DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Après la vie ou après la mort ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Après la vie ou après la mort ?   Lun 09 Avr 2007, 16:35

La vie terrestre n'étant pas la mort, ne serait'il pas plus juste d'écrire "après la vie terrestre" ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mar 10 Avr 2007, 10:53

Bonjour, chère Arcanes! I love you

La Vie après la vie... ou l'après-vie. La mort ne me semble, en fait, que le passage d'un plan d'existence à un autre, d'un état de conscience à un autre état de la conscience : plus spirituel et plus intense ; nous nous plaçons alors sur de nouvelles "longueurs d'ondes", en quelque sorte (ondes "alpha" du cerveau...). La comparaison est valable si l'on songe à un poste de radio, par exemple : plusieurs longueurs d'ondes interfèrent (se côtoient), sans jamais se rencontrer.

On expérimente la réalité de cette transition (d'une vie à l'Autre) quand on médite, ou quand on contemple une vérité spirituelle (l'Amour insondable du Père, la Pureté de Marie, etc.) : la réalité est transcendée, on a l'impression de se trouver déjà dans l'éternité... Very Happy Dans ce genre de pratique, on se sent hors du temps terrestre : c'est très reposant... ;) Very Happy


En fait, la mort n'existe pas ; nous ne la nommons, nous humains, que dans la mesure où nous sommes incapables (pour la plupart) de percevoir cet autre monde qu'est l'Au-delà... cheers Un monde dont on dit que les Vivants y sont bien plus vivants que sur la Terre ! drunken

Amitiés. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mar 10 Avr 2007, 11:56

Mercii de votre intervention chère Fanny.

C'est vrai que nous pourrions logiquement écrire : "Après la vie" plus vite qu'après la mort.

Ce serait donner à au mot "mort" un Etat de temps, alors qu'il n'en est rien. Sur le plan strictement matériel cet Etat, appartiens au corps, là on sait tous, qu'effectivement il reste sur, et, en terre. Mais nous savons qu'il n'est pas du corps terrestre, d'allez dans les bras de Dieu.

Il y a quelques années j'avais fais un rêve symbolique sur cela. Il était curieux que ce rêve commença par une proposition, un choix à faire. Des pierreries, brillantes et d'or et perle de culture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mar 10 Avr 2007, 14:10

C'est moi qui vous remercie, chère Peau d'âne, pour ce sujet digne d'intérêt... Very Happy

En effet, je ne crois pas que la mort représente, comme vous le dites bien, "un état de temps" : c'est tout un processus qui commence dès la naissance, et qui se poursuit au-delà de cette vie-ci... Une métamorphose, en quelque sorte.

Ou vous en avez trop dit, ou vous n'en dites pas assez : s'il vous plaît, racontez-moi (-nous) ce rêve symbolique, je sens qu'il va me plaire...!
Bien sûr, c'est comme vous voulez. Smile Merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mar 10 Avr 2007, 16:37

Et bien, cela ce déroula ainsi :

Quelques temps après la mort de ma mère, je réfléchissais au bien ou mal fondée, lorsqu'elle m'informa de son souhait. Après son décès, elle ne désirait pas que j'ailles m'ennuyer sur sa tombe. Car ici, d'après ses certitudes et au vue de mon histoire NDE, il n'y avait rien que le corps retombant à la poussière. Cependant c'était une drôle de chose pour moi que ce souhait et j'en était pas persuadée qu'elle le veuille après sa mort.

Cette nuit là, je me retrouvais dans un endroit, assez lugubre. La pénombre dominait et une sorte de petit temple dessinait sa silhouette. Je me dirigeais vers lui,pour y entrer. Lorsque se dressa devant un être extrèmement bizarre. Grand et différent, habillés curieusement, debout droit et tenant une sorte de grande lance, à sa main. Dans ce rêve je compris instannément, qu'il représentait une sorte de gardien. J'en avais une sorte de peur intérieure, ne serait-ce que de l'approcher. Surmontant ma peur intérieure je voulus entrer. Mais il me barra autoritairement l'entrée du temple. Je dis alors que je devais venir pour savoir... Je prie peur car le gardien se changea en chien dangereux, hurlant et aboyant. Mais je ne bougeais pas.

Puis d'un coup je me retrouvais dans la première pièce du temple. Il était vert moulu en pierre et comme pret à s'écrouler sur lui-même. A l'intérieur je ne comprenais pas ce qui ce passait. Car il n'y avait qu'un carré de mur, sans fenetre ni porte. Je crus que j'allais y rester enfermer. Et je pensais alors à ma mère et me dis que finalement j'acceptais, ma démarche était sincère et je voulais savoir.
Et du moins j'acceptais qu'il n'y ait rien à savoir.

A cet instant apparue un bras et apparue au sol, un étalage de bijoux plus magnifiques les uns que les autres. Je reçue intérieurement l'ordre d'en choisir un. Au vue du contexte finalement peu m'importait les dorures, je remarquais alors une perle de culture. Je me souvins en souriant intérieurement que ma mère aimait beaucoup les perles de culture. Alors je choisie cette petite perle.

Brusquement au moment même où je choisie la perle, j'entendis la voix de ma mère qui me fit :" Maintenant tappe contre les murs puisque tu veux savoir". J'hésitais à le faire, cela n'avait plus de sens. Les bijoux venaient de disparaitre et à nouveau me retrouvait dans une pièce sans porte ni fenetre. J'hésitais encore, et finalement me mis à tapper de plus enplus fortement les murs, je les vis s'écrouler sous ma force de frappe. J'avais peur, je tremblais mais j'obéissais à l'ordre. Je fus alors dégoutée de voir tomber des millions de vers de derrière ces plâtres qui s'écroulaient. Le temple se mit à trembler et je comprenais qu'il s'écroulait.

Je courrus alors et trouvait la sortie, qui m'était restée cachée depuis le début de mon entrée. Le gardien était toujours transformé en chien et plus féroce encore. Il voulut m'attaquer mais une voix intervenant me dis de ne pas avoir peur. C'était la voix de ma mère, je courrus encore et encore pour finalement m'arrêter et demander des explications. Ma mère me dis (je ne la voyais pas, je l'entendais simplement). Voilà en réalité ce que cache les tombeaux des hommes. Il n'y a rien à chercher ici. Le gardien ne garde que ce que tu as vus. Maintenant tu sais.


Mr. Green Bon j'ignore si c'est une faveur, mais c'est la première fois, que je prend le temps de bien le raconter, sans bâcler... Depuis les années je ne me rappel plus les termes exacts qui ont été dits alors. Mais la description : temple gardien pièce choix de bijoux est exact.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mar 10 Avr 2007, 18:04

Merci infiniment. Cette lecture m'a effectivement bien plu, et même davantage... I love you sunny

Je suis persuadée que, dans le domaine spirituel, nos rêves nous apprennent bien des choses : une sorte d'"éducation" de notre esprit conscient par le subconscient. A votre avis?

C'est plein de sens, votre rêve. Les images analogiques qui me sont spontanément venues à l'esprit :

- Un rêve que j'ai fait, un jour, et que je vous raconterai plus loin...

- Ce gardien armé d'une lance fait furieusement penser au Chérubin qui garde la porte du Jardin d'Eden... Qui gardait, car depuis la mort et la Résurrection du Christ, les hommes sont rachetés et peuvent prétendre la franchir!
Plus loin dans le temps, on peut songer au Cerbère impressionnant pale qui gardait l'entrée des Enfers (simple séjour des morts) dans la mythologie grecque. Il n'y avait que la force d'un Hercule pour en venir à bout! cheers

Intéressant, le fait de renoncer à savoir ce qu'il en est de la vérité de la mort, et de voir se révéler cette vérité au moment où on ne l'espère plus... Quelle sagesse... Divine?

- Ce Temple (me) fait songer aux paroles du Christ évoquant le Temple de Son corps, mais aussi au fait que chacun est le temple de l'Esprit Saint... Le sens de ce bâtiment m'apparaît donc comme spirituel. Le corps-temple s'"écroule" après la mort, pour libérer le corps spirituel (dont vous avez enfin trouvé le point de "sortie"), celui-là Temple de l'après-vie...

Je pense que votre rêve mêle images concrètes (tombeau, issue, vers...) et images symboliques (porte et sortie, gardien, lance, temple, chien, perle...). C'est très riche!! sunny

- Cette perle, qui me fait songer à Jésus comparant - entre autres - le Royaume de Dieu à une perle de haut prix qu'un homme veut acquérir : il vend alors tout ce qu'il a, pour pouvoir l'acheter. Very Happy (Mt 13, 45-46)
Au-delà de la mort, le bien inestimable est le Royaume de l'Amour, la Vie en Dieu : il faut chercher à l'acquérir à n'importe quel prix! Very Happy ;)

Quant à frapper les murs pour savoir, cela me semble plutôt symbolique : "Frappez et l'on vous ouvrira", etc.

Je vais chercher le peu de lignes qui concernent le rêve que j'ai fait un jour, et qui rejoint celui-ci.

Encore merci! Amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mar 10 Avr 2007, 19:30

study Fanny dis : Je suis persuadée que, dans le domaine spirituel, nos rêves nous apprennent bien des choses : une sorte d'"éducation" de notre esprit conscient par le subconscient. A votre avis?

Oui beaucoup plus qu'on ne peut se l'imaginer.

A mon tour je vais lire votre expérience fanny, avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mar 10 Avr 2007, 22:26

Oh, elle est courte, j'espère ne pas vous décevoir ; elle est surtout en corrélation avec votre propre expérience. Smile

Quelques jours avant mon rêve, j'avais lu, dans un ouvrage, que nous sommes souvent édifiés sur ce qui nous attend dans notre vie future, et particulièrement, sur notre immortalité, grâce à la vie onirique (des rêves)...

Certes, il m'est arrivé à maintes reprises de rêver que je volais (ah, les beaux paysages!! :colors: ), et ces rêves étaient très "vrais" : de ceux qui laissent une impression profonde. J'ai même rêvé que j'essayais de convaincre mon père de la réalité de ce phénomène...! Rolling Eyes Je ressentais vraiment comment je m'élevais et comment je me maintenais dans l'espace... Smile

Mais ce jour-là, j'ai fait un rêve surprenant : Je me trouvais dans un cimetière, et un homme devait ôter ce qui restait de mon corps (des os), dans ma tombe.
J'avais conscience d'être morte, il y avait longtemps, et pourtant je me sentais bien vivante! Je regardais ce fossoyeur avec émotion, et en même temps, avec un certain désintérêt (détachement)...

Je crois - je suis persuadée - que notre inconscient (celui qui s'active dans nos rêves) nous fait part de "messages" qui sont autant de connaissances à décrypter ; tout particulièrement quant au sens de la mort, et à ce qui se passe dans l'après-vie. Question Very Happy

Amitiés. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mar 10 Avr 2007, 22:51

Fanny a écrit:



En fait, la mort n'existe pas ; nous ne la nommons, nous humains, que dans la mesure où nous sommes incapables (pour la plupart) de percevoir cet autre monde qu'est l'Au-delà... cheers Un monde dont on dit que les Vivants y sont bien plus vivants que sur la Terre ! drunken

Amitiés. sunny

je pense que la mort existe comme expérience, expérience biologique de déclin énergétique (force de mort ressentie dans la maladie, la vieillesse, le pourrissement), expérience affective et émotionnelle de deuil, de perte, de manque, de déclin psychique et social, et expérience spirituelle de détachement, de dépouillement, qui mène à la libération du lâcher prise

la mort est une inversion des énergies pour moi, cette inversion peut être désagréable pour le corps, pour le monde biologique, elle apporte souffrance, angoisse, l'instinct de survie se rebelle et refuse, la psychanalyse appelle ça l'investissement libidinal, mais pour l'âme elle annonce le départ pour une autre dimension, le monde intérieur va être plus investi, le monde physique parait deplus en plus illusoire


et il existe un ange de la mort, non?
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 11:08

Peau d'âne a écrit:
Et bien, cela ce déroula ainsi :

Quelques temps après la mort de ma mère, je réfléchissais au bien ou mal fondée, lorsqu'elle m'informa de son souhait. Après son décès, elle ne désirait pas que j'ailles m'ennuyer sur sa tombe. Car ici, d'après ses certitudes et au vue de mon histoire NDE, il n'y avait rien que le corps retombant à la poussière. Cependant c'était une drôle de chose pour moi que ce souhait et j'en était pas persuadée qu'elle le veuille après sa mort.

Cette nuit là, je me retrouvais dans un endroit, assez lugubre. La pénombre dominait et une sorte de petit temple dessinait sa silhouette. Je me dirigeais vers lui,pour y entrer. Lorsque se dressa devant un être extrèmement bizarre. Grand et différent, habillés curieusement, debout droit et tenant une sorte de grande lance, à sa main. Dans ce rêve je compris instannément, qu'il représentait une sorte de gardien. J'en avais une sorte de peur intérieure, ne serait-ce que de l'approcher. Surmontant ma peur intérieure je voulus entrer. Mais il me barra autoritairement l'entrée du temple. Je dis alors que je devais venir pour savoir... Je prie peur car le gardien se changea en chien dangereux, hurlant et aboyant. Mais je ne bougeais pas.

Puis d'un coup je me retrouvais dans la première pièce du temple. Il était vert moulu en pierre et comme pret à s'écrouler sur lui-même. A l'intérieur je ne comprenais pas ce qui ce passait. Car il n'y avait qu'un carré de mur, sans fenetre ni porte. Je crus que j'allais y rester enfermer. Et je pensais alors à ma mère et me dis que finalement j'acceptais, ma démarche était sincère et je voulais savoir.
Et du moins j'acceptais qu'il n'y ait rien à savoir.

A cet instant apparue un bras et apparue au sol, un étalage de bijoux plus magnifiques les uns que les autres. Je reçue intérieurement l'ordre d'en choisir un. Au vue du contexte finalement peu m'importait les dorures, je remarquais alors une perle de culture. Je me souvins en souriant intérieurement que ma mère aimait beaucoup les perles de culture. Alors je choisie cette petite perle.

Brusquement au moment même où je choisie la perle, j'entendis la voix de ma mère qui me fit :" Maintenant tappe contre les murs puisque tu veux savoir". J'hésitais à le faire, cela n'avait plus de sens. Les bijoux venaient de disparaitre et à nouveau me retrouvait dans une pièce sans porte ni fenetre. J'hésitais encore, et finalement me mis à tapper de plus enplus fortement les murs, je les vis s'écrouler sous ma force de frappe. J'avais peur, je tremblais mais j'obéissais à l'ordre. Je fus alors dégoutée de voir tomber des millions de vers de derrière ces plâtres qui s'écroulaient. Le temple se mit à trembler et je comprenais qu'il s'écroulait.

Je courrus alors et trouvait la sortie, qui m'était restée cachée depuis le début de mon entrée. Le gardien était toujours transformé en chien et plus féroce encore. Il voulut m'attaquer mais une voix intervenant me dis de ne pas avoir peur. C'était la voix de ma mère, je courrus encore et encore pour finalement m'arrêter et demander des explications. Ma mère me dis (je ne la voyais pas, je l'entendais simplement). Voilà en réalité ce que cache les tombeaux des hommes. Il n'y a rien à chercher ici. Le gardien ne garde que ce que tu as vus. Maintenant tu sais.


Mr. Green Bon j'ignore si c'est une faveur, mais c'est la première fois, que je prend le temps de bien le raconter, sans bâcler... Depuis les années je ne me rappel plus les termes exacts qui ont été dits alors. Mais la description : temple gardien pièce choix de bijoux est exact.

Je vois plus ça comme un cauchemar, c'est mon avis personnel.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 11:10

Fanny a écrit:
Oh, elle est courte, j'espère ne pas vous décevoir ; elle est surtout en corrélation avec votre propre expérience. Smile

Quelques jours avant mon rêve, j'avais lu, dans un ouvrage, que nous sommes souvent édifiés sur ce qui nous attend dans notre vie future, et particulièrement, sur notre immortalité, grâce à la vie onirique (des rêves)...

Certes, il m'est arrivé à maintes reprises de rêver que je volais (ah, les beaux paysages!! :colors: ), et ces rêves étaient très "vrais" : de ceux qui laissent une impression profonde. J'ai même rêvé que j'essayais de convaincre mon père de la réalité de ce phénomène...! Rolling Eyes Je ressentais vraiment comment je m'élevais et comment je me maintenais dans l'espace... Smile

Mais ce jour-là, j'ai fait un rêve surprenant : Je me trouvais dans un cimetière, et un homme devait ôter ce qui restait de mon corps (des os), dans ma tombe.
J'avais conscience d'être morte, il y avait longtemps, et pourtant je me sentais bien vivante! Je regardais ce fossoyeur avec émotion, et en même temps, avec un certain désintérêt (détachement)...


Je crois - je suis persuadée - que notre inconscient (celui qui s'active dans nos rêves) nous fait part de "messages" qui sont autant de connaissances à décrypter ; tout particulièrement quant au sens de la mort, et à ce qui se passe dans l'après-vie. Question Very Happy

Amitiés. sunny

Cela aussi un cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 12:51

Fanny écrit : Mais ce jour-là, j'ai fait un rêve surprenant : Je me trouvais dans un cimetière, et un homme devait ôter ce qui restait de mon corps (des os), dans ma tombe.
J'avais conscience d'être morte, il y avait longtemps, et pourtant je me sentais bien vivante! Je regardais ce fossoyeur avec émotion, et en même temps, avec un certain désintérêt (détachement)...



Que dire, à part effectivement qu'il semblerait que vous ayez pris conscience d'une part de vous mêmes. Cela me fait penser, lorsqu'on reviens de l'audelà, on ne prend pas conscience de suite de ce corps organique qui nous appartiens. (Dans certains cas). Un détachement est éprouvé alors.... Aussi, dans l'audelà il y a des gens qui arrivant n'ont pas encore réalisé qu'ils sont morts sur la terre, cela dure peu de temps. Et la surprise s'installe, mêlée de joie, transcendée par l'amour qui les animes.


Fanny dis : Quelques jours avant mon rêve, j'avais lu, dans un ouvrage, que nous sommes souvent édifiés sur ce qui nous attend dans notre vie future, et particulièrement, sur notre immortalité, grâce à la vie onirique (des rêves)...

Ah ! Vous me rappelez un autre rêve sur ce sujet précisément.

Fanny dis : Certes, il m'est arrivé à maintes reprises de rêver que je volais (ah, les beaux paysages!! ), et ces rêves étaient très "vrais" : de ceux qui laissent une impression profonde. J'ai même rêvé que j'essayais de convaincre mon père de la réalité de ce phénomène...! Je ressentais vraiment comment je m'élevais et comment je me maintenais dans l'espace...

Certains vous diront que c'est du voyage dis "astral" dont il s'agit. Ces instants où l'on garde exceptionnellement souvenir de notre double quittant son enveloppe charnelle.




Fanny dis : Je crois - je suis persuadée - que notre inconscient (celui qui s'active dans nos rêves) nous fait part de "messages" qui sont autant de connaissances à décrypter ; tout particulièrement quant au sens de la mort, et à ce qui se passe dans l'après-vie.

Je le crois également. Et plus encore.....



En Christ dis : Je vois plus ça comme un cauchemar, c'est mon avis personnel.


lol, c'est vrai que ce n'est pas si agréable à vivre. Mais n'oubliez pas que les messages sont symbolisés à l'esprit terrestre, pour communiquer si il y a. Contrairement à ce que l'on croit, ce n'est effectivement pas évident à vivre, même en rêve.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 13:11

Citation :
En Christ dis : Je vois plus ça comme un cauchemar, c'est mon avis personnel.


lol, c'est vrai que ce n'est pas si agréable à vivre. Mais n'oubliez pas que les messages sont symbolisés à l'esprit terrestre, pour communiquer si il y a. Contrairement à ce que l'on croit, ce n'est effectivement pas évident à vivre, même en rêve.

Je voulais dire que le rêve est le fruit de notre imagination, de la pschycologie, de nos tourmants et pas forcément de message venant du ciel pour la terre entière.

Même si il peut avoir message, cela ne vient pas forcément d'une vision céleste, c'est ce que je veux dire. Parcontre il peut avoir voyage astral pour certain d'entre nous, je le conçois mais delà voir dans nos rêves ce genre de voyage, il faut discerner.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 13:33

Bonjour En Christ Very Happy

C'est la propriété du cerveau que d'imager (symboliser) des compréhensions, lorsque l'intellect (réflexion sans images) n'a pas sa place. Nous ne quittons pas le domaine terrestre, aussi ne vous méprenez pas En Christ sur le fond de la discution.

Nous n'abordons pas cela (vos propos) :
pas forcément de message venant du ciel pour la terre entière. Il faille ne pas confondre un moyen tout à fait naturel, d'aborder des informations "cachées" à l'intellect. Propre à tous les hommes. Et ce que vous appelez message venant du ciel pour la terre entière. Précisément vision Céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 14:08

Bonjour à tous. sunny

Chère Bénédicte, je souscris totalement à ce que vous dites sur notre - unique! ;) - expérience de la mort ; mais je pense qu'elle est vécue globalement, simultanément, par tous les niveaux de notre individualité. Nous ressentons au même instant, ce "dépouillement" obligé à travers nos sens comme à travers notre psychisme.
Je veux dire que je ne sépare pas le ressenti affectif et émotif du ressenti spirituel... C'est tout un.

J'oserai dire que c'est une expérience à ne manquer sous aucun prétexte!... Very Happy Plaisanterie mise à part, je crois réellement l'expérience enrichissante : de notre naissance à notre renaissance...!! cheers

J'ai du mal à comprendre "inversion des énergies". Merci de m'éclairer. I love you

L'ange de la mort? Il s'apparente sans doute à l'être qui nous accueille "au-delà du voile" : un ange de Dieu. Dans la mythologie grecque, les trois Parques remplissaient ce rôle... Et il existe chez les humains des personnes capables de le remplir - je veux dire : d'accompagner les mourants, dans l'invisible ; de les aider à "passer", avec compassion. I love you Very Happy Dans les campagnes, on les appelle les "passeurs de la mort", si ma mémoire ne me trahit pas.


Cher en Christ, rien d'un cauchemar en ce qui me concerne : une grande paix, une connaissance intuitive de ce qu'est vraiment la mort, comme le dit Peau d'âne. C'était même un rêve heureux : imaginez : se sentir bien vivant alors que l'on voit ce qui reste de son corps! drunken
Selon toute apparence, Peau d'âne l'a vécu plus difficilement...


J'ai oublié de préciser un point important, chère Peau d'âne : mon rêve coïncidait avec le jour anniversaire de la mort de ma propre mère, à laquelle je pensais. ;)

Je crois aussi, comme vous, qu'il faut prendre conscience de la transition entre cette vie et celle qui lui succède ; dans le "Livre des morts" tibétain, de même que dans celui des Egyptiens, on met en garde le mourant contre les divers risques qu'il encourt, dont celui de ne pas prendre conscience de son nouvel état. :jevole:

Et peut-on vous demander quel est cet autre rêve "sur ce sujet précisément"? Cela m'intéresse... Merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 19:21

Fanny dis : Je crois aussi, comme vous, qu'il faut prendre conscience de la transition entre cette vie et celle qui lui succède ; dans le "Livre des morts" tibétain, de même que dans celui des Egyptiens, on met en garde le mourant contre les divers risques qu'il encourt, dont celui de ne pas prendre conscience de son nouvel état

Je ne connais pas ces risques précisément, mais oui lorsqu'une mort terrestre est soudaine c'est très surprenant, de se voir continuer à vivre ailleurs dans un environnement inconnu. Pour mon cas, je n'ai pas compris sur le coup ce qui m'arrivais. Beaucoup de questionnements se sont bousculés dans ma "tête" lolll. En premier l'environnement en lequel j'allais si vite, de me demander où j'étais. Puis un peu plus loin, de prendre conscience que je n'avais pas de corps... Comment était-ce possible ? La mémoire terrestre n'était pas présente réellement, c'est à dire que les souvenirs ne s'exprimaient pas, identiquement comme ici sur la terre. Mais tellement d'amour m'entourait, l'énergie se manifestait viviante en tout mon être qu'il ne pouvait y avoir que de la joie. Tel un grand bol d'oxygène que tout à coup on vous fait boire.

J'ai une image que j'ai gardée : Beaucoup de personnes dcd, qui arrivaient de l'autre côté, toutes choquées de leurs passages. Ce devait correspondrent à un moment particulier terrestre. Elles étaient silencieuses presque les unes derrières les autres comme si elles montaient un escalier. Avec une bougie allumée. C'est que sur terre un évènement commun les avaient soudainement propulsés là. Je l'ai souvent raconté....

Par contre oui,pour revenir au rêve (ce qui est différent) d'écrit plus haut, effectivement cela n'était pas aiser à vivre même onirique. Parcequ'il fallait alors dépasser mes propres peur pour avancer en ce rêve.


Fanny dis : J'ai oublié de préciser un point important, chère Peau d'âne : mon rêve coïncidait avec le jour anniversaire de la mort de ma propre mère, à laquelle je pensais

Ce serait bien de réunir plusieurs témoignages, il y effectivement des évènements importants lors de dates précises, comme les anniversaires. Parfois, même avant.


Fanny dis : Et peut-on vous demander quel est cet autre rêve "sur ce sujet précisément"? Cela m'intéresse... Merci

Il m'arrive rarement, de vivre un moment de futur terrestre. C'est très perturbant. Ce sont des expériences qui se font lorsque je dors, je les assimiles à des sortes de rêves réalistes. Le dernier ce fut deux endroits à la fois, l'explosion d'une usine chimique en angleterre et le tremblement de terre au pakistan. Le plus difficile et dont je garde toujours le souvenir aujourd'hui, ce fut un tremblement de terre au Japon dans les années 94/95. Ces sortes de rêves sont vécus alors comme une double vie, bien que ne connaissant pas les endroits, je peux les décrire, et détailler les évènements, voir même des choses que je ne connais pas éveillées. Comme par exemple pour le Japon la construction des routes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 21:38

Merci pour vos réponses, chère Peau d'âne. Very Happy

L'évocation de votre "décorporation" est très intéressante ; j'ai lu des récits où ceux qui avaient expérimenté ce phénomène se demandaient pourquoi on n'en parlait jamais en ce monde (car plusieurs en ont déjà fait l'expérience) ; ils disaient combien ils se sentaient désorientés, shaking comme vous le soulignez vous-même! Ils auraient aimés être avertis... Smile

Merci pour l'évocation des personnes arrivant "en masse" dans l'au-delà, j'ai aussi lu des récits semblables (récits fiables...) : on doit se sentir un tant soit peu égaré et choqué, je pense. drunken

Etonnante, cette prescience que vous avez par les rêves! Je comprends, que cela puisse être perturbant. What a Face D'autant qu'il s'agit de catastrophes, à ce que je vois..., et très "réelles", comme vous l'affirmez. Pouvoir décrire les lieux semble indiquer que vous avez la capacité de "visiter" ces mêmes lieux - sans doute dans un état de "décorporation", de conscience modifiée. Question

Vous me rappelez un homme qui me disait un jour qu'il pressentait les événements (plutôt "négatifs") concernant les personnes qu'il rencontrait dans sa vie : cela le "secouait" énormément ; il m'avait confié qu'il aurait bien voulu se débarrasser de ce "don" qui lui faisait peur. Question

De nombreuses personnes pressentent le futur : il me semble que c'est là une capacité de notre cerveau, plus intuitive que rationnelle. Il m'arrive aussi de deviner malgré moi, ce qui va se passer... Et je peux le savoir, si je me mets dans un état mental particulier (de concentration), mais je l'ai déjà dit par ailleurs...
Ce qui est surtout intéressant (et qui a souvent été débattu sur ce forum), c'est la question de la prédétermination des événements de la vie.

On peut en effet se demander jusqu'à quel point on est en droit d'intervenir sur un événement futur?? Question spirituelle s'il en fût! Very Happy Moi, je me la pose... La seule réponse que j'aie trouvée est d'agir selon la charité. I love you Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Mer 11 Avr 2007, 23:02

Fanny dis : On peut en effet se demander jusqu'à quel point on est en droit d'intervenir sur un événement futur?? Question spirituelle s'il en fût! Moi, je me la pose... La seule réponse que j'aie trouvée est d'agir selon la charité. Qu'en pensez-vous?
_________________

Je ne crois pas qu'il soit possible d'intervenir sur les évènements du futur, en l'occurence en changer le cours. Cependant, comme vous le suggérez chère Fanny, nous pouvons d'ors et déjà y penser au travers nos actions et nos pensées présentes. Afin qu'elles portent de beaux fruits dans le futur.


Fanny dis : Je comprends, que cela puisse être perturbant. D'autant qu'il s'agit de catastrophes, à ce que je vois..., et très "réelles", comme vous l'affirmez. Pouvoir décrire les lieux semble indiquer que vous avez la capacité de "visiter" ces mêmes lieux - sans doute dans un état de "décorporation", de conscience modifiée.

Je vous l'ai dis, cela ce passe pendant mon sommeil. Et heureusement, pas tous les mois. A ce titre effectivement on peut supposer une sorte d'état modifier de conscience (c'est très vague).. Cela reste à comprendre.

Fanny dis : Vous me rappelez un homme qui me disait un jour qu'il pressentait les événements (plutôt "négatifs") concernant les personnes qu'il rencontrait dans sa vie : cela le "secouait" énormément ; il m'avait confié qu'il aurait bien voulu se débarrasser de ce "don" qui lui faisait peur.

C'est encore différent chère Fanny. A aborder différemment de ces drôles de rêves, ceux ci sont vécus, par la vision et la sensation des choses qui m'entourent alors en le lieu. Comme le soleil, les bruits, le vent etc etc.. Le sentiment aussi. Par exemple, la grande peine d'assister en direct à ces choses, sans comprendre ce qui ce passe car tout s'exprime comme un flash d'infos.



Fanny dis : De nombreuses personnes pressentent le futur : il me semble que c'est là une capacité de notre cerveau, plus intuitive que rationnelle. Il m'arrive aussi de deviner malgré moi, ce qui va se passer... Et je peux le savoir, si je me mets dans un état mental particulier (de concentration), mais je l'ai déjà dit par ailleurs...

Oui l'intuition est une facultée naturelle mais oubliez au fur à mesure de l"'évolution" de l'homme. Elle doit sans doute etre de l'ordre du cerveau reptilien, de cette part animale qui nous restes. Sans remettre en doute votre façon de fonctionner chère Fanny, je peux vous dire qu'en ce qui me concerne il en est de tout le contraire. C'est lorsque je ne me concentre pas, que je ne réfléchis pas que les choses arrivent de ma mémoire inconsciente. Mr. Green Comme me dis mon entourage, il ne me conviens pas de réfléchir. Pour vous donnez un exemple concret, il m'est arrivée alors que nous prenions l'ascenseur ma fille et ma nièce de dire : mon dieu cela sent l'hopital dans cet ascenseur et elles de dirent non, et après ces longues années je peux alors comprendre et dire : Et bien nous ne tarderons pas de nous y retrouver. Ce qui ce passe immanquablement le lendemain. J'ai appris à reconnaître un peu, quelques façons d'aborder cette intuition.


Fanny dis Ce qui est surtout intéressant (et qui a souvent été débattu sur ce forum), c'est la question de la prédétermination des événements de la vie.

Ma chère amie ; voici un partage d' un point de vue, bien personnel suite à quelques expériences.

Je crois que la vie de l'homme se déroule sur le plan conscient dans un espace temps définis, où il ne peut l'interprêter quand terme de présence et de présent. Alors, qu'elle peut être déjà entièrement déroulée sur un autre plan. C'est à dire le début et la fin d'une vie, déjà terminée, sur un plan mémoriel exit du plan biologique terrestre. Que les temps ne se passent pas à l'identique vitesse. Pour faire simple, nous sommes vivants et à la fois déjà mort quelque part... Je dirais en les bras de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Ven 13 Avr 2007, 14:07

Bonjour, chère Peau d'âne! sunny

Pas toujours facile de se libérer pour répondre... study Merci pour vos remarques très intéressantes. Je les reprendrai un peu, si vous le voulez bien. Smile

Il me semble qu'il est possible d'intervenir sur les événements futurs, à compter du moment où l'on est capable de les pré-voir ; non? C'est le cas qui se présente pour tous les voyant(e)s et autres extra-lucides : cela exige un code moral, une déontologie, c'est ce que je voulais dire en parlant du choix d'empêcher, par exemple, une catastrophe, ou non. Question (mais aussi, un échec à un examen? un divorce? un vol?etc.)

Voyez-vous, il y a des personnes qui prétendent que nous avons un "karma" à assumer ici-bas, et d'autres affirment que la souffrance est non seulement inévitable, mais nécessaire et rédemptrice : poussé à l'extrême, ce genre d'affirmations mène au refus de la charité : à quoi bon intervenir, dit-on, puisque cela est inscrit dans la destinée??
Une horreur, oui!
Le catholicisme a connu cet écueil, et je me demande dans quelle mesure il ne le connaît pas encore... What a Face

Je voulais donc dire que si nous percevons un événement futur qui peut nuire à une ou des personne(s), la charité nous demande de prévenir ces personnes et de tout faire pour empêcher cet événement.
Seulement voilà, certains me répondront que cet événement s'inscrit dans le Plan de Dieu sur Ses créatures... qui a raison? N'avons-nous pas notre libre-arbitre? C'est pourquoi j'affirme que la seule charité doit nous guider. Very Happy

Pendant le sommeil, c'est le subconscient qui est seul maître à bord : nos rêves sont alors la traduction de nos préoccupations et de nos désirs ; même les plus secrets ; nous les mettons en scène, symboliquement.

Cependant, celui ou celle qui a la faculté de percevoir le futur peut capter des éléments de ce futur, dont vous dites plus loin, qu'il existe déjà sur des plans différents (comme les longueurs d'onde) : un voyage dans le temps, en quelque sorte! ;).
Les scientifiques admettent l'existence d'univers parallèles.

Pas étonnant que les personnes qui vivent une NDE aient sous les yeux le panorama entier et instantané de toute leur vie - certains ont estimé ce "film de la vie" à quelques secondes de notre temps terrestre...

Le subconscient est étonnant : il peut sentir, voir, toucher... Vos rêves sont très "réels", réalistes, même, concrets... drunken Il existe des témoignages de personnes capables de rêver comme vous, d'événements planétaires.

Il me semble que l'intuition est bien plus qu'un instinct ; je crois qu'elle a une source spirituelle. Je ne me fie qu'à ma propre expérience, bien sûr : quand je perçois l'action du Seigneur dans ma vie, ou de Sa Sainte Mère, l'intuition (les sens intérieurs) qui me permet de discerner cette source, peut être nommée Esprit Saint. Qu'en pensez-vous?

J'ai dû mal m'exprimer concernant l'état de "voyance" ou d'intuition : je suis d'accord avec vous ; la volonté doit être neutralisée, en l'occurrence. Ne doit demeurer qu'une perception sensorielle en éveil, "aiguisée" : une hyper-sensibilité... Sensations, impressions, "flair", intuition... La raison n'a rien à voir là-dedans, je dirai que c'est plutôt le coeur, l'affectif, qui perçoit. J'en suis souvent arrivée à cette conclusion, dans ce genre d'état (par exemple, quand on devine qu'une personne proche et aimée ne va pas bien, ou a un problème ; ou quand on perçoit son décès, etc.).

Super, l'exemple de l'ascenseur! Vos perceptions sont bien "extra-sensorielles" : des sortes de "prolongements" de nos sens dans le temps... (l'espace ne compte plus)

Merci pour votre belle conclusion. sunny Nous sommes donc conçus pour percevoir le présent, et rien d'autre. Mais nos facultés débordent... Des anomalies? Ou des "permissions" du Ciel?
J'adhère totalement à cette difficile conception d'un temps simultané qui réunit présent, passé et futur : celui de Dieu. Like a Star @ heaven
Puisque nous discourions sur la mort, cela m'évoque le Christ visitant les âmes de tous les temps, après sa mise au tombeau... Il les a toutes rencontrées, instantanément. Beau temps de Résurrection... sunny

"Lorsque les esprits sont éclairés et que les coeurs sont ardents, les signes "parlent.""
Jean-Paul II, "Mane vobiscum Domine", Lettre Apostolique, 7-10-2004.


Amitiés. Fanny
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Ven 13 Avr 2007, 20:18

Bonjour Fanny,

Vous écrivez chère Fanny: Je voulais donc dire que si nous percevons un événement futur qui peut nuire à une ou des personne(s), la charité nous demande de prévenir ces personnes et de tout faire pour empêcher cet événement.
Seulement voilà, certains me répondront que cet événement s'inscrit dans le Plan de Dieu sur Ses créatures... qui a raison? N'avons-nous pas notre libre-arbitre? C'est pourquoi j'affirme que la seule charité doit nous guider.


Cela m'était insurmontable. C'est ainsi, que j'ai compris combien l'orgueil revêtait plusieurs visages. Je ne me voyais pas frapper à une porte et dire : voilà j'ai fais un rêve où ce pays vas vivre un tremblement de terre, où bien de dire : une usine chimique vas exploser. Où de dire je sais qu'une princesse vas venir en france et qu'elle encourt un danger de mort sur la route etc etc. et je sais que.... Parcequ'en vérité j'en sais rien du tout si tout cela va vraiment arriver. Ce n'est que lorsque ça arrive que je prend conscience qu'il y a un problème qui me dépasse. Et ce fût longtemps de me questionner sur la vie et du comment c'est possible. En d'autres termes simples : Je n'avais aucunes confiance en moi. Un jour, y a quelques années, j'ai voulue me faire confiance. J'ai pris ma voiture et j'ai fais des centaines de kms pour allez retrouver ma fille que je sentais en grand danger. C'était l'été, il faisait une canicule, j'avais très peu d'argent et ma voiture était une vieille voiture. Je n'étais pas certaine de revenir en bretagne avec. Et j'étais seule surtout. Et j'ai tournée en rond autour de l'endroit et c'est alors que j'ai fais demi-tour. Je me refusais d'attérir comme ça pendant ses vacances et de boulverser sa tranquilité sous prétexte de dire : J'ai sentie que tu allais très mal. Suis repartie comme ça.... Crying or Very sad Lorsqu'elle revint de ses vacances, il lui fallu des mois de discutions.... Pour retrouver son équilibre au vue de ce qui lui était arrivé de personnel

Non, les choses ne sont pas aussi simple que cela fanny. Du moins elles ne le furent pas, pendant longtemps. Sauf qu'aujourd'hui, depuis que j'ai vue Marie. Maintenant je parle, et peu importe les conséquences, de cette crainte que cela arrive ou pas. Parceque voyez vous, je n'ai aucun doute sur Marie, la confiance que je lui porte, curieusement m'aides à agir même si sur le coup je comprends pas ce qu'elle me fait faire. Cependant ce ne sont pas dans les mots, ni les réflexions que je comprends, mais par ces évènements agissants. Et voyez vous plus je lui fais confiance, et plus je suis surprise, et plus je trouve une sécurité intérieure qui me faisait défault. Parfois j'en ai envie de pleurer d'avoir eu cette chance silencieuse mais combien active et combien porteuse de fruits. Il m'est arrivé de me révolter, parceque je n'avais pas l'intelligence nécessaire de comprendre. Et de penser que c'était bien là de se foutre de moi.

Longtemps je me suis posée la question : Faut'il parler ou se taire ? Ce sont mes enfants, qui un jour m'ont apportés la réponse. Il fallait parler et accepter que mon orgueil déguisé en prenne pour son grade. Car finalement peu importe ma petite personne, si un tiers plus intelligent vas comprendre le message plus vite, et que cela lui serviras et par voie de conséquence serviras à d'autres également.


Voilà j'ai essayée en grosses lignes de vous montrer une partie de mon parcourt.


Et puisque j'ai été bavarde Embarassed , et bien j'aborderais la suite de votre poste sur un autre post également.




Very Happy Mercii Fanny.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Ven 13 Avr 2007, 22:36

Fanny dis : Cependant, celui ou celle qui a la faculté de percevoir le futur peut capter des éléments de ce futur, dont vous dites plus loin, qu'il existe déjà sur des plans différents (comme les longueurs d'onde) : un voyage dans le temps, en quelque sorte! .
Les scientifiques admettent l'existence d'univers parallèles.


Oui on peut effectivement capter des éléments, voir des instants. Cependant j'ignore si cela existe à la demande. En ce qui me concerne, c'est indépendant de ma volonté, comme un accident de parcourt.

Fanny dis : Pas étonnant que les personnes qui vivent une NDE aient sous les yeux le panorama entier et instantané de toute leur vie - certains ont estimé ce "film de la vie" à quelques secondes de notre temps terrestre...

Je n'ai pas vue, le film de ma vie,lorsque j'ai été déclarée dcd. Par contre, j'ai parlé et par voie de conséquence sus des évènements futurs terrestres, par les "acteurs" eux mêmes de cette vie terrestre, mais en cette parenthèse déjà mort.

Fanny dis : Le subconscient est étonnant : il peut sentir, voir, toucher... Vos rêves sont très "réels", réalistes, même, concrets... Il existe des témoignages de personnes capables de rêver comme vous, d'événements planétaires.

En fait c'est très brusque, et surprenant. Se retrouver dans un endroit inconnu et se demander ce qu'on y fait, puis d'assister en spectateur à l'évènement, sans la possibilité d'agir. Mais pourtant ressentir la frayeur et les choses.

Fanny dis : Il me semble que l'intuition est bien plus qu'un instinct ; je crois qu'elle a une source spirituelle. Je ne me fie qu'à ma propre expérience, bien sûr : quand je perçois l'action du Seigneur dans ma vie, ou de Sa Sainte Mère, l'intuition (les sens intérieurs) qui me permet de discerner cette source, peut être nommée Esprit Saint. Qu'en pensez-vous?

L'intuition c'est une dérive de l'instinct primitif à l'homme. lol, cela n'enlève pas la notion de source spirituelle. Oui lorsque vous percevez Fanny, vous devez ressentir une présence de l'Esprit Saint, vous n'êtes alors pas seule, et c'est ce qui apporte la force à votre intuition développée.

Fanny dis : J'ai dû mal m'exprimer concernant l'état de "voyance" ou d'intuition : je suis d'accord avec vous ; la volonté doit être neutralisée, en l'occurrence. Ne doit demeurer qu'une perception sensorielle en éveil, "aiguisée" : une hyper-sensibilité... Sensations, impressions, "flair", intuition... La raison n'a rien à voir là-dedans, je dirai que c'est plutôt le coeur, l'affectif, qui perçoit. J'en suis souvent arrivée à cette conclusion, dans ce genre d'état (par exemple, quand on devine qu'une personne proche et aimée ne va pas bien, ou a un problème ; ou quand on perçoit son décès, etc.).

Voilà vous l'avez bien décrit ce n'est pas le système neuronal qui entre en action, mais bien l'essence du coeur. Celle qui nous relie tous entres nous.

fanny dis : Super, l'exemple de l'ascenseur! Vos perceptions sont bien "extra-sensorielles" : des sortes de "prolongements" de nos sens dans le temps... (l'espace ne compte plus)

Sans doute oui pour cet exemple précis.


fanny dis : Merci pour votre belle conclusion. Nous sommes donc conçus pour percevoir le présent, et rien d'autre. Mais nos facultés débordent... Des anomalies? Ou des "permissions" du Ciel?

Peut être un disfonctionnement temporaire, pour x raisons. Je l'ignore, mais on peut supposer que c'est avec la permission du Ciel.

Fanny dis : J'adhère totalement à cette difficile conception d'un temps simultané qui réunit présent, passé et futur : celui de Dieu.
Puisque nous discourions sur la mort, cela m'évoque le Christ visitant les âmes de tous les temps, après sa mise au tombeau... Il les a toutes rencontrées, instantanément. Beau temps de Résurrection...


C'est parceque Dieu vit que nous avons un futur. L'homme à lui seul, ne pourrait concevoir que par successions de présents, c'est à dire un passé conscient, inscrit dans son temps cyclique. Mais il peut projeter son esprit qui lui à des ailes, comprenez exant de temps cyclique, parcequ'il est issue de l'essence Dieu, contenant tous les temps des hommes, parceque l'homme à été pensée par lui.

"Lorsque les esprits sont éclairés et que les coeurs sont ardents, les signes "parlent.""
Jean-Paul II, "Mane vobiscum Domine", Lettre Apostolique, 7-10-2004.








Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Dim 15 Avr 2007, 18:07

Merci beaucoup pour toutes vos précisions, chère Peau d'âne. I love you

Je sais que des personnes peuvent voir, comme vous, des éléments d'événements futurs, mais je ne sais si elles peuvent le faire "à la demande" ; elles mentionnent plutôt des "flashes"...
J'aime bien les termes "incident de parcours", qui rejoignent ceux de "anomalies" ou "disfonctionnement" ; une sorte de faille dans les profondeurs du psychisme.

C'est bien cela, vous ressentez concrètement des événements qui ne se sont pas encore réalisés dans notre propre dimension temporelle : ce sont vos sens (je dirai "spirituels") qui sont en éveil : pres-sentiment? ou pré-science? Après tout, nos moyens de connaissance ne sont pas abstraits : nos cinq sens nous instruisent beaucoup ; et au-delà, notre esprit.

Tout à fait d'accord sur la force de la Présence de l'Esprit Saint : Il s'impose, d'ailleurs, comme une conviction profonde ; c'est à cela qu'on reconnaît Sa manifestation... Very Happy

Vous écrivez :

"Voilà vous l'avez bien décrit ce n'est pas le système neuronal qui entre en action, mais bien l'essence du coeur. Celle qui nous relie tous entres nous."

Comme vous dites bien les choses! cheers Je retiens, et je médite... L'essence du coeur, donc Dieu en nous ; super! sunny

Vous savez, c'est le fait d'avoir vécu près d'une mère instable qui m'a donné des "antennes"... J'entendais un jour un médecin dire que c'était le cas des personnes de mon genre. Smile Une mère dont on doit tout le temps deviner (capter) l'état d'âme, l'humeur (très changeante), cela forme et développe en la personne, cette intuition dont nous parlons.
Un peu comme quelqu'un pour qui ce serait vital de deviner s'il va pleuvoir ou faire soleil...

Vous écrivez aussi :

"C'est parceque Dieu vit que nous avons un futur. L'homme à lui seul, ne pourrait concevoir que par successions de présents, c'est à dire un passé conscient, inscrit dans son temps cyclique. Mais il peut projeter son esprit qui lui à des ailes, comprenez exant de temps cyclique, parcequ'il est issue de l'essence Dieu, contenant tous les temps des hommes, parceque l'homme à été pensée par lui."

C'est superbe! un grand merci!! I love you cheers Vous dites les choses très clairement, et j'adhère totalement. L'esprit a des ailes... :jevole:


J'aurais dû commencer par votre première réponse, excusez-moi d'inverser... Embarassed

Eh oui, j'ai entendu d'autres personnes dire, comme vous, qu'elles ne pouvaient pas prévenir certains événements, dans la mesure où il est alors difficile de convaincre, et aussi dans celle où l'on vous prend pour folle... Il semble tout aussi difficile de discerner, à vous lire... Je comprends bien.
Ce qui me surprend, chez vous, c'est le terme d'"orgueil" : que vient-il faire ici? Le manque de confiance en soi, oui ; mais l'orgueil??
Bien sûr, ma question ne se veut pas indiscrète, répondez si vous voulez (toujours!). Smile

Merci pour l'exemple de votre fille, très "parlant".

Arrive-t-il, comme vous le suggérez, qu'un événement ne se produise pas? Ou bien, êtes-vous plus sûre de vous? (discernement).
Ce que vous exprimez à propos de l'apparition de la Sainte Vierge, est très beau, et très vrai : elle donne confiance, et elle apporte sa force...

J'aime quand vous dites :

"Et voyez vous plus je lui fais confiance, et plus je suis surprise, et plus je trouve une sécurité intérieure qui me faisait défault. Parfois j'en ai envie de pleurer d'avoir eu cette chance silencieuse mais combien active et combien porteuse de fruits." sunny

Très profond, cet abandon à la Divine Providence..., à Marie agissant par la Grâce de Dieu. Au fond, cela ressemble à l'intrépidité de la foi, qui ose semer la Bonne Parole, sans se soucier du qu'en-dira-t-on, ou de la terre dans laquelle elle tombera : on fait confiance, c'est Dieu qui S'occupe de faire germer, par l'Esprit! cheers

Vos larmes sont le signe d'un coeur qui s'attendrit... Un très bon signe. I love you Je crois que l'on appelle cela se laisser toucher par la grâce, par l'Amour. :sts:

Ravie de vous avoir lue...

N.B. Dans ma jeunesse, il m'est arrivé, à cause de cette fameuse intuition (involontaire) de deviner la réponse à des questions, ou le développement demandé lors d'une dissertation (très drôle! un auteur dont j'ignorais tout de la vie), etc.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Après la vie ou après la mort ?   Lun 16 Avr 2007, 00:04

Fanny dis : Vous savez, c'est le fait d'avoir vécu près d'une mère instable qui m'a donné des "antennes"... J'entendais un jour un médecin dire que c'était le cas des personnes de mon genre. Une mère dont on doit tout le temps deviner (capter) l'état d'âme, l'humeur (très changeante), cela forme et développe en la personne, cette intuition dont nous parlons.
Un peu comme quelqu'un pour qui ce serait vital de deviner s'il va pleuvoir ou faire soleil...



Je vous exprimais une opinion qui semblait en apparence s'opposer à la votre ma chère Fanny. C'est pour la raison explicitée par vous ci-dessus. En un post précédent, je vous écrivais, l'intuition, était en fait de l'instinct naturel. Parcequ'effectivement elle se développe par instinct naturel de survie.. Il était vital pour votre for intérieur que vous puissiez vous prémunir des humeurs changeantes... Cette "intuition" s'est développée par une mesure autoprotectrice, entendez une forme d'instinct de survie.
Voyez vous, c'est que le soleil et la pluie sont indispensables à la pousse du germe en terre...

Fanny dis : Eh oui, j'ai entendu d'autres personnes dire, comme vous, qu'elles ne pouvaient pas prévenir certains événements, dans la mesure où il est alors difficile de convaincre, et aussi dans celle où l'on vous prend pour folle... Il semble tout aussi difficile de discerner, à vous lire... Je comprends bien.
Ce qui me surprend, chez vous, c'est le terme d'"orgueil" : que vient-il faire ici? Le manque de confiance en soi, oui ; mais l'orgueil??



Pour le terme orgueil déguisé, c'est en fait, très simple. Lorsque nous ne parlons pas, c'est souvent pour x raisons, aussi pour les raisons citées par vous. L'orgueil déguisé (comprenez cachée) c'est cela. Penser à sois même, au lieu de penser, aux autres. Ne pas prendre le "risque" de s'exposer, lorsqu'on sait quelque chose, ce dont il est question en réalité, c'est de craindre d'être jugée. Nous avons fait passer alors, notre petite personne avant celles des autres.



Fanny dis : Arrive-t-il, comme vous le suggérez, qu'un événement ne se produise pas? Ou bien, êtes-vous plus sûre de vous? (discernement).

Ma chère amie, pardonnez moi si je me trompe. Mais vous avez semble t'il confusion entres deux sortes de choses sur ce que j'expliquais. Il existe comme vous, et beaucoup d'autres individus, une sorte d'intuition, qui peut s'exprimer par une sensation : parfum, ou intuition sans explication... (ex : l'histoire de ma fille). Mais également des expériences rares où j'ai put faire de drôle de reves prémonitoires. Dans ce cas, précis, je le vie ainsi : Je suis comme projetée dans l'endroit et j'assiste à l'évènement. Dans ce cas précis d'expérience, ils se sont tous déroulés réalisé. Sauf un encore à venir, et qui me reste gravée en mémoire... Pour l'intuition, ce qui m'est arrivé c'est de me tromper sur la façon dont finalement se déroule les évènements. C'est à dire qu'il me faut pas réfléchir, dès qu'elle me viens je dois la prendre tel qu'elle. Même si je ne la comprend pas. Je ne dois pas y associer des évènements, c'est à dire broder dessus.

Pour être, plus sur de moi, en quelque sorte oui. Je tend à accepter, par la grâce que j'ai eu de voir Marie, que des choses que mon cerveau ne peux expliquer existe.

Fanny dis : Ce que vous exprimez à propos de l'apparition de la Sainte Vierge, est très beau, et très vrai : elle donne confiance, et elle apporte sa force...

Je vous remercie pour elle.

Son travail est silencieux mais maintenant après quelques temps, je peux me rendre compte de ce silence. Et c'est réellement impressionnant. Je suis atteinte d'une sorte de cécité virtuelle de la vie. Et ce n'est que grâce à Marie, que j'avance encore aujourd'hui. Ceci dis je sais pas où je vais dwarf


Fanny dis : Très profond, cet abandon à la Divine Providence..., à Marie agissant par la Grâce de Dieu. Au fond, cela ressemble à l'intrépidité de la foi, qui ose semer la Bonne Parole, sans se soucier du qu'en-dira-t-on, ou de la terre dans laquelle elle tombera : on fait confiance, c'est Dieu qui S'occupe de faire germer, par l'Esprit!


lol je sais pas ce qu'est l'intrépidité de la foi. Mais ça ne me déplait pas. Marie s'est bien que suis indisciplinée. Parceque je veux toujours qu'elle m'explique tout. Cela me fait plaisir de vous lire Fanny, parceque c'est exactement ainsi que j'agis pour le moment. Je dis, pas pour moi, mais comme une graine au hasard du vent..


Fanny dis : N.B. Dans ma jeunesse, il m'est arrivé, à cause de cette fameuse intuition (involontaire) de deviner la réponse à des questions, ou le développement demandé lors d'une dissertation (très drôle! un auteur dont j'ignorais tout de la vie), etc.

Voilà, c'est tout à fait cela. J'ignore si vous avez un jour réfléchis au processus, je l'ai fais de longues années ; parceque paradoxalement cartésienne il me fallait comprendre comment cela fut possible. Bref, pour ce qui vous arrives ; la réflexion dite intellectuelle n'est pas alors la source de vos informations. Elle rejoinds ce que j'écrivais plus haut en plaçant l'homme dans le temps et celui de Dieu. C'est toujours agréable de rencontrer quelqu'un qui peut partager de ce genre d'expérience Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 
Après la vie ou après la mort ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1995) « Après-midi show » : les OVNI
» [Reportage] Après l'Apocalypse
» Vous dites un après-midi ou une après-midi?
» Après la vie ou après la mort ?
» Migrants : l'Europe sous le choc après la photo d'un enfant mort noyé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: