DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Croyance et Foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Croyance et Foi   Mar 13 Sep 2005, 20:55

Sur un autre forum était soulevée la question de la croyance, et les réactions déviaient vers cette idée qu'aucune religion n'est supérieure aux autres. J'y ai mis mon petit grain de sel Mr. Green, et je vous fait partager ma réflexion sur les rapports entre la croyance et la foi.
-------------------------------------------------------------------------------------------

CROIRE est un acte qui vient de nous, et qui dépend pour une large part du milieu culturel, de l'éducation, de la recherche personnelle. Croire, c'est quelque chose de l'ordre de l'estimation. On croit quelque chose parce qu'on ne peut pas le vérifier, sinon, on le sait.
Exemple tout bête : je fais une remarque, et la personne en face se ferme un peu et change de sujet. Vous pensez : "Je crois que je l'ai vexé". Si cette personne vous dit : "Là, tu m'as vexé", on n'est plus dans le CROIRE, mais dans le SAVOIR. Un SAVOIR qui est d'ordre naturel, c'est-à-dire qui vient de la "chair" au sens sémitique.

La FOI est quelque chose de totalement différent. La FOI est d'un autre ordre, elle ne vient pas de nous, mais elle est donnée par Dieu. Par exemple, lorsque Pierre déclare : "Tu es le Fils du Dieu vivant", Jésus lui répond : "Tu es heureux, car cette révélation ne t'est pas venue de la chair, mais de mon Père".
Ce qui vient de la chair est croyance, ce qui vient de Dieu est foi. Ce n'est pas la même chose. La foi est une vertu théologale, la croyance est une modalité de fonctionnement de l'intellect humain. La foi est surnaturelle. La croyance est naturelle.

Par exemple, on ne peut pas SAVOIR si Jésus est ressuscité.
On peut CROIRE que Jésus est ressuscité, en lisant le témoignage du Nouveau Testament ou parce que c'est ce que l'on a appris au catéchisme étant gamin et que l'on nous a dit que c'était vrai.
Mais seul Dieu peut nous donner d'avoir FOI dans la résurrection du Christ. Sous ce rapport, on peut dire que la FOI est un SAVOIR SURNATUREL.

Et, d'un point de vue chrétien, ce qui est à l'oeuvre dans les autres traditions religieuses ou philosophiques est de l'ordre de la CROYANCE. Pas de l'ordre de la FOI, puisque la théologie chrétienne défini la FOI comme une vertu théologale, par laquelle Dieu nous donne de CONNAÏTRE la vérité sur son dessein de salut.
Cette CONNAISSANCE SURNATURELLE va ensuite pouvoir être exprimée rationnellement, avec des concepts : c'est la théologie, et c'est là qu'intervient l'Esprit Saint, pour ce qui est de sa mission de conduire l'Eglise vers la Vérité tout entière.

De la confusion entre ces deux notions vient cette idée que toutes les religions se valent. S'il n'était question de croyance, alors, de fait, aucune religion n'aurait plus grande valeur que les autres. Mais, vu que ce n'est pas le cas, le christiannisme, parce qu'il repose sur la FOI don de Dieu, est d'une nature différente des autres traditions religieuses ou philosophiques. Elle est la seule à pouvoir s'affirmer au service de la Vérité, parce qu'il est donné aux chrétiens de connaître cette Vérité, par la FOI.

D'autre part, il peut y avoir des interférences entre la croyance et la foi.

Souvent, c'est au détriment de cette dernière.
Il y a ce que l'on appelle habituellement la superstition, qui vient greffer sur la foi des éléments de l'ordre du "magique". Par exemple, le risque est grand à l'égard des sacramentaux (comme le scapulaire, la médaille de la rue du Bac, etc) qui vont être perçus comme des amulettes ou des gri-gri. La confiance n'est plus placée en Dieu, mais dans un objet matériel.
Une certaine façon de faire de la théologie s'expose également à battre en brèche certaines vérités de foi. Les exemples les plus communs touchent à ce qui concerne la Vierge Marie. Par exemple, pour la conception virginale, l'on va rester sur la certitude qu'il faut un homme et une femme pour faire un enfant. Ici, une confiance excessive est placée dans les ressources de la raison, au détriment de la foi.
Ou encore, dans le même ordre d'idée, lorsqu'une confiance excessive est placée dans l'Ecriture. C'est le problème des fondamentalismes, qui font de la Bible une lecture primaire. C'est également le problème des théologies protestantes qui identifient la Révélation avec le contenu des Ecritures.
Ou encore, et il y a l'exemple de l'attitude du Saint Siège avant Vatican II, une confiance excessive sera placée dans telle ou telle formulation de la foi. En l'espèce, il s'agissait de la suprématie reconnue à la théologie thomiste, à laquelle Jean XXIII a voulu mettre fin : "Autres sont les dogmes, autres sont les formulations des dogmes".

Dans l'histoire de l'Eglise, cet effet néfaste de diverses croyances est patent. Je pense notamment à la croyance manichéenne du caractère intrinsèquement mauvais de la matière, et ses incidences, entre autres, sur l'appréciation de la sexualité. Egalement, la croyance en la supériorité de l'homme sur la femme, la croyance dans le caractère naturel de l'esclavage, etc.

Ainsi la foi doit-elle continuellement être purifiée de ces influences délétères de certaines croyances, grâce à l'assistance de l'Esprit Saint.
---------------------------------------------------------------------------------------
Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Croyance et Foi   Mer 14 Sep 2005, 11:39

Cher Olivier,

Saint Thomas serait d'accord avec votre analyse.

voici comment il dit ce que vous dites avec ses outils Aristotéliciens:

Toute discipline possède un objet matériel: Exemple: pour le moment, je regarde mon écran).

Et une raison formelle (je ne le regarde pas en ce moment en tant qu'il est beau (ce seraity l'art) mais en tant que médum de communication.

De même pour la foi et la croyance:

La foi (vertu théologale) croit en Dieu et enb son salut (objet matériel) à cause d'une confiance SURNATURELLE en Dieu (raison formelle).

La croyance HUMAINE croit (parfois) en Dieu et en son salut (objet matériel) à cause d'une confiance en MAMAN ou en MONSIEUR LE CURE (raison formelle). afro

Ainsi, pour avoir la foi vertu théologale, il n'y a rien à faire: il faut un don de la grâce de Dieu qui vient dit Saint Paul, à travers des SIGNES, DES MIRACLES ou UNE PRESENCE de Dieu, de l'Esprit Saint.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Croyance et Foi   Dim 24 Sep 2006, 12:36

Je suis d'accord avec Olivier. Mais la confusion entre foi et croyance est entretenue par l'Eglise. On peut lire dans le CEC:

La foi est un don surnaturel de Dieu. Pour croire, l'homme a besoin des secours intérieurs du Saint-Esprit. CEC 179

"Croire" est un acte humain, conscient et libre, qui correspond à la dignité de la personne humaine. CEC 180

Je conteste. La croyance n'est pas un acte conscient et libre. Il est le fruit d'un conditionnement social, culturel et familial. Et je ne vois pas le rapport entre croyance et dignité. Shocked

Nous croyons tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu, écrite ou transmise, et que l'Eglise propose à croire comme divinement révélé. CEC 182
Voilà la source du fondamentalisme. What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Croyance et Foi   Dim 24 Sep 2006, 14:38

Code:
CROIRE est un acte qui vient de nous, et qui dépend pour une large part du milieu culturel, de l'éducation, de la recherche personnelle.

La FOI est quelque chose de totalement différent. La FOI est d'un autre ordre, elle ne vient pas de nous, mais elle est donnée par Dieu.

Ce qui suppose qu’on croit (croyance) qu’il y a un Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Croyance et Foi   Dim 24 Sep 2006, 14:58

Cher Louis,

"Credo in unum Deum" : J'ai la foi en un seul Dieu (?).

Croyance n'est pas crédulité, mais la foi est davantage que la croyance, certes : la foi implique une relation de confiance, qui engage la personne toute entière. drunken


Merci, cher Olivier JC pour cette substantielle page!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Croyance et Foi   Dim 24 Sep 2006, 15:09

Louis a écrit:

Je suis d'accord avec Olivier. Mais la confusion entre foi et croyance est entretenue par l'Eglise. On peut lire dans le CEC:

La foi est un don surnaturel de Dieu. Pour croire, l'homme a besoin des secours intérieurs du Saint-Esprit. CEC 179

"Croire" est un acte humain, conscient et libre, qui correspond à la dignité de la personne humaine. CEC 180

Je conteste. La croyance n'est pas un acte conscient et libre. Il est le fruit d'un conditionnement social, culturel et familial. Et je ne vois pas le rapport entre croyance et dignité. Shocked

Olivier a raison car on ne croit pas en Dieu comme on croit qu’il fera beau demain.

Mais tu prends le catéchisme à rebrousse poil (si, c’est possible…) !
Il faut comprendre que le CREDO ne peut être imposé et a fortiori interdit à quiconque !
L’adhésion à la foi est un acte libre qui relève de la dignité de l'homme.

Louis a écrit:

Nous croyons tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu, écrite ou transmise, et que l'Eglise propose à croire comme divinement révélé. CEC 182
Voilà la source du fondamentalisme. What the fuck ?!?

Oui, en négligeant ce que je dis ci-dessus !
Et puisque la révélation n'est pas humainement "inventée", la croyance en elle relève de la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Sânkhya



Messages : 800
Inscription : 07/04/2006

MessageSujet: Re: Croyance et Foi   Lun 25 Sep 2006, 07:00

Donc si je fais confiance à Dieu, j'ai la foi?

Ou bien il y aurait une vraie confiance, d'origine surnaturelle, et une fausse confiance, d'origine naturelle?

Tout ça pour dire que la distinction foi-croyance me paraît tout à fait artificielle et destinée à cacher la relativité de votre religion face aux autres religions. Les autres religions peuvent aussi dire que Dieu donne la foi à ses fidèles.

Pour moi la foi en Dieu, c'est l'aspect émotionnel de la croyance en Dieu. Phénomène naturel.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Croyance et Foi   Lun 25 Sep 2006, 10:54

Sânkhya a écrit:
Donc si je fais confiance à Dieu, j'ai la foi?

Ou bien il y aurait une vraie confiance, d'origine surnaturelle, et une fausse confiance, d'origine naturelle?

Tout ça pour dire que la distinction foi-croyance me paraît tout à fait artificielle et destinée à cacher la relativité de votre religion face aux autres religions. Les autres religions peuvent aussi dire que Dieu donne la foi à ses fidèles.

Pour moi la foi en Dieu, c'est l'aspect émotionnel de la croyance en Dieu. Phénomène naturel.

Faire confiance à quelqu'un c'est se fier à ce qu'il dit. Cela suppose, en premier lieu, que ce quelqu'unn existe. Soit, c'est quelqu'un qu'on peut voir et toucher, et alors, on n'a guère de raison de douter de son existence ; le tout est alors de savoir s'il est "fiable" ; si on l'estime fiable, on lui fait confiance, quitte à vérifier à l'occasion, s'il ne nous "raconte pas des craques".

Même schéma pour Dieu, sauf que là, ce n'est pas évident qu'il existe ; on en a "la conviction intime", ou on estime raisonnable de croire à son existence.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Croyance et Foi   Lun 25 Sep 2006, 16:02

Même schéma pour Dieu, sauf que là, ce n'est pas
évident qu'il existe ; on en a "la conviction intime", ou on estime
raisonnable de croire à son existence.


Il me semble que le schéma pour Dieu est sensiblement différent, puisqu'on ne fait pas confiance "directement" à Dieu. On fait confiance à Dieu parce qu'un autre lui a fait confiance avant nous et a témoigné de sa joie.

C'est le principe du témoignage, ou, pour employer un autre terme, de la Tradition.

Ensuite seulement, on passe à la "conviction intime" issue d'une rencontre personnelle.

Etant bien entendu que ce n'est qu'un schéma, et que les voies qui mènent à Dieu sont en nombre infini : autant que de personnes !!
Revenir en haut Aller en bas
 
Croyance et Foi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: