DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 un enfant non désiré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 16:36

avez vous la moindre idée de ce que l'on ressent lorsque adolescent, on s'aperçoit que l'on n'est pas un enfant désiré, mais subit ? de savoir que si l'avortement avait été possible on ne serait pas là ? de savoir que l'on est pour sa mère plus un problème qu'autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Tchekfou



Masculin Messages : 493
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 17:03

Je pense que si l'on ressent que l'on est un problème pour la mère, cela provient plutot du fait que c'est la mère qui a un problème.

Et puis c'est trop tard : nous sommes déjà là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.itinerarium.fr http://www.universite-thomiste.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 17:07

il est difficile de vivre quand on sait que l'on n'est pas aimé de sa mère, que l'on est un fardeau

car, on pense toujours que, si l'on n'est pas capable de se faire aimer de sa mère c'est que l'on ne mérite pas d'être aimé
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 17:14

florence_yvonne a écrit:
avez vous la moindre idée de ce que l'on ressent lorsque adolescent, on s'aperçoit que l'on n'est pas un enfant désiré, mais subit ? de savoir que si l'avortement avait été possible on ne serait pas là ? de savoir que l'on est pour sa mère plus un problème qu'autre chose ?

A rapprocher de se découvrir désiré mais autre. Par exemple garçon alors que les parents désiraient ardemment une fille (ou l'inverse).

A rapprocher encore de se découvrir portant des prénoms de morts dont les parents portent consciemment ou non la culpabilité (j'entends se pensent coupables +- de ces morts).

Expériences fréquentes en psychanalyse. Parfaitement bien décrites dans leurs symptômes et conséquences.

Traumatismes sans fin. Réparation (au sens clinique) possible.

De mémoire deux ouvrages "Enfant de qui?" et "Projet parents" (oublié les auteurs, références depuis longtemps au pilon???)

Chiboleth
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 17:23

florence_yvonne a écrit:
avez vous la moindre idée de ce que l'on ressent lorsque adolescent, on s'aperçoit que l'on n'est pas un enfant désiré, mais subit ? de savoir que si l'avortement avait été possible on ne serait pas là ? de savoir que l'on est pour sa mère plus un problème qu'autre chose ?

Cela développe le sentiment d'être de trop, partout où la personne va, d'être rejeté, mis à l'éccart, difficultés diverses dans les relations avec les autres. Cela peut conduire à l'ambivalence entre vouloir être aimé de tous et fuir la société des gens.

Mais je ne suis pas psychologue.

À d'autres de vous répondre.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 17:45

Moi je crois que ça n'a absolument aucune incidence.

L'important sera de l'accueillir avec amour à la naissance, et de l'éduquer ensuite avec amour et détachement.

A l'inverse, vouloir à tout prix un enfant peut aussi être un déséquilibre mental qu'on risque de transmettre à ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 18:00

chiboleth a écrit:
florence_yvonne a écrit:
avez vous la moindre idée de ce que l'on ressent lorsque adolescent, on s'aperçoit que l'on n'est pas un enfant désiré, mais subit ? de savoir que si l'avortement avait été possible on ne serait pas là ? de savoir que l'on est pour sa mère plus un problème qu'autre chose ?

A rapprocher de se découvrir désiré mais autre. Par exemple garçon alors que les parents désiraient ardemment une fille (ou l'inverse).

A rapprocher encore de se découvrir portant des prénoms de morts dont les parents portent consciemment ou non la culpabilité (j'entends se pensent coupables +- de ces morts).

Expériences fréquentes en psychanalyse. Parfaitement bien décrites dans leurs symptômes et conséquences.

Traumatismes sans fin. Réparation (au sens clinique) possible.

De mémoire deux ouvrages "Enfant de qui?" et "Projet parents" (oublié les auteurs, références depuis longtemps au pilon???)

Chiboleth

non, rien ne répare l'absence d'amour d'une mère, c'est une souffrance infinie, une plaie qui ne se referme jamais
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 18:01

Sylvie a écrit:
florence_yvonne a écrit:
avez vous la moindre idée de ce que l'on ressent lorsque adolescent, on s'aperçoit que l'on n'est pas un enfant désiré, mais subit ? de savoir que si l'avortement avait été possible on ne serait pas là ? de savoir que l'on est pour sa mère plus un problème qu'autre chose ?

Cela développe le sentiment d'être de trop, partout où la personne va, d'être rejeté, mis à l'éccart, difficultés diverses dans les relations avec les autres. Cela peut conduire à l'ambivalence entre vouloir être aimé de tous et fuir la société des gens.

Mais je ne suis pas psychologue.

À d'autres de vous répondre.

Sylvie

moi, j'ai develloppé le besoin impérieux d'être aimé de tout le monde et en même temps, je fuis les gens et je ne sors que très rarement de chez moi


Dernière édition par le Lun 23 Juil 2007, 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 18:01

Louis a écrit:
Moi je crois que ça n'a absolument aucune incidence.

L'important sera de l'accueillir avec amour à la naissance, et de l'éduquer ensuite avec amour et détachement.

A l'inverse, vouloir à tout prix un enfant peut aussi être un déséquilibre mental qu'on risque de transmettre à ses enfants.

et si ce n'est pas le cas ? peut-on obliger une femme à aimer son enfant ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 18:05

florence_yvonne a écrit:
Sylvie a écrit:
florence_yvonne a écrit:
avez vous la moindre idée de ce que l'on ressent lorsque adolescent, on s'aperçoit que l'on n'est pas un enfant désiré, mais subit ? de savoir que si l'avortement avait été possible on ne serait pas là ? de savoir que l'on est pour sa mère plus un problème qu'autre chose ?

Cela développe le sentiment d'être de trop, partout où la personne va, d'être rejeté, mis à l'éccart, difficultés diverses dans les relations avec les autres. Cela peut conduire à l'ambivalence entre vouloir être aimé de tous et fuir la société des gens.

Mais je ne suis pas psychologue.

À d'autres de vous répondre.

Sylvie

moi, j'ai develloppé le besoin impérieux d'être aimé de tout le monde et en même temps, je fuis les gens et je ne sors que très rarement de chez moi

Cela se raproche de ce que je disais :"Cela peut conduire à l'ambivalence entre vouloir être aimé de tous et fuir la société des gens."

Je vous reviens plus tard. Je dois quitter.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 18:41

florence_yvonne a écrit:

et si ce n'est pas le cas ? peut-on obliger une femme à aimer son enfant ?
Bien sûr que non. Je connais des adultes qui ont été éduqués sans amour maternel. Certaines femmes n'ont pas du tout cette vocation d'avoir et d'aimer des enfants. J'en connais aussi.


Dernière édition par le Lun 23 Juil 2007, 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 18:48

je pense qu'il faut aller plus loin.on est là,donc même si on souffre de ne pas avoir été désiré,une puissance plus grande nous a désiré.ça s'arrête là.
et puis,c'est pas non plus une excuse pour justifier tous les maux dont nous souffrons.
des tas de jeunes désirés (issus de la génération pilule),gatés,pourris,finissent par se suicider.alors,là le problème c'est bien eux qui l'avaient.rien à voir avec les parents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 21:22

fleurdoranger a écrit:
je pense qu'il faut aller plus loin.on est là,donc même si on souffre de ne pas avoir été désiré,une puissance plus grande nous a désiré.ça s'arrête là.
et puis,c'est pas non plus une excuse pour justifier tous les maux dont nous souffrons.
des tas de jeunes désirés (issus de la génération pilule),gatés,pourris,finissent par se suicider.alors,là le problème c'est bien eux qui l'avaient.rien à voir avec les parents.

Je suis tout-à-fait d'accord avec fleurdorganger , le suicide des jeunes augmente, des jeunes s'adonnent à l'alcool, aux drogues.... pourtant ce sont des enfants désirés. Quel phénomène, quelle est l'angoisse qui les conduit jusque là ? c'est ce qu'il faudrait découvrir. Je sors du sujet certainement. Il me semble que si un enfant n'a pas été désiré, si la mère ne l'a pas désiré, elle devrait garder cela en son coeur, car obliger on ne sait pas forcer une femme à aimer son enfant... quoique il me semble difficile qu'une femme ne puisse pas aimer le fruit de sa propre chair. J'ai problème à comprendre cela mais enfin si elle n'y parvient pas, elle ne devrait pas montrer ni même jamais dire à l'enfant qu'il n'a pas été désiré.

Il y a des choses qu'une femme devrait garder pour elle et évaluer le tort causé à l'enfant qui se sent rejeté par sa propre mère. Quelle estime aura t'il de lui ? quelle souffrance pour cet enfant.

Il y a des cas où il faut se taire à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Tchekfou



Masculin Messages : 493
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 21:30

Citation :
quoique il me semble difficile qu'une femme ne puisse pas aimer le fruit de sa propre chair.
Voilà il me semble le coeur du problème. Une femme ne peut pas ne pas aimer son enfant. C'est psychologiquement, biologiquement et métaphysiquement impossible.
Le fait est que l'on peut s'aveugler et ne pas se comprendre soi-même.
L'enfant qui est dans cette situation doit le prendre en compte : sa mère l'aime, quoi qu'elle en dise ; et si elle dit le contraire, elle se trompe. La tromperie sur soi-même est humaine : voilà ce que l'enfant doit se dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.itinerarium.fr http://www.universite-thomiste.com/
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 21:56

ça doit être très difficile à vivre ; il faut lui souhaiter, à cette enfant, qu'elle trouve des sources de vie qui vont cicatriser sa blessure
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 21:57

Tchekfou a écrit:
Citation :
quoique il me semble difficile qu'une femme ne puisse pas aimer le fruit de sa propre chair.
Voilà il me semble le coeur du problème. Une femme ne peut pas ne pas aimer son enfant. C'est psychologiquement, biologiquement et métaphysiquement impossible.
Le fait est que l'on peut s'aveugler et ne pas se comprendre soi-même.
L'enfant qui est dans cette situation doit le prendre en compte : sa mère l'aime, quoi qu'elle en dise ; et si elle dit le contraire, elle se trompe. La tromperie sur soi-même est humaine : voilà ce que l'enfant doit se dire.

Je suis d'accord avec toi : la femme croit qu'elle n'aime pas l'enfant, je pense aussi qu'il est impossible de ne pas aimer son enfant.

Mais tu dis l'enfant doit se dire... prendre en compte. Mais quand ?

quand l'enfant est trop jeune, il va d'abord souffrir, se sentir rejeté , il faut déjà il me semble une grande maturité pour pouvoir prendre en compte dans quelle situation se trouve sa mère, avant d'en arriver à ce stade par quels autres stades va t'il encore passer ?

qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 22:04

Tchekfou a écrit:
Citation :
quoique il me semble difficile qu'une femme ne puisse pas aimer le fruit de sa propre chair.
Voilà il me semble le coeur du problème. Une femme ne peut pas ne pas aimer son enfant. C'est psychologiquement, biologiquement et métaphysiquement impossible.
Le fait est que l'on peut s'aveugler et ne pas se comprendre soi-même.
L'enfant qui est dans cette situation doit le prendre en compte : sa mère l'aime, quoi qu'elle en dise ; et si elle dit le contraire, elle se trompe. La tromperie sur soi-même est humaine : voilà ce que l'enfant doit se dire.

tu te trompes, c'est possible, il a été prouvé que l'instinct maternel n'est pas toujours là, certaines femmes ne l'ont pas et moi, je suis arrivée comme un cheveux sur la soupe, au mauvais moment, je me dis que si ma mère avait pu avorter elle l'aurait fait, cela ne me pose pas de problème, je ne la jugerais jamais pour cela, heureusement pour moi, d'autres membres de la famille étaient là pour m'aimer
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 22:06

Elise a écrit:
Tchekfou a écrit:
Citation :
quoique il me semble difficile qu'une femme ne puisse pas aimer le fruit de sa propre chair.
Voilà il me semble le coeur du problème. Une femme ne peut pas ne pas aimer son enfant. C'est psychologiquement, biologiquement et métaphysiquement impossible.
Le fait est que l'on peut s'aveugler et ne pas se comprendre soi-même.
L'enfant qui est dans cette situation doit le prendre en compte : sa mère l'aime, quoi qu'elle en dise ; et si elle dit le contraire, elle se trompe. La tromperie sur soi-même est humaine : voilà ce que l'enfant doit se dire.

Je suis d'accord avec toi : la femme croit qu'elle n'aime pas l'enfant, je pense aussi qu'il est impossible de ne pas aimer son enfant.

Mais tu dis l'enfant doit se dire... prendre en compte. Mais quand ?

quand l'enfant est trop jeune, il va d'abord souffrir, se sentir rejeté , il faut déjà il me semble une grande maturité pour pouvoir prendre en compte dans quelle situation se trouve sa mère, avant d'en arriver à ce stade par quels autres stades va t'il encore passer ?

qu'en penses tu ?

je te conseille de lire vipère au poing de françois Mauriac, il y raconte son enfance, c'est édifiant
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 22:28

florence_yvonne a écrit:
Tchekfou a écrit:
Citation :
quoique il me semble difficile qu'une femme ne puisse pas aimer le fruit de sa propre chair.
Voilà il me semble le coeur du problème. Une femme ne peut pas ne pas aimer son enfant. C'est psychologiquement, biologiquement et métaphysiquement impossible.
Le fait est que l'on peut s'aveugler et ne pas se comprendre soi-même.
L'enfant qui est dans cette situation doit le prendre en compte : sa mère l'aime, quoi qu'elle en dise ; et si elle dit le contraire, elle se trompe. La tromperie sur soi-même est humaine : voilà ce que l'enfant doit se dire.

tu te trompes, c'est possible, il a été prouvé que l'instinct maternel n'est pas toujours là, certaines femmes ne l'ont pas et moi, je suis arrivée comme un cheveux sur la soupe, au mauvais moment, je me dis que si ma mère avait pu avorter elle l'aurait fait, cela ne me pose pas de problème, je ne la jugerais jamais pour cela, heureusement pour moi, d'autres membres de la famille étaient là pour m'aimer

Florence tu dis : d'autres membres de la famille étaient là pour m'aimer.
Je vois que tu as une grande force morale mais tout le monde ne sait pas réagir de la sorte, tous ne réagissent pas de la même manière devant le même problème.

Tu es un cas spécial si j'ose dire !

Oui pourquoi pas ? j'irai à la bibliothèque voir si je trouve Vipère au Poing c'est un classique !
Revenir en haut Aller en bas
Tchekfou



Masculin Messages : 493
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 22:36

Citation :
il a été prouvé que l'instinct maternel n'est pas toujours là
Comment prouve-t-on que l'instinct maternel peut ne pas être là ? C'est une affirmation qui va dans le sens contraire de la nature. La science m'épatera toujours mais sûrement pas à ce point là.
L'instinct peut ne pas être détecté parceque des facteurs psychologiques ont pris le dessus. Mais il est toujours là.

Quand au fait de savoir quoi faire : il faut prendre conscience que des facteurs humains peuvent aller contre l'amour de son enfant.
Quand ? Quand c'est possible. C'est à dire quand l'enfant est assez mature.
Que faire avant ? Le laisser souffrir ou se confier à d'autres membres de la famille.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.itinerarium.fr http://www.universite-thomiste.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 23:38

la morale du livre vipère au poing peut se résumer à ceci

"si j'ai pu survivre à la haine de ma mère, alors, je surmonterais tout"

la dernière phrase
Citation :
Merci ma mère ! Je suis celui qui marche, une vipère au poing

Extrait :
Citation :
" Celui qui n'a pas cru en sa mère, celui-là n'entrera pas dans le royaume de la terre. Toute foi me semble une duperie, toute autorité un fléau, toute tendresse un calcul. Les plus sincères amitiés, les bonnes volontés, les tendresses à venir, je les soupçonnerai, je les découragerai, je les renierai. L'homme doit vivre seul. Aimer, c'est abdiquer. Haïr, c'est s'affirmer. Je suis, je vis, j'attaque, je détruis. Je pense donc je contredis. Toute autre vie menace un peu la mienne, ne serait-ce qu'en respirant une part de mon oxygène. Je ne suis solidaire que de moi-même. "

c'est magnifique


Dernière édition par le Lun 23 Juil 2007, 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 23:42

florence_yvonne a écrit:
la morale du livre vipère au poing peut se résumer à ceci

"si j'ai pu survivre à la haine de ma mère, alors, je surmonterais tout et je marcherais dans la vie vipère au poing"

Il a pu survivre à la haine de sa mère, mais il marchera dans la vie "vipère au poing" donc si je comprends bien il va marcher le poing levé, toujours sur la défensive et la rancoeur en lui.... comment sera t'il heureux alors s'il ne vit que de rancoeur , où sera l'Amour ?

Je le plains alors ce garçon !

François Mauriac est pourtant un grand homme de Foi, il a écrit une vie de Jésus.

Il s'agit d'une histoire qu'il a vécue , connue mais sûrement pas de lui alors ? Question

Je n'ai pas encore lu ..... évidemment Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Lun 23 Juil 2007, 23:45

il a apprit l'amour par la suite, mais son enfance auprès de cette mère, lui a donné une grande force morale, comme elle l'a fait pour moi, quand on survit à ça, on ne craint plus rien, ni personne

oups, je viens de me rendre compte que l'auteur est hérvé bazin Embarassed

http://www.etudes-litteraires.com/vipere-au-poing.php
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
marvel



Masculin Messages : 459
Inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 11:38

florence_yvonne a écrit:

non, rien ne répare l'absence d'amour d'une mère, c'est une souffrance infinie, une plaie qui ne se referme jamais

La seule chose qui le répare c'est de rencontrer l'amour infini que nous porte Dieu depuis toujours. Car alors même le plus grand amour d'une mère n'est rien en regard de l'amour de Dieu. C'est une guérison profonde, ontologique.
Même quelqu'un qui n'a jamais été aimé par ses parents peut être totalement comblé par Dieu.

Et cette guérison est pour tout le monde, en effet on idéalise nos parents quand on est enfant, mais il faut bien se rendre compte que leur amour n'est pas parfait et au final qu'il ne peut nous combler, ni même l'amour de notre conjoint. Seul Dieu est à la mesure de notre soif d'être aimés.

Marvel
Revenir en haut Aller en bas
http://marvel.ichtus.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 13:23

florence_yvonne a écrit:
il a apprit l'amour par la suite, mais son enfance auprès de cette mère, lui a donné une grande force morale, comme elle l'a fait pour moi, quand on survit à ça, on ne craint plus rien, ni personne

oups, je viens de me rendre compte que l'auteur est hérvé bazin Embarassed

http://www.etudes-litteraires.com/vipere-au-poing.php

Une enfance pareille ne sait pas donner une si grande force morale à moins d'avoir été aidé ! on croit qu'on possède une grande force morale parce que on est devenu dur, il semble qu'on ait placé une barrière autour de soi, que l'on soit inattaquable mais il n'existe que la carapace et tant que l'Amour ne l'aura pas brisée , tant que l'Amour et la Charité ne sont pas victorieux il n'y a pas de grande force morale ! je n'y crois pas.

Je ne suis pas passée par là car j'étais une enfant désirée, très désirée surtout par ma mère... je fus même parfois étouffée d'amour..... je ne juge donc pas. Quand à l'auteur du livre : j'aurais bien trouvé il est tout le contraire de François Mauriac.

Dans quelques minutes, j'aurai disparu de ce forum, constatant que tout cela n'est que discussions vaines et inutiles, j'ai autre chose à faire et quand ma vie privée est attaquée , qu'on essaie de me déstabiliser mais heureusement je reçois de l'aide... je ne me dis pas plus forte que je suis et c'est cela qui fait ma force.

Qu'on écrive à un prêtre pour me souiller c'est pire encore... il ne croit rien des ragots de toute façon et reste un précieux soutien.

Des messages sur mon portable c'est la pire des avanies....

Alors j'obéis , je pars je comprends tout ce qu'il me disait que tout cela est nocif pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 14:32

qui connait l'adresse de ton prêtre et ton numéro de portable ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 17:19

S'attaquer ainsi à Elise, c'est de la lâcheté.

Faut vraiment que le Tentateur soit gêné par la foi d'Elise pour utiliser ces subterfuges.

Courage Elise.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 18:06

et puis, quelle lâcheté, attaquer les gens anonymement, dans leur dos, il ne faut pas avoir beaucoup d'amour propre
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 18:57

mais élise,qui sont ces gens qui te pourrissent la vie depuis si longtemps? à chaque fois tu racontes que des gens médisent sur toi,mais qui sont-ils?
on dirait l'histoire du corbeau dans les petits villages au siècle dernier.....apparemment,cette mauvaise habitude perdure.

est-ce que le forum a quelque chose à voir là dedans?

en tout cas,j'espère que tu vas découvrir qui te fais du mal.
Revenir en haut Aller en bas
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 19:13

Elise a écrit:
florence_yvonne a écrit:
la morale du livre vipère au poing peut se résumer à ceci

"si j'ai pu survivre à la haine de ma mère, alors, je surmonterais tout et je marcherais dans la vie vipère au poing"

Il a pu survivre à la haine de sa mère, mais il marchera dans la vie "vipère au poing" donc si je comprends bien il va marcher le poing levé, toujours sur la défensive et la rancoeur en lui.... comment sera t'il heureux alors s'il ne vit que de rancoeur , où sera l'Amour ?

Je le plains alors ce garçon !

François Mauriac est pourtant un grand homme de Foi, il a écrit une vie
de Jésus.

Il s'agit d'une histoire qu'il a vécue , connue mais sûrement pas de lui alors ? Question

Je n'ai pas encore lu ..... évidemment Rolling Eyes

Ce n'est pas Mauriac qui a écrit Vipère au poing,mais Hervé Bazin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 19:22

Acri a écrit:
S'attaquer ainsi à Elise, c'est de la lâcheté.

Faut vraiment que le Tentateur soit gêné par la foi d'Elise pour utiliser ces subterfuges.

Courage Elise.

Et oui Acri, Florence... c'est ce que notre curé a dit.... que cela venait du malin.

Mais j'ai ma petite idée d'où ça vient....

On aimerait me voir quitter le forum...

Ces personnes connaissent ma sensibilité et n'hésitent pas.

Mais il en faut plus pour me démonter et me faire culpabiliser. je ne peux en dire plus, nous sommes sur internet.

sorry Florence pour mon mouvement d'humeur. :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 20:48

si je sais qui à fait du mal à Elise, cette personne va entendre parler du pays, mais comme un bonne vrai lâche qu'elle est, elle n'est surement pas capable de se montrer au grand jour

ce sont les rats qui agissent ainsi dans l'ombre, je défie cette personne de s'attaquer à moi, allé qu'elle me dévoile son identité, en MP, si elle à peur

mais la vermine sera toujours la vermine
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 24 Juil 2007, 21:02

florence_yvonne a écrit:
si je sais qui à fait du mal à Elise, cette personne va entendre parler du pays, mais comme un bonne vrai lâche qu'elle est, elle n'est surement pas capable de se montrer au grand jour

ce sont les rats qui agissent ainsi dans l'ombre, je défie cette personne de s'attaquer à moi, allé qu'elle me dévoile son identité, en MP, si elle à peur

mais la vermine sera toujours la vermine

Merci Florence de cette preuve d'amitié , justement il ne faut pas se laisser perturber ni déstabiliser par les rats... car des personnes qui agissent de la sorte ne sont que des rats de gouttière... malheureusement on n'a pas réussi à me faire du mal, juste de l'émotion mais je rebondis très vite.

Je suis fière d'avoir une amie comme toi, n'y pensons plus.... d'ailleurs ceux qui font du mal aux autres se font du mal à eux mêmes surtout !

Bisous :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 31 Juil 2007, 05:45

Idea C'est bien possible que dès le ventre de sa mère un bébé puisse ressentir que son corps n'est pas désiré... Donc il développera un mépris presque "viscérale" (non raisonné) de son propre corps... C'est juste une idée comme ça... ;) Même après la naissance si la mère ne désirait pas ce petit corps, elle pouvait très bien refuser de lui toucher (mépris du corps de son bébé) ou le toucher avec un sentiment de mépris et le bébé à très bien pu le percevoir et développer un mépris de son propre corps...

Les liens entre une mère et son bébé sont vraiment très "fort" et mystérieux (physique et spirituel)...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 31 Juil 2007, 06:05

Tourterelle a écrit:
Idea C'est bien possible que dès le ventre de sa mère un bébé puisse ressentir que son corps n'est pas désiré... Donc il développera un mépris presque "viscérale" (non raisonné) de son propre corps... C'est juste une idée comme ça... ;) Même après la naissance si la mère ne désirait pas ce petit corps, elle pouvait très bien refuser de lui toucher (mépris du corps de son bébé) ou le toucher avec un sentiment de mépris et le bébé à très bien pu le percevoir et développer un mépris de son propre corps...

Les liens entre une mère et son bébé sont vraiment très "fort" et mystérieux (physique et spirituel)...

C'est vrai.

Et il peut y avoir ensuite des péchés de cet enfants contre son propre corps (certains ado se coupent les bras, se frappent); Certaines formes de sexualité contre nature salissent l'image de son propre corps).

Une réconciliation est difficile si les causes remontent à sa propre petite enfance. Il faut alors une vraie guérison.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: un enfant non désiré   Mar 31 Juil 2007, 07:21

Citation :
C'est vrai.

Et il peut y avoir ensuite des péchés de cet enfants contre son propre corps (certains ado se coupent les bras, se frappent); Certaines formes de sexualité contre nature salissent l'image de son propre corps).

Une réconciliation est difficile si les causes remontent à sa propre petite enfance. Il faut alors une vraie guérison.

Oui Arnaud... Et il peut se développer de l'anorexie (vouloir que le corps disparaisse) etc... et même la volonté de tuer ce corps qui n'a pas été voulu par la mère (suicide) et que finalement le bébé même devenu adulte ou ado refuse toujours d'habiter. Cela peut aller très loin...

Se sont des émotions très physiques (viscérale). Un bébé ressent beaucoup avec son corps (très sensible au toucher)... Le corps (du bébé devenu adulte ou ado.) doit ressentir qu'il est rejeté (non désiré) pour que la connection puisse se faire (retour à la source du traumatisme) et cela afin qu'une guérison (prodige) puisse avoir lieu ... Ce sont des émotions très dramatiques (détresse physique)...

Une guérison (miracle) par Dieu serait effectivement préférable (moins long et moins difficile)...
Revenir en haut Aller en bas
 
un enfant non désiré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pape défend l'enfant non désiré
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?
» Le petit baluchon (trousseau) de l'enfant chez l'AM
» PERE MARIE-EUGENE DE L'ENFANT JESUS
» La Présentation de Jésus au Temple, Saint Théophane Vénard, commentaire du jour "Syméon prit l'enfant..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: