DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Suppression du bac L

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chantecl
Invité



MessageSujet: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 07:51

Et voilà, le bac L est supprimé sous prétexte qu'il n'était pas assez attractif (si ç'avait été le cas du bac S, je peux vous garantir qu'on aurait tout fait pour le réhabiliter). Finis les littéraires, et à quand la suppression de l'hypokhâgne, de la khâgne et de Normale sup ? Quand on sait que le nouveau ministre de l'Education est normalien et docteur en lettres, on se dit qu'il veut garder son trésor pour lui tout seul. Et ce n'est pas la peine que Sarkozy se fasse photographier devant une bilbiothèque pleine de livres pour faire croire qu'il sait lire... S'il faut rabaisser le niveau culturel de la France à son niveau, on est mal. La culture en France va se réduire à la Star Ac. On ne formera que des scientifiques et des économistes. Soyons rentables, les enfants, soyons performants. Mais surtout, ne réfléchissons pas...
Cette suppression est selon moi un véritable scandale.
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 09:03

Où as-tu lu ça?



M.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 11:26

Si c'est le cas, c'est grave. Il y a peut être trop de gens en L qui se rabattent dessus faute de mieux, mais la culture n'est pas une marchandise négociable. La France doit mener une politique volontariste sur l'éducation et la culture, et éviter d'imiter les pays anglo-saxons sur ce point...
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 12:10

Pour ma part cela ne me gène pas de voir disparaitre ce BAC L qui pour moi n'amène à rien!!

Je ne dis pas que les littéraires sont des imbéciles, mais on n'a pas besoin de s'orienter vers de la littérature à plein temps pour avoir de la culture qui en plus est de la culture qui pour moi n'amène pas grand chose!!

Je le vois à l'heure actuelle, le BAC S avec le BAC ES sont les 2 bacs où il y a le plus d'ouvertures... et ce sont ces gens issus de ces 2 bacs qui ont les postes les plus importants!!

Pourquoi me direz vous??

Beh tout simplement parceque ces bacs sont hétérogènes, on y enseigne de la littérature, de l'économie, des sciences...
Alors que le BAC L c'est juste de la LITTERATURE!!

La suppression si elle y est (car j'ai pas entendu parlé de ça) ne serait pas une mauvaise chose pour les générations futures qui pourront s'orienter si elles le souhaitent vers de la littérature exclusive dans l'enseignement supérieur (Fac, Université...)!
Ce BAC L (actuel) ne forme à mon goût pas des gens d'une grande lucidité, voir d'une grande culture!!

Puis mon coté scientifique me pousse à dire que depuis longtemps, on n'a pas fait mieux que la raison scientifique!
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 12:19

Vous connaissez mal le bac L apparemment et il serait fortement appauvrissant de supprimer un tel bac pour l'éducation française et pour le monde professionnel.

Ce type de bac est tout à fait reconnu même si il ouvre moins de voies, il n'en est pas moins valorisant. La difficulté y est d'ailleurs différente mais tout à fait égale à celle de bac plus scientifiques.

Mais à mon avis ce ne sont que des rumeurs.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 12:46

j'ai fait un bac L,et j'étais hyper épanouie dans cette filière,car elle me correspondait tout à fait en tant que mordue des Lettres et des Langues.j'ai étudié 3 langues étrangères,de la philosophie.et j'avais aussi des sciences mais à fable dose.j'étais non seulement nulle en maths,mais très malheureuse dans une classe de matheux en seconde.

alors que faites vous des étudiants comme moi?

et en L,sachez qu'on peut prendre des options maths,éco,arts plastiques,théatre etc......personnellement j'ai choisi options 3 langues,et j'étais dans mon créneau,puisque après le bac j'ai fait une maitrise d'anglais.

si le bac L n'avait pas existé qu'aurais-je fait? un stt voie de garage?
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:07

fleurdoranger a écrit:
j'ai fait un bac L,et j'étais hyper épanouie dans cette filière,car elle me correspondait tout à fait en tant que mordue des Lettres et des Langues.j'ai étudié 3 langues étrangères,de la philosophie.et j'avais aussi des sciences mais à fable dose.j'étais non seulement nulle en maths,mais très malheureuse dans une classe de matheux en seconde.

alors que faites vous des étudiants comme moi?

et en L,sachez qu'on peut prendre des options maths,éco,arts plastiques,théatre etc......personnellement j'ai choisi options 3 langues,et j'étais dans mon créneau,puisque après le bac j'ai fait une maitrise d'anglais.

si le bac L n'avait pas existé qu'aurais-je fait? un stt voie de garage?


Je connais bien le BAC L pour avoir cotoyé des amis qui étaient dans cette branche... On avait dans les grandes lignes le même programme à la différence près qu'ils avaient plus d'heure de cours que nous à ce sujet!!

Au sortir de mon BAC S, j'avais autant de connaissances littéraires que les L!! L'inverse au niveau des connaissances scientifiques n'était pas le cas!!

Pour moi S, ES et surtout L devrait disparaitre et donner naissance à un seul et unique BAC GENERAL!!

Je vais même vous dire plus, pour ceux qui souhaitent continuer dans l'enseigenement supérieur, les connaissances que l'on nous enseigne en ce moment au lycée ne servent strictement à rien mis à part avoir un diplôme qui ouvre les portes de l'Université!!

Moi en S, j'ai pas dutout apprécié que l'on me bassine avec de la phylosophie et de la littérature...
Avec du recul, cela peut permettre de mieux comprendre ou d'avoir une approche meilleure sur les enseignements scientifiques!
L'inverse est encore plus vrai pour les littéraires!!!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:11

manuel a écrit:
Où as-tu lu ça?

Je l'ai entendu à la radio ce matin. ;)

Ceux qui pensent que la culture ne sert à rien ont bien fait de voter Sarkozy. Quant à moi, je pense autrement.

En seconde, tous les profs voulaient que je fasse une première S. Je me suis battue pour intégrer une première A (ancêtre de la L), aors qu'on me disait que je gâchait mes études. Je n'ai jamais regretté.

En hypokhâgne, un bon nombre d'élèves venaient du bac C (Ancêtre du bac S). Ils estimaient qu'il n'y avait pas de barrière en la philosphie et les sciences, au contraire. Ils furent pour la plupart de très brillants éléèves, accédant à la khâgne à Fénelon haut la main.
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:20

La culture n'est pas réservé à la seule LITTERATURE...!!
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:25

Ceci dit il est vrai que le grand avantage du bac S c'est d'avoir aussi les matières littéraires.

Une solide culture scientifique n'est pas négligeable comme celle littéraire (ou plus généralement : les humanités).

Ceux qui cherchent à tout prix à rentabiliser ou quantifier la culture sont en train de se gourrer magistralement.

Et aussi d'accord avec Krystina : Science et philosophie vont de pair. Je rappelle pour mémoire que la différenciation est historiquement récente et que bien des philosophes (classiques et modernes aussi) furent ou bien des grands savants ou en tout cas versés dans les sciences. De plus toute la culture du monde ne peut remplacer une culture scientifique approfondie pour qui prétend vouloir penser le monde contemporain.


M.
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:27

Citation :
Et aussi d'accord avec Krystina : Science et philosophie vont de pair. Je rappelle pour mémoire que la différenciation est historiquement récente et que bien des philosophes (classiques et modernes aussi) furent ou bien des grands savants ou en tout cas versés dans les sciences. De plus toute la culture du monde ne peut remplacer une culture scientifique approfondie pour qui prétend vouloir penser le monde contemporain.

EXACTEMENT prière champagne
Revenir en haut Aller en bas
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:29

je ne suis pas d'accord avec curbud.personnellement,si le bac L entre dans la lignée des futures études,dans mon cas,depuis le collège je savais que je ferai des études d'anglais,alors le bac L était la logique,surtout que j'étais vraiment mauvaise en maths,et pas du tout intéressée par cela.

le problème en france,c'est qu'on aide pas les étudiants à savoir ce qu'ils veulent faire après le lycée.d'ailleurs le lycée,avec les BTS ne prépare pas bien au marché du travail.ici au québec,l'équivalent du lycée,le cégep,offre des tas de DEC (diplome d'études collégial) axée sur la technique:techniques infirmières,informatique,de documentation,juridiques,comptables etc.........en france on demandera souvent une licence etc...
et je parle pas des CAP qui sont dépréciés,alors qu'ici avec un DEP (diplome d'études professionnelles) ont a un job assuré.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:29

Curbud a écrit:
La culture n'est pas réservé à la seule LITTERATURE...!!

Mais on n'étudie pas que la seule littérature, en L. De mon temps, :sage: on étudiait la philo, l'histoire de l'art, etc.

D'autre part, pour ceux qui sont nuls en maths, leur seul recours, c'est d'étudier l'économie (bac ES) : bêêêrk !


Dernière édition par le Mer 23 Mai 2007, 13:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:33

Oui bien sur...!!

Je parle en général de matières littéraires (H/G, phylo, langues étrangères...)

La suppression du bac L dont il est question ne tuera pas la culture en FRANCE, c'est ce que je veux dire!!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:35

C'est sûr, elle est déjà morte !
Mr. Green
Un de mes frères a passé un bac L et a fait des études de journalisme. Il était sans doute mieux armé que ceux qui venaient d'autres filières. Quand il écrit des articles, on lui reproche qu'il soient trops bien écrits : les lecteurs risquent de ne pas comprendre. Alors bon, y a quand même un problème, non ? Relisez des articles des années 50, c'était quand même autre choses...
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:37

Citation :
je ne suis pas d'accord avec curbud.personnellement,si le bac L entre dans la lignée des futures études,dans mon cas,depuis le collège je savais que je ferai des études d'anglais,alors le bac L était la logique,surtout que j'étais vraiment mauvaise en maths,et pas du tout intéressée par cela.
Vous avez bien de la chance d'avoir très tôt trouvez votre voie!!
Ce n'est malheureusement pas le cas des jeunes actuels...
Les maths sont incontournables comme l'orthographe ou la grammaire... Si vous n'y etes pas confrontés, surtout dans ce monde là, vous ne ferez pas long feu!!

Pour les gens comme vous qui certainement sont casés et on un boulot ok, mais pour les générations de demain ce n'est plus le cas!!

Citation :
Un de mes frères a passé un bac L et a fait des études de journalisme. Il était sans doute mieux armé que ceux qui venaient d'autres filières. Quand il écrit des articles, on lui reproche qu'il soient trops bien écrits : les lecteurs risquent de ne pas comprendre. Alors bon, y a quand même un problème, non ? Relisez des articles des années 50, c'était quand même autre choses...
Votre frère a fait JOURNALISTE desuite après son BAC?? Où est-il allé à la faculté ou autre après??

De toute façon, il n'est pas question de vos études de 10 voir 20 ans en arrière... Ce dont je parle c'est en 2007... Le monde des études n'a plus la qualité d'avant... Si vous n'êtes pas polyvalents faites fonctionnaires mdrrrrrrr enfin tant qu'il y en a car ya que là que vous trouverez du boulot!!


Dernière édition par le Mer 23 Mai 2007, 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:38

on doit laisser le choix aux étudiants! et tenir compte de leurs capacités! curbud tu n'as pas répondu. que fais tu de ceux qui ne sont pas doués pour telle ou telle discipline? ils doivent y participer de force?!
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:42

fleurdoranger a écrit:
on doit laisser le choix aux étudiants! et tenir compte de leurs capacités! curbud tu n'as pas répondu. que fais tu de ceux qui ne sont pas doués pour telle ou telle discipline? ils doivent y participer de force?!

En attendant tous ne sont pas doués en langues, et on les force à apprendre pendant des années une langue difficile et irrégulière qu'ils ne pourront jamais utiliser efficacement...sinon « no job » Crying or Very sad Il y a aussi un problème de ce côté là...
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:44

Citation :
Que fais tu de ceux qui ne sont pas doués pour telle ou telle discipline? ils doivent y participer de force?!

Pardon!!

Je te répond à cela tout de suite!!

J'ai le regret de te dire oui... comme j'ai dit précédemment si t'es pas polyvalents de nos jours ca va être très dur!

J'ai moi même été forcé dans mes études aux lycée de faire de la PHYLOSOPHIE, c'est pas pour autant que j'ai été frustré, désavantagé ou quoi que ce soit...

Je comprend vos réaction à cela mais votre situation n'est pas la situation des jeunes en ce moment en 2007!!

Citation :
En attendant tous ne sont pas doués en langues, et on les force à apprendre pendant des années une langue difficile et irrégulière qu'ils ne pourront jamais utiliser efficacement...sinon « no job » Il y a aussi un problème de ce côté là...
Oui mais ça c'est un problème de façon d'apprendre les langues en FRANCE!! C'est vrai que le système scolaire n'est vraiment pas parfait... Un grand chantier pour notre ministre de l'EDUCATION NATIONALE!!


Dernière édition par le Mer 23 Mai 2007, 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:46

Curbud a écrit:
Les maths sont incontournables comme l'orthographe ou la grammaire...

Le bac A1 que j'ai passé était très équilibré : on y avait une formation en maths du même niveau que les B (actuels ES), on avait d'ailleurs ces cours en commun avec eux.

Curbud a écrit:

Votre frère a fait JOURNALISTE desuite après son BAC?? Où est-il allé à la faculté ou autre après??

Il a fait une khâgne.

fleurdoranger a écrit:
on doit laisser le choix aux étudiants! et tenir compte de leurs capacités! curbud tu n'as pas répondu. que fais tu de ceux qui ne sont pas doués pour telle ou telle discipline? ils doivent y participer de force?!

D'autre part, pour ceux qui sont nuls en maths, leur seul recours, c'est d'étudier l'économie (bac ES) : bêêêrk !


Dernière édition par le Mer 23 Mai 2007, 13:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:49

Ok... donc je ne pense pas que c'est avec le BAC L qu'il a fait ses articles mais plutot avec l'enseignement qu'il a reçu en aval du BAC!!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:51

T'inquiète pas que "l'enseignement qu'il avait reçu en aval" va aussi être supprimé.


D'ailleurs, le résultat de ce genre de pensée utilitaire et matérialiste, c'est que les gens n'ont plus aucun drecul dans leur boulot, et donc le font mal. Sans compter que les valeurs humaines disparaissent aussi, faisant du monde du travail une vaste jungle.
Et en entretien les gens sont tellement plats et standards qu'on a recours à des tests débiles pour les départager, voire au tarot.

:nawak:


Dernière édition par le Mer 23 Mai 2007, 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:53

Tout à fait d'accord, il y a beaucoup trop de conformisme, un manque d'esprit critique...ça ne serait pas si grave si ça ne nous amenait pas à accepter des choses qui ne devraient pas l'être... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:53

Citation :
Et en entretien les gens sont tellement plats et standards qu'on a recours à des tests débiles pour les départager, voire au tarot.

A ça je peux pas dire le contaire!!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:55

Alors, mon petit, réfléchis à l'importance des "humanités" pour former les esprits. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:57

Ok l'ancêtre!! Quand j'ai un moment de libre j'anvois une lettre au ministère!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 13:58

:sage: :chapeau:
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 14:20

Cher Curbud,

Je ne sais pas si vous êtes déjà dans le monde actif mais sinon vous vous rendrez compte petit à petit que ce qui vous sert vraiment et ce qui fait votre valeur ajoutée c'est justement cette culture générale.

Parce qu'elle donne une ouverture d'esprit, indispensable à l'adaptabilité demandée aujourd'hui.
Les connaissances scientifiques que j'ai accumulées au cours des années m'ont certes formées l'esprit mais ne sont en aucun cas utiles en elle-mêmes.

Le problème en France c'est qu'on invente des cases qui n'existent pas: vous avez un bac L vous aurez droit à tel ou tel métier, alors qu'il faut comprendre (et c'est en train de se faire au moins au niveau universitaire) que la richesse vient de la diversité des profils. Il est bon d'avoir dans une équipe, deux personnes qui abordent un sujet de deux manières différentes, on voit plus loin et plus claire...

Mais les défauts de l'élitisme français ne disparaîssent pas alors que ses qualités lui sont enlevées, c'est bien dommage...

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 14:26

Je vous répond même si je vous ai pas lu jusqu'à la fin car vous déformez légèrement (oui un tout petit peu Crying or Very sad ) mes propos!!

A croire que c'est une habitude sur ce forum Laughing Enfin comme on dit l'erreur est humaine, et j'ai certainement du le faire aussi (Faudra que je pense à me plaindre à cette INTELLIGENCE qui est à l'origine de NOUS :colere: )!!

Je ne dis pas que la CULTURE ne sert à rien, bien au contraire!!

Ce que je dis c'est ça:

"Le BAC L n'est pas nécessaire à l'établissement d'une bonne culture!! Il n'enseigne pas une diversité de connaissance ou de culture comme le BAC S par exemple!
De plus, oui en effet je ne suis pas encore sur le marché du travail, c'est bien pour ça que je me permet de réagir aux messages de personnes qui ont quitté le monde des études depuis bien des années...! Le BAC L ne mène à rien, je parle là du BAC L du moment, pas celui d'avant! C'est bien la preuve de la difficulté des jeunes qui sortent du BAC L de trouver une orientation!!"
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 14:37

Curbud a écrit:
"Le BAC L n'est pas nécessaire à l'établissement d'une bonne culture!! Il n'enseigne pas une diversité de connaissance ou de culture comme le BAC S par exemple!
De plus, oui en effet je ne suis pas encore sur le marché du travail, c'est bien pour ça que je me permet de réagir aux messages de personnes qui ont quitté le monde des études depuis bien des années...! Le BAC L ne mène à rien, je parle là du BAC L du moment, pas celui d'avant! C'est bien la preuve de la difficulté des jeunes qui sortent du BAC L de trouver une orientation!!"

Cher Curbud,

D'abord j'ai votre âge donc nous connaissons exactement le même bac...

Mais oui, je vous avais bien compris et ce que je cherchais à dire c'est que la bac L fait baigner les étudiants dans une autre culture que celle du Bac S et forme des esprits différents, des façons de pensée différentes. C'est ici toute sa richesse. Richesse indispensable (ayant un poste managérial, on se rend vite compte que les référentiels scolaires sont vite balayés une fois en entreprise).

C'est tout le système scolaire français qui est inadapté au monde du travail et d'abord le sytème universitaire. Donc la question du bac L...

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 14:40

"La culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié."
(Édouard Herriot)
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 16:22

Citation :
[...] le chrétien est essentiellement un homme qui refuse le mystère, qui ne consent pas à ce mystère que le matérialiste a accepté, lui, et qu'il fait plus qu'accepter, qu'il considère comme réservé et dont il interdit l'&ccès aux savants et aux philosophes. "Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ?" Ces trois questions que Gauguin a inscrites au bas d'un fameux triptyque, le chrétien juge qu'elles exigent une réponse, et qu'elles se font d'autant plus impérieuses aujourd'hui que la technique avec plus d'éclat atteste le pouvoir quasi divin qui nous a été donné.

(François Mauriac, Ce que je crois)
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 18:09

Et quant à dire qu'il n'y a pas de débouchés au bac L, c'est faux : langues, sciences humaines, lettres, droit, para-médical, journalisme..., comme le faisait remarquer quelqu'un.

Et voici le témoignage d'un jeune :

Citation :
On dit souvent que le bac L ne mène à rien sinon à des professions qui se rattachent à la culture et à l'enseignement ; c'est absolument faux.
Pour ma part j'ai fait un bac littéraire parce que j'avais un mauvais niveau en mathématiques (non par médiocrité mais par désintérêt pour cette matière).
J'ai réussi mon bac sans problèmes et je me suis inscrit en faculté de droit ; là je n'ai pas été désavantagé par rapport à ceux qui avaient un bac S ou ES. Et si tout se passe bien et que j'arrive à ce que je veux, je serai un magistrat avec une formation littéraire
En ce qui concerne l'économie, je l'ai étudiée en première année de droit et je n'ai pas eu non plus de difficultés pour comprendre cette matière et réussir l'examen.
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Mer 23 Mai 2007, 23:20

Allez dire ça aux jeunes qui se retrouvent sans rien à la sortie d'un BAC L!!

Non mais quand j'entends des trucs pareil!! Les gens prennes leur rares exceptions pour des généralités!!

Ah oui des boulots pour des jeunes qui ont le BAC L avec 17 de moyennes ceux la auront certainement un travail... pour le reste NIET!!

Oui, des débouchés fictifs, ça oui y'en a beaucoup!!

Même en Sciences il n'y a plus de débouchés, et la je parle pas des L mais dans la branches ou je suis! Alors qu'on dise pas que ce qui c'est passé après la guerre et toujours d'actualité, à savoir un boulot pour tous les littéraires... sinon on ne doit pas vivre dans le même monde!!
Revenir en haut Aller en bas
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 01:53

Curbud a écrit:
Ok l'ancêtre!! Quand j'ai un moment de libre j'anvois une lettre au ministère!! lol!

si tu écrivais sans faute d'orthographe,ce serait bien,non?

de toute façon L ou autre chose,en 2007,le bac ne vaut plus rien car le niveau des étudiants a lourdement diminué.pour avoir travaillé 5 ans dans l'éducation nationale,je peux vous dire que les jeunes ne savent plus écrire.

je n'ai que 28 ans,j'ai eu mon bac L en 1997,et le niveau était bien meilleur que les torchons qu'on peut lire aujourd'hui.les enseignants eux mêmes le disent.

si le gouvernement supprime le bac L,alors qu'il supprime tous les autres,et qu'il fasse un nouveau bac général,avec beaucoup d'options pour permettre à tous les talents de s'exprimer et s'épanouir.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 08:49

fleurdoranger a écrit:
Curbud a écrit:
Ok l'ancêtre!! Quand j'ai un moment de libre j'anvois une lettre au ministère!! lol!
si tu écrivais sans faute d'orthographe,ce serait bien,non?

:mdr:

Méthode globale ou bas S ? Mr.Red

fleurdoranger a écrit:
de toute façon L ou autre chose,en 2007,le bac ne vaut plus rien car le niveau des étudiants a lourdement diminué.pour avoir travaillé 5 ans dans l'éducation nationale,je peux vous dire que les jeunes ne savent plus écrire.

Oui, le niveau du bac de 1990 équivaut à celui d'une licence actuelle.

Il ne fallait pas supprimer le bac L, mais le réhabiliter, de même que tous les autres bacs. Un diplôme n'est pas une affaire de quota : conduire 80% d'une classe d'âge au bac est une absurdité si cette classe d'âge n'a pas le niveau. On n'enseigne pas aux élèves en les tirant vers le bas.


Dernière édition par le Jeu 24 Mai 2007, 08:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 08:55

Curbud a écrit:
Allez dire ça aux jeunes qui se retrouvent sans rien à la sortie d'un BAC L!!

Non mais quand j'entends des trucs pareil!! Les gens prennes leur rares exceptions pour des généralités!!

Ah oui des boulots pour des jeunes qui ont le BAC L avec 17 de moyennes ceux la auront certainement un travail... pour le reste NIET!!

Oui, des débouchés fictifs, ça oui y'en a beaucoup!!

Même en Sciences il n'y a plus de débouchés, et la je parle pas des L mais dans la branches ou je suis! Alors qu'on dise pas que ce qui c'est passé après la guerre et toujours d'actualité, à savoir un boulot pour tous les littéraires... sinon on ne doit pas vivre dans le même monde!!

Ben mon vieux, tu as l'air bien au courant : aurais-tu passé un bac L, par hasard ? Il se trouve que les littéraires réussissent souvent très bien. Cela vient du fait qu'ils savent ne pas se limiter à leur branche, mais se servir de ce qu'ils ont appris pour s'adapter à un autre domaine que les lettres pures. Il sont souvent une plus grande capacité d'adaptation des élèves devenus étudiants puis entrant sur le monde du travail, car ils ne font pas qu'appliquer des méthodes, mais ils réfléchissent et analysent, et savent "sortir du cadre", du moule.
Tiens, un exemple : mon mari ayant fait des études d'archéologie et de théologie a ensuite travaillé dans l'informatique (oui, je sais, dans 1000 ans, ce sera de l'archéologie) puis dans l'enseignement, et organise même des expositions d'artistes et de petits films d'amateur. Il a été pris dans l'un de ses établissement pour son profil atypique, la directrice cherchant des gens non formatés pour un enseignement de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 09:49

D'ailleurs il existe à présent un problème de taille. Prenez un adolescent lambda niveau bac :

1) Il a beaucoup de mal à se faire comprendre par écrit. Quand on le lit, le premier réflexe est de se dire : "il n'a pas toute sa tête". Au bout d'un moment, à force de relire, on commence à dégager un sens à ce qu'il a écrit, et on réalise que ce n'est pas qu'il a écrit quelques chose d'idiot, mais seulement qu'il ne maîtrise pas l'orthographe et la syntaxe, et qu'il manque cruellement de vocabulaire, donnant l'impression d'un certain handicap mental qui en fait n'existe pas. Et le temps de correction pour les profs est au moins triplé.

2) A l'oral, son langage est souvent pauvre : ses phrases utilisent peu de mots et une mauvaise syntaxe. Or il est prouvé que moins une personne possède de vocabulaire et de syntaxe, plus sa pensée s'appauvrit, et plus elle devient violente. La pensée se construit par le langage, et les mots permettent d'accéder à la complexité (voir par exemple le vocabulaire géométrique qui permet de maîtriser l'abstraction). Il suffit pour se faire une idée de lire 1984 de George Orwell, livre dans lequel on appauvrit peu à peu la langue afin de rendre l'individu moins intelligent et donc plus malléable.

3) Si on lui propose le lire le texte de François Mauriac ci-dessus, outre qu'il ne connaîtra pas Mauriac, il ne comprendra rien à ce texte et se demandera si Gauguin n'est pas un nouveau membre de la Star Ac'.

4) Lorsqu'il accède au monde du travail, il ne sait faire (à peu près) que ce qu'on lui a appris, ne maîtrise (à peu près) que les domaines très précis qu'on lui a enseignés. Il manque donc totalement d'autonomie dans son travail, de largeur de vue, et ne peut fournir qu'une forme de travail bien précise. Autant dire qu'il est très limité.

Bref, on assiste à ce que Brighelli appelle "la fabrique du crétin". Non pas qu'à la base les jeunes soient moins intelligents, mais qu'au final on n'a pas contribué à développer cette intelligence et à la rendre efficace dans le monde du travail et dans la vie en société. Et quand on sait qu'ils sont les acteurs de la société de demain et qu'ils ont accès au suffrage universel, il y a de quoi s'inquiéter...
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 11:31

fleurdoranger a écrit:
Curbud a écrit:
Ok l'ancêtre!! Quand j'ai un moment de libre j'anvois une lettre au ministère!! lol!

si tu écrivais sans faute d'orthographe,ce serait bien,non?

de toute façon L ou autre chose,en 2007,le bac ne vaut plus rien car le niveau des étudiants a lourdement diminué.pour avoir travaillé 5 ans dans l'éducation nationale,je peux vous dire que les jeunes ne savent plus écrire.

je n'ai que 28 ans,j'ai eu mon bac L en 1997,et le niveau était bien meilleur que les torchons qu'on peut lire aujourd'hui.les enseignants eux mêmes le disent.

si le gouvernement supprime le bac L,alors qu'il supprime tous les autres,et qu'il fasse un nouveau bac général,avec beaucoup d'options pour permettre à tous les talents de s'exprimer et s'épanouir.

Faute de frappe!! Ca arrive... Désolé!! J'écris vite et je voulais à la base écrire autre chose Laughing

Au fait au début de chaque phrase on doit pas mettre une MAJUSCULE??

C'est bien beau de faire remarquer les erreurs des autres mais bon... Enfin bref!!

Citation :
Il se trouve que les littéraires réussissent souvent très bien. Cela vient du fait qu'ils savent ne pas se limiter à leur branche, mais se servir de ce qu'ils ont appris pour s'adapter à un autre domaine que les lettres pures. Il sont souvent une plus grande capacité d'adaptation des élèves devenus étudiants puis entrant sur le monde du travail, car ils ne font pas qu'appliquer des méthodes, mais ils réfléchissent et analysent, et savent "sortir du cadre", du moule.
On ne doit pas fréquenter les mêmes littéraires alors...!! Bien sur la je m'attends à des réactions me disant "J'ai eu un BAC L, je ne mets pas de majuscule en début phrase ;) mais je sais m'adapter à un autre domaine que les lettres..."

En Science, on est amené à parler l'anglais, à rédiger des articles scientifiques, à avoir un esprit de synthèse... Beaucoup de critères littéraires!! La formation est plus complète que pour des littéraires purs!

Mais je voudrais dire que l'on parle du BAC L et non des études après les BAC! Pour moi le BAC L aujourd'hui est une voie à risque...

Je me répète peut-être mais je ne suis pas contre la littérature mais plutôt pour la création d'un BAC unique!! Car ce BAC L actuel n'offre que des maigres capacités aux étudiants!!


Dernière édition par le Jeu 24 Mai 2007, 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marcel



Masculin Messages : 163
Inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 11:55

Chantecler a écrit:


Et voici le témoignage d'un jeune :

Citation :
On dit souvent que le bac L ne mène à rien sinon à des professions qui se rattachent à la culture et à l'enseignement ; c'est absolument faux.
Pour ma part j'ai fait un bac littéraire parce que j'avais un mauvais niveau en mathématiques (non par médiocrité mais par désintérêt pour cette matière).
J'ai réussi mon bac sans problèmes et je me suis inscrit en faculté de droit ; là je n'ai pas été désavantagé par rapport à ceux qui avaient un bac S ou ES. Et si tout se passe bien et que j'arrive à ce que je veux, je serai un magistrat avec une formation littéraire
En ce qui concerne l'économie, je l'ai étudiée en première année de droit et je n'ai pas eu non plus de difficultés pour comprendre cette matière et réussir l'examen.

Le droit (et même l'économie) est une matière particulière qui met tout le monde à la même enseigne, elle n'est pas spécialement lié à des facilités antérieures comme le fait d'être bon en math ou en français par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 12:16

Curbud a écrit:
fleurdoranger a écrit:
Curbud a écrit:
Ok l'ancêtre!! Quand j'ai un moment de libre j'anvois une lettre au ministère!! lol!

si tu écrivais sans faute d'orthographe,ce serait bien,non?

de toute façon L ou autre chose,en 2007,le bac ne vaut plus rien car le niveau des étudiants a lourdement diminué.pour avoir travaillé 5 ans dans l'éducation nationale,je peux vous dire que les jeunes ne savent plus écrire.

je n'ai que 28 ans,j'ai eu mon bac L en 1997,et le niveau était bien meilleur que les torchons qu'on peut lire aujourd'hui.les enseignants eux mêmes le disent.

si le gouvernement supprime le bac L,alors qu'il supprime tous les autres,et qu'il fasse un nouveau bac général,avec beaucoup d'options pour permettre à tous les talents de s'exprimer et s'épanouir.

Faute de frappe!! Ca arrive... Désolé!! J'écris vite et je voulais à la base écrire autre chose Laughing

Au fait au début de chaque phrase on doit pas mettre une MAJUSCULE??

C'est bien beau de faire remarquer les erreurs des autres mais bon... Enfin bref!!

Citation :
Il se trouve que les littéraires réussissent souvent très bien. Cela vient du fait qu'ils savent ne pas se limiter à leur branche, mais se servir de ce qu'ils ont appris pour s'adapter à un autre domaine que les lettres pures. Il sont souvent une plus grande capacité d'adaptation des élèves devenus étudiants puis entrant sur le monde du travail, car ils ne font pas qu'appliquer des méthodes, mais ils réfléchissent et analysent, et savent "sortir du cadre", du moule.
On ne doit pas fréquenter les mêmes littéraires alors...!! Bien sur la je m'attends à des réactions me disant "J'ai eu un BAC L, je ne mets pas de majuscule en début phrase ;) mais je sais m'adapter à un autre domaine que les lettres..."

En Science, on est amené à parler l'anglais, à rédiger des articles scientifiques, à avoir un esprit de synthèse... Beaucoup de critères littéraires!! La formation est plus complète que pour des littéraires purs!

Mais je voudrais dire que l'on parle du BAC L et non des études après les BAC! Pour moi le BAC L aujourd'hui est une voie à risque...

Je me répète peut-être mais je ne suis pas contre la littérature mais plutôt pour la création d'un BAC unique!! Car ce BAC L actuel n'offre que des maigres capacités aux étudiants!!

il y a une différence entre ne pas connaitre sa propre langue maternelle,et choisir de ne pas mettre de majuscule, ou de commettre une erreur de dactylo,somme toute très négligeable,et dont on n'a rien à cirer.
tu as quand même écrit phylosophie à plusieurs reprises,relis toi!!!!!!!

il y a 50 ans,tous les petits écoliers,matheurx ou pas,se devaient de maîtriser leur langue.alors que tu sois littéraire ou pas,ça n'excuse rien.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 12:52

Curbud a écrit:

On ne doit pas fréquenter les mêmes littéraires alors...!! Bien sur la je m'attends à des réactions me disant "J'ai eu un BAC L, je ne mets pas de majuscule en début phrase ;) mais je sais m'adapter à un autre domaine que les lettres..."

Je mets des majuscules en début de phrase, moi. Mr. Green

fleurdoranger a écrit:
il y a 50 ans,tous les petits écoliers,matheux ou pas,se devaient de maîtriser leur langue.alors que tu sois littéraire ou pas,ça n'excuse rien.

Je suis d'accord. L'orthographe est un code commun qui permet de se comprendre et qui n'est pas réservé aux seuls littéraires. Tout le monde, sorti du bac, devrait la maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 13:27

Citation :
il y a une différence entre ne pas connaitre sa propre langue maternelle,et choisir de ne pas mettre de majuscule, ou de commettre une erreur de dactylo,somme toute très négligeable,et dont on n'a rien à cirer.
tu as quand même écrit phylosophie à plusieurs reprises,relis toi!!!!!!!

il y a 50 ans,tous les petits écoliers,matheurx ou pas,se devaient de maîtriser leur langue.alors que tu sois littéraire ou pas,ça n'excuse rien.

Ok je vais me relire, mais fais en de même!! salut

On a rien à cirer de tes remarque sur des erreurs d'aurtografe ça c'est sur!! Cela n'apporte pas grand chose au débat dont il est question!!
Enfin comme on dit faut de tout pour faire un monde, même d'erreur d'orthographe, ça fait parler les imbéciles!! drunken

Cordialement.


Dernière édition par le Jeu 24 Mai 2007, 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 13:28

pfff, tellement facile!
Revenir en haut Aller en bas
Curbud



Masculin Messages : 325
Inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Suppression du bac L   Jeu 24 Mai 2007, 13:36

Oui je te l'accorde... Mais avant de mettre en avant les erreurs des autres, regarde les tiennes et apprend à débattre intelligemment!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Suppression du bac L
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NON à la suppression du cours de Grec en CPGE scientifique !
» suppression de l'histoire-géo
» Suppression des 3000 TZR: réaction des parents d'élèves
» Suppression des publicités envahissantes
» Appel de 20 personnalités (Pennac, Rufo, Rocard...) pour la suppression des notes en primaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: