DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Méditation dominicale : Un morceau de dynamite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Méditation dominicale : Un morceau de dynamite   Mar 20 Mar 2007, 00:31

Evangile du 18 mars 2007 :

Dans l’évangile de ce dernier dimanche, on voit tout d’abord les bien-pensants de l'époque critiquer et récriminer contre Jésus :

« Les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l'écouter.
Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »
(Lc 15 ;1-2).

En effet, Jésus attire à lui toutes sortes de pécheurs, de prostituées, publicains et autres « impurs». Avec lesquels il mange, discute, enseigne ou guérit. Pour qui non seulement il ne montre aucun mépris, mais bien plutôt des signes d'amitié et de compréhension profondes.
Cela remet en cause de manière radicale la manière qu’ont ceux qui le critiquent d’exclure les gens qu’ils considèrent « impurs» .
Pour répondre à cette réprobation et cette incompréhension, Luc fait raconter à Jésus la Parabole bien connue du fils prodigue.

On y voit d'abord la miséricorde du père s’exerçer sans calcul et sans réticence envers ce fils cadet qui avait pourtant mené une vie dissolue des années durant, à gaspiller et dilapider sa part d’héritage :

Le fils lui dit : « Père, j'ai péché contre le ciel et contre toi. Je ne mérite plus d'être appelé ton fils... »
Mais le père dit à ses domestiques : « Vite, apportez le plus beau vêtement pour l'habiller. Mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds.
Allez chercher le veau gras, tuez-le ; mangeons et festoyons.
Car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.» Et ils commencèrent la fête.
(Lc 15 ; 21-24)

Parallèlement, Jésus insiste en leur montrant les réactions négatives de l’autre frère, qui ne comprend pas le père, comme "les scribes et les pharisiens" eux-mêmes ne comprennent pas l’attitude du Christ vis-à-vis de ceux qu'ils méprisent et condamnent irrémédiablement :

Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d'entrer. Son père, qui était sorti, le suppliait.
Mais il répliqua : « Il y a tant d'années que je suis à ton service sans avoir jamais désobéi à tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis.
Mais, quand ton fils que voilà est arrivé après avoir dépensé ton bien avec des filles, tu as fait tuer pour lui le veau gras !»
(Lc 15 ; 28-30)

Voilà ce que Jésus fait répondre au père de la parabole à son fils aîné:

« Il fallait bien festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé ! » (Lc 15 ; 31).

Donc, ce que le père avait déjà dit aux serviteurs, il le redit dans les mêmes termes à son fils aîné. Cet enfant prodigue qui revient, il l’ a d’abord restauré comme son fils, il le restaure maintenant comme le frère de celui qui aurait pourtant préféré ne plus en entendre parler.

Comment ceux qui récriminaient contre Jésus ont-ils pu interpréter cette parabole ? Bien mal, car elle remettait totalement en questions leurs manières d’envisager les rapports avec les « impurs ». Ils ne purent que s’y sentir visés de plein fouet. Et sans doute se dirent-ils entre eux que ce Jésus était bien dangereux pour remettre ainsi en cause cet équilibre social et religieux, bâti sur des exclusions savamment entretenues...

Car les paraboles n’étaient pas ces espèces de contes moraux faits pour faire passer aux simples des idées difficiles. C’était plutôt des morceaux de dynamite chargés de faire exploser l’ancien monde pour y laisser pénétrer le Royaume du Christ.

Ces morceaux de dynamite sont toujours aussi actifs. Laissons-les agir en nous-mêmes, car nous en avons certainement aussi bien besoin.

(texte rédigé en groupe. Rédacteur principal : Eric)
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation dominicale : Un morceau de dynamite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation dominicale : De la richesse
» Méditation dominicale 234: Transfiguration
» Méditation dominicale: Le bon Pasteur.
» Méditation dominicale: L'eau vive.
» Méditation dominicale: Le bon grain et l’ivraie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: