DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Sam 16 Juin 2007, 20:01

A propos, pensez-vous que la liberté d'expression et la liberté de penser soient des principes de notre système politique actuel ?

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Sam 16 Juin 2007, 20:27

Je pense que ce sont des principes de notre société, mais est-ce que les politiques les respectent? et est-ce qu'ils nous manipulent grace à cette liberté.

On a bien vu à travers la campagne présidentielle, à quel point les politiques se servent de techniques de Marketing, de communication, voir de mensonges pour convaincre. Et ça marche!

Conclusion : on peut se servir de la liberté d'expression pour en faire un bien comme un mal. L'homme est responsable de ses pensées et de ses actes.

Mais c'est toujours mieux que le totalitarisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Sam 16 Juin 2007, 20:38

Je veux parler des principes de notre société, c'est à dire de la loi suprême qu'est la constitution. Les comportement des uns et des autres ne concernent pas directement ce débat. J'aimerais que l'on réponde à cette question : la constitution considère-t-elle la liberté d'expression et son corrolaire, la liberté de penser, comme un principe ?

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Sam 16 Juin 2007, 22:01

"La liberté de pensée est le droit que possède chacun d’employer comme il l’entend ses facultés réflexives, à l’aide de sa raison critique, mais aussi de ses émotions ou ses potentialités créatrices. Par suite, c’est le droit d’avoir, sur tous sujets, tutelle ou magistère, des idées, des avis, des opinions personnelles, des convictions, et en matière religieuse de croire ou ne pas croire ou de pouvoir changer de croyance. La liberté de pensée est constitutive de la liberté de conscience.

La liberté d’expression est reconnue à chaque personne pour qu’elle puisse librement exprimer ses pensées, sans censure préalable, mais non sans sanctions si cette expression porte préjudice à quelqu’un. La liberté de la presse, dans les pays démocratiques est une déclinaison de cette liberté d’expression.

Considérées comme libertés fondamentales, l’une et l’autre sont garanties par la Constitution française et par :

la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789
la Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse,
la Loi du 1° juillet 1901 sur les associations
la Loi du 9 décembre 1905, de séparation des Eglises et de l’Etat,
la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948
la Convention Européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales de 1950, ratifiée par la France le 3 mai 1974,
la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de novembre 1989, entrée en vigueur en France le 2 septembre 1990.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Dim 17 Juin 2007, 00:19

Merci, cher Lagailette, pour ces précisions.

Une phrase m'intéresse particulièrement dans votre texte :

"... mais non sans sanctions si cette expression porte préjudice à quelqu’un."

Essayons maintenant d'appliquer ces principes à des cas concrets.

J'imagine un groupe de musiciens dont le CD contient des paroles portant préjudice à un groupe de personnes. Ce CD doit-il être interdit à la vente, de façon à protéger ces personnes de manière préventive ? La simple possession de ce CD peut-elle être considérée comme un délit ?

J'imagine encore un CD contenant des paroles dont le contenu est contraire à une loi donnée. Ce CD doit-il, là encore, être interdit à la vente ? La simple possession de ce CD peut-elle être considérée comme un délit ?


Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Dim 17 Juin 2007, 09:30

Qu’est-ce qui différencie fondamentalement l’Ancien Régime, et le régime « démocratique athée» ?

- Ancien Régime : le principe de tout pouvoir provient essentiellement de Dieu.
- Démocratie athée : le principe de tout pouvoir provient essentiellement de la Nation, c’est-à-dire, de l’ « homme collectif ». Je qualifie cette démocratie d’athée parce qu’implicitement, elle n’admet pas l’existence de Dieu, même si elle ne Lui fait pas explicitement référence. En effet, tout régime qui admet l’existence de Dieu, et qui accorde à ce mot les attributs qui sont logiquement les siens, ne peut ignorer Son existence.

- Dans le premier cas, Dieu est Tout-Puissant, et transfère à l’homme, libre, un certain pouvoir. L’homme vivant en collectivité structurée, car c’est pour lui une nécessité dans un univers hostile, retransmet une part de ce pouvoir au chef suprême, c’est-à-dire au Roi. Le Roi tire donc son pouvoir de Dieu, mais en passant par le peuple. Il est responsable de ses actes devant Dieu, et les lois temporelles ou politiques qu’il promeut pour le bien de la cité terrestre, ne peuvent être en opposition avec la Loi Divine, connue à travers les prophètes d’Israël, et explicitée par l’Eglise de Jésus-Christ. C’est en gros la constitution (non écrite) de l’Ancien Régime. Le pouvoir politique possède un certain espace, et une certaine liberté dans l’élaboration des lois, mais cet espace est bordé, limité, par une Loi transcendante. Le pouvoir politique a pour mission de gérer au mieux la cité terrestre, mais il ne peut prendre pied par exemple, sur le terrain de la loi morale. Il ne peut décréter par exemple que le divorce serait légitime, si la Loi Divine s’y oppose. Même si la frontière entre les domaines d’application des deux lois n’est pas forcément toujours très nette, car il est toujours possible de trouver des cas d’exception. C’est vrai qu’il y a des cas où il vaut mieux qu’un couple se sépare (violences conjugales), c’est vrai qu’il y a des cas où le meurtre peut être légitime (légitime défense), etc..., etc... Malgré tout, le pouvoir politique doit prendre en compte la réalité d’une Loi qui lui est supérieure, d’une Loi transcendante.

- Le second, la démocratie athée, ne reconnaît pas de Loi transcendante, et pas de limite à priori au pouvoir de l’homme, à sa capacité à légiférer dans tous les domaines. Bref, c’est l’homme qui décide du Bien et du Mal.


Mon propos est ici de montrer que nous ne sommes plus aujourd’hui dans le second cas, et que nous avons fait un pas très important vers l’Ancien Régime, c’est-à-dire que nous acceptons des notions de Bien et de Mal, qui s’imposent à la sphère du politique, et qui sont en quelque sorte transcendantes. Mais, contrairement à l’Ancien Régime, l’origine de ces notions n’est pas clairement établie.

Ceci peut, à terme, légitimer un nouveau système politique, la véritable « démocratie chrétienne », dont la constitution reprendrait dans son essence, celle de l’Ancien Régime, mais qui conserverait du régime actuel, les notions de président élu, de chambre de députés et de sénateurs élus, etc ... Il ne serait donc pas question ici de restaurer un Roi, une noblesse, etc ... c’est-à-dire d’un retour complet à l’Ancien Régime, dont certains rêvent, mais de la création d’une nouvelle constitution, d’un nouveau régime, qui serait le résultat d’une analyse historique des apports et des échecs des différents régimes qu’à connu notre pays, et de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons actuellement.

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Dim 17 Juin 2007, 10:04

Autrement dit, l'erreur et la cause des échecs des partis "démocrates chrétiens", c'est de se pacer d'emblée dans le cadre "démocratique athée", alors que c'est ce cadre qu'il faut changer, pour atteindre une véritable "démocratie chrétienne". Et ce cadre a déjà changé.

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Dim 17 Juin 2007, 10:09

C'est aussi à priori l'erreur de Mr Bayrou, qui considère que sa foi chrétienne ne concerne que sa sphère privée, et pas la sphère publique.

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Dim 17 Juin 2007, 11:29

Pour ma part, je ne crois pas que ce soit une erreur et je suis daccord, sur ce point la, avec Bayrou. La Foi doit rester dans le domaine privé; c'est le rapport entre notre Ame et Dieu. La société est constituée de toutes sortes d'individus. Toutes sortes de croyances; c'est ainsi. Les athées doivent demeurer libre d'etre athées...je ne vais pas énumérer toutes les fomes de croyance. Accepter la différence, c'est accepter l'autre. Imposer sa vérité, c'est nier le ressenti de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?   Dim 17 Juin 2007, 17:18

Louis a écrit:
Je pense que ce sont des principes de notre société, mais est-ce que les politiques les respectent? et est-ce qu'ils nous manipulent grace à cette liberté.

On a bien vu à travers la campagne présidentielle, à quel point les politiques se servent de techniques de Marketing, de communication, voir de mensonges pour convaincre. Et ça marche!

Conclusion : on peut se servir de la liberté d'expression pour en faire un bien comme un mal. L'homme est responsable de ses pensées et de ses actes.

Mais c'est toujours mieux que le totalitarisme.

Cher Louis,

Tant que l'homme sera l'homme, la majorité des hommes vivra dans le sensible, c'est-à-dire l'immédiateté.

Ainsi, malgré ses inconvénients et ses manipulations, et en comparaisons de tous les autres systèmes politiques, il me semble que notre imparfaite démocratie permet comme jamais dans l'histoire de l'humanité une certaine liberté.

Certes, c'est limité.

Je suis frappé des bêtises que l'on peut faire croire aux hommes en les présentant comme évidentes, et en mettant une brochette de gens paraissant sérieux pour les affirmer.
Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Y a-t-il vraiment une liberté d'expression et de penser ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liberté d'expression menacée en Italie : Wikipedia ferme ses portes pour une journée
» ACTA: la nouvelle menace pour la liberté d'expression sur Internet
» On perdrait notre procès à cause de la liberté d'expression
» La liberté d'expression menacée : Une femme condamnée pour avoir blasphémé Mahomet !
» Spectacle raciste et liberté d'expression ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: