu'il était possible que le communisme se propage et englobe l'Angleterre et affirma que, si cela arrivait, il aiderait les Britanniques à se défendre s'ils faisaient appel à lui.

En outre, les troupes allemandes laissèrent, le 10 mai 1940, 335.000 soldats anglais évacuer de la plage de Dünkirchen.
De plus, Hess, par son voyage en Angleterre, avait essayé de réunir les deux plus puissantes nations nordiques.

Mais Winston Churchill connaissait bien BERNARD BARUCH qui avait aussi aidé Woodrow Wilson et Roosevelt à accéder à la présidence. Ce fut également BARUCH qui persuada Churchill de soutenir la fondation de l'Etat d'Israël. Le 23 mai 1939, Churchill donna ensuite l'ordre au ministre des colonies Lord Lloyd de retirer les troupes anglaises de la Palestine et d'armer et d'aider les Juifs à s'organiser pour leur propre défense.

* ***
Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 19:54

QUE SE PASSAIT-IL EN AMERIQUE PENDANT CE TEMPS-LA ?

La majorité des Américains ne voulait plus être mêlée à quelque guerre que ce soit mais les Illuminati étaient d'un avis opposés.

Le président américain FRANKLIN DELANO ROOSEVELT (le 32ème président) était grand maître des francs-maçons, membre du CFR, il avait des liens avec la famille Delano et aussi avec le "comité des 300".
Un de ses plus proches collaborateurs était aussi BERNARD BARUCH et il avait des rapports très étroit avec le COLONEL HOUSE depuis au moins huit ans.

Les Illuminati, comme nous pouvons le constater, avait placé leur homme. Il le leur revalut en faisant voter une loi contraire à la Constitution : tous ceux qui possédaient de l'or furent, en effet, obligés de le remettre à la banque avant la fin avril 1933 (sous peine d'une amende de 10.000$ ou de 10 ans de prison ou même les deux à la fois). L'or fut payé 20,67 $ l'once.

Quand la plus grosse partie de l'or fut confisquée, le prix de l'or monta jusqu'à 35 $ l'once. Les "initiés" avaient déposé leur or dans des banques étrangères et le vendirent, évidemment, plus tard, au prix fort.

Le président Roosevelt avait incité les Japonais à entrer en guerre en leur posant un ultimatum de guerre le 26/11/1941 dans lequel il exigeait le retrait de toutes les troupes japonaises d'Indochine et de la Mandchourie.

C'est un fait historique mais c'est un secret bien gardé. L'ultimatum de Roosevelt n'a été intentionnellement communiqué au Congrès américain qu'après l'attaque de Pearl Harbour.

Tous étaient d'un avis unanime : les Japonais n'avaient pas d'autre possibilité que de déclarer la guerre, alors qu'ils avaient presque tout fait pour l'éviter. PRINCE KENOYE, ambassadeur du Japon aux Etats-Unis, avait maintes fois demandé à se rendre à Washington ou Honolulu pour y rencontrer Roosevelt et trouver avec lui une autre solution.

Il fut même prêt, plus tard, à acquiescer aux exigences des Etats-Unis pour éviter la guerre mais Roosevelt refusa chaque fois de le rencontrer puisque la guerre avec le Japon était déjà projetée depuis longtemps,ainsi qu'avec l'Allemagne.

C'est au même moment que Roosevelt déclarait au peuple américain : "Je m'adresse à toutes les mères et à tous les pères et je vous fais à tous une promesse formelle. Je l'ai déjà dit auparavant et le redirai sans cesse : Vos "boys" ne seront pas envoyés à la guerre à l'étranger."

Tromper le peuple de la sorte est à vous couper le souffle. L'armée américaine, informée de différentes sources, savait que les Japonais attaqueraient, d'abord, Pearl Harbour.

1. L'ambassadeur des Etats-Unis à Tokyo, JOSEPH GREW, écrivait dans une lettre à Roosevelt le 27/01/1941 que si une guerre éclatait entre le Japon et les Etats-Unis, Pearl Harbour serait la première cible.

2. Le membre du Congrès DIES avait non seulement indiqué au président Roosevelt en août 1941 que Pearl Harbour serait la cible, mais lui avait aussi remis le plan d'attaque stratégique avec la carte correspondante. Il fut condamné au silence.

3. De plus, le service secret américain avait réussi en 1941 à décoder les codes diplomatique et militaire des Japonais.

Roosevelt et ses conseillers connaissaient à l'avance la date exacte, l'heure et l'endroit de l'attaque.

AL BIELEK, l'un des deux survivants de "l'expérience de Philadelphia", raconte qu'il était en poste, à cette époque là, à Pearl Harbour mais qu'il fut rappelé une semaine avant l'attaque parce qu'il devait travailler ensuite avec NIKOLA TESLA à "l'expérience de philadelphia".

On lui avoua alors qu'on l'avait fait revenir à cause de l'attaque sur Pearl Harbour. Il était trop précieux pour qu'on le fasse mourir. La base de Pearl Harbour n'a été prévenue que deux heures avant l'attaque. Elle n'y était donc absolument pas préparée et tous périrent lamentablement. C'était le souhait de Roosevelt. Il pouvait alors faire passer les Japonais pour des "sales porcs perfides" et il était du devoir des Etats-Unis de répondre par des représailles.

A tous ceux qui ne veulent pas admettre que devenir président ou chancelier implique plus que d'être un simple politicien, j'espère que l'exemple suivant leur ouvrira les yeux : je veux parler de celui qui allait devenir le président des Etats-Unis, DWIGHT D. EISENHOWER. pour garantir le succès de leur entreprise qu'on peut qualifier d'infâme, il fallait que les Illuminati aient un serviteur dévoué au poste de commandement en chef de toutes les forces armées des Alliés.
La personne idéale pour ce boulot fut le lieutenant-colonel Dwight D. Eisenhower. Sa carrière dans l'armée des Etats-Unis est plus qu'intéressante, elle est fascinante, car elle nous permet de voir ce qui peut arriver à un soldat tout à fait ordinaire quand il dispose de bons "appuis".
Eisenhower était, en fait, aussi un ami de Bernard Baruch. En mars 1941, il obtint le grade de colonel.

Trois mois plus tard, il était commandant de la 3ème armée américaine. Au bout de trois autres mois, il fut nommé général de brigade. Le 12 décembre de la même année, il participa au projet de guerre au plus haut niveau à Washington.
Le 16 février 1942, il fut promu au titre d'adjoint au chef d'état-major de la "War Plans Division". Deux mois plus tard, il en prit la direction. trois mois après, il recevait le commandement du "European theatre of Operations".
Le mois suivant, il était nommé général de division et au bout de six mois général à "cinq étoiles". le 24 décembre, il était enfin nommé commandant en chef en Europe.

Une fois l'armée allemande chassée de Rome, l'armée américaine du général MARK CLARK y stationna. Au lieu de se diriger vers la Yougoslavie, Vienne, Budapest et Prague, les américains envoyèrent une partie de leurs soldats en Normandie, ce qui coûta la vie à environ 100.000 hommes.

Tout cela eut de lourdes conséquences sur le "paysage" futur de l'Europe de l'Est. Pourquoi cela ?
A la conférence des Alliés en 1943 au Québec, le général GEORGE C. MARSHALL fit pression pour que soit signé un accord qui portait le nom de "position russe". Il stipulait que (...) "la position de la Russie serait dominante après la guerre." (...) Les hommes officiellement à la tête des Etats-Unis : Roosevelt, Marshall et Eisenhower, avaient reçu des ordres stricts de leurs "maîtres" : diriger la phase finale de la guerre afin qu'elle se déroule selon les directives des Illuminati, telles qu'elles sont décrites dans les "Protocoles des Sages de Sion". On donna donc aux armées russes le temps de gagner du terrain.

* ***
Lephenix
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 19:58

Ah ! Lephénix cite Nikola Tesla. Quelqu'un pourrait-il nous rappeler qui il fut et que furent ses travaux ?


Dernière édition par le Dim 26 Aoû 2007, 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 20:01

L'ALLEMAGNE VEUT CAPITULER

C'est grâce au gendre du président Roosevelt, le COLONEL CURTIS B. DALL, que l'histoire du commandant GEORGE EARLE a été dévoilée.

Earle fut l'ex-gouverneur de Pennsylvanie, ambassadeur américain en Autriche (de 1935 à 1939) et en Bulgarie (de 1940 à 1942).
Par la suite, il fut l'attaché naval personnel de Roosevelt à Istambul.

C'est à cette époque-là, au printemps 1943, que le chef du service secret allemand, l'AMIRAL WILHELM CANARIS, lui rendit visite. Canaris lui dit que "la capitulation sans condition telle qu'elle était exigée par l'Amérique et l'Angleterre était inacceptable pour les généraux allemands. Si, cependant, le président américain laissait comprendre qu'une démission honorable de l'armée allemande serait possible, ils seraient prêts à accepter tout autre accord.
L'armée allemande recevrait alors l'ordre d'être envoyée au front de l'Est afin d'y combattre "l'Armée rouge" qui s'approchait."

Peu après, Earle eut un entretien encore plus long avec l'ambassadeur allemand FRITZ VON PAPEN qui lui adressa la même requête.

Earle, qui se demanda tout d'abord, s'il avait bien entendu, réalisa alors que c'était une demande sérieuse de la part de ces ambassadeurs, et il écrivit aussitôt une missive à Roosevelt. Rien ne se passa.

Il en envoya une deuxième. Toujours rien.

Lorsque Canaris revint quelques jours plus tard pour prendre connaissance de la réponse de Roosevelt, Earle ne put la lui donner.

Earle envoya, peu après, un message de la plus grande urgence à Washington. Toujours aucune réponse.

Tous deux ne pouvaient savoir qu'une capitulation de l'Allemagne n'était pas souhaitée. Roosevelt, dans une lettre personnelle du 24 mars 1945, défendit au commandant Earle de rendre public cet incident.

* ***
Lephenix
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 23:41

Il commence à y en avoir plus que marre de tous ces délires conspirationnistes What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 23:46

En résumé, les Polonais ont attaqué l'Allemagne et les Chinois ont attaqué le Japon.

La suite fut de la légitime défense...
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 23:51

Mécréant-LV a écrit:
Il commence à y en avoir plus que marre de tous ces délires conspirationnistes What the fuck ?!?


Oh ! ... seriez-vous révisionniste ?

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 23:53

Zeus a écrit:
En résumé, les Polonais ont attaqué l'Allemagne et les Chinois ont attaqué le Japon.

La suite fut de la légitime défense...

Très drôle !

Zeus !

Porter un nom si prestigieux, et avoir une telle trouille de la vérité ...

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Dim 26 Aoû 2007, 23:55

La recherche de la vérité ne consiste pas à prêcher des mensonges contre d'autres mensonges.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares   Lun 27 Aoû 2007, 00:57

Zeus a écrit:
La recherche de la vérité ne consiste pas à prêcher des mensonges contre d'autres mensonges.

Mais cher Zeus, puisque voilà déjà un point sur lequel nous pouvons être entièrement d'accord sur le fond, précisons tout de même, que, pour qu'il y ait mensonge, il faut qu'il y ait au moins une volonté de mentir, sinon cela s'appelle une erreur.

Alors, nous vous proposons de nous faire découvrir de façon très précise, qu'elles erreurs nous aurions commises : une date, un lieu, un nom, un évènement, par exemple ?

Mais non pas, comme d'habitude, quelque chose de "nébuleusement vague" !

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Alliés, nos sauveurs, les Nazis, ces barbares
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuremberg pourquoi cette ville?
» Arabes alliés des nazis?
» Les alliés de Napoléon
» Les plantes alliées aux plantes carnivores
» Le Plan Economique Merkel Sarkozy Ressemble Etrangement A Celui Des Nazis Dans Les Années 40

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: