DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au sujet de N. Sarkozy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 08 Juil 2007, 13:11

La rediffusion du jour : Sarkozy et l’islam




Décembre 2006 : Sarkozy déclare sans détour qu’un islam non “francisé” est incompatible avec les règles de la République. On attend toujours, car c’est avec intérêt que nous aimerions savoir quels sont précisément ces “incompatiblités”, de la bouche même du chef de l’état français…

http://www.bafweb.com/2007/07/08/la-rediffusion-du-jour-sarkozy-et-lislam/

Citation :
Immigration : La gauche le promettait, Sarkozy le fait
7 07 2007



Brice Hortefeux, le ministre français de l’Immigration en visite officielle au Gabon, a rencontré le président Bongo. Un accord sur une «immigration concertée» a été signé. Les Gabonais bénéficient déjà d’un certain nombre de facilités pour obtenir un visa français mais les deux pays veulent aujourd’hui aller plus loin. (…)
Pour les citoyens gabonais, des visas de deux ans avec plusieurs entrées pourront donc être obtenus plus facilement pour de nombreuses raisons, qu’elles soient économiques, professionnelles, médicales ou encore familiales.[source]

Et dire qu’on a failli croire que la France allait mener une politique de droite… PM

http://www.bafweb.com/2007/07/07/immigration-la-gauche-le-promettait-sarkozy-le-fait/
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 08 Juil 2007, 13:58

Oui, eh bien, comme c'est parti là, c'est à ce disneyland-là que nous allons avoir droit :



Scandaleux !

Depuis un certain temps déjà, Al-Aqsa TV, la chaîne du Hamas, diffuse une émission destinée aux enfants de 4 à 12 ans, dont la vedette est une marionnette de Mickey Mouse. La fameuse souris de Walt Disney, version islamiste, est rebaptisée Farfour ; elle est assistée d’une présentatrice de six ans en tchador, Saraa. Dans une émission hebdomadaire, intitulée Les pionniers de demain, elles incitent la jeunesse palestinienne à la guerre sainte. Contre Israël, d’abord, et contre le reste du monde ensuite.

Farfour et Saraa reprennent les thèmes du Djihad édictés par leurs mentors, à savoir que nous sommes les "prédateurs de la forêt", que nous allons, avec notre sang, car c’est l’heure de la guerre, "libérer" toute la Palestine, l’Irak, et les Wakf, c'est-à-dire les anciennes colonies de l’islam, qui s’étendent jusqu’à Poitiers. Puis, Mickey l’assure aux jeunes téléspectateurs, nous allons soumettre la totalité du monde et des infidèles à l’islam.

(déjà posté sur le fil PO Idea )
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 08 Juil 2007, 14:08

Cher Laurent,

Arnaud t'a déjà expliqué que islamique et islamiste ce n'est pas la même chose .

Depuis quand date cette emission ??

Mais les gouvernements ont des liens? Qu'en sais tu sur ce sujet?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 08 Juil 2007, 14:20

Somebody a écrit:
Cher Laurent,

Arnaud t'a déjà expliqué que islamique et islamiste ce n'est pas la même chose .

Et moi j'ai déjà expliqué cent fois qu'il n'y a pas de différence Idea

Vous êtes effrayants d'aveuglement, il est absolument stupéfiant de voir un tel déni du réel :|


Dernière chose : de grâce, cessez de prendre ce ton condescendant et paternaliste avec nous, ok ? Nous sommes aussi adultes que vous Idea
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 08 Juil 2007, 14:33

Allez, ca suffit, là je sature, je ne perds plus mon temps ici, bye.

Mécréant - Libertyvox vous salue Idea
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 08 Juil 2007, 15:27

Laurent a écrit:
6/3756/appuyezboutonok0md7.gif[/img][/URL]

Brice Hortefeux, le ministre français de l’Immigration en visite officielle au Gabon, a rencontré le président Bongo. Un accord sur une «immigration concertée» a été signé. Les Gabonais bénéficient déjà d’un certain nombre de facilités pour obtenir un visa français mais les deux pays veulent aujourd’hui aller plus loin. (…)
Pour les citoyens gabonais, des visas de deux ans avec plusieurs entrées pourront donc être obtenus plus facilement pour de nombreuses raisons, qu’elles soient économiques, professionnelles, médicales ou encore familiales.[source]

Et dire qu’on a failli croire que la France allait mener une politique de droite… PM
[/quote]

Cher Laurent, tu oublies la contrepartie:

- Le Gabon accepte de rapatrier tous les clandestins.
- Les visa sont délivrés pour deux ans et sont établis avec empreintes digitales et de l'iris.
- A expiration du visa d'étude, la personne a le devoir de retourner au Gabon pour le développer.


Cela s'appelle: "Immigration CHOISIE."

Bref, il faut présenter TOUTE l'information... Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 08 Juil 2007, 22:11

Laurent a écrit:
Allez, ca suffit, là je sature, je ne perds plus mon temps ici, bye.

Mécréant - Libertyvox vous salue Idea

Laurent Very Happy tu vas nous revenir n'est ce pas ? ce sera le quantième départ ??? nous allons nous faire concurrence lol!
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Lun 09 Juil 2007, 14:35

Three piglets a écrit:
Il est clair que Sarkosy est l'agent du mondialisme en France, son représentant officiel.
Ce qui signifie :
que les acquis sociaux vont disparaitre à terme
que l'immigration va inévitablement continuée.

La vraie gauche doit comprendre que l'identité Francaise n'a rien de fasciste et que vouloir la détruire, par le biais de l'immigration, fait le jeu d'un néo-libéralisme.
La vraie droite doit s'inspirer de l'analyse marxiste et des méthodes de gauche pour éviter de faire le tapin pour la droite d'argent.
Le clivage, une fois l'opération faites, droite/gauche aura disparu.
Le clivage sera alors : pro-mondialisation/anti-mondialisation.

Je m'étais déjà rendu compte qu'une certaine "droite" et une certaine "gauche", malgré des divergences importantes sur d'autres points, pouvaient se rencontrer dans la résistance à la "marchandisation" du monde.

Note : je reçois des informations (que je n'ai pas demandées mais qui m'intéressent souvent fort) d'un site royaliste : "Les manants du roi" ; je ne sais pas si vous connaissez.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Lun 09 Juil 2007, 14:36

Laurent a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Pour faire ses réforme et éviter à la France la méthode Thatcher et ses six mois de grève, il agit ainsi.

C'est très bien vu.

Il faut souhaiter qu'il réussisse, pour le bien de la France.

L'UMPS dans toute sa splendeur Idea

Exact.

Tu aimes bien, toi, Laurent, l'UMPS ?

Moi, pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 11 Juil 2007, 07:03

Moi non plus.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 11 Juil 2007, 15:39

Three piglets a écrit:
Moi non plus.

Au moins sur ce point, on est d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 11 Juil 2007, 16:10

Moi, ce que je souhaite pour la France, c'est que les réformes réussissent et produisent de bon fruits.

J'aurais dit la même chose si S. Royal était élue.

Je n'aime pas le côté "partisan". Comme de Gaulle sans doute. Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Ven 13 Juil 2007, 18:20

Je lisais hier que Georges Frêche s'était fait reprocher d'avoir évoqué l'ascendance juive par sa mère de Nicolas Sarkozy, comme s'il était malséant de signaler cette ascendance juive. Ce n'est pourtant pas une honte, d'être juif, au contraire, puisque c'est le "peuple élu".

Nicolas Sarkozy n'a pas l'air empressé de revendiquer ses ascendances. De même, du côté de son père, de la noblesse hongroise. Les princes hongrois n'ont-ils pas été des résistants à l'invasion turque en Europe ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 14 Juil 2007, 05:43

Cher Lagaillette,

Depuis 60 ans, les sujets des origines raciales sont minés car on y voit facilement une intention péjorative.

C'est parfois d'un ridicule consommé : L'autre jour, une jeune prof a été contestée par sa classe (13 ans) car elle a dit (sans aucune arrière pensée) qu'il y avait des races humaines (des noirs, des blancs etc.)

Non madame ! Vous êtes raciste ! Il n'y a pas de races !

Ceci étant dit, vu le nombre de mariages mixtes, les Juifs Hongrois sont des Hongrois pures souche. Il n'y a plus d'origine sémitique visible (ce qui n'est pas le cas des camerounais qui, visiblement, sont encore noirs). alien

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 18 Juil 2007, 00:40

Citation :
Patrick Karam : Un choix douteux et très inquiétant

Par Enki40, mardi 17 juillet 2007

Nous vous avions parlé il y peu du retour du rapport Machelon ... et de ce qu'il signifiait ... http://www.occidentalis.com/blog/index.php/rapport-machelon-bientot-le-retour#co

... L'ouverture et les gages donnés au communautarisme triomphant se poursuivent ... de plus en plus clairement...

Valeurs actuelles est le seul média à nous l'avoir signalé... mais néanmoins très timidement, sans donner les détails qui pourraient faire connaître aux lecteurs toute l'étendue du ... problème...

Autant les démélés familiaux de Rachida Dati nous laissent assez froid car après tout on ne choisit pas sa famille ( et d'autres exemples comme le frère de Jack Lang condamné aux assises pour meurtre ne sont pas pour nous des angles de critique politique pertinents)... autant on choisit ses collaborateurs et ses "amis". Et ces choix là, on en est res-pon-sable.

Patrick Karam vient d'être nommé délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer, sur proposition de François Fillon. Un choix surprenant : Karam a fondé le Collectif des Antillais et réunionnais qui avait lancé une campagne contre Olivier Pétré-Grenouilleau, l'historien des traites négrières ( dont les travaux ont été plusieurs fois récompensés). Ce collectif est aujourd'hui présidé par Claude Ribbe, qui compare Napoléon à Hitler dans un livre récent.


Petit extrait de notre article du 11 janvier 2006 ...

http://www.occidentalis.com/article.php?sid=2810%20

Autre exemple : l’attaque fascisante, c’est-à-dire contre la liberté de pensée, que subit l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau, membre de l’Institut universitaire de France , et auteur des « Traites Négrières », paru chez Gallimard. Il a été assigné devant le tribunal de Paris pour avoir selon ses accusateurs « bafoué » la mémoire des esclaves. A cause de son livre ? Non, ce sont ces propos tenus au Journal du Dimanche du 12 Juin 2005, à l’occasion du prix d’histoire du Sénat, décerné pour son ouvrage. Les accusateurs ? Le Collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais (revendiquant 40 000 membres) qui lui reprochent notamment les paroles suivantes « la traite n’avait pas pour but d’exterminer un peuple (…) L’esclave était un bien qui avait une valeur marchande qu'on voulait faire travailler le plus possible. Le génocide juif et la traite négrière sont des processus différents. »

Le procès d’intention ubuesque n’arrive pas par hasard. Il est la continuité d’un nouveau terrorisme intellectuel ou plutôt judicaire qui poursuit la marche des amalgames entretenus par les politiques et la presse. La traite des noirs, selon ce nouveau code de la repentance, DOIT être considérée comme un génocide. Malgré les faits historiques qui prouvent pourtant la complexité du phénomène de la traite et de l’étendu des acteurs qui y ont pris part, les nouveaux accusateurs de la France seule ( !) contre-attaquent avec les surenchères les plus ignobles. La France devant avoir commis des fautes ontholigiques ce sera donc le phénomène en soi qui la salirait à JAMAIS. Et malheur à celui qui ose dire le contraire. C’est dailleurs ce que dit en substance Claude Ribbe (membre comme par hasard du Collectif des Antillais) qui n’hésite pas à traiter le livre de Pétré-Grenouilleau de « révisioniste ». Claude Ribbe lui-même auteur du livre « Le crime de Napoléon » qu’il compare sans nuance à… Hitler. Et d’ajouter que pour lui les bateaux soufrés transportant les esclaves étaient ainsi transformés en « chambres à gaz »…

Nous sommes de notre côté tout à fait rassurés de savoir que cet agrégé de …philosophie est depuis le 10 novembre membre pour 3 ans de la Commission nationale consultative des droits de l’homme à titre d’ « historien », nommé par…Dominique de Villepin. Emmanuel Le Roy Ladurie ce vrai et grand historien, lui, appréciera très certainement. Il soutient publiquement Olivié Pétré-Grenouilleau. Il y a tout de même des limites qu’il ne faut pas dépasser.

C'est donc bien un certain constructivisme de la culpabilité (française forcément française)qui est récompensé à travers ces deux nominations sous les deux derniers gouvernements ... La continuité de la promotion des acteurs de la légitimation de l'éternelle repentance d'une France éternellement coupable et composée de salauds (toujours autant) racistes est ici bien choisie .... contrairement aux promesses de campagne ...

Où est la rupture de Nicolas Sarkozy ?

Elle existe mais visiblement elle ne prend pas le chemin annoncé.

Rappelons plus précisemment le contexte :

Le dimanche 12 juin 2005, paraît dans le Journal du Dimanche, une interview du professeur Pétré-Grenouilleau. L’auteur évoque les thèmes de son livre et aborde d’autres questions. Il déclare notamment : « On sait que l’Afrique noire a été victime et acteur de la traite. Les historiens, quelles que soient leurs convictions politiques, sont d’accord là dessus. » Alors que le journaliste évoque « l’antisémitisme véhiculé par Dieudonné », Olivier Pétré-Grenouilleau répond : « Cette accusation contre les juifs est née dans la communauté noire américaine des années 1970. Elle rebondit aujourd’hui en France. Cela dépasse le cas Dieudonné. C’est aussi le problème de la loi Taubira qui considère la traite des Noirs par les Européens comme un ‘crime contre l’humanité’, incluant de ce fait une comparaison avec la Shoah. Les traites négrières ne sont pas des génocides. La traite n’avait pas pour but d’exterminer un peuple. L’esclave était un bien qui avait une valeur marchande qu’on voulait faire travailler le plus possible. Le génocide juif et la traite négrière sont des processus différents. Il n’y a pas d’échelle de Richter des souffrances. » Olivier Pétré-Grenouilleau affirme également que se dire descendant d’esclave « renvoie à un choix identitaire, pas à la réalité ... c’est choisir parmi ses ancêtres. »

On comprend mieux la réaction haineuse de ceux qui se sont sentis visés...

N'oublions pas que Claude Ribbe avait demandé le 13 juin 2005 aux autorités françaises:

1 ) de revenir immédiatement sur l’attribution du prix qu'ils ont attribué à Pétré-Grenouilleau

2 ) de le suspendre de ses fonctions d'enseignant

3 ) de saisir la justice compte tenu de la tenueur de ses propos dans cet interview et de la teneur de son ouvrage

Voici ce que disait ce même Claude Ribbe, alors responsable de la commission culture du collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais :

« A-t-on bien lu le livre de cet universitaire de second choix (sic) qui, à point nommé, sort de sa basse Bretagne (sic) pour falsifier les chiffres, relativiser la traite atlantique et oser comparer l’esclavage en Orient du VIIe siècle au crime raciste organisé des Lumières ? »

« Aujourd’hui, donc, Monsieur Pétré-Grenouilleau ment, bidonne, falsifie et insulte les Africains et les Antillais sous un tonnerre d’applaudissements hexagonaux. »

Quand à Patrick Karam ...

Le même jour, lundi 13 juin 2005, le collectif, dans un message signé par son président et porte-parole, Patrick Karam, annonce qu’il « saisira les autorités compétentes afin que Olivier Pétré-Grenouilleau soit suspendu de ses fonctions universitaires pour révisionnisme comme l’a été récemment Bruno Gollnisch, responsable du Front National, qui contestait le nombre de morts du génocide juif. Maître Gilbert Collard déposera de manière imminente une plainte pénale contre Olivier Pétré-Grenouilleau au nom du collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais. » Le collectif reproche quatre points au professeur Olivier Pétré-Grenouilleau. Celui-ci se poserait en « censeur de la représentation nationale » en déclarant que la loi Taubira, de 2001, « pose problème ». Olivier Pétré-Grenouilleau bafouerait « la mémoire de tous les descendants d’esclave(s) », en réduisant la traite atlantique à un « simple système d’exploitation de l’homme, un banal expédient économique ». Le professeur d’histoire aurait insinué que la loi Taubira est « responsable de l’antisémitisme » et suggéré que « la souffrance des Noirs (soit) moins importante que celle reconnue, à raison, pour les Juifs. » Enfin, Olivier Pétré-Grenouilleau est accusé de « nier la réalité de l’existence de descendants d’esclaves ». Au terme de l’exposé, Patrick Karam déclare que le prix décerné par le Sénat « résonne comme une gifle infligée à ceux, les descendants d’esclaves, qui ont contribué à l’édification de la nation française et à l’histoire de France » (message consultable sur le site Internet du collectif : http://www.collectifdom.com/article.php3?id_article=461).

Rappelons aussi que Eric Jalton, député de la Guadeloupe, Anne-Marie Payet, sénatrice de la Réunion ont participé à la tentative de curée contre Olivier Pétré-Grenouilleau au cours d'une conférence tenue à l'Assemblée Nationale ... que le collectif des Antillais avait aussi réussit à faire annuler auprès du rectorat de la Guyane l'un de ces déplacements universitaire .. etc

Bref le but visé était clairement la mise à mort professionnelle d'un historien de prestige. Si ils avaient gagné alors plus aucun historien français n'aurait été à l'abri de leurs ouskazes.

Heureusement ...

... le 12 décembre 2005 est publiée la « pétition des 19 » (Jean-Pierre Azéma, Élisabeth Badinter, Jean-Jacques Becker, Françoise Chandernagor, Alain Decaux, Marc Ferro, Jacques Julliard, Jean Leclant, Pierre Milza, Pierre Nora, Mona Ozouf, Jean-Claude Perrot, Antoine Prost, René Rémond, Maurice Vaïsse, Jean-Pierre Vernant, Paul Veyne, Pierre Vidal-Naquet et Michel Winock). « Émus par les interventions politiques de plus en plus fréquentes dans l’appréciation des événements du passé et par les procédures judiciaires touchant des historiens et des penseurs » (extrait du texte qu’on trouve notamment sur le blog de Pierre Assouline, http://passouline.blog.lemonde.fr/livres/2005/12/lhistoire_aux_h.html), les 19 rappellent certains principes et demandent, dans un geste spectaculaire et radical, l’abrogation des lois du 13 juillet 1990 (loi Gayssot « tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe » et qui, dans son article 24, punit « ceux qui auront contesté (...) l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité), du 29 janvier 2001 (loi qui reconnaît le génocide arménien), du 21 mai 2001 (loi Taubira), du 23 février 2005 (loi dont l’article 4 demande aux programmes scolaires de mettre en valeur le « rôle positif de la colonisation »). Selon les auteurs de cette pétition, ces lois - même si les finalités en sont diverses - ont le tort d’imposer des limites aux historiens, de restreindre leur liberté. Dans une interview au quotidien 20 Minutes, René Rémond expose les raisons de la mobilisation des 19 : « L’affaire Pétré-Grenouilleau a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase : ce très sérieux spécialiste de l’esclavage est poursuivi par des associations afro-antillaises qui, s’appuyant sur la loi Taubira, l’accusent de révisionnisme. Son seul tort est d’avoir dit que l’esclavage était certes un crime contre l’humanité mais pas un génocide. » (interview du 21 décembre 2005, publiée sur le site Internet du journal : http://www.20minutes.fr/journal/france/article.php?ida=68138).

Aujourd'hui, Nicolas Sarkozy à travers François Fillon répond clairement à ces 19 grands noms : Sa réponse se nomme Patrick Karam. Et légitime son discours, ceux qu'il représente et ses actes passés.

Un choix douteux et très inquiétant.

http://www.occidentalis.com/blog/index.php/un-choix-douteux-et-tres-inquietant
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 18 Juil 2007, 01:14

Citation :
La Turquie dans l’UE : l’opposition de Sarkozy fait pschitt

Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, a expliqué à Bruxelles, devant un lobby euromondialiste (European Policy Center), à propos de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne, qu’il fallait « avoir pour le moins une réflexion ouverte sur qui sommes nous ? où allons-nous ? ». Et pour y réfléchir, « organisons un groupe de travail, un groupe de sages, qui dirait : Voilà ce que nous pouvons faire, voilà les conditions... » « Mais nous souhaitons discuter d’abord avec nos partenaires et on verra d’ici la fin de l’année si cela est suffisamment mûr pour être mis sur la table. »

Ainsi on pourrait peut-être constituer en 2008 un comité qui réfléchirait sur la nature de l’Union européenne et sa « vocation à intégrer » de nouveaux pays comme la Turquie.. .

Sa vocation ? Pendant que les négociations concrètes d’adhésion de la Turquie se poursuivent ?

On voit que c’en est bien fini des tonitruantes assurances de Sarkozy pendant la campagne qu’il allait tout faire arrêter.

Mais ce n’est évidemment pas une surprise. Surtout depuis que le Président a fait ministre des Affaires étrangères et secrétaire d’Etat aux Affaires européennes deux personnages de gauche, européistes et partisans de la Turquie dans l’UE...


http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2007/07/17/la-turquie-dans-l-ue-l-opposition-de-sarkozy-fait-pschitt.html


Citation :
Réforme des institutions : l'arroseur arrosé

Jack Lang vient d'apporter sa première idée à la réforme des institutions à laquelle l'a convié le Président Sarkozy : la suppression de la fonction de Premier ministre.

"L'existence d'un Premier ministre ne se justifie que dans les régimes purement parlementaires. Dans notre système, elle entretient la confusion".

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2007/07/rforme-des-in-1.html

Shocked Shocked Shocked

Ca ne s'invente pas un truc pareil :|
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 18 Juil 2007, 01:59

Citation :
L’aveu de Valéry Giscard d’Estaing

mardi 17 juillet 2007

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

Valéry Giscard d’Estaing se félicite que la substance de la Constitution européenne soit préservée dans le nouveau traité européen. Selon lui, les modifications « limitées » apportées au texte initial ont été décidées pour « effacer l’image » de la Constitution dans l’esprit des gens, et pour « en faciliter l’approbation ici et là ».

C’est le père de la Constitution européenne lui-même qui souligne l’arnaque : les Français ont rejeté cette Constitution, on la leur fera approuver en abandonnant le mot et en modifiant quelques articles.

Il ne s’agissait donc que de berner les citoyens.

Cet aveu rend encore plus nécessaire l’organisation d’un référendum. Ce n’est pas au Parlement d’avaliser l’arnaque. Les Français doivent savoir de quoi il retourne et se prononcer en connaissance de cause.

http://www.frontnational.com/communique_detail.php?id=1432
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 18 Juil 2007, 17:52

Laurent a écrit:
Citation :
L’aveu de Valéry Giscard d’Estaing

mardi 17 juillet 2007

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

Valéry Giscard d’Estaing se félicite que la substance de la Constitution européenne soit préservée dans le nouveau traité européen. Selon lui, les modifications « limitées » apportées au texte initial ont été décidées pour « effacer l’image » de la Constitution dans l’esprit des gens, et pour « en faciliter l’approbation ici et là ».

C’est le père de la Constitution européenne lui-même qui souligne l’arnaque : les Français ont rejeté cette Constitution, on la leur fera approuver en abandonnant le mot et en modifiant quelques articles.

Il ne s’agissait donc que de berner les citoyens.

Cet aveu rend encore plus nécessaire l’organisation d’un référendum. Ce n’est pas au Parlement d’avaliser l’arnaque. Les Français doivent savoir de quoi il retourne et se prononcer en connaissance de cause.

http://www.frontnational.com/communique_detail.php?id=1432

Voilà au moins un point où je suis d'accord avec J-M Le Pen.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 18 Juil 2007, 23:36

Il y en a pleins d'autres si tu cherches bien.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Jeu 19 Juil 2007, 20:39

Three piglets a écrit:
Il y en a pleins d'autres si tu cherches bien.

Quelques-uns, oui ; mais d'autres, fort importants, sur lesquels je suis en profond désaccord.

Veux-tu qu'on en fasse l'énumération ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 25 Juil 2007, 21:44

Citation :
Protocole d'accord franco-libyen sur le nucléaire civil

TRIPOLI (Reuters) - La France et la Libye ont signé un "memorandum d'entente" dans le domaine de l'énergie nucléaire civile, à l'occasion de la visite à Tripoli du président Nicolas Sarkozy, a annoncé le secrétaire général de l'Elysée.

"L'objectif est de coopérer en vue de l'installation en Libye d'un réacteur nucléaire pour fournir de l'eau potable à partir d'eau de mer dessalinisée", a expliqué à des journalistes Claude Guéant, qui accompagne le chef de l'Etat.

Areva, leader mondial du nucléaire, a été approché par le régime de Tripoli pour faire une offre.

Un porte-parole avait déclaré la veille que le groupe avait bien été sollicité en ce sens, en ajoutant toutefois que rien ne pourrait se faire sans accord bilatéral et sans agréments internationaux.

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20070725/tts-france-libye-nucleaire-ca02f96.html

Shocked Shocked Shocked What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 14:56

Citation :
Le "cavalier seul" de Sarkozy en Libye agace en Allemagne

Par Claudia Kade et Natalia Reiter Reuters - Vendredi 27 juillet

BERLIN (Reuters) - La proposition française de coopération nucléaire avec la Libye fait polémique en Allemagne, où de nombreux députés considèrent qu'elle est une nouvelle manifestation de l'attitude de "cavalier seul" du président Nicolas Sarkozy en matière de politique étrangère.


Nicolas Sarkozy a signé un mémorandum d'entente portant sur la fourniture par la France d'un réacteur nucléaire à la Libye, au cours d'une visite à Tripoli qui avait pour but de renforcer les relations entre les deux pays.

Cette visite a été annoncée dans la foulée de la libération par la Libye des infirmières et du médecin bulgares condamnés à mort après avoir été accusés d'avoir inoculé le virus du sida à des centaines d'enfants libyens.

Bien que cette libération ait coïncidé avec une médiation effectuée en Libye par Cécilia Sarkozy, et dont l'Elysée n'a pas communiqué les détails, le président français a affirmé qu'il ne fallait voir aucun lien entre le dénouement de l'affaire des infirmières et la conclusion d'un accord sur le nucléaire.

Vendredi, un des plus hauts responsables du parlement allemand a accusé Sarkozy de "chercher à faire trop de choses à la fois" en lui reprochant de ne pas avoir consulté ses partenaires européens avant de prendre une décision aussi stratégique que l'accès à l'énergie nucléaire.

ENGAGEMENT PREMATURE ET DANGEREUX

"Même si cela prend du temps, la France devrait s'intéresser au renforcement des politiques extérieures et de sécurité de l'Europe", a déclaré Rupretch Polenz, le chef de file de la commission des Affaires étrangères au Bundestag.

"Mais ce n'est pas ce qui se passe avec ces initiatives unilatérales."

D'autres responsables de la coalition d'union au pouvoir à Berlin ont estimé qu'il était prématuré, voire dangereux, de s'engager sur un projet d'énergie nucléaire avec un Etat qui vient à peine de sortir de plusieurs décennies d'isolement diplomatique.

Cela fait moins de quatre ans que le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a annoncé qu'il renonçait à ses programmes d'armes nucléaires, chimiques et biologiques.

"Même si Kadhafi ne s'intéresse plus aux armes nucléaires, on ne peut pas savoir qui sera au pouvoir après lui, et ce qui se passera alors", a dit Ulrich Kalber, adjoint du chef de file du groupe social-démocrate au parlement.

Les capitales ont levé leurs sanctions diplomatiques contre la Libye et les grandes puissances lorgnent désormais du côté des lucratifs contrats à saisir dans le secteur des hydrocarbures libyens.

"Cette coopération franco-libyenne dans le domaine du nucléaire civil est la preuve que les pays qui respectent pleinement leurs engagements internationaux de non-prolifération peuvent retirer tous les bénéfices des usages pacifiques de l'énergie nucléaire", a fait valoir le ministère français des Affaires étrangères.

"Il ne faut pas confondre l'usage civil avec l'usage militaire", a souligné le Quai d'Orsay, précisant que la négociation avec Tripoli avait début en 2004 et que les partenaires de la France en avaient été informés "en de multiples occasions".

REACTION ALLEMANDE DISPROPORTIONNEE?

Ce n'est pas la première fois depuis son accession à l'Elysée, le 16 mai, que Sarkozy se heurte à la chancelière Angela Merkel.

Les efforts du président français pour affaiblir l'euro et ses appels en faveur d'un contrôle accru de la Banque centrale européenne ont provoqué des tensions entre les deux capitales.

Les spécialistes de la relation franco-allemande affirment que la rivalité entre les deux dirigeants s'est vue lors du dernier sommet européen. Sarkozy, disent-ils, a volé la vedette à Merkel qui, pourtant, le présidait.

Sarkozy a justifié l'accord sur le nucléaire avec la Libye par la nécessité de faire confiance aux pays arabes quant à leur capacité à développer ce genre de technologie à des fins pacifiques au risque, dans le cas contraire, de froisser les populations de cette zone et de favoriser une guerre des civilisations. Shocked Shocked Shocked What a Face

L'Arabie saoudite, la Jordanie et l'Egypte disent vouloir développer des programmes nucléaires civils. Washington craint pour sa part que les ambitions nucléaires iraniennes ne provoquent une course aux armes nucléaires dans la région.

Un diplomate français a pour sa part jugé disproportionnée la réaction allemande, en affirmant que la Libye coopérait avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de Vienne et avait signé tous les accords internationaux nécessaires. L'AIEA a refusé de s'exprimer à ce sujet.

Ce n'est pas la première fois que la France offre une technologie nucléaire à un pays arabe.

Des entreprises françaises travaillaient à la construction d'une centrale nucléaire en Irak aux termes d'un accord avec Saddam Hussein, jusqu'à ce qu'en 1981 des frappes israéliennes détruisent le projet.

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20070727/twl-allemagne-france-libye-bd5ae06_2.html

Pire que Chirac...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 15:22

C'est vrai. C'est inquiétant.

Même si, paraît-il, les instances nucléaires sécurisent de manière absolue l'uranium livré, le récupérant une fois usé.

La Lybie peut très bien dessaler l'eau de mer en utilisant son pétrole !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 15:27


LES INFIRMIERES BULGARES - SUITE ...

Au lendemain de la libération des soignants bulgares retenus en Libye, le président français Nicolas Sarkozy s'est rendu à Tripoli où il a rencontré le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Les deux chefs d'Etats se sont entendus mercredi 25 juillet sur la fourniture à la Libye par la France d'un réacteur nucléaire pour dessaler de l'eau de mer.
Quelles sont les chances de succès de ce rapprochement ?

La Tribune (France)
http://www.latribune.fr/info/Docteur-Folamour---%7E-20070727U75GRK8

L'éditorialiste Pascal Aubert émet quelques objections à cet accord. "Notre plaisir serait entier sans cette petite gêne qui nous étreint lorsqu'on rapproche le nom de Kadhafi et le mot nucléaire.
Certes, le dirigeant libyen a donné des gages en renonçant à tout usage du nucléaire à des fins militaires. (...)
Et la collaboration exemplaire de la Libye avec les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique depuis 2003 est un élément rassurant.
Mais, d'un autre côté, il est difficile d'oublier que le chef de l'État libyen est un personnage fantasque au comportement imprévisible.
Son passé chargé justifie tout de même qu'on n'en fasse pas du jour au lendemain un enfant de ch?ur."

Süddeutsche Zeitung (Allemagne)
http://www.sueddeutsche.de/

Jeanne Rubner critique l'attitude du président français.
"L'incursion de Sarkozy dans le système de chantage libyen est tout sauf une prouesse diplomatique.
La conclusion d'un accord nucléaire avec Kadhafi s'inscrit dans la tradition française qui consiste à vendre des réacteurs nucléaires dans le monde entier.
Or, la Libye est encore une dictature - même si le pays est signataire du traité de non-prolifération des armes nucléaires.
Certes, lorsqu'un pays a d'étroites relations avec l'Afrique du Nord, le chef d'Etat doit légitimement les entretenir - en concertation avec le reste de l'Europe.
Le court-circuitage de l'UE dans l'affaire des otages témoigne toutefois d'un manque de tact. Désireux d'attirer l'attention, le couple présidentiel Sarkozy s'est mis en scène alors que d'autres responsables politiques européens avaient déjà négocié en silence, au terme d'un long travail, les conditions d'ouverture des geôles libyennes.
Un résultat que seule la persévérance pouvait obtenir."

Le Soir (Belgique) http://lesoir.be/forum/editos/le-developpement-aura-raison-2007-07-27-541838.shtml

"Le développement aura raison du régime Kadhafi", estime Alain Lallemand, qui croit que les nouvelles relations économiques engagées avec Tripoli sont une riposte au régime du numéro un libyen.
"Au minimum, nous attendons de la Libye qu'elle participe à l'entretien des intérêts communs (l'immigration, soit, mais aussi le trafic de cocaïne entre Tripoli et Zaventem) comme de bons voisins s'entendent à tailler leur haie. Mais l'Union ne peut en rester là. (...)
La riposte aujourd'hui engagée est notre arme la plus forte, une sorte de bombe pénétrante à sous-munitions : lâcher les chiens du libéralisme, forcer la généralisation d'un confort - entre autres médical - aujourd'hui réservé à la caste du 'guide', cela revient à terme à retourner le peuple de Libye contre son dictateur.
Bref, lui pourrir sa 'Jamahiriya', enfin dissoute dans une politique européenne globalisante."

Gandul (Roumanie)
http://www.gandul.info/editoriale/petrol-politik.html?4237;864801

Andreea Bratosin s'étonne de la visite de Nicolas Sarkozy à Tripoli.
"Chaleureuses poignées de main mercredi à Tripoli entre Nicolas Sarkozy et le chef de l'Etat libyen Kadhafi, premier allié de Nicolae Ceausescu dans la 'lutte contre l'impérialisme'. Des grandes phrases sur le retour de la Libye au sein de la communauté internationale, la perspective d'une coopération avec l'UE, une adhésion envisageable à l'Union de la Méditerranée.
Kadhafi, ancien 'chef du terrorisme', 'membre de l'axe du mal' - ainsi qu'il a longtemps été nommé du côté américain comme européen - le Ben Laden des années 1970, arborait un large sourire, conscient de sa victoire.
Il faut dire qu'elle ne lui aura pas coûté cher. Il lui aura suffi de vendre les infirmières bulgares."

Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 15:32

Il est bon de rappeler à ce sujet que le résidu produit est...du plutonium Idea

Ca me rappelle un bouquin, lu il y a de cela bien des années, de Dominique Lapierre et Larry Collins...

Citation :
Le cinquième cavalier

Année de parution : 1980
Catégorie : Roman



Résumé :

Dimanche 13 décembre : une lettre est déposée à la Maison-Blanche. Le plus fantastique chantage de tous les temps commence.

Dans 36 heures affirme le colonel Kadhafi, une bombe atomique va détruire New York si les Israéliens ne rendent pas leurs terres aux palestiniens. Un prodigieux suspense va débuter. Le monde peut basculer
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 15:41

Cher Lephenix,

Citation :
Le court-circuitage de l'UE dans l'affaire des otages témoigne toutefois d'un manque de tact. Désireux d'attirer l'attention, le couple présidentiel Sarkozy s'est mis en scène alors que d'autres responsables politiques européens avaient déjà négocié en silence, au terme d'un long travail, les conditions d'ouverture des geôles libyennes.
Un résultat que seule la persévérance pouvait obtenir."

Cette partie là, je m'en réjouis un peu.

Ce sont des gens souvent inefficaces, qui ne savent que discuter. Ils ont discuter 8 ans ? Oui, et belle réussite pour ces infirmières torturées.

Sarkozy est un pragmatique. Il est efficace et, pour l'être, il sait quant il faut couper le noeud gordien.

Ceci dit, le contrat nucléaire pose question. Le CEA dit que c'est sécurisé. J'espère... Confused

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 16:58

Arnaud Dumouch a écrit:

Ceci dit, le contrat nucléaire pose question. Le CEA dit que c'est sécurisé. J'espère... Confused

Etonnant dénouement pour une opération qui se voulait humaniste.

N'oublions pas que la Lybie n'est pas un état démocratique et que Kadhafi est un dictateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 16:58

C'est la récompense offerte à un preneur d'otages (otages, qui plus est, torturés) qualifié qui pose question Idea
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 17:49

Citation :
EDITO: ISRAEL FRANCE EXCLUSIF - Pourquoi le rapprochement entre la France et la Lybie concerne directement la défense d'Israël

jul 28

Par Dr Daniel Rouach à Tel-Aviv

Aux yeux d’Israël le Colonel Kadhafi est un homme dangereux. Selon des sources publiques en Israël, les services du Mossad sont derrière lui en permanence et analysent tous ses propos et actions. Les américains ont un avis similaire sur Kadhafi. La CIA ne le lâche pas une minute.

Vendre à la Lybie du nucléaire civil ne présente pas un danger immédiat pour Israël. Le Groupe Français Areva, que nous connaissons très bien, a une excellente réputation en matière de maîtrise complète des processus de transferts de technologie. L’auteur de ce texte à co-écrit le Que sais-je ? sur “les transferts de technologie” et a publié un livre basé sur une thèse de Doctorat sur les transferts de technologie (éditions PUF).

Le problème est le suivant : l’acquisition du nucléaire civil permet a un pays de progresser dans le domaine du nucléaire en général. Le jour viendra où la Lybie dira merci aux Français qui auront bien transféré un savoir-faire civil et demandera au Pakistan où un autre pays “ami” de l’aider à “aller plus loin” vers le nucléaire militaire.

Pour Israël cette étape est encore bien loin. Au moins dix à quinze ans. D’ici là, Israël avec le soutien des USA aura construit une stratégie opérationnelle et offensive pour détruire la politique nucléaire – militaire de la Lybie.

Stéphane Marchand dans Le Figaro a posé les bonnes questions :
« Faut-il fournir à la Libye des technologies nucléaires civiles ? Malheureusement, en matière de nucléaire, les arguments rationnels ont leur limite. Doit-on faire confiance au colonel Kadhafi, ce dirigeant qui fut longtemps un terroriste d’Etat ? La plus extrême prudence s’impose ».

Le problème pour Israël est ailleurs. La Lybie est en train de se reconstruire un véritable arsenal militaire offensif et veut se bâtir une force de frappe aérienne.

C’est là le véritable danger : il a été prouvé dans le passé qu’un simple transfert d’avions de chasse d’un pays arabe vers un autre pays arabe peut se faire en quelques heures. Ainsi, des avions Français destinés à la Lybie peuvent se retrouver un jour dans les mains de régimes en guerre contre Israël. Kadhafi demande à la France des technologies aéronautiques et des avions militaires de dernière génération.

Selon un article d’Elisabeth Studer (1) : “Des ventes de rafales à La Libye à la clé ? A la mi-janvier, alors que les rumeurs se faisaient sur une vente éventuelle de Rafale M. Alliot-Marie avait démenti tout accord. Elle réagissait à un article du JDD selon lequel Tripoli voudrait acheter entre 13 et 18 Rafale pour 2,5 milliards d’euros. Pourtant, même si Dassault a également démenti, la DGA avait confirmé en octobre 2006 l’existence de discussions avec la Libye en vue de moderniser les armements libyens. La Libye a signé avec la Sofema un contrat pour la remise en vol de 12 Mirage F1 de l’armée de l’air libyenne. L’accord visait surtout à permettre à la Libye de retrouver la capacité opérationnelle qu’elle avait avant l’embargo international sur les armes. Mais Tripoli aurait également marqué son intérêt pour des équipements plus sophistiqués, tels que l’avion de combat Rafale et l’hélicoptère d’attaque franco-allemand Tigre de Eurocopter”.

Il est clair que la France et la Lybie sont en train de passer à une vitesse supérieure en matière de ventes d’armes. En Israël, c’est le silence. La raison ? La France est impliquée (B.Kouchner en a parlé) dans la libération des soldats israéliens capturés, le silence est d’or…pour le moment !

...............................................

(1) Cécilia Sarkozy en Libye pour les infirmières bulgares … et Dassault ?
Par Elisabeth Studer

http://www.israelvalley.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Sam 28 Juil 2007, 20:06

Tout cela va mal tourner. On ne peut aimer la prolifération du nucléaire, même civil...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 29 Juil 2007, 23:52

Citation :
Le médecin libéré de Libye donne des précisions sur les tortures

PARIS - Le médecin bulgare d'origine palestinienne Achraf Joumaa Hajouj, libéré le 24 juillet avec cinq infirmières bulgares après huit ans de détention en Libye, a donné des précisions sur les tortures qu'il a subies, dans une interview à l'hebdomadaire français Paris Match.

"J'ai été arrêté une première fois en décembre 1998, puis relâché au bout de trois jours. J'ai de nouveau été interpellé le 29 janvier 1999. J'ai été torturé de ce jour-là jusqu'en septembre 1999", déclare M. Hajouj, qui se trouve en Bulgarie depuis sa libération, dans cette interview à paraître jeudi.

"Pendant huit mois, j'ai passé toutes mes journées et toutes mes nuits à genoux, les mains attachées derrière le dos. Dès que ma tête tombait de fatigue, je recevais un coup de chaussure en pleine figure", raconte le médecin.

"Pendant les interrogatoires, j'étais allongé, entièrement nu, pieds et mains attachés, des électrodes sur la peau, et je recevais des décharges électriques dans toutes les parties de mon corps, y compris intimes, chaque fois plus fortes", dit-il.

"J'ai été brûlé par des cigarettes, mordu par des chiens. Regardez mes cicatrices", déclare-t-il, montrant des traces sur ses mains, ses pieds, son épaule. Les tortionnaires "attachaient mes parties génitales avec des câbles électriques et me traînaient ainsi dans une cour".

"Ils me forçaient à manger, puis me frappaient à l'estomac pour me faire vomir, et je devais lécher ce que j'avais rendu", poursuit le médecin.

Les tortures infligées aux praticiens visaient à leur faire avouer qu'ils avaient délibérément inoculé le virus du sida à des centaines d'enfants à l'hôpital de Benghazi, dans le nord de la Libye, où ils étaient employés.

Cette accusation a été réfutée par de grands spécialistes internationaux du sida, selon lesquels il s'agissait d'une contamination accidentelle due à des conditions d'hygiène insuffisante dans l'hôpital.

"Plusieurs fois, (les tortionnaires) m'ont piqué en répétant: 'On va t'injecter le HIV comme tu l'as injecté aux enfants'. Au réveil, je comprenais que ce n'était pas vrai, qu'ils m'avaient seulement anesthésié", a déclaré M. Hajouj.

Le médecin a raconté dans quelles circonstances il avait fini par avouer. "Un jour, ils m'ont dit: 'En Egypte, ils violent les prisonniers avec des singes. Ici, on fait ça avec des chiens'. Et un chien s'est approché, derrière moi. Ils ont ajouté: 'Même ce chien, il a plus de valeur pour nous que ta vie'. A ce moment-là, j'ai entendu une voix de femme qui criait: 'Aide-moi ! Je suis ta soeur !'. Et là, j'ai dit: 'OK, je dirai tout ce que vous voulez. OK, j'ai tué tous les enfants que vous voulez, ça n'a plus d'importance'".

Le médecin a compris par la suite que la voix était celle d'une policière libyenne.

"Je n'ai reçu ma première visite - mes parents - que le 30 novembre 1999. Auparavant, je n'avais aucun contact avec l'extérieur, aucun avocat. Ma famille n'avait plus de nouvelles de moi. Elle ne savait ni où j'étais, ni si j'étais encore vivant", ajoute le médecin.

(©AFP / 29 juillet 2007 23h33)

http://www.romandie.com/infos/news/070729213303.vcl4q125.asp
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 31 Juil 2007, 12:29

Citation :
ONU: la Libye critiquée après avoir pris la tête d'un comité anti-racisme

Par Aude MARCOVITCH

GENEVE (AFP) - Les organisations de défense des droits de l'homme sont choquées par la désignation de la Libye à la présidence d'un comité des Nations unies chargé de préparer une nouvelle conférence internationale contre le racisme.

La conférence, prévue pour 2009, doit passer en revue les mesures adoptées depuis la Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance tenue à Durban (Afrique du Sud) en 2001 et qui avait été critiquée pour ses débordements antisémites.

Le comité de préparation dirigé par la Libye comprend 20 Etats et tiendra sa première session du 27 au 31 août à Genève. Deux autres réunions préparatoires seront organisées en 2007 et 2008 pour cette conférence dont le lieu n'a pas encore été choisi.

La Libye a été désignée par consensus en juin, sur sélection du groupe africain, par ses pairs du comité préparatoire. L'Arménie, qui avait présenté sa candidature, l'a retirée au dernier moment.

Cette désignation est passée inaperçue à l'époque, mais pour Antoine Madelin, de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH), elle n'est pas "une bonne nouvelle".

"La Libye n'est pas connue pour le respect des droits de l'homme, y compris le respect des normes contre le racisme. Il y a des pogroms contre des minorités noires venues travailler en Libye, de véritables chasses à l'homme", a-t-il indiqué à l'AFP.

Le rapport d'Amnesty international de 2007 sur la Libye souligne également les mauvais traitements infligés aux étrangers: "les étrangers arrêtés parce qu'ils sont en situation irrégulière sont souvent frappés ou soumis à d'autres formes de mauvais traitements durant leur détention".

"Ils sont expulsés lors d'opérations collectives, sans être autorisés à rencontrer un avocat ni bénéficier d'un examen individuel de leur cas", note le rapport d'Amnesty.

Lors de sa libération, le médecin d'origine palestinienne condamné avec cinq infirmières bulgares après avoir été accusé d'avoir inoculé le virus du sida à des enfants, a relevé que "seuls des étrangers ont été accusés dans cette affaire".

En 2003, la nomination de la Libye à la présidence de la Commission des droits de l'homme de l'ONU (remplacée par le Conseil des droits de l'homme) avait déjà provoqué l'ire des défenseurs des droits de l'homme.

Cette nomination avait également servi d'argument, parmi d'autres, pour saborder la défunte Commission, qualifiée d'organe "décrédibilisé".

La Conférence de Durban avait également essuyé d'âpres critiques.

"Il y a eu une politisation de cette conférence qui a tourné principalement autour de deux enjeux, d'une part le conflit israélo-arabe et d'autre part la dette postcoloniale", a relevé Antoine Madelin de la FIDH.

"On y a vu le monde dans tout ce qu'il pouvait ramasser de contestation et d'extrémisme", a-t-il ajouté. "Au forum des ONG et sur son site internet, il y a eu des propos racistes contre les juifs, des caricatures de juifs dignes de l'époque de la deuxième guerre mondiale."

Selon un représentant des Nations unies, l'ONU avait alors été fustigée par les Etats-Unis et Israël qui l'avaient accusée de s'être "laissée déborder".

http://fr.news.yahoo.com/afp/20070731/twl-libye-onu-droitshomme-racisme-f8fd361.html
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 31 Juil 2007, 12:36

C'est comme au temps de l'Union soviétique pour le pacifisme et les fusées :

La dénonciation du racisme est en Occident et le racisme est dans l' Orient musulman que tout ce qui n'est pas musulman fuit.

En fait, le vrai mot est la "Xénophobie".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 31 Juil 2007, 12:53

Là on atteint le must, il ne manque plus que les mollahs comme présidents d'une conférence sur la paix et le désarmement :|
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 31 Juil 2007, 15:19

Sad Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 01 Aoû 2007, 12:13

Citation :
Jusqu'où irons-nous?

Charles-Emmanuel Guérin
lundi 30 juillet 2007 - 23:07

Lorsqu’un pays reçoit les représentants d’un groupe terroriste, ce dernier obtient de fait une considération positive. Si la secte du hezbollah fut invitée, ce n’était pas pour appréhender et conduire au tribunal ses adeptes représentants, ou l’obliger à cesser ses actions terroristes (kidnapping, assassinats, attentats et guérilla). Non, ce fut pour discuter de la politique intérieure d’un pays souverain…La diplomatie française devait donc en faire un interlocuteur légitime ! En effet, pourquoi était-il invité ? Pas pour libérer ses otages, pas pour faire une déclaration de fin de conflit, et certainement pas pour reconnaître le droit des autres à exister. Alors pourquoi ?…Pour dialoguer ! Pas pour négocier un des points cités plus haut, non, pas du tout ! Pour discuter d’un pays qu’ils déstabilisent depuis des années et qu’ils mettent en péril en attaquant à partir de celui-ci l’un de ses voisins qui, naturellement, sera dans l’obligation de se défendre…Implicitement, le gouvernement français a ainsi accordé publiquement une légitimité à l’ensemble des groupes terroristes islamistes, en commençant par le plus connu, les fous du hezbollah.


Certes, si le hezbollah doit être considéré, ce doit être dans le cadre d’un exemple spécifique, en criminologie. A sa tête, Hassan Nasrallah. Ce « leader » terroriste est l’équivalent d’un Charles Manson, tueur en série qui sévit aux USA à la fin des années 60. Manson était un malin, un rusé. Il manipulait ses adeptes afin que ceux-ci tuent des êtres humains sans qu’il ait à le formuler de manière précise. Nasrallah est un criminel pathologique. Il a des fantasmes morbides et défie les autorités internationales. Il a juré de mettre fin à l’existence d’Israël et des juifs et n’hésite pas à mettre ses idées à exécution. Ce même individu dans nos sociétés occidentales serait tout simplement recherché, arrêté (c’est à espérer), évalué par des spécialistes en psychiatrie et gavé de neuroleptiques. Ses adeptes seraient pris en charge par des hôpitaux spécialisés, au moins ceux n’ayant pas de sang sur les mains. Une longue, très longue thérapie serait nécessaire afin de les réhabiliter, ce qui est loin d’être garanti. Mais voilà, les élus français ont reçu les adeptes de cette secte, les représentants de ce psychopathe et leur ont souhaité la bienvenue.


En conséquence, les actions de subversion et de bouleversement de nos valeurs redoubleront partout dans le monde et sur le sol français. 2007 sera l’année des changements irréversibles. L’effet de la nouvelle méthode de la diplomatie française fait tâche d’huile. Comme je l’avais écrit dans mes deux précédents articles, « Lettre ouverte au président de la république» et « Soyons clair», l’initiative française de faire venir en France les criminels terroristes du Hezbollah, ne pouvait qu’isoler l’administration de G. Bush et inciter d’autres pays à faire de même.

La période actuelle est une période d’accalmie. Les islamistes sont en train de réévaluer leur stratégie face à cette nouvelle donne. Grâce à ce nouveau visage dessiné par nos stylistes diplomates, le Hezbollah se devra logiquement d’être prudent et « calme » quelques temps. Pas envers Israël, car le Hezbollah a parfaitement réussi sa manœuvre. Ces terroristes savent très bien qu‘ils peuvent tuer et bombarder des Israéliens, ce n’est pas cela qui fera que la France leur en tiendra rigueur. Non, le profil bas sera au moins envers notre diplomatie, pour ne pas faire perdre la face de façon trop évidente à notre ministre des affaires étrangères et au nouveau Président de la République.

En France, on « espère » que le Hezbollah se détachera de l’emprise de la Syrie et de l’Iran…Mais ni le Hezbollah, ni le Djihad islamique ni Al Qaeda ne cesseront leurs actions terroristes. Ils n’existent que pour cela, c’est leur raison d’être.

Cette espérance, cette foi à penser que le hezbollah peut être doté de bonnes intentions ne repose pourtant sur aucun fait concret allant dans ce sens. Le hezbollah n’a jamais fait un seul geste de bonne volonté, sauf ceux servant ses intérêts. La foi occidentale est peut être due au Syndrome de Stockholm ?


Les inégalités ne sont pas la raison de ces actes terroristes, ou alors qu’attendent les Aborigènes, qu’attendent les Africains et qu’attendent les Esquimaux pour se doter de ceintures explosives, pour nous faire payer notre arrogance ? Partout où il y a des musulmans, des islamistes tuent, kidnappent et terrorisent les populations. De l’Asie en passant par l’Europe centrale, l’Europe occidentale, l’Afrique et les USA, les attentats au nom d’Allah ont tué, estropié et tenté de s’approprier des terres. L’on peut observer actuellement et même en Israël, des actions entreprises pour instaurer un « dialogue entre toutes les parties ». Ce dialogue est impératif et devrait être incontournable, pourtant, il faut être réaliste, tout cela n’est que mirage et illusion !


Quelques jours après la venue en France des représentants des terroristes du Hezbollah, Colin Powel déclara le 20 Juillet 2007 qu’il fallait négocier avec le Hamas, qu’il ne fallait pas l’ignorer et qu’il faisait partie de la composante palestinienne. En somme, il a utilisé les mêmes arguments que ceux qui furent employés par notre diplomatie pour faire accepter la venue des terroristes du hezbollah en France ! Autre curieuse « coïncidence » : la France offre la légitimité au hezbollah et dans la foulée le cartographe de l’ONU déclare que le Golan reviendrait au Liban ! Il est vrai que cette secte n’a eu de cesse de déclarer qu’elle combattait l’occupant israélien…alors qu’il n’y avait pas de conflit frontalier entre le Liban et Israël ! Seuls la Syrie et le hezbollah (sous influence syrienne et iranienne rappelons-le) réclamaient ce territoire. Mais en considérant les djihadistes comme interlocuteurs légitimes, leur lutte contre Israël est devenue elle aussi légitime…et Israël devient l‘occupant d‘une zone libanaise…le tour est joué ! Voilà, les islamistes ont réussi cela !


En fait, qu’est-ce que la diplomatie française vient d’apporter aux islamistes ? La légitimité, la possibilité de déplacements en Europe et bientôt peut-être même aux USA, mais surtout, le pouvoir de tuer et de terroriser au nom d’un concept idéologique et religieux. Pourquoi, dès lors, Al Qaeda et consort ne patienteraient-ils pas encore pour attendre leur tour ? Puisque cela fonctionne, qu’est-ce qui désormais va les en empêcher ? Est-on plus à l’abri du terrorisme ? Peut-être faut-il poser la question dans ce sens : en agissant ainsi, nos élus ont-ils décidé de protéger la France et les Français en sacrifiant le Liban et surtout les Israéliens ?

Poursuivons l’analyse : si la France a offert la légitimité aux tueurs du hezbollah en sachant que cela sacrifiait le Liban et les Israéliens au profit des islamistes, c’est que la France par la force et la lassitude a accepté leur existence, leurs actions et leurs méthodes de communication…Mais cela veut dire aussi et surtout que notre diplomatie a « négocié quelque chose» avec ces assassins fous de leur dieu ! Les terroristes islamistes ne font pas de cadeau…jamais ! Les différentes factions libanaises ne se parlent pas au Liban mais acceptent de se parler en France. Le hezbollah, qui est indiscutablement en position de force puisque rien ni personne ne s’y oppose, n’avait aucun intérêt à venir « discuter » en France, . Pourquoi l’a-t-il fait ? Ces terroristes hégémoniques ont accepté cette invitation car ils avaient les garanties de recevoir une proposition, mais surtout, ils obtenaient une vitrine légale et la considération de l‘interlocuteur légitime. Voilà le bénéfice.

Or ils ne peuvent pas être « un groupe terroriste » en Juillet 2006 et « un acteur de la vie politique » en Juillet 2007. On ne change pas cela comme ça, il fallait à nos élus la légitimité ou l’apparence d’une solide raison. Alors il serait bon de demander : qu’est-ce que nos élus ont proposé en échange de la paix ou d’une apparence de paix ? L’engagement que le hezbollah ne s’en prendra pas aux Français ni au intérêts français au Liban ? Ou avons-nous proposé plus que cela encore ? Des territoires ? Lesquels ? D’autres reconnaissances d’autres groupes terroristes ? Des blocages de résolutions ONU ? …

Voilà où mon analyse m’amène : Hezbollah, Al Qaeda, Hamas, même combat mais autres lieux. En négociant la paix et en sacrifiant nos amis et nos frères (Israël et les USA), nous offrons notre territoire, notre identité et notre culture. En ayant reçu le hezbollah, nous avons permis pour l’avenir encore plus de compromission et encore plus de soumission. Les islamistes ont déjà réussi un exploit: en France, dans notre propre pays, on nous juge quand nous osons évoquer « l’identité française » et « la culture française » alors qu‘eux affichent sans pudeur leur communautarisme et leur sectarisme. Subitement, au lieu d’être un patriote, on devient un nationaliste amalgamé avec les fascistes et autres extrémistes. Pourtant, il faut bien identifier les maux de notre époque et de nos sociétés. Dans n’importe quel pays d’Europe, systématiquement les mêmes termes à connotation raciale et religieuse sont utilisés. On parle de « malaise social, inégalité, injustice, chômage et discrimination raciale ». Mais dans les pays musulmans aussi on entend la même rhétorique plaintive : depuis quelques semaines, au Pakistan, pays que l’on ne peut qualifier de juif ou de chrétien, les mêmes arguments sont utilisés, ainsi que la même terminologie. Cela ferait sourire s’il n’y avait pas tous ces morts. Dans ce pays, dans lequel on peut trouver les écoles coraniques les plus virulentes, on entend aussi les islamistes se plaindre de leur gouvernement, des injustices et des torts qui leur sont faits sans cesse !

L’Angleterre, que l’on ne peut pas soupçonner de radicalisme et même de racisme, a vu au fil des années l’extrémisme islamique se concrétiser en actions terroristes. Mais pour quelle raison ? Les islamistes ne peuvent prétendre que les musulmans ont été ignorés et délaissés. Il n’y a qu’à observer le nombre de femmes voilées, les commerces musulmans, les femmes et hommes de confession musulmane intégrés dans les administrations. Et, pour ceux que cela ne convainc pas, il s’agit de l’Angleterre, pays d’Europe occidentale, anglo-saxon, du culture protestante, un pays souverain qui a le droit de conserver son identité nationale et culturelle.

Pourtant, partout où ils se trouvent, les islamistes, au nom des musulmans qui se gardent de contredire, parleront d’inégalités toutes confondues. Pourquoi ? Parce que tant que les pays d’accueil ne sont pas soumis à l’islam, ils prétendront qu’ils sont victimes d’inégalité. Dans cette logique, tout devient compréhensible. Comment est-ce possible ? Grâce aux tabous, au politiquement correct et à toutes les actions diplomatiques réalisées par nos gouvernements et dont nos élus sont responsables. Nous alimentons depuis des décennies l’idée que nous sommes injustes avec les musulmans du monde entier, et envers ceux de notre pays en particuliers. Il ne viendrait à l’esprit d’aucun élu de dire que si inégalité il y a, elle commence déjà dans les pays du Maghreb. Les Monarchies sont-elles connues pour être généreuses envers leurs populations ? Les droits de l’homme dans les pays musulmans sont-ils équivalents aux droits dont profitent les musulmans fraîchement émigrés en France? Nous taisons cela et préférons culpabiliser nos populations, avec pour conséquence la légitimation des attaques terroristes visant l‘Occident diabolisé.


Les revendications des islamistes au bénéfice des musulmans ne peuvent donc qu’augmenter de façon exponentielle, au point que le code du travail, les lois civiles, commerciales et pénales seront changées à leur avantage. Les conséquences ne seront pas forcément rapides mais elles seront flagrantes. Il s’agira alors d’une prise de pouvoir à l’aspect légitime, d’abord localement, puis s’opèrera une généralisation. Puisque certaines zones, quartiers et villes seront désormais sous administration ou influence musulmane, le reste de la population locale, qu’elle soit chrétienne, juive ou laïque sera soumise aux lois ou coutumes islamiques. Si la Charia ne sera pas à l’ordre du jour, les ségrégations raciales et de sexe initiées et voulues par les islamistes seront par contre appliquées et acceptées par la majorité des citoyens français dans un élan de tolérance et de respect de religion. Plus de mixité dans certaines écoles, perturbations dans les transports en commun, dans certaines administrations et dans la fonction publique… Cela sera plus flagrant qu’en Angleterre car les Français auront été plus loin dans la compromission.

Comme dans l’ex-Yougoslavie s’élèveront des revendications nationalistes musulmanes. Ces revendications prendront l’apparence de la légitimité grâce à la méthode de victimisation dont les islamistes sont spécialistes. Les populations européennes et surtout françaises seront soumises à une ultra sensibilité inégalée. Notre tolérance et notre capacité aux compromis serviront les desseins de conquête islamiste. Les musulmans de France seront les complices de ces revendications. Ils feront que tous les regards se porteront sur les actions et déclarations des personnalités et dirigeants français. Chaque texte, chaque événement sera analysé afin d’y trouver la faille anti-musulmane, pour pouvoir nous sensibiliser à accepter davantage de changements dans nos valeurs.


Contrairement aux musulmans, nous, occidentaux et surtout Français, nous sommes infidèles à notre culture. Là est notre talon d’Achille...
Moins de fêtes régionales, moins de fêtes traditionnelles comme celle de la Bière, du beaujolais, moins de fête où le cochon est à l’honneur, moins de publicité avec des personnes en tenue légère (discutable mais appartenant aux principes de liberté) , moins de films avec des scènes dénudées sur les chaînes publiques. Pourquoi pas ensuite la création de deux polices, l’une au service des laïcs et des autres religions, l’autre, composée de musulmans, exclusivement au service des musulmans, avec des peines civiles et pénales différentes selon qu’il s’agit d’un musulman ou d’un citoyen français d’une autre culture, d’une autre origine ou d’une religion. Et si ce n’est pas dans les textes, ce sera dans les faits. Cela ne s’est jamais vu ailleurs, mais la France et les Français sont capables de tels « compromis ».

Tout cela sera possible parce qu’en fait très peu d’Européens et de Français écoutent les déclarations de conquête pourtant claires et précises des chefs terroristes quels qu’ils soient et où qu’ils soient. Les médias et certains analystes continueront de parler de malaise social, d’inégalité, d’injustice, de chômage et de discrimination raciale. Si tous ces maux existent, ils n’ont visiblement pas le même effet sur les populations non soumises à l’islam.

Nous assistons aujourd’hui à un paradoxe extraordinaire : nous formons des policiers, des militaires et des agents privés pour anticiper, lutter et contrer les terroristes, tout en les recevant et en leur faisant honneur ! Bientôt, sur le même principe, notre ministre de l‘intérieur, recevra probablement les représentants d’une organisation criminelle (mafia) afin de « discuter » avec « un acteur de la vie sociale » de certaines villes de France…Impossible n’est pas français !


Charles-Emmanuel Guérin

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=38578
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 01 Aoû 2007, 14:01

Arnaud Dumouch a écrit:
Tout cela va mal tourner. On ne peut aimer la prolifération du nucléaire, même civil...

Sarkozy en Lybie était allé faire le VRP pour Areva.

Et les allemands pas contents : pour la désalinisation de l'eau de mer, ils proposent à la Lybie une installation basée sur l'énergie solaire.

Vive la France de Sarko !
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 01 Aoû 2007, 14:21

lagaillette a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Tout cela va mal tourner. On ne peut aimer la prolifération du nucléaire, même civil...

Sarkozy en Lybie était allé faire le VRP pour Areva.

Et les allemands pas contents : pour la désalinisation de l'eau de mer, ils proposent à la Lybie une installation basée sur l'énergie solaire.

Vive la France de Sarko !

Entendu ce matin sur Europe 1:

Ce contrat pour une centrale nucléaire est en discussion entre la Libye et le CEA depuis 2006.

La signature de la semaine dernière n'est donc qu'une finalisation, et non une initiative.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 01 Aoû 2007, 23:54

Citation :
Infirmières bulgares: le fils Kadhafi évoque des armes françaises et Lockerbie

Un fils de Mouammar Kadhafi a affirmé mercredi qu'un contrat d'armement avec la France et une décision de justice en Grande-Bretagne sur un ancien agent libyen avaient joué un rôle important dans la libération des infirmières et du médecin bulgares détenus en Libye.


Le président Nicolas Sarkozy a immédiatement réaffirmé la position française depuis le début de cette affaire, assurant qu'il n'y avait eu "aucune" contrepartie à ces libérations.

Paris et Tripoli ont conclu le 25 juillet un mémorandum sur un projet de fourniture d'un réacteur nucléaire civil permettant la dessalinisation de l'eau de mer, ainsi qu'un accord dans le domaine militaire, lors d'une visite à Tripoli de M. Sarkozy au lendemain de la libération des infirmières.

Selon des propos du fils du numéro un libyen, Seif el-Islam Kadhafi, publiés par Le Monde, le "coeur du sujet" entre Paris et Tripoli n'est pas ce projet nucléaire, critiqué notamment en Allemagne, mais "l'affaire militaire".

Le premier secrétaire du PS François Hollande a jugé "troublants" ces propos, assurant que "le gouvernement et le président de la République ont manqué à l'effort de transparence qui était attendu".

Selon le fils du numéro un libyen, acteur-clef des négociations sur les infirmières, ce deuxième accord -dont le contenu exact n'a pas été révélé- porterait sur des exercices militaires conjoints, l'achat "à la France des missiles antichar Milan, à hauteur de 100 millions d’euros" et "un projet de manufacture d’armes".

Selon lui, des "représentants" des groupes français Thalès et Sagem "sont en Libye en ce moment même" pour ces contrats.

M. Sarkozy, interrogé sur ces affirmations en marge d'un déplacement mercredi, a réaffirmé qu'il n'y avait eu "aucune" contrepartie à l'élargissement des personnels médicaux bulgares et répondu "non" à la question de savoir si le contrat militaire avait joué un rôle. Il n'a fait aucun autre commentaire.

Une porte-parole du fabricant du missile Milan, MBDA (filiale de BAE Systems, EADS et Finmeccanica), interrogée par l'AFP, n'a pas souhaité commenter.

Thales n'a pas non plus souhaité faire de commentaire, tandis qu'aucun responsable de Sagem n'était disponible pour les commenter.

En 2004, un embargo européen sur les ventes d'armes à la Libye a été levé, mais selon le fils du colonel Kadhafi, "un embargo non dit persistait contre mon pays".

Dans son entretien au Monde, il exprime l'espoir d'un prochain retour en Libye d'un ancien agent libyen Abdel Basset Ali al-Megrahi, emprisonné en Grande-Bretagne pour l'attentat de Lockerbie (Ecosse) qui avait fait 270 morts en 1988.

Ce dernier a été autorisé, fin juin, à faire appel de sa condamnation pour la seconde fois.

"Nous allons bientôt avoir un accord d’extradition avec le Royaume-Uni", dit le fils du dirigeant libyen. "Nos gens", ajoute-t-il en parlant d’officiels libyens, "étaient à Londres il y a un mois environ" pour en discuter.

Les autorités britanniques n'ont pas réagi dans l'immédiat.

Seif el-Islam Kadhafi, qui selon Le Monde assure n’avoir pas cru en la culpabilité des infirmières bulgares, affirme à nouveau "qu’aucun argent libyen" n’a été versé aux familles d’enfants libyens malades du sida, qui ont reçu au total 460 millions de dollars.

"Ce que je peux dire, c’est que les Français ont arrangé le coup. Les Français ont trouvé l’argent pour les familles. Mais je ne sais pas où ils l’ont trouvé", dit-il, refusant de confirmer une intervention du Qatar.

Dès la libération des Bulgares, la France et l'UE avaient remercié le Qatar pour son intervention "humanitaire", tout en refusant de préciser le rôle de l'émirat.

© 2007 AFP

http://www.edicom.ch/fr/news/international/1188_4107084.html

(via Bafweb Idea )
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Jeu 02 Aoû 2007, 14:51

Code:
Entendu ce matin sur Europe 1:

Ce contrat pour une centrale nucléaire est en discussion entre la Libye et le CEA depuis 2006.

La signature de la semaine dernière n'est donc qu'une finalisation, et non une initiative.

Mais qu’est-ce qu’il racontait alors Kouchner avant-hier ? Que "rien n’était fait, qu’on en avait juste parlé, comme ça, sans plus".

Code:
Un fils de Mouammar Kadhafi a affirmé mercredi qu'un contrat d'armement avec la France et une décision de justice en Grande-Bretagne sur un ancien agent libyen avaient joué un rôle important dans la libération des infirmières et du médecin bulgares détenus en Libye.

Alors, l’intervention de Cécilia, ce ne serait que du cinéma ?

Au fait, les choses sérieuses, c’est la centrale nucléaire et les ventes d’armes.

Business is business ! Là comme en Irak
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Jeu 02 Aoû 2007, 22:28

Citation :
Tripoli et Paris signent un contrat d'armement pour 168 millions d'euros

TRIPOLI (AFP) - La Libye a signé jeudi un contrat d'armement avec la France pour l'achat de missiles antichar Milan à hauteur de 168 millions d'euros, a indiqué à l'AFP un haut responsable libyen à Tripoli.

Ce contrat a été signé avec MBDA, le numéro un mondial des systèmes d'armes guidées, filiale d'EADS, a ajouté la même source, précisant qu'il s'agit du premier contrat d'armement signé avec un pays européen depuis la levée d'un embargo européen sur les ventes d'armes à la Libye en 2004.

Tripoli a conclu également un deuxième contrat avec EADS pour un système Tetra de communication radio à hauteur de 128 millions d'euros, a ajouté ce responsable sous le couvert de l'anonymat.

Paris et Tripoli ont conclu le 25 juillet un mémorandum sur un projet de fourniture d'un réacteur nucléaire civil permettant la désalinisation de l'eau de mer, ainsi qu'un accord dans le domaine militaire, après la libération des infirmières et du médecin bulgares.

Le quotidien français Le Monde qui s'est entretenu avec Seif al-Islam, le fils du colonel Kadhafi à Nice (sud-est de la France), révélait mercredi que le "coeur du sujet" entre Paris et Tripoli n'est pas ce projet nucléaire, mais "l'affaire militaire".

"D'abord, l'accord recouvre des exercices militaires conjoints, bien sûr", expliquait ainsi le fils du leader libyen, acteur clef de l'accord sur la libération des infirmières.

"Puis, nous allons acheter à la France des missiles antichar Milan", révélait-il.

"Ensuite, il y a un projet de manufacture d'armes, pour l'entretien et la production d'équipements militaires, affirmait Seif al-Islam.

Le président Nicolas Sarkozy a immédiatement réaffirmé la position française depuis le début de cette affaire, assurant qu'il n'y avait eu "aucune" contrepartie à ces libérations.

http://fr.news.yahoo.com/afp/20070802/tfr-libye-france-ue-armement-f56f567_2.html
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 05 Aoû 2007, 11:06

Citation :
Triste ratatouille

Le 03/08/07, par Frédéric Pons, Rédacteur en chef Monde | Gouvernement

On mélange tout et on oublie l'essentiel, dans cette ratatouille habilement mijotée par les Kadhafi, préparée par le père, remuée par le fils. La France se retrouve accusée de tout, obligée de se justifier. Et la gauche fonce dans le panneau, et les autorités bulgares font profil bas, trop heureuses de voir l'attention et les questions s'éloigner de leurs propres responsabilités, alors qu'elles ont tant à se reprocher (indifférence pour les uns, trafics sordides avec la Libye pour les autres) et l'Europe se montre de plus en plus gênée. Bien sûr qu'il y a eu des contreparties avec Kadhafi. Seuls les naïfs croient le contraire. Et pourquoi la France laisserait aux autres les contrats à venir ? Au nom de la raison d'Etat, on va vendre... Le Libyen est joueur et près de ses sous. Il va tirer le maximum des otages après les avoir soigneusement laissés torturer. Le racket après la sauvagerie (lisez les premiers témoignages des otages...). Nous, contribuables, allons financer ses trente années de gabegie et de nullité, en remettant son pays en état. Est-ce normal ? Ils ont violé nos otages avec des chiens et on se laisse mettre a laisse au cou pour quelques millions de contrats ! Est-ce acceptable ? On doit bien rire sous la tente du Bédouin. Faut-il s'en satisfare ? Non. Des plaintes pour tortures, crimes, etc... doivent maintenant être déposées pour ne pas laisser ces crimes impunis. La renonciation à toute poursuite contre leurs tortionnaires signée par les otages ne vaut rien. Un chiffon de papier signé sous la contrainte. Il faut pourrir la vie de Kadhafi et consorts, au nom de toutes ses victimes. Au nom de la justice et et la dignité. Mais où sont les organisations de défense des droits de l'homme et de la femme ?

http://blog-va.com/index.php/2007/08/03/170-triste-ratatouille#co
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Dim 05 Aoû 2007, 11:13

Citation :
Baisser la tête, lever les yeux (info # 013007/7)

Par Stéphane Juffa
Monday 30 July [14:37:00 BST]



© Metula News Agency


Les lecteurs de la Ména avaient eu l’occasion de suivre régulièrement le martyre des cinq infirmières bulgares et du médecin palestinien, notamment grâce aux interviews que nous avait réservées leur défenseur Me Emmanuel Altit. Ces dernières semaines, les évènements concernant ces otages d’un nouveau type se sont accélérés, aboutissant, fort heureusement, à l’extradition des prisonniers, et à leur libération, sitôt qu’ils touchèrent le tarmac de l’aéroport de Sofia. Notre agence n’a pas jugé bon de faire écho aux media qui retransmettaient correctement les péripéties ayant entouré leur retour à la liberté, vu que nous ne possédions aucun fait d’information original à ajouter au dossier. Ceux qui nous connaissent le savent, notre vocation ne consiste pas à répéter des nouvelles lorsqu’elles sont adéquatement retranscrites par nos confrères…

Nous partageons certes le sentiment de grand inconfort qui prédomine chez les intellectuels, et que cache mal le slogan "tout est bien qui finit bien". En fait, le seul élément positif au rachat des vies de ces innocents, contre espèces sonnantes et trébuchantes, procède de les avoir extrait des griffes de la pseudo justice de la dictature libyenne. Mais dans quel état ?

Pour avoir rencontré des prisonniers-otages ayant subi un sort quelque peu comparable à celui des ex-personnels soignants de l’hôpital de Bengazi, nous sommes en mesure d’affirmer que les huit ans d’incarcération qu’ils ont subis en Tripolitaine auront laissé sur leurs organismes et sur leurs systèmes nerveux des séquelles ineffaçables. Même exprimé avec toute la réserve requise, il tiendra du miracle si certains d’entre eux parviennent à retrouver des activités normales et à réintégrer la société dont ils sont issus.

Encore, les prisonniers que nous avions interviewés n’étaient pas demeurés aussi longtemps en prison. Ils n’avaient pas de condamnation officielle à la peine capitale qui planait sur le quotidien de leur emprisonnement : chaque matin, quand la serrure de leur cellule grinçait, ils ne se demandaient pas, systématiquement, s’ils allaient être amenés devant le peloton d’exécution.

Encore, ceux qui se sont confiés à nous étaient des militaires ou d’anciens militaires, non des soignants, dont le seul tort fut de tenter de sauver des vies, dans des conditions d’insalubrité désormais reconnues, et dans un environnement insuffisamment équipé et encadré pour se mesurer à une pathologie aussi exigeante en soins que le Sida.

Personne n’est dupe, mais d’aucuns, parmi nos confrères et des personnalités politiques, jouent au jeu des faux semblants avec trop d’application à notre goût. Ils peuvent désormais descendre de la scène de théâtre sur laquelle Mouammar Kadhafi a fait chanter l’Occident depuis près d’une décennie sur la base de cette affaire.

A nous de leur rappeler que l’accusation et, partant, la condamnation des infirmières bulgares, reposaient sur l’affirmation de meurtres rituels qu’elles auraient commis. Ce que la Libye leur reprochait, officiellement, c’était d’avoir volontairement inoculé le virus du Sida à 400 enfants musulmans. C’est pour ce "crime" d’islamophobie active que ces femmes et cet homme ont été condamnés à mort à deux reprises. Que la junte au pouvoir à Tripoli les avait préalablement torturés, jusqu’à leur faire admettre l’inconcevable.

Je ne veux pas revenir sur les avatars des procès, mais simplement souligner que ceux qui les ont instigués, instruits et jugés ne sont que des criminels aux ordres, déguisés en hommes de loi. Car dès le début de l’affaire, un panel des meilleurs spécialistes du HIV avait conclu à l’innocence des condamnés et à la culpabilité des services de santé de Kadhafi, dont le manque d’hygiène avait conduit à l’infestation des infortunés enfants.

C’est là un fait à ne pas oublier non plus : ce n’est pas parce que les Bulgares sont parfaitement innocents qu’il n’y a pas eu crime, même s’il s’agit, en la matière, d’un meurtre par négligence et non d’un assassinat collectif. Or les coupables de ces meurtres sont connus, ce sont les tourmenteurs, les accusateurs et les condamnateurs – Kadhafi et son régime -.

L’Occident a patiemment – huit ans durant - négocié avec les doubles criminels : les vrais tueurs des enfants et condamnateurs des infirmières à leur place. On se croirait revenu en pleine Inquisition… La solution a tenu dans un extraordinaire marché de dupes, le paiement d’une rançon aux coupables contre la commutation de la peine des innocents en détention criminelle à perpétuité. Contre les millions versés par la Bulgarie – on parle d’un million de dollars par enfant contaminé, soit 400 millions de dollars -, par l’UE, les Etats-Unis, on a juste obtenu, par la mise en application d’un accord d’entraide judiciaire entre Sofia et Tripoli, que les six aillent purger leurs peines dans les prisons bulgares.

Kadhafi, réconforté par la soumission de ses interlocuteurs, s’est d’ailleurs déclaré trahi par le gouvernement bulgare qui a – bien évidemment – immédiatement graciés ses martyrs. Kadhafi a saisi Interpol, convoqué l’ambassadeur bulgare et réclamé, rien de moins, que la réarrestation des infirmières et du médecin.

Cela lui servira à faire étalage de sa suprématie sur "toutes les puissances chrétiennes impliquées dans le marchandage". Humiliation qui procède d’une préoccupation constante du leader libyen, qu’il n’a eu de cesse de propager, notamment, lors des interventions de son armée dans le désert du Tibesti et au Darfour.

Certains y ont pensé sans oser le dire : une fois les otages libérés, pourquoi ne pas fait intervenir nos armées et réduire, en quelques heures, sa vanité de terroriste d’Etat à ce qu’elle devrait être, son armée en pièces, son économie en ruines, ses infrastructures à l’état de gravillons, sans épargner – c’est sûr – ses palais de justice, ses postes de police et ses centres de torture ?

Parce que c’est hors de propos. On va, au contraire, mettre les hôpitaux libyens à niveau, former ses personnels médicaux, et même, Nicolas Sarkozy est venu s’y engager en personne en Libye, fournir à Kadhafi une centrale nucléaire. Sommes-nous devenus fous ?

Pas vraiment. D’abord, parce que l’Occident, l’Europe et la France en tête, sont très lourdement investis en Tripolitaine, surtout et naturellement, dans l’industrie pétrolière. Or ces investissements rapportent infiniment plus que la partie relative de la rançon que les Etats des bénéficiaires des contrats ont réglée.

Cynisme ? Real Politik ? Assurément ; c’est ainsi que va le monde, et les pauvres infirmières bulgares ne pesaient pas lourd parmi les intérêts impliqués. Mais il y a autre chose encore. Rappelez-vous, nous nous en sommes entretenus récemment : le plan sarkozyen d’union des pays riverains de la Méditerranée.

On ne peut courir tous lièvres à la fois. L’hyperactivité du nouveau président français ne doit pas être confondue avec de l’anarchie diplomatique, ni même une politique au coup par coup. Ce serait sous-estimer le nouveau pensionnaire de l’Elysée, et, plus particulièrement, le conseil de sages – le Conseil de Sécurité Nationale - qu’il a mis sur pieds. L’équipe des Jean-David Levitte, Gérard Araud et consorts fait du bon travail. Les décisions ne sont plus prises au petit bonheur la chance ni en vertu des intérêts personnels de Jacques Chirac. Or, la priorité que la diplomatie française s’est fixée, consiste à faire barrière à l’expansion des intégristes musulmans au Liban, en Egypte, si possible, mais surtout, en Afrique du Nord.

Lors, dans cette conception, il n’est pas question de "dégommer" les leaders en place dans ces pays, mais de les renforcer. Ce, quelle que soit la sympathie ou le dégoût que l’on peut légitimement ressentir à l’endroit de leur politique. Il ne manquait plus que fournir de la matière aux cheikhs aveugles de l’université Al-Azhar, en exécutant Kadhafi, afin qu’ils puissent prêcher la guerre sainte en Libye…

C’est du contraire qu’il s’agit, d’autant que le même Kadhafi a su se montrer prudent avec les islamistes, leur interdisant les sables de son désert. Pour créer l’Union du pourtour méditerranéen, il faut le rendre dépendant de l’Occident, non l’occire, ce qui explique pour un peu l’humiliante comédie à laquelle on s’est plié, l’ambassadrice Cécilia en tête.

La moralité n’est pas à chercher en politique, elle qui n’en connaît qu’une : se salir les mains le moins possible pour obtenir l’objectif recherché. Il est vrai que cet avalage de couleuvres dodues s’est accompagné de mesures propres à rendre la France déjà un peu plus respectable : l’arrestation des deux génocidaires hutus, l'abbé Wenceslas Munyeshyaka [lire ce qu’en disait la Ména] et Laurent Bucyibaruta, des protégés de la Chiraquie. La mise en examen de la parenthèse de Matignon, Dominique René Galouzeau de Villepin, qui pourrait mener à celle de Monsieur Crac-Crac. Et la déclaration du ministre Kouchner, appelant à l’intégration d’Israël au sein de la Francophonie. Une institution créée, à la base, pour servir de tremplin à la politique anti-israélienne.

Pour le moment, sans nous épargner quelques ulcérations extrêmement désagréables, il semble que l’hovercraft de l’Elysée sait où il va.

http://www.menapress.com/article.php?sid=1819
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 07 Aoû 2007, 00:10

Nicolas Sarkozy est vraiment quelqu'un de formidable... Plus le temps passe et plus je l'apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 07 Aoû 2007, 07:37

Bonjour Théophane, Bon retour.

Oui, il fait un sans faute. Mais les réformes le plus dures sont pour septembre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 07 Aoû 2007, 09:31

Solidarité en action

Le « trou de la Sécu » se creuse. Les « franchises » annoncées ne suffiront pas à le combler, loin de là. Les progrès de la médecine et le vieillissement de la population font monter les dépenses de santé. Les recettes ne suivent pas. Les recettes proviennent des cotisations des travailleurs. Le nombre de chômeurs et des sans travail non comptabilisés comme chômeurs peine à diminuer ; les licenciements qui se poursuivent alimentent cette « armée de réserve du capitalisme ».

Unilever annonce la suppression de 20.000 emplois. « La majorité des restructurations concerne l’Europe » avoue le PDG du groupe : délocalisations vers les pays à bas salaires.

Unilever a battu un nouveau record de bénéfices : 1,2 milliards d’€. Seuls les salaires cotisent à la Sécu ; les profits, qui s’attribuent, au détriment des salaires, une part de plus en plus importante de la richesse produite, ne cotisent pas.

L’objectif, pour les dirigeants d’Unilever, c’est de « réduire de 1,5 milliards d’€ par an les coûts engendrés par le personnel jusqu’en 2010 », afin qu’à terme, la marge opérationnelle – la « profitabilité » chère aux investisseurs – tourne autour des 15%.

Qui sont ces investisseurs ? Les « fonds de pensions », essentiellement anglo-saxons. Les travailleurs d’Unilever, en France et dans le monde paient les pensions des américains.

« Merci » disent-ils. De riches amis américains paient des vacances princières à « not’ président ».
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 07 Aoû 2007, 10:17

Cher Lagaillette,

Et oui, il faudra des réformes.

Notre système social a s'écrouler, faute d'argent...

Après des années de vie de cigale, l'Occident se trouve bien démuni alors que la bise arrive...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 07 Aoû 2007, 15:45

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Lagaillette,

Et oui, il faudra des réformes.

Notre système social a s'écrouler, faute d'argent...

Après des années de vie de cigale, l'Occident se trouve bien démuni alors que la bise arrive...

Tout le monde n'est pas démuni en Occident. Il y en a qui s'en tirent très bien. Tant pis pour les perdants, les "losers", comme on les désigne avec mépris dans notre société "libérale" avancée.
C'est ça la philosophie sarkozyste.

Notre système social va s'écrouler parce qu'il est délibérément saboté par les possédants qui refusent la solidarité. Ceux qui auront les moyens se paieront des assurances santé et retraite ; ceux qui n'auront pas les moyens de se payer ces assurances pourront crever.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 07 Aoû 2007, 17:14

Il y a d'autres analyses possibles:

Notre système sociale est malade car, il n'y a rien à faire, il ne peut fonction qu'avec de l'argent.

Et l'argent se gagne par le travail.

Le fait qu'il n'y ait pas eu assez d'enfants, qu'on ait dévaloriser le travail, présuré exagérément les riches qui ont délocalisé, n'arrange pas les choses.

Mais d'autres pays s'en sortent,n avec énergie. Il faut donc regarder ce qui marche, plutôt que de vouloir imposer encore un peu plus les riches (qui fuient en Belgique et l'enrichissent).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 07 Aoû 2007, 17:41

lagaillette a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Lagaillette,

Et oui, il faudra des réformes.

Notre système social a s'écrouler, faute d'argent...

Après des années de vie de cigale, l'Occident se trouve bien démuni alors que la bise arrive...

Tout le monde n'est pas démuni en Occident. Il y en a qui s'en tirent très bien. Tant pis pour les perdants, les "losers", comme on les désigne avec mépris dans notre société "libérale" avancée.
C'est ça la philosophie sarkozyste.

Notre système social va s'écrouler parce qu'il est délibérément saboté par les possédants qui refusent la solidarité. Ceux qui auront les moyens se paieront des assurances santé et retraite ; ceux qui n'auront pas les moyens de se payer ces assurances pourront crever.

Je suis de l'avis de Lagaillette, l'Occident n'est pas si démuni que cela.... il ne faut pas vivre dans le rêve.

Je n'ai rien contre Sarkozy mais un sans faute confused :no désolée mais quand je vois au journal télévisé l'étalage de son luxe vacances... résidences.... je ne pense pas que ce soit cela la solidarité avec le peuple.

Ce sont des gens qui vivent comme si ils étaient immortels alors que quand notre âme nous sera redemandée nous n'emporterons rien, nous aurons des comptes à rendre au sujet de notre prochain au Seigneur et plus nous aurons eu de pouvoir et de gloire, plus nous devrons rendre compte....

Ce luxe tapageux m'écoeure et ceci n'engage que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mar 07 Aoû 2007, 18:25

Ceci est peut-être une faute morale ?

Mais je n'en suis pas sûr.

Il n'étale rien.

Les médias s'en chargent.

Il vit là où des amis l'ont invité. On m'inviterais, j'en serais heureux.

Je ne suis pas jaloux de lui. Je me réjouis de ce qu'il a, puisque moi aussi, je ne manque de rien matériellement, n'ayant que peu de besoins.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 08 Aoû 2007, 10:39

Bien sûr, Arnaud, qu’il faut des réformes. La question, c’est : lesquelles ?

Celles que notre président actuel met en route, et qui visent à remplacer le système de protection de la santé et celui des retraites basé sur la solidarité, par un système d’assurances privées qui favorisera les riches et pénalisera les pauvres ?

Ou bien des réformes qui viseront à développer la médecine préventive plutôt que la surconsommation de médicaments, surconsommation à laquelle pousse la publicité effrénée des firmes pharmaceutiques ; qui viseront à réduire la surconsommation de produits chimiques dans l’alimentation et la surconsommation de pétrole dans les transports, surconsommation qui est à l’origine de maladies : obésité, cancers ; qui, enfin, réviseront le financement de la « Sécurité Sociale », en y faisant contribuer, notamment, les profits insolents des firmes transnationales ; et ici, n’agitez pas trop le spectre des la « fuite des capitaux » ; il y a des moyens politiques de parer à ce risque.

Mais quelle formation politique osera entreprendre, ou même proposer, de telles réformes ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au sujet de N. Sarkozy   Mer 08 Aoû 2007, 11:06

lagaillette a écrit:
Bien sûr, Arnaud, qu’il faut des réformes. La question, c’est : lesquelles ?

Celles que notre président actuel met en route, et qui visent à remplacer le système de protection de la santé et celui des retraites basé sur la solidarité, par un système d’assurances privées qui favorisera les riches et pénalisera les pauvres ?
Attention, comme toujours: Ce n'est pas du tout le projet de N. Sarkozy.

Son projet est MIXTE.

1° Une assurance retraite de base, par solidarité, OBLIGATOIR
E POUR TOUS, mais EGALE pour tous en fonction de ses cotisations. Ce quiveut dire la fin des régimes spéciaux.
2° Une assurance privative de type fonds de pensions, non obligatoire et ouverte à tous, comme aux USA (où les ouvriers, les employés y cotisent et investissent dans les entreprises du monde entier.

Citation :
Ou bien des réformes qui viseront à développer la médecine préventive plutôt que la surconsommation de médicaments, surconsommation à laquelle pousse la publicité effrénée des firmes pharmaceutiques ; qui viseront à réduire la surconsommation de produits chimiques dans l’alimentation et la surconsommation de pétrole dans les transports, surconsommation qui est à l’origine de maladies : obésité, cancers ; qui, enfin, réviseront le financement de la « Sécurité Sociale », en y faisant contribuer, notamment, les profits insolents des firmes transnationales ; et ici, n’agitez pas trop le spectre des la « fuite des capitaux » ; il y a des moyens politiques de parer à ce risque.

La publicité sur le médicament est INTERDITE. Désolé, cher Lagaillette: mais vous êtes pris en flagrant délit de lecture du monde d'une manière orientée par vos convictions.
Là encore, Sarkozy se montrera (j'espère) pragmatique et non idéologique, comprenant bien que les firmes de pharmacie doivent IMPERATIVEMENT gagner de l'argent sous peine de perdre toute motivation pour la recherche, tout en ne perdant pas de vue que la finalité, ce sont LES GENS ET LEUR SANTE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Au sujet de N. Sarkozy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» M. Sarkozy, quel avis portez vous sur cet Homme Politique..?
» Le nouvel avion de Sarkozy
» Sondage officiel : Lettre ouverte sur le sujet ovni [TERMINE]
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: