DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Etat veut-il tuer Internet en France ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chantecl
Invité



MessageSujet: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 22 Mai 2007, 20:34

Un décret, discrètement préparé pour surveiller les internautes, menace à la fois les libertéspubliques et les éditeurs de sites. Discrètement, en marge de la campagne, le gouvernement préparait un décret qui, s'il était appliqué, tuerait l'Internet « made in France ». En effet, sous prétexte de surveiller au plus près les internautes, un décret d'application de la loi sur la confiance dans l'économie numérique du 21 juin 2004, exige que les éditeurs de sites, les hébergeurs, les opérateurs de téléphonie fixe et mobile et les fournisseurs d'accès à Internet, conservent toutes les traces des internautes et des abonnés au mobile, pour les délivrer à la police judiciaire ou à l'Etat, sur simple demande.

Même les USA de G. W. Bush et leur Patriot Act post-11 septembre n'ont jamais envisagé pareille réglementation.

D'après un article paru dans le Monde du 21 avril :

http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=985531
Revenir en haut Aller en bas
jo le pe
Invité



MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 22 Mai 2007, 20:48

Eh ben....Zut, je vais être fichée .... :|
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 22 Mai 2007, 21:14

je commence à me demander si le nouveau président n'est pas scientologue finalement ...
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5048
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 22 Mai 2007, 21:17

Bénédicte a écrit:
je commence à me demander si le nouveau président n'est pas scientologue finalement ...
A moins qu'il n'aime pas les pédophiles.
On se souvient des ces deux pères de familles qui voulaient enlever une fillette de 5 à 9 ans, la violer et la torturer.
Ceci a été pisté sur Internet et déjoué grâce à cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 22 Mai 2007, 21:32

Je m'en fous j'ai rien à cacher...
What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Valtortiste91



Masculin Messages : 5048
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 22 Mai 2007, 21:35

spidle33 a écrit:
Je m'en fous j'ai rien à cacher...
What a Face
Moi non plus, même Arnaud peut connaître mon IP si je vote non au référendum de Loup. Alors !!!
batman
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 08:17

spidle33 a écrit:
Je m'en fous j'ai rien à cacher...
What a Face

Dans ce cas, tu peux aussi te promener tout nu dans la rue, ne pas mettre de rideaux chez toi et installer des micros dans ton salon et des caméras dans ta chambre à coucher. C'est pas grave, près tout, on n'a rien à cacher, n'est-ce pas ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 09:02

dans tout ce qui part sur internet, je crois que l'état se fout pas mal de ce que je fais circuler et de ce que je recois.

Tant que l'etat s'amuse pas a tout diffuser et respecte ce qui est de ma propriété, je sais qu'ils ne gagnent rien a m'espionner.

Pour le reste, je sais sécuriser mon ordi pour qu'ils ne puissent pas lancer ma webcam qd je me change.
What a Face What a Face
(et j'emmene pas mon ordi qd je prends ma douche).
What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 10:16

sauf si tu télécharges .. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 11:24

spidle33 a écrit:
Je m'en fous j'ai rien à cacher...
What a Face

Voilà l'argument imparable pour permettre aux autorités de donner un tour de vis supplémentaire à nos libertés individuelles qui se réduisent comme peau de chagrin.

La manipulation des opinions est un art et est devenu le sport mondial préféré des politiques. Il suffit de s'intéresser un peu au réseau "Echelon." Pour les sceptiques, ils peuvent en trouver l'existence officielle sur le site du gouvernement français. Pas une information ou communication n'échappe à ses grandes oreilles. Les batteries de super ordinateurs traitent des milliards d'informations à la seconde.

Que l'on fasse la chasse aux pédophiles et autres monstres et tout à fait normal. Seulement voilà, la tentation de dévier et pénétrer plus intimement la vie des gens est irrésistible. Le drame, c'est que le citoyen lambda est tellement abruti par les séries télévisées, réality shows et autres émissions abêtissantes, qu'il ne sait plus faire la différence entre le réel et le virtuel.

La dernière imbécillité qui a failli me faire tomber de ma chaise, est l'intervention de plusieurs personnes dans l'émission "Les auditeurs ont la Parole" sur RTL, dont les sujets sont soigneusement orientés par les médias à la solde du pouvoir. La question concernait le signalement des radars automatiques par panneaux. Eh bien, les gens demandent que ces panneaux soient supprimés. En voilà une bonne idée, complètement débile.

Le gouvernement se targue des bons résultats obtenus par une répression effrénée sur les routes. Il y a moins de morts sur les routes. C'est très bien. Mais qu'en est-il des milliers de morts annuelles dues aux maladies nosocomiales? On zappe. C'est pas important. Qu'en est-il du manque de personnel dans les hôpitaux? On s'en fout, c'est pas le sujet. Les accidents domestiques font chaque année 15.000 morts. Là aussi, on évite soigneusement le sujet. Le sujet c'est, la sécurité routière. En Allemagne, il y a dans les hôpitaux, 15 fois plus de scanners et d'appareils IRM que chez nous. Bof!! Quelle importance? Nous, nous investissons dans les radars. Ça ne coûte pas moins cher, mais ça rapporte beaucoup plus à l'Etat. Que les gens meurent par milliers dans les hôpitaux ou chez eux, quelle importance? Ça fait des bouches en moins à nourrir, des économies à la sécu, caisses de retraite etc.

Si c'est cette société là que vous voulez, alors continuez. Moi je n'en veux pas.
Revenir en haut Aller en bas
jo le pe
Invité



MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 12:08

LOUPLOUP dit :
Citation :
La dernière imbécillité qui a failli me faire tomber de ma chaise, est l'intervention de plusieurs personnes dans l'émission "Les auditeurs ont la Parole" sur RTL, dont les sujets sont soigneusement orientés par les médias à la solde du pouvoir. La question concernait le signalement des radars automatiques par panneaux. Eh bien, les gens demandent que ces panneaux soient supprimés. En voilà une bonne idée, complètement débile.

C'est ce qui s'appelle "tomber dans le panneau" !
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 12:37

Extrait de l'article du Monde cité en ouverture du fil :

Au-delà du coût incroyable que cette conservation représenterait, cette mesure ne pourrait que déclencher une défiance immédiate des Français à l'égard de leur téléphone mobile ou fixe, comme à l'égard des acterus français d'Internet, assassinant instantanément l'économie numérique française, pourtant décrite comme stratégique par nos chers candidats.

Le décret en préparation exprime le fantasme "Big Brother" tout savoir sur tout et tous, même l'impossible. Selon ce texte, les opérateurs téléphoniques, les fournisseurs d'accès à Internet, les hébergeurs et les responsables de services en ligne (sites Web, blogs, etc.), devraient conserver pendant un an à leurs frais toutes les coordonnées et traces invisibles que laissent les utilisateurs lors d'un abonnement téléphonique ou à Internet, lors de leurs déplacements avec un téléphone allumé, lors de chaque appel ou de chaque connexion à Internet, de chaque diffusion ou consultation sur le Web d'un article, d'une photo, d'une vidéo, ou lors de chaque contribution à un blog.

En substance, devraient êtres conservés les mots de passe, "pseudos", codes d'accès confidentiels et autres identifiants, numéros de carte bancaire, détails de paiement, numéros de téléphone, adresses e-mail, adresses postales, le numéro de l'ordinateur ou du téléphone utilisé, le moyen d'accès à un réseau, les dates et heure d'appel, de connexion et de chacune de leur consultation ou contribuiton sur un site Internet.

A tant vouloir être exhaustif, le texte imposerait d'identifier quiconque, en France, aura mis en ligne, modifié ou supprimé une virgule dans son blog, un "chat", ou sur le Web. Techniquement, on peut, certes, tenter de savoir qui s'est connecté à un site et constater sur Internet ce qu'il diffuse à un instant donné.

[...]

Lors d'une réunion organisée en catimini le 8 mars 2007 par les ministères de l'intérieur et des finances -le ministère de al justice jouait, une nouvelle fois, les absents-, certains professionnels ont fait valoir, notamment, que cette conservation leur coûterait très cher en stockage informatique et en moyens humains. De plusieurs dizaines de milliers à plusieurs millions d'euros par an de perte nette.

[...]

En imposant aux entreprises françaises d'être des auxiliares de justice ou des "indics", les pouvoirs publics fragilisent tout un pan de l'économie de demain.

[...]

Il reste que la confusion des genres est totale. Toutes les données conservées seraient accessibles à la police administrative (RG, DST, etc.) comme à la police judiciaire, pendant un an. Les réquisitions administreatives pour la "prévention du terrorisme" seraient également conservées un an dans des fichiers tenus par les ministères de l'intérieur et de la défense. Les réponses à ces mêmes réquisition -nos traces, donc - seraient, pour leur part, conservées pendant trois ans supplémentaires et communicables à la police judiciaire.

Ainsi, ces données récoltées sur la base de requêtes administratives initialement motivées par la prévention du terrorisme pourraient se retrouver dans le dossier d'un juge d'instruction en charge d'une affaire de droit à l'image, de diffamation ou de contrefaçon, par exemple, sans que les personne smises en cause par des traces informatiques vieilles de 4 ans, puissent connaître -ni contester - l'origine ou la pertinence de ces données, ni le contexte dans lequel elles avaien été recueillies, en dehors de toute procédure judiciaire, sans magistrat ni contradictoire, quatre ans auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 12:54

Ils ne s'y sont pas trompés : Internet est encore un endroit de liberté, d'action politique, de débat d'idées, d'économie, etc. Trop dangereux, n'est-ce pas ? Il vaut mieux casser ce monde parallèle qui pourrait leur échapper.

A quand une société où un tiers des citoyens aura pour fonction de surveiller les deux autres tiers ?

En tout cas, vous êtes au courant, à présent.


Dernière édition par le Mer 23 Mai 2007, 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 13:02

Chantecler a écrit:
Ils ne s'y sont pas trompés : Internet est encore un endroit de liberté, d'action politique, de débat d'idées, d'économie, etc. Trop dangereux, n'est-ce pas ? Il vaut mieux casser ce monde parallèle qui pourrait leur échapper.

A quand une société où un tiers des citoyens aura poru fonction de surveiller les deux autres tiers ?

En tout cas, vous êtes au courant, à présent.

C'est même pire que ça. Tout le monde a eu connaissance, je pense, de la proposition de certains élus de vouloir inciter les gens à la délation. Or comme le public est réticent, et à juste titre, (cf la deuxième guerre mondiale), on va pouvoir faire passer la pilule plus sournoisement par le biais d'Internet. Ainsi des compagnies de surveillance privées ou publiques, feront le travail à la place des gens qui refusent de jouer le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 18:36

Moi, j'ai peur. Si je dois être fiché pour mes idées subversives, je suis mal parti.

A mon âge, je n'ai plus grand'chose à craindre ; mais quand je pense aux générations qui viennent !

Je fais tout de même confiance aux capacités des jeunes de déjouer les pièges que "Big brother" essaiera toujours de leur tendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 23 Mai 2007, 18:58

Il ne faut pas se retirer d'internet, mais au contraire l'envahir pour rendre ce fliquage impossible par excès d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80827
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 07 Oct 2008, 10:11

Téléchargement : Barroso
dit «non» à Sarkozy
Samuel Laurent (lefigaro.fr)
06/10/2008 | Mise à jour : 17:31 | Commentaires 130
.
Nicolas Sarkozy et le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso
Nicolas Sarkozy et le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso
Le chef de l'Etat avait écrit au président de la Commission européenne pour lui demander le retrait d'un amendement voté par les députés européens, qui risque de rendre caduc le projet de loi français contre le téléchargement illégal. Jose Manuel Barroso lui oppose une fin de non-recevoir.

Le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, n'a pas cherché à ménager Nicolas Sarkozy en répondant par la négative à sa lettre. Le chef de l'Etat lui avait écrit vendredi pour lui demander de rejeter l'amendement 138, adopté à une écrasante majorité par les députés européens, et qui rend caduc le projet de loi français contre le téléchargement illégal.

«Il est fondamental que l'amendement n°138 adopté par le Parlement européen soit rejeté par la Commission. Cet amendement tend à exclure la possibilité pour les États membres d'appliquer une stratégie intelligente de dissuasion du piratage», écrivait Nicolas Sarkozy, dans une lettre dévoilée par Ecrans.fr. Le chef de l'Etat ajoutait : «Il est crucial que la Commission soit très vigilante face aux menaces qui se manifestent au parlement européen». Le chef de l'Etat demandait donc à Jose Manuel Barroso : «Pour écarter l'amendement, je sollicite votre engagement personnel et celui de la Commissaire en charge du dossier», Viviane Reding, concluait le président en exercice de l'UE.

Réponse cinglante lundi, de Jose Manuel Barroso: la Commission «respecte cette décision démocratique du Parlement Européen». Et son président va plus loin, indiquant que «cet amendement est un rappel important des principes juridiques clés inhérents à l'ordre juridique de l'Union Européenne, particulièrement au regard des droits fondamentaux des citoyens». En clair : la position française sur le sujet n'est pas celle de l'Union.

Un an de rebondissements

Pourquoi ce fameux amendement 138, que les députés européens ont adopté à une majorité de 88% et à l'initiative de l'eurodéputé Guy Bono, déplaît-il tant à Nicolas Sarkozy ? Car il met à mal tout le projet de loi Hadopi. Voici un an, professionnels du disque, de l'audiovisuel et fournisseurs d'accès à l'Internet s'entendent sur le principe d'une «riposte graduée» au téléchargement illégal : des sanctions moins dures, mais plus dissuasives. Ce principe sert de base à la loi Hadopi.

Concoctée par la ministre de la Culture, Christine Albanel, cette loi instaure une Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet. Autorité administrative, elle est saisie par les ayants droits, lorsqu'ils constatent un piratage de leurs œuvres. L'Hadopi contacte, via son fournisseur d'accès, l'abonné fautif et le prévient qu'il a été repéré. En cas de récidives à deux reprises, l'Hadopi bloque l'accès internet de l'abonné pour une période de trois mois à un an, réductible si le «pirate» s'engage à ne pas recommencer.

La loi doit être examinée par le parlement français avant la fin de l'année. Mais, alors qu'elle a déjà subi les critiques multiples du Conseil d'Etat, de la Cnil, de l'Arcep et des fournisseurs d'accès, le parlement européen est entré à son tour dans la bataille. Fin septembre, il a adopté, en marge du «paquet télécom» une série de règles européennes sur les nouvelles technologies, l'amendement 138, qui dit qu'«aucune restriction aux droits et libertés fondamentales des utilisateurs finaux ne doit être prise sans décision préalable de l'autorité judiciaire».

En clair, une privation d'Internet ne peut être ordonnée que par un juge de l'ordre judicaire (tribunaux de police, d'instance, de grande instance…) et pas par un juge administratif. Ce qui implique notamment que l'internaute sanctionné doit avoir le droit de faire appel de sa condamnation.

Albanel désavouée

Christine Albanel, qui a d'abord envisagé de prendre l'UE de vitesse en faisant adopter la loi Hadopi en urgence, avait ensuite minimisé l'effet de l'amendement 138, affirmant que «ce texte se borne à rappeler un principe très général, qui n'ajoute rien au droit existant ». Visiblement, Nicolas Sarkozy ne partage pas son avis, puisqu'il a jugé utile de prendre la plume lui-même et d'en appeler à Jose Manuel Barroso.

Le rappel de ce dernier au principe de la démocratie européenne est un camouflet pour Paris, qui n'a désormais plus beaucoup de choix : Voter le paquet télécoms avec cet amendement ou opposer son véto à l'ensemble du texte et ce de manière très isolée. La seconde solution ne semblant pas réaliste, tout laisse donc à penser que Christine Albanel va devoir retravailler sa copie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 07 Oct 2008, 15:24

Je ne serai pas étonné que cela se passe finalement ainsi. Internet est le moyen idéal pour ficher tout le monde et la tentation est grande.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80827
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mar 07 Oct 2008, 16:59

En tout cas, visiblement, pour être condamné pour téléchargement en France, il faudra un juge et non une administration.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 08 Oct 2008, 02:37

bonjour,

pourquoi se faire de la bile pour cela ?
bien sûr qu'ils en savent déjà très long sur nous , et qu'ils vont pas s'arrêter là !
il est déja interdit de penser certaine chose au nom de la loi !
les parents n'ont rien a savoir quand leur fille de 1( ans se fait avorter par l'aide soignante de l'école ect ect donc quand on nous promet qu'ils feront pas ceci cela, a moins de croire au père Noel sinon , laisse moi rire un peu !

y a intérêt a savoir vivre Le Christ sinon ici cela tournera vite a la prison intérieur ! déja vous vous sentez privé parce que vous comprenez que votre espace virtuel va tomber sous domination.
y a intérêt a savoir s'en passer et vivre libre en Esprit de toute façon, ils le feront ce n'est pas les bonnes raisons qui manquent !

Vivons avec Celui que nous Prions ils sont pas prés de nous couper les Coms ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80827
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'Etat veut-il tuer Internet en France ?   Mer 08 Oct 2008, 07:17

Théodéric a écrit:
bonjour,

pourquoi se faire de la bile pour cela ?
bien sûr qu'ils en savent déjà très long sur nous , et qu'ils vont pas s'arrêter là !

C'est d'ailleurs pour cela que la disparition du fichier Edvige est un faux problème.

Il y a plus ee renseignement sur Facebook qu'il n'y en aurait eu dans Edvige

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
L'Etat veut-il tuer Internet en France ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est-il vrai que l'on veut nous tuer?
» y-t-il quelqu'un parmi vous qui interprete les reves?
» [Rêve] un Ours et un Tueur.
» QUI VEUT TUER QUELQU'UN :))
» tuer au nom de jesus ou de dieu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: