DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le "choc fiscal"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Le "choc fiscal"   Jeu 24 Mai 2007, 21:28

Code:
Bouclier fiscal, réforme de l'ISF, déductions des intérêts d'emprunt immobilier, successions: le gouvernement a donné quelques détails jeudi sur les composantes de son "choc fiscal", qui ne devrait peser que modérément sur les finances publiques, du moins cette année.
Le ministre du Budget et des Comptes publics, Eric Woerth, revient longuement dans une interview aux Echos de jeudi sur les mesures qui devraient entrer en vigueur cet été, prenant de vitesse son co-équipier à Bercy Jean-Louis Borloo, avec qui il devra partager le dossier.
Le bouclier fiscal plafonnant les impôts des particuliers à 50% des revenus "s'appliquera dès le 1er janvier 2008 pour les impôts payés en 2007 au titre des revenus 2006". Chacun pourra "s'appliquer, sans contrôle a priori, la ristourne induite par le bouclier s'il estime en bénéficier".
M. Woerth confirme que le gouvernement rendra possible, "dans la limite de 50.000 euros, la conversion de la cotisation ISF en investissement" dans des PME, des fondations ou des universités.
Il confirme que le gouvernement veut exonérer 95% des successions mais annonce aussi qu'il veut "mettre le paquet sur les donations afin d'inciter à la transmission des patrimoines". Il souhaite qu'en la matière "le Pacs soit traité à égalité avec le mariage".
Beaucoup de points restent à éclaircir. Bercy reconnaissait mardi que sur les intérêts d'emprunt, rien n'était encore arbitré, y compris le chiffre de 20% et la durée du dispositif. Sur le bouclier fiscal, "la question de l'intégration de la CSG et de la CRDS dans le calcul des 50% est ouverte", selon Eric Woerth. La forme que prendra l'aide aux donations n'est pas précisée.
Interrogation aussi sur le coût. Pendant la campagne, Xavier Bertrand, alors porte-parole de Nicolas Sarkozy, avait évalué la réforme fiscale à 12 milliards d'euros au moins. M. Woerth se contente d'évoquer "plusieurs milliards".
En tout cas, assure-t-il, le déficit public pourra se maintenir en 2007 au même niveau qu'en 2006, soit 2,5% du produit intérieur brut, car "un certain nombre de mesures n'auront pas ou peu d'impact financier" cette année.
De toute façon, argumente M. Woerth, "nos mesures fiscales ne sont pas un coût mais un investissement", dans le but d'accrocher l'objectif des 3% de croissance qu'appelle de ses voeux François Fillon.
Même si on considère les baisses d'impôts comme un investissement, "il faut quand même mettre en face des économies de dépenses substantielles" sous peine de dégrader les finances publiques, a répondu indirectement jeudi le chef économiste de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), Jean-Philippe Cotis.
Henri Sterdinyak, de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), estime pour sa part que la méthode consistant à relancer d'abord la croissance plutôt que de commencer par une baisse des déficits est la bonne. Mais il se dit "un peu inquiet sur les impôts qu'on a choisi de baisser", regrettant que ce soit "un choc en faveur des riches, plutôt qu'un choc en faveur des travailleurs".
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Ven 25 Mai 2007, 14:17

Sans commentaires ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Ven 25 Mai 2007, 15:29

lagaillette a écrit:
Il souhaite qu'en la matière "le Pacs soit traité à égalité avec le mariage".

Tiens, tiens...
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Ven 25 Mai 2007, 18:00

Chantecler a écrit:
lagaillette a écrit:
Il souhaite qu'en la matière "le Pacs soit traité à égalité avec le mariage".

Tiens, tiens...

Et alors ? C'est ça que tu retiens essentiellement de ce programme ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Ven 25 Mai 2007, 19:00

Ben, les reste, on savait déjà à quoi s'en tenir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Ven 25 Mai 2007, 21:45

Chantecler a écrit:
Ben, les reste, on savait déjà à quoi s'en tenir, non ?

D'accord.

Mais ce "choc fiscal", ça n'a pas l'air de choquer grand monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Ven 25 Mai 2007, 22:04

Pas facile de réflèchir sur ces éléments macro-économiques ; même les spécialistes sont partagés, faut-il commencer par modidier tel impôt, ou tel autre ? j'avoue ne pas savoir. En tout cas, il faut que cela change : je suis travailleur indépendant, bridé par les réglements et lois qui bloquent tout, avec une administration qui met les batons dans les roues quand elle le peut, mes charges et impôts sont lourds, je bosse comme un fou, et mon 'salaire' est aléatoire et parfois y'en a pas : on est dans une société bloquée (lire Tocqueville pour confirmation). Alors d'une façon ou d'une autre, j'attends que ça bouge ; je me doute bien que beaucoup sont inquiets, mais...
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Sam 26 Mai 2007, 11:18

Mouche-Du-Coche a écrit:
Pas facile de réflèchir sur ces éléments macro-économiques ; même les spécialistes sont partagés, faut-il commencer par modidier tel impôt, ou tel autre ? j'avoue ne pas savoir. En tout cas, il faut que cela change : je suis travailleur indépendant, bridé par les réglements et lois qui bloquent tout, avec une administration qui met les batons dans les roues quand elle le peut, mes charges et impôts sont lourds, je bosse comme un fou, et mon 'salaire' est aléatoire et parfois y'en a pas : on est dans une société bloquée (lire Tocqueville pour confirmation). Alors d'une façon ou d'une autre, j'attends que ça bouge ; je me doute bien que beaucoup sont inquiets, mais...

Pas besoin d'être spécialiste en "sciences éco" pour se rendre compte que la "réforme fiscale" envisagée - et d'ailleurs déjà engagée au cours des cinq dernières années de pouvoir de la droite profite essentiellement aux grosses fortunes.
"travailleur indépendant", "mouche du coche", je suppose que vous n'êtes tout de même pas au CAC 40.
Un des éléments clés de la "réforme" me semble être le basculement de "l'impôt direct sur les revenus" vers la "TVA".
Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Sam 26 Mai 2007, 12:28

Je ne suis pas à l'aise dans ce domaine économique, aussi je vais faire un effort.
Non, je ne fait pas partie du CAC... peut-être un jour ? en attendant, je suis en bas de l'échelle, et ce n'est pas faute de bosser avec prudence et intelligence.
Oui, le mécanisme semble profiter aux grosses fortunes (et de fait, il leur est favorable).

Le basculement de l'IR vers la TVA va répartir la charge de l'impôt sur un plus grand nombre de personnes (sur tout les Français, en fait).

Le pourcentage des ménages soumis à l'IR est (de mémoire ?) inférieur à 50% des français ? (qui me corrige ?), donc tous ne sont pas soumis à cet impôt. Faire participer plus de Français à un effort, via la TVA, est une façon mieux répartir la charge de l'impôt (je constate, pour l'instant).

D'un point de vue social, cela semble choquant, je suis d'accord : les plus faibles revenus seront pénalisés : le poids de l'impôt du caddie de supermarché sera plus important pour un employé que pour un patron du CAC...

Entre parenthèses:
Tous les Français connaîssent-ils bien le mécanisme (simplissime) de la TVA ? (qui rapporte le plus à l'état) ; quand on regarde 5 minutes ce mécanisme, avec des notions arithmétiques du niveau de la 6eme, la première réaction est faite de stupeur : COMMENT ! je paye autant d'impôts que cela ???
je m'étonne toujours que cette TVA ne suscite pas plus de réactions chez les Français (à part de façon ponctuelle, chez les restaurateurs et les maçons, de temps en temps) : cela prouve que ce mécanisme de la TVA est remarquablement bien pensé (nous devons cette invention à un Français, COCORICCCCOoooooooo).

Me permettez-vous d'avancer une horreur ? j'accepterai d'être repris et corrigé à ce sujet, si quelqu'un le juge nécessaire, et je serai prêt à changer d'avis. Je vais utiliser un langage frustre :

Il y a peu de ménages riches et beaucoup de modestes en France ; l'état français gagnerait moins de sous, en augmentant beaucoup l'imposition des riches, que s'il augmentait -faiblement- l'impôt pour tout le monde...
C'est choquant, je sais...
Maintenant, je voudrais qu'il y ait beaucoup de riches en France : je pourrais travailler pour leur sociétés, et gagner mes sous à moi ; s'ils se barrent tous en Belgique, quels clients vont accepter que les factures que je leur présente me rémunèrent correctement ?

Mais je reconnais que tout cela est bien compliqué, que l'injustice sociale ré-apparaît vite..
Voilà ce que j'en pense ; comme je n'ai pas participé aux discussions antérieures relatives aux élections, peut-être avez-vous déjà débattu de ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Le "choc fiscal"   Lun 28 Mai 2007, 17:39

Code:
Je ne suis pas à l'aise dans ce domaine économique,

Si cela peut vous rassurer, j’en suis au même point ; nous avons donc des chances de pouvoir nous expliquer, à égalité de « science »

Code:
Oui, le mécanisme semble profiter aux grosses fortunes (et de fait, il leur est favorable).

Je pense que c’est indiscutable.

Code:
Le basculement de l'IR vers la TVA va répartir la charge de l'impôt sur un plus grand nombre de personnes (sur tout les Français, en fait).

Exact.

Code:
Le pourcentage des ménages soumis à l'IR est (de mémoire ?) inférieur à 50% des français ?

J’ai aussi ce chiffre. Le système est avantageux pour les 50% qui ne sont pas soumis à l'IR.
Mais il faudrait distinguer ceux qui n'y sont pas soumis vu l'insuffisance de leurs revenus et ceux qui en sont exonérés grâce aux multiples "niches fiscales". (Je suis de ceux-là, et je n'en tire pas une fierté particulière)

Code:
Faire participer plus de Français à un effort, via la TVA, est une façon mieux répartir la charge de l'impôt (je constate, pour l'instant).

C’est bien la question qui se pose, à mon avis.

Code:
D'un point de vue social, cela semble choquant, je suis d'accord : les plus faibles revenus seront pénalisés : le poids de l'impôt du caddie de supermarché sera plus important pour un employé que pour un patron du CAC...

C’est exactement l’avis que je partage.

Code:
Entre parenthèses:
Tous les Français connaîssent-ils bien le mécanisme (simplissime) de la TVA ? (qui rapporte le plus à l'état) ; quand on regarde 5 minutes ce mécanisme, avec des notions arithmétiques du niveau de la 6eme, la première réaction est faite de stupeur : COMMENT ! je paye autant d'impôts que cela ???
je m'étonne toujours que cette TVA ne suscite pas plus de réactions chez les Français (à part de façon ponctuelle, chez les restaurateurs et les maçons, de temps en temps) : cela prouve que ce mécanisme de la TVA est remarquablement bien pensé (nous devons cette invention à un Français, COCORICCCCOoooooooo).

La TVA est un impôt « indolore » ; quand on remplit son caddie, on ne se rend pas compte, en effet, de l’impôt incorporé dans le ticket de caisse ; ce qui fait qu'elle est plus facilement acceptée que l"IR"

Code:
Me permettez-vous d'avancer une horreur ? j'accepterai d'être repris et corrigé à ce sujet, si quelqu'un le juge nécessaire, et je serai prêt à changer d'avis. Je vais utiliser un langage frustre :

Il y a peu de ménages riches et beaucoup de modestes en France ; l'état français gagnerait moins de sous, en augmentant beaucoup l'imposition des riches, que s'il augmentait -faiblement- l'impôt pour tout le monde...
C'est choquant, je sais...

Rien de « choquant » à révéler ce fait ; c’est un fait.

Code:
Maintenant, je voudrais qu'il y ait beaucoup de riches en France : je pourrais travailler pour leur sociétés, et gagner mes sous à moi ; s'ils se barrent tous en Belgique, quels clients vont accepter que les factures que je leur présente me rémunèrent correctement ?

Ça, c’est le point de vue, légitime, qui est le vôtre. Le point de vue du salarié est différent.
Code:

Mais je reconnais que tout cela est bien compliqué, que l'injustice sociale ré-apparaît vite..

C’est vrai que ce n’est pas simple ; et, comme vous dites, là gît la question de « l’injustice sociale ».
On pourrait revenir, si vous le souhaitez, sur cette question de la « justice sociale ».
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
 
Le "choc fiscal"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Dossiers mystère" sur planète no-limit ce soir
» Un nouveau blog "L'express" consacré à l'éducation
» En Cette Journée du 31 Mai: "Prions Marie" Consécration à la Sainte Trinité par Marie.
» Vidéo documentaire "Les supernovae"
» San Damiano: "opera diabolica" ou non?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: