DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 LUTHÉRANISME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: LUTHÉRANISME   Dim 4 Mar 2007 - 14:49

LUTHÉRANISME:

Citation :
Rappelons d’abord quelques données historiques.

Les luthériens sont hérétiques et frappés de plusieurs anathèmes par le concile de Trente.
Pour justifier ses élu­cubrations, Luther falsifia la Bible.
Il ajouta un mot à une phrase de saint Paul (« la foi sauve » devint « la foi seule sauve ») et il supprima l’épître de saint Jacques, à cause de la phrase « la foi sans les œuvres est morte ».
Luther tint des Propos de table (Tischgespräche) ordu­riers sur la sexualité de Notre Seigneur; il « épousa » une religieuse, se soûla souvent et finit par se pendre après une orgie. Il tenait du diable sa doctrine sur la messe, comme il l’avoua lui-même dans ses écrits.


Luther s’exclamait:



Citation :
« Quand la messe sera renversée, je pense que nous aurons renversé la papauté! [...] Tout s’écroulera quand s’écroulera leur messe sacrilège et abominable ».



Quelques siècles après, son vœu fut exaucé: six pasteurs protestants donnèrent les consignes à la commission liturgique de Montini, qui fabriqua une « nouvelle messe » luthériano-conciliaire.



Citation :


Petit détail significatif:



la messe catholique invoque Dieu neuf fois (Kyrie eleison. Kyrie eleison. Kyrie eleison. Christe eleison etc.). Elle imite ainsi les neuf chœurs des anges, comme l’explique dom Guéranger. Le Novus ordo missae de Montini com­porte seulement trois invocations (Kyrie eleison. Christe eleison. Kyrie eleison). Il imite ainsi la Deutsche Messe (« messe allemande ») codifiée par Luther, qui avait réduit à trois le nombre des invoca­tions.




« Je viens à vous, vers l’héritage spirituel de Martin Luther, je viens comme pèlerin » (rencontre de Wojtyla avec le Conseil de l’église évangélique, le 17 novembre 1980). « Ce dialo­gue trouve son fondement solide, selon les textes évangéliques lu­thériens, dans ce qui nous unit même après la séparation: à savoir la parole de l’Écriture, les confessions de la foi, les conciles de l’Église ancienne » (Message de Wojtyla à Willebrands à l’occasion du 500e anniversaire de la naissance de Luther; Documentation ca­tholique, 4 décembre 1983, p. 1071). Wojtyla a donc la même « confession de la foi » que les luthériens, lesquels sont hérétiques.

La « confession d’Augsbourg » (Confessio Augustana) est la profession de (pseudo) foi fondamentale de la secte luthé­rienne. Elle fut rédigée par Melanchthon (ami de Luther) en latin et en allemand, et transmise lors du Reichstag à Augsbourg en 1530 à l’empereur Charles Quint. Le 31 octobre 1999, jour anniversaire de la « confession d’Augsbourg », luthériens et conciliaires signèrent une « Déclaration commune sur la justification », plus une « Annexe ». Ceux qui signent ou louent la déclaration commune sont anathèmes par le concile de Trente. Or la salle de presse du Vatican (www.vatican.va) titrait:



« LOUANGE DE LA DÉCLARATION COMMUNE SUR LA JUSTIFICATION » et reproduisait un dis­cours qui culminait par cette phrase:



Citation :
« Un tel document constitue une base solide pour la poursuite de la recherche théologique œcuméni­que » (Wojtyla: allocution lors de l’Angélus, 31 octobre 1999).



Un passage de l’annexe de cette déclaration commune est passé pratiquement inaperçu. Et pourtant, il est ahurissant à sou­hait! Le voici:



Citation :
« L’Église catholique et la Fédération luthérienne mondiale ont entamé le dialogue et l’ont poursuivi en partenaires dotés de droits égaux (« par cum pari»). En dépit de conceptions différentes de l’autorité dans l’Église, chaque partenaire respecte le processus suivi par l’autre pour prendre des décisions doctrinales » (Annexe à la déclaration, no 4, in: Documentation catholique, 1999, p. 722).



Le dogme de l’infaillibilité est ainsi indirectement nié: si l’on « respecte le processus suivi par l’autre pour prendre des dé­cisions doctrinales », cela signifie cautionner l’insurrection de Luther contre Léon X, absoudre la révolte des protestants contre l’infaillibilité de la papauté et de l’Église catholique, définis solen­nellement à Vatican I!



Et si l’on considère que l’Église catholique et la secte luthérienne dialoguent en tant que « par cum pari », on ruine de fond en comble la constitution divine de l’Église, car cette ex­pression latine doit se traduire ainsi: « d’égal à égal ».



Or, selon le pape Pie VII,



Citation :
« mettre l’Église - l’épouse sainte et immaculée du Christ, hors de laquelle il n’y a pas de salut - sur un pied d’égalité avec les sectes des hérétiques » est une « désastreuse et à jamais dé­plorable HÉRÉSIE » (Pie VII: lettre apostolique Post tam diuturnas, 29 avril, 1814)!





On pourrait encore traduire d’une autre façon l’expression « par cum pari ». Mais le résultat serait tout aussi inju­rieux pour l’Église. On trouve, chez Cicéron (Cato Major, de senec­tute, 7) la phrase suivante: « pares cum paribus congregantur », ce qui signifie: « qui se ressemble s’assemble ».



Conclusion: les protestants sont hérétiques. Les conci­liaires s’assemblant avec eux prouvent par là même qu’ils sont eux aussi hérétiques. Comme le disait le grand philosophe grec Platon: « au semblable le semblable ».
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Dim 4 Mar 2007 - 15:11

décret sur l’œcuménisme inti­tulé Unitatis redintegratio, approuvé également « dans l’Esprit-Saint » par Montini, le 21 novembre 1964.

« Justifiés par la foi reçue au baptême, incorporés au Christ, ils portent à juste titre le nom de chrétiens, et les fils de l’Église catholique les reconnaissent à bon droit comme des frères dans le Seigneur » (§ 3).

Passage curieux et inouï: les adeptes des diverses sectes hérétiques ou schis­matiques sont désormais censés avoir la foi?!


Les « actions sacrées » de ces frères « peuvent certaine­ment produire effectivement la vie de la grâce, et l’on doit recon­naître qu’elles donnent accès à la communion du salut. […] L’Esprit du Christ ne refuse pas de se servir d’elles [des sectes protestantes ou schismatiques] comme de moyens de salut » (ibidem).



Vatican II oblige à croire comme vérité de foi divine (« on doit reconnaître ») que le protestantisme conduit au salut. L’infaillibilité est engagée clairement.



Mais Pie IX a enseigné ex cathedra le contraire: « Il est aussi très connu, ce dogme catholique: que personne ne peut se sau­ver hors de l’Église catholique, et que ceux-là ne peuvent obtenir le salut éternel qui sciemment se montrent rebelles à l’autorité et aux définitions de l’Église, ainsi que ceux qui sont volontairement sépa­rés de l’unité de l’Église et du pontife romain, successeur de Pierre, à qui a été confiée par le Sauveur la garde de la vigne » (Pie IX: lettre Quanto conjiciamus, 10 août 1863).



Et les conciles avant Pie IX vont dans le même sens. Citons seulement un texte peu connu, provenant du concile de Sens, tenu en 1528: « Le luthéranisme est une exhalaison du serpent infer­nal ».



Et ce même concile n’était pas vraiment partisan de la liberté religieuse: « Nous conjurons [...] le roi […] de signaler le zèle dont il est rempli pour la religion chrétienne, en éloignant tous les héréti­ques des terres de son obéissance, en exterminant cette peste publi­que, en conservant dans la foi cette monarchie », et nous interdisons « les assemblées secrètes des hérétiques ».
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 11:31

Cher JCMD,

Depuis que vous sévissez sur ce forum, je remarque que votre Foi est essentiellement négative. Il appert que vous ne faites pas bien la distinction entre métanoia(conversion de l'esprit)) et paranoia(perversion de l'esprit)... Je vous plains et je m'interroge à propos de la pertinence de vous laisser étaler votre haine sur ce site:est-ce vraiment le témoignage du Dieu d'amour incarné et révélé dans le seul Jésus-Christ(Jn.1/18 )? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 12:03

A Hibou,


Nous sommes d'accord. Le forum se pourrit par là...


M.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 14:30

saint Zibou a écrit:
Cher JCMD,

Depuis que vous sévissez sur ce forum, je remarque que votre Foi est essentiellement négative. Il appert que vous ne faites pas bien la distinction entre métanoia(conversion de l'esprit)) et paranoia(perversion de l'esprit)... Je vous plains et je m'interroge à propos de la pertinence de vous laisser étaler votre haine sur ce site:est-ce vraiment le témoignage du Dieu d'amour incarné et révélé dans le seul Jésus-Christ(Jn.1/18 )? Rolling Eyes

cher zibou,

l'Amour,le Vrai j'entends,c'est de faire connaitre le Christ à lautre.

Tout le Christ,pour qu'il soit sauvé.

et cela n'est possible par par son Eglise.

la Vérité rend libre a dit notre Seigneur,prenons acte. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 18:00

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:


cher zibou,

l'Amour,le Vrai j'entends,c'est de faire connaitre le Christ à lautre.

Tout le Christ,pour qu'il soit sauvé.

et cela n'est possible par par son Eglise.

la Vérité rend libre a dit notre Seigneur,prenons acte. Very Happy

Connaître le Christ, Dieu et ressuscité, n'est-ce pas le connaître comme notre seul tout Idea (Col.2/8-10)?
Revenir en haut Aller en bas
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 18:44

L'hérésie fondamentale du luthéranisme, c'est sa doctrine de la justification forensique.

Je développe pour ceux qui le souhaite.

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 18:51

saint Zibou a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:


cher zibou,

l'Amour,le Vrai j'entends,c'est de faire connaitre le Christ à lautre.

Tout le Christ,pour qu'il soit sauvé.

et cela n'est possible par par son Eglise.

la Vérité rend libre a dit notre Seigneur,prenons acte. Very Happy

Connaître le Christ, Dieu et ressuscité, n'est-ce pas le connaître comme notre seul tout Idea (Col.2/8-10)?

hors de son Eglise,non.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 22:45

VexillumRegis a écrit:
L'hérésie fondamentale du luthéranisme, c'est sa doctrine de la justification forensique.

Je développe pour ceux qui le souhaite.

- VR -

L'hérésie abjecte du papisme, c'est sa doctrine de la justification médicinale!
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 23:00

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
saint Zibou a écrit:


Connaître le Christ, Dieu et ressuscité, n'est-ce pas le connaître comme notre seul tout Idea (Col.2/8-10)?

hors de son Eglise,non.

:thumbdown: mais tu te mets toi-même hors de l'Eglise JCMD
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Lun 5 Mar 2007 - 23:52

Clotilde a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
saint Zibou a écrit:


Connaître le Christ, Dieu et ressuscité, n'est-ce pas le connaître comme notre seul tout Idea (Col.2/8-10)?

hors de son Eglise,non.

:thumbdown: mais tu te mets toi-même hors de l'Eglise JCMD

donc les Papes et les Saints avec moi... pale
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:03

les Papes et les Saints ne rejètent pas Vatican II ni leur prochain, quelqu'il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:08

Clotilde a écrit:
les Papes et les Saints ne rejètent pas Vatican II ni leur prochain, quelqu'il soit.

faut lire les catéchismes d'avant ce concile pour s'en rendre compte.
lire le sermon anti-modernistes de saint pie X,le syllabus,les encycliques papales d'avant vatican II.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:11

faut surtout faire confiance au Christ et à son représentant: le Pape....et pas seulement celui qui te plait!
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:18

Clotilde a écrit:
faut surtout faire confiance au Christ et à son représentant: le Pape....et pas seulement celui qui te plait!

absolument.

et je crois que la fin est proche..

ou plutot son retour!!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:22

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Clotilde a écrit:
faut surtout faire confiance au Christ et à son représentant: le Pape....et pas seulement celui qui te plait!

absolument.

et je crois que la fin est proche..

ou plutot son retour!!!! cheers

mais tu ne fais pas confiance au Pape ni à l'Eglise puisque tu rejète Vatican II

Tu fais seulement confiance au Pape dont tu peux interpréter les propos à ta façon, et à l'Eglise d'avant Vatican II.

Si tu faisais entièrement confiance, non seulement à l'Eglise mais aussi au Christ, tu ne ferrais pas de tri.

Vivement le chemin de Damas... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:27

c'est un raccourci.

je rejette certains points de vatican II,car ces points rejettent la Tradition.

ce qui ne signifie pas que je rejette l'Eglise et le Pape.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Zeus



Messages : 2864
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:31

Clotilde a écrit:
les Papes et les Saints ne rejètent pas Vatican II
Auriez-vous fait tourner les tables pour avoir leur opinion ?


Dernière édition par le Mar 6 Mar 2007 - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://christouislam.easyforumpro.com/index.htm
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:31

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
c'est un raccourci.

je rejette certains points de vatican II,car ces points rejettent la Tradition.

ce qui ne signifie pas que je rejette l'Eglise et le Pape.

c'est ça que tu n'arrives pas à comprendre...lis ma signature...

A partir du moment où tu accuses Vatican II qui est le reflet de la foi de l'Eglise, de rejeter la Tradition (ce qui en plus est faux) tu rejettes par le même coup l'Eglise. Ton accusation est en soi un rejet, mais tu ne le vois même pas!!
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 0:32

Zeus a écrit:
Clotilde a écrit:
les Papes et les Saints ne rejètent pas Vatican II
Auriez-vous fait tourner les tables pour avoir leur opinion ?

Il me suffit de faire confiance à l'Eglise pour le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 9:22

Personne ne peut rejetter Vatican, qui, faut-il le rappeler, a été sanctionner par l'autorité de centaines d'évêques et des Souverains Pontifes depuis Paul VI, sans porter une atteinte mortelle à l'infaillibilité de l'Eglise et du pape.

Il n'y a qu'une seule solution : la juste herméneutique. C'est ce que demande Benoît XVI.

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 9:32

VexillumRegis a écrit:
Personne ne peut rejetter Vatican, qui, faut-il le rappeler, a été sanctionner par l'autorité de centaines d'évêques et des Souverains Pontifes depuis Paul VI, sans porter une atteinte mortelle à l'infaillibilité de l'Eglise et du pape.

Il n'y a qu'une seule solution : la juste herméneutique. C'est ce que demande Benoît XVI.

- VR -

Et ne pas qualifier d'hérétique la justification luthérienne, laquelle est composante de la vivification salutaire, comme la rémission des péchés l'est pour la justification thomiste...

Vivification luthérienne: motion prévenante de la grâce, Foi en J-C, repentir, justification, vivification(sanctification).

Justification thomiste:infusion de la grâce, Foi, repentir, rémission des péchés et justification(ou sanctification).

Relisez la Somme ,à l'article de la justification, et vous verrez qu'à ce chapitre, nous semblons dire la même chose. C'est au sujet des sacrements et du sacerdoce que les choses se gâtent:opus operantum et non salut par la Foi, au moyen de l'Évangile seul!...
Revenir en haut Aller en bas
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 10:21

La doctrine de Luther peut se résumer comme suit. Dans l’état primitif, l’homme portait en lui l’image de Dieu : la chute l’a détruite. Le péché originel est la perversion de la nature dont héritent tous les descendants, la concupiscence mauvaise qui rend l’homme intérieurement mauvais. Tout ce que fait l’homme est péché, puisqu’il possède une nature qui est et demeure déchue. Quant à sa justification, le fidèle n’y peut coopérer en aucune façon. Sa foi, sa confiance en Dieu sont l’unique voie pour y parvenir ; elles en sont déjà le signe. Or cette justification ne consiste point en une rénovation intime de l’homme. Dieu se contente de le déclarer juste ; en vertu de quoi, il lui impute les mérites du Christ. Aussi les oeuvres de l’homme ne peuvent-elles devenir en aucune façon méritoires pour le ciel, car la nature humaine, source de l’activité humaine, n’est pas redevenue bonne par la justification. Pour l’essentiel, cette doctrine du péché et de la justification a été adoptée par les autres Réformateurs, et c’est elle qui, indéniablement, sous-tend l’ensemble de votre exposé.

L’Eglise catholique, s’appuyant sur la Sainte Ecriture et la Tradition reçue des saints Pères, a vigoureusement rejeté cette doctrine et l’a frappé d’anathème.

Si quelqu'un nie que, par la grâce de notre Seigneur Jésus Christ conférée au baptême, la culpabilité du péché originel soit remise, ou même s'il affirme que tout ce qui a vraiment et proprement caractère de péché n'est pas totalement enlevé, mais est seulement rasé ou non imputé : qu'il soit anathème.En effet en ceux qui sont nés de nouveau rien n'est objet de la haine de Dieu, car "il n'y a pas de condamnation" (Rm 8, 1) pour ceux qui sont vraiment "ensevelis dans la mort avec le Christ par le baptême" (Rm 6, 4) "qui ne marchent pas selon la chair" (Rm 6, 1). mais qui dépouillant le vieil homme et revêtant l'homme nouveau, qui a été créé selon Dieu (Ep 4, 22-24 sv. ; Col 3, 9 sv.), sont devenus innocents, sans souillure, purs, irréprochables et fils aimés de Dieu, "héritiers de Dieu et cohéritiers du Christ« (Rm 8, 17), en sorte que rien ne fasse obstacle à leur entrée au ciel.

Que la concupiscence ou le foyer du péché demeure chez les baptisés, ce saint concile le confesse et le pense ; cette concupiscence étant laissée pour être combattue, elle ne peut nuire à ceux qui n'y consentent pas et y résistent courageusement par la grâce du Christ. Bien plus, "celui qui aura lutté selon les règles sera couronné" (2 Tm 2, 5) Cette concupiscence, que l'Apôtre appelle parfois "péché" (Rm 6, 12 sv. ; 7, 7.14-20) le saint concile déclare que l'Eglise catholique n'a jamais compris qu'elle fût appelée péché parce qu'elle serait vraiment et proprement péché chez ceux qui sont nés de nouveau, mais parce qu'elle vient du péché et incline au péché. Si quelqu'un pense le contraire : qu'il soit anathème
. - Concile de Trente, Décret sur le péché originel, Dz 1515.

La justification reçue au Baptême n’est donc pas une simple rémission des péchés, ensuite de laquelle la justice du Christ nous est imputée ; elle est une véritable rénovation de l’homme dans son corps et dans son âme : le vieil homme est entièrement détruit et nous nous revêtons de l’homme nouveau, tunique d’incorruptabilité, qui est la grâce du Christ. Seule subsiste la concupiscence, qui n’est point un péché, mais une inclination au péché qui nous a été laissé pour soutenir le bon combat et conquérir, avec la grâce de Dieu, notre salut.

Cette disposition ou préparation est suivie par la justification elle-même, qui n'est pas seulement rémission des péchés, mais à la fois sanctification et rénovation de l'homme intérieur par la réception volontaire de la grâce et des dons. Par là, d'injuste l'homme devient juste, d'ennemi ami, en sorte qu'il est "Héritier, en espérance, de la vie éternelle" (Tt 3, 7). - Concile de Trente, Décret sur la justification, ch. 7, Dz 1528.

Enfin l'unique cause formelle [de la justification du pécheur] est la justice de Dieu, "non pas celle par laquelle il est juste lui-même, mais celle par laquelle elle nous fait justes" (Saint Augustin) , c'est-à-dire celle par laquelle, l'ayant reçue en don de lui, nous sommes "renouvelés par une transformation spirituelle de notre esprit" (Ep 4, 23) ; nous ne sommes pas seulement réputés justes, mais nous sommes dits et nous sommes vraiment justes (1 Jn 3, 1), recevant chacun en nous la justice, selon la mesure que l'Esprit Saint partage à chacun comme il le veut (1 Co 12, 11) et selon la disposition et la coopération propres à chacun. - Id., Dz 1529.

Si quelqu'un dit que les hommes sont justifiés ou bien par la seule imputation de la justice du Christ, ou bien par la seule rémission des péchés, à l'exclusion de la grâce et de la charité qui est répandue dans leurs coeurs par l'Esprit Saint (Rm 5, 5) et habite en eux : qu'il soit anathème. - Cinquième canon sur la justication, Dz 1561.

En Christ,

- VR -


Dernière édition par le Mer 7 Mar 2007 - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
VexillumRegis



Messages : 355
Inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Mar 6 Mar 2007 - 10:27

Selon la théologie luthérienne, le péché originel a tellement perverti la nature humaine que la grâce ne peut pas réellement "pénétrer" notre humanité : la justice du Christ ne fait que recouvrir (par le nouvel homme) le péché (= vieil homme) sans l'enlever.

Les catholiques (et plus encore les orthodoxes), à la suite des Pères de l'Eglise, ont une vision plus optimiste. La péché originel n'a pas entièrement corrompu la nature humaine, qui est foncièrement bonne, puisque créée à l'image de Dieu ; il l'a seulement blessé. La grâce de Dieu ne fait pas que recouvrir le péché ; elle est réellement attribuée à l'être de l'homme justifié. Il y a compénétration de la grâce de Dieu et de la nature humaine ; les Grecs parlent de "périchorèse".

Un auteur catholique du XVIIème siècle, missionaire en Extrême-Orient, Mgr Laneau (voir ici) exprime parfaitement ce que je viens de décrire :

"L'adoption divine n'est pas une acceptation purement extérieure de la part de Dieu de nous faire entrer dans sa gloire, comme l'ont pensé les hérétiques, mais elle se fait d'une manière réelle et intrinsèque, à savoir l'infusion de la grâce sanctifiante, par laquelle, comme le disent les Pères, nous sommes transportés dans la nature divine, assimilés à Dieu autant qu'il est possible et faits participants de l'Esprit-Saint. (...) Le Christ est appelé notre justice et notre sagesse, notre paix, etc., et non seulement parce qu'il fait notre paix avec Dieu : bien que ces choses soient justes, elles ne suffisent cependant pas à rendre la puissance et la force de ces mots ; nous ne devons pas y comprendre que nous n'aurions pas la vraie justice en nous et que la justice du Christ nous serait seulement prêtée, comme l'ont enseigné les hérétiques de notre temps : nous sommes réellement et formellement justifiés, et cela par la justice qui est en nous ; or cette justice qui est nôtre est participation à la justice du Christ, et ainsi c'est à juste titre qu'il est dit que le Christ est notre justice, de même qu'un verre translucide placé au soleil resplendira tout entier de la lumière qui sera en lui et que le soleil pourra sans incongruité être appelé lumière et splendeur du verre, parce que cette luminosité qui se trouve dans le verre n'est pas produite par lui (il brille en effet de la lumière du soleil à laquelle il participe). Ainsi donc l'âme du juste est bien juste, mais par communication de la justice qui est dans le Christ, et produite en nous par lui, mais non par elle-même, et la justice du Christ, ou le Christ lui-même, sera notre justice, notre paix, notre sagesse, etc. (pp 96, 202-203)

In Christo,

- VR -
Revenir en haut Aller en bas
http://lanneeliturgique.over-blog.com/
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Jeu 8 Mar 2007 - 1:47

«Dans la
retraite de
Manrese, saint
Ignace apprit
de la Mère de
Dieu ellemême
comment
il devait
combattre les
combats du
Seigneur. Ce
fut comme de
ses mains
qu'il reçut ce
code si parfait;
c'est le
nom qu'en
toute vérité
nous pouvons
lui donner
dont tout bon
soldat
de
Jésus-Christ
doit se servir…
»
(Meditantibus
nobis, Pie XI,
3.12.1922).

La Sainte Vierge appelle St Ignace
à combattre le protestantisme!


Cette doctrine de la justification est si extravagante que
Luther lui-même ne parvenait qu’à grand-peine à y croire :
«Il n’y a sur toute la terre aucune religion qui enseigne cette
doctrine de la justification; moi-même, qui pourtant
l’enseigne publiquement, j’ai personnellement une grande
difficulté à y croire»
(Werke, éd. de Weimar, XXV, p. 330 –
cf. op. cit. p. 158).

L'apostasie de la foi consiste dans la perte de l'horreur du
mal et dans la sympathie pour l'hérésie protestante.
Perdre l'inimitié avec le serpent c'est perdre l'esprit de la
Sainte Vierge.
La peur des difficultés et du combat :“labor certaminis”, et
“horror difficultatis” fait perdre la récompense éternelle. On
préfère se laisser endormir dans le pacifisme.


Dernière édition par le Jeu 8 Mar 2007 - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Jeu 8 Mar 2007 - 1:58

Saint Ignace, Exercices spirituels :
Règles pour sentir avec l'Église
«Règle 352. règles à suivre pour ne nous écarter jamais des véritables sentiments que nous devons avoir dans l'Église militante

366. Quatorzième règle. Quoiqu'il soit très vrai que personne ne puisse se sauver sans être prédestiné, et sans avoir la foi et la grâce, il
faut s'observer beaucoup dans la manière de parler et de discourir sur ce sujet.
367. Quinzième règle. Nous ne devons parler ni beaucoup ni souvent de la prédestination, mais si on en dit parfois quelque chose, que
l'on évite de donner au peuple l'occasion de tomber dans quelques erreurs, et de lui faire dire ce que l'on entend quelquefois : si je dois être
damné ou sauvé, c'est une affaire déjà décidée; mes actions bonnes ou mauvaises ne feront pas qu'il en arrive autrement. Et, sur ces raisonnements,
on tombe dans l'indolence et on néglige les oeuvres utiles au profit de l'âme et nécessaires au salut.
368. Seizième règle. Il faut également prendre garde qu'à force de parler sans explication et sans distinction de l'excellence et de la vertu
de foi, on ne donne occasion au peuple de devenir lâche et paresseux pour les bonnes oeuvres, soit avant la conversion, lorsque la foi n'est
pas encore animée par la charité, soit après.
369. Dix-septième règle. Ne nous arrêtons pas et n'insistons pas tellement sut l'efficacité de la grâce, que nous fassions naître dans le
coeur le poison de l'erreur qui nie la liberté. Il est permis sans doute de parler de la foi et de la grâce, autant qu'il est possible avec le
secours divin, pour la plus grande louange de la Majesté divine; mais non de telle manière, surtout dans les temps si difficiles, que les
oeuvres et le libre arbitre
en reçoivent quelque préjudice, ou soient regardés, celui-ci comme un vain mot, et celles-là comme inutiles.»
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LUTHÉRANISME   Jeu 8 Mar 2007 - 2:06

Extrait de la lettre ouverte au Pape,du
Supérieur Général de la Fraternité Sac. St Pie X
S.E. Mgr Bernard Fellay :


«Très Saint Père,
…A cette première cause de tristesse s'ajoute la signature
de la
Déclaration commune de l'Église cathoique et de la
Fédération luthérienne mondiale sur la justification
le 31
octobre. Après que le Card. Cassidy, au nom de l'Église
catholique, ait contredit le texte de cette déclaration sur des
points graves, y décelant des erreurs, des ambiguïtés, comment
pouvez-vous en permettre la signature ?
Votre Magistère, ratifiant ainsi l'erreur anathématisée du
simul justus et peccator, l'ambiguïté sur la nature de la
grâce, sur la libre et méritoire coopération à celle-ci, y perd
sa crédibilité.
Ces lignes bien graves ne nous sont dictées que par
l'amour de notre Mère la sainte Église catholique, du Saint-
Siège Apostolique et du Pape.
Daignez agréer, Très Saint Père, l'expression de notre
fidèle dévouement.»
+ Bernard Fellay
Menzingen, 27 oct. 1999


pourquoi avoir fait cela?


Chaque article du concile de Trente sur la justification a été payé, défendu, imprégné du
sang des martyrs anti-protestants dans toute la chrétienté. Qui connaît l'hisoire de tous
nos héros ? Sur leur sang on a sceller la trahison de l’Église catholique.

Citation :
«Væ enim mihi est, si non evangelizavero»
(St Paul I Cor. 9, 16) «Malheur à moi si je ne prêche pas l’Évangile!»



le concile de Trente dit :

Citation :
Ch. 5 : Nécessité pour les adultes d’une préparation à la
justification. Son origine
Le concile déclare en outre que le commencement de la
justification chez les adultes doit être cherché dans la grâce
prévenante de Dieu par Jésus-Christ, c’est-à-dire par un
appel de lui, qui leur est adressé sans aucun mérite préalable
en eux. De la sorte, ceux que leurs péchés avaient
détournés de Dieu se disposent, poussés et aidés par sa
grâce, à se tourner vers leur justification, en acquiesçant et
en coopérant librement à cette grâce. Ainsi Dieu touche le
coeur de l’homme par l’illumination du Saint-Esprit, mais
l’homme lui-même n’est nullement inactif en
recevant cette inspiration,qu’il pourrait tout aussi
bien rejeter, et cependant, sans la grâce divine, il demeure
incapable de se porter par sa libre volonté vers cet état de
justice devant Dieu. C’est pourquoi, quand il est dit dans la
sainte Écriture : «Tournez-vous vers moi et, moi, je me
tournerai vers vous» (Za 1, 3), notre liberté nous est rappelée;
quand nous répondons : «Tournez-nous vers vous,
Seigneur, et nous nous convertirons» (Lm 5, 21), nous
confessons que la grâce de Dieu nous prévient. (Dz 1525)

Et celui qui nie cela tombe sous l’anathème
des canons du concile de Trente :


Citation :
. Si quelqu’un dit que l’impie est justifié par la foi seule,
en ce sens qu’aucune autre coopération n’est requise pour
obtenir la grâce de la justification, et qu’il ne lui est nullement
nécessaire de se préparer et de se disposer par un mouvement
de sa volonté, qu’il soit anathème. (Dz 1559)



Comme saint Pie V, en universalisant le Rite romain, a élevé une barrière infranchissable
contre la protestantisation de la Messe, ainsi le concile de Trente, avec le décret de la
justification, a élevé une barrière infranchissable contre la doctrine protestante.


Citation :
Combattez … et vous ne serez pas frustrés (1 Macc. 2, 66).

Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
 
LUTHÉRANISME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LUTHÉRANISME
» L'ÉGLISE CATHOLIQUE ET L'ÉGLISE LUTHÉRIENNE : SIMILITUDES LITURGIE ET EUCHARISTIE...
» Benoît XVI, un "modèle dans la foi" selon des Luthériens
» Benoît XVI : rapprochement avec les luthériens
» Des Luthériens veulent la pleine communion avec l'église catholique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: