DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 SIDA, fléau de Dieu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: SIDA, fléau de Dieu ?   Sam 19 Mai 2007, 16:19

Alors dire que le message de Medjugorje lui paraît se réaliser parce que N. Sarkozy semble faire perdre à la France son identité nationale (pro-américanisme, yacht etc.) , c'est se tromper radicalement sur la portée de cette apparition (si elle est vraie)...

Vous avez certainement raison... mais c'est un équivalent à vos dires à propos du sida, qui serait la réponse à mai 68... Mai 68 est essentiellement français même s'il a débordé un peu. Le sida est né en Afrique et a atteint le monde...
On peut dire du mal (et des maladies) que ce sont des réponses au péché. Mais de là à voir un lien direct entre telle situation socio-politico-morale et telle épidémie, voire pandémie... c'est un peu scabreux comme théorie.
Je suis sûre que c'est dans la foi qu'il faut vivre les évènements, et ne pas aller chercher chez Marthe Robin ou à Medjugorge des réponses immédiates. Cela est pratiquement identique, dans la démarche, à aller consulter une voyante... C'est d'ailleurs "réduire" l'une et l'autre à des voyantes.
C'est ce que j'aime à Lourdes, il n'y a pas tout ce côté "merveilleux". La plupart des miracles ne se voient pas, et il y en a plein tous les jours. Pas des choses extravagantes, mais des quantités de rencontres, de gestes généreux, de sourires inespérés, de vraie charité quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Sam 19 Mai 2007, 16:32

Cère Cécile, pour éviter toute confusion, vous parlez à Arnaud, à moi (je ne pense pas, je n'ai jamais parlé d'un lien entre Sida et mai 68, il n'y a pas) ou à Jean-Yves ???
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Sam 19 Mai 2007, 16:50

Somebody a écrit:
Cère Cécile, pour éviter toute confusion, vous parlez à Arnaud, à moi (je ne pense pas, je n'ai jamais parlé d'un lien entre Sida et mai 68, il n'y a pas) ou à Jean-Yves ???

La phrase qui précède mon texte était tirée d'un texte d'Arnaud, mais je m'aperçois qu'il a déjà disparu...et c'était donc à lui que s'adressait cette réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Sam 19 Mai 2007, 17:15

Cécile a écrit:
Somebody a écrit:
Cère Cécile, pour éviter toute confusion, vous parlez à Arnaud, à moi (je ne pense pas, je n'ai jamais parlé d'un lien entre Sida et mai 68, il n'y a pas) ou à Jean-Yves ???

La phrase qui précède mon texte était tirée d'un texte d'Arnaud, mais je m'aperçois qu'il a déjà disparu...et c'était donc à lui que s'adressait cette réponse.

Bonjour Cécile,

Le post d'Arnaud auquel tu as répondu se trouve sur ce fil:

http://docteurangelique.forumactif.com/Discussions-diverses-philosophie-realiste-f2/Au-sujet-de-N-Sarkozy-p123971.htm#123971


Il n'a donc pas disparu...;)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 10:20

Cécile a écrit:
Alors dire que le message de Medjugorje lui paraît se réaliser parce que N. Sarkozy semble faire perdre à la France son identité nationale (pro-américanisme, yacht etc.) , c'est se tromper radicalement sur la portée de cette apparition (si elle est vraie)...

Vous avez certainement raison... mais c'est un équivalent à vos dires à propos du sida, qui serait la réponse à mai 68... Mai 68 est essentiellement français même s'il a débordé un peu. Le sida est né en Afrique et a atteint le monde...
On peut dire du mal (et des maladies) que ce sont des réponses au péché. Mais de là à voir un lien direct entre telle situation socio-politico-morale et telle épidémie, voire pandémie... c'est un peu scabreux comme théorie.
Je suis sûre que c'est dans la foi qu'il faut vivre les évènements, et ne pas aller chercher chez Marthe Robin ou à Medjugorge des réponses immédiates. Cela est pratiquement identique, dans la démarche, à aller consulter une voyante... C'est d'ailleurs "réduire" l'une et l'autre à des voyantes.
C'est ce que j'aime à Lourdes, il n'y a pas tout ce côté "merveilleux". La plupart des miracles ne se voient pas, et il y en a plein tous les jours. Pas des choses extravagantes, mais des quantités de rencontres, de gestes généreux, de sourires inespérés, de vraie charité quoi !


Chère Cécile,
La question de ce texte de l'Apocalypse et de son application au SIDA est une question théologique.

Citation :

Apocalypse 16, 8 Et le quatrième répandit sa coupe sur le soleil; alors, il lui fut donné de brûler les hommes par le feu,
Apocalypse 16, 9 et les hommes furent brûlés par une chaleur torride. Mais, loin de se repentir en rendant gloire à Dieu, ils blasphémèrent le nom du Dieu qui détenait en son pouvoir de tels fléaux.

Philosophiquement, on ne peut rien dire, si ce n'est constater que le monde "jouir sans entraves" est venu, de fait, briser ses excès sur la sournoise et silencieuse épidémie de SIDA.

Certes, la génération qui y fut confrontée à bien essayer de résister aux exigences de fidélité conjugale en faisant du SEUL PRESERVATIF, la prévention au SIDA.

Mais les gens ont fini par avoir du bon sens.

En théologie, on ne peut maquer de remarquer que ce monde semble être une efficace machine contre nos orgueils à tous.

Dieu et les lois de ce monde semblent se faire ennemis de notre installation confortable sur terre.

Et c'est valable dans nos vies individuelles comme le montre ce texte:

Citation :
Luc 12, 16 "Il y avait un homme riche dont les terres avaient beaucoup rapporté.
Luc 12, 17 Et il se demandait en lui-même: Que vais-je faire? Car je n'ai pas où recueillir ma récolte.
Luc 12, 18 Puis il se dit: Voici ce que je vais faire: j'abattrai mes greniers, j'en construirai de plus grands, j'y recueillerai tout mon blé et mes biens,
Luc 12, 19 et je dirai à mon âme: Mon âme, tu as quantité de biens en réserve pour de nombreuses années; repose-toi, mange, bois, fais la fête.
Luc 12, 20 Mais Dieu lui dit: Insensé, cette nuit même, on va te redemander ton âme. Et ce que tu as amassé, qui l'aura?
Luc 12, 21 Ainsi en est-il de celui qui thésaurise pour lui-même, au lieu de s'enrichir en vue de Dieu."

Et dans l'Histoire tout entière. L'exemple de la fin du communisme et de la paix mondiale enfin acquise n'a pas duré plus de 10 ans. Et s'est levé l'islamisme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 10:31

le SIDA n'est pas un fléau de Dieu, car il n'est mauvais que pour les hôtes au dépend de qui il vie et se développe, le virus du SIDA est un parasite comme le champignon qui vie au dépend de l'arbre, donc, si pour l'homme, le virus du SIDA est une malédiction, pour le virus du SIDA, l'homme est une bénédiction, peut-être sommes nous la réponse du dieu des virus à leurs prières ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 10:39

Laughing thumleft

Excellent !

Vous venez de créer la SPV (Société Protectrice des Virus).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 10:48

Le sida est une maladie gravissime et terrible. Le peuple Africain est le plus touché car leur situation misérable leur interdit de se soigner correctement. Point final!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 10:54

surtout que l'église leur interdit l'usage du préservatif
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 10:56

Toniov a écrit:
Le sida est une maladie gravissime et terrible. Le peuple Africain est le plus touché car leur situation misérable leur interdit de se soigner correctement. Point final!

Le SIDA n'est pas seul en cause:

On peut regarder de la même manière, dit l'apocalypse, la famine (matérielle et spirituelle), la maladie (matérielle et spirituelle), le silence de Dieu etc. (voir les sept sceaux).

Il faut bien comprendre que parler du SIDA ici ne veut pas dire : "Il y a eux (les luxurieux) et nous (qui sommes bien).

Jésus donne au contraire la manière de considérer ce qui nous frappe TOUS dans ce texte :

Citation :
Luc 13, 1 En ce même temps survinrent des gens qui lui rapportèrent ce qui était arrivé aux Galiléens, dont Pilate avait mêlé le sang à celui de leurs victimes.
Luc 13, 2 Prenant la parole, il leur dit: "Pensez-vous que, pour avoir subi pareil sort, ces Galiléens fussent de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens?
Luc 13, 3 Non, je vous le dis, mais si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous pareillement.
Luc 13, 4 Ou ces dix-huit personnes que la tour de Siloé a tuées dans sa chute, pensez-vous que leur dette fût plus grande que celle de tous les hommes qui habitent Jérusalem?
Luc 13, 5 Non, je vous le dis; mais si vous ne voulez pas vous repentir, vous périrez tous de même."

Donc cher Toniov, que je vais périr certainement d'ici 50 ans, je me mets aussi dans ce sujet consacré au cas particulier du SIDA.

J'espère que vous voyez mieux l'esprit de cette question... Embarassed

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 11:01

florence_yvonne a écrit:
surtout que l'église leur interdit l'usage du préservatif

Voici justement la réaction mensongère qu'eurent les "habitants de ce monde" que cite l'Apocalypse.

Voyant que les propos de l'Eglise sur la fidélité conjugale (et les directives pastorales des évêques qui rappelaient que l'infidélité étant un péché, on ne devait pas en ajouter un autre par le non-port du préservatif), ils caricaturèrent.

On se rappelle les huées contre l'Abbé Pierre lors de son intervention au Sidaction.

Donc la vérité en matière de SIDA et la position de l'Eglise est la suivante:

1° Un rappel doctrinal: Dieu veut la monogamie et la fidélité.
2° Un rappel pastoral: en cas d'infidélité ou de luxure, ne pas user du préservatif ajoute le péché mortel au péché mortel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 11:03

Le préservatif est la seule manière de se défendre. C'est vrai qu'il y a aussi l'abstinence...allez dire ça a un jeune la bas, entouré de belles femmes Africaines. Ce n'est pas réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 11:05

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:
surtout que l'église leur interdit l'usage du préservatif

Voici justement la réaction mensongère qu'eurent les "habitants de ce monde" que cite l'Apocalypse.

Voyant que les propos de l'Eglise sur la fidélité conjugale (et les directives pastorales des évêques qui rappelaient que l'infidélité étant un péché, on ne devait pas en ajouter un autre par le non-port du préservatif), ils caricaturèrent.

On se rappelle les huées contre l'Abbé Pierre lors de son intervention au Sidaction.

Donc la vérité en matière de SIDA et la position de l'Eglise est la suivante:

1° Un rappel doctrinal: Dieu veut la monogamie et la fidélité.
2° Un rappel pastoral: en cas d'infidélité ou de luxure, ne pas user du préservatif ajoute le péché mortel au péché mortel.

va parler de la fidélité conjugale aux célibataires
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 11:10

Toniov a écrit:
Le préservatif est la seule manière de se défendre. C'est vrai qu'il y a aussi l'abstinence...allez dire ça a un jeune la bas, entouré de belles femmes Africaines. Ce n'est pas réaliste.

Reconnaître qu'on est esclave de ses pulsions est déjà un acte d'humilité.

Mais s'en prendre à l'appel de Jésus à la fidélité et au contrôle de soi par amour ne résout rien.

On a le droit d'être de pauvres pécheurs. Ce qui est un signe d'orgueil, c'est de dire: "Je n'ai pas de péché." Alors arrive le fléau, sur nous tous d'ailleurs.
Citation :

1 Jean 1, 8 Si nous disons: "Nous n'avons pas de péché", nous nous abusons, la vérité n'est pas en nous.
1 Jean 1, 9 Si nous confessons nos péchés, lui, fidèle et juste, pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité.
1 Jean 1, 10 Si nous disons: "Nous n'avons pas péché", nous faisons de lui un menteur, et sa parole n'est pas en nous.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 11:19

Mais ce n'est pas du tout un discours que les Africains peuvent comprendre Arnaud. Pour eux ce n'est pas un péché. Et l'Afrique, c'est déja tout un monde. Reconnaitre cela, c'est aussi de l'humilité, non?
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 11:25

florence_yvonne a écrit:
le SIDA n'est pas un fléau de Dieu, car il n'est mauvais que pour les hôtes au dépend de qui il vie et se développe, le virus du SIDA est un parasite comme le champignon qui vie au dépend de l'arbre, donc, si pour l'homme, le virus du SIDA est une malédiction, pour le virus du SIDA, l'homme est une bénédiction, peut-être sommes nous la réponse du dieu des virus à leurs prières ? What a Face

Excellent Idea
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 12:23

florence_yvonne a écrit:
le SIDA n'est pas un fléau de Dieu, car il n'est mauvais que pour les hôtes au dépend de qui il vie et se développe, le virus du SIDA est un parasite comme le champignon qui vie au dépend de l'arbre, donc, si pour l'homme, le virus du SIDA est une malédiction, pour le virus du SIDA, l'homme est une bénédiction, peut-être sommes nous la réponse du dieu des virus à leurs prières ? What a Face

Moi je trouve que l'abréviation SIDA contient en elle-même le pourquoi de cette maladie : "c'est une maladie attrapée lorsqu'on prend le Sens Interdit De l'Amour". C'est à dire lorsqu'on fait l'Amour dans le mauvais sens ; quand on a une relaxion sexuelle contre nature. Il est évident que ceux qui ont attrapé le SIDA lors d'une transfusion sanguine, ne font pas l'amour en sens interdit ; eux subissent les dommages collatéraux. Lorsqu'une voiture prend une autoroute en sens interdit et qu'elle provoque un accident ; ceux qui se trouvent à proximité, sans avoir eux même pris l'autoroute dans le mauvais sens, sont atteint par cette faute grave de conduite, sans en être responsable.

Fraternelleme nt

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 14:53

Soyez Indulgent Devant l'Amour, cela fait aussi SIDA
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 15:16

petero a écrit:
florence_yvonne a écrit:
le SIDA n'est pas un fléau de Dieu, car il n'est mauvais que pour les hôtes au dépend de qui il vie et se développe, le virus du SIDA est un parasite comme le champignon qui vie au dépend de l'arbre, donc, si pour l'homme, le virus du SIDA est une malédiction, pour le virus du SIDA, l'homme est une bénédiction, peut-être sommes nous la réponse du dieu des virus à leurs prières ? What a Face

Moi je trouve que l'abréviation SIDA contient en elle-même le pourquoi de cette maladie : "c'est une maladie attrapée lorsqu'on prend le Sens Interdit De l'Amour". C'est à dire lorsqu'on fait l'Amour dans le mauvais sens ; quand on a une relaxion sexuelle contre nature. Il est évident que ceux qui ont attrapé le SIDA lors d'une transfusion sanguine, ne font pas l'amour en sens interdit ; eux subissent les dommages collatéraux. Lorsqu'une voiture prend une autoroute en sens interdit et qu'elle provoque un accident ; ceux qui se trouvent à proximité, sans avoir eux même pris l'autoroute dans le mauvais sens, sont atteint par cette faute grave de conduite, sans en être responsable.

Fraternelleme nt

Pierre

tu parles seulement des homosexuels,quand tu dis "contre nature".y a aussi des hétéros qui l'ont eu.
personnellement,je pense que le SIDA fait partie des nombreuses pestes dont l'humanité sera affligé.point barre.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 15:23

florence_yvonne a écrit:
Soyez Indulgent Devant l'Amour, cela fait aussi SIDA

Chère Florence-Yvonne,

Être indulgent, c'est "être enclin à comprendre et à pardonner les fautes d'autrui".

Être indulgent devant l'amour, c'est considérer l'amour comme une faute. Je n'ai jamais dit que faire l'amour était une faute ; comme prendre l'autoroute n'est pas interdit ; c'est le sens dans lequel on doit prendre l'autoroute qui est "réglementé" ; on ne prend pas l'autoroute n'importe comment, ou comme on veut ; on prend l'autoroute en respectant "certaines règles". On ne fait pas non plus l'amour n'importe comment, comme bon nous semble. La relation sexuelle obéit à des règles naturelles qui, si elles sont transgressées, nous conduisent à des catastrophe, comme à celle du Sida qui a entraîné la mort de millions de personnes.

Maintenant, ce n'est pas parce qu'on transgresse ces règles, que Dieu n'est pas "indulgent" avec ceux qui les transgressent. Mais là, le pardon de Dieu n'est pas lié au Sida, mais à toute faute que commet l'homme.

Cordialement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 15:26

fleurdoranger a écrit:
tu parles seulement des homosexuels,quand tu dis "contre nature".y a aussi des hétéros qui l'ont eu.

Je l'ai dit dans mon message, il y a des personnes et beaucoup d'enfant qui subissent les effets collatéraux de ceux qui font l'amour n'importe comment ; qui ont des rapports contre nature. Je suis désolé, mais les hétéro peuvent avoir des rapports contre nature ; notamment lorsqu'ils pratiquent la sodomie. L'infidélité est aussi une source de risque ; infidélité qui n'est pas pratiqué uniquement par les homosexuels ; comme "l'échangisme" ou comme "la sexualité à tout vent de certains jeunes hétéros".

Fraternellement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 15:36

florence_yvonne a écrit:
le SIDA n'est pas un fléau de Dieu, car il n'est mauvais que pour les hôtes au dépend de qui il vie et se développe, le virus du SIDA est un parasite comme le champignon qui vie au dépend de l'arbre, donc, si pour l'homme, le virus du SIDA est une malédiction, pour le virus du SIDA, l'homme est une bénédiction, peut-être sommes nous la réponse du dieu des virus à leurs prières ? What a Face

le SIDA n'est pas sorti de nulle part par la volonté de Dieu, son apparition fait partie des désordres écologiques du 20 ème siècle, ce virus était caché au fin fond des forêts africaines, les singes en étaient porteurs, la destruction des forêts, ainsi que des manipulations imprudentes sur des singes pour fabriquer des vaccins ont sorti ce virus de son "milieu" d'origines et il s'est répandu parmi une population non immunisée, la population humaine, on a vécu la même chose avec la grippe qui a décimé les amérindiens, on peut envisager qu'à long terme nos organismes s'immunisent, ce n'est pas la première fois que ça arrive!

ce n'est parce que ce virus se transmet sexuellement qui'l est une punition de notre comportement sexuel, que dire à ceuxq u'il ont été contaminés par transfusion alors? ou dans le cadre du mariage?
Revenir en haut Aller en bas
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 15:37

Je voulais juste dire que c'est une peste comme tant d'autres.

et il y a un saint pour lutter contre le sida,c'est Saint Michel des Saints.

*désolée,mais la sodomie n'est pas un argument,puisqu'un couple hétéro séronégatif,peut la pratiquer sans risque.

*je précise que je ne prend parti pour personne ni pour aucune pratique sexuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 20:05

Chers amis,

Je le redis: Affirmer que le SIDA est un fléau de Dieu pour le salut d'une génération, c'est affirmer la même chose du cancer, et de la mort en général.

Tous nous devons nous regarder comme des pécheurs absolument inconscients de la gravité de notre état.

En nous soumettant à certaines souffrances, tôt ou tard, Dieu purifie nos coeurs et, de l'autre côté, lorsque nous rencontrerons nos frères morts du SIDA, nous verrons que Dieu nous a éduqués et sauvés comme eux.

Donc, ne ressentez pas le titre de ce fil comme la stigmatisation d'une catégorie d'hommes.

Il parle, au plan théologique, de l'humanité en général.

Pour Jo:

Au plan scientifique:

Je crois davantage en l'apparition du SIDA par accident à partir du singe vert, consommé par les Africains, qu'en une théorie d'un ignoble complot d'hypothétiques scientifiques. drunken

Beaucoup de virus inconnus trainent dans la nature.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 20:16

florence_yvonne a écrit:
surtout que l'église leur interdit l'usage du préservatif

Mais non!!

Trouvez moi un texte ou il est dit explicitement que le préservatif est proscrit par l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 20:28

Florence-Yvonne a une bonne excuse de croire que l'Eglise interdit le préservatif : toutes les radios le rabâchent à chaque fois qu'il y a un débat sur ce sujet.

C'est même l'exemple type de la désinformation. Et tout ça, parce qu'il y a mieux que le préservatif, c'est la fidélité. Apparemment la fidélité est considérée comme obsolète... Beaucoup de gens aiment paraitre "libérés"; malheureusement pour eux, c'est l'inverse : ils sont esclaves de leurs désirs, donc pas maîtres d'eux-mêmes...

Mais je ne vois pas le rapport entre sida et homosexualité.

Que dire des maladies qui frappent les petits enfants...?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 21:35

Et à propos de la tuberculose, du cancer, de la peste et du choléra, est-ce que quelqu'un y voit des signes ?

Il y a les guerres, les catastrophes naturelles, celles causées par l'homme, innombrables...

C'est un peu facile de rejeter LA FAUTE sur une catégorie de personnes.

...Nous sommes tous pêcheurs. Et plus on avance dans la vie spirituelle, plus on a conscience du péché, et plus ce qui paraissait bénin devient très important, car ce sont des manques d'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 21:42

Cécile a écrit:
Et à propos de la tuberculose, du cancer, de la peste et du choléra, est-ce que quelqu'un y voit des signes ?

Il y a les guerres, les catastrophes naturelles, celles causées par l'homme, innombrables...

C'est un peu facile de rejeter LA FAUTE sur une catégorie de personnes.

...Nous sommes tous pêcheurs. Et plus on avance dans la vie spirituelle, plus on a conscience du péché, et plus ce qui paraissait bénin devient très important, car ce sont des manques d'amour...

C'est tout à fait ce qu'indique Jésus dans sa remarque sur la chute de la tour de Siloé.

Ceci dit, certaines catastrophes ont vraiment une cause individuelle.

Je pense par exemple, que l'homme Staline et sa paranoïa est responsable de quelques millions de mort.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 21:53

Je pense par exemple, que l'homme Staline et sa paranoïa est responsable de quelques millions de mort.

Bien sûr. Mais si personne ne l'avait suivi...qu'aurait-il pu faire ?

J'apprécie beaucoup la vertu d'obéissance. Bien comprise, c'est cette même vertu qui peut pousser à désobéir quand il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 21:57

Cécile a écrit:
Je pense par exemple, que l'homme Staline et sa paranoïa est responsable de quelques millions de mort.

Bien sûr. Mais si personne ne l'avait suivi...qu'aurait-il pu faire ?

J'apprécie beaucoup la vertu d'obéissance. Bien comprise, c'est cette même vertu qui peut pousser à désobéir quand il le faut.

Rien à redire, chère Cécile. Ce que vous dites est vrai.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Dim 20 Mai 2007, 22:03

Le pape déclare « inacceptables » la violence et la présentation vulgaire de la sexualité dans les médias
Journée mondiale des Communications sociales


Citation :
ROME, Dimanche 20 mai 2007 (ZENIT.org) – « Les programmes qui inculquent la violence et les comportements anti-sociaux ou rendent vulgaire la sexualité humaine, sont inacceptables, d’autant plus s’ils sont proposés à des mineurs » a déclaré Benoît XVI.

A l’occasion de la 41ème Journée mondiale des Communications sociales, célébrée ce dimanche, le pape a consacré une partie importante de sa traditionnelle méditation avant la prière du Regina Caeli au défi présenté par les médias aujourd’hui, surtout en ce qui concerne les enfants.

Le thème de cette Journée était en effet : « Les enfants et les moyens de communication : un défi pour l’éducation » (cf. Message du pape, www.vatican.va).

« Les défis éducatifs du monde actuel sont souvent liés à l’influence des mass media qui font concurrence à l’école, à l’Eglise et même à la famille », a-t-il expliqué.

« Dans ce contexte, une formation appropriée à l’utilisation correcte des médias est essentielle : les parents, les enseignants et la communauté ecclésiale sont appelés à collaborer pour enseigner aux enfants et aux jeunes à être sélectifs et à développer un comportement critique, en cultivant le goût pour ce qui est esthétiquement et moralement valable », a-t-il poursuivi.

Le pape a ajouté que les médias ont eux aussi une contribution à apporter. Ils doivent promouvoir « la dignité de la personne humaine, le mariage et la famille, les conquêtes et les objectifs de la civilisation ».

« Les programmes qui inculquent la violence et les comportements anti-sociaux ou rendent vulgaire la sexualité humaine, sont inacceptables, d’autant plus s’ils sont proposés à des mineurs », a déclaré le pape, suscitant les applaudissements des dizaines de milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre pour la prière du Regina Caeli.

Benoît XVI a conclu en lançant un appel aux « responsables de l’industrie des médias » et aux « agents de la communication sociale afin qu’ils sauvegardent le bien commun, respectent la vérité et protègent la dignité de la personne et de la famille ».

La Journée mondiale des Communications sociales est la seule célébration mondiale instituée par le Concile Vatican II sur une recommandation des évêques du monde. Dans la plupart des pays du monde, elle est célébrée le dimanche qui précède la Pentecôte.

« Pour donner plus d'efficacité à l'apostolat multiforme de l'Eglise dans le secteur des moyens de communication sociale, on organisera chaque année dans les diocèses, au jugement des évêques, une journée pendant laquelle les fidèles seront instruits de leurs devoirs en ce domaine et invités à prier pour cette cause et à verser leur obole. Ces dons seront scrupuleusement employés à soutenir et à développer les oeuvres suscitées par l'Eglise, en ayant en vue les besoins de la catholicité tout entière », précise le décret conciliaire Inter mirifica sur les moyens de communication sociale (n. 18).
ZF07052002

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 12:03

Et la scarlatine, c'est la punition de quel péché ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 15:51

lagaillette a écrit:
Et la scarlatine, c'est la punition de quel péché ?

Tous les fléaux ont un but (au plan théologique) : nous empêcher de nous installer sur terre en nous insécurisant et en nous donnant (selon le Deutéronome) un esprit inquiet, des yeux baissés, un coeur modeste.

Et lorsque tout ce qui est matériel aura été vaincu, il restera les fléaux spirituels (péchés, mais aussi incompréhensibles angoisses).

Parmi les fléaux matériels (misère, maladie, guerre, etc.), un seul est invincible: la nécessité de mourir un jour.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 17:10

Ce n'est pas vraiment un fléau de mourir, puisque ce doit être notre naissance au Ciel (si tout va bien !)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 17:23

Cécile a écrit:
Ce n'est pas vraiment un fléau de mourir, puisque ce doit être notre naissance au Ciel (si tout va bien !)

Certes (pour nous).

L'Apocalypse l'appel fléau mais le texte s'adresse uniquement
Citation :
"aux habitants de cette terre".
L'expression signifie "ceux qui n'attendent pas le Ciel".

Citation :
Apocalypse 6, 8 Et voici qu'apparut à mes yeux un cheval verdâtre; celui qui le montait, on le nomme: la Mort; et l'Hadès le suivait. Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour exterminer par l'épée, par la faim, par la peste, et par les fauves de la terre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 20:47

Cécile a écrit:
Ce n'est pas vraiment un fléau de mourir, puisque ce doit être notre naissance au Ciel (si tout va bien !)

En effet. La maladie, la mort, c'est la loi de la nature, qui fait que les vivants se transmettent la vie de génération à génération ; ce qui est de l'amour, au fond. Et quand on a "fait sa vie", on a droit au repos éternel.

Et aussi, cette loi de la nature fait que les vivants sont en compétition les uns contre les autres; par exemple, les humains et les microbes et virus de toutes sortes.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 21:04

Cher Lagaillette, Nous sommes en théologie et non en écologie où le Cancer, le Sida aussi sont naturels et même tout à fait biologiques.

En théologie, l'homme comme individu a une aspiration naturelle à ne pas mourir.

C'est pourquoi la mort est pour lui un fléau qui le met dans un état d'angoisse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 21:27

Que pensez-vous de ces propos de Pascal ?

Citation :
Il est sans doute que Sénèque et Socrate n'ont rien de persuasif en cette occasion. Ils ont été sous l'erreur qui a aveuglé tous les hommes dans le premier : ils ont tous pris la mort comme naturelle à l'homme ; et tous les discours qu'ils ont fondés sur ce faux principe sont si futiles qu'ils ne servent qu'à montrer par leur inutilité combien l'homme en général est faible, puisque les hautes productions des plus grands d'entre les hommes sont si basses et si puériles.

Et il poursuit :

Citation :
Nous avons cet admirable avantage de connaître que véritablement et effectivement la mort est une peine du péché, imposée à l'homme pour expier son crime, nécessaire à l'homme pour le purger du péché ; que c'est la seule qui peut délivre l'âme de la concupiscence des membres, sans laquelle les saints ne vivent point en ce monde.

Et encore:

Citation :
L'horreur de la mort était naturelle à Adam innocent, parce que sa vie étant très agréable à Dieu, elle devait être agréable à l'homme ; et la mort était horrible, lorsqu'elle finissait une vie conforme à la volonté de Dieu. Depuis, l'homme ayant péché, sa vie est devenue corrompue, son corps et son âme ennemis l'un de l'autre, et tous deux de Dieu.
Cet horrible changement ayant infecté une si sainte vie, l'amour de la vie est néanmoins demeuré ; et l'horreur de la mort étant restée pareille, ce qui était juste en Adam est devenu injuste et criminel en nous.
Voilà l'origine de l'horreur de la mort, et la cause de sa défectuosité.

Et pour finir :

Citation :
Il était juste de la haïr quand elle séparait une âme sainte d'un corps saint : mais il est juste de l'aimer, quand elle sépare une âme sainte d'un corps impur. Il était juste de la fuir, quand elle rompait la paix entre l'âme et le corps ; mais non pas quand elle en calme la dissension irréconciliable. Enfin quand elle affligeait un corps innocent, quand elle ôtait au corps la liberté d'honorer Dieu, quand elle séparait de l'âme un corps soumis et coopérateur à ses volontés, quand elle finissait tous les biens dont l'homme est capable, il était juste de l'abhorrer ; mais quand elle finit une vie impure, quand elle ôte au corps la liberté de pécher, quand elle délivre l'âme d'un rebelle très puissant et contredisant tous les motifs de son salut, il est très injuste d'en conserver les mêmes sentiments.

Ne quittons donc pas cet amour que la nature nous a donné pour la vie, puisque nous l'avons reçu de dieu ; mais que ce soit pour la même vie pour laquelle Dieu nous l'a donné, et non pas pour un objet contraire.


Dernière édition par le Mar 22 Mai 2007, 08:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 21:59

Chere Krystyna,

Excellent. Merci pour le soutien de ces grands textes.

Il est vrai que, à notre époque, où le rôle de la croix est rejeté, le sujet de ce tte discussion est exceptionnel. D'habitude, il suscite des réaction d'opposition violente: "Comment dieu pourrait-il être, même pour nous sauver, l'auteur de tous ces fléaux ?"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Lun 21 Mai 2007, 23:44

Peu importe que l'on meure du sida, du cancer, de la tuberculose ou d'une grippe compliquée... il nous faut mourir à ce monde, au monde...

Mourir à ce monde n'est pas vraiment mourir... même si, en temps que faibles humains, on n'y comprend rien... parce que LA VIE, on ne la connait pas encore, on a une petite idée, une toute petite idée. Et les plus modestes sont encore (trop) bouffis d'orgueil...des humains quoi...nous ne sommes que de pauvres créatures...

Notre richesse ? l'Amour de Dieu ! Il nous aime ! Et ça, ce n'est pas si facile à accepter, "intégrer"...
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 12:20

Code:
Peu importe que l'on meure du sida, du cancer, de la tuberculose ou d'une grippe compliquée... il nous faut mourir à ce monde, au monde...

Mourir à ce monde n'est pas vraiment mourir... même si, en temps que faibles humains, on n'y comprend rien... parce que LA VIE, on ne la connait pas encore, on a une petite idée, une toute petite idée. Et les plus modestes sont encore (trop) bouffis d'orgueil...des humains quoi...nous ne sommes que de pauvres créatures...



Notre richesse ? l'Amour de Dieu ! Il nous aime ! Et ça, ce n'est pas si facile à accepter, "intégrer"...

Pourquoi dis-tu ça, Cécile ? C’est si difficile que ça d’accepter et « d’intégrer » le sens de l’amour ?

Arnaud nous rappelle que

Code:
Nous sommes en théologie et non en écologie

C’est vrai que je suis fort nul en théologie ; quand j’ai « fait les jésuites » je n’ai pas été jusque là.

Il ajoute que

Code:
En théologie, l'homme comme individu a une aspiration naturelle à ne pas mourir.

Remarquons que les animaux ont aussi une aspiration naturelle à ne pas mourir ; le jour où j’ai du achever notre petit chien qui n’en n’avait plus pour longtemps et qu’on voulait éviter de laisser souffrir plus longtemps, il m’a regardé d’une façon qui en disait long.
Je sais bien, ce n’est pas de la théologie.

Et c’est vrai que ce n’est pas de la théologie non plus quand je trouve que la loi de la vie, qui consiste dans le fait qu’une génération passe le flambeau de la vie à la suivante, je trouve que c’est une loi d’amour :
« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie à ceux qu’on aime » (Jean 15 :13)
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 12:51

Je ne sais pas ce qui m'a pris d'écrire ça... Je ne le renie pas, mais habituellement, je ne "m'étale" pas ainsi ... J'ai toujours du mal à comprendre qu'on puisse m'aimer. Je me dis que c'est parce qu'on ne me connaît pas vraiment... et que, dès que je serai "démasquée", ça changera.

Mais Dieu me connaît...mieux que moi-même. Alors je me dis qu'Il n'est vraiment pas difficile... Je suis obligée de faire, et refaire, un cheminement "raisonnable". J'ai rencontré des détenus qui ont fait des choses plutôt moches, et j'arrive à les considérer indépendamment de leurs actes. Alors, si je peux faire ça, combien Dieu peut-Il le faire infiniment plus, et toujours, et toujours... Je dois dire que j'envie un peu les gens satisfaits d'eux-mêmes, cela doit être reposant !
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 13:17

vous imaginez la surpopulation, si les hommes ne mouraient plus, allons, soyez raisonnable, faites place aux jeunes.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 13:51

Cécile a écrit:
Je ne sais pas ce qui m'a pris d'écrire ça... Je ne le renie pas, mais habituellement, je ne "m'étale" pas ainsi ... J'ai toujours du mal à comprendre qu'on puisse m'aimer. Je me dis que c'est parce qu'on ne me connaît pas vraiment... et que, dès que je serai "démasquée", ça changera.

Mais Dieu me connaît...mieux que moi-même. Alors je me dis qu'Il n'est vraiment pas difficile... Je suis obligée de faire, et refaire, un cheminement "raisonnable". J'ai rencontré des détenus qui ont fait des choses plutôt moches, et j'arrive à les considérer indépendamment de leurs actes. Alors, si je peux faire ça, combien Dieu peut-Il le faire infiniment plus, et toujours, et toujours... Je dois dire que j'envie un peu les gens satisfaits d'eux-mêmes, cela doit être reposant !

Shocked

C'est ça, l'effet Lourdes ? Loin du regard de Dieu, nous ne valons rien, par nous-mêmes nous ne valons rien, mais Dieu nous donne toute notre valeur. Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 14:00

Tu as certainement raison... Mais tout ça est très ancré...

Rassures-toi, je rapporte de Lourdes au moins 2 choses très positives !
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 14:13

Cécile a écrit:
, je rapporte de Lourdes au moins 2 choses très positives !

Peux-tu nous dire ces deux choses, Cécile, si ce n'est pas indiscret ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 14:33

le SIDA, le virus Ebola, le cancer, le paludisme, la rage, la syphilis, le tétanos, la légionellose, les fièvres hémorragiques, l'hépatite C, le choléra, la peste, la lèpre, le botulisme, la dengue, la poliomyélite, la variole, le typhus, le paludisme, la tuberculose, la diphtérie, l'herpès, les condylomes, les chlamydioses, la gonorrhée, le Chikungunya, l'alzheimer, il doit se régaler à répandre les fléaux votre Dieu, et après vous direz qu'il n'a créé que du bien et du bon What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 15:46

Peux-tu nous dire ces deux choses, Cécile, si ce n'est pas indiscret ?

Je crains que ce soit difficilement "racontable", et pas forcément intéressant pour les autres...
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 16:29

florence_yvonne a écrit:
le SIDA, le virus Ebola, le cancer, le paludisme, la rage, la syphilis, le tétanos, la légionellose, les fièvres hémorragiques, l'hépatite C, le choléra, la peste, la lèpre, le botulisme, la dengue, la poliomyélite, la variole, le typhus, le paludisme, la tuberculose, la diphtérie, l'herpès, les condylomes, les chlamydioses, la gonorrhée, le Chikungunya, l'alzheimer, il doit se régaler à répandre les fléaux votre Dieu, et après vous direz qu'il n'a créé que du bien et du bon What a Face

A qui, au juste, t'adresses-tu, Florence, quand tu dis "votre dieu" ?

Dieu ou la nature, les êtres vivants sont en compétition pour la survie chacun de son espèce : humains et microbes ou virus. Alors, qu'est-ce qu'on a à y redire ? C'est la loi de la vie, de la vie et de la mort, la loi de la nature. Et comment on se situe par rapport à cette loi de la nature ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SIDA, fléau de Dieu ?   Mar 22 Mai 2007, 16:47

florence_yvonne a écrit:
vous imaginez la surpopulation, si les hommes ne mouraient plus, allons, soyez raisonnable, faites place aux jeunes.

Attention: en théologie, les gens n'auraient pas du quitter ce monde par la mort mais par l'assomption (comme Marie le 15 août).



Citation :
Remarquons que les animaux ont aussi une aspiration naturelle à ne pas mourir ; le jour où j’ai du achever notre petit chien qui n’en n’avait plus pour longtemps et qu’on voulait éviter de laisser souffrir plus longtemps, il m’a regardé d’une façon qui en disait long.
Je sais bien, ce n’est pas de la théologie.

C'est vrai. Heureusement, ils n'ont peur de la mort que lorsqu'elle est là.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
SIDA, fléau de Dieu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le sida : Fléau de Dieu ?
» Les kayapos, gardiens de la Forêt
» Eglise et Sida
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: