DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le darwinisme, envers d'une théorie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Le darwinisme : la face de la théorie !   Dim 09 Sep 2007, 19:30


Pourquoi la théorie de l’évolution, théorie devenue obligatoire, a-t-elle le "vent en poupe" ?

Parce qu’elle cadre tout à fait avec la volonté politique égalitariste occidentale de notre époque moderne.

En effet, il est dit que si l’homme est devenu un homme, c’est grâce à la providence de son éducation (avant c’était une "bête"), et, au cours de son "évolution", il a mieux "appris" que les autres (bêtes ?).

Aujourd’hui, il est devenu encore plus "intelligent" grâce, à l’éducation obligatoire pour tous. (Si, si, vous pouvez vérifier !)

Ainsi, l’égalitarisme ambiant, affirme, que tous sont égaux par nature, et que les seules différences, ne proviennent que de l’ "inégalités des chances", d’où la lutte des classes et autres stupidités et âneries.

Et comme le nivellement obligatoire, ... qui est la stricte équivalence de l’égalité pour tous, ... ne peux se faire que par le bas …

L’homme est donc dit "perfectible", ou plutôt, l’homme ne possèderait pas "tout" dès sa naissance, et, grâce à l’éducation "identique pour tous" (ce qui suppose que tous on les mêmes capacités intellectuelles et les mêmes aptitudes), acquise dans l’école laïque de la République, qui seule permet l’ "égalité des chances", il perfectionnera son intelligence, et trouvera sa vraie place dans la société.

Tout ceci est opposé aux enseignements traditionnels, qui, tout au contraire, affirment que l’homme est un dieu déchu, qu’il a perdu le "sens de son origine", et que le but de sa vie est de "retrouver" ce qu’il a perdu.

Lephenix

Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Dim 09 Sep 2007, 20:13

Lephenix a écrit:

Pourquoi la théorie de l’évolution, théorie devenue obligatoire, a-t-elle le "vent en poupe" ?

Parce qu’elle cadre tout à fait avec la volonté politique égalitariste occidentale de notre époque moderne.

En effet, il est dit que si l’homme est devenu un homme, c’est grâce à la providence de son éducation (avant c’était une "bête"), et, au cours de son "évolution", il a mieux "appris" que les autres (bêtes ?).

Aujourd’hui, il est devenu encore plus "intelligent" grâce, à l’éducation obligatoire pour tous. (Si, si, vous pouvez vérifier !)

Ainsi, l’égalitarisme ambiant, affirme, que tous sont égaux par nature, et que les seules différences, ne proviennent que de l’ "inégalités des chances", d’où la lutte des classes et autres stupidités et âneries.

Et comme le nivellement obligatoire, ... qui est la stricte équivalence de l’égalité pour tous, ... ne peux se faire que par le bas …

L’homme est donc dit "perfectible", ou plutôt, l’homme ne possèderait pas "tout" dès sa naissance, et, grâce à l’éducation "identique pour tous" (ce qui suppose que tous on les mêmes capacités intellectuelles et les mêmes aptitudes), acquise dans l’école laïque de la République, qui seule permet l’ "égalité des chances", il perfectionnera son intelligence, et trouvera sa vraie place dans la société.

Tout ceci est opposé aux enseignements traditionnels, qui, tout au contraire, affirment que l’homme est un dieu déchu, qu’il a perdu le "sens de son origine", et que le but de sa vie est de "retrouver" ce qu’il a perdu.

Lephenix


Vous avez raison Lephenix, je suis assez d'accord avec ce que vous dites.
L'égalitarisme est une vaste blague. C'est pourtant si facile de voir que nous sommes tous différents et avons des aptitudes différentes, y compris dans les familles, entre frères et soeurs. Des différences parfois considérables, qui n'ont rien de dévalorisantes.
Il a fallu ces cons de socialistes pour vouloir fourguer des bacs à tous, comme si le bac était un certificat d'honorabilité nécessaire à chacun de nous.
Me concernant je n'ai pas le bac, j'en suis assez fier d'ailleurs, car sans bac, je m'en sors pas si mal, par contre je n'ai pas le vertige et souder une poutrelle sur un vide de 300 mères ne m'inquiète pas, et ça rapporte d'assez bon salaires !
Tout ce que nous dénonçons en fait, c'est une idéologie qui veut réduire l'homme à n'être qu'un accident, même sans bac (rions un peu), j'ai la conviction que je ne suis pas qu'un accident, je suis le fruit de l'amour de mes parents, et derrière cet amour se cache un plus grand amour auquel je crois !
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Dim 09 Sep 2007, 20:33

Je reviens juste pour une précision, si la théorie de l'évolution a ENCORE le vent en poupe, c'est seulement dans les cercles politiques avec des Monteboug du calembour et associés. Je vous assure, j'ai parlé de ces choses là à un professeur de cancérologie, à des familiers, dont des profs et plus récemment à une nièce qui possède un doctorat en biochimie, son mari qui a lui aussi un doctorat dans une autre matière scientifique. Tous me disent que dans le milieu scientifique, la théorie de l'évolution a du plomb dans l'aile. Il en est de même du fameux big bang, qui lui aussi prend du plomb. Tous les physiciens sont d'accord aujourd'hui pour remettre en cause le modèle du Big Bang.
En fait de théorie de l'évolution dans les grandes universités, elle est aménagée à défaut d'être abandonnée brutalement, le monde de la Recherche scientifique est aussi un domaine humain, on ne peut régler en huit jours le compte d'une théorie qui a eut un tel succés, là aussi il faut du temps. L'actualité de la théorie de l'évolution sert aux potaches à raconter de belles et parfois salaces blagues pour nous dire à quoi vont ressembler les nanas dans le futur.. à part ça, plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Dim 09 Sep 2007, 20:57

Cher Lephenix, il est clair que sous le caractère affectivo-dogmatique de l'évolutionisme à la Huxley, il existe des tas de raison politiquement correctes, mais aussi psychologiques, sociales etc.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Mar 11 Sep 2007, 17:52

Mon humble apport concernant la théorie de Darwin, la complexité c'est faite sur des milliards d'année ou l'on voit l'évolution des espèces de la cellule à l'homme. Beaucoup d'espèce ont disparu car inadapté à leur environement (cambrien, crétacé...), pour certaine espèce on voit des étapes d'évolution par exemple l'archéoptérix mi-dinosaure mi-oiseau.

Reste que la théorie de Darwin n'est qu'une théorie toujours pas prouvé et qu'il ne faut pas négligé les travaux de Lamark.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Mer 12 Sep 2007, 23:35

Brice a écrit:
Mon humble apport concernant la théorie de Darwin, la complexité c'est faite sur des milliards d'année ou l'on voit l'évolution des espèces de la cellule à l'homme. Beaucoup d'espèce ont disparu car inadapté à leur environement (cambrien, crétacé...), pour certaine espèce on voit des étapes d'évolution par exemple l'archéoptérix mi-dinosaure mi-oiseau.

Reste que la théorie de Darwin n'est qu'une théorie toujours pas prouvé et qu'il ne faut pas négligé les travaux de Lamark
.


Ni le texte de ... la Genèse !

Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Mer 12 Sep 2007, 23:52

Lephenix a écrit:



Ni le texte de ... la Genèse !



Mais la Genèse ne se veut en aucun cas être un texte scientifique...
Revenir en haut Aller en bas
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Jeu 13 Sep 2007, 22:54

Sans compter que la génése peut être prise d'un point de vu symbolique.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Ven 14 Sep 2007, 05:32

Vince a écrit:
Lephenix a écrit:


Ni le texte de ... la Genèse !

Mais la Genèse ne se veut en aucun cas être un texte scientifique...

Pensez-vous, sincèrement, que le point de vue scientifique est le meilleur moyen de rechercher la vérité ?

Revenir en haut Aller en bas
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Ven 14 Sep 2007, 07:57

Oui!!! Grace à Einstein, on se rend compte que le temps est relatif, donc six jours peuvent être en fait plusieurs millions d'années. (Bon j'exagère un...) (-:
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Ven 14 Sep 2007, 17:51

Lephenix a écrit:
Vince a écrit:
Lephenix a écrit:


Ni le texte de ... la Genèse !

Mais la Genèse ne se veut en aucun cas être un texte scientifique...

Pensez-vous, sincèrement, que le point de vue scientifique est le meilleur moyen de rechercher la vérité ?


Tout dépend de la vérité que l'on recherche : si c'est le sens de la vie, non. Si c'est la façon dont se forment les étoiles, oui...
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Ven 14 Sep 2007, 20:40

marc a écrit:

Tout dépend de la vérité que l'on recherche : si c'est le sens de la vie, non. Si c'est la façon dont se forment les étoiles, oui...

Tu m'as devancé, c'est ce que j'allais dire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les désastres du Darwinisme !   Dim 16 Sep 2007, 17:50

Vince a écrit:
marc a écrit:

Tout dépend de la vérité que l'on recherche : si c'est le sens de la vie, non. Si c'est la façon dont se forment les étoiles, oui...

Tu m'as devancé, c'est ce que j'allais dire Smile

Les Désastres du Darwinisme :

http://video.google.com/videoplay?docid=9039957975521442612

Revenir en haut Aller en bas
Luc



Messages : 824
Inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Dim 16 Sep 2007, 18:21

Lephenix a écrit:
Les Désastres du Darwinisme :

http://video.google.com/videoplay?docid=9039957975521442612


Sais-tu ce que tu es en train de cautionner, Lephénix? Ce sont les écrits de Harun Yahyah, un fondamentaliste musulman, qui est parti en guerre contre le darwinisme, notamment : http://www.harunyahya.fr/m_video_disastres_du_darwinisme.php

Ce type s'est déjà fait remarquer en 1996 par des livres révisionnistes et négationnistes comme "Holocaust Lie" . Pour lui, le darwinisme est dû aux diables que sont le matérialisme, le nazisme, le communisme et... le bouddhisme.

Il a publié de nombreux livres hostiles à la franc-maçonnerie, comme "The New Masonic Order Judaism and Freemasonry, Global Freemasonry", etc.

Il a été condamné par la justice turque pour des crimes tels que le chantage, l’extorsion, la possession des armes non autorisées et les rapports sexuels avec des mineurs.

Pour plus de détails sur ce personnage que tu cites en référence: http://en.wikipedia.org/wiki/Harun_Yahya

Non, vraiment, merci pour tes références.
Revenir en haut Aller en bas
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Dim 16 Sep 2007, 18:30

J'ai regardé la vidéo, tout de même il faut parler du darwinisme sociale qui n'a rien à voir avec la théorie de Darwin mais en ai une méchante déviance!

Ensuite il ya plusieurs inepties, chaque espèces aurait des caractéristiques uniques. Mais alors pourquoi par exemple certains singes ont un pouce opposable comme l'homme.

On ne trouverait pas d'espèce intermediaire entre les espèces comme reptiles et oiseaux, ah bon et l'archéoptérix qui est un fossile avec des caractèristiques des dinosaures et des oiseaux (notamment les plumes). Ou encore ces reptiles dont j'ai oublié le nom qui produisaient du lait. Et que faire de toute ces créatures de type Homo?

Les espagnol massacrant les indiens pourtant pacifiques, mon oeil oui, ces derniers partiquaient la guerre et les sacrfices humain. Surtout que Darwin est né en 1809 et la colonisation (en tout cas espagnole) à commencé en 1492!

Il faut arreter de croire que Darwin a servit à justifier tout les crimes.


Dernière édition par le Dim 16 Sep 2007, 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Dim 16 Sep 2007, 18:37

Je ne sait pas si vous avez remarqué l'inoportune citation du coran dans la vidéo.
Pas de la Bible, du coran...
On sait qui à posté cette vidéo de propagande...
On appréciera également les trentes références à Allah à la fin. Non s'il vous plait plus jamais ça. Cette vidéo c'est l'inverse de ce que j'entends parfois, le matérialisme est la cause de tout les maux. Ah bon car la religion n'a jamais justifié aucun crime?

Bon je vous laisse quand je mange des arguments aussi épais que ceux du fureur je suis obligé de vomir par la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Dim 23 Sep 2007, 13:50

On vient de découvrir que le Vélociraptor, parfait dinosaure dans sa morphologie possèdait des ailes comme les oiseaux.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Jeu 27 Sep 2007, 22:35

Brice a écrit:
On vient de découvrir que le Vélociraptor, parfait dinosaure dans sa morphologie possèdait des ailes comme les oiseaux.

Le "Vélo-à-six-rapports" a bien changé depuis. ... :mdr:

Revenir en haut Aller en bas
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Jeu 27 Sep 2007, 22:41

Ah là là, déterrer un vieux post pour cela!!!! champagne Vous m'avez obligé à lire
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Sam 29 Sep 2007, 10:00

Brice a écrit:
On vient de découvrir que le Vélociraptor, parfait dinosaure dans sa morphologie possèdait des ailes comme les oiseaux.

Et alors ? Avez-vous lu le texte de base de ce fil ou bien juste les interventions qui ont suivi ? Le vélociraptor pourrait bien avoir une turbine, cela ne constitue pas un argument par rapport à notre point de départ...
Revenir en haut Aller en bas
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Sam 29 Sep 2007, 10:17

Je vois pas pourquoi vous me dites cela, je ne pourrai pas vous prouver la THEORIE de Darwin, mais cet exemple ajoute de l'eau au moulin.

De même pour faire repartir le sujet, des êtres vivants dans la nature possèdent des imperfections, oui même l'Homme! Des choses donc inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Sam 29 Sep 2007, 10:47

Brice a écrit:
Je vois pas pourquoi vous me dites cela, je ne pourrai pas vous prouver la THEORIE de Darwin, mais cet exemple ajoute de l'eau au moulin.

Il ne s'agit pas de la prouver, il s'agit de la défendre vis à vis des objections émises : ce n'est pas du tout la même chose. Car si, effectivement, une théorie ne peut se "prouver", elle s'invalide très bien...

Citation :
De même pour faire repartir le sujet, des êtres vivants dans la nature possèdent des imperfections, oui même l'Homme! Des choses donc inutiles.

Et alors ? 1) qu'appelez-vous imperfections ? 2) qu'est-ce que cela prouve et pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Sam 29 Sep 2007, 20:04

Pour reprendre autrement : je joue précisément le jeu de la falsifiabilité et je serais curieux de vous voir le jouer également... Si les points opposés dans le livre en question sont justes... la théorie néo-darwinienne tombe, voilà tout. Au profit d'une autre, mieux adaptée qui reste (ou pas ? je ne prétends pas connaître toutes les théories scientifiques de l'évolution des formes vivantes !) plus ou moins à construire...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le darwinisme, envers d'une théorie   Dim 30 Sep 2007, 08:10

L'avis de Guy Delaporte:

Citation :

* Evolution. Périodiquement, comme un anniversaire, les revues scientifiques offrent un numéro spécial sur l’état de la théorie de l’Evolution (notamment : La Recherche n° 27 de mai-juin 2007). Il s’agit toujours, en gros, de proclamer l’évacuation définitive de l’idée de finalité et d’affirmer la capacité de la sélection par le hasard à répondre à toutes les incompréhensions. Avec une insistance qui pourrait faire croire que depuis deux siècles, les savants eux-mêmes redoutent encore secrètement la démonstration contraire.
Il faut reconnaître que le monde scientifique anglo-saxon est particulièrement sur la brèche (les savants latins n’ont pas les mêmes soucis ; question de culture). Ils assistent d’un côté à l’apparition et au succès envahissant de mouvements fondamentalistes, autoproclamés “créationnistes”, qui prônent la fixité immuable des espèces dès leur création, entre autres dogmes propres à rendre fou un rationaliste. Ils sont confrontés de l’autre aux thèses du “dessein intelligent” qui remet au premier plan l’origine spirituelle du monde vivant et la finalité intrinsèque de son évolution vers l’homme et l’intelligence, selon les principes de l’“anthropie”.
Pour à la fois réfuter les thèses et répondre aux objections, le courant évolutionniste en vient à se partager assez radicalement en deux. A droite, ceux qui reconnaissent un progrès évolutif dans la complexification croissante des espèces animales, au gré des modifications génétiques, et à gauche, les tenants d’un catastrophisme originel à la source de toute apparition de spécimens nouveaux. Dans les deux hypothèses évidemment, seul le hasard est au principe des changements. Mais chacune – à son corps défendant – finit par apparaître, malgré tout, comme la transposition profane d’explications aux accents étrangement religieux. La première vénère la sélection naturelle comme une sorte de Providence matérielle tandis que la seconde se voudrait un Créationnisme physique à répétition.
Si l’on devait donner un point commun à tous ces courants scientifiques, comme d’ailleurs à leurs contradicteurs, c’est le plus souvent leur indigence quasi désertique en matière de réflexion sur la réalité du hasard. Même Monod, qui reste un maître, et l’un des rares à avoir osé aborder de front la question, même lui est d’une platitude et d’une bizarrerie désarmantes sur ce sujet. Il n’y eut guère, dans toute l’histoire de la pensée humaine, d’analyse plus approfondie du hasard que celle d’Aristote dans ses Physiques.
Celle-ci demeure d’une actualité sans concurrence. Le hasard fait partie des “causes obscures”, c'est-à-dire réelles, mais non pas normales. Il se greffe sur une cause naturelle, mais pour produire un effet étranger au déterminisme de celle-ci, en fonction des circonstances qui se présentent. Autrement dit, sans nier en aucune manière l’existence et l’influence du hasard dans la nature, celui-ci n’est jamais premier, mais toujours attaché à un déterminisme qu’il incurve. Il n’y a pas de phénomène aléatoire en l’absence d’une cause préorientée vers un effet précis, dont dépend étroitement l’issue d’une intervention fortuite. Le hasard ne saurait donc en aucun cas être “principe”. Il n’a d’autre latitude que celles accordées par les potentialités de la nature qui le porte. Qui dit hasard dit nécessairement finalité (“téléonomie”, préfèreront certains).
Puis saint Thomas, commentant Aristote, ajoute : « Hasard et fortune paraissent à certains des causes impénétrables à l’intellect humain, mais comme une réalité divine surpassant les hommes. Cette opinion contient une racine de vérité, mais ses tenants ne font pas bon usage du terme “fortune” ... Le fortuit et le casuel, bien qu’étrangers à l’intention de causes inférieures, peuvent cependant se rapporter à une cause ordonnatrice supérieure. Par rapport à elle, on ne peut plus parler de fortuit ni de casuel, et cette cause ne peut donc pas se nommer fortune » (Physiques, Livre 2, leçons 7 & 10). Autrement dit, l’observation est juste, mais le mot “fortune”, inadéquat … “Sélection par le hasard” l’est-il moins ?
Le philosophe dialoguant avec les évolutionnistes, a quelque chose de saint Paul au forum d’Athènes : « Evolutionnistes, à tous égards vous êtes, je le vois, les plus savants des hommes. Parcourant en effet votre science et considérant vos théories sacrées, j'ai trouvé jusqu'à un axiome avec l'inscription : “Au hasard principe” [véritable Dieu inconnu]. Eh bien ! ce que vous adorez sans le connaître, je viens, moi, vous l'annoncer ... »
Tout le suspens réside dans la réponse. Sera-t-elle également comparable au récit des Actes des apôtres ? « A ces mots, les uns se moquaient, les autres disaient : “Nous t'entendrons là-dessus une autre fois” ».

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Le darwinisme, envers d'une théorie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le darwinisme, envers d'une théorie
» Le rejet du darwinisme et l’échec de l’Islam
» Versets et hadith sur la bonté envers les parents
» Théorie des 5 éléments chinois
» La Théorie des cordes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: