DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le signe des Quatre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
polaire



Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Le signe des Quatre   Jeu 13 Sep 2007, 00:06

Citation :
l' "état d'esprit" moderne avec l'usage de la langue, qui en découle ?

Les usages liturgiques, voire incantatoires ou magiques confèrent à une langue un semblant de sacralité.
Une langue serait -elle exclusivement celle une liturgie cela ne peut faire induire de sa sacralité préalable . Celle -ci est décrétée par les instaurateurs de la liturgie . La volonté de sacraliser la langue précède la sacralisation .
De fait les langues sont usuelles et d’une utilité profane puis parfois sacralisées .
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le signe des Quatre   Jeu 13 Sep 2007, 09:39

Lephenix a écrit:
Lephenix a écrit:
polaire a écrit:
Pour reponde à lephenix

je cite

Aboulafia n'opposait aucune objection à l'acceptation de l'idéal de conjonction avec l'Intellect agent d'une part, ni aux techniques de permutation des lettres et de combinaisons des lettres des Noms divins d'autre part. En fait, ces techniques étaient, selon lui, un meilleur moyen de réaliser cette conjonction que la voie philosophique de la connaissance. Capable de chanter la supériorité de l'hébreu comme langue naturelle que Dieu employa pour créer le monde, il affirmait néanmoins que l'on pouvait pratiquer les permutations de lettres dans n'importe quelle autre langue, car toutes les langues sont contenues dans l'hébreu, même si elles sont conventionnelles.


http://www.lyber-eclat.net/lyber/wolson/wolfson.html

Pour répondre à Polaire :

Connaissez-vous une langue moderne au XIIIème siècle ?

Et surtout : s'il y avait des usages "conventionnels" d'une langue, y avait-il, alors, l' "état d'esprit" moderne avec l'usage de la langue, qui en découle ?


Oui, le Français de l'époque, parlé dans toutes les cours et par tous les lettrés. C'est entre-autres la langue de l'héraldique.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le signe des Quatre   Ven 14 Sep 2007, 05:51

chiboleth a écrit:
Lephenix a écrit:
Lephenix a écrit:
polaire a écrit:
Pour reponde à lephenix

je cite

Aboulafia n'opposait aucune objection à l'acceptation de l'idéal de conjonction avec l'Intellect agent d'une part, ni aux techniques de permutation des lettres et de combinaisons des lettres des Noms divins d'autre part. En fait, ces techniques étaient, selon lui, un meilleur moyen de réaliser cette conjonction que la voie philosophique de la connaissance. Capable de chanter la supériorité de l'hébreu comme langue naturelle que Dieu employa pour créer le monde, il affirmait néanmoins que l'on pouvait pratiquer les permutations de lettres dans n'importe quelle autre langue, car toutes les langues sont contenues dans l'hébreu, même si elles sont conventionnelles.


http://www.lyber-eclat.net/lyber/wolson/wolfson.html

Pour répondre à Polaire :

Connaissez-vous une langue moderne au XIIIème siècle ?

Et surtout : s'il y avait des usages "conventionnels" d'une langue, y avait-il, alors, l' "état d'esprit" moderne avec l'usage de la langue, qui en découle ?



Oui, le Français de l'époque, parlé dans toutes les cours et par tous les lettrés. C'est entre-autres la langue de l'héraldique.

L'héraldique, une langue moderne ? Nous en apprenons des choses étonnantes ici !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le signe des Quatre   Ven 14 Sep 2007, 06:38

polaire a écrit:
Citation :
l' "état d'esprit" moderne avec l'usage de la langue, qui en découle ?

Les usages liturgiques, voire incantatoires ou magiques confèrent à une langue un semblant de sacralité.
Une langue serait -elle exclusivement celle une liturgie cela ne peut faire induire de sa sacralité préalable . Celle -ci est décrétée par les instaurateurs de la liturgie . La volonté de sacraliser la langue précède la sacralisation .
De fait les langues sont usuelles et d’une utilité profane puis parfois sacralisées
.

Nous ne confondons pas une langue liturgique, avec une langue sacrée.

L'arabe (l'ancien, pas le moderne), l'hébreu, le sanscrit, sont des langues sacrées.
Elles ont ce caractère dès l'origine, et en faire un usage profane, est une erreur et une altération moderne.

Le latin n'est pas une langue sacrée, mais une langue liturgique. Comme vous le soulignez, l'usage de cette langue, dans un cadre liturgique par exemple, peut seul lui donner un caractère sacré.

Ce dont nous faisions allusion, c'est que leur point commun est qu'il s'agit de langues fixes. C'est-à-dire, que l'usage et le sens des mots n'ont pas variés depuis des millénaires.
Et ce que nous disions également, c'est que ce n'est que dans ce cadre là, que l'on peut, et avec quelques précautions, étudier la "science des lettres".
Appliquer cette science à une langue moderne est une absurdité.

Nous ajouterons que l'application, illégitime et moderne, qui en est faite, par certaines "sectes", nous parlons de cette constellation d' "Eglises" de création récente, s'avère être extrêmement dangereuse, et amène à des dérives d'une gravité insoupçonnée.


Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Le signe des Quatre   Ven 14 Sep 2007, 10:36

Lephenix a écrit:

Connaissez-vous une langue moderne au XIIIème siècle ?

chiboleth a écrit:
Oui, le Français de l'époque, parlé dans toutes les cours et par tous les lettrés. C'est entre-autres la langue de l'héraldique.

Lephenix a écrit:

L'héraldique, une langue moderne ? Nous en apprenons des choses étonnantes ici !!!

Mais oui. C'est pour apprendre que nous voyageons. L'héraldique codifiée telle que nous la connaissons aujourd'hui date de la période comprise entre le 10ème et le 13ème siècle. C'est un des aspects de l'Art Royal. Le blasonnement qui accompagne la figure (blason) était toujours écrit en français considéré comme langue internationale (ce qu'il est toujours dans les instances onusiennes et européennes). C'est à travers les règles de cet art que peuvent se comprendre bon nombre de symboles civils (ex le drapeau français), religieux (les armes (très) "parlantes" du pape) et maçonniques...
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Le signe des Quatre   Ven 14 Sep 2007, 12:12

Citation :
L'arabe (l'ancien, pas le moderne), l'hébreu, le sanscrit, sont des langues sacrées.
Elles ont ce caractère dès l'origine,

L'origine est purement fantasmatique. N 'ayant pas l'origine on a pas non plus le caractère à l'origine
Revenir en haut Aller en bas
 
Le signe des Quatre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» le signe de croix
» Le signe du Tau
» REVE DU SIGNE DE LA CROIX SUR UNE PHOTO
» Quel est votre signe astrologique ?
» Un signe que je demande, et que je recoit dans les minutes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: