DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le déluge de Noé est-il historique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Lun 11 Juin 2007, 17:33

Laurent a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Comment appelle-t-on des boues (chargées d'arbres arrachés, de débris végétaux et animaux) chariées par un raz de marée ?

A ca sujet - Le Déluge - il est aussi question d'un autre raz-de-marée, produit de la débâcle du glacier scandinave, lors de la dernière déglaciation :

.

Cher Laurent, à l'époque, en Scandinavie, il faisait si froid qu'il n'y avait même pas de phoques... Alors, on ne devait pas trouver non plus beaucoup d'hommes.

on, ça ne colle absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Lun 11 Juin 2007, 18:12

Citation récente d'un TJ:

On a retrouvé des bivalves au Luxembourg DONC le déluge de Noé a existé...J'adore ces démonstrations
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Lun 11 Juin 2007, 22:55

Arnaud Dumouch a écrit:
Laurent a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Comment appelle-t-on des boues (chargées d'arbres arrachés, de débris végétaux et animaux) chariées par un raz de marée ?

A ca sujet - Le Déluge - il est aussi question d'un autre raz-de-marée, produit de la débâcle du glacier scandinave, lors de la dernière déglaciation :

.

Cher Laurent, à l'époque, en Scandinavie, il faisait si froid qu'il n'y avait même pas de phoques... Alors, on ne devait pas trouver non plus beaucoup d'hommes.

on, ça ne colle absolument pas.

Shocked Shocked Shocked

Dis, Arnaud, tu le fais exprès ???

Lis le reste Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Mar 12 Juin 2007, 07:37

Citation :
" Il faudra des mois, voire des années, pour que l'eau douce ainsi stockée se déverse dans la Méditerranée et établisse le fragile équilibre de leurs niveaux respectifs. Mer Noire et mer Egée sont enfin reliées par deux détroits qui dressent une barrière symbolique mais définitive entre l'Asie Mineure et le monde balkanique. "

Autrement dit: il n'y a pas eu de mort. S'il faut des mois, même les vieillards cacochimes se sont sauvés... Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Mar 12 Juin 2007, 11:32

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
" Il faudra des mois, voire des années, pour que l'eau douce ainsi stockée se déverse dans la Méditerranée et établisse le fragile équilibre de leurs niveaux respectifs. Mer Noire et mer Egée sont enfin reliées par deux détroits qui dressent une barrière symbolique mais définitive entre l'Asie Mineure et le monde balkanique. "

Autrement dit: il n'y a pas eu de mort. S'il faut des mois, même les vieillards cacochimes se sont sauvés... Mr.Red

Citation :
Le niveau de la mer Noire, qui était inférieur de 60 mètres au niveau actuel, monta alors à une vitesse vertigineuse au contact avec le mur d'eau qui alla se heurter aux monts de Cappadoce (aujourd'hui en Turquie) et d'Arménie, se frayant quelques passages entre les montagnes, repoussant l'eau des cours d'eau vers leur source.

C'est à ce moment précis que André et Denise Capart placent l'histoire de Noé et de son arche, histoire qui pourrait être, d'après eux, plus ou moins véridique. Poussée par le mur d'eau, à partir de la mer Noire, l'embarcation du patriarche aurait bel et bien pu se retrouver en haut d'une montagne de Turquie et d'Arménie. L'histoire du mont Ararat, qui a traversé les millénaires sans jamais trop convaincre (à part les fondamentalistes, pour qui la Bible doit se lire au premier degré) ne leur paraît pas invraisemblable. Bien sûr la légende a embelli l'histoire, mais Noé (ou un autre) pourrait être un rescapé du cataclysme de la mer Noire, lui même consécutif de la débâcle du glacier scandinave.


J'abandonne devant tant de mauvaise foi Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80873
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Mar 12 Juin 2007, 11:50

Les époux Capard, j'ai eu des cours d'eux. salut Ils doivent être décédés maintenant.

Bon je vais aller voir une carte ! Mer noire, Mont Ararat....

study

Tu trouves que ça colle, toi?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Mar 12 Juin 2007, 12:12

Oui et non, mais c'est une réponse possible Idea

La seule chose de certaine concernant le Déluge, est qu'il y a bien eu une catastrophe à la base, le problème est maintenant de savoir où et quand...
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Mar 12 Juin 2007, 14:51

Laurent a écrit:
A ca sujet - Le Déluge - il est aussi question d'un autre raz-de-marée, produit de la débâcle du glacier scandinave, lors de la dernière déglaciation :
Vous croyez des trucs pareils ?

Citation :
La bipartition de –6700

C'est la période de la plus grande catastrophe terrestre recensée depuis 10 000 ans, loin devant les catastrophes cosmiques dont je parlerai au chapitre suivant. C'est celle que les glaciologues appellent la "bipartition" associée à la grande débâcle du glacier scandinave. Pour la première fois depuis longtemps, les eaux froides de la mer du Nord rejoignent les eaux salées de l'Atlantique au large des Pays-Bas, pays entre tous menacé par l'océan, suite à un gigantesque raz-de-marée parti des côtes de Norvège.
Il s'agit de la Baltique et non de la mer du Nord.

Citation :
Celui-ci est associé à la débâcle de la partie occidentale du glacier scandinave, qui représentait le quart de la masse totale et dont on a estimé le volume à 200 000 km³. C'est un nouveau passage ouvert d'une façon irréversible qui change tout l'environnement géographique, mais aussi culturel de la région.
Culturel ? Cela m'étonnerait qu'il y ait eu une présence humaine sous une telle latitude à cette époque vu ces conditions climatiques.

Citation :
Signalons en passant un fait géophysique et historique très mal connu jusqu'à maintenant : l'ouverture du passage Manche/mer du Nord est contemporaine du Déluge de Noé, qui a eu lieu à l'autre extrémité de l'Europe. Les deux sont datés de –6700.
Plus à l'est, c'est la grandiose catastrophe dont je vais parler en détail dans la section suivante : l'eau du glacier scandinave après avoir traversé une bonne partie de l'Europe, en suivant le cours des grands fleuves (le Dniepr principalement et dans une moindre mesure la Volga et le Don), et envahi la mer Noire ouverte au sud depuis peu, va se déverser pendant une année au moins dans la mer Egée qui s'en trouvera bouleversée.
C'est ridicule : le Niemen est déjà à 90 mètres à la frontière lithuano-bielorusse et les crêtes de Biélorussie culminent à 346 mètres.

Citation :
Il faut savoir d'abord que le Bosphore a servi plusieurs fois de moyen de communication aquatique, d'exutoire, entre la mer Noire et celle de Marmara au cours du Quaternaire, au gré des glaciations et des déglaciations. On peut dire que le chemin était déjà tout tracé ! L'épisode de –6700 avait donc déjà eu plusieurs précédents, mais alors les hommes n'étaient pas encore là pour en attester.
Il confond Marmara et Egée.
Et si ce détroit avait déjà vu passer plusieurs variations de niveau des océans, comment la Mer Noire pouvait-elle être tellement plus basse que l'océan ?

Citation :
Le Déluge revisité par les glaciologues et les hydrologues

Dans leur livre, André et Denise Capart, sûrs de leurs preuves et de leurs arguments que certains qualifieront de révolutionnaires, et qui racontent très en détail ce cataclysme, énigme millénaire pour les humains qui ne se contentent pas de la pseudo-vérité biblique, précisent :

" Nous allons devoir entraîner le lecteur loin de l'horizon traditionnel des pays bibliques pour qu'il puisse réaliser à quel point les différentes phases du déluge de Noé n'ont pu se dérouler que sur les bords de la mer Noire, à l'exclusion de tout autre point du globe. Le récit de la Genèse sera alors non seulement situé dans le temps et dans l'espace de manière irrécusable, mais chacun des épisodes deviendra plus crédible à la lumière des nouvelles découvertes de la science. " (8 )

Il faut constater que cette hypothèse colle admirablement avec les données scientifiques et qu'il revenait à des glaciologues et des hydrologues de résoudre ce mystère plusieurs fois millénaire : " Le Déluge a-t-il vraiment eu lieu ? et si oui, quand ? " Nous allons voir maintenant le déroulement des différentes phases du cataclysme et ses répercussions humaines, qui ont été si importantes que, 8700 ans plus tard, des scientifiques s'en font encore l'écho. Avec ce progrès important de pouvoir croire que le scénario actuellement retenu est assez proche de la réalité des faits. Encore un magnifique succès pour la science du XXe siècle.

Un glacier scandinave de plus en plus instable

Le Déluge ne fut qu'un épisode particulièrement spectaculaire d'un processus physique beaucoup plus global et qui démarra bien avant –-6700. Depuis plus de 1000 ans, le glacier scandinave, dernier rescapé de la période glaciaire, se désagrégeait progressivement en liaison avec le réchauffement de la température. La base même du gigantesque glacier se réchauffait, ce qui permit la formation de poches d'eau de plus en plus nombreuses et volumineuses au contact du substrat rocheux qui servait d'assise et de point de fixation.
La base du glacier ne peut pas être plus chaude que le glacier.

Citation :
De telles poches d'eau, tous les glaciologues le savent (9), sont les prémices de catastrophes de grande envergure (10). A plus forte raison pour le glacier scandinave dont le volume se mesurait encore à près de 800 000 km³, soit le cinquième de sa masse initiale. Sa fragilisation de plus en plus accélérée par l'augmentation de la température, et plus encore par la chaleur géothermique qui agissait par le dessous, "décollant" littéralement le plancher du glacier, ne pouvait durer éternellement.
Je n'y crois pas : la Scandinavie n'est pas volcanique.

Citation :
Cette fragilisation déboucha d'abord sur la partition en deux "petits" glaciers autonomes, encore accrochés pour une ultime survie à leur substrat rocheux. C'est ce que les glaciologues ont appelé la "bipartition" du glacier fenno-scandien. Puis arriva inexorablement le moment du point de rupture.

Dans leur livre L'homme et les déluges, qui retrace magnifiquement l'histoire de ce glacier géant, André et Denise Capart parlent de cet instant critique qui se passa dans le nord de l'Europe :

" Y eut-il des oreilles humaines pour percevoir le bruit de tonnerre de ce que les glaciologues ont appelé la "bipartition" ? Pour eux, tout s'est probablement passé dans les solitudes glacées d'un monde chaotique où s'affrontaient les forces aveugles d'une nature inhumaine. De toute façon, personne n'a dû survivre au cataclysme pour le décrire, ce qui n'empêche pas les savants de dater à un ou deux siècles près l'ultime destruction de ce qui fut la calotte glaciaire fenno-scandienne : aux alentours de l'an 6700. " (11)
La "bipartition", d'après la description plus haut, est la séparation, consécutive au recul des glaces, de ce glacier entre un glacier nordique et un glacier finnien avec une vallée de Botnie au milieu.
Cela se déroule sur des siècles et non dans un craquement subit.

Citation :
La débâcle de –6700

Les glaciologues qui ont étudié très en détail ce phénomène exceptionnel pensent que près d'un quart (200 000 km³) resta accroché sur les monts scandinaves, et qu'un autre quart déboula vers l'ouest et atteignit les côtes de la mer du Nord, ouvrant le passage avec la Manche. La moitié environ de ce glacier moribond (400 000 km³) s'effondra vers l'est dans le lac Baltique (alors fermé à l'ouest), charriant, outre la glace et l'eau qui le composait, une quantité de roches décrochées du substrat sous-jacent, provoquant dans un premier temps un raz-de-marée comme la Terre n'en a pas connu depuis, haut de plusieurs centaines de mètres.
Même chose : il n'a aucune idée de l'échelle des temps géologiques

Citation :
Dans un deuxième temps, l'onde de choc submergea les pays Baltes, inversant sans problème le cours des rivières qui coulaient ordinairement vers le nord. Le mur d'eau était désormais inarrêtable et son parcours a pu être déterminé avec précision. Ce furent d'abord les barrières de Minsk (en Belarus actuel) qui furent détruites et franchies, puis les marais du Pripet (à la frontière Belarus et Ukraine) et de la Bérésina (plus au nord en Belarus), deux affluents du Dniepr, le grand fleuve qui arrose l'Europe de l'Est du nord au sud. Ces marais, vestiges du cataclysme, n'ont jamais pu être totalement asséchés depuis.

Le mur d'eau qui représentait encore un cinquième de la masse initiale (soit 80 000 km³) s'engouffra ensuite dans la vallée même du Dniepr sur un front de près de 10 km, identifié avec le lit majeur du fleuve encore facilement repérable aujourd'hui, débouchant sur la mer Noire après avoir éliminé tous les obstacles sur son passage à travers les plaines de l'Ukraine.
Suite du délire

Citation :
La mer Noire et l'histoire de Noé

Le niveau de la mer Noire, qui était inférieur de 60 mètres au niveau actuel, monta alors à une vitesse vertigineuse au contact avec le mur d'eau qui alla se heurter aux monts de Cappadoce (aujourd'hui en Turquie) et d'Arménie, se frayant quelques passages entre les montagnes, repoussant l'eau des cours d'eau vers leur source.
Encore pire : la Cappadoce est à 1000 m d'altitude et le lac de Van à 1750 mètres.

Citation :
C'est à ce moment précis que André et Denise Capart placent l'histoire de Noé et de son arche, histoire qui pourrait être, d'après eux, plus ou moins véridique. Poussée par le mur d'eau, à partir de la mer Noire, l'embarcation du patriarche aurait bel et bien pu se retrouver en haut d'une montagne de Turquie et d'Arménie. L'histoire du mont Ararat, qui a traversé les millénaires sans jamais trop convaincre (à part les fondamentalistes, pour qui la Bible doit se lire au premier degré) ne leur paraît pas invraisemblable. Bien sûr la légende a embelli l'histoire, mais Noé (ou un autre) pourrait être un rescapé du cataclysme de la mer Noire, lui même consécutif de la débâcle du glacier scandinave.
Ridicule
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Mar 12 Juin 2007, 15:07

Very Happy Very Happy Very Happy

Ca a au moins le mérite d'être clair Mr. Green

je n'ai jamais dit que j'y croyais, mais que c'était une cause possible, ce qui est différent Idea

Je ne vais pas commencer à aller prendre une carte et relever les éventuelles erreurs, je ne suis pas un spécialiste, je n'ai fait que mettre cette info pour alimenter le débat, rien de plus ;)
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Le déluge de Noé est-il historique ?   Mar 12 Juin 2007, 15:17

Laurent a écrit:
Je ne vais pas commencer à aller prendre une carte et relever les éventuelles erreurs, je ne suis pas un spécialiste,
Moi non plus mais j'ai tout de même une connaissance minimale du relief européen acquise en classe et rafraîchie par simple visite d'un Bordas.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
 
Le déluge de Noé est-il historique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Letavia - reconstitution historique des Bretons fin Ve
» Trouver un fait historique à partir de 3 indices
» historique de l'orthodontie
» Historique de la formation des témoins de Jéhovah
» Du sang sur Rome: roman policier historique captivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: