DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un peu d'humour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 11:18

D'un site de défense de la langue française. Smile J'aime ce style radical et « dresseur de fauve », provocateur, sartrien, c'est le sens de mon engagement. Smile

http://a1692.g.akamai.net/f/1692/2042/7d/paroleatous.blog.lemonde.fr/files/accentgrav.jpg

Des causes de la passivité

Pourquoi tant de francophones restent-ils impassibles face au recul quotidien de leur langue ?

La cécité

Ils ne voient pas le danger. Quand on le leur montre, ils ne le voient toujours pas. Quand ils le devinent, il le nient. Quand on leur dit qu’ils le nient, ils changent de conversation. Ils parleront anglais un jour sans s’être aperçu du moindre changement.

L’indifférence

Ils s’en foutent. Ils sont tout prêts à parler biznu si on le leur suggère intelligemment. Ils se vivent comme des objets modelés au hasard. Elevés en supermarchés, leur télévision les regarde tous les soirs. Ils parleront anglais parce que "Tout le monde parle anglais", et qu’il est plus simple de marcher droit.

La béatitude

Comment expliquer le calme de l’agneau que l’on mène à l’abattoir ? Sous le coup du stress, il produit, nous disent les biologistes, une hormone apaisante très efficace : l’endorphine. L’agneau plane alors littéralement, et dans la lame tranchante il ne voit que son visage ébahi. Il bêle alors en anglais : "Don’t worry, be happy now !". Ceux-là vous expliqueront que l’anglais c’est "trop cool".

La minimisation

Ils vous expliquent que vous êtes un tantinet fanatique : "la langue française n’a rien à craindre !". Quand vous parlez des publicités intégralement en anglais, du réseau de fonctionnaires anglophones dans les Côtes d’Armor, des institutions européennes unilingues, ils se calent dans le fauteuil d’une sagesse infinie qui préconise le calme et surtout l’inaction. Tempérés jusqu’à l’idiotie, ils parleront anglais dans le seul but de s’épargner un psychodrame.

Le fatalisme

C’est fini. Nous sommes cuits et recuits. Parlons anglais tout de suite, cela sera autant de temps de gagné. Attention ! Dans cette catégorie se cachent beaucoup de faux-culs. Ils vous désespèrent pour mieux vous convertir à leur credo totalitaire.

Le masochisme

Ceux qui parlent anglais sont grands, beaux, intelligents, ils marchent sur la Lune, ils ont inventé le ketchup... Qui sommes-nous pour ambitionner ne pas être eux ? Rien. Minuscules, sales, bêtes et méchants, les francophones sont la honte d’une humanité découpées en parts de marchés. Ceux-là parleront anglais dans l’espoir de rencontrer un vrai cow-boy un jour.

La lacheté

Comportement le plus répandu. Consiste à abandonner sa langue en sachant ce que l’on fait mais par intérêt immédiat ou peur d’être mal vu. Les lâches glissent le long des murs,ils commettent leurs millions de petits forfaits sans publicité. Et dans cet océan ils finissent par nous noyer avec eux. Nous en connaissons tous plusieurs.

La paresse

Je suis fatigué. Pourquoi défendre ma langue plutôt que le Tibet libre ou le moratoire sur les OGM ? Chérie, tu as retrouvé ma deuxième chaussette ? Tu sais, la grise, celle avec un trou ? ...

Certains peuvent être détrompés. Les autres sont "perdus pour la cause".
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 11:42

Kesse tu rakonte, la, jy koprend que dalle, lol
6 tu savez kome 1 lang vivante aivolu, tu direz po sa
@ plus
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 11:52

Mouche-Du-Coche a écrit:
Kesse tu rakonte, la, jy koprend que dalle, lol
6 tu savez kome 1 lang vivante aivolu, tu direz po sa
@ plus

Mais encore ? Vous savez, la langue gauloise a été tellement tolérante avec le latin, qu'elle a disparu. Parce que les élites gauloises collabos avaient compris qui était le plus fort, dans leur intérêt, et pas parce qu'elles voyaient leur langue s'enrichir, au contraire, elle s'est fondue lentement dans le latin et aujourd'hui il ne nous reste rien de la culture populaire des celtes.

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 11:56

Un chercheur soviétique avait soutenu la théorie que toutes les langues s'interpénètreraient les unes les autres pour former une langue commune à toute l'humanité. Dans la réalité certaines n'ont pas la force de pénétrer les autres et disparaissent au profit des langues dominantes.
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 11:57

C'était une blague ; dois-je le préciser ?
La langue française est parfaite pour aborder toutes les activités humaines (de la poésie au subtilités des sciences et techniques...)
L'anglais, c'est bien pour sa concision dans le domaine technique;
L'allemand, ça s'hurle (essayez une déclaration d'amour en allemand : bof...).
Je me demande toujours comment font les Chinois, avec leurs idéogrammes, pour échanger leurs concepts par un moyen écrit...
Je me relis 3 fois pour m'assurer qu'aucune faute de syntaxe ou d'orthogaphe ne subsiste dans ce message, sinon je vais me faire incendier...


Dernière édition par le Jeu 19 Avr 2007, 12:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 11:59

Mouche-Du-Coche a écrit:
C'était une blague ; dois-je le préciser ?

A, super ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 12:09

Je tiens à vous faire remarquer que la plupart des Français sont incapables de parler un anglais correct.

Quant aux adolescents qui massacrent le français dans les forums, c'est en partie à cause de leurs profs qui les dégoûtent de l'école.

Ils pensent qu'un forum étant un espace de liberté, ils peuvent s'y affranchir de toutes les règles qu'ils souhaitent.

Je passe mon temps à leur dire que c'est en s'entraînant à écrire correctement qu'on progresse en français, que le net leur permet de faire des rédactions quotidiennes sur des sujets libres, et que les fautes qu'ils y font sans personne pour les corriger derrière s'imprimeront dans leur cervelle jusqu'à ce que leurs lettres de candidature leur donnent un bilan de cet apprentissage.

Par contre, je n'ai pas l'impression que leurs profs soient au courant de l'existence du Net et de cet aspect de l'apprentissage du français.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 12:15

Bien vu, Zeus; et j'ajoute : c'est la lecture qui forme à la bonne connaissance des règles de l'orthographe, et du raisonnement.
Et il faut beaucoup lire, quand on en a le temps, à l'enfance et l'adolescence, justement...
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 12:20

Zeus a écrit:
Je tiens à vous faire remarquer que la plupart des Français sont incapables de parler un anglais correct.


De grâce, nous culpabilisez pas. Mr. Green les français sont pas plus nuls que les russes, les coréens (qui se font opérer du frein de la langue pour espérer prononcer l'anglais), les japonais, les ukrainiens...et nous dites pas qu'il y a des pays comme l'ukraine où le bilinguisme est idéal : c'est faux. Même la Suisse n'arrive pas à gérer son trilinguisme. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 12:33

Culpabilité, je ne sais... mais c'est un fait que les Français, dans leur ensemble, ne sont pas parmi les plus doués pour l'anglais (demandez aux touristes qui visitent Paris, en Août).
Un copain neurologue me disait qu'il y avait des raisons objectives à cela ; mais je ne saurait plus le maintenir, je me souviens seulement de sa remarque, qui m'avait étonné.
(on est peut-être simplement paresseux ?)
Bientôt, on arrivera à ça:
(quand j'aurais trouvé comment on insère une image, je l'enverrais)
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 12:41

Mouche-Du-Coche a écrit:
Culpabilité, je ne sais... mais c'est un fait que les Français, dans leur ensemble, ne sont pas parmi les plus doués pour l'anglais (demandez aux touristes qui visitent Paris, en Août).
Un copain neurologue me disait qu'il y avait des raisons objectives à cela ; mais je ne saurait plus le maintenir, je me souviens seulement de sa remarque, qui m'avait étonné.
(on est peut-être simplement paresseux ?)
Bientôt, on arrivera à ça:
(quand j'aurais trouvé comment on insère une image, je l'enverrais)

On est plus mauvais que les germains, parce que les peuples germaniques ont une langue structurellement plus proche de l'anglais que nous. Ils apprenent aussi avec des horaires plus chargés, plus précocément, et ils favorisent les émissions qui viennent des Etats-Unis sans traductions pour les petits pays, car ils n'ont pas les moyens de réaliser leurs propres émissions. Et dans un monde injuste, les petits pays doivent apprendre une langue dominante. Mais soyez sûr que tout le monde culpabilise d'être mauvais en anglais. (l'herbe est toujours plus verte chez le voisin).

Une ministre danoise a un jour déclaré au parlement européen : « I'm at the beginning of my period. »

Ca veut dire qu'elle est au début de son cycle menstruel. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 13:02

Exact, Wang. Ahahah, la Danoise, maintenant, elle fera gaffe.

Voilà l'image :
Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 13:04

Mouche-Du-Coche a écrit:
Exact, Wang. Ahahah, la Danoise, maintenant, elle fera gaffe.

Voilà l'image :
<a href="https://servimg.com/image_preview.php?i=4&u=11210072" target="_blank"><img src="https://i12.servimg.com/u/f12/11/21/00/72/orthog13.jpg" border="0" alt="Image hébergée par servimg.com"></a>

Je connaissais ! Pas mal. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Jeu 19 Avr 2007, 14:55

Et maintenant, sus aux Amérikains :


Citation :
Nous sommes l’Amérique,
dégagez !

Nous voulons gros, nous voulons vite, nous voulons loin, nous voulons tout de suite.
Nous voulons des moteurs V8 de 345 chevaux. Nous conduisons des monstres à quatre roues. Nous sommes seuls au volant. Nous n’avons pas de limites. Nous avons des libertés.

Si la montée des océans submerge les côtes, nos géologues marins en sculpteront de nouvelles, et Hollywood en tirera de nouvelles idées brillantes de films catastrophe. Si nous nous cramons la peau en nous exposant au soleil, nos dermatologues nous en implanteront une nouvelle. Si le globe se réchauffe, nous allumerons le climatiseur (c’est nous qui avons inventé la climatisation). Nous roulerons encore plus vite dans nos voitures géantes et climatisées vers de nouvelles plages créées par nos géologues marins.

Nous perfectionnerons le rêve de l’énergie nucléaire. Nous déposerons nos déchets toxiques où et quand nous le déciderons. Nous avons des Etats entiers qui n’ont rien de mieux à faire que de servir de dépotoirs ancestraux pour nos effluves. Ils pourront pourrir à l’air libre dans ces immenses étendues pendant des millénaires.

Nous aurons les missiles les plus gros et les plus vicieux, et nous les pointerons dans la direction que nous déciderons, vers les galaxies, vers l’éternité, pour toujours et à jamais.

Nous lancerons autant de satellites que nous le voudrons dans l’espace et nous les protégerons par un bouclier d’engins.

Nous garantirons des connections Internet à haut débit. Nous ne permettrons à personne, où que ce soit, d’empêcher l’accès de nos ordinateurs, de nos Palm Pilot et de nos BlackBerry aux besoins essentiels : cotations de la Bourse, résultats sportifs, prix de l’immobilier, recettes de cuisines et pornographie (d’accord, nous n’avons pas inventé le porno).

En militarisant l’espace, et en protégeant nos satellites, nous garantissons la vie, la liberté, et la poursuite du bonheur : nos 500 chaînes de télévision venues de l’éther.

Nous modifierons les aliments comme cela nous plaira, et nous les exporterons là où cela nous chantera à des prix que nous, et nous seuls, fixerons, et dans des cargos que nous choisirons.

Nos bras bancaires internationaux, la Banque mondiale et le FMI, soutiendront toute dictature qui nous conviendra.

Nous achèterons, porterons, cacherons et ferons usage de toute arme à feu où et quand nous le voudrons, car c’est un droit constitutionnel garanti (nous avons inventé la Constitution). Nous exécuterons tout criminel que nous déciderons par une injection mortelle ou par la chaise électrique (nous avons inventé l’électricité).
Nous sommes l’Amérique.

d'après MAUREEN DOWD
(I.H.T., 21 mai 2001 : un peu avant Septembre...)
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Ven 20 Avr 2007, 14:24

Je pense que cette observation n'est valable que pour l'anglais qui utilise surtout des mots monosyllabiques.

Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Ven 20 Avr 2007, 14:49

Merci Jupi d'avoir ré-inséré cette image correctement dans cette discussion, je ne savait pas encore bien m'y prendre, et ma tentative précédente n'était pas correcte : l'image ne s'affichait que si l'on était connecté comme participant, ce qui n'était pas heureux.
ça boume pour toi (je veux dire : ça flashe) ? le tonnerre, Ahahaha
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Ven 20 Avr 2007, 16:34

Moi, je connais assez bien l´allemand et je ne suis pas d´accord que l´allemand ait une structure grammaticale semblable à celle de l´anglais.

L´allemand a des déclinaisons (4 cas), comme en latin (5 cas) , l´anglais et le fraçais n´en ont pas.

Quant aux conjugaisons, l´allemand est comparable au fraçais, mais l´anglais a un système des verbes et des temps tout à fait spécial, qui ne mérite pas d´être appelé "conjugaisons".

L´allemand ne se hurle pas, Wang.
Un certain Loup Ecossais, ici présent de temps en temps, a essayé quelques déclarations d´amour en allemand sans hurler et il a réussi pas mal.

On peut prononcer la langue allemande de façon très charmante.

Quant aux Américains, au lieu de répéter des conneries et des clichés, je vous invite de visiter l´un ou l´autre forum américain pour voir de ses propres yeux ce que les Américains pensent vraiment et s´ils sont gentils et ouvert d´esprit ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Ven 20 Avr 2007, 19:44

Citation :
Moi, je connais assez bien l´allemand et je ne suis pas d´accord que l´allemand ait une structure grammaticale semblable à celle de l´anglais.

L´allemand a des déclinaisons (4 cas), comme en latin (5 cas) , l´anglais et le fraçais n´en ont pas.

Ce que je veux dire c'est que l'apport du latin et du français en anglais, pour être considérable, reste superficiel (superstrat). Le substrat de la langue reste germanique. Il y a un esprit commun entre l'anglais, le danois, le frison, l'allemand, le néerlandais, qui est étranger aux petits français (c'est une évidence, et ce n'est pas parce qu'ils sont nuls en langues...). Ce fait explique les meilleurs résultats des peuples germaniques quand ils étudient l'anglais ou l'allemand. On aurait les mêmes résultats si on mettait le paquet sur l'italien. ;)

Quand à la grammaire, je me méfie des regards superficiels. Ce n'est pas un critère exhaustif pour juger de la facilité ou des qualités d'une langue. Le chinois a la grammaire la plus dépouillée du monde (pas de conjugaison, pas de Verbes irréguliers, pas de pluriels, pas de flexions), et c'est une des plus dures à apprendre pour un français (moins pour un anglais, qui aura plus de difficultés en japonais).
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Ven 20 Avr 2007, 19:48

Citation :
Quant aux Américains, au lieu de répéter des conneries et des clichés, je vous invite de visiter l´un ou l´autre forum américain pour voir de ses propres yeux ce que les Américains pensent vraiment et s´ils sont gentils et ouvert d´esprit ou pas.

Comme je l'ai dit, c'est de l'humour. ;) Je suis défenseur du français (entre autres), est-ce que ça fait de moi quelqu'un qui hait les étasuniens ? ;) Non, c'est mon droit de dénoncer l'hégémonie de la langue anglaise ! Ce n'est pas tant un appel à la vindicte contre les yankis qu'une volonté amicale de dire au colonisé et à ceux qui font un complexe d'infériorité déplacé : relève la tête, les américains sont admirables, mais les autres sont pas mal non plus.

Quand à ce que les anglophones pensent, je lis en ce moment un livre d'un ancien du British Counsil, et j'en connais plusieurs en esperantujo, je sais que c'est un monde très divers. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Sam 21 Avr 2007, 11:19

Francesca a écrit:
Quant aux Américains, au lieu de répéter des conneries et des clichés, je vous invite de visiter l´un ou l´autre forum américain pour voir de ses propres yeux ce que les Américains pensent vraiment et s´ils sont gentils et ouvert d´esprit ou pas.

Un témoignage intéressant : http://www.esperanto-sat.info/article192.html

Citation :
De l’avantage de l’anglais

Ces derniers temps, j’ai la chance, dans ma vie, d’avoir l’occasion de beaucoup voyager en Europe pour mon travail. Je suis un Étasunien et, de ce fait, un ami d’Allemagne m’a dit que j’ai un avantage du fait que, déjà de par ma naissance, je parle ce que nous avons de plus approchant comme langue internationale : l’anglais. Je suppose qu’il a raison, et cependant je trouve que cet avantage est tout à fait involontaire de ma part.

Je suis citoyen des États-Unis, et j’en suis fier. Je suis fier également parce que nous sommes un pays important dans le monde d’aujourd’hui. Mais ce dont je ne suis pas fier, c’est la manière avec laquelle nous perpétuons cette importance.

Il s’agit là de l’usage de l’anglais dans le monde comme outil de communication. J’ai un avantage. Nous, Étasuniens, nous avons un avantage. Nous sommes l’élite, nous dominons à travers le monde entier et nous continuerons, car eux, c’est-à-dire les autres, ne pourront jamais communiquer aussi bien que nous. Ils travaillent durant des années et des décennies. Jamais ils n’atteindront notre niveau. Nous sommes l’élite.

Les locuteurs des autres langues (allophones) ? Ils pensent souvent utiliser parfaitement notre langue, mais, entre nous, nous faisons des commentaires ou plaisantons en cachette sur leurs erreurs. Je veux leur hurler : "N’êtes-vous pas capables de voir ce que vous faites ? C’est vous, qui vous enlevez votre pouvoir de communiquer ! C’est vous qui nous mettez durablement au-dessus de vous." Et nous resterons au-dessus d’eux. Nous sommes l’élite et nous dominons le monde.

Je ne suis pas satisfait d’appartenir à l’élite. Voilà un Étasunien qui ne s’intéresse pas de devenir un maître du monde. Je suis un citoyen des États-Unis mais, au-dessus de çà — oui, au-dessus de çà — je suis un citoyen du monde. Vous autres, où que vous soyez, je vous considère comme des amis et même comme des frères et soeurs. Je ne veux pas être placé au-dessus de vous du fait d’un avantage injuste. Je serais beaucoup plus heureux de marcher à vos côtés et ainsi nous pourrions partager nos cultures, l’un avec l’autre ; nous pourrions ainsi être à égalité, nous pourrions ainsi nous respecter l’un l’autre.

Pourtant, vous refusez cela, vous, les allophones. Je pense que vous vous aveuglez face à la vérité. Les hommes semblent moins intelligents que ce qu’ils sont réellement lorsqu’ils parlent à une personne dans sa langue maternelle. Claude Piron, un espérantiste, me l’a fait remarquer et je le constate d’une fois à l’autre quand je travaille à l’étranger. L’espéranto a été créé pour être rapidement appris, et — plus important — pour être souple afin que chacun puisse l’utiliser sans paraître étranger, sans paraître stupide. L’anglais, pas du tout ! Mis à part si vous avez résidé plusieurs années dans un pays anglophone, vous ne maîtriserez jamais ses règles décrites, l’énorme quantité d’expressions et les nuances subtiles de la langue.

Une langue nationale est un labyrinthe générateur de confusion pour l’étranger. C’est comme les pelures d’un oignon, et quand vous comprenez un aspect de la langue, vous pouvez être certain qu’en dessous se trouvent des exceptions et des nuances incompréhensibles. Apprenez l’anglais. C’est une langue riche et superbe, et les peuples qui la parlent sont affables, et leurs cultures très intéressantes. Mais comprenez absolument que cette langue ne convient pas comme outil pour la communication internationale. Pensez aux personnes de votre pays qui font des erreurs dans leur propre langue. Pensez aux erreurs que vous faites vous-même dans votre langue maternelle. Croyez-vous que des locuteurs non natifs seraient capables de concourir équitablement ? Est-ce un tel monde d’injustice que vous voulez créer ? En tant que citoyens du monde, en tant qu’humanité, sommes-nous fiers de ce monde ?

Je voudrais enfin ajouter une réflexion sur ce monde que nous créons. J’ai commencé par parler des États-Unis, mon pays, et de son importance dans notre monde. Pourquoi est-il important ? Je pense qu’une des raisons les plus justes se trouve dans notre force. Pas spécialement la force militaire, mais la force dans le commerce, les relations diplomatiques, les beaux-arts, les sports et une quantité d’autres domaines divers. Pourquoi sommes-nous si forts ? A mon avis, c’est parce que nous sommes un pays de 50 États séparés. Ces États collaborent, communiquent, mettent en commun leurs diverses forces et forment ainsi une union beaucoup plus forte que la somme des 50 États eux-mêmes. Nous voyons maintenant une même prise de conscience de l’Union européenne. Je vous invite à penser à notre monde. Comment est-il ? Comment pourrait-il être si nous, les citoyens du monde, nous pouvions communiquer efficacement et ainsi nous comprendre et partager nos divers points forts ? J’affirme que nous sommes incapables de créer un tel monde avec une langue nationale comme outil de communication internationale. Par chance, nous avons une langue qui est adéquate, qui est juste, qui permet à chaque homme de déclarer : "Me voici, citoyen du monde, un homme parmi les autres hommes, laissez-moi vous montrer qui je suis." Voici l’intercompréhension. Voici ce que permet l’espéranto. Voici notre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 11:29

Francesca a écrit:
Quant aux Américains, au lieu de répéter des conneries et des clichés, je vous invite de visiter l´un ou l´autre forum américain pour voir de ses propres yeux ce que les Américains pensent vraiment et s´ils sont gentils et ouvert d´esprit ou pas.

Francesca, quelque chose qui ne me fait pas rire du tout, c'est justement de voir, sur les fora, à quel points certains anglophones sont arrogants, persuadés (de bonne foi) de parler une langue supérieure, et d'avoir pour mission de civiliser la planète. Franchement, quand on dit :

Citation :
La race des seigneurs allemande a pour mission de diriger le monde. (nazis)

Citation :
Les français d'abord (Le Pen)

Citation :
De Vlamingen eerst (Vlaams Block)

Citation :
The native English speakers first : idéologie pratique et officieuse de la Commission Européenne, qui privilégie les natifs anglophones dans les postes de décision et de contrôle de l'UE, les commissionnaires étant formés idéologiquement sur les campus étasuniens, notamment Princerown, d'où sortent les cadres de la CIA.

Le multilinguisme selon la Commission : en Espagne, 100% de bilingues espagnol-anglais, en italie, 100% de bilingues italien-anglais, en France, 100% de bilingues français-aglais, et en Angleterre, 100% de monolingues triomphants. :twisted: Crying or Very sad

Citation :
English is a superior language, and the world will benefit by its spread. I do not say this lightly. I am one of many Americans who, without the benefit of family ties or business demands, spent years living abroad and learning other languages to fluency. Moreover, I continue to do this even now. But [] I cannot say that I would recommend my effort to other Americans. They would do far better to master their own language before taking on others. And while the knowledge that values vary with place did change my perspective, hardly anyone would contend that this insight can only be vouchsafed through a foreign tongue.

Un anglophone. Les passages en gras sur la supériorité de la langue anglaise et sa mission universelle me rappellent davantage la première citation sur la mission de l'Allemagne, que les théories sur la préférence nationale de Le Pen (désolé). D'où les conclusions : on ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs, c'est aux non anglophones, les inférieurs, à faire tous les efforts pour espérer arriver à la cheville des maîtres linguistiques.

Bizarrement, cela ne choque encore personne à l'heure actuelle, tout comme le racisme et le sexisme en leur temps...

D'autres citations intéressantes :

Citation :
God thinks in English.Naturally he is a good translator,he did make the languages up in the first place.Thats why he recieves your prayers in your mother tongue and replies likewise.But English is his first language.
YOu see god`s no fool.He wants all of us to do good in this world,and go to heaven.Thats why he gives the impression of being an English gentleman,so that you want to meet him.Now if he gave the impression he was French we would all be dubious about his commitment against evil and think he was cooking up a deal with the devil to get one over on the other gods.We would all wonder if it were worth leading an honest life to obtain salvation.But he`s English,so it`s alright.

God is irritated when you speak to him in Esperanto,so dont do it. It`s not worth being sent to hell and eternal damnation just because you`re petulant against the English language.

Citation :
Everybody should be raised bilingually because in 25 years' time Dutch will be a dead language.


(Un directeur du British counsil !) Crying or Very sad

Citation :
The UK is a net contributor to the EU. Anyone who wants any of my tax money should be polite and sensible enough to speak to me in English.

Un anglais qui estime que l'UE ne doit pas communiquer dans d'autres langues que l'anglais (elles sont déjà quasi inexistantes les autres langues !).

Citation :
Not having an interest in learning foreign languages does not equate to a reduced level of knowledge, or capacity to learn, as any given person can and will choose other areas on which to expend their cognitive abilities, as they percieve the learning of a foreign language to be of little value.

I dropped French German and Latin as subjects, when at school, because I wanted to do Physics, History, and Geography instead, as I rightly perceived that they would be of greater value to me than a foreign language.

Citation :
You are concerned that all the main jobs in some international organisations will be reserved for native english speakers. But this would not be a bad thing if it helps to get good people into those positions. And after the changeover is completed all future generations would be native english speakers anyway!

Citation :
I think the EU should really force this plan. All the current languages are holding Europe back! And unless English is mandatory there will always be some people that do not do change to it. So better if the EU introduces some directive in this area with support for English training for everyone who needs it and a time plan for phasing out the old languages. It is for the long-term good of Europe!!
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 11:46

Citation :
beaucoup d’Américains ne comprennent pas pourquoi les autres peuples résistent à l’assimilation à l’anglais, ce qui, à leurs yeux, serait tellement plus simple et éviterait tant de conflits. S'il n'en tenait qu'à eux, qu'à leurs seules valeurs et à leur démocratie, le monde entier croulerait sous la paix!

De nombreux Américains croient que le monde devrait en arriver à une langue et une culture unique — la vision anglo-saxonne du monde —, ce qui correspond à l'idéologie WASP, quasi religieuse: les Anglo-Saxons sont le peuple choisi par Dieu pour coloniser l'Amérique du Nord et mener le monde vers la liberté.

Dans ce contexte idéologique, la possibilité d'imposer une langue unique au reste du monde serait ainsi l'expression d'un «choix divin». Il s'ensuite que la domination de l'anglais dans pratiquement tous les domaines de la vie internationale (politique, scientifique, commercial, financier, aéronautique et militaire) relègue le multilinguisme au rang des utopies et du folklore.


L’expansion de l’anglais pour les États-Unis est un objectif réel et poursuivi de façon à discréditer les langues concurrentes en les faisant passer pour des langues «régionales», «dépassées», voire «archaïques». Mais le grand «défaut» des autres langues pour les Américains serait leur «non-universalité».

Certains Américains se demandent même quelle sotte obstination peut bien inciter les mères japonaises, chinoises, françaises, etc., à parler à leur bébé dans leur langue nationale! D'autres sont convaincus que, si les pays du Sud sont pauvres, c'est parce qu'ils s'obstinent à enseigner leur langue nationale dans les écoles primaires!

Citation :
Burchfield affirme même que «tout intellectuel a besoin de l'anglais au même titre que toute personne a besoin de nourriture». Il croit également que priver un intellectuel de l'anglais est quasi assimilable à un «crime».

C'est pourquoi il paraît si difficile pour l'Américain moyen de comprendre, après l'attaque terroriste du 11 septembre 2001, que d'autres nations pouvaient ne pas envier leurs «valeurs universelles» et leur langue qui l'est tout autant. Les Américains sont convaincus qu'ils continuent de faire l'envie du reste du monde et qu’ils éclairent la planète de leur imposante culture. Or, l'image que projette les États-Unis souffre d'une crise qui coûte cher au pays de l'Oncle Sam. La politique étrangère des États-Unis ne serait qu'une des sources de l'antiaméricanisme dans le monde. Il faut probablement pointer du doigt l'arrogance et l'insensibilité du peuple américain, l'omniprésence de la culture populaire américaine et le sentiment que le mondialisation correspond en fait à l'américanisation.

Les Américains ne peuvent malheureusement pas comprendre que la superpuissance puisse être critiquée, combattue et détestée, justement parce qu'elle paraît toute-puissante (bien qu'elle ne le soit pas). Cette prise du pouvoir sur le monde, loin de susciter le respect du plus fort, peut au contraire provoquer le mépris et la haine. Le problème, c'est que la superpuissance n'est pas toute-puissante! Simon Anholt, un Britannique spécialisé dans le marketing sur la perception du monde à l'égard des États-Unis, suggère une «cure d'humilité*» pour redorer l'image de ce grand pays. Les représentants américains devraient faire suivre toutes leurs déclarations au monde par trois mots: «Si vous voulez.» Voilà trois mots que les États-Unis n'ont jamais prononcé au cours de leur histoire!

Citation :
Selon Robert Phillipson, par ailleurs ex-membre du British Council, les stratégies politiques des États-Unis pour établir leur domination mondiale seraient explicites depuis les années quarante. Des subventions massives seraient venues tant du gouvernement américain que du secteur privé. Par exemple, au milieu des années soixante, la Fondation Ford finançait des projets pour renforcer l’anglais dans 38 pays. L'ouvrage de Robert Phillipson reprend les termes d'un «rapport confidentiel» d’une conférence anglo-américaine tenue en 1961 pour définir une stratégie d’expansion de la langue anglaise :

L’anglais doit devenir la langue dominante remplaçant les autres langues et leurs visions du monde : chronologiquement, la langue maternelle sera étudiée la première, mais l’anglais est la langue qui par la vertu de son emploi et de ses fonctions deviendra la langue fondamentale.


L'auteur précise que ce rapport aurait été écrit à l’usage interne du British Council et que, par conséquent, son contenu diffèrerait de celui des textes rendus publics. Ce rapport n’était pas destiné à une large diffusion. Le but du rapport était de démontrer que le champ de l’enseignement de l’anglais dans le monde était en train d’acquérir une respectabilité universitaire des deux côtés de l’Atlantique et méritait une augmentation des subventions gouvernementales. Ainsi que l’expliquait le Rapport annuel du British Council pour 1960-1961:
Enseigner l’anglais au monde peut être presque considéré comme une extension de la tâche qui s’imposait à l’Amérique lorsqu’il s’agissait d’imposer l’anglais comme langue nationale commune à sa propre population d’immigrants.

Rappelons que le célèbre British Council était, aux dires de Phillipson, «l’instrument majeur pour la diplomatie culturelle et l’enseignement de l’anglais à l’échelon mondial». Depuis les années cinquante, il existerait une stratégie britannique pour faire de l’anglais une «langue mondiale», en tout cas la principale seconde langue partout où il n’est pas déjà la première. M. Phillipson rapporte qu'il était nécessaire que les Britanniques et les Américains coordonnent leur implication dans le développement de l’enseignement de l’anglais au plan international. Les deux gouvernements ont dû réduire les éléments de concurrence entre les deux pays qui, comme l’avait si bien dit George Bernard Shaw, sont «divisés par une langue commune». Or, les USA et le Royaume-Uni poursuivaient des buts similaires: l'expansion de l'anglais dans le monde. Selon Phillipson, il leur fallait échanger des informations sur la formation des enseignants, le développement des programmes et le matériel pédagogique, et sur leur politique d’enseignement scolaire et universitaire. Phillipson est explicite sur les finalités politiques bien davantage que ne le seraient des spécialistes des langues discutant de sujets professionnels. Voici un autre extrait du livre de Phillipson:

L’enseignement de l’anglais à des locuteurs non «natifs» peut transformer de façon permanente toute la perception du monde de ceux qui l’étudient. Si et quand une nouvelle langue devient vraiment opérationnelle dans un pays sous-développé, le monde des étudiants s’en trouve restructuré. Un ministère de l’Éducation – sous la pression nationaliste – peut ne pas être bon juge des intérêts d’un pays. Un esprit nationaliste pourrait ruiner tout espoir de l’anglais comme seconde langue. L’anglais est devenu non seulement le représentant de la pensée et des sentiments contemporains du monde anglophone, mais encore un vecteur de toute la tradition humaine en cours de développement : du meilleur (et du pire) qui ait été pensé et ressenti par l’homme depuis que l’on écrit l’histoire.

Citation :
Et Robert Phillipson de continuer en affirmant que «c’est là l'une des raisons d’être de l’impérialisme linguistique de l’anglais, pour tous, et tout le temps». Cela signifie que l'anglais est la seule langue dont le monde moderne a besoin : «That English is the only language needed in the modern world.» Selon Phillipson, des pays nouvellement indépendants «peuvent, pour des raisons nationalistes, manquer de jugement au point de résister à l’anglais», mais il convient dès lors de passer outre à leur volonté: «That in such cases, their wishes should be over-ruled.» Pour Phillipson, il est vrai que les pays non anglophones peuvent décider eux-mêmes de leur politique, mais ils ont besoin d’être guidés afin qu’ils puissent apprécier ce qui est bon pour eux. Par conséquent, si les ministres de l’Éducation des autres nations ne peuvent reconnaître cette vérité parce qu’ils sont aveuglés par leur nationalisme, c’est le devoir des «représentants du noyau des anglophones» de les fouler aux pied (override them). Comme le souligne encore Phillipson (p. 167): «Un ministre de l’Éducation peut ne pas être un bon juge des intérêts de son pays et il convient de lui rappeler que l’anglais est le véhicule de tout ce qui a été pensé et senti au cours des siècles, comme il est la clé de l’avenir prodigieux qui nous attend.» Dans cette perspective, il apparaît que la propagation de l'anglais ne vise pas seulement à remplacer une langue par une autre, mais à imposer de nouvelles structures mentales, c'est-à-dire «une autre vision du monde», celle des Anglo-Saxons américains.

Un article du journal britannique The Guardian du 29 novembre 2001 reflète bien la perception de la presse britannique qui prônait que «la solution la plus simple et la plus économique serait de n'utiliser que la langue anglaise». En réalité, cette perspective, toute simple pour les États anglophones, ne l'est pas autant pour la totalité des peuples pour lesquels l'anglais n'est pas la langue maternelle, c'est-à-dire 92 % de l'humanité. Pendant que les États non anglophones investiraient des sommes énormes pour faire apprendre l'anglais à leurs concitoyens, et lui donner encore plus de force, les États anglophones peuvent bénéficier de profits colossaux générés par leur connaissance préalable de l'anglais en prévoyant, par exemple, des programmes d'aide à l'enseignement dans les pays non anglophones, la rémunération de professeurs anglophones envoyés dans ces pays, etc., sans oublier les retombées économiques, diplomatiques et politiques du contrôle des échanges résultant de cette situation de «monopole linguistique». Il fut un temps où les Britanniques, suivis plus tard les Américains, envoyaient à l'étranger des canons et des diplomates; maintenant, ils enverront des professeurs d'anglais.

N'oublions pas qu'il y va de l'intérêt politique et commercial des pays anglophones de faire adopter l'anglais partout dans le monde : «This was in the political and commercial interest of the English-speaking countries», d'affirmer encore Robert Phillipson. Non seulement les anglophones réussissent ainsi à contrôler financièrement et culturellement le marché de la formation linguistique, mais également une grande partie de l'édition scolaire telle que les dictionnaires, les manuels, les méthodes d'enseignement, etc.

Citation :
Le constat de Phillipson est que, dans un pays dont l'anglais n'est pas la langue maternelle, cette langue devient souvent la langue des «élites». Puis, progressivement, les pays non anglophones finissent par absorber naturellement les valeurs anglo-saxonnes grâce à l'étude de la langue anglaise. On peut observer que les messages véhiculés par l'anglais n'ont jamais été autant chargés de valeurs, de préjugés, de stéréotypes et de directives implicites sur la manière dont les peuples doivent penser à leur propre sujet et sur la place que les Anglo-saxons veulent bien leur assigner dans le monde. Que l'on réside à Bruxelles, Paris, Moscou ou New Delhi, tout le monde reçoit le même message et finit par intérioriser le message subliminal sur la valeur universelle de la langue et de la culture anglo-américaines. Idéalement, il faut en arriver au résultat que les «autochtones» ou les «natifs» ne voient plus d'un bon oeil ce qui pourrait être dans le sens de leur intérêt national. Par exemple, la transmission des valeurs anglo-saxonnes pourrait pousser les Français eux-mêmes à considérer leur langue «comme un aimable patois»! Évidemment, il en est ainsi des Danois, des Néerlandais, des Afghans, des Ouzbeks, etc. En apprenant l'anglais, les petits enfants du monde en arriveraient à se départir de leur propre culture «par complexe d'infériorité» et à se réapproprier la culture dominante anglo-saxonne. Pour Robert Phillipson, l'impérialisme linguistique anglophone est défini comme «la domination affirmée et maintenue par l'ordre établi, et la reconstitution continue d'inégalités structurelles et culturelles entre l'anglais et les autres langues». Machiavel n'aurait pas dit mieux!


* intéressant ;)
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 11:49

Wàng a écrit:
Franchement, quand on dit :

Citation :
La race des seigneurs allemande a pour mission de diriger le monde. (nazis)

Citation :
Les français d'abord (Le Pen)

Citation :
De Vlamingen eerst (Vlaams Block)
Si l'esperanto se veut un moyen de liquider les peuples, autant confier ce boulot aux institutions en place qui sont plus performantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 11:53

Zeus a écrit:
Wàng a écrit:
Franchement, quand on dit :

Citation :
La race des seigneurs allemande a pour mission de diriger le monde. (nazis)

Citation :
Les français d'abord (Le Pen)

Citation :
De Vlamingen eerst (Vlaams Block)
Si l'esperanto se veut un moyen de liquider les peuples, autant confier ce boulot aux institutions en place qui sont plus performantes.

Je vous laisse l'entière responsabilité de ce que vous avez écrit. Il est vrai que « Deutshland über alles » est totalement incompatible avec l'idée interne de l'espéranto, mais entre ça et la destruction des états-nations figurez vous qu'il y a de la place, même si vous ne saisissez pas les nuances (je l'ai déjà remarqué sur d'autres fils ;) ).
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 11:55

Et pourquoi des gens parlant la même langue n'auraient pas le droit de se réunir en seul état ? Ca aussi, c'est votre idéologie esperantiste ?
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 12:20

Zeus a écrit:
Et pourquoi des gens parlant la même langue n'auraient pas le droit de se réunir en seul état ? Ca aussi, c'est votre idéologie esperantiste ?

Les gens font ce qu'ils veulent. Franchement, vous me saoûlez, pour parler poliment. Je n'ai pas de temps à perdre avec vos anneries, je parle de choses sérieuses. Il n'y a pas d'idéologie espérantiste, il y a seulement une langue qui peut être utilisée, que chacun peut s'approprier. Il existe des espérantistes d'extrême gauche, anationalistes, (qui sont minoritaires), d'autres pro-Europe (mais pas vraiment de l'Europe anglo-américaine), d'autres anti-Europe, d'autres de droite, d'autres défendant les langues régionales. Il y a de tout, comme chez les francophones. Personne (parmi les espérantistes) ne désire la disparition des langues éthniques.
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 13:04

Il faudrait savoir : vous dites d'abord que chanter l'unification de l'Allemagne à travers le "Deutscland uber alles" est un crime et maintenant vous reconnaissez aux patriotes allemands le droit de souhaiter l'unité de leur patrie ?

Pourquoi la première position et pourquoi ce revirement subit ?

Et si l'on ne dit pas "les Corses d'abord" ou "les Bretons d'abord", n'importe qui peut venir d'ailleurs s'installer dans la profince et rendre les indigènes minoritaires sur leur propre sol, ce qui est surtout le cas de la Corse.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 13:14

« Deutshland über alles » est la devise de l'état nazi. C'est l'idôlatrie de la patrie, au point d'exterminer et réduire en esclavage les étrangers. Apprendre l'espéranto implique la curiosité envers l'étranger, et l'envie de le rencontrer, tout en ne renonçant en rien à son identité propre comme c'est le cas quand l'un des interlocuteurs doit emprunter la langue de l'autre.

Citation :
Avant de me rendre à Gothembourg, je n’avais que des connaissances livresques à propos de l’espéranto. Je comprenais les principes que Zamenhof avait utilisés dans la conception de la syntaxe et dans le choix des racines lexicales de l’espéranto. Toutefois, je n’avais jamais vu les Espérantistes à l’oeuvre. A ma grande surprise, j’ai constaté une très grande aisance de communication et j’ai découvert que, loin de son caractère prétendument artificiel, l’espéranto était en fait la langue maternelle de plusieurs des participants au congrès et de certains de mes interlocuteurs.

J’ai eu la chance de prononcer mon allocution lors de la séance inaugurale, ce qui a éveillé l’intérêt de nombreux participants qui ont voulu me rencontrer par la suite. Si beaucoup de ceux qui ont discuté avec moi étaient français, il faut aussi noter que des Danois, des Russes, des Chiliens et des Norvégiens ont très solidement appuyé mes propos. Globalement, les remarques que j’ai faites à propos de l’envahissement de l’anglais dans nos sociétés ont trouvé un écho immédiat dans tout l’auditoire, francophone ou pas !

Certains des congressistes que j’ai eu l’occasion de connaître sont des polyglottes d’une très grande culture, et nettement supérieurs à la moyenne par leur compréhension du monde et de la conjoncture actuelle. D’autres sont des gens relativement moyens, qui ont étudié les langues étrangères mais qui n’ont jamais pu les maîtriser vraiment et qui se sont rabattus, avec un succès total, sur l’espéranto comme langue de communication internationale. L’espéranto leur a permis de voyager dans le monde entier et d’entrer en contact de manière très efficace avec des étrangers lointains, bien plus qu’ils n’auraient pu le faire avec une quelconque langue naturelle. Globalement, si l’on s’informe un peu sur l’histoire du mouvement espérantiste, on peut affirmer que les Espérantistes, en tant que groupe, ont été des précurseurs dans l’identification des problèmes linguistiques actuels qu’ils avaient prévus depuis longtemps, quels que soient les cadres dans lesquels ils sont survenus (pays institutionnellement monolingues ou multilingues, communications transnationales, etc.)

Le monde espérantiste est vaste. Si l’un des buts déclarés des Espérantistes est de répandre l’usage de l’espéranto, il existe aussi une fraction de ces derniers qui désire garder la langue pour elle. Les Espérantistes ont parfaitement conscience qu’ils ne sont pas du tout conformistes et leur langue leur permet d’entrer en contact avec des gens dont la diversité ne peut être atteinte par aucun autre moyen. C’est-à-dire qu’elle permet une communication totale entre personnes différentes qui ne concèdent en rien de leur identité propre au profit de cette communication comme c’est, automatiquement, le cas contraire lorsque l’un des interlocuteurs parle la langue de l’autre. Si, à Paris, par exemple, il est possible de rencontrer des gens de toutes nationalités et origines, le fait qu’ils parlent français avec des francophones natifs obligent leurs discours à se conformer au cadre sociolinguistique français. L’espéranto, au contraire, permet aux interlocuteurs de ne rien renoncer à leurs identités et particularismes. Dès lors, on conçoit que certains membres du club souhaitent le garder pour eux seuls. Une autre tendance minoritaire est le mouvement SAT qui, d’après ce que j’ai compris, voudrait, grâce à l’espéranto, faire émerger une société plus ou moins homogène à l’échelle de la planète qui serait alors chapeautée par un gouvernement mondial. Si ces diverses tendances demeurent largement minoritaires, il est néanmoins intéressant de les signaler car elles soulignent une diversification que l’on ne peut éviter lorsque on a affaire à des regroupements importants et qui sont transnationaux par dessus le marché.

Dans leur grande majorité, les Espérantistes semblent être très favorables au développement des langues et des cultures nationales et fortement hostiles à l’émergence de toute langue impériale ou de toute langue naturelle qui aurait la prétention de devenir la lingua franca à l’échelle mondiale. Même s’ils ne s’y impliquent pas forcément, ils soutiennent la défense des langues nationales. Cependant, à l’échelle internationale, ils sont naturellement un peu soupçonneux lorsqu’il est question de “défendre” une langue pour le seul motif de l’imposer par rapport à une autre qui, autrement, aurait tendance à prendre sa place. Défense qui ne serait bien évidemment inspirée que par une volonté impériale concurrente. C’est ainsi qu’ils se méfient naturellement des initiatives françaises qui visent à restaurer le rôle du français au sein des organisations européennes ou internationales lorsque l’ambition recherchée n’est que d’assumer le rôle que joue l’anglais en première place ou ex æquo avec ce dernier et au détriment, bien sûr, d’autres langues.

L'auteur est Charles Durand, qui a écrit plusieurs livres dénonçant l'hégémonie de l'anglais dans le domaine des sciences et des techniques (la mise en place des monopoles du savoir notamment).


Dernière édition par le Mar 24 Avr 2007, 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 13:17

Un exemple de Deustchland über alles est celui que je viens de commenter ici.

En tiu retejo oni trovas la komentojn kaj ideologiojn plej
nauzigajn, kiel chiam, kiam oni traktas kun iuj anglalingvanoj kiuj
honeste kredas je sia civilizaciiga misio kaj pri la natura supereco
de sia denaska lingvo. Sincere, mi pensas skandala diri kaj pensi
tion en 2007 (tamen, mi pensas esti malfermita al multaj ideoj, sed
ne al io ajn !), sed chefe ke tiu ideologio regas, ghis estigi ne
pli ol pasiva kaj beata adhero, tiel, kiel oni formatigis nin pere
de reklamoj, cerbolavo kaj malklarigaj elvokivaj mesaghoj, kiuj
temas pri la venonta universala rolo de la angla lingvo kaj la
(male) folklora destino de niaj lingvoj :


« English is a superior language, and the world will benefit by its
spread. I do not say this lightly. I am one of many Americans who,
without the benefit of family ties or business demands, spent years
living abroad and learning other languages to fluency. Moreover, I
continue to do this even now. But [] I cannot say that I would
recommend my effort to other Americans. They would do far better to
master their own language before taking on others. And while the
knowledge that values vary with place did change my perspective,
hardly anyone would contend that this insight can only be vouchsafed
through a foreign tongue. »

Tio alproksimighas al iuj ideologioj pri iu « supera » popolo kiu
devas konduki kaj regi la mondon. La plej malbona afero estas ke tiukaze
li pretendas defendi tiujn ideojn ne pro iu volo pri superrego kaj
malkonstruo (estus pli facile kontraudirebla por ni se il klare
dirus ke li celas nian malmemstarecon fronte al Usono kaj la morton
de niaj lingvoj !), sed helpcele (the word will benefit by our
domination...), por nia bieno, pro homistaj kaj pragmatikaj kialoj
(tio memorigas la sloganojn de multaj instruistoj pri la angla), por
elirigi nin el la stato de sovaghuloj.

Kiel ni efike batalos kontrau tiaj ideoj ?

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 14:02

Wàng a écrit:
« Deutshland über alles » est la devise de l'état nazi. C'est l'idôlatrie de la patrie, au point d'exterminer et réduire en esclavage les étrangers. Apprendre l'espéranto implique la curiosité envers l'étranger, et l'envie de le rencontrer, tout en ne renonçant en rien à son identité propre comme c'est le cas quand l'un des interlocuteurs doit emprunter la langue de l'autre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Deutschlandlied
Citation :
Das Lied der Deutschen (Le Chant des Allemands) ou Deutschlandlied (Chant d'Allemagne) est un chant dont le troisième couplet est l'hymne national de l'Allemagne. Les paroles, écrites par August Heinrich Hoffmann von Fallersleben (Fallersleben) en 1841 sur l'île de Helgoland, furent mises sur une musique de Joseph Haydn qui était à sa création en 1797 une partition pour un quatuor à cordes.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mar 24 Avr 2007, 14:07

Citation :
En 1949, alors que l'Allemagne de l'Ouest se reconstruisait comme une nouvelle nation démocratique, toutes ces connotations interdirent de continuer à utiliser tous les couplets. La chanson ne fut pas totalement rejetée hors de la mémoire de l'état d'esprit démocratique dans lequel elle trouvait sa source : elle resta l'hymne national mais pour les occasions officielles elle fut réduite à son troisième couplet. Sur ce sujet, il y eut une dispute entre le chancelier Konrad Adenauer et le président Theodor Heuss qui préférait un nouvel hymne. En RDA, on choisit comme hymne national Auferstanden aus Ruinen de Johannes R. Becher et Hanns Eisler.

Après la réunification allemande en 1991, le seul troisième couplet fut adopté comme hymne national de toute l'Allemagne. Les deux premiers ne sont pas interdits, mais ils ne sont jamais chantés lors des occasions officielles. Chanter ou utiliser le premier couplet est généralement perçu comme l'expression de vues politiques très à droite, voire ouvertement néo-nazies. Quand au second couplet, il serait caduc en raison des frontières actuelles de l'Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 13:23

1. Je constate que ni Wàng ni Zeus ne prend pas le soin d´écrire le mot "Deutschland" correctement,
et "über alles" peut à la rigueur être écrit comme "ueber alles".

Pourquoi n´utilisez-vous pas une bonne traduction, comme par exemple: l´Allemagne au-dessus de tout ?

2. à Wàng à propos d´anglais:

Je regrette, mais les Français ne peuvent pas accentuer les mots anglais sur la dernière syllabe, mais si cela leur semble plus commode.

Le monde entier apprend sans se plaindre le "spelling" de chaque mot anglais, sa prononciation et où il faut accentuer, un Allemand aussi bien qu´un Chinois.
Les Allemands et les Scandinaves n´ont aucun avantage dans ce domaine.

En plus, certains sons sont plus faciles à prononcer pour un Français que pour un Allemand,

j´ai entendu beaucoup de fois un Allemand disant: I am chairman, et voulant dire: I am German.

3. à Wàng à propos des similarités structurelles des langues

Une telle similarité peut être un fléau au lieu d´un avantage.

Un Polonais, ayant survecu le cauchemar des déclinaisons russes, lesquelles ont en plus menacé de déboussoler son "feeling" pour les déclinaisons polonaises, toutes les deux étant cruellement abondantes et irrégulières,
constate qu´en anglais on dit simplement:

Mary is here.
Mary´s hair is red.
I give a book to Mary.
I see Mary.
I am going for a walk with Mary.
I am talking about Mary.
I call: Mary !

C´est toujours Mary!, rien ne change!, sauf pour le génitif, mais c´est pas grave, c´est un petit "s" pour les noms masculins, féminins et neutres, un détail négligeable.

C´est un soulagement incroyable, c´est une langue qui fait espérer, c´est une langue qui mérite d´être appelée "esperanto".

C´est pourquoi pas mal de Polonais sont plus forts en anglais qu´en russe.
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 14:13

Wàng a écrit:
Après la réunification allemande en 1991, le seul troisième couplet fut adopté comme hymne national de toute l'Allemagne. Les deux premiers ne sont pas interdits, mais ils ne sont jamais chantés lors des occasions officielles. Chanter ou utiliser le premier couplet est généralement perçu comme l'expression de vues politiques très à droite, voire ouvertement néo-nazies. Quand au second couplet, il serait caduc en raison des frontières actuelles de l'Allemagne.

    Deutschland, Deutschland über alles,
    über alles in der Welt,
    wenn es stets zu Schutz und Trutze
    brüderlich zusammenhält.
    Von der Maas bis an die Memel,
    von der Etsch bis an den Belt,
    Deutschland, Deutschland über alles,
    über alles in der Welt!

    Deutsche Frauen, deutsche Treue,
    deutscher Wein und deutscher Sang
    sollen in der Welt behalten
    ihren alten schönen Klang,
    uns zu edler Tat begeistern
    unser ganzes Leben lang.
    Deutsche Frauen, deutsche Treue,
    deutscher Wein und deutscher Sang!


Traduction automatique :

    Allemagne, Allemagne sur tout, sur tout dans le monde,
    si cela tient ensemble fraternel toujours à la protection et Trutze.
    De la Meuse jusqu'au Memel, de l'Etsch jusqu'au Belt, à l'Allemagne,
    à l'Allemagne sur tout, sur tout dans le monde!

    Les femmes allemandes, la fidélité allemande, le vin allemand et le chantait allemand doivent garder(retenir) dans le monde son(leur) vieux beau son, nous pour l'action noble enthousiasment longtemps notre toute vie.
    Femmes allemandes, fidèle allemand

Il n'y a rien de nazi là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 14:36

Bonjour Francesca, vous dites beaucoup de choses, je vais donc m'éfforcer d'être bref. Smile

Citation :
Je regrette, mais les Français ne peuvent pas accentuer les mots anglais sur la dernière syllabe, mais si cela leur semble plus commode.

Le monde entier apprend sans se plaindre le "spelling" de chaque mot anglais, sa prononciation et où il faut accentuer, un Allemand aussi bien qu´un Chinois.

Les français accentuent leurs mots sur la dernière syllabe. Ce n'est pas un défaut. Le problème, c'est qu'on leur fait apprendre en LV1 la langue la plus anarchique qui soit. On ne peut dégager aucune règle claire pour ce qui est de l'anglais : donc, apprendre chaque mot, son champ sémantique (il y a souvent 20 sens possibles, voire plus, cf get, set), les postpositins, qui jouent un peu le rôle du trait d'idéogramme en chinois, la prononciation( et les phonèmes n'existant pas dans les langues latines), l'orthographe (selon la logique du XVIIème siècle), l'accent tonique et l'accent de phrase. Smile Et des fois, pour un même mot, selon sa nature grammaticale, l'accent n'est pas le même, et la prononcation peut changer. Smile

Citation :
En plus, certains sons sont plus faciles à prononcer pour un Français que pour un Allemand,

La phonétique anglaise est difficile pour tout le monde, certains sons sont plus faciles pour les français, d'autres pour les allemands. Smile

Citation :
C´est toujours Mary!, rien ne change!, sauf pour le génitif, mais c´est pas grave, c´est un petit "s" pour les noms masculins, féminins et neutres, un détail négligeable.

C´est un soulagement incroyable, c´est une langue qui fait espérer, c´est une langue qui mérite d´être appelée "esperanto".

Excusez moi mais faut pas pousser mémé dans les orties. On ne doit pas confondre les serviettes et les torchons. L'espéranto est une langue qui existe déjà, et qui n'a rien à voir avec l'anglais. C'est bien meilleur ! Quand au polonais et au russe, leurs difficultés sont différentes de celles du français (qui n'a pas de déclinaisons non plus, je vous le rappelle), et de celles de l'anglais.

Comment pouvez vous parler de l'espéranto sans le connaitre, sans savoir comment la langue fonctionne ?

Et je répète, si vous cherchez une langue à la grammaire minimaliste, prenez le chinois : pas de conjugaisons, pas de déclinaisons, tous les mots se combinent comme un jeu de légo, beaucoup de mots courts, pas de pluriels, pas d'irrégularités. (à part dans la négation du verbe avoir)

Pourtant c'est une langue très difficile pour nous. C'est qu'il y a la prononciation et l'écriture, ainsi que l'esprit de la langue, non analytique mais syntéthique, terre à terre (comme l'anglais) et fonctionnant par l'évocation. Il n'y a pas que la grammaire.

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 14:37

Si quelqu´un veut un chant nazi, je propose:

Wir werden weiter marschieren, bis alles in Scherben fällt,
denn heute gehört uns Deutschland
und morgen die ganze Welt.

Nous allons marcher jusqu´à ce que tout est écrasé,
car aujourd´hui l´Allemagne nous appartient,
et demain le monde entier.

(je ne suis pas sure, si je me souviens bien, mais à cause des rimes, je crois que oui)
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 14:42

Francesca : je connais une russophone qui a appris le polonais en un an. La motivation fait beaucoup dans l'apprentissage d'une langue (les polonais ne voient plus d'intérêt à apprendre le russe), mais il est indéniable (selon elle) que les langues slaves sont bien plus faciles à apprendre entre slaves que l'anglais ! de même que je trouve l'italien au moins 4 fois plus facile à entendre que l'anglais oral. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 14:45

Francesca a écrit:
Si quelqu´un veut un chant nazi, je propose:

Je propose : "Le jour du pain et de la liberté se lève".

C'est dans le Horst Wessel Lied et c'est plus recevable.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 14:46

Pour esperanto j´ai une idée géniale:

il faut commencer un forum en esperanto pour les esperantistes existants et ceux qui le veulent devenir.

Si la langue est vivable, elle va devenir la langue mondiale.

Moi, je me débrouille en sept langues européennes, je peux un jour apprendre aussi l´esperanto si c´est la seule possibilité d´avoir de bonnes discussions.
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 14:52

à Wàng,

Moi, je voudrais entendre cette russophone de mes propres oreilles, avant de juger, si elle parle "polonais".

Un italien parlait "espagnol" en ajoutant un "s" aux mot italiens. Dans un roman de Gianrico Carofiglio "Il passato è una terra straniera".

Il est déjà suspect qu´une russe apprend polonais. Elle n´a rien d´autre à faire ?
J´aime bien la langue russe, mais je n´ose pas lire rien sans accents explicits, parce que l´accent russe se foue des règles, et je ne veux pas apprendre l´accent incorrect.
Donc, je lis Poushkine, car on a mis des accents pour les étudiants.
Poushkine !
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 14:56

Francesca a écrit:
Pour esperanto j´ai une idée géniale:

il faut commencer un forum en esperanto pour les esperantistes existants et ceux qui le veulent devenir.

Si la langue est vivable, elle va devenir la langue mondiale.
Il existe déjà un groupe google où les esperantistes se foutent de la gueule des néo esperantistes qui débarquent avec un eo approximatif...
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:31

Citation :
à Wàng,

Moi, je voudrais entendre cette russophone de mes propres oreilles, avant de juger, si elle parle "polonais".

Elle parle 5 langues, plus des rudiments de 3 autres, dont l'anglais rudimentaire.

Citation :
Il est déjà suspect qu´une russe apprend polonais. Elle n´a rien d´autre à faire ?

Elle n'est pas russe (Ukrainienne) mais russophone. Elle sait ce que c'est que de parler une langue dominante (le russe dans l'ex URSS). Elle en était très gênée de voir toutes les républiques soeurs forcées de parler sa langue (soi disant par politesse), et les gens étudier sa langue pendant des années pour communiquer, . Elle a appris le polonais par amour pour le pays et sa langue. Comme beaucoup d'espérantistes. L'espéranto lui a donné l'amour des langues et lui a facilité leur étude. Même si ça peut paraitre bizarre pour un anglomane qui ne jure que par des mots comme « pragmatisme », « oportunisme », « mondialisation », biznèsse, survie, utilité, globiche. Merci de respecter son choix au lieu de le regarder de haut.

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:35

Francesca a écrit:
Pour esperanto j´ai une idée géniale:

il faut commencer un forum en esperanto pour les esperantistes existants et ceux qui le veulent devenir.

Si la langue est vivable, elle va devenir la langue mondiale.

Moi, je me débrouille en sept langues européennes, je peux un jour apprendre aussi l´esperanto si c´est la seule possibilité d´avoir de bonnes discussions.

Au lieu de vous moquer avec arrogance cessez de parler de ce que vous ne connaissez pas. Il y a des enfants dont l'espéranto est la langue maternelle. Votre remarque est insultante pour eux. il existe des centaines de listes yahoo, il existe des forums sur internet, la langue est en 15ème place sur wikipedia, il existe de nomreuses radios qui émettent en espéranto, et même une télé.

Dans les congrés espérantistes chacun parle la langue comme sa langue maternelle, sans interprètes. les raisons de sa faile diffusion ne sont pas linguistiques mais psychologiques (avec des préjugés comme les votres) et politiques : sachez que les espérantistes ont été massacrés par Hitler et Staline, et qu'aujourd'hui, en France, la langue est toujours interdite comme simple option au bac (ce n'est pas le cas du surf).

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:40

Pour qu'une langue s'étende, il faut qu'elle soit pratiquée.

Or un usager du Net va aller sur des forums utilisant sa langue ou sur des forums anglophones où il va perfectionner son anglais.

Les forums eo ne servent qu'à fréquenter des samideuloj.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:41

Zeus a écrit:
Francesca a écrit:
Pour esperanto j´ai une idée géniale:

il faut commencer un forum en esperanto pour les esperantistes existants et ceux qui le veulent devenir.

Si la langue est vivable, elle va devenir la langue mondiale.
Il existe déjà un groupe google où les esperantistes se foutent de la gueule des néo esperantistes qui débarquent avec un eo approximatif...

Si c'est vous qui avez pu suivre cette discussion c'est que vous parlez la langue, n'est-ce pas ? Sinon c'est de la calomnie. C'est Yeva Agetuya qui a joué le martyre, non ? (il venait y faire de la pub pour sa langue, c'est une vieille histoire que je connais)
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:44

Voici votre problème : derrière chaque esperantiste se cache un croyant agressif.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:47

Zeus a écrit:
Pour qu'une langue s'étende, il faut qu'elle soit pratiquée.

Or un usager du Net va aller sur des forums utilisant sa langue ou sur des forums anglophones où il va perfectionner son anglais.

Les forums eo ne servent qu'à fréquenter des samideuloj.

samideanoj, s'il vous plait. ;-) (sam (même) ide (idée) an( membre) o (nom) j (pluriel), coidéalistes)

Les listes eo ont toutes une utilité précise. Certaines sont purement raumistes (tous les thèmes, y compris la religion catholique), d'autres parlent de démocratie linguistique, d'action, d'autres de construction européenne, d'autres de politique (candidats pour les européennes), d'autres sont des listes de réaction : sur les anneries que les media lancent contre l'eo et les pubs gratuites sur le soi disant anglais international, ou qui font la panacée du globiche, etc.

Et surtout rencontrer et échanger des idées avec celui qui ne parle pas la même langue que moi, et qui ne pense pas comme moi, ainsi que mieux connaitre les autres pays.

Wàng
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:49

Zeus a écrit:
Voici votre problème : derrière chaque esperantiste se cache un croyant agressif.

Belle généralisation. J'aurais pas fait mieux. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:55

Zeus a écrit:
Pour qu'une langue s'étende, il faut qu'elle soit pratiquée.

Or un usager du Net va aller sur des forums utilisant sa langue ou sur des forums anglophones où il va perfectionner son anglais.

Les forums eo ne servent qu'à fréquenter des samideuloj.

Maintenant les mazos vont sur internet pour se perfectionner en anglais ! Laughing Voila la Grande utilité de l'anglais : se persuader soi même qu'on le maitrise et qu'on fait partie des « happy few » ! Laughing


Dernière édition par le Mer 25 Avr 2007, 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:56

Je juge sur l'échantillion que nous en avons.

Wàng a écrit:
samideanoj, s'il vous plait. ;-) (sam (même) ide (idée) an( membre) o (nom) j (pluriel), coidéalistes)
Vous voyez bien que ce n'est pas au point : vous avez des tas de suffixes exprimant des nuances inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Un peu d'humour.   Mer 25 Avr 2007, 16:59

Wàng a écrit:
Maintenant les mazos vont sur internet pour apprendre l'anglais ! Laughing Voila la Grande utilité de l'anglais : se persuader soi mêm qu'on le maitrise et qu'on fait partie des « happy few » !
L'anglais international sera celui qu'auront jargonné pendant des décenies des anglophones non-natifs.
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
 
Un peu d'humour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Humour et insolite version pseudo !
» Humour spirituel
» Humour et foi peuvent faire bon ménage
» Propos du Pape (humour)
» Une personne qui a de l'humour, c'est quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: