DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La méthode globale (apprentissage de la lecture)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Ven 18 Mai 2007, 13:59

Citation :
C'est dans l'action, à l'épreuve du pouvoir, qu'il s'est montré mouuuu.

Pas spécialement , il faudrait revenir en détail sur la période .
Bayou est diplomate ...il n a pas été inefficace .
Allègre qui lui ne l’était pas du tout n’est parvenu à rien sauf à se faire éjecter par son propre camp .

Dés son arrivée au ministère de l’Éducation nationale, François Bayrou a un projet qu’il veut faire aboutir en urgence : réviser la loi Falloux.(ce qui devrait vous avoir réjouis ) . Bayrou voulait permettre aux collectivités territoriales de subventionner les établissements privés au delà du seuil des 10 % prévu par la loi Falloux.
Ce n’était pas une mauvaise initiative , la réaction fut violente , extrêmement déterminée .
Vous auriez fait mieux ?.


je cite """""""""" En quatre ans, tous les programmes de l’école primaire et du collège, ont été réécrits,
simplifiés, recentrés sur l’essentiel.
A l’école primaire comme au collège, les nouveaux programmes ont insisté sur
l’apprentissage et la maîtrise de la langue française. Ces programmes ont fixé le niveau devant
être atteint par chaque élève à la sortie de l’école primaire et du collège. Par exemple, à
l’école primaire : lecture silencieuse de dix pages sans fatigue, lecture orale aisée,
connaissance des nombres et des opérations, pratique du calcul mental, etc. Pour la première
fois l’école maternelle a eu son propre programme, avec des objectifs précis et des apprentissages
structurés.

Au collège, les programmes entrés en vigueur à partir de 1996 ont été caractérisés par une
meilleure cohérence à l’intérieur de chaque discipline mais aussi entre des disciplines
complémentaires telles que le français et l’histoire. Ces correspondances entre disciplines ont
été clairement indiquées.

De même, tous les programmes des classes préparatoires scientifiques et économiques ont été
repensés et réécrits. """""""""""""""""""

Et puis bref ….si ça vous intéresse vraiment .

http://66.102.9.104/search?q=cache:gCKOmXhRpYoJ:www.bayrou.fr/evenements/download/

4ansBayrouEN.pdf+bayrou+ministre+de+l%27education&hl=fr&ct=clnk&cd=5&gl=fr&lr=lang_fr&client=firefox-a
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Ven 18 Mai 2007, 17:17

Citation :
En quatre ans, tous les programmes de l’école primaire et du collège, ont été réécrits, simplifiés, recentrés sur l’essentiel.

Cher Polaire,

Pas du tout crédible: Ca, ils le font tous. Chaque ministre réécrit les programmes. C'est d'ailleurs la plaie de l'école française.

Mais les vraies réformes réalistes, adaptées à l'efficacité, et à la psychologie de l'enfant comme l'interdiction de la méthode globale, on les doit à de Robien.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 00:02

Citation :
l'interdiction de la méthode globale,
cette méthode n'a jamais été utilisé .C'est un mythe .

Aucun ministre n’a réécrit les programmes. Bayrou comme les suivants ont simplifié des programmes et souvent a juste titre .Les programmes pléthoriques étaient hérités d’une époque qui visait plus à sélectionner les meilleurs qu ‘à instruire le plus grand nombre . Ces programmes étaient donc exigeants et qui trop embrasse mal étreint .

Dans la pratique avec des programmes allégés les enseignants ont moins de pression, ils se concentrent sur l’essentiel .

.On prétend que l’effet est néfastes pour les meilleurs , c’est faux il n y a qu à corriger le brevet des collèges pour s’en apercevoir.
Les meilleurs nous font des copies de meilleurs et d’aussi bonnes qu’il y a 40 ans . Les meilleurs ont tout pour eux : l ‘esprit agile , une bonne mémoire et ils se fatiguent moins , en conséquence ils se tirent de tous les systèmes ..
Bon j’arrête c’est la bouteille à l’encre ..

Cela dit les indications formulées par de Robien n’ont pas été contestées par les enseignants de gauche . En revanche j’apprend aujourd’hui que Sarkozy se prononce contre l’ apprentissage à 14 ans alors que la majorité des enseignants sont pour . ...?.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 06:40

polaire a écrit:
Citation :
l'interdiction de la méthode globale,
cette méthode n'a jamais été utilisé .C'est un mythe .

Elle est certes mélangé (méthode semi-globale). Et pourtant elle crée des milliers de faux dyslexiques. Les instits ont reçu l'ordre de reprendre la méthode syllabique.


Citation :

Cela dit les indications formulées par de Robien n’ont pas été contestées par les enseignants de gauche . En revanche j’apprends aujourd’hui que Sarkozy se prononce contre l’ apprentissage à 14 ans alors que la majorité des enseignants sont pour . ...?.
[/quote]

Personnellement, je suis contre l'interdiction de l'apprentissage à 14 ans. Même si cela doit permettre à 10 jeunes par ans, allergiques aux bancs de l'école, de s'en sortir.

Qu'elles sont vos sources. ? Les syndicats de gauche sont pour l'école obligatoire jusqu'à 16 ans, et la grande majorité des enseignants de terrain sont effectivement contre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 09:38

Citation :
Personnellement, je suis contre l'interdiction de l'apprentissage à 14 ans. Même si cela doit permettre à 10 jeunes par ans, allergiques aux bancs de l'école, de s'en sortir.


vous êtes pour ou contre quoi ?

mes sources , c'est ma femme ,hier
il me semble mais je m’avance peu être que l’ensemble des enseignants est favorable à l’apprentissage ( les syndicats vous savez il n’en reste pas grand chose )


Citation :
Elle est certes mélangé (méthode semi-globale).


elle l'a toujours été et elle le restera , parce que le semi-global c'est le plus raisonnable .( au vu de l'orthographe française )
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 09:52

polaire a écrit:


mes sources , c'est ma femme ,hier
il me semble mais je m’avance peu être que l’ensemble des enseignants est favorable à l’apprentissage ( les syndicats vous savez il n’en reste pas grand chose )

Oui c'est vrai: mes deux négations compliquent: donc je suis POUR la possibilité qu'un jeune entre en apprentissage à 14 ans.

Je suis même pour, exceptionnellement, à 12 ans. Cela ne concernera peut-être qu'un ou deux par ans. Mais l'interdit me scandalise si ce jeune se détruit dans son désintérêt total de l'école.

Ma femme applique une méthode syllabique pure à nos enfants. Résultat: en trois mois une lecture de tous les textes. En 2 ans, une bonne compréhension.

Pourtant, dans leur école, ils ont cette horrible boite à mots qui doivent visualiser. spiderman

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 11:27

cherArnaud

Citation :
Ma femme applique une méthode syllabique pure à nos enfants. Résultat: en trois mois une lecture de tous les textes. En 2 ans, une bonne compréhension.
D ‘accord pour le syllabique, c’est de bon sens .

Pur absolument pur ?
Pas vraiment , bien des mots très usuels peuvent être mémorisés avant d' avoir vu leur lecture syllabique .L’orthographe française est compliquée (irrégulière ).
( les mots :est, dans , et , mais , par exemple permettent d’emblée de construire des phrases . )

J' ai une expérience professionnelle de l’apprentissage de la lecture et j’ai appris à lire à deux de mes enfants .Mon frère a fait toute sa carrière encoure préparatoire et nous parlons assez souvent du sujet .
Je connais les écritures sino japonaise ( et d’autres) , ce fut une de mes passions .Je peux comparer les systèmes d’ écriture .

Vous avez raison sur le syllabique et ceux qui abusent de la mémorisation visuelle de trop de mots on tort .Ce n’est pas l 'esprit du système d écriture occidental .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 11:38

Citation :
Pas vraiment , bien des mots très usuels peuvent être mémorisés avant d' avoir vu leur lecture syllabique .L’orthographe française est compliquée (irrégulière ).
( les mots :est, dans , et , mais , par exemple permettent d’emblée de construire des phrases . )

La lecture globale des mots, naturelle à l'adulte, vient naturellement EN LISANT.

L'erreur des pédagogues a été de mettre la charrue avant les boeufs.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 14:35

Citation :
La lecture globale des mots, naturelle à l'adulte, vient naturellement EN LISANT.

cher Arnaud

Vous n’êtes pas très logique ( ici )

Si je ne sais pas lire je ne peux pas lire .Et les enfants ne peuvent pas lire ce qu’ on ne leur a pas déjà lu .Je parle des mots orthographiés irrégulièrement , pour les autres mots ils appliquent le phonétisme normal .( l’espagnol et l’ italien ne posent pas ces problèmes )

L’orthographe française est très irrégulière .
Comment un enfant peut-ils lire le mot êtes à partir du syllabisme .

En fait les jeunes qui écrivent de manière syllabique souffre de ne pas avoir appris l’ écriture des mots à orthographe irrégulière .
Il est nécessaire de coupler les méthodes . Voilà pourquoi on parle de semi globale .
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 16:44

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Pas vraiment , bien des mots très usuels peuvent être mémorisés avant d' avoir vu leur lecture syllabique .L’orthographe française est compliquée (irrégulière ).
( les mots :est, dans , et , mais , par exemple permettent d’emblée de construire des phrases . )

La lecture globale des mots, naturelle à l'adulte, vient naturellement EN LISANT.

L'erreur des pédagogues a été de mettre la charrue avant les boeufs.

Les méthodes doivent être adaptées aux langues : suivant que la langue est plus ou moins phonétique, une méthode syllabique ou globale sera plus ou moins adaptée. A titre de comparaison, le français compte 190 graphèmes (façons d'écrire chaque phonème), l'anglais plus de 1100 (l'italien et l'espagnol autour de 40). Pas question d'utiliser une méthode syllabique pour l'anglais parce qu'il n'existe pas vraiment de règles (confer Wells, Chomsky), et qu'il faut apprendre chaque mot à part ! Conséquence : les petits anglais sont les plus lents à apprendre à lire et la méthode n'y est pour rien...remarque, dans les pays où on écrit comme on prononce, le problème ne se pose même pas. Smile

Wàng

Citation :
LINGUISTIQUE. La majorité des petits Européens apprend à lire des mots
simples en un an. Les Britanniques mettent deux à trois ans pour arriver au même résultat. La langue mondiale serait-elle particulièrement mal choisie?

Au test de lecture, l'anglais remporte la palme de la langue la plus difficile.

Les linguistes n'aiment pas parler de langues «faciles» ou «difficiles»: ils craignent les hiérarchisations. Pourtant, tout n'est pas relatif en matière d'idiomes. Et l'anglais est au centre d'un paradoxe: le cliché de «langue facile» lui colle à la peau. Or, dans le domaine de l'apprentissage de la lecture en tout cas, cette réputation est franchement à côté de la plaque.
Un professeur en psychologie cognitive, Philip Seymour de l'Université de Dundee en Ecosse, vient d'en apporter la preuve dans la plus vaste étude comparative menée jusqu'ici. Il a observé, dans 15 pays, des écoliers faisant leurs premiers pas en lecture. La plupart d'entre eux arrivent au bout d'un an à déchiffrer des mots simples. Les écoliers anglophones, eux, mettent deux à trois ans pour parvenir aux mêmes performances. Et la précocité de l'enseignement en Grande-Bretagne (5 ans) n'y est probablement pour rien, note Philip Seymour: les enfants Danois, qui abordent l'écrit à 7 ans, sont aussi dans le peloton de queue.. Avec eux, on trouve les Portugais et les Français. Mais le record de lenteur revient bel et bien aux anglophones.
Pourquoi? C'est la nature même de l'anglais qui est en cause, pense Philip Seymour. Depuis quelques années, dans le cadre du même programme de recherche européen qui a permis l'étude écossaise, les linguistes ont identifié deux caractéristiques qui rendent les langues plus ou moins accessibles. La structure syllabique d'abord. Elle peut être toute simple, comme dans la syllabe ouverte de type «ba» familière aux langues romanes et aux bébés. Ou nettement plus complexe, comme dans la syllabe fermée aux deux bouts par un groupe de consonnes («sprint»). Seconde caractéristique: la simplicité ou l'«opacité» («depth») de l'orthographe. Les systèmes les plus simples offrent une correspondance constante et prévisible entre un son et une représentation graphique. Dans les systèmes «opaques», cette correspondance est changeante et imprévisible. Or, de toutes les langues européennes, l'anglais est le champion des syllabes complexes et de l'orthographe opaque.
Au hit-parade de la difficulté, les autres langues germaniques sont d'ailleurs aussi bien classées, tandis que les langues romanes se placent plutôt du côté de la simplicité. Mais la palme de la transparence revient au finnois, langue hors famille indo-européenne.
Comme quoi, il ne faut pas confondre exotisme et complication.
Si l'anglais est particulièrement difficile d'accès pour les natifs, ne l'est-il pas aussi pour les autres? Philip Seymour n'entre pas en matière: ce n'était pas l'objet de son étude, dit-il. Un de ses confrères, le linguiste Mark Pagel de l'Université de Reading, n'hésite pas, quant à lui, à relever, dans le magazine New scientist de cette semaine, l'«ironie» qu'il y a à constater que «la lingua franca internationale est aussi la langue la plus difficile à apprendre». Et il
rappelle que l'anglais ne s'est pas imposé grâce à une supposée «supériorité naturelle», mais par «accident historique». Selon le mot d'un autre linguiste, David Crystal *, la langue de la révolution industrielle s'est trouvée à plusieurs reprises «à la bonne place au bon moment».
Si donc le hasard a voulu que l'anglais devienne la langue globale, ce hasard aurait-il particulièrement mal fait les choses? La question se pose dans un tout autre domaine que l'éducation, celui de la sécurité aérienne: on estime que 11% des accidents d'avion sont dus à une mauvaise communication linguistique. ** Les mêmes problèmes se produiraient avec n'importe quelle autre langue internationale, note David Crystal. Pas du tout, réplique Kent Jones, un ingénieur civil à la retraite habitant Chicago, et qui a fait de la «dangerosité» de l'anglais son cheval de bataille. Peu de langues comportent autant d'ambiguïtés, argue-t-il. Il est vrai que, pour des millions d'anglophones de fortune, une prononciation acceptable relève du rêve inaccessible. A propos, maîtrisez-vous les nuances entre «bate», «bet», «bit» et «beat»?
Les spécialistes sont en tout cas d'accord sur un point: l'anglais est une «fausse langue facile» qui trompe son monde grâce à une grammaire avenante. Le plus amusant est encore de constater que certains continuent de célébrer cette prétendue simplicité dans un jargon incompréhensible qu'ils croient être de l'anglais.

* English as a global language, Cambridge University Press, 1997
** Fatal words: Communication clashes and Aircraft crashes de Steven
Cushing, University of Chicago Press, 1994.


Anna Lietti (LE TEMPS) - 14/09/2004 19:07:19
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 17:58

à 5 ans, j'apprenais à lire avec la méthode Méthode Boscher (Méthode Boscher ou la Journée des Tout Petits) à 6 ans, je lisais courament

cliquez ici

http://www.ac-creteil.fr/ID/93/stains/metlect.htm#7
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 18:55

Oui, c'est aussi la méthode utilisée par mon épouse. Il s'en vent des centaines de milliers par an, tant elle est efficace.

Les parents contournent ainsi efficacement l'éducation nationale. :help:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 19:52

Citation :
Les parents contournent ainsi efficacement l'éducation nationale.

:colere:
eh oh ça va 5 minutes
Les cours préparatoire apprennent à lire aux enfants de France
Après ça va peut être moins bien mais ce n est pas au niveau du CP que c'est grave .

Et je dirais que ce n’est pas au niveau de l’ école que c'est grave
nous on y rame comme des bœufs, un peu comme des hollandais à la fin du réchauffement de la planète

polaire
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 20:07

>>>> 15 % d'enfants qui ne lisent pas en 6°.

>>>> Une artificielle épidémie de dyslexie, guérie par les logopèdes dans 90% des cas par... la méthode Blocher...

Tout est dit.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Sam 19 Mai 2007, 22:56

Arnaud Dumouch a écrit:
>>>> 15 % d'enfants qui ne lisent pas en 6°.

>>>> Une artificielle épidémie de dyslexie, guérie par les logopèdes dans 90% des cas par... la méthode Blocher...

Tout est dit.

La dyslexie a été découverte aux Etats-Unis. Elle touche deux fois plus d'étasuniens que d'italiens. Smile Je préfère mettre en garde sur la diabolisation des méthodes (pareil quand on dit que si les français apprennent mal les langues, c'est bien sûr à cause de la méthode) : les langues ont aussi des caractéristiques intrinsèques qui prédisposent à la dyslexie. Smile

Quand aux 15% d'enfants qui ne lisent pas en 6ème, il faut savoir qu'on a supprimé près de 800 heures de français depuis 1968 en primaire (entre autres pour une pitoyale initiation auX langueS étrangèreS). Et les petits anglais sont 30% à ne pas correctement lire en 6ème ! Vive le réalisme... pale

Citation :
Un article publié le 16 mars par la revue "Science" a soulevé des interrogations sur la dyslexie, un mot qui ne figurait pas dans l’édition de 1948 du "Larousse universel", alors qu’apparaissait "dyslalie" (difficulté à parler). Des recherches sur les difficultés relatives à la lecture, à la reproduction et à la reconnaissance du langage écrit ont en effet montré que ce trouble est deux fois plus répandu aux États-Unis qu’en Italie. En France, la dyslexie touche de 8 à 10% des écoliers normalement intelligents (et même temporairement de 10 à 20%), parmi lesquels deux fois plus de garçons que de filles.

Citation :
«Un autre facteur pris en compte est la langue», explique Franck Ramus. De la Chine à l'Amérique en passant par l'Inde, on retrouve à peu près les mêmes prédispositions à la dyslexie. Mais, selon que l'orthographe est régulière ­ un son correspond à une lettre (ou graphème) unique ­ ou irrégulière ­ un son a plusieurs écritures possibles ­, le symptôme est plus ou moins sévère. Les écoliers espagnols, italiens ou encore allemands passent ainsi peu de temps à apprendre leur langue qui, régulière, ne leur pose guère de problèmes. A l'inverse, les petits Britanniques, Danois et Français y passent des années. Et, devant la complexité de leur orthographe très irrégulière, ils se retrouvent vite en grande difficulté s'ils sont dyslexiques.
Avec ces mots comme break, head, heat, heart, earth (où «ea» se prononce à chaque fois différemment), ou encore kite, byte, night, height, aisle (ils ont tous la même voyelle écrite différemment), l'anglais est le champion des langues irrégulières, ce qui explique le grand nombre de dyslexiques en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Dans une moindre mesure, le français, où un son (comme «an») correspond à plusieurs graphèmes, est aussi un cauchemar pour les dyslexiques. Selon une étude citée par Franck Ramus, partant de la même définition de la dyslexie, 7,3 % d'Américains en souffrent, contre seulement 3,6 % d'Italiens.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 07:21

Cher Wang, il y a certainement un problème de méthode et de travail puisque il y a un siècle, l'école de Jules Ferry produisait de meilleurs résultats qu'aujourd'hui sur les bases (lecture, écriture, calculs).

Or on partait d'un niveau culturel plus bas (malgré l'immigration), 80% des adultes étant analphabètes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 21:03

cher Arnaud


Citation :
>>>> 15 % d'enfants qui ne lisent pas en 6°.
Il y a 38 ans quand j'enseignais la lecture en cours préparatoire avec la méthode Daniel et Valérie . j’avais un taux équivalent d 'échec ( 2 ou 3 enfants qui ne parvenaient pas à apprendre à lire )
En 6emme, ma femme enseigne le français en 6eme, elle me dit avoir 2 (ou 3 , pas plus ) élèves qui en savent pas lire du tout (elle enseigne dans une zone peu favorisée culturellement )
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 21:49

toutes les personnes qui étaient en classe avec moi on appris à lire avec la même méthode que moi, ont maîtrisé la lecture très tôt et ont fait de très bonne études avec beaucoup de facilité, est-ce que ceci explique cela ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 21:49

C'est un taux énorme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 21:54

florence_yvonne a écrit:
toutes les personnes qui étaient en classe avec moi on appris à lire avec la même méthode que moi, ont maîtrisé la lecture très tôt et ont fait de très bonne études avec beaucoup de facilité, est-ce que ceci explique cela ?

Les plus pauvres échouent dans un monde pourtant hyper alphabétisé.

En 1900, les plus pauvres apprenaient à lire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 22:04

Citation :
C'est un taux énorme.

Enorme ?
Y étant habitué je ne trouve pas ça énorme . A peu près le même % quand à l'accès aux mathématiques de bases . C’est moins flagrant parce que lire ou ne pas lire cela se voit facilement . En math il y a un savoir cumulatif et on peut toujours quand même savoir un peu de math , mais chez certains élèves il ne dépasse jamais le plus strict minimum .
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 22:07

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:
toutes les personnes qui étaient en classe avec moi on appris à lire avec la même méthode que moi, ont maîtrisé la lecture très tôt et ont fait de très bonne études avec beaucoup de facilité, est-ce que ceci explique cela ?

Les plus pauvres échouent dans un monde pourtant hyper alphabétisé.

En 1900, les plus pauvres apprenaient à lire.

rien a voir avec l'argent, c'était une école catholique
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 22:10

Oui, c'est énorme.

Car l'apprentissage de la lecture est un truc facile dans la langue française, à condition d'user de la bonne méthode.

26 lettres de l'alphabet, quelques sons (ch, ou, in, ouin, on) etc.

Puis de l'entrainement.

Ce n'est pas la mer à boire. Confused

Or un enfant qui n'a pas cette base est scolairement MORT.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 22:25

je recommande la lecture de ce livre plein de bon sens, j'y retrouve la formation scolaire que j'ai reçue il y a... Embarassed 40 ans ;) et qui a fait ses preuves Mr. Green


http://www.amazon.fr/Pourquoi-comment-jenseigne-ba-coll%C3%A8gues/dp/2841147444




j'ai la hantise de la méthode globale, j'ai vu autour de moi les désastres des enfants qui devinent au lieu de lire,
la méthode "globale" pour s'utiliser APRES la syllabique pour mémoriser l'orthographe des mots irréguliers, pas pour apprendre à LIRE au départ, ça me parait logique,

j'ai une telle hantise de cette méthode que j'ai formé moi même mes enfants à la lecture avec la méthode des alphas pour découvrir l'alphabet vers 3 ou 4 ans, et avec la méthode boscher avant l'entrée en primaire, en 3 ou 4 mois on lit des textes faciles

je me souviens que je lisais au mois de décembre en première primaire et j'apprends qu'aujourd'hui on ne s'inquiète pas des retards de lecture avant la deuxième j'en reviens pas!
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 22:31

Citation :
Car l'apprentissage de la lecture est un truc facile dans la langue française, à condition d'user de la bonne méthode.
C ‘est un système simple mais ce n'est pas si simple pour certains .
Evidemment quand on sait on trouve ça tout simple .Ce type d écriture vous semble naturel, il ne semble pas naturel aux chinois .Un japonais ou un chinois qui a appris son écriture aura du mal a se couler dans un système(occidental ) pourtant jugé très simple .
Il y a dans notre système une abstraction qu "on ne trouve pas par exemple dans la lecture des smilies (lisibles je pense par des analphabètes)
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 22:32

ici la méthode "boscher" mise au goût du jour dans la présentation (moins austère)

[
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 22:53

Citation :
j'ai la hantise de la méthode globale, j'ai vu autour de moi les désastres des enfants qui devinent au lieu de lire,
la méthode "globale" pour s'utiliser APRES la syllabique pour mémoriser l'orthographe des mots irréguliers,

moi je veux bien mais dans votre phrase
Citation :
j'ai la hantise de la méthode globale, j'ai vu autour de moi les désastres des enfants qui devinent au lieu de lire,

il y a déjà des mots irréguliers pas strictement syllabiques( hantise ,méthode ,enfants devinent) et désastres ( pas facile à couper )
On ne doit pas utiliser la mémorisation de formes irrégulières après , mais pendant
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 23:00

Citation :
On ne doit pas utiliser la mémorisation de formes irrégulières après , mais pendant

Non après, dans le temps n° 3, celui du déchiffrage concret d'un texte.

Le temps n° 1, c'est l'apprentissage des lettres et des sons (ou, in, on etc.)

Le temps n° 2, c'est leur combinaison simple:

ba, be, bi, bo, bou, bin

Le temps n° 3, c'est l'ânonnement du déchiffrage et les corrections qui l'accompagne.

La suite vient par la pratique, y compris la lecture globale des mots.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 23:04

Mr. Green

l'enfant doit découvrir le plaisir de déchiffrer, c'est un vrai plaisir, de se sentir capable de lire des mots NOUVEAUX, sans l'aide d'adulte, avec la méthode globale vous n'êtes capable de lire que des mots déjà mémorisés, c'est très limité!

dans la méthode Boscher, on y va progressivement, et on commence par lire des phrases constituées de mots simples

puison ajoute les irréguliers

en bleu sont écrites les lettres qui ne se prononcent pas, mais il faut pouvoir les lire, enfin en lire chaque lettre pour retenir l'orthographe

et: e-t se prononce é
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 23:16

j'ai su lire à 6 ans et j'ai tout de suite découvert le plaisir de la lecture, je lisait tout le temps, en mangeant, le soir dans mon lit cachée sous les draps avec une lampe de poche et même en marchant Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 23:18

florence_yvonne a écrit:
j'ai su lire à 6 ans et j'ai tout de suite découvert le plaisir de la lecture, je lisait tout le temps, en mangeant, le soir dans mon lit cachée sous les draps avec une lampe de poche et même en marchant Laughing

La méthode globale marche pour beaucoup ...

La méthode syllabique marche pour tous (sauf en cas d'handicap).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 23:25

Citation :
c'est l'ânonnement du déchiffrage et les corrections qui l'accompagne.
excusez -moi mais pour lire la phrase ci -dessus il faut autre chose que b+a= BA
or c'est lire ces phrases là qui est LIRE
on comprend à lire votre phrase que ce n'est pas si facile de lire le français et que la connaissance des b+a = BA est loin de suffire .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 23:27

polaire a écrit:
Citation :
c'est l'ânonnement du déchiffrage et les corrections qui l'accompagne.
excusez -moi mais pour lire la phrase ci dessus il faut autre chose que b+a= BA
or c'est lire ces phrases là qui est LIRE
on comprend à lire votre pharse que ce n'est pas si facile de lire le français et que la connaissance des b+a = BA est loin de suffir .

Patience: il y a un ordre PROGRESSIF.

C'est comme pour une maison: les fondations ne sont pas une maison.

Les pédagogues, constatant cela, décidèrent de construire des maisons tout de suite, méprisant les fondations. Rolling Eyes

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Dim 20 Mai 2007, 23:53

on apprend globalement à parler .( je défends un peu le global , je n'ai pas l'esprit très analytique )
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 00:06

comment faites vous avec la méthode globale pour lire un mot NOUVEAU?

quand je parlais du ^plaisir de déchiffrer, je parlais vraiment du plaisir de déchiffrer, pas de lire (ce plaisir vient avec une lecture fluide), le plaisir de déchiffrer chez l'enfant débutant,c 'est le plaisir de percer le mystère des signes, et de faire les liens entre des signes, des sons et un sens qu'il connait déjà et là tout s'éclaire pour lui

les enfants ont un vrai plaisir à lire des syllabes, des ba be bi bo bu
c'est comme apprendre à jongler
la globale nie ce plaisir en disant que les syllabes ne font pas sens pour l'enfant
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 08:20

Le résultat de la méthode globale, c'est que les parents apprennent eux-même à lire à leurs enfants à la maison avec la méthode Boscher avant l'entrée en CP, et ils y arrivent, parce qu'ils savent très bien que la maîtresse ne parviendra pas à leur apprendre à lire avec la méthode globale. CQFD.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 08:24

Chantecler a écrit:
Le résultat de la méthode globale, c'est que les parents apprennent eux-même à lire à leurs enfants à la maison avec la méthode Boscher avant l'entrée en CP, et ils y arrivent, parce qu'ils savent très bien que la maîtresse ne parviendra pas à leur apprendre à lire avec la méthode globale. CQFD.

Et je signale à tous que Chantecler EST institutrice !

(gauchiste et chiante, mais institutrice !) Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 08:29

Arnaud Dumouch a écrit:


(gauchiste et chiante, mais institutrice)

Certainement pas gauchiste (mais certains sont encore enfermés dans leurs vieux schémas Mr. Green ). Pour le reste, c'est exact, même si ce n'est pas mon vocabulaire. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 08:32

I love you :beret:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 09:06

avec la méthode globale, vous mettez la photo d'une fourchette et vous écrivez le mot fourche, vous pouvez être sur que l'enfant vous lira fourchette, avec la méthode syllabique, l'enfant vous lira le mot fourche, l'étape d'après, c'est l'enfant qui vous demanderas ce qu'est une fourche
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 12:55

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Wang, il y a certainement un problème de méthode et de travail puisque il y a un siècle, l'école de Jules Ferry produisait de meilleurs résultats qu'aujourd'hui sur les bases (lecture, écriture, calculs).

Or on partait d'un niveau culturel plus bas (malgré l'immigration), 80% des adultes étant analphabètes.

Je suis d'accord, je ne suis là que pour apporter une vision autre, pour nuancer, et apporter mon modeste témoignage, qui est le suivant :

J'ai appris à lire le français avec la méthode globale. En un an seulement, je savais parfaitement lire, très vite et sans fautes. C'est vrai, j'étais le seul... Crying or Very sad

J'ai appris l'anglais. 10 ans plus tard, je ne suis toujours pas fichu de lire un texte correctement et sans faire plein de fautes grossières, et je sais que je n'en serai jamais capable malgré tous mes efforts...

J'ai appris l'espagnol et l'italien. En quelques mois, la lecture était acquise, malgré queques fautes minimes (accent en italien quand n'est pas indiqué).

J'ai appris à lire l'espéranto avec la méthode « littérale » (même pas syllabique). En une heure, je pouvais lire parfaitement n'importe quel texte, sans aucune faute !

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 12:59

Et le chinois et le japonais, on peut les apprendre avec la méthode syllabique ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 13:04

à chantecler
mais à vote avis quelles sont les proportions (%)de la lecture globale ( intégrale ) dans le primaire ?
Il me semble qu'on tape sur une méthode fantôme (que personne n'utilise vraiment ).
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 13:09

Chantecler a écrit:
Et le chinois et le japonais, on peut les apprendre avec la méthode syllabique ? Mr. Green

Le japonais : oui. Smile Il y a deux syllabaires (et non des alphabets), en plus de l'écriture Roomaji (latine). Le kata kana, ce sont les transcriptions des mots étrangers, par exemple pa-too-ka (patrol car), Raa-djo (radio), bi-ru-ga (building, immeuble), foo-ku( fork, fourchette) où les difficultés de prononciations des langues étrangères sont complètement escamotées. Et les hiragana, qui peuvent retranscrire tous les mots japonais, mais en pratique surtout les éléments grammaticaux (ga, no) et les terminaisons (shi-ma-su, shi-ma-shi-ta). Et la prononciation du japonais est très facile, il y a très peu de phonèmes (comme vous avez vu ci dessus), contrairement à la prononciation du chinois qui est cauchemardesque. S'il n'y avait que ça, le japonais serait facile. Mais il y a les kanji (caractères chinois). Smile C'est une autre histoire.

En chinois, c'est compliqué dès le départ car la langue est extrêmement riche en sons. Il y a près de 400 voyelles qu'il est TRèS difficile de retranscrire avec notre alphabet latin. Les chinois ont le Pinyin (latin), qu'ils apprennent au début, mais ils préfèrent les idéogrammes, et ça se comprend. Smile Et en plus il y a les tons...heureusement, pour compenser, la langue a une grammaire très dépouillée (pas de flexions, pas de conjugaisons, d'accords, de pluriels) et très régulière (mais hyper ambigüe ! ).

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 13:12

Peu d'enseignants l'utilisent intégralement, à part quelques instituteurs et trices proches de la retraite. En revanche, les méthodes semi-globales sont souvent utilisées, qui sont un mélange des deux. L'ennui, c'est que quand un enfant commence par un trimestre de global avant d'aborder la syllabique, le mal est fait, le réflexe est pris. De plus, en maternelle, la manie d'apprendre à écrire son prénom avant de savoir lire et écrire, de le reconnaître de façon globale, de reconnaître la silhouette des mots, etc., sont des moyens de faire acquérir de mauvais réflexes aux enfants.

Il y a déjà eu plusieurs fils sur la méthode sylabique, mais dans la nouvelle configuration du forum je ne retrouve plus rien. J'ai du mal à trouver mon chemin. Quelqu'un saurait-il retrouver les fils en question ?


Dernière édition par le Lun 21 Mai 2007, 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 14:43

Chère Chantecler:

Dans l'onglet "Rechercher", tapez divers mots à l'essai. avec "lecture" vous trouverez je crois certains anciens sujets.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 16:33

à Chantecler
Citation :
à part quelques instituteurs et trices proches de la retraite.

En CP( début des années 70 pour faire correspondre à vos pré-retraités ) il était hors de question déjà qu’on enseigne par la globale intégrale ( l 'IDEN jeune iden à l’époque ne voulait pas en entendre parler ) bon…. mon expérience porte sur une circonscription .

J 'ai appris en maternelle à lire des syllabaires , je pense aussi que c’est la meilleure méthode , celle qui est logiquement conforme à l'esprit de l'écriture occidentale, mais l’orthographe française est si irrégulière qu’il faut aussi vite éveiller l’enfant à la nécessité de mémoriser ces formes irrégulières ( et cela globalement)

Non reconnaître la silhouette des mots ne me semble pas un argument .Les japonais fonctionnent très bien sur deux systèmes sans confusion ( un syllabique et un idéographique )

Un enfant français doit savoir très vite que le système est toujours de fond syllabique ( sauf rarissime exception du genre : 2d/second ) avec des lettres parasites du système . Certaines marquent la grammaire , certes, mais en CP c’est encore confus la grammaire ! D’autres sont des ajouts arbitraires .
Un enfant français dois savoir vite que l ‘écriture du français n’est pas seulement syllabique . Ce n’est pas trop lui apprendre .
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 16:46

polaire a écrit:
En CP( début des années 70 pour faire correspondre à vos pré-retraités ) il était hors de question déjà qu’on enseigne par la globale intégrale ( l 'IDEN jeune iden à l’époque ne voulait pas en entendre parler ) bon…. mon expérience porte sur une circonscription .

Oui, car ailleurs, ce fut malheureusement le cas.

Sinon, pour le reste, je te parle de mon expérience pédagogique, mais si un instituteur parvient à enseigner autrement avec succès, je lui tire mon chapeau.
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 17:05

Citation :
Oui, car ailleurs, ce fut malheureusement le cas.

je ne sais pas , je suis dans le flou historique sur l ‘événement .
On parlait effectivement ( en 70 )de méthode globale et on la critiquait . Elle devait alors avoir du être utilisé quelque part ( dans quelle proportion je l’ignore )
A mon avis cette méthode à été reléguée dès les années 70 .
On ne parle de problème de lecture déficiente(en exagérant ) que depuis 10/ 15 ans maximum . je ne vois pas le lien. causal entre une méthode semi globale et les déficiences supposées .

J’attribue les déficiences à d’autres causes que la méthode de lecture .
Certains conservateurs font de la méthode globale le bouc émissaire des difficultés . Toutes les difficultés seraient dues à cette méthode . Il suffirait de ne pas l’utiliser pour que tout aille au mieux .( on met dans le même paquet , en douce , toutes les méthodes actives, le tour est joué )

Il y a une position politico idéologique conservatrice sous la contestaion de la méthode globale .(sur fond de critiques justifiées )
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: La méthode globale (apprentissage de la lecture)   Lun 21 Mai 2007, 17:10

Beaucoup de mes amis (qui ont donc appris la lecture entre 1970 et 1985) ont été victimes de la méthode globale. Résultat : ils ont de grosses difficultés en orthographe. Ceux qui ont appris avec la méthodes syllabiques n'en ont pas, pour la plupart.

Je reste convaincue que la vriae dyslexie est rare, et que nombre de troubles de l'orthogrpahe et de la lecture sont engendrés par l'école elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
La méthode globale (apprentissage de la lecture)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les méthodes d'apprentissage de la lecture vues par un médecin généraliste
» Quel manuel (ou méthode) d'apprentissage de la lecture pour des élèves de 6ème en difficulté ?
» L'apprentissage de la lecture en 2014
» Méthode d'apprentissage de la lecture pour un enfant de maternelle ?
» Lecture : la méthode syllabique écrase la méthode globale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: