DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anne-Marie



Féminin Messages : 28
Inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 27 Sep 2005, 18:21

Bonjour à tous

Je pense à ces deux gamines qui se sont suicidées, dans leurs poches,juste un petit mot, une phrase : la vie ne vos pas la peine d'être vécu !!!
c'est dure parfois la vie, lorsqu' on a 14 ans !!!
C'est enfants peuvent être les vôtres, les miens, voyons nous vraiment comment vivent nos enfants dans la socièté, pure produit de l'homme dit moderne .
Pauvres victimes certe, mais à qui la faute ???
La vie? les parents? la religion? la socièté? le chômage? la politique? bref voilà, on peut allez loin.....

Comment vous voyez les choses!!!

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 27 Sep 2005, 18:23

C'est révélateur de la crise spirituelle que traverse notre époque, rien d'autre...

Plus la société devient matérialiste, et plus le taux de suicide augmente.
Revenir en haut Aller en bas
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 27 Sep 2005, 18:36

Ce que dit Laurent est vrai dans nos sociétés, si dures et si molles à la fois. Mais ce n'est pas vrai dans d'autres types de sociétés, par exemple en Afghanistan sous les talibans les femmes se suicidaient beaucoup, car leur vie était simplement invivable, de même que dans les prisons françaises (et sans doute ailleurs) les prisonniers se suicident beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 27 Sep 2005, 20:32

Je ne m'inquiète pas pour le salut de ces jeunes filles. Elles ne risquent pas de commettre le blasphème contre l'Esprit, les pauvres petites. Et elles ont été bien accueillies. Ils ont les moyens, là haut, anges et tout...

Les jeunes souffrent.
Il m'est arrivé de demander, dans des classes de terminale, qui n'avait jamais eu de pensée de suicide. Résultat, et c'est toujours pareil, seuls deux ou trois élèves sur trente lèvent la main.

4 choses fragilisent les jeunes:

1° Une vie facile qui ne fortifie pas leur caractère.
2° Une absence relative du rôle de l'autorité et des repère, qui pourrait les structurer. Cette théorie qui consiste à dire, en pédagogie, qu'ils doivent se construire eux-mêmes, est la négation même de l'enfance.
3° Un curieux manque d'espoir humain, alors que jamais la vie n'a été aussi pleine de possibilités de se réaliser selon ses goûts.
4° Et surtout, comme le chapeau qui explique tout, l'absence d'ESPERANCE THEOLOGALE:
Citation :
la vie ne vos pas la peine d'être vécu !!!

Ces enfants sont la preuve ultime de l'échec d'un monde où "l'on ne vit que de pain et où on ridiculise les paoles sortant de la bouche de Dieu.

La génération qui leur a légué un tel monde ne comprend pas ce qui se passe dans leurs jeunes. C'est que, en ce qui la concerne, elle avait fait overdose de religion dans les collèges des années 60.

Mais voilà: L'homme est RELIGIEUX, par nature.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 27 Sep 2005, 20:38

Chère Anne-Marie, je vous joins ce petit conte inventé. Il illustre assez bien ce qui se passe de l'autre côté pour ce genre de suicides, selon moi:

http://eschatologie.free.fr/histoires/suicideadolescent.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jeanpierre



Messages : 89
Inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 27 Sep 2005, 23:04

Le suicide de nos enfants est une chose horrible,ma fille a fait une tentative a 18ans,je ne m en suis pas encore remis,la drogue a été le déclencheur,mais je retrouve un peux les raisons que vous indiquez,le divorce n a rien arrangé......... elle m a dit qu une voie lui disait qu elle était mauvaise et qu elle devait se supprimer pour ne plus nous faire souffrire............................. shaking


et au mois d aout le fils d un membre de notre groupe de priére s est pendu,il avait perdu l usage de ses jambes,et rien n a pu le consoler


vous voyez pourtant nous sommes dans la priére,et nous apportons cette espérance a nos enfants,meme s il la rejette sur l instant,nous avons semé,et nous croyons que ça portera des fruits,et puis........
Revenir en haut Aller en bas
Vincent



Messages : 60
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 27 Sep 2005, 23:07

Arnaud Dumouch a écrit:
Je ne m'inquiète pas pour le salut de ces jeunes filles. Elles ne risquent pas de commettre le blasphème contre l'Esprit, les pauvres petites. Et elles ont été bien accueillies. Ils ont les moyens, là haut, anges et tout...

désolé de m'inquietter tout de même Arnaud, je n'ai pas votre optimisme Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 01:35

Chers amis,


Je tente de me rappeler mon adolescence... J'ai bientôt 28 ans et je me demandais si une fois l'idée de tentative de suicide m'avait traversé...

Et bien franchement pas une seule fois... J'ai bien eu des crises d'ado qui aurait pu être motif mais non... Et pourquoi ? Et bien tout simplement parce que je me suis confié en Dieu et surtout je me souviens d'une rupture sentimentale... Qu'est-ce que j'avais prié Dieu! Pour comprendre...

Et c'est là, à la question du pourquoi tout ça? que j'ai eu la réponse (de Dieu?) dans une évidence... C'est la Volonté du Père. Il fallait que je passe par là pour mieux le connaître et alors mieux me connaître... C'est assez difficile de l'écrire ainsi, une expérience intime pour la faire comprendre... Oui ce fut un soulagement.

C'est à partir de cette expérience fondatrice en quelque sorte que je me suis rapproché de Dieu, du Christ et de son Eglise... Plus même car quelques mois plus tard je me passionnais pour les religions...tout en approfondissant à mon rythme ma foi.

Oui depuis tout le temps j'ai prié ou plutôt parlé simplement à Dieu. Même si c'était purement psychologique, Il a été trés certainement Mon Soutien en dehors de mes proches bien entendu...



Cordialement,

Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 14:19

Vincent a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Je ne m'inquiète pas pour le salut de ces jeunes filles. Elles ne risquent pas de commettre le blasphème contre l'Esprit, les pauvres petites. Et elles ont été bien accueillies. Ils ont les moyens, là haut, anges et tout...

désolé de m'inquietter tout de même Arnaud, je n'ai pas votre optimisme Crying or Very sad

Cher Vincent,

Lorsqu'on connaît bien le péhé qui conduit en enfer, on n'est pas inquiet pour les faibles.
Le péché contre l'Esprit Saint, qui fait qu'on refuse le pardon de Dieu, n'est pas le fait d'adolescent désespérés. Il est lié à une autre logique, une logique des orgueilleux...

On est inquiet pour les forts, les orgueilleux, les pharisiens.

D'ailleurs il suffit de considérer les jugements de Jésus dans l'Evangile:

Il n'a jamais de colère contre les femmes, mêmes adultères. Mais beaucoup de colère contre les scribes et les pharisiuens, hommes d'orgueil, certains de leur perfection.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 14:21

Cher Manuel,

Citation :
Et c'est là, à la question du pourquoi tout ça? que j'ai eu la réponse (de Dieu?) dans une évidence... C'est la Volonté du Père. Il fallait que je passe par là pour mieux le connaître et alors mieux me connaître... C'est assez difficile de l'écrire ainsi, une expérience intime pour la faire comprendre... Oui ce fut un soulagement.

C'est cela dont je parle dans l'autre fil: Dieu et ses anges gèrent l'arrivée d'un malheur, mais aussi d'un bonheur. C'est le même pour tous les hommes: le but: former notre coeur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 17:24

Cher Arnaud,


Citation :
C'est cela dont je parle dans l'autre fil: Dieu et ses anges gèrent l'arrivée d'un malheur, mais aussi d'un bonheur
.


Je ne pense pas que ma rupture sentimentale soit gérer ainsi... enfin je veux dire qu'il n'y a pas un donnant-malheur pour un donnant-bonheur, qui est un peu une explication humaine.

Je dirai que ma relation amoureuse était du fait de deux êtres "libres" dans le jeu du désir comme tous les hommes et femmes...Jeu dont le vide alterne avec le plein toujours éphémères. A l'occasion de ce vide psychologique, spirituelle, l'Amour auto-suffisant et auto-agissant de Dieu vient "naturellement" le remplir et s'impose de soi-même ou mieux dit se pose là dans le coeur, son topos naturelle. Bref de tout temps Dieu sait comment fonctionnent les hommes et comment sa Seule Présence apporte la réponse...


Cordialement,

Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 17:32

Liberté?

Si elle avait été entièrement libre de gérer en toute simplicité ses sentiments...

Ce n'est pas comme cela, hélas, que ça se passe depuis le péché originel et depuis que Diei nous a retiré cette grâce d'harmonie totale de notre être.
Ainsi, chacun devient pour l'autre, dans ce monde, instrument de purification. C'est souvent "une vallée de larmes", chante la liturgie catholique...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 18:03

Suite à l'annonce du suicide des deux adolescentes, un communiqué de presse est paru dans le Monde:

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

SUICIDE

L’Association d’aide aux Victimes des accidents et des maladies liés aux " risques " des médicaments a pris acte avec une immense tristesse du suicides de deux adolescentes de quatorze ans à Ivry S/Seine.

La plupart des passages à l’acte suicidaire se produisent après une consultation chez un médecin. C’est en effet, à la suite de prescriptions de tranquillisants ou de somnifères que beaucoup d’individus de tout âge se donnent la mort par des moyens d’autolyse souvent très violents.

Il faut bien se rendre à l’évidence, la médecine est le fossoyeur entre autres de nos adolescents. Le nombre des suicides en France est parallèle aux prescriptions de benzodiazépines et apparentés par des médecins dealers.

En l’an 2000, notre Association avait obtenu des autorités sanitaires que la mention " PEUT FAVORISER UN PASSAGE À L’ACTE SUICIDAIRE " soit ajouté au R.C.P. (dictionnaire Vidal‚ additif de juin 2000) de cette classe de psychotropes anxiolytiques. À ce jour un pas important en arrière a été autorisé de manière criminelle par l’Afssaps, et le RCP a de nouveau été modifié par une formule ambiguë et mensongère.

Nous adresserons prochainement une nouvelle mise en demeure au Ministre de la Santé et au Directeur Général de l’Afssaps afin de rétablir la mention décidée par l’Agence et le Ministre de la Santé en l’an 2000.

Association d’Aide Aux Victimes des Accidents des Médicaments
10, rue de la Paix 75002 Paris
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 18:12

Cher arnaud,



Vous écrivez :


""Liberté?

Si elle avait été entièrement libre de gérer en toute simplicité ses sentiments... ""


De qui parlez-vous SVP ?


Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 19:57

De nous, de nos âmes dont la liberté n'est pas entière mais lutte contre des forces contraires.

Citation :
Galates 5, 17 Car la chair convoite contre l'esprit et l'esprit contre la chair; il y a entre eux antagonisme, si bien que vous ne faites pas ce que vous voudriez.

Ainsi, notre liberté existe mais est blessée. Et cela par volonté de Dieu, afin que nous ne nous enorgueillissions pas.

Voici un article thomiste qui ontre ce qui se serait passé si Dieu n'avait pas diminué ainsi, pour un temps, notre liberté:

Citation :
Article 7: Le motif ultime du retard entre le péché originel et l’incarnation du Verbe est-il de conduire le plus grand nombre à la Vision béatifique?

Objection 1:
Cela paraît bien improbable: le retard dans la révélation n’a suscité que du mal selon le livre de la Genèse au point que Dieu dut prendre la décision d’éliminer les hommes de la surface de la terre . Le péché s’était en effet considérablement multiplié au point qu’on peut douter du salut des hommes de cette époque.
Objection 2:
Loin de Dieu, les hommes oublièrent vite l’Évangile connu par Ève et Adam. Ils inventèrent toutes sortes de théories idolâtriques pour résoudre les énigmes de l’univers. Or l’Écriture est très sévère vis-à-vis de l’idolâtrie dont saint Paul dit quelle n’obtiendra pas le Royaume de Dieu. Il aurait donc mieux valu que Dieu vienne parler lui-même à l’homme juste après le péché originel.
Objection 3:
À travers tout l’ancien Testament, depuis Noé à Abraham, Moïse aux prophètes, on voit se développer une connaissance de Dieu toujours partielle et surtout superficielle puisque le Mystère de sa charité et de la charité que nous pouvons lui rendre en retour est caché. Souvent, Dieu est davantage connu comme un juge intransigeant que comme un véritable ami . Mais le Royaume de la Vision béatifique n’est ouvert, nous le verrons qu’à ceux qui l’aiment de charité. Donc le retard de l’incarnation est un grand malheur, source de la damnation de peuples entiers.

Cependant:
L’Écriture nous dit à propos de Dieu: "Tu sauves, Seigneur, l’homme et les bêtes" Le Seigneur, pour montrer l’incommensurable Sagesse qui règle ses actions, dit à Job: "As-tu, une fois dans ta vie, assigné à l’aurore son poste?" . C’est donc que le retard dans l’Incarnation du Verbe fut utile au salut des hommes.

Conclusion:
Nous le verrons , l’entrée dans la Vision béatifique est comparable point par point à un mariage d’amour entre deux époux qui se donnent pour l’éternité. Pour se réaliser, ce mariage implique du côté de Dieu et de l’homme des conditions permettant un choix mutuel finalisé exclusivement par la personne du conjoint. Ce choix doit être pur c’est-à-dire dépouillé de tout motif autre que le bien de l’autre. Tout reste d’égoïsme et de sa première conséquence qui n’est autre que l’orgueil et l’exaltation de sa volonté propre en face de celle de l’autre rend impossible l’union béatifique des époux célestes. Cette condition est incontournable au point que le moindre orgueil et la moindre trace d’égoïsme rendent Dieu incompréhensible au présomptueux qui espèrerait le voir dans cet état.
Du côté de Dieu, ces conditions sont toujours réalisées car Dieu, dans sa simplicité, est amour. Mais du côté de l’homme, il en est tout autrement: Les premiers, Adam et Ève brisèrent leurs fiançailles avec Dieu, préférant à l’amour une indépendance fondée sur l’orgueil. Ils ne se rendaient pas compte des conséquences de leurs actes puisque, étant faits pour voir Dieu dans l’autre monde, ils se disposaient à se fixer dans le malheur de l’égoïsme éternel. Cependant, à la différence de l’ange, leur acte n’était pas définitivement lucide. Ils pouvaient donc être sauvés, avant de s’enferrer définitivement dans un orgueil impénitent. Or, la première disposition d’un amour rejeté ne consiste pas à se révéler à nouveau aussitôt. On le voit dans les couples humains. Le conjoint rejeté par son époux adonné à un autre amour, aurait beau supplier, s’humilier dans l’attente immédiate d’un retour de son conjoint, il n’obtiendrait que du mépris. Mieux vaut au contraire s’effacer et laisser l’autre vivre sa vie comme il s’entend, en espérant que la vie nouvelle dans l’infidélité sera meilleur avocat au retour. Dieu n’agit pas différemment avec nous. L’histoire de l’humanité et notre histoire témoignent de sa sagesse.

Dans un premier temps, il laissa l’humanité vivre jusqu’au bout de la liberté choisie par Adam et Ève. Il s’effaça et l’homme put expérimenter le malheur d’une vie terrestre sans espérance après la mort. C’est ce que nous dit Dieu en Osée à propos de son épouse infidèle: "Je la conduirai au désert". Dans un deuxième temps Dieu révéla une partie de son mystère, à commencer par son existence unique et sa justice. Mais il ne révéla pas la profondeur de son amour, laissant le peuple peu nombreux qui le découvrait dans la peur de son Nom. Ainsi, au mont Sinaï, il menaça de mort celui qui, parmi le peuple, s’aventurerait à l’escalader . De toute cette terreur et de l’absence de connaissance de Dieu à cette époque, il sortit beaucoup de bien pour le salut des hommes. Confrontés à l’angoisse d’une vie éprouvante et d’une mort inconnue, ils étaient disposés par ces humiliations à devenir humbles et à renoncer à l’orgueil de "leur nuque raide". L’humilité ainsi acquise dans la peur ne les sauvait pas mais les disposait à accueillir le salut proposé par l’envoyé de Dieu à l’heure de la mort.
Mais Dieu ne fit pas que préparer son salut futur par l’humilité. Il le fit aussi désirer par l’espérance. Que ce soit à travers la Révélation explicite faite aux Hébreux d’un Sauveur à venir ou celle moins explicite qui circulait dans toutes les religions, philosophies et même idolâtries du monde, il conduisait les hommes à espérer l’existence de Dieu et d’un salut futur. Cette espérance est qualifiée par le Concile Vatican II de semence du Saint Esprit. À cause d’elle, les religions dans leur ensemble ne sauvent pas mais disposent le cœur de l’homme à embrasser le salut lorsqu’il est proposé. Ainsi, comme nous le verrons , lorsque les hommes découvrent l’amour dont ils sont aimés par Dieu, que ce soit durant leur vie ou, pour la plupart, à l’heure de la mort, ils sont disposés par leur vie et le dépouillement de leur mort en train de s’accomplir à écouter l’Évangile.

Solution l:
Les souffrances de toute sorte, loin de conduire à la damnation, disposent plutôt le cœur de l’homme à l’humilité (après le péché originel). Voilà pourquoi Dieu décida de donner à l’homme la grâce qui était la cause de l’harmonie parfaite de son corps, de sa psychologie et de son esprit. Blessé dans son être, l’homme connut la souffrance physique et les pulsions de sa sensibilité. Dieu préférait le voir entrer estropié et malade dans son Royaume après la mort, plutôt que de le voir aller tout entier et en bonne santé dans l’enfer. La souffrance apparut donc dans le monde, une souffrance non seulement spirituelle (le désir de Dieu, du bonheur), mais aussi psychologique (la peur, le désespoir, l’angoisse) et physique. Ces deux dernières souffrances, tellement palpables et déchirantes, firent découvrir à beaucoup combien était réelle et misérable leur condition de créatures sans Dieu Et l’orgueil en fut diminué, dès le départ, en Adam et Ève: ils découvrirent qu’ils pouvaient être impudiques, lâches, menteurs, non seulement par choix, mais entraînés var des instincts sommeillants au fond de leur sensibilité. Leurs enfants après eux purent vivre de cette et dérisoire liberté promise par Satan, dérisoire liberté dont Freud, d’une manière exagérée, a montré les limites: liberté conditionnée, parfois déterminée par les instincts du corps, les mouvements de l’entourage social; liberté manipulée, affirme l’Église, par le rôle occulte des démons va vainqueurs et triomphants qui, le jour de la chute d’Adam et Ève, reçurent un pouvoir direct sur leur corps et leur psychisme. Il en résulta beaucoup de mal, jusqu’a aujourd’hui. Il s’agit heureusement d’un mal davantage provoqué par la faiblesse des passions et par la bêtise que par une réelle méchanceté. Peu d’hommes sont capables d’être ici-bas réellement coupable du blasphème contre l’Esprit Saint, c’est-à-dire du choix parfaitement lucide et volontaire de l’égoïsme, tant la nature humaine est fragilisée. Le premier, Caïn, fils d’Adam, tua son frère Abel par jalousie, plongeant par la même occasion sa mère dans le chagrin "Tu enfanteras dans la douleur ", avait prédit Dieu. Puis l’humanité se pervertit de plus en plus malgré des cycles et des renouveaux partiels de civilisation. La préhistoire aurait beaucoup à dire en ce domaine.

Pendant des milliers d’années, Dieu laissa Adam et Ève, puis leurs enfants, manger jusqu’au bout les fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Dieu les laissa se diriger seuls. Il ne parlait plus. Il était comme absent de la terre. Quand un homme le cherchait, il lui répondait dans son silence qui est lumière. Il acceptait de venir habiter son cœur, mais d’une manière très différente de celle du jardin d’Éden. En effet, à ceux qui le cherchaient, Dieu ne se faisait plus aussi présent. Mais, très peu d’hommes eurent foi en lui. La bible en cite quelques-uns: Énoch, Noé. La plupart des autres, la grande masse des autres perdirent jusqu’au sens de Dieu. Confrontés à la souffrance de cette vie, ils se façonnèrent des images de Dieu, aussi fausses que désespérantes. Elles furent multiples: Certains l’imaginaient comme un Dieu cruel ou encore comme des dieux multiples et assoiffés de gloire. D’autres adorèrent Lucifer et ses démons. D’autres prétendirent que Dieu était l’univers ou encore cette statue façonnée de leurs mains ou le soleil. D’autres affirmèrent qu’il n’y avait pas de Dieu. Il se firent alors eux-mêmes leur propre dieu. Comment en vouloir à ces hommes désespérément à la recherche de solutions à leur vie dirigée vers la mort, et confrontés au silence de Dieu. La clef de la connaissance véritable, celle qui mène à la vie éternelle, était perdue, et Dieu se taisait . Les hommes vécurent de ces dieux froids ou féroces. Le silence de Dieu durant ces nombreux siècles était aussi réel que terrible. Il n’y avait pas de prophètes pour parler de lui, et très peu d’hommes osaient découvrir sa présence tant on l’imaginait faussement absent ou méchant Les seules actions de Dieu que décrit la Bible, dans cette première phase de l’humanité, sont le déluge qui tua la plus grande partie des habitants de la terre, puis la destruction de la tour de Babel. En effet, lorsqu’il voyait les hommes sombrer dans le péché d’orgueil, malgré tous ces malheurs qui sans cesse les humiliaient, lorsqu’il discernait l’apparition de cette racine qui conduit en enfer, Dieu agissait. En livrant les corps à la mort, il sauvait leur âme. À Babel, où les hommes réussissaient enfin à bâtir une humanité puissante et harmonieuse (fondée sur la puissance et non sur l’amour), Dieu agit. Voyant qu’ils s’enorgueillissaient de leur oeuvre et pensaient, ainsi, devenir comme des dieux, il divisa leur cœur et leur langage. Ils ne s’entendirent plus entre eux, se firent la guerre et leur oeuvre fut ruinée. En livrant l’homme à la souffrance, à la mort, en se taisant durant des siècles, en n’agissant que pour détruire les oeuvres dont l’homme était fier, que voulait Dieu? Il voulait sauver ses enfants. Et, réellement, il les sauva en masse. Lorsque, broyés par la souffrance, leur âme quittait leur corps, elle avait été humiliée, et humiliée, elle était bien souvent devenue humble (kénose)
Solution 2:
Saint Jean Chrysostome répond à cette objection: "Donnez-moi deux attelages pour une course de chars. Que les chevaux du premier s’appellent vérité et orgueil, ceux du second hérésie et humilité. Et bien vous verrez le second attelage remporter la victoire, non à cause de l’erreur mais à cause de la de l’humilité". Il en est ainsi pour les noces de la Vision béatifique. La vérité étant de toute façon prêchée à tout homme au cours de sa vie, c’est bien sur son humilité que pourra se fonder son choix ou son refus de l’amour.
Solution 3:
Et cela répond à la troisième objection: Dieu pourrait par sa puissance faire que l’Évangile ait été proposé à toutes les nations de la terre au point que l’Église soit aujourd’hui la seule communauté religieuse vivante. Il aurait pu aussi s’incarner plus tôt mais, pour que l’humilité demeure attachée à la vérité et qu’ainsi, la vérité serve l’amour, il préfère retarder ce moment. Il est clair qu’il n’existe pas d’Église à la fois puissante politiquement et humble. Or cet orgueil est, en face de l’entrée dans la vie éternelle, un mal plus grand que l’ignorance de la vérité sur Dieu, vérité qui de toute façon est prêchée tôt ou tard.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mer 28 Sep 2005, 22:27

Cher Arnaud,


Citation :
De nous, de nos âmes dont la liberté n'est pas entière mais lutte contre des forces contraires.

Citation:
Galates 5, 17 Car la chair convoite contre l'esprit et l'esprit contre la chair; il y a entre eux antagonisme, si bien que vous ne faites pas ce que vous voudriez.


Ainsi, notre liberté existe mais est blessée. Et cela par volonté de Dieu, afin que nous ne nous enorgueillissions pas.



Vous ne pouvez pas tomber plus juste ! Vous remarquerez que j'écrivez libre entre guillemets et que je parle aussi et surtout ai-je envie de dire, de "jeu du désir".

Je vous renvoie à la conception du désir mimétique de René Girard, à savoir à la nature conflictuelle de l'imitation du désir d'autrui (l'essence de tout désir selon Girard).

Les mots "antagonismes" et " vous ne faites pas ce que vous voudriez." sont bien girardiens dans cette perspective, l'extrait lui-même d'alleurs.


Je lis l'article et j'interviens s'il y a lieu;



Cordialement,


Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Ven 30 Sep 2005, 19:02

Chère Anne-Marie, Pour vous conforter dans l'absolue espérance du salut de ces jeunes, nombreux, que le désespoir pousse au suicide, voici le seul texte biblique qui en parle, citant le cas d'une jeune femme, Anna, qui avait été persécité par un démon:

Citation :
Tobie 3, 10 Ce jour-là, Anna eut du chagrin, elle sanglota, elle monta dans la chambre de son père, avec le dessein de se pendre. Puis, à la réflexion, elle pensa: "Et si l'on blâmait mon père? On lui dira: Tu n'avais qu'une fille chérie, et, de malheur, elle s'est pendue! Je ne veux pas affliger la vieillesse de mon père jusqu'au séjour des morts. Je ferais mieux de ne pas me pendre, et de supplier le Seigneur de me faire mourir, afin que je n'entende plus d'insultes pendant ma vie." Sa prière fut agréée devant la Gloire de Dieu, et Raphaël fut envoyé pour la guérir.

Je suis bien certain que ces jeunes filles ont été visitées et guéries, juste à l'heure de leur mort.

_________________
Arnaud


Dernière édition par le Lun 03 Oct 2005, 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Lun 03 Oct 2005, 18:04

Citation :
D'ailleurs il suffit de considérer les jugements de Jésus dans l'Evangile:

Il n'a jamais de colère contre les femmes, mêmes adultères. Mais beaucoup de colère contre les scribes et les pharisiuens, hommes d'orgueil, certains de leur perfection.

Je reviens là-dessus. Il est, pour comprendre la portée de ce qu'écrit Arnaud, très éclairant de se souvenir que dans le symbolisme biblique, la COLERE symbolise la distance entre l'être humaine et Dieu. Ainsi Jésus boit-il, à Gethsémani, la "coupe de la colère de Dieu" et le Minuit chrétien peut-il nous faire benoîtement chanter, suscitant l'ire des progressistes de tout poil, que le Christ est venu pour apaiser le céleste courroux du Père.

Bref, il est donc très signifiant que Jésus ne se mette en colère que contre les pharisiens, les scribes et autres profiteurs de Dieu (les marchands du Temple, autre exemple), et qu'il ne le fasse pas avec les pécheurs de tout poil, même les pires.
C'est que les premiers sont donc bien éloignés de Dieu, tandis que les autres, ayant conscience de leur péché, sont ouverts à la grâce du repentir.

L'Esprit Saint est celui par lequel nous sommes pardonnés. Mais, pour être pardonnés, encore faut-il reconnaître son péché. Et c'est, selon qu'il est écrit, l'Esprit Saint qui dévoile le péché. Tous ces profiteurs de Dieu refusaient de reconnaître leur péché (relire le récit de la guérison de l'aveugle-né), et en cela ils étaient éloignés de Dieu. Ce que Jésus se manifeste en piquant une grosse colère. Mais la femme adultère, par exemple : mettez-vous à sa place, elle sait qu'elle est pécheresse, et elle sait aussi qu'elle va se ramasser quelques pierres sur la tronche. Elle est donc, pourrait-on dire, prédisposée au salut. D'où le fait que Jésus ne se mette pas en colère, mais Lui donne incontinent le salut : "Va et ne pèche plus".

Il faut bien garder ce symbolisme de la colère à l'esprit en lisant les Evangiles (et toute le Bible, d'ailleurs), pour ne pas voir Jésus comme un être colérique, alors que saint Paul exhorte ses ouailles à ne point céder à la colère. C'est qu'il y a une mauvaise colère, celle qui est suscitée par le désir de dominer, et une sainte colère, celle qui exprime la distance entre l'être humain et Dieu à cause du péché. Que l'on pense aux savons extraordinaires dont gratifiait ses pénitents de saint Padre Pio !!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Lun 03 Oct 2005, 20:24

Très fort. Merci !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Anne-Marie



Féminin Messages : 28
Inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Lun 03 Oct 2005, 22:19

Bonsoir à Tous

Cher Arnaud
Le Jeudi 29 septembre, mon voisin ne disait que que Catherine notre voisine venait de ce jetée du haut d'une tour de 10 étages, elle avez 48 ans, 2 enfants, un mari très gentil, et elle allait à la messe le dimanche, elle aidait les autres, mais nous, nous n'avons pas su l'aider, je suis boulversée, j'ai honte, oui j'ai honte de n'avoir rien vue.....

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 04 Oct 2005, 09:09

Chère Anne-Marie,
Si nous savions la détresse des gens, si nous pouvions voir leur coeur, comme le faisait Padre Pio.

Et l'une des plus grandes sources de souffrance, c'est le fait de ne pas savoir AVEC PRECISION, pourquoi Dieu nous laisse si seuls sur terre.

La vertu théologale d'espérance, voici ce qui est malade. Lorsque, pris d'angoisse, nous nous remémorons que, ici-bas, ce n'est qu'un purgatoire, mais qu'il faut tenir courageusement, jusqu'au bout, car cela forme nos coeurs, le joug devient léger.
Car Jésus revient bientôt. Catherine avait 48 ans. Elle n'avait plus que 30 ou 40 ans à attendre;

Je pense qu'il faut répendre ce livre. J'ai remarqué qu'il guérit les gens de l'envie de partir trop tôt, puisqu'il explique:
http://eschatologie.free.fr/livres/heuremort.zip

Maintenant, il faut diriger vers Catherine toute notre tendresse par la prière car, même si elle a vu la Lumière de Jésus (ce qui n'est peut-être pas le cas. Il peut y avoir un temps d'errance triste, omme le montre Tarinéa), elle doit se reprocher ses enfants et son mari qu'elle a laissé tous seuls. elle n'a pourtant pas à se le reprocher. C'était trop dur. Tout cela est mille fois pardonné, elle dois en être convaincue.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 04 Oct 2005, 11:41

Vu qu'elle était très pieuse, peut-être la cause son geste est-elle une sécheresse spirituelle particulièrement marquée, une quasi-nuit de la foi.
Il m'a été donné de vivre une telle période de sécheresse spirituelle. Hé ben : affraid C'est violent... Qu'une personne, pour laquelle cette sécheresse serait particulièrement marquée, et qui la garderait pour elle, en conçoive un grand désespoir, au point de se suicider est plus que compréhensible...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Mar 04 Oct 2005, 13:55

Cher Olivier, Cela existe. C'est surtout une épreuve de célibataire ou de religieux. C'est plus rare chez une femme mariée, mère de famille. Mais les angoisses sont le mal de notre temps.

C'est que la foi et l'amour ne suffisent pas à les règler. L'angoisse est une forme de peur liée au futur. C'est, selon moi, surtout l'espérance qui adoucit l'angoisse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Anne-Marie



Féminin Messages : 28
Inscription : 02/09/2005

MessageSujet: Pour Vous Remercier.....   Ven 07 Oct 2005, 08:48

Bonjour à Tous

Je vous remercie pour vos messages, au sujet de Catherine, je voulais vous dire Arnaud, que j'ai été lire l'histoire de Théophile, si c'est vraiment comme ça, c'est très bien, je n'aurez plus peur.

Et puis je voulais vous demander si vous vouliez bien jeter un coup d'oeil à un petit forum tout neuf, et sans prétention sur les Anges Gardiens, dont voici l'adresse:
http://angesgardiens.actifforum.com/

Je vous merci d'avance, à bientôt

Amicalement
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yann



Messages : 152
Inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Dim 05 Fév 2006, 21:35

est ce que les suicider vont en enfer ???
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Dim 05 Fév 2006, 21:39

L'excommunication a je crois été levée en ce qui concerne le suicide...

Bref, non, les suicidés ne sont plus des damnés condamnés à l'Enfer...
Revenir en haut Aller en bas
Yann



Messages : 152
Inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Dim 05 Fév 2006, 21:45

Laurent a écrit:
L'excommunication a je crois été levée en ce qui concerne le suicide...

Bref, non, les suicidés ne sont plus des damnés condamnés à l'Enfer...


Je ne comprend pas Shocked comme ça lever c'est pas une loi qu'on suprime peux tu developer s'il te plait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Dim 05 Fév 2006, 22:58

Arnaud et le père Jean-Louis en diront un peu plus, mais tout ce que je sais, c'est qu'au Moyen-Âge l'excommunication était automatique pour tous les suicidés, au point qu'ils n'étaient pas enterrés en terre consacrée (bref, dans le coin du cimetière), et que depuis l'excommunication a été levée.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Lun 06 Fév 2006, 07:33

Laurent a écrit:
Arnaud et le père Jean-Louis en diront un peu plus, mais tout ce que je sais, c'est qu'au Moyen-Âge l'excommunication était automatique pour tous les suicidés, au point qu'ils n'étaient pas enterrés en terre consacrée (bref, dans le coin du cimetière), et que depuis l'excommunication a été levée.

C'est vrai.

C'était une pratique pastorale efficace à l'époque pour dissuader les gens du suicide. L'Eglise n'avait pas à mettre des gants, les gens étant tous croyants. Et la vie était dure. Certains la fuyaient au couvent et d'autres auraient été tentés d'aller tout de suite au Ciel.

De nos jours, cette pastorale scandaliserait les gens. L'Eglise préfère donc la changer et exercer la Pastorale de la prière. Et les gens en sont touchés. Mais la théologie de fond n'a pas changé: il ne faut pas se suicider, non qu'on irait en enfer, mais parce que, de l'autre côté, tous ses problèmes devront être règlés. On ne gagne donc rien, on le regrette en se disant:
Citation :
"Quel dommage. La vie est tellement plus efficace pour faire avancer".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?   Lun 10 Avr 2006, 11:02

J'ai trouvé ce texte de Marie Noël, qui exprime enfin ce que je pensais mais n'arrivais pas à formuler :

Citation :
Se tuer ? On ne se tuerait pas assez. On ne tuerait pas son âme.
Qu'est-ce que supprimer la chair ?
L'âme malade est plus torturante que le corps. Tant qu'il est fort, il la défend contre elle-même comme une armure. Affaibli, elle se rend à soi-même plus cruelle. Le corps détruit, elle serait peut-être - lame sans fourreau - ce supplice d'elle-même par elle-même... éternel.
Rien n'est, pour la sauver d'elle-même, rien n'est que d'attendre, en patience, la Grâce de Dieu.
ATTENDS.


(Marie NOEL, Notes intimes)
Revenir en haut Aller en bas
 
Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que pensez vous du suicide des 2 Adolescentes ?
» Tartimi : qu'en pensez vous ?
» Nouvelles de Medjugorje. Qu'en pensez-vous ?
» Maria Valtorta, qu'en pensez vous ?
» Que pensez-vous des rassemlements oeucuméniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: