DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption   Mar 26 Juin 2007 - 22:08

Jacques Fesch

Jacques Fesch (né le 6 avril 1930 à Saint-Germain-en-Laye - mort guillotiné le 1er octobre 1957 à Paris).

Fils de bonne famille, il est le fils de Georges Fesch, banquier et artiste belge (descendant du Cardinal Joseph Fesch, oncle maternel de Napoléon Bonaparte)[1]. Le 5 juin 1951, il épouse Pierrette à Strasbourg. Il est le père d'une fille Véronique, issue de ce mariage (mère : Pierrette) et d'un fils illégitime Gérard (mère : Thérèse).

En rupture avec son environnement immédiat, en quête d'évasion et d'horizons lointains, il projette l'idée d'acheter un voilier. Le 25 février 1954 à Paris, il attaque le changeur Sylberstein pour lui voler des pièces d'or, et tente de l'assommer. Mais la victime a le temps d'appeler à l'aide, et Fesch est poursuivi dans la rue par un agent de police, M. Vergne. Fesch, se retournant, garde son revolver dans sa poche et tire au jugé (il est extrêmement myope et a perdu ses lunettes). Malheureusement, il abat le policier en plein cœur. Il est arrêté quelques minutes plus tard.

Pendant son incarcération, il change du tout au tout, devenant profondément pieux et regrettant amèrement son crime. Cet acte commis dans un moment de panique, n'avait d'ailleurs jamais été intentionnel. Mais la mort d'un agent de police est l'un des actes les plus sévèrement réprimés par la Justice. Le procès a lieu dans un climat détestable. L'opinion publique, entretenue par les articles des journaux, est ouvertement pour son exécution. Jacques Fesch est défendu par l'avocat Paul Baudet.

En prison, il devint un personnage mystique et l'auteur d'écrits spirituels. Il retrouve la foi perdue dans sa jeunesse et vit pendant trois années et demie un véritable cheminement mystique l'amenant vers un complet bouleversement intérieur. Pendant ces années de détention, il entretient une correspondance régulière avec des proches, notamment le frère Thomas et sa belle-mère, et recueille ses pensées au sein d'un journal. La demande de grâce auprès du président René Coty ayant été rejetée, Fesch accepte son sort. Il fait preuve d'un exceptionnel courage face aux évènements, renvoyant l'image d'un homme serein et enfin apaisé. Apprenant sa condamnation à mort, il s'unit religieusement avec son épouse Pierrette la veille de son exécution.

Condamné le 6 avril 1957 à la peine de mort par la cour d'assises de la Seine, il est guillotiné le 1er octobre dans la cour de la prison de la Santé par le bourreau André Obrecht.

Depuis sa mort, Fesch a été considéré par les catholiques comme un exemple de rédemption par la religion. Pendant des années, sa veuve et sa fille, avec dignité et discrétion, respectèrent et défendirent sa mémoire. Elles le firent dès l'origine, à une époque où son image publique était honnie, et où peu de personnes s'en réclamaient. Grâce à leurs accords et au travail effectué par une carmélite, Sœur Véronique, les écrits de Jacques Fesch furent publiés. Ces textes ont apporté beaucoup de réconfort et de soutien, moral ou spirituel, à un certain nombre de leurs lecteurs. En décembre 1993, le cardinal Lustiger, archevêque de Paris, a ouvert l'enquête préliminaire à la béatification de Jacques Fesch : « J'espère, a-t-il dit, qu'il sera un jour vénéré comme une figure de sainteté. »

Lumière sur l'échafaud : lettres de prison de Jacques Fesch, guillotiné le 1er octobre 1957 à 27 ans (présentées par Augustin-Michel Lemonnier), Éditions Ouvrières, coll. « Visages du Christ » n° 9, Paris, 1972, 144 p.
Lumière sur l'échafaud ; suivi de Cellule 18 : lettres de prison de Jacques Fesch, guillotiné le 1er octobre 1957 à 27 ans (présentées par Augustin-Michel Lemonnier), Éditions Ouvrières, coll. « Á pleine vie », Paris, 1991, 320 p. (ISBN 2-7082-2833-1)
Dans cinq heures je verrai Jésus (Journal de prison)
Revenir en haut Aller en bas
Terentia



Féminin Messages : 185
Inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption   Sam 22 Déc 2007 - 15:18

Un magnifique témoignage qui nius donne une infinie lumiere
d espoir .
Je connaissais ce qui est arrivé a Jacques Fesch et j ai toujours vu en cela le fait qu il n est jamais trop tard pour se tourner vers Dieu qui est l infini miséricorde .
Merci pour ce post , chere Elise !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption   Sam 22 Déc 2007 - 15:30

Terentia a écrit:
Un magnifique témoignage qui nius donne une infinie lumiere
d espoir .
Je connaissais ce qui est arrivé a Jacques Fesch et j ai toujours vu en cela le fait qu il n est jamais trop tard pour se tourner vers Dieu qui est l infini miséricorde .
Merci pour ce post , chere Elise !

Tu as raison Terentia, jamais il n'est trop tard pour demander la Miséricorde du Seigneur car d'ailleurs Il n'attend que cela et espère jsuqu'au bout que sa brebis criera vers Lui... et de plus Il la cherche jusqu'à ce qu'Il l'ait trouvée.

La découverte à l'âge de environ 13 ans a donné tout son sens à ma vie, quand j'ai découvert le message du Christ Miséricordieux à Soeur Faustine.

Soeur Faustine a été canonisée par Jean-Paul II qui a institué la Fête de la Miséricorde le dimanche après Pâques et répondu ainsi à la demande de Jésus.

Jean-Paul II est le pape de la Miséricorde et Jésus est venu le chercher pour l'emmener vers la demeure qu'Il lui avait préparée en l'octave de la Fête de la Ste Miséricorde.

La Miséricorde de Dieu est immense, insondable et si tu n'as pas lu je t'inviterais à lire le petit journal de Ste Faustine (Hélène Kowalska dans le monde). Ce Coeur qui a tant aimé les hommes n'attend qu'une chose que l'on crie vers Lui.... I love you et oui il n'est jamais trop tard.... chaque jour je m'émerveille de ce que Dieu existe, oui chaque jour je n'en reviens pas nous avons un Dieu, un Père aimant, un Coeur où nous réfugier en tous temps..... Nous avons du prix à ses yeux.... dès avant notre naissance déjà Il nous désirait. Oui chaque jour, je désire chanter les miséricordes et les louanges du Seigneur. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption   Sam 22 Déc 2007 - 18:22

J'ai découvert l'histoire de Jacques Fesch au hasard de mes lectures à l'âge de 28 ans : ça m'a beaucoup marquée, et je puis dire près de 30 ans plus tard, qu'il fait partie en quelque sorte de ma spiritualité...

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
lilian_f



Masculin Messages : 372
Inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Re: JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption   Mar 14 Déc 2010 - 18:04

pour ceux que ça intéresse, je remonte le sujet en partageant ce lien audio des lettres de Jacques fesch...
c'est vraiment édifiant...
- CLIQUEZ ICI -
Revenir en haut Aller en bas
ALBATROS_liberté



Féminin Messages : 17
Inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption   Mar 14 Déc 2010 - 18:56

lilian_f a écrit:
pour ceux que ça intéresse, je remonte le sujet en partageant ce lien audio des lettres de Jacques fesch...
c'est vraiment édifiant...
- CLIQUEZ ICI -

C'est super chouette de ta part lilian_f car Jacques fesch m'intéresse beaucoup ,

Merci ! alien
Revenir en haut Aller en bas
 
JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JACQUES FESCH : une raison d'espérer en la Rédemption
» La vie qui continue et les deux vie de Jack Fesh
» Jacques Fesch, un saint en prison
» Jacques Bouveresse, Wittgenstein, La rime et la raison
» E. Kant, Critique de la Raison pure (Préface)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: