DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Lun 30 Avr 2007, 16:34

Citation :
puisqu'il condamne l'esprit de 68.

Oui j 'ai entendu ça .

Je me demande s il s’est véritablement penché sur la question .Il était trop jeune en 68 pour avoir compris in vivo .On peut comprendre après coup par l’étude mais ça ne vaut pas de vivre l ' événement .

Pour faire très court Mai 68 est un mixte composite de pensées encore stalinienne et de pensée libertaire/ anarchiste .
Des communistes, des socialiste nouvelle gauche, des socialistes ancienne gauche, des libertaires anarcho-syndicalistes , des baba cool ,des maoïstes ,des trotskistes et j’ en passe . Mondes de protestation très contrasté.
Des courants opposés sur les projets se sont retrouvés tous à protester , mais il n’y avait pas d ‘unité comme on le pense maintenant .
Parler de l’esprit de Mai 68 comme d’une idéologie unifiée est assez ridicule .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Lun 30 Avr 2007, 17:23

Cher Polaire,

Dans l'idéologie de mai 68, on peut trouver une unité.

Ce sont les valeurs inverses de celles de 1914.

Jusqu'ici, rien de mal.

Mais comme en 1914, elles vont être exaltées, niant leur complément "Yang", jusqu'à la folie. Mai 68 s'explique donc très bien: c'est PSYCHIQUE, presque PSYCHANALYTIQUE après deux horribles guerres mondiales.

1914 rôle exalté du père
1968 Rejet du père, exaltation de la mère.


1914 Obéissance
1968 Rejet de l'obéissance, exaltation de la liberté jusqu'à la promotion de l'avortement, du suicide.


1914 respect des corps institués jusque dans la folie des tranchées
1968 mépris des corps institués (Police, armée, Eglise, politiques) jusqu'à l'allergie épidermique.

Je peux continuer la liste.


Mon avis: il faut rétablir un juste milieu, en ne rejetant que l'excès, dans l'un ou l'autre sens.

Ex: Devoirs ET Droits

Père ET mère.

Obéissance ET liberté.

etc.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Lun 30 Avr 2007, 17:26

et le "père" c'était De Gaulle en l'occurence!
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Lun 30 Avr 2007, 17:31

résumons en disant que l'esprit 68 c'est la quasi-apogée de l'esprit maçonnique.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: MAI 68 : EXTRAITS DU DISCOURS A BERCY   Lun 30 Avr 2007, 17:46

L'intégralité du discours - dont les extraits ci-dessous sur mai 68 - est accessible sur : http://www.sarkozy.fr/press/index.php?lang=fr&cat_id=3

Citation :
Le mot « morale » ne me fait pas peur. La morale, après mai 68, on ne pouvait plus en parler. C’était un mot qui avait disparu du vocabulaire politique. Pour la première fois depuis des décennies, la morale a été au coeur d’une campagne présidentielle.
Mai 68 nous avait imposé le relativisme intellectuel et moral. Les héritiers de mai 68 avaient imposé l’idée que tout se valait, qu’il n’y avait aucune différence entre le bien et le mal, entre le vraie t le faux, entre le beau et le laid. Ils avaient cherché à faire croire que l’élève valait le maître, qu’il ne fallait pas mettre de note pour ne pas traumatiser les
mauvais élèves, qu’il ne fallait pas de classement.
Ils avaient cherché à faire croire que la victime comptait moins que le délinquant.
Ils avaient cherché à faire croire qu’il ne pouvait exister aucune hiérarchie de valeurs.
Ils avaient proclamé que tout était permis, que l’autorité c’était fini, que la politesse c’était fini, que le respect c’était fini, qu’il n’y avait plus rien de grand, plus rien de sacré, plus rien d’admirable, plus de règle, plus de norme, plus d’interdit.
Souvenez-vous du slogan de mai 68 sur les murs de la Sorbonne : « Vivre sans contrainte et jouir sans entrave. »
Voyez comment l’héritage de mai 68 a liquidé l’école de Jules Ferry qui était une école de l’excellence, une école du mérite, une école du respect, une école du civisme, une école qui voulait aider les enfants à devenir des adultes et non à rester de grands enfants, une
école qui voulait instruire et non infantiliser, parce qu’elle avait été construite par de grands républicains qui avaient la conviction que l’ignorant n’est pas libre.
Voyez comment l’héritage de mai 68 a liquidé une école qui transmettait une culture commune et une morale partagée grâce auxquelles tous les Français pouvaient se parler, se comprendre, vivre ensemble.
Voyez comment l’héritage de mai 68 a introduit le cynisme dans la société et dans la politique.
Voyez comment le culte de l’argent roi, du profit à court terme, de la spéculation,
comment les dérives du capitalisme financier ont été portés par les valeurs de mai 68.
Voyez comment la contestation de tous les repères éthiques, de toutes les valeurs morales a contribué à affaiblir la morale du capitalisme, comment elle a préparé le terrain au capitalisme sans scrupule et sans éthique des parachutes en or, des retraites chapeaux et des patrons voyous, comment elle a préparé le triomphe du prédateur sur
l’entrepreneur, du spéculateur sur le travailleur.
Voyez comment les héritiers de mai 68 ont abaissé le niveau moral de la politique.
Voyez tous ces politiciens qui se réclament de l’héritage de mai 68, qui donnent aux autres des leçons qu’ils ne s’appliquent jamais à eux-mêmes, qui veulent imposer aux autres de comportements, des règles, des sacrifices qu’ils ne s’imposent jamais à eux mêmes.
Voyez-les, écoutez-les proclamer : « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ! »
Voyez-la, écoutez-la cette gauche héritière de mai 68 qui est dans la politique, dans les médias, dans l’administration, dans l’économie,
cette gauche qui a pris goût au pouvoir, aux privilèges, cette gauche qui n’aime pas la nation parce qu’elle ne veut plus rien partager,
cette gauche qui n’aime pas la République parce qu’elle n’aime pas l’égalité, cette gauche qui prétend défendre les services publics mais qui ne prend jamais les transports en commun,
cette gauche qui aime tellement l’école publique qu’elle n’y met pas ses enfants,
cette gauche qui adore la banlieue mais qui se garde bien d’aller y habiter,
cette gauche qui trouve toujours des excuses aux voyous à condition qu’ils restent dans des quartiers où elle ne va jamais,
cette gauche qui fait des grands discours sur l’intérêt général mais qui s’enferme dans le clientélisme et dans le corporatisme,
cette gauche qui signe des pétitions quand on expulse des squatters mais qui n’accepterait pas que l’on s’installe chez elle,
cette gauche qui passe son temps à faire la morale aux autres sans être capable de se l’appliquer à elle-même,
cette gauche qui entre Jules Ferry et mai 68 a choisi mai 68,
cette gauche condamne la France à un immobilisme dont les travailleurs, dont les plus modestes, les plus pauvres, ceux qui souffrent déjà seraient les principales victimes.
Voyez-la, écoutez-la cette gauche qui depuis mai 68 a renoncé au mérite et à l’effort.
Voyez-la, écoutez-la cette gauche qui depuis mai 68 a cessé de parler aux travailleurs, de se sentir concernée par le sort des travailleurs, d’aimer les travailleurs parce qu’elle rejette la valeur travail, parce que la valeur travail ne fait plus partie de ses valeurs,
parce que son idéologie à elle ce n’est pas l’idéologie de Jaurès, ce n’est pas l’idéologie de Blum qui respectaient le travail, qui aimaient les travailleurs, son idéologie à elle c’est l’idéologie du partage du travail, des 35 heures, de l’assistanat.
La crise du travail est d’abord une crise morale dans laquelle l’héritage de mai 68 porte une lourde responsabilité. Je veux réhabiliter le travail. Je veux redonner au travailleur la première place dans la société.
Regardez comment l’héritage de mai 68 affaiblit l’autorité de l’Etat ! Regardez comment les héritiers de ceux qui en mai 68 criaient : « CRS = SS » prennent systématiquement le parti des voyous, des casseur et des fraudeurs contre la police.
Regardez comment ils ont réagi après les incidents de la gare du Nord. Au lieu de condamner les casseurs et d’apporter leur soutien aux forces de l’ordre qui font un travail difficile, ils n’ont rien trouvé de mieux à dire que cette phrase qui mérite de rester dans les annales de la République. Je cite : « Il est inquiétant de constater qu’un fossé se creuse entre la police et la jeunesse ».
Comme si les casseurs de la gare du Nord représentaient toute la jeunesse française.
Comme si c’était la police qui était en tort et pas les casseurs.
Comme si les voyous avaient tout cassé et avaient pillé les magasins pour exprimer une révolte contre une injustice.
Comme si la jeunesse excusait tout.
Comme si la société était toujours coupable et le délinquant toujours innocent.
Ecoutez-les, les héritiers de mai 68 qui cultivent la repentance, qui font l’apologie du communautarisme, qui dénigrent l’identité nationale, qui attisent la haine de la famille, de la société, de l’Etat, de la nation, de la République.
Dans cette élection il s’agit de savoir si l’héritage de mai 68 doit être perpétué ou s’il doit être liquidé une bonne fois pour toutes.
Je veux tourner la page de mai 68.
Mais il ne faut pas faire semblant.
Il ne faut pas se contenter de mettre des drapeaux aux fenêtres le 14 juillet et de chanter la Marseillaise à la place de l’Internationale dans les réunions du Parti Socialiste.
Il ne faut pas dire que l’on veut l’ordre et prendre systématiquement parti contre la police.
Il ne faut pas crier à l’Etat policier et à la provocation à chaque fois que la police chercher à faire respecter la loi.
Il ne faut pas dire que l’on est pour la valeur travail et généraliser les 35 heures, continuer à surtaxer le travail ou encourager l’assistanat.
Il ne faut pas dire que l’on veut faire obstacle aux délocalisations et refuser toute expérimentation de la TVA sociale, qui permet de faire financer la protection sociale par les importations.
Il ne faut pas se contenter d’afficher de grands principes en se gardant bien de les inscrire dans la réalité.
Je propose aux Français de rompre réellement avec l’esprit, avec les comportements, avec les idées de mai 68.
Je propose aux Français de rompre réellement avec le cynisme de mai 68.
Je propose aux Français de renouer en politique avec la morale, avec l’autorité, avec le travail, avec la nation.
Je leur propose de reconstruire un Etat qui fasse réellement son métier et qui par conséquent domine les féodalités, les corporatismes et les intérêts particuliers.
Je leur propose de refaire une République une et indivisible contre tous les communautarismes et tous les séparatismes.
Je leur propose de rebâtir une nation qui soit de nouveau fière d’elle-même.
En faisant valoir systématiquement les droits au détriment des devoirs, les héritiers demai 68 ont affaibli l’idée de citoyenneté. En dénigrant la loi, l’Etat et la nation, les héritiers de mai 68 ont favorisé la montée de l’individualisme. Ils ont incité chacun à ne compter que sur lui-même et à ne pas se sentir concerné par les problèmes des autres.
Je crois à la liberté individuelle mais je veux compenser l’individualisme par le civisme, par une citoyenneté faite de droits mais aussi de devoirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Lun 30 Avr 2007, 17:57

L'extrait ci-dessus est un peu long, veuillez m'en excuser, mais je n'ai pas pu ou voulu faire plus court.
Je vous avoue que je me suis régalé. Cela fait tellement longtemps que j'en rêvais !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Lun 30 Avr 2007, 19:03

Valtortiste91 a écrit:
L'extrait ci-dessus est un peu long, veuillez m'en excuser, mais je n'ai pas pu ou voulu faire plus court.
Je vous avoue que je me suis régalé. Cela fait tellement longtemps que j'en rêvais !

De mon côté, j'ai trouvé son discours de Bercy très clair, très honnête. Un peu osé, mais désormais, nous connaissons son style...

Le bilan d'une campagne placée dans son environnement : social, politique, humain...Tout en ouvrant sur une perspective. Il a mis beaucoup de coeur.

Un seul mot me vient dans l'esprit : une confession publique !

Bravo Nicolas :chapeau:


Dernière édition par le Lun 30 Avr 2007, 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Lun 30 Avr 2007, 19:35

Un seul mot me vient dans l'esprit : une confession publique !

Confession peut-être, mais c'est la gauche qu'il confesse, pas lui...!
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Lun 30 Avr 2007, 22:39

Brave ! Nun mi 2-a runde sarkozemas... Mr. Green

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Mar 01 Mai 2007, 00:55

C'est un discours , c'est polémique et fortement , ce n'est pas de l' histoire . C'est fait tout à propos pour ravir ceux qui n'attendent que de l'entendre.

............................................

La reforme dans l'éducation nationale , la première dans l’esprit de Mai 68 ( si l'on peut dire ) à été faite par René Haby


""""""Présenté par Valéry Giscard d'Estaing comme un technicien de l'éducation, il est ministre de l'Éducation nationale du 29 mai 1974 au 5 avril 1978 dans les gouvernements Chirac (1) et Barre (1) et (2). Membre du Parti républicain, il est élu député UDF en 1978, réélu en 1981 et 1986, il siège à l'Assemblée nationale jusqu'en 1988. Conseiller général en 1979, il devient vice-président du conseil général de Meurthe-et-Moselle en 1985.""""""""

Techniquement cette réforme promulguée par un homme plutôt de droite n’ était pas en tout point mauvaise . Elle était en certains points mauvaises .Les idéologues de droite ( actuel , tel Sarkozy ) n’ont pas le monopole de la réflexion nécessaire sur le système éducatif .
……………………………………………

Toute la partie sur la gauche caviar ou bobo ne critique pas au delà de ceux qu’ elle visent .
Il est bien évident qu’une bonne partie de l ‘électorat fortuné de Sarkozy tombe dans les même travers et tente de détourner qui la carte scolaire qui l’ école publique .

……………………………………………..
Sur la TVA sociale on jugera sur les effets .

……………………………………………
Quand au reste , je n ‘y crois pas . Les mesures économiques préconisées risquent fort de conforter (en fait d’ accroître ) les différences de revenus .
C’est parce que cette différence est intolérable du point de vue des pauvres donc génératrice de malaise et de révolte qu’il faudrait traiter en priorité ce problème et ne pas le laisser à l’aléatoire de la TVA sociale , en espérant que les discours volontariste sur le civisme ou la peur du gendarme suffiront …..ça ne suffira pas .
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Mar 01 Mai 2007, 13:31

Citation :
Une génération à solder (info # 012704/7)

Par Laurent Murawiec à Washington
Friday 27 April [12:25:00 BST]

© Metula News Agency


Là-dedans, pas de fascisme mais un remugle poireaux-pommes de terre, qui fleure bon l’eau de Vichy, sans Wehrmacht pour l’imposer

A propos des élections présidentielles en France

Depuis trente ans, Libération, Le Monde et ceux qui y acquièrent leurs opinions, s’égosillent à dénoncer le danger fasciste qu’incarne Jean-Marie Le Pen. Maniant l’ordure avec adresse, Le Pen s’est contenté de se brandir lui-même en guise d’épouvantail, tout en se montrant alléché par les ors et les graisses parlementaires. Loin d’être le fourrier du fascisme, il aura été le gueulard exigeant plus de fromage triple crème en menaçant, afin de faire peur à Madame la Marquise, de faire donner les gens du commun qui votaient pour lui. Là-dedans, pas de fascisme – mouvement de masse violent qui vise à réorganiser de fond en comble la société dans le cadre d’un « Etat total » - mais un remugle poireaux-pommes de terre, qui fleure bon l’eau de Vichy, sans Wehrmacht pour l’imposer. Cette ombre caricaturale aura été un vomitif fétide, soit, mais poison mortel, que nenni.

Or la disparition de la loi française de zones entières du territoire dites de non-droit ; l’exclusion de fait de la police, des pompiers, du SAMU et autres services indispensables, de secteurs entiers des banlieues ; la terreur sournoise qui y règne, de « tournantes » en caillassages ; les introductions partielles de la loi ou de la coutume islamique (ségrégation dans les piscines ; interdiction du porc dans les cantines ; voilage des filles ; polygamie) ; l’immunité garantie à la délinquance et à la criminalité pourvu qu’elles viennent des minorités persécutées par le capitalisme et la « culture dominante » ; l’extension de l’impunité aux émeutiers pillards, saccageurs et en quête de leurs premiers morts dans les tumultes urbains - tout cela ne provient pas, que l’on sache, de l’action du Front national.

Comment expliquer que la gauche mondaine et intellectuelle, et sa ribambelle de carillonneurs idéologiques, les Télérama et les Marianne, leurs compères télévisuels, électroniques et toilés, aient si aveuglément inventé un danger fasciste qui n’existait pas, et si obstinément ignoré un danger islamique qui creusait tant de brèches dans les murailles de la cité ?

Pour protéger l’angélique fiction post-soixante-huitarde, il fallait lui susciter un Diable. La fiction partait du « prenez vos désirs pour des réalités » pour passer au « changer la vie », slogan électoral injustement oublié du Mitterrand de 1981 : la rose au poing et la magouille en bandoulière, le protecteur de René Bousquet, montreur d’ombres, distributeur de hochets culturels et de prébendes corruptrices, changea moins la vie que la distribution des faveurs et des libéralités. En accroissant indéfiniment la dette publique et en sapant l’entreprise, on satisfaisait les billevesées idéologiques archaïques de la base sociale de la gauche, le secteur nationalisé, la fonction publique et leurs syndicats, cependant que la droite ne s’en distinguait plus sur rien d’essentiel, faute d’avoir la moindre boussole intellectuelle lui permettant de défier ce courant.

Et la base culturelle du régime, pucerons nourris par la rose, avait des exigences « sociétales. ». C’étaient la « libéralisation » des mœurs (« vivre sans temps morts et jouir sans entraves »), la destruction nihiliste du référent culturel et moral judéo-chrétien (« l’appel du néant »), l’invention d’une multiculturalité déboussolée.

Suite : http://www.menapress.com/article.php?sid=1726
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Mar 01 Mai 2007, 18:59

Sans la "libération des moeurs" de mai 68, ni Sarkozy, ni S.Royal ne seraient candidats à la présidence...

Avant, il était mal vu d'être en concubinage ou divorcé, et les partis ne les auraient pas choisis, quoiqu'ils pensent de leurs capacités respectives.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Mar 01 Mai 2007, 21:04

J'ai écouté le meeting de Royal tout à l'heure. Elle s'est moquée de cette histoire de mai 68 qui serait la cause de tous les problèmes. On a bien ri, et les 30000 participants ont hué Sarko.

Elle a pris la défense des chômeurs et j'en suis heureux. En 2006, 36 gros patrons proches de l'UMP qui ont lâchement abandonné leurs entreprises avec des primes de départ de plus de 100 millions d'euros, et après on veut nous faire croire que ce sont les chômeurs qui coûtent cher!

Et aussi un petit historique bien sympa. Depuis le début du XXème siècle c'est toujours les même libéraux (privilégiés) qui disait que la semaine de 40 heures serait une catastrophe pour l'économie française, idem pour les congés payés...
L'histoire a montré qu'ils ont eu tord!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Mer 02 Mai 2007, 06:55

Valtortiste91 a écrit:
L'extrait ci-dessus est un peu long, veuillez m'en excuser, mais je n'ai pas pu ou voulu faire plus court.
Je vous avoue que je me suis régalé. Cela fait tellement longtemps que j'en rêvais !

Ce discours décrit une réalité. Rien à redire. L'analyse est conforme au réel.

Les évènements de mai 68 en sont bien le symbole, comme le 11 septembre 2001 est symbole d'une autrre étape de l'histoire de l'Occident.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Mer 02 Mai 2007, 18:28

Mai 68, c'est avant tout un esprit : la liberté sans limite (cf. le célèbre slogan "Interdit d'interdire"...), le refus de l'autorité qui en est la conséquence (y compris l'autorité de Dieu), l'hédonisme, etc.

Mai 68, c'est en effet un héritage à liquider. Bon point pour Sarkozy.

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Mer 02 Mai 2007, 18:45

Je suis assez daccord avec Louis, tout de meme. Les patrons qui partent avec des millions d'euros, les entreprises qui délocalisent, celles qui font des bénéfices et qui licencient...pour faire davantage de bénéfices, ce n'est pas très Chrétien tout cela. C'est un ordre établi - imposé - par le plus fort ( le plus fort n'étant pas forcément le plus intelligent mais... le plus fort ). Il est vrai que de l'autre coté de l'échelle, parmi les petits, il y a aussi les profiteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Mer 02 Mai 2007, 19:15

Laughing J'aime mieux les petits profiteurs que les gros !

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Jeu 03 Mai 2007, 17:15

Cécile a écrit:
Laughing J'aime mieux les petits profiteurs que les gros !
lol!
Oui, mais les petits ruisseaux de profits, font les grandes rivières de diamants.
Cette mauvaise boutade mise à part, il faut aller au-delà d'un jugement à l'emporte-pièce :
- Je participe à tout le travail non-déclaré de ces ouvriers "qui se lèvent tôt", qui "bossent fort". Il leur faut aussi du défiscalisé et je trouve moral et chrétien de mettre ainsi une limite au racket social légal des impôts.
- Il y a aussi les petits trafiquants de drogue et les petits voleurs de mobilettes. Même si c'est remboursé par l'assurance, je ne suis pas pour ces petits profiteurs. Y compris quand ils manifestent contre Sarko.
- Il y a des gros profiteurs, qui dans les hautes fonctions de l'Etat se trouvent à avoir des rentes de situations et des avantages scandaleux. Il y a des patrons qui monnayent leur incompétence à prix d'or. Je ne suis pas d'accord et tous ne votent pas à droite.
- Il y a des gros salaires fruit du talent et du travail. Cela ne me choquent pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Jeu 10 Mai 2007, 14:28

Cela ne me choque pas non plus, surtout que dand les "gros salaires", il y a aussi de "gros travailleurs".

Mais pour en revenir à mai 68, je suis assez d'accord avec ce qu'a dit Polaire. Ceux qui fustigent cette nouvelle liberté seraient peut-être les premiers à se plaindre du retour à la France d'avant, qu'ils n'ont pas connue. Bien sûr, il y a eu des excès, et des âneries (pour être polie!) tel: il est interdit d'interdire. Mais c'était des discours de jeunes étudiants.

Ce n'est pas mai 68 qui a amené cette froide société de consommation que nous connaissons actuellement, cet écart sans cesse grandissant entre pauvres et nantis.

Les jeunes ne manifestent plus beaucoup "par idéal", quel que soit cet idéal. Ils attendent l'heure de la retraite...pour consommer à plein temps. Enfin, pas tous...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Jeu 10 Mai 2007, 14:33

Cécile a écrit:
Cela ne me choque pas non plus, surtout que dand les "gros salaires", il y a aussi de "gros travailleurs".

Mais pour en revenir à mai 68, je suis assez d'accord avec ce qu'a dit Polaire. Ceux qui fustigent cette nouvelle liberté seraient peut-être les premiers à se plaindre du retour à la France d'avant, qu'ils n'ont pas connue. Bien sûr, il y a eu des excès, et des âneries (pour être polie!) tel: il est interdit d'interdire. Mais c'était des discours de jeunes étudiants.

Ce n'est pas mai 68 qui a amené cette froide société de consommation que nous connaissons actuellement, cet écart sans cesse grandissant entre pauvres et nantis.

Les jeunes ne manifestent plus beaucoup "par idéal", quel que soit cet idéal. Ils attendent l'heure de la retraite...pour consommer à plein temps. Enfin, pas tous...

Certes, mai 68 a eu un mérite: casser l'autre extrême, celui de l'ordre, de l'obéissance non justifiée et sclérosée, qui régnait avant.


C'est bien le seul mérite.

En poussant de Charrybde en Scylla, mai 68 a créé un autre extrême tout aussi mortel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Jeu 10 Mai 2007, 16:29

Un autre point positif, qu'il ne faut pas non plus oublier : la libération de la femme (je ne parle pas des excès) Idea

Entièrement d'accord pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Jeu 10 Mai 2007, 22:55

polaire a écrit:
Il était trop jeune en 68 pour avoir compris in vivo . Parler de l’esprit de Mai 68 comme d’une idéologie unifiée est assez ridicule .

En 68, il avait treize ans et sa mère, avec l'appui de son précepteur, a du le retenir d'aller se joindre à la grande manifestation réactionnaire organisée avec les réseaux Pasqua, et qui a marqué le reflux de la vague de mai 68 où le soulèvement des étudiants et des ouvriers avait fait trembler le pouvoir. Il était précoce, le petit, mais son orientation idéologique était déjà bien marquée.

Mai 68 a été l'affrontment de deux "France" : une France progressisite et une France conservatrice, frileuse devant les perspectives de transformation sociale, la France vieille, celle qui a apporté son appui à Sarkozy lors de l'élection présidentielle : les analyses du scrutin ont clairement montré que ce sont les classes d'âge les plus vieilles qui ont davantage voté Sarkozy et, inversement, les plus jeunes qui ont voté à gauche.

J'avais 41 ans en 68, et déjà capable d'analyser les mouvements sociaux : j'ai retenu deux slogans de mai 68 :

"Interdit d'interdit" : revendication libertaire ; de fait, s'est ensuivi une "libéralisation des moeurs", le développement de l'individualisme, et la "libéralisation", puis la financiarisation de l'économie.

et puis, il y avait aussi la dénonciation de la "société de consommation" ; mais là, contrairement à l'intuition de mai 68, nous n'avons fait que nous y enfoncer dans la société de consommation.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Jeu 10 Mai 2007, 23:41

cher Lagaillette

En mai 68 du côté des protestataires il y avait aussi deux Frances , celle des jeunes étudiants initiateurs du mouvement(du 22 mars à l’origine ) et puis les ouvriers ,employés, fonctions publique ,et puis un peu partout les salariés qui firent grèves et qui n’étaient pas des étudiants .

Il est interdit d’interdire n’était pas un slogan revendiqué par les ouvriers en grève mais par les étudiants lesquels ne devinrent pas pour la plus grande part des ouvriers . Le mouvement spectaculaire ne produisit pas l’ effet politique escompté. Les élections législatives anticipées de juin 1968 se soldent par un raz de marée gaulliste (293 sièges pour la seule UNR. En 69 Pompidou fut élu et même pas contre Duclos mais contre Poher .Le mouvement n’était pas majoritaire .
Mais on lui fait porter le chapeau de tous les maux . Les années qui suivirent jusqu’en 81 furent des années de pouvoir politique bourgeois , à la manière bourgeoise , en toute connaissance de cause . Si on cherche une responsabilité sa responsabilité est entière .
Qu ‘on ne vienne pas me dire que les soixantes huitards ont changé la France ou que ce sont eux qui ont changé la France ils n ‘ eurent jamais de pouvoir politique réel avant 81..

Et puis après .
Quid du programme commun ? Les communistes forts et influents avant commencèrent de sombrer , mais ils n’avaient jamais été des parangons du laxisme en n’importe quel domaine .Quid des socialistes et de Mitterrand qu’on avait jamais vu sur ni les barricades ni même à proximité en tout cas pas dans la proximité idéologique .

polaire
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 11 Mai 2007, 04:40

Citation :
Mai 68 a été l'affrontment de deux "France" : une France progressisite et une France conservatrice, frileuse devant les perspectives de transformation sociale, la France vieille, celle qui a apporté son appui à Sarkozy lors de l'élection présidentielle : les analyses du scrutin ont clairement montré que ce sont les classes d'âge les plus vieilles qui ont davantage voté Sarkozy et, inversement, les plus jeunes qui ont voté à gauche.

Ce qui est amusant, c'est que les vieux d'aujourd'hui qui votent en majorité Sarkozy sont les anciens jeunes qui firent mai 68.

Que s'est-il passé entre temps?

Sans doute la gauche est-elle devenue conservatrice et la Droite a--elle un projet d'évolution de la société ? Laughing

Non, en réalité, les anciens jeunes ont acheté des titres et des maisons. Ils se sont installé et ont coupé leurs cheveux.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 11 Mai 2007, 14:24

Citation :
Ce qui est amusant, c'est que les vieux d'aujourd'hui qui votent en majorité Sarkozy sont les anciens jeunes qui firent mai 68."

Difficile à dire mais probablement pas en grande majorité .

TOUS les jeunes ( les étudiants ) n 'étaient pas à manifester. Il y en avait une bonne proportion d' hostiles aux manifestations . Ils ne se montraient pas , ne faisaient pas de contre manifestations , ils restèrent dans l 'ombre .

La partie active des étudiants manifestants ne fut t qu’une pointe émergée de l’iceberg français . Ces étudiants étaient minoritaires , n’eurent jamais la pouvoir, ne sont pas responsables de ce qui advint ensuite. C’est la bourgeoisie au pouvoir qui est responsable et les adultes au pouvoir à l’époque et les années suivantes .C est ma thèse.
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Dim 13 Mai 2007, 00:49

Idéologie de mai 68? Yes, peace and love.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 13:55

L'idéologie de Mai 68, c'est :

- Une vie bourgeoise pour les dirigeants : A.Geismar, aujourd'hui enseignant à la ville de Paris, D. Cohn-Bendit, député vert et adjoint au maire de Francfort.

- Une vie de m..., et la mort au bout du chemin pour les gogos qui y ont cru vraiment, et leurs enfants : overdose, suicide, sida etc ... (Ici, je parle d'expérience)


Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 14:43

Il y a bien eu un point de vue philosophique sous-tendant Mai 68 : c'est l'existentialisme athée de Sartre et de Monod :

"En l'homme disait Sartre, il n'y a pas de nature : l'existence précède l'essence".

A noter que tous les grands totalitarismes destructeurs de ce siècle ont ceci en commun : la négation de l'existence d'une nature humaine, donnée à priori.

Le communisme pense que l'homme est la résultante des rapports sociaux. La modification de la structure de la société est donc susceptible de changer l'homme. Le PC de l'Unison Soviétique soutiendra ainsi la thèse du biologiste Lyssenko, pour des modifs idéologiques. Voir par exemple :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trofim_Denissovitch_Lyssenko

Le nazisme, se voulant une théorie raciste scientifique, reprend le Darwinisme, considère que l'homme est le produit de l'évolution, selon "le hasard des mutations, et la loi du plus fort". Par conséquent, il n' y a pas d'"espèce humaine". Les races les plus fortes doivent éliminier les plus faibles : c'est le moteur de l'évolution. L'humanité, sous l'impulsion de l'état Allemand, est amenée à donner naissance à une "sur-humanité", etc ...


Il ne faut pas s'y tromper : Mai 68 est bien une idéologie, c'est bien une révolution, et comme toutes les révolutions, elle a du sang sur les mains, même si c'est d'une manière moins évidente et plus cachée.

Rappelons que l'existence d'une nature humaine "à priori", est le point de vue défendu par l'Eglise. On voit qu'il est dangereux de s'y attaquer.

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 14:45

J’ai beaucoup apprécié, « polaire », votre analyse de mai 68. Je m’y retrouve tout à fait, à quelques détails près.

Code:
En mai 68 du côté des protestataires il y avait aussi deux Frances , celle des jeunes étudiants initiateurs du mouvement(du 22 mars à l’origine ) et puis les ouvriers ,employés, fonctions publique ,et puis un peu partout les salariés qui firent grèves et qui n’étaient pas des étudiants .


Tout à fait exact.


Code:
[color=red]Il est interdit d’interdire [/color]n’était pas un slogan revendiqué par les ouvriers en grève mais par les étudiants lesquels ne devinrent pas pour la plus grande part des ouvriers .

Tout à fait exact.

Code:
Le mouvement spectaculaire ne produisit pas l’ effet politique escompté. Les élections législatives anticipées de juin 1968 se soldent par un raz de marée gaulliste (293 sièges pour la seule UNR. En 69 Pompidou fut élu et même pas contre Duclos mais contre Poher .Le mouvement n’était pas majoritaire .

C’est vrai aussi. Il faut toutefois faire remarquer que la « marée gaulliste » aux élections législatives de juin 68 mesurait le rapport des forces sur le plan électoral. Mais je pense que sur le plan des rapport de forces au niveau « sociétal », mesuré par les « manifestations » était, à ce moment-là, lui aussi majoritaire. Les réseaux gaullistes, de Pasqua, qui ont organisé la manifestation monstre qui a mis fin à l’élan de mai 68, avaient mobilisé, contre la « France révoltée de mai », la « France conservatrice », la « France profonde », attachée à l’ordre et à l’autorité. Ces deux « France » existent toujours, et je pense que, numériquement, la « France profonde » l’emporte aujourd’hui encore, sur celle qui aspire à une « transformation sociale » profonde. Mais sa représentation sur le plan électoral est, je pense, surévaluée par rapport à son importance dans la population française. On assiste à un divorce de plus en plus profond entre le "peuple" et ses représentants politiques.

Code:
Les années qui suivirent jusqu’en 81 furent des années de pouvoir politique bourgeois , à la manière bourgeoise , en toute connaissance de cause . Si on cherche une responsabilité sa responsabilité est entière .
Qu ‘on ne vienne pas me dire que les soixantes huitards ont changé la France ou que ce sont eux qui ont changé la France ils n ‘ eurent jamais de pouvoir politique réel avant 81..

Je pense que « mai 68 » a « changé la France » sur le plan de la « libéralisation des mœurs » : primauté de l’individu sur la collectivité, libéralisation sur le plan de la morale sexuelle, mise en cause de la domination masculine sur les femmes …..
C’est vrai que les « soixante huitards » n’ont jamais eu le pouvoir politique.
Et j’ajouterai qu’il ne l’ont pas eu davantage après 81.

Code:
Et puis après .
Quid du programme commun ? Les communistes forts et influents avant commencèrent de sombrer , mais ils n’avaient jamais été des parangons du laxisme en n’importe quel domaine .
Code:
Quid des socialistes et de Mitterrand qu’on avait jamais vu sur ni les barricades ni même à proximité en tout cas pas dans la proximité idéologique .

Le « programme commun » entendait répondre aux attentes de la « classe salariale », qui n’était qu’un des acteurs de mai 68 ; et il le faisait sans aucunement remettre en cause les mécanismes économiques mondialement dominants.
Et l’éphémère politique du gouvernement Maurrois n’a pas tenu face aux contraintes de l’économie « libérale » (ou « capitaliste », je vous laisse le choix des mots) mondiale.


Il a fallu pas mal de temps pour se rendre compte que Mitterand n'était pas un pur « socialiste », mais un mélange complexe des valeurs de droite et de gauche. On pourrait parler de socialisme « bourgeois » (j’espère que vous admettrez que dans ma bouche, « bourgeois », ce n’est pas une injure). Et, effectivement, on ne voit pas les socialistes « bourgeois » sur les barricades.

Un de ses objectifs majeurs était de démolir le Parti Communiste ; ce qu’il a pas mal réussi.

Nota : Je n’ai pas bien compris ce que vous entendez quand vous présentez les communistes comme « des parangons du laxisme en n’importe quel domaine »


Code:
Ce qui est amusant
, dit Arnaud,
Code:
c'est que les vieux d'aujourd'hui qui votent en majorité Sarkozy sont les anciens jeunes qui firent mai 68.

Voilà une généralisation « hardie ».
Tous les vieux d’aujourd’hui auraient « fait mai 68 » quand ils étaient jeunes ?
Et tous les anciens « soixantehuitards » auraient voté Sarkozy ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 16:37

à Lagailette

Citation :
Je n’ai pas bien compris ce que vous entendez quand vous présentez les communistes comme « des parangons du laxisme en n’importe quel domaine »


Les communistes furent des acteurs ( via la CGT) en mai 68 puis des alliers des socialistes lors du programme commun .
Les communistes au point de vue des mœurs n’éteint pas laxistes. Ils étaient .progressistes sur certains points mais globalement traditionalistes quand à la morale . On voit actuellement les communistes frayer avec un paysan du Larzac libertaire ce qui était impensable avant l ‘échec de Robert Hue .Je pense que les communistes se forcent encore un peu d’ où la candidature de MGBuffet . Certains communistes y étaient opposés et eux ne se seraient pas forcés à accepter une candidature unique des antilibéraux .

Mais je déborde sur le politico- théorique toujours fort chez les marxistes et plus fort que les considérations sur le progrès de mœurs .Ce à l’inverse de la composante libertaire ( écologiste y compris )

Et c’est sur ce dernier points que les marxistes (tous ) divergeaient des dits 687tards lesquels avaient des sources libertaires anarcho syndicalistes ou chrétiennes ou d’inspiration orientale vie les Hippies américains …ou marxiste très critique ( Marcuse ).

Cette composante ( la plus active avant la grève et ...après ) était assez éclectique idéologiquement .

Il y avait sans doute quatre fractions chez les gauchistes :

les trotskystes et les maos ( eux mêmes divisés ) marxistes
les socialisant marxisant autogestionnaires ,(modèle Yougoslave)
des libertaires anarchisants pas très fixés sur la théorie
des proto-écologistes non violents ( liberez le Larzac !! )
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 16:53

Citation :
Il ne faut pas s'y tromper : Mai 68 est bien une idéologie, c'est bien une révolution, et comme toutes les révolutions, elle a du sang sur les mains, même si c'est d'une manière moins évidente et plus cachée.

Il ne faut pas oublier que de ce vivier idéologique sont sortis...la RAF en Allemagne et les Brigades Rouges en Italie (j'exclus Action Directe, apparu relativement plus tard, fin des années 70) Idea
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 17:01

Tout-à-fait.

Ce ne sont pas les morts causées par ces mouvements que je visais, mais il ne faut pas les oublier non plus : HM. Schleier, le général Audran, etc ...

Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 17:11

En 68, bien sûr, tout n'était pas bon, tout n'était pas mauvais. Mais c'est l'idéologie soixante-huitarde, c'est-à-dire un certaine dictature des esprits, qui a fait des ravages dans la société.
C'est sans doute pourquoi, Edith Cresson, Premier Ministre de Mitterand saluait, dans le discours politique inaugural de Ségo, la fin de l'esprit de mai 68.
------------------
Comme je l'ai dit sur une autre file, je suis curieux de savoit si je n'ai pas asssisté le 6 mai à l'appartition d'un esprit de "mai 2007"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Alexandre



Messages : 511
Inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 18:14

Le mal se cache toujours derrière le bien. Sinon, il se ferait repérer.

Ceux que j'éxècre, ce sont ces pseudo-révolutionnaires qui ont entraîné une partie de la jeunesse dans une voie sans issue, mais qui ont parfaitement réussi leur intégration dans la vie bourgeoise.

D'abord on milite à la LCR, on gueule, on manipule, on fout la merde. Ensuite, on prend sa carte du PS ou des verts, et on se fait une place de sénateur, de député, de maire, etc ... C'est un moyen de grimper l'échelle sociale.

Les autres, les naïfs, ceux qui ne comprennent pas que tout ça c'est du pipo, foutent leur vie en l'air, ou celle des autres, ou les deux.


Alexandre
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 18:50

Alexandre a écrit:

Ceux que j'éxècre, ce sont ces pseudo-révolutionnaires qui ont entraîné une partie de la jeunesse dans une voie sans issue, mais qui ont parfaitement réussi leur intégration dans la vie bourgeoise.
Exact, j'ai un exemple dans ma circonscription : ancien trotskyste devenu un des conseillers proches de Ségo. Titulaire d'une montre de poignet à 38.000 euros.
Ceci dit, il est doué et intelligent, mais son histoire est celle de l'éternelle chanson de Jacques Brel : "les Bourgeois" on commence révolutionnaire, on finit bourgeois.
Pire que lui, que j'estime à cause de ses talents, il y a à la "boboterie" parisienne, ces bourgeois-bohême qui, manifestement, dans l'embourgeoisement paré des plumes de la révolution, donnent dans le puant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 22:43

polaire a écrit:
à Lagailette

Citation :
Je n’ai pas bien compris ce que vous entendez quand vous présentez les communistes comme « des parangons du laxisme en n’importe quel domaine »


Les communistes furent des acteurs ( via la CGT) en mai 68 puis des alliers des socialistes lors du programme commun .
Les communistes au point de vue des mœurs n’éteint pas laxistes. Ils étaient .progressistes sur certains points mais globalement traditionalistes quand à la morale . On voit actuellement les communistes frayer avec un paysan du Larzac libertaire ce qui était impensable avant l ‘échec de Robert Hue .Je pense que les communistes se forcent encore un peu d’ où la candidature de MGBuffet . Certains communistes y étaient opposés et eux ne se seraient pas forcés à accepter une candidature unique des antilibéraux .

Mais je déborde sur le politico- théorique toujours fort chez les marxistes et plus fort que les considérations sur le progrès de mœurs .Ce à l’inverse de la composante libertaire ( écologiste y compris )

Et c’est sur ce dernier points que les marxistes (tous ) divergeaient des dits 687tards lesquels avaient des sources libertaires anarcho syndicalistes ou chrétiennes ou d’inspiration orientale vie les Hippies américains …ou marxiste très critique ( Marcuse ).

Cette composante ( la plus active avant la grève et ...après ) était assez éclectique idéologiquement .

Il y avait sans doute quatre fractions chez les gauchistes :

les trotskystes et les maos ( eux mêmes divisés ) marxistes
les socialisant marxisant autogestionnaires ,(modèle Yougoslave)
des libertaires anarchisants pas très fixés sur la théorie
des proto-écologistes non violents ( liberez le Larzac !! )

Là, votre analyse est claire ; et je la partage tout à fait.

Et maintenant, quelle sera la suite de tout ça ?

That is the question.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?   Ven 18 Mai 2007, 23:01

à Valtortiste


Citation :
Mais c'est l'idéologie soixante-huitarde, c'est-à-dire un certaine dictature des esprits, qui a fait des ravages dans la société.


Puisque vous parlez de l’idéologie supposées de mai 68 .
Je soutiens qu’il n’y avait pas d uniformité dans le mouvement , que celui-ci était composite .
Des idées contraires ont cohabité dans la protestation collective et souvent à l’intérieur même des individus ( je parle des étudiants puisque ce sont eux les 68tards dénommés ainsi )
On ne fait pas une idéologie avec des idées contradictoires , brouillonnes , rien qui se tiennent et rien ne se tenait ayant un avenir politique ( donc de pouvoir) viable .Le 68tard n’ont ainsi pas eu de pouvoir politique .
Pas plus que de pouvoir d’influence sur la société civile par divers moyens . Ce pouvoir s’exerçait par les médias (essentiellement) ,ou activités artistiques…. que sais- je de moyens de propagande , moyens auxquels les 68tard n’avaient pas accès .

Qui avait le pouvoir et politique et d’influence par propagande ?

je vous le demande , mais je connais la réponse . La responsabilité d’ effets sur les mœurs incombe à ceux qui avaient le pouvoir politique et de propagande .Cet à dire ,dans la période qui suivi, à la génération adulte au pouvoir , laquelle n’était pas encore celle du Baby boom protestataire .

polaire

PS J e m’abstiendrai de commenter les digressions polémiques éloignées du sujet .
Revenir en haut Aller en bas
 
Y a-t-il une idéologie de mai 68 ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le salut par la charité (Théologie catholique)
» Oxford archéologie cherche un ostéologue (anthropologue)
» Théologie de la femme
» Tracéologie sur des outils moustériens de Divie Babe I (SL)
» La théologie du moindre mal est-elle une hérésie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: