DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 17ème dimanche du temps ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jonathan
Invité



MessageSujet: 17ème dimanche du temps ordinaire   Lun 23 Juil 2007, 10:24

17ème dimanche du temps ordinaire

Lectures du jour : http://cnpl.cef.fr/Bible/lectures_jour_get.php?20070729

"Priez avec persévérance", nous dit Jésus. Abraham nous montre l’exemple. La première lecture nous le décrit dans une conversation familière avec Dieu. Abraham marchande le pardon de Dieu pour Sodome, la ville pécheresse. Abraham ne prie pas pour lui; il ne se décourage pas. Sans doute, Dieu doit-il faire justice; mais il est aussi miséricorde. Et Abraham insiste: pour dix justes...

Mais si nous regardons d’autres textes bibliques, nous découvrons qu’Abraham aurait pu aller bien plus loin dans sa prière. Le prophète Jérémie fera ce pas en pensant qu’un seul juste suffira : « Parcourez toutes les rues de Jérusalem, dit-il,… cherchez sur les places… y en a-t-il un seul qui défende le droit et la justice ? Alors, je pardonnerai à la ville. » (Jr 5.1)

Finalement, les villes de Sodome et Gomorrhe ont été détruites. La question n’est pas de savoir si cela s’est réellement passé ainsi. Il a pu y avoir une catastrophe, par exemple à cause du pétrole. Mais le plus important est ailleurs. Il est dans le fait que Dieu apprécie que l’homme intercède pour ses frères. Nous l’avons vu aussi pour Moïse. Quand son peuple s’est fabriqué un veau d’or pour l’adorer, Moïse s’est mis à supplier Dieu de pardonner.

Il faut arriver à l’évangile pour trouver le seul véritable juste. Le pardon qu’il obtient ne vise plus une ville mais l’humanité toute entière. La deuxième prière eucharistique de la réconciliation nous fait dire : « ton Fils, le seul juste s’est livré entre nos mains et fut cloué sur une croix. » C’est donc grâce à lui que tous les hommes de tous les temps peuvent être sauvés. Telle est la manière de Dieu : Pour un seul juste, il pardonne à la multitude. Tel est aussi notre rôle à nous, disciples du Christ, malgré notre petit nombre. Nous devons comprendre que ce pardon n’est pas une question de chiffre mais une question d’amour et de vie offerte. Notre rôle c’est de vivre en justes avec Jésus, c’est aussi d’intercéder pour tous ceux qui nous entourent. Jésus nous demande d’être des priants, des intercesseurs pour la multitude.

La meilleure manière de prier c’est de nous mettre à l’école de Jésus, c’est de lui demander de nous apprendre à prier. Or voilà que Jésus nous lègue sa prière personnelle. Nous sommes admis à entrer dans sa prière. C’est vraiment une bonne nouvelle car si Jésus est là, c’est pour nous montrer seul le chemin qui conduit au Père. Il est lui-même le chemin, la vérité et la vie ; tous ceux qui essaient de prier doivent passer par lui.

Cette prière que Jésus nous enseigne nous tourne vers Dieu qui est Père, vers l’amour de son Nom. Quand la Bible nous parle du Nom, c’est la personne même de Dieu. Il importe que tous sachent à quel point il est un Père passionné d’amour pour ses enfants. Sanctifier le nom de Dieu, c’est reconnaître sa grandeur, l’immensité de son amour.
« Que ton règne vienne ! » C’est ce règne de Dieu qu’il nous faut chercher en priorité car il libère le monde et le cœur des hommes.
« Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Cette volonté de Dieu n’est pas celle d’un dictateur qui voudrait imposer sa loi. La volonté du Père c’est que tous les hommes soient sauvés.
« Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ! » Nous pensons au pain qui nourrit le corps mais aussi à la Parole de Dieu qui nourrit notre foi. Nous les demandons à Dieu, pour nous-mêmes et pour les autres, parce que tout vient de lui. C’est lui qui nous fait vivre.
« Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. » Nous savons tous combien il est difficile de pardonner. Quand nous avons été blessés par une personne que nous aimions bien, ça fait mal. Aujourd’hui, Jésus nous dit que Dieu pardonne toujours le premier. Il ouvre notre cœur et nous libère.
« Et ne nous soumets pas à la tentation mais délivre nous du mal. » En fait, dans cette phrase, il y a une difficulté de traduction. Etre tenté c’est vouloir se détourner de Dieu. Saint Jacques nous apporte une précision importante : « que nul ne dise : Ma tentation vient de Dieu ; Dieu ne peut être tenté de faire le mal et ne tente personne. Chacun est tenté par sa propre convoitise qui le tente et le séduit. » Cette demande signifie : « Ne nous laisse pas succomber à la tentation, celle du Tentateur qu’on appelle aussi le Diable. La plus grave de toutes les tentations c’est de douter de l’amour de Dieu.

Aujourd’hui, Jésus insiste beaucoup sur l’importance de la prière : « Demandez et vous recevrez ! » Il ne dit pas que nous recevrons exactement ce que nous aurons sollicité. Mais il ne s’offusquera jamais de ce que nous aurons demandé. Il nous aime tous comme ses enfants, même les exclus qui sont mis en marge de la société. Il sait de quoi nous avalons besoin avant que nous le lui demandions.

S’il nous demande d’insister c’est pour nous rendre aptes à recevoir bien plus que ce qu’il veut nous donner. En nous tournant vers Dieu, nous apprenons à nous ajuster à son amour. En nous approchant de lui, notre cœur s’ouvre à son Esprit Saint. Nos problèmes ne sont pas résolus pour autant. Mais nous ne sommes pas seuls. Nous les vivons avec lui.

Quand nous nous réunissons pour l’Eucharistie, le Seigneur est là pour nous apprendre à prier. Soyons inlassablement des suppliants, des intercesseurs pour ce monde pécheur. Que notre prière soit vraiment universelle, missionnaire et que toute notre vie soit prière au milieu des hommes afin qu’ils soient sauvés. AMEN

Jean C.

http://preparonsdimanche.puiseralasource.org/
Revenir en haut Aller en bas
 
17ème dimanche du temps ordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le temps ordinaire "un temps de grâces"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: