DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le déluge, pourquoi les kangourous en australie, etc. ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tancrède



Masculin Messages : 396
Inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Le déluge, pourquoi les kangourous en australie, etc. ?   Mar 31 Juil 2007, 02:29

---------------

Si le déluge a été universel, comment les kangourous, par exemple, se sont retrouvés sur un autre continent ?

À la nage ?

Ne serait-il pas raisonnable de penser qu'il fut question d'un déluge local, sur le continent de l'europe ?

Ceci nous amènes sur le chemin que les youm de la création furent des étapes et non des jours.

Voici une hypothèse: Le youm de la création des animaux dura des millions d'années.
Le continent fut disloqué tranquillement en plusieurs segments.
Ce qui expliquerait que tous les continents sont habités par des animaux.

Mais les hommes, à partir d'Adam, n'habitère que l'Europe(le monde biblique), là où il a été créé.

Un jour, Dieu vit que la méchancheté des humains était très grande. Il détruisit par le déluge.

Et les animaux, les mêmes qui habitèrent en Europe, sortirent de l'arche pour repeupler, etc.

S.V.P. ne pas ignorer que le monde biblique a toujours été le monde de l'alliance, soit le peuple juif, qui était en Europe.

Je ne parle ici que de l'ancienne alliance évidemment.


Tancrède
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Le déluge, pourquoi les kangourous en australie, etc. ?   Mar 31 Juil 2007, 02:40

Ce sujet existe déjà ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le déluge, pourquoi les kangourous en australie, etc. ?   Sam 11 Aoû 2007, 22:29

Chaque fois qu’une année nouvelle s’ouvre devant nous comme une énigme, des journalistes spécialisés, des experts en tout genre, des voyantes extra-lucides, des marabouts diplômés se pressent pour nous détailler les événements imminents, nous délivrer de nos soucis, nous offrir la clef du bonheur. Rappelez-vous l’effervescence déclenchée à la veille de l’an 2000 : nous entrions dans l’ère du Verseau donc l’humanité allait connaître une période d’harmonie et de paix. Tous ces rêves se sont écroulés avec les deux tours de New York. Tsunami, séismes et guerres ont emporté les illusions.

Foin de tous ces charlatans ! Ecoutons plutôt les prophètes de Dieu, les hommes inspirés par l’Esprit et qui veulent nous conduire dans la vérité.

La liturgie nous en présente deux car, en poursuivant la lecture des débuts de la Genèse, nous arrivons au 4ème épisode, celui de Noé et du déluge

L’HOMME NOE

Ne perdons pas de temps à chercher les traces de son vieux bateau mythique mais retenons la leçon de son histoire. Nous serons toujours menacés par des déluges - d’eau et de feu, de pluies et de bombes, de publicités et de mauvaises nouvelles... - donc il est vital pour notre survie de découvrir un lieu où nous serons sûrs de ne pas risquer la noyade et la perdition. Ce havre de grâce ne peut être ni la science ni la culture ni la politique ni la fortune ni la santé car tous ces "Titanic" finissent par couler.

Montons ou demeurons dans la barque où Jésus emmène ses disciples. Elle est soumise à des tempêtes, des forces terribles se jettent contre elle afin de la retourner et l’engloutir. Ses occupants sont parfois transis de peur, saisis d’angoisse et leurs cris semblent se perdre dans la nuit opaque : " Seigneur sauve-nous !". Mais leur Seigneur est là : " Pourquoi avez-vous peur, hommes de peu de foi ?"

Quand aurons-nous suffisamment de confiance pour être persuadés que le Christ ressuscité ne meurt plus, que la mort ne peut l’atteindre ni lui ni ceux et celles qui s’accrochent à lui ?

Ne perdons pas de vue le mât du bateau : il est en forme de croix - signe de victoire. Regardons venir sur nous la colombe qui a apporté à Noé le rameau d’olivier : elle est le symbole de l’Esprit descendu sur Jésus - et sur nous - lors du baptême. Que ce Souffle divin gonfle nos voiles et nous entraîne vers le repos du Père.

Et voyons qu’après toutes les nuits, le sang du Christ et les couleurs de tous les saints martyrs tendent au-dessus de nos têtes l’arc-en-ciel de l’Alliance que Dieu a scellée avec la communauté de son Fils !

N’oublions pas que Noé, menacé par la catastrophe, a voulu sauver non seulement les siens mais aussi les animaux. Il nous rappelle que tous les vivants sont solidaires les uns des autres, que l’homme a le devoir de lutter pour sauvegarder cette création qui lui a été confiée.

Certains savants nous préviennent de l’approche d’un déluge qui serait sans doute bien pire que celui de la légende antique. L’Eglise n’est pas une thébaïde orgueilleuse qui contemple le monde en train de couler. Sommes-nous pressés d’inviter les victimes à entrer dans l’arche du Christ Sauveur pendant qu’il en est temps ?

Qui ne se préoccupe que de son salut individuel risque de le perdre.

Source : site des dominicains de Belgique.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le déluge, pourquoi les kangourous en australie, etc. ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le déluge, pourquoi les kangourous en australie, etc. ?
» Pourquoi les kangourous ont-ils une poche ?
» Noé - dieu - le déluge et les kangourous...
» Le Déluge
» 29-11-1967 WRESAT -1: 1er satellite australien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: