DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 05:11

agecanonix a écrit:


Les innocents paient, mais ceux qui veulent en prendre les moyens entrent sans difficultés. On nous a proposé plusieurs moyens de faire venir l'enfant. Il en en aurait eu encore plus s'il s'était agi d'un adulte !!! Nous connaissons plusieurs immigrés clandestins qui n'ont eu aucune difficulté à avoir de "vrais faux" passeports ou autres moyens de venir sans être (trop) inquiétés. Mais nous avions décidé de rester honnêtes...

Un mot encore : il se peut effectivement que je réagisse de façon émotionnelle. Cela ne m'empêche pas malgré tout de prendre le temps de mettre en forme à peu près correctement mes posts, par respect des lecteurs. Le votre semble avoir été écrit sous le coup de la colère. Pourquoi ? Parce que je réagis au fait qu'un enfant de 4 ans ait pu être privé de sa mère pendant 2 ans et demi ? Cela vous fait-il si peur pour votre sécurité ? Et si cela avait été votre propre fils ?

Mon cher agecanonix,

Vous savez bien que l'on n'est jamais aussi intransigeant qu'avec les autres. C'est presque une constante universelle. Lorsque l'on n'est pas personnellement touché, on trouve mille et une raisons pour justifier l'injustifiable.
J'aimerais vous citer un exemple de scandale (qui n'a rien à voir avec le sujet qui vous préoccupe) dont France 3 s'est fait l'echo dans le journal télévisé régional. Dans une petite commune en Seine-et-Marne, du nom de Maincy, il s'est passé quelque chose de tout à fait inhumain. Des petits, dont les parents n'avaient pas réglé le coût des repas à la cantine scolaire, sur décison du maire qui est une femme, ont été mis au pain sec et à l'eau. On les a purement et simplement privé de nourriture. Et madame le maire de justifier sa décision par le fait que les parents ont signé un règlement et qu'ils sont astreints à s'y tenir. Or ce ne sont pas les parents qui ont été pris en otage dans cette affaire, mais les enfants, qui n'y sont pour rien. Je trouve cela parfaitement inadmissible et honteux que l'on puisse infliger une telle sanction à des enfants, alors que des taulards ont le droit de choisir leur menu. Si j'étais Préfet, je mettrais immédiatement un terme aux fonctions de madame le maire, qui probablement n'a jamais eu faim dans sa vie. Même un délinquant en garde à vue a droit à un meilleur traitement que celui dont ces pauvres enfants ont été les victimes innocentes. Bref. Nous vivons dans un monde du chacun pour soi. Et je comprends votre colère quant aux tracasseries administratives qui ne sont dues qu'au zèle mal ciblé de petits fonctionnaires grassemnet payés pour faire tourner en bourique le con-citoyen. S'ils étaient personnellement concernés, le problème n'en serait pas un. Selon que vous serez puissants ou misérables etc.... Vous connaissez la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 07:58

Cher Ecossais,

Quand j'étais petit, il m'est arrivé d'être mis au pain, parce que je n'avais pas de ticket de cantine. Ca nous arrivait souvent, à tous.

Franchement ça va. Je n'en suis pas mort.

En Belgique, dans l'école de mes enfants, c'est la même chose: pas de ticket, pas de cantine.

Mais on ne laisse pas mourir de faim les enfants qui n'ont pas de tartines. On leur donne du pain.

Franchement, cette histoire ne casse pas trois pattes à un canard.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 08:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Ecossais,

Quand j'étais petit, il m'est arrivé d'être mis au pain, parce que je n'avais pas de ticket de cantine. Ca nous arrivait souvent, à tous.

Franchement ça va. Je n'en suis pas mort.

En Belgique, dans l'école de mes enfants, c'est la même chose: pas de ticket, pas de cantine.

Mais on ne laisse pas mourir de faim les enfants qui n'ont pas de tartines. On leur donne du pain.

Franchement, cette histoire ne casse pas trois pattes à un canard.

Arnaud, êtes-vous sûr d'être bien réveillé? Il s'agit de petits, âgés de 3 à 6 ans, en maternelle. Le coût des repas était toujours réglé. Avec parfois deux ou trois jours de retard, mais payés. Et ça n'a jamais posé de problème. Or Madame le Maire a décidé que dorénavant ce serait un problème et qu'elle ne ferait plus de concessions. Et d'annoncer fièrement que les enfants avaient droit à du pain sec à volonté et de l'eau. Si effectivement c'est une mauvaise volonté de la part des parents, ce dont je doute fortement, compte tenu de leurs revenus, en aucun cas les enfants ne doivent subir les conséquences d'un hypothétique manquement de la part des parents. Avez-vous déjà eu faim dans votre vie, Arnaud? Moi oui. Je sais ce que c'est que d'être pauvre, de fouiller les poubelles, voler pour ne pas crever de faim. On ne traite pas des enfants en les mettant au pain sec et à l'eau, alors que n'importe quel délinquant en garde à vue ou derrière les barreaux à droit, lui, à un repas correct. Elle est belle votre charité chrétienne. Dans la droite ligne du dictateur qui veut être président. Je suis dégoûté par votre attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 10:03

Eh bien, en Belgique, on ne paye pas à crédit ses tickets de cantine, même en maternelle.

L'entrée de la cantine pour le diner complet se fait par ce ticket. Et tout va bien. L'enfant va avec ceux qui ont des tartines.

Pas de drame.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 10:14

Arnaud Dumouch a écrit:
Eh bien, en Belgique, (Nous sommes en France, Arnaud. En belgique vous faites ce que vous voulez. Mais moi je refuse une telle décisison que je juge scandaleuse.) on ne paye pas à crédit ses tickets de cantine, même en maternelle.

L'entrée de la cantine pour le diner complet se fait par ce ticket. Et tout va bien. L'enfant va avec ceux qui ont des tartines.

Pas de drame.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 10:25

En France, tout est compliqué parce que vous faites des lois, par foison, par démultiplication, puis vous ne les appliquez pas ...

Résultat, voici un cas typiquement français, assez fréquent aujourd'hui depuis que le truc a été découvert:

Un "malheureux" réussit par ruse ou soutenu par le DAL à s'installer dans l'apparentement occupé d'une personne partie en vacance. Il se fait envoyer un courrier à cette adresse. La personne revient et prévient la Police qui ne peut légalement rien faire. Il lui faudra 2 ANS pour récupérer son logement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 10:54

Arnaud Dumouch a écrit:
En France, tout est compliqué parce que vous faites des lois, par foison, par démultiplication, puis vous ne les appliquez pas ... Là, je suis tout à fait en phase avec vous. On légifère beaucoup trop dans notre Pays et sur des futilités. C'est l'exception française. Et chaque fois qu'une loi est votée, elle est rédigée de telle manière à ce que la justice puisse l'interprêter comme ça l'arrange. Et on en arrive à des résultats catastrophiques comme à Outreau, où un gamin qui n'avait pas encore remboursé le lait maternel, a instruit à charge tous les dossiers, brisant la vie d'une dizaine de familles innocentes.

Résultat, voici un cas typiquement français, assez fréquent aujourd'hui depuis que le truc a été découvert:

Un "malheureux" réussit par ruse ou soutenu par le DAL à s'installer dans l'apparentement occupé d'une personne partie en vacance. Il se fait envoyer un courrier à cette adresse. La personne revient et prévient la Police qui ne peut légalement rien faire. Il lui faudra 2 ANS pour récupérer son logement. Toujours d'accord avec vous. Mais ça ne justifie pas ce que je qualifie comme un acte de barbarie sur des enfants innocents. On n'a pas le droit de traiter ainsi un enfant de 3 ou 6 ans. Et plus âgés non plus d'ailleurs. Vous arrivez à comprendre ça, Arnaud?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 11:09

Citation :
Toujours d'accord avec vous. Mais ça ne justifie pas ce que je qualifie comme un acte de barbarie sur des enfants innocents. On n'a pas le droit de traiter ainsi un enfant de 3 ou 6 ans. Et plus âgés non plus d'ailleurs. Vous arrivez à comprendre ça, Arnaud?

Entendu sur Europe 1 ce matin:

La mairie de la ville en question vous donne raison. La prochaine fois, elle a décidé de ne plus faire entrer les enfants sans ticket à la cantine pour leur donner du pain.

Elle fera téléphoner aux parents qui devront venir les chercher.

Je pense que la mairie a raison: c'est aux parents d'assumer leurs responsabilités.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 11:46

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Toujours d'accord avec vous. Mais ça ne justifie pas ce que je qualifie comme un acte de barbarie sur des enfants innocents. On n'a pas le droit de traiter ainsi un enfant de 3 ou 6 ans. Et plus âgés non plus d'ailleurs. Vous arrivez à comprendre ça, Arnaud?

Entendu sur Europe 1 ce matin:

La mairie de la ville en question vous donne raison. La prochaine fois, elle a décidé de ne plus faire entrer les enfants sans ticket à la cantine pour leur donner du pain.

Elle fera téléphoner aux parents qui devront venir les chercher.

Je pense que la mairie a raison: c'est aux parents d'assumer leurs responsabilités.
Exact. Et non pas aux enfants qui n'y sont pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 12:32

Cher Ecossais,

Alors n'accusez pas la gentillesse des cantinières qui les firent rentrer et leur donnèrent du pain. Car, la prochaine fois, ceux parmi les enfants que les parents ne viendront pas chercher n'auront rien.

Bref, votre bon coeur a empiré leur situation.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 14:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Ecossais,

Alors n'accusez pas la gentillesse des cantinières (où avez-vous lu que j'accusais les cantinières? J'ai accusé madame le maire) qui les firent rentrer et leur donnèrent du pain. Car, la prochaine fois, ceux parmi les enfants que les parents ne viendront pas chercher n'auront rien.

Bref, votre bon coeur a empiré leur situation. Eh bien mon cher arnaud, mon bon coeur, si c'est sincèrement ce que vous pensez, m'aurait fait agir autrement, sans vouloir dénigrer la gentillesse des cantinières, j'aurais été leur acheter quelque chose de chaud à manger, sans rien attendre en retour de qui que ce soit. Voilà ce que j'aurais fait. Et si la situation avait perdurée, j'aurais saisi qui de droit tout en continuant à leur acheter des repas chauds. Ou je leur aurait payé les repas à la cantine. Un enfant à cet âge a besoin de repas chauds et équilibrés. Vous trouvez normal qu'un taulard ait le choix du menu, aux frais du contribuable, mais vous refusez ce droit à des petits? J'y crois pas. C'est pas humain ça. J'espère que ce scandale abominable, qui prend de l'ampleur, va alerter les services sociaux, afin de définir les causes profondes des retards de paiement, qui ont motivé la décision d'une "maire" indigne.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 14:43

Alors je peux vous garantir que la situation, plus que de perdurer, serait devenue un droit chez certains.

Puis ce droit serait devenu une institution.

Puis vous auriez fait un pas de plus vers la déresponsabilisation des parents (en vous faisant insulter en cas de réaction subite, comme le maire de ce village).

Et oui. Pas si simple, la nature humaine. Et je vous déconseille de prendre des responsabilités politiques. On se fait traiter de corrompus et de sans coeur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 16:14

Arnaud Dumouch a écrit:
Alors je peux vous garantir que la situation, plus que de perdurer, serait devenue un droit chez certains. Non. A un moment, j'aurais saisi les instances compétentes pour que ça ne dérive pas vers le scénario que vous avez imaginé. On n'a pas le droit de laisser qui que ce soit dans la détresse, à fortiori des petits sans défense.

Puis ce droit serait devenu une institution.

Puis vous auriez fait un pas de plus vers la déresponsabilisation des parents (en vous faisant insulter en cas de réaction subite, comme le maire de ce village).

Et oui. Pas si simple, la nature humaine. Et je vous déconseille de prendre des responsabilités politiques. On se fait traiter de corrompus et de sans coeur. C'est pour ça que j'ai démissionné de mes dernières fonctions. Au moins je peux rendre service aux gens, sans me faire traiter de tous les noms d'oiseaux parce que je n'ai pas pu satisfaire tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Mer 04 Avr 2007, 23:03

Prix citron de l’année à la maire de Maincy ou prix spécial bourde honteuse . Trophée d’ honneur de la gourdasserie !
Elle se réclame de Corine Lepage ......ben mince alors …et même maince .

je me souviens des quelques mois de présidence de Mendes France, nous avions à quatre heure un bol de lait chaud ( gratuit évidemment )

[url]
http://le-tiroir-du-buffet.blogspot.com/[/url][url]http://fr.answers.yahoo.com
/question/index?qid=20070403115323AAE2g7i[/url]
Revenir en haut Aller en bas
agecanonix



Masculin Messages : 203
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Jeu 05 Avr 2007, 00:36

Bonjour,

Dieu reprochait à Don Camillo de faire de la politique. Il avait bien raison : jamais je ne pensais que les droits de l'enfant puissent être tant bafoués - au moins en paroles et intentions - sur un forum chrétien...

Les déclarations des droits de l'homme et des droits de l'enfant me paraissent bien plus importantes que les décisions municipales concernant le paiement des tickets de cantine. Je propose qu'on mette immédiatement au pain sec et à l'eau ceux qui ne respectent pas les droits des enfants.

  • Tout enfant a un droit inhérent à la vie, et les États assurent au maximum la survie et le développement de l'enfant.
  • Tout enfant a droit à un nom et à une nationalité dès sa naissance.
  • Lorsque les tribunaux, les institutions de protection sociale ou les autorités administratives prennent des décisions qui concernent les enfants, la considération primordiale doit toujours être l'intérêt supérieur de l'enfant, l'opinion de l'enfant doit être dûment prise en considération.
  • Les États s'engagent à garantir à chaque enfant la jouissance de ses pleins droits sans discrimination ni distinction d'aucune sorte. En particulier, les filles doivent jouir des mêmes droits que les garçons.
  • Les États prévoient pour les enfants qui sont sans famille une protection de remplacement convenable. La procédure d'adoption doit être soigneusement réglementée et les États s'efforcent de conclure des accords internationaux pour assurer des garanties et la légalité de la procédure lorsque les parents adoptifs ont l'intention d'emmener l'enfant à l'étranger.
  • Les enfants handicapés ont droit à un traitement, une éducation et des soins spéciaux.
  • Les enfants ne doivent pas être séparés de leurs parents sauf en vertu d'une décision prise par les autorités compétentes dans l'intérêt des enfants.
  • Les États doivent faciliter la réunification des familles en autorisant l'entrée ou la sortie de leur territoire.
  • La responsabilité d'élever l'enfant incombe d'abord aux parents, mais les États leur accordent l'aide appropriée et assurent la mise en place d'institutions qui veillent au bien-être des enfants.
  • Les États, la collectivité et les parents protègent les enfants contre les brutalités physiques ou mentales, la négligence ou l'abandon y compris contre la violence et l'exploitation sexuelle.
  • Les États protègent les enfants contre l'usage illicite des drogues et contre l'utilisation des enfants pour la production ou le trafic de drogues.
  • Les enfants appartenant à des populations minoritaires ou autochtones pourront avoir leur propre vie culturelle, pratiquer leur religion et employer leur langue librement.
  • Tout doit être mis en oeuvre pour empêcher l'enlèvement et la traite des enfants.
  • L'enfant a le droit de jouir du meilleur état de santé possible. Les États assurent l'accès aux soins médicaux à tous les enfants, en mettant l'accent sur la prévention, l'éducation sanitaire et la réduction de la mortalité infantile.
  • L'enseignement primaire est gratuit et obligatoire, la discipline scolaire doit respecter la dignité de l'enfant.
  • L'éducation a pour but de préparer l'enfant à la vie dans un esprit de compréhension, de paix et de tolérance.
  • Les enfants doivent avoir du temps pour le repos et le jeu ainsi que l'accès aux activités culturelles et artistiques dans des conditions d'égalité(et donc à fortiori à une alimentation normale et équilibrée).
  • Les États protègent l'enfant contre l'exploitation économique et tout travail susceptible de compromettre l'éducation ou de nuire à leur santé ou leur bien-être.
  • Aucun enfant de moins de 15 ans ne peut participer à des hostilités, les enfants touchés par un conflit armé doivent bénéficier d'une protection spéciale.
  • Les enfants victimes de mauvais traitements, de négligence ou ayant été mis en détention doivent bénéficier d'un traitement ou d'une formation appropriée en vue de leur guérison et de leur réadaptation.
  • Ni la peine capitale ni l'emprisonnement à vie ne doivent être prononcés pour les infractions commises par des personnes âgées de moins de 18 ans.
  • Les enfants impliqués dans des infractions à la loi pénale ont droit à un traitement qui contribue à développer leur sens de la dignité et de la valeur personnelle et vise à faciliter leur réinsertion sociale.
  • Les enfants en détention doivent être séparés des adultes, ils ne doivent subir ni tortures ni traitements cruels ou dégradants.
  • Les États doivent faire largement connaître les droits énoncés dans la Convention, aux adultes comme aux enfants.


Il est surprenant de voir que mes réactions émotionnelles sont écrites noir sur blanc dans cette déclaration ! L'ONU et les pays signataires ont-ils agi par réaction émotionnelle en la rédigeant ?

En tous cas, il n'y a aucune excuse pour un futur chef d'état à ne pas prendre tous les moyens de faire respecter cette déclaration. Aucune situation ou considération ne peut être invoquée, ce texte doit être respecté : c'est non seulement une question de respect des lois internationales, c'est une question purement humaine, même de dignité humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Jeu 05 Avr 2007, 08:27

Cher Agecanonix,

Cette déclaration est eccelente. Mais, comme tout ce qui fut écrit à cette époque, par certains aspects, elle est un fruit typique de la philosophie de Françoise Dolto.

En son nom, certains pays ont interdit aux parents le droit de donner une fessée à leurs enfants, pensant défendre le droit des enfants.

Bref, elle est devenue une arme du freudisme et a participé à l'élaboration à l'éjection du père de l'éducation.

Par contre, lorsqu'elle devint gênante pour les projets européens comme l'adoption homosexuelle, on renonça discrètement au droit naturel des enfants d'avoir un père et une mère.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Jeu 05 Avr 2007, 21:54

le pire - (si jose dire) est que vous seriez avec les freudiens ,dans le même camp , contre les ethnologues .

je cite Malinowski s’oppose à la conception freudienne de l’origine du désir incestueux. Pour lui l’inceste est prohibé car il est incompatible avec des rapports familiaux de subordination nécessaires à la transmission d’un apprentissage. Ces rapports familiaux servent de modèle pour les autres structures sociales.
En définitive le complexe familial n’est pas une cause originaire, comme le soutiennent les freudiens, mais un sous-produit de la culture, un symptôme d’inadaptation.


http://ecologielibidinale.org/fr/biblio/miel-Malinowski-sexeetrepression-fr.htm
Revenir en haut Aller en bas
agecanonix



Masculin Messages : 203
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Jeu 05 Avr 2007, 22:32

Bonour,

Cher Arnaud, je vous comprends de moins en moins...

D'abord, à propos de la sortie de cette discussion de son contexte d'origine, la décision vous appartient. J'attire malgré tout votre attention sur le fait que cette histoire de pain sec et d'eau est venue suite à une discussion sur M. Sarkozy en qui certains voient un dictateur ou un faciste, théorie que j'ai illustrée avec un cas personnel de grave atteinte aux droits de l'homme et de l'enfant. Loup écossais a cité un autre exemple, et la discussion a dévié sur ce dernier. Mais ma dernière intervention, si elle faisait ressortir quelques points de la déclaration internationale des droits de l'enfant concernant les faits débattus, visait surtout à attirer l'attention sur le fait que ce que nous avons enduré a été très clairement déclaré illégal. Plus même : les autorités administratives - qui dépendent en grande partie pour ce fait de l'autorité de M. Sarkosy - sont appelées à tout mettre en oeuvre pour les empêcher.

Le fait d'avoir sorti le sujet de son contexte et de l'avoir rebaptisé donne une tournure au débat très différente de celle qu'il avait dans son contexte. Cela vous a probablement échappé, mais vous venez de pratiquer là une sorte de censure discrète et habile, méthode que nous avons subie durant deux ans et demi avec mon épouse de la part des services administratifs recevant plus ou moins directement les ordres de M. Sarkozy. Pardonnez-moi de réagir de manière un peu émotionnelle, mais je pense qu'à ma place très peu se seraient abstenus de faire connaitre leur pensée.

Quant à ce que vous dites des droits de l'enfant, j'ai également du mal à comprendre... Vous semblez dire qu'ils sont source d'exagérations ? Peut-être. Et alors ?

D'une part, le débat n'est pas là : un enfant qui mérite une claque doit la recevoir, il n'y a aucune contradiction avec ses droits, au contraire : cela fait partie de son éducation. Mais le débat portait sur une punition humiliante et médicalement mauvaise infligée à des enfants alors que ce sont les parents qui ont commis une faute. C'est totalement différent de donner une claque méritée qui provoquera une joue rouge pendant quelques minutes à peine...

D'autre part, comme je l'ai dit plus haut, j'ai aussi - et dans mon esprit surtout - mis en valeur les passages interdisant de séparer un enfant de sa mère. Quelle que soit la nécessité de maitriser les immigrations, il n'y a aucune raison et aucune excuse à le faire en séparant les enfants de leur famille. Soit on interdit l'entrée à toute la famille, et si on ne le fait pas on va jusqu'au bout de sa logique en laissant entrer tous les membres.

Et même si la déclaration des droits de l'enfant a besoin d'un petit rafraichissement, c'est elle qui a été signée par la France et qui est en vigueur actuellement. M. Sarkosy aurait donc dû l'appliquer à la lettre, il ne l'a pas fait. Il ne respecte donc ni les lois, ni les engagements internationaux de la France.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Jeu 05 Avr 2007, 22:53

Cher Agecanonix, il vaudrait mieux mettre le sujet de l'immigration dans l'autre fil.

Ce sujet là a été divisé non pour une censure quelconque mais pour rendre ce forum consultable.

Pour en revenir au pain sec, ce sont franchement des analyses d'adultes. Ca m'est arrivé souvent dans ma jeunesse, et bien je mangeais du pain avec les copains qui étaient dans le même cas.

On ne se prenait pas la tête: on n'avait pas de ticket ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Jeu 05 Avr 2007, 22:58

Ce qui brise vraiment les enfants, et là, personne ne pousse les hauts cris, c'est quand leurs parents, au lieu de s'entendre entre eux par amour pour leurs petits, divorcent.



Et là, REELLEMENT, les droits de l'enfant sont bafoués. Mais qui s'en soucie? La liberté de l'adulte n'est-elle pas plus importante que la responsabilité vis-à-vis de l'enfant?

Une remarque à analyser:

Il est clair que, d'après les chiffres, 8 fois sur dix, ce sont les mères qui s'en vont. Les pères seraient-ils huit fois sur dix des brutes ou est-on dans un monde d'individualisme de chaque sexe ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Jeu 05 Avr 2007, 23:05

polaire a écrit:
le pire - (si jose dire) est que vous seriez avec les freudiens ,dans le même camp , contre les ethnologues .

je cite Malinowski s’oppose à la conception freudienne de l’origine du désir incestueux. Pour lui l’inceste est prohibé car il est incompatible avec des rapports familiaux de subordination nécessaires à la transmission d’un apprentissage. Ces rapports familiaux servent de modèle pour les autres structures sociales.
En définitive le complexe familial n’est pas une cause originaire, comme le soutiennent les freudiens, mais un sous-produit de la culture, un symptôme d’inadaptation.


http://ecologielibidinale.org/fr/biblio/miel-Malinowski-sexeetrepression-fr.htm

Mais, polaire, n'y a-t-il pas une distinction à faire entre "prohibition de l'inceste" et "complexe familial" ?
La prohibition de l'inceste est la loi fondamentale de toute société, tandis que des "complexes familiaux", il peut y en avoir de différentes sortes.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
agecanonix



Masculin Messages : 203
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Jeu 05 Avr 2007, 23:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Agecanonix, il vaudrait mieux mettre le sujet de l'immigration dans l'autre fil.

Ce sujet là a été divisé non pour une censure quelconque mais pour rendre ce forum consultable.
Je vous crois, je l'avais même laissé entendre. Il n'empêche que cette séparation modifie radicalement ce débat-ci (qui en devient un à part entière alors que ce n'était pas mon souhait) et celui sur Sarkosy...

Citation :
Ce qui brise vraiment les enfants, et là, personne ne pousse les hauts cris, c'est quand leurs parents, au lieu de s'entendre entre eux par amour pour leurs petits, divorcent.
Qu'ils divorcent ou non, d'ailleurs. A partir du moment où les disputes remplacent l'amour, les enfants en pâtissent, et les séquelles sont graves et durables.

Mais en quoi cela change-t-il quoi que ce soit au fait que les droits de l'enfant doivent être respectés en matière de regroupement familial ? A force de tout minimiser, de regarder ailleurs, de se boucher les yeux, de changer de sujet, on en arrive là : trop d'immigration très mal gérée, alors on interdit aux enfants de voir leur mère, et on trouve même que c'est bien parce que ça évitera qu'ils aient à subir les conséquences du divorce de leurs parents...
Revenir en haut Aller en bas
Seb



Messages : 1087
Inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Ven 06 Avr 2007, 01:09

Arnaud, le problème n'est pas de savoir si ca éxiste depuis un baille ou dans d'autre pays, c'est de savoir si c'est normal.

Enfin bref la on a faire a une histoire ou les parents payent mais avec du retard "et oui c'est pas facile de donner du fric tellement on nous le pompe par tous les coins", la marie pouvait financer leur repas en avance, donc...

Que la marie gueulle sur les parents je veux bien mais qu'il prive les enfants devant tous leur camarades est une honte. Mais bon la honte va aussi au enseignents qui auraient du faire opposition. Moi je me serais pas gener a donner double ration pour faire chier la maire "et oui c'est toujours mon éternel defaut de dire ce que je pense a tous ses chefs qui prennent les employés pour des con".

La question est pas de savoir si ca éxiste mais de savoir si bien ou mal. Frapper un enfant avec un objet "martinet, ceinture" n'a jamais tuer personne "du moin si on est pas en face d'un père cinglé" est ce que c'est une solution pour autant????

Enfin bref :thumbdown: :thumbdown: :thumbdown: :thumbdown: ....
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Ven 06 Avr 2007, 07:56

Citation :
Mais en quoi cela change-t-il quoi que ce soit au fait que les droits de l'enfant doivent être respectés en matière de regroupement familial ?

Et si la mère et le beau-père, pour appliquer le droit de l'enfant, partait vivre avec lui là où il est ? Ne serait-ce pas mieux que de tout remettre sur l'autre ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Ven 06 Avr 2007, 10:37

agecanonix a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Ce qui brise vraiment les enfants, et là, personne ne pousse les hauts cris, c'est quand leurs parents, au lieu de s'entendre entre eux par amour pour leurs petits, divorcent.
Qu'ils divorcent ou non, d'ailleurs. A partir du moment où les disputes remplacent l'amour, les enfants en pâtissent, et les séquelles sont graves et durables.

c'est tout à fait vrai, mais là on n'en parle pas au journal de 20h Idea

Et les conflits parentaux incessants marquent autrement plus un enfant que d'être mis au pain et à l'eau une fois dans sa vie. Tout comme les abus et les violences sur leur personne.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau   Ven 06 Avr 2007, 10:55

Clotilde a écrit:


c'est tout à fait vrai, mais là on n'en parle pas au journal de 20h Idea

Et les conflits parentaux incessants marquent autrement plus un enfant que d'être mis au pain et à l'eau une fois dans sa vie. Tout comme les abus et les violences sur leur personne.

Car le divorce, n'est ce pas, est l'une des grandes avancées de notre société du plaisir spontané.

Et tant pis pour les enfants.

J'entends la réponse :
Citation :

Quoi, moi ? Rester avec mon conjoint et m'entendre avec lui (ou elle) jusqu'à ce que mon enfant soit élevé ? Ca jamais. Et MA liberté?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Les enfants qui furent mis au pain sec et à l'eau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les miettes des enfants et des petits chiens (Mc, 7, 26-30)
» L'Eucharistie, Vrai Pain de Vie !
» Notre pain quotidien
» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
» Avec ses enfants de la terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: