DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La fragilité de nos vies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 08:20

Je ne sais pas vous, mais j'ai été bouleversée par la nouvelle sur la petite Noémie, 19 mois....

Quo va dis ce monde??? Sommes nous tellement stressés par le travail, par "la vitesse" du temps qui coule, que nous oublions les choses élémentaires de la vie???
La naissance, l'amour, les enfants, la mort? Vivons nous dans un monde de plus en plus virtuel, virtuel comme le maître de ce monde « Monsieur l'argent »???.... Argent qui n'est pas autre chose qu'une invention humaine.... cet argent qui, dans l’absolu est virtuel.... serions nous condamnés à oublier la réalité de notre existence????

N'accusons pas trop cet homme, ce père, il ne s'agit pas d'un fait divers, c'est un fait de société...


"Une enquête pour homicide involontaire et privation de soins à enfant a été ouverte après la mort par déshydratation mercredi à Béziers d'une fillette de 19 mois, oubliée par son père dans une voiture au soleil, un drame qui a suscité la consternation générale dans cette ville de 75.000 habitants."

Citation :
C'est la consternation générale: les gens ne parlent que de ça à Béziers, comme dans toute la France", a déclaré à l'AFP le maire de Béziers Raymond Couderc, décrivant des habitants "démunis, désorientés" par l'absence d'explication.

La fillette, Noémie, est décédée après avoir été oubliée dans une voiture par son père parti travailler, dans la zone industrielle du Capiscol à Béziers. La température extérieure avoisinait les 27 degrés. Vers 16H00, la mère de l'enfant, ne la trouvant pas à la crèche, a appelé le père. Cet homme d'une trentaine d'années s'est alors rendu compte qu'il avait oublié l'enfant dans sa voiture garée près de son lieu de travail.

Il y a retrouvé la fillette sans vie. Le décès a été constaté par un médecin à 17H00, selon le parquet, et devait remonter à la mi-journée, selon une source proche de l'enquête.

Le père a été laissé en liberté. Sous le choc, il a été hospitalisé. "Il a disjoncté", a expliqué le maire. Le procureur Denis Mondon attendait de pouvoir recueillir son témoignage. Selon Midi Libre, des témoins ont vu l'homme devenir fou de douleur, donnant des coups de pieds dans la voiture, après la découverte du corps de sa fille.

Employé dans une entreprise de distribution de produits alimentaires pour professionnels de la restauration, il y est chargé de superviser les chauffeurs. Le directeur de cette entreprise d'une centaine de salariés sur le site de Béziers, qui n'a pas souhaité être identifié, le décrit comme "un homme très apprécié par tous", "impliqué", "menant une vie normale et avait des horaires normaux".

"Nous sommes totalement solidaires de la famille. Tout ce qu'on peut faire, c'est le soutenir et en particulier sa famille. L'entreprise est sous le choc, c'est un drame", a poursuivi le responsable. Une cellule d'aide psychologique y a été mise en place.

Pour le maire de Béziers également, les parents de la fillette sont "des gens normaux, élevant normalement leurs deux enfants". "Il n'y avait pas le moindre signalement contre eux. Ils étaient sans difficulté particulière", a ajouté M. Couderc selon lequel "on ne peut pas rechercher l'explication du côté de la précarité ou de difficultés psychologiques dues à l'absence de travail".

"C'est pour cela qu'on est désorienté, parce qu'on ne sait pas l'expliquer, les gens sont démunis devant un événement comme celui-ci", a constaté le maire dans les rues de sa ville.

Le personnel de la crèche a aussi été placé sous assistance psychologique, "totalement démonté", selon M. Couderc.

Le parquet a ordonné une autopsie et ouvert une enquête pour homicide involontaire et privation de soins à enfant de moins de 15 ans.

"Les résultats des auditions en cours comme ceux de l'autopsie permettront de mieux cerner les infractions pénales à imputer et le choix du type de poursuites", a précisé le procureur de la République.

En juillet 2002, une affaire similaire avait coûté la vie à un bébé de quatre mois à Beauchamp (Val-d'Oise). Les parents avaient oublié leur bébé dans leur voiture, chacun pensant que l'autre s'en était occupé.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 13:00

Je pense que, si on y réfléchit bien, TOUS, sans exception, il a du nous arriver de mettre en danger ce qu'il y a de plus cher dans nos vies à cause d'un stupide oubli, ou d'une imprudence d'une seconde.

Ce père ne s'en remettra jamais. Son couple explosera sans doute.

Mais j'imagine la scène:

Il se rend à son travail tous les jours et ne conduit jamais sa fille à la crèche.

Ce jour là, exceptionnellement, c'est à lui de le faire. Or elle sendort et il l'oublie.

On aurait été en automne, personne n'en n'aurait jamais parler.

Mais c'était en été, en plein soleil.

Et lui, probablement, n'aura plus maintenant qu'une idée: se suicider.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 13:11

Quel con ce type quand même...incapable de s'occuper de ses gosses...je suis en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 13:27

Wàng a écrit:
Quel con ce type quand même...incapable de s'occuper de ses gosses...je suis en colère.

+1
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 13:37

Il n´a pas fait exprès.
Au lieu de jeter des pierres je le consolerais que peut-être sa fille s´est évanouie à cause de la chaleur et ne souffrait pas longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 13:42

Francesca a écrit:
Il n´a pas fait exprès.
Au lieu de jeter des pierres je le consolerais que peut-être sa fille s´est évanouie à cause de la chaleur et ne souffrait pas longtemps.

C'est bizarre, ça arrive jamais aux mères ces conneries...je connais une autre histoire, moins grave, un pauvre type qui croyait bien faire en ramenant des jeunes crocodiles d'Afrique dans son coffre, et 15 jours plus tard, quand il voulait faire son cadeau : « Ah me... ils sont morts ! Désolé... » Bon là c'est moins grave, mais c'est pour dire, yen a qui sont vraiment à côté de leurs pompes, incapables de ressentir la réalité de la vie...
Revenir en haut Aller en bas
marvel



Masculin Messages : 459
Inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 13:48

C'est terrifiant. Parce que je pense que cela pourrait à moi aussi m'arriver.
Ca arrive parfois de rater un truc important. Oublier un rdv, faire un geste machinal. Et là les conséquences sont irrécupérables. C'est pareil quand on oublie de fermer la cloture de la piscine : chaque année de nombreux enfants se noient à cause d'une négligence de quelques secondes...

La seule précaution que je vois c'est de prier nos anges gardiens et de chercher à être docile à leurs injonctions.

Marvel
Revenir en haut Aller en bas
http://marvel.ichtus.com
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 13:50

Cher Wang,

ce genre de réaction contribue à accabler le pere... mettez-vous à sa place, a quel point il lui sera difficile de s'en remettre.

Nous devons l'aider, pas l'accabler.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 13:56

Quelle leçon pouvons nous apprendre de cette tragédie ?

Qu´il ne faut pas se presser. Qu´il faut procéder doucement et sereinement, faire de temps en temps une petite pause et réfléchir si on n´a pas oublié quelque chose.

En d´autres termes: il faut célébrer chaque mouvement qu´on fait. J´ai découvert qu´on épargne le temps, si on célèbre la vie.

A Wàng:
Ne jugez pas pour qu´on ne vous juge pas. (dans la Bible, traduit du polonais)
Revenir en haut Aller en bas
rigveda



Messages : 151
Inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:03

Francesca a écrit:
Quelle leçon pouvons nous apprendre de cette tragédie ?

Qu´il ne faut pas se presser. Qu´il faut procéder doucement et sereinement, faire de temps en temps une petite pause et réfléchir si on n´a pas oublié quelque chose.

En d´autres termes: il faut célébrer chaque mouvement qu´on fait. J´ai découvert qu´on épargne le temps, si on célèbre la vie.

A Wàng:
Ne jugez pas pour qu´on ne vous juge pas. (dans la Bible, traduit du polonais)


ou peut etre faut il se demander si cette homme , ce pere ne c est pas trop investit dans son travail au détriment de sa famille ... cette nouvel marque l oublie alors que la cause c est que cet homme etait trop concentré sur son travail .. Cadres et responsable de logistique c est un boulot stressant , son travail a intégralement envahit sa pensée .. il a meme oublié son propre enfants ! ............ a mettre peut etre en relation avec le fameux slogan travaillez plus pour gagnez plus mais sans doute en perdant beaucoup pour certain , le travail tel qu il est pratiquer aujoud hui est une pure aliéantion et les Cadres supporte un trop gros stress autant que les salarié ........................


cela aurait pu arriver a une mere , ce fut le cas d ailleur il y a peu , ils faut s investir dans sa famille et non dans une carriere professionnel dont on sait qu elle n enrichit que des indice boursier abstrait , le dieu dollar , productivite , rentabilité .. et ..?
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:11

spidle33 a écrit:
Cher Wang,

ce genre de réaction contribue à accabler le pere... mettez-vous à sa place, a quel point il lui sera difficile de s'en remettre.

Nous devons l'aider, pas l'accabler.

Effectivement. Heureusement qu'il ne m'entend pas. :evil:
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:12

Francesca a écrit:
Quelle leçon pouvons nous apprendre de cette tragédie ?

Qu´il ne faut pas se presser. Qu´il faut procéder doucement et sereinement, faire de temps en temps une petite pause et réfléchir si on n´a pas oublié quelque chose.

En d´autres termes: il faut célébrer chaque mouvement qu´on fait. J´ai découvert qu´on épargne le temps, si on célèbre la vie.

A Wàng:
Ne jugez pas pour qu´on ne vous juge pas. (dans la Bible, traduit du polonais)

Non, l'original est en grec ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:13

A rigveda:

Oui, il pouvait renoncer à la voiture par exemple. Moi, je n´en ai pas.

Il pouvait renoncer à son prestige social et faire un boulot plus simple et moins stressant.

En tout cas, on peut prier pour lui et pour sa famille.

Je ne le connais pas, mais spontanément j´éprouve de la pitié pour lui.

Par contre, quand je lis qu´une mère (ou un père) désespéré jette leur bébé par la fenêtre, j´ai envie de les condamner à mort.

Il y a une différence colossale entre un acte volontaire et un acte unvolontaire. On ne peut pas oublier volontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:15

Moi je suis totallement contre la peine de mort, mais je ne suis pas contre la prison, surtout si ça peut lui mettre du plomb dans la cervelle.
Revenir en haut Aller en bas
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:24

Je suis bouleversé. C'est affreux. J'ai une petite fille de 15 mois et je souffre pour la petite qui a du pleurer dans la voiture et les parents

Selon le journal Midi Libre, des témoins ont essayé de ranimer l'enfant après l'avoir découverte inanimée tandis que le père âgé d'une trentaine d'années, fou de douleur, donnait des coups de pieds dans la voiture. Il faisait mercredi 27°C à Béziers mais la température à l'intérieur d'un véhicule garé au soleil peut être beaucoup plus élevée.
Revenir en haut Aller en bas
rigveda



Messages : 151
Inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:32

Francesca a écrit:
A rigveda:

Oui, il pouvait renoncer à la voiture par exemple. Moi, je n´en ai pas.

Il pouvait renoncer à son prestige social et faire un boulot plus simple et moins stressant.

En tout cas, on peut prier pour lui et pour sa famille.

Je ne le connais pas, mais spontanément j´éprouve de la pitié pour lui.

Par contre, quand je lis qu´une mère (ou un père) désespéré jette leur bébé par la fenêtre, j´ai envie de les condamner à mort.

Il y a une différence colossale entre un acte volontaire et un acte unvolontaire. On ne peut pas oublier volontairement.


je me suis mal exprimée ... il ne s agit pas de renoncer a son boulot mais de garder toujours present dans son esprit l amour .. , si un soldat avant de tirer pensait a son enfant on aurai eu moins de guerre peut etre .... je suis d accord sur l act invonlontaire et je pense que rajouté une peine judiciaire c est pervers !... il porte sa croix c est pas la peine de le fouetter en plus ... tout au plus faire résonner ce fait dit divers per l actualité pour que chacun prenne conscience que la mémoire se hiérarchise .. de plus précieux au plus superficiel et non l inverse
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:34

rigveda a écrit:
Francesca a écrit:
A rigveda:

Oui, il pouvait renoncer à la voiture par exemple. Moi, je n´en ai pas.

Il pouvait renoncer à son prestige social et faire un boulot plus simple et moins stressant.

En tout cas, on peut prier pour lui et pour sa famille.

Je ne le connais pas, mais spontanément j´éprouve de la pitié pour lui.

Par contre, quand je lis qu´une mère (ou un père) désespéré jette leur bébé par la fenêtre, j´ai envie de les condamner à mort.

Il y a une différence colossale entre un acte volontaire et un acte unvolontaire. On ne peut pas oublier volontairement.


je me suis mal exprimée ... il ne s agit pas de renoncer a son boulot mais de garder toujours present dans son esprit l amour .. , si un soldat avant de tirer pensait a son enfant on aurai eu moins de guerre peut etre .... je suis d accord sur l act invonlontaire et je pense que rajouté une peine judiciaire c est pervers !... il porte sa croix c est pas la peine de le fouetter en plus ... tout au plus faire résonner ce fait dit divers per l actualité pour que chacun prenne conscience que la mémoire se hiérarchise .. de plus précieux au plus superficiel et non l inverse

Quand dans la vie professionnelle on fait une faute, même involontaire, on doit en assumer toutes les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:41

Citation :
ou peut etre faut il se demander si cette homme , ce pere ne c est pas trop investit dans son travail au détriment de sa famille ... cette nouvel marque l oublie alors que la cause c est que cet homme etait trop concentré sur son travail .. Cadres et responsable de logistique c est un boulot stressant , son travail a intégralement envahit sa pensée .. il a meme oublié son propre enfants ! ............ a mettre peut etre en relation avec le fameux slogan travaillez plus pour gagnez plus mais sans doute en perdant beaucoup pour certain , le travail tel qu il est pratiquer aujoud hui est une pure aliéantion et les Cadres supporte un trop gros stress autant que les salarié ........................


cela aurait pu arriver a une mere , ce fut le cas d ailleur il y a peu , ils faut s investir dans sa famille et non dans une carriere professionnel dont on sait qu elle n enrichit que des indice boursier abstrait , le dieu dollar , productivite , rentabilité .. et ..?

Et il y en a qui sans travail arrive autant pire, je pense aux enfants dont les parents ne s’en préoccupent pas et qui sont laissés sans structure solide pour se confronter à la réalité de la vie et en conséquence termine en prison. Certes le travail demande beaucoup d’investissement et de pression mais pour ceux qui vivent sans travail tout en négligeant l’élevage des jeunes pouces et d’autant pire pour moi car la base d’une société solide et dans l’éducation et la responsabilité des parents de faire de ses enfants des adultes. Par contre il est évident pour moi d’encourager le travail ainsi de le revaloriser tout en étant solidaire les uns avec les autres, mais bon on me dira que je suis un idéalise intégriste et que la fatalisme est plus réaliste dans notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
rigveda



Messages : 151
Inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Ven 22 Juin 2007, 14:55

En Christ a écrit:
Citation :

Et il y en a qui sans travail arrive autant pire, je pense aux enfants dont les parents ne s’en préoccupent pas et qui sont laissés sans structure solide pour se confronter à la réalité de la vie et en conséquence termine en prison. Certes le travail demande beaucoup d’investissement et de pression mais pour ceux qui vivent sans travail tout en négligeant l’élevage des jeunes pouces et d’autant pire pour moi car la base d’une société solide et dans l’éducation et la responsabilité des parents de faire de ses enfants des adultes. Par contre il est évident pour moi d’encourager le travail ainsi de le revaloriser tout en étant solidaire les uns avec les autres, mais bon on me dira que je suis un idéalise intégriste et que la fatalisme est plus réaliste dans notre monde.


oui mais attention a ne pas confondre un Acte invonlontaire qui cause un effet par négligence plus que par intention de nuire et un debat sur l Education des Enfants qui je le rappelle n est pas du seul ressort de la Famille ............... apprendre la vie et accompagner l enfant dans sa démarche de découvert et prendre soin de lui se releve de toute la communauté ! .. c est strucutrel je dirais , le travail version Taylor et ford accentué de nos jours par les spéculation boursiere , l abrutissement de la société qui a l exemple d une mere ou un pere qui doivent se couper entre des horaire de travail de plus en plus astreigant , le manque de place en creche , les politique urbaine qui favorise l isolement spirituel en agglitunant nos corps dans des tours de béton .. different facteur peuvent etre mis en surface avec ce genre de Drame ... l essentiel est la chagrin et le remord qui vont ronger la mere et le pere , la famille , leur amirs .. un drame se vit a plusieurs .... quel reflexion faire naitre a vrai dire je sais pas .. une pensée pour les proches a defaut d avoir le don de reparer l irréparable ! .. nul n est a l abri de ce genre de drame , combien d enfant sont mort noyé dans des piscine ou a la plage a cause d un moment d inatention ..
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Sam 23 Juin 2007, 07:56

Certes, le travail, c’est important, il donne un sens à la vie d’un homme, il donne de l’équilibre à la société…

Mais n’oublions pas que ce n’est pas l’homme qui est fait pour le travail, mais c’est le travail qui est fait pour l’homme. Mettons un ordre de hiérarchie dans nos vies… Oui, l’ordre juste est important car l’absence d’ordre mène au désordre et l’absence de justice à l’injustice, l’absence de justesse aux raccourcis dangereux. Comme celui de considérer le travail comme but… Le travail est d’abord un moyen…
Certes, il permet l’épanouissement personnel comme tant d’autre choses… l’amour, la charité, la fraternité, le beau….

On ne peut pas parler tout azimute de l’importance du travail sans parler d’éducation, de fraternité, de justice… Pour moi ce fait divers qui n'en est pas un, mais un fait de société, est un signal d'alarme ...

Rappelons nous le sens de la vie... son sens réel et non pas l'imaginaire... La naissance, la mort, l'amour, même la foi, la charité, sont beaucoup plus réels que l'argent qui n'est qu'une invention de l'homme...

Ne renversons pas la hiérarchie des valeurs...
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Sam 23 Juin 2007, 17:48

marvel a écrit:
C'est terrifiant. Parce que je pense que cela pourrait à moi aussi m'arriver.
Ca arrive parfois de rater un truc important. Oublier un rdv, faire un geste machinal. Et là les conséquences sont irrécupérables. C'est pareil quand on oublie de fermer la cloture de la piscine : chaque année de nombreux enfants se noient à cause d'une négligence de quelques secondes...

La seule précaution que je vois c'est de prier nos anges gardiens et de chercher à être docile à leurs injonctions.

Marvel

Oui, en analysant sa propre vie, c'est vraiment la meilleure réaction. Nul ne peut tout prévoir.

Citation :
C'est bizarre, ça arrive jamais aux mères ces conneries...

J'ai vu le reportage suivant.

Une femme pousse la poussette de son bébé, il y a 10 ans, aux USA. Or elle est prise d'une terrible envie de faire pipi. Elle avise une sanisette, essaye de faire entrer avec elle la poussette.

Elle ne peut pas.

Elle prend la décision de rentrer dans la sanisette. Son absence dure trente secondes. Elle ressort: La poussette a disparu.

Depuis 10 ans, elle n'a pas revu son enfant.

Voilà ce qui peut arriver A TOUS.

Être au mauvais endroit, au mauvais moment...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Sam 30 Juin 2007, 00:12

Arnaud, vous dites: " Etre au mauvais endroit au mauvais moment ". Et cela résume tout, je pense. Concernant la tragédie de Noémie, vous soulignez très justement qu'en automne, ce meme " oubli " aurait pu ne pas avoir de conséquences graves. Mais parfois tout s'enchaine, et il y a un mot qui résume très bien tout cela: la fatalité.
J'ai un oncle, décédé maintenant, avocat, humaniste, qui se plaisait à défendre les " petites gens ". Un matin, il prend sa voiture, comme d'habitude, pour aller au bureau. A la sortie d'un virage il y a justement une petite fille qui traverse. Il ne peut l'éviter. Il la tue.
Autre exemple de fatalité.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Sam 30 Juin 2007, 06:22

Cher Toniov,

C'est pourquoi il ne faut pas être prompt à jeter la pierre sur ceux qui font des actes non volontaires.

Que Dieu nous préserve de ces coups qui, fondant sur nous, peuvent briser d'un coup toute notre vie.

Je suis sûr que cet avocat ne s'est jamais remis de cette horreur, de cette fatalité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Sam 30 Juin 2007, 08:43

Somebody a écrit:
Je ne sais pas vous, mais j'ai été bouleversée par la nouvelle sur la petite Noémie, 19 mois....

Quo va dis ce monde??? Sommes nous tellement stressés par le travail, par "la vitesse" du temps qui coule, que nous oublions les choses élémentaires de la vie???
La naissance, l'amour, les enfants, la mort? Vivons nous dans un monde de plus en plus virtuel, virtuel comme le maître de ce monde « Monsieur l'argent »???.... Argent qui n'est pas autre chose qu'une invention humaine.... cet argent qui, dans l’absolu est virtuel.... serions nous condamnés à oublier la réalité de notre existence????

N'accusons pas trop cet homme, ce père, il ne s'agit pas d'un fait divers, c'est un fait de société...


"Une enquête pour homicide involontaire et privation de soins à enfant a été ouverte après la mort par déshydratation mercredi à Béziers d'une fillette de 19 mois, oubliée par son père dans une voiture au soleil, un drame qui a suscité la consternation générale dans cette ville de 75.000 habitants."

Citation :
C'est la consternation générale: les gens ne parlent que de ça à Béziers, comme dans toute la France", a déclaré à l'AFP le maire de Béziers Raymond Couderc, décrivant des habitants "démunis, désorientés" par l'absence d'explication.

La fillette, Noémie, est décédée après avoir été oubliée dans une voiture par son père parti travailler, dans la zone industrielle du Capiscol à Béziers. La température extérieure avoisinait les 27 degrés. Vers 16H00, la mère de l'enfant, ne la trouvant pas à la crèche, a appelé le père. Cet homme d'une trentaine d'années s'est alors rendu compte qu'il avait oublié l'enfant dans sa voiture garée près de son lieu de travail.

Il y a retrouvé la fillette sans vie. Le décès a été constaté par un médecin à 17H00, selon le parquet, et devait remonter à la mi-journée, selon une source proche de l'enquête.

Le père a été laissé en liberté. Sous le choc, il a été hospitalisé. "Il a disjoncté", a expliqué le maire. Le procureur Denis Mondon attendait de pouvoir recueillir son témoignage. Selon Midi Libre, des témoins ont vu l'homme devenir fou de douleur, donnant des coups de pieds dans la voiture, après la découverte du corps de sa fille.

Employé dans une entreprise de distribution de produits alimentaires pour professionnels de la restauration, il y est chargé de superviser les chauffeurs. Le directeur de cette entreprise d'une centaine de salariés sur le site de Béziers, qui n'a pas souhaité être identifié, le décrit comme "un homme très apprécié par tous", "impliqué", "menant une vie normale et avait des horaires normaux".

"Nous sommes totalement solidaires de la famille. Tout ce qu'on peut faire, c'est le soutenir et en particulier sa famille. L'entreprise est sous le choc, c'est un drame", a poursuivi le responsable. Une cellule d'aide psychologique y a été mise en place.

Pour le maire de Béziers également, les parents de la fillette sont "des gens normaux, élevant normalement leurs deux enfants". "Il n'y avait pas le moindre signalement contre eux. Ils étaient sans difficulté particulière", a ajouté M. Couderc selon lequel "on ne peut pas rechercher l'explication du côté de la précarité ou de difficultés psychologiques dues à l'absence de travail".

"C'est pour cela qu'on est désorienté, parce qu'on ne sait pas l'expliquer, les gens sont démunis devant un événement comme celui-ci", a constaté le maire dans les rues de sa ville.

Le personnel de la crèche a aussi été placé sous assistance psychologique, "totalement démonté", selon M. Couderc.

Le parquet a ordonné une autopsie et ouvert une enquête pour homicide involontaire et privation de soins à enfant de moins de 15 ans.

"Les résultats des auditions en cours comme ceux de l'autopsie permettront de mieux cerner les infractions pénales à imputer et le choix du type de poursuites", a précisé le procureur de la République.

En juillet 2002, une affaire similaire avait coûté la vie à un bébé de quatre mois à Beauchamp (Val-d'Oise). Les parents avaient oublié leur bébé dans leur voiture, chacun pensant que l'autre s'en était occupé.

En lisant cette nouvelle, je souhaiterais mourir à l'instant:quel cauchemard!
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: La fragilité de nos vies.   Sam 30 Juin 2007, 08:45

Voila la suite Arnaud.
Cette histoire est restée " secrète ". Dans la famille on ne m'en a jamais parlé. Sauf il y a peu de temps, je l'ai su par une de mes tantes.
Dans la personnalité de mon oncle, rien n'est jamais transparu.
Mais ma tante m'a dit qu'il en avait beaucoup souffert intérieurement.
Oui, je pense qu'il ne s'en est jamais vraiment remis, on ne se remet pas de ces choses la.
Et c'est pire encore quand on est humaniste, qu'on aime les gens.
Revenir en haut Aller en bas
 
La fragilité de nos vies.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interventions de l'Esprit-Saint dans nos vies
» LE VATICAN ET LES AUTRES VIES DANS LE COSMOS...
» Prière de Longues Vies pour le Lama et Bouddha Médecine : pratiquer pour une personne malade
» Prière de Longues Vies pour le Lama et Bouddha Médecine : pratiquer pour une personne malade
» Vies Parallèles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: