DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Revenant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Revenant   Mar 27 Fév 2007, 10:06

J'ai rencontré quelqu'un qui m'a raconté :

Son meilleur ami est mort, et ce fut pour lui une grande souffrance. Mais cet ami lui est apparu et ils ont communiqué ensemble. Il dit que ce n'est pas lui qui a cherché à communiquer avec, car de toute façon il ne croyait pas à la vie après la mort.

Cela l'a rassuré, et depuis, s'il a un problème quelconque, son ami est toujours là pour l'aider. Il peut entendre nettement sa voix qui lui donne des conseils.

Qu'en pensez-vous?
Est-ce possible que ce soit vraiment son ami? ou est-ce à coup sûr un esprit qui se fait passer pour lui?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Revenant   Mar 27 Fév 2007, 11:26

Cher Louis,


Ce serait difficile en toute honnêteté de porter une analyse sur ce genre d'expérience sans en être le témoin. Enfin en ce qui me concerne.



flower
Revenir en haut Aller en bas
Jacques Luc



Masculin Messages : 373
Inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Revenant   Mer 28 Fév 2007, 15:27

Louis écrit :
Citation :
Est-ce possible que ce soit vraiment son ami? ou est-ce à coup sûr un esprit qui se fait passer pour lui?
Très bonne question !
Tout d'abord, je suis assez habitué aux revenants.
Probablement, il y en a un chez nous ange1 .
Nous habitons une maison au creux de la forêt, on entend pendant la nuit le cri du hibou ... etc. L'ambiance est là.
De plus, coups étranges dans les armoires, objets déplacés.
Il faudra qu'un jour nous fassions examiner cela :pape:
Mais ce revenant semble bien nous aimer, il est plutôt sympa, donc nous ne le dérangeons pas trop.
Il faut dire que ce n'est pas notre maison, nous la louons (depuis plus de 25 ans).
Elle a été habitée par d'autres personnes, dont notamment un prêtre, personnage assez curieux, mystérieux, philosophe et écrivain nous a-t-on dit ... et décédé depuis lors.

Bon, pour parler de choses plus sérieuses, c'est vrai, Louis, tu poses une bonne question qui en suscite d'autres dont je n'ai pas de réponse.

Tu dis que la personne qui t'a raconté son expérience ne croit (ou ne croyait pas) en une vie après la mort.
Donc, si l'ami qui lui apparaît est une entité satanique, c'est cette dernière qui lui fait croire à présent qu'il y a quelque chose après la mort.
Il m'est difficile d'imaginer un tel scénario.
Ainsi, Satan aiderait les gens à croire qu'il y a un au-delà ?

Je connais un couple en Belgique qui a des "conversations" avec leur enfant décédé. Et là, ils provoquent un tant soit peu le contact, puisqu'il mettent à disposition de "l'enfant" un support de communication. Dans ce cas-ci un enregistreur audio.
Mais ce qui est le plus curieux dans cette affaire, c'est que le père qui était totalement incroyant (et même anti religieux) est devenu catholique après avoir eu cette relation d'outre-tombe.
Non seulement catholique de nom, mais très croyant, allant à la messe presque tous les jours.
Tout cela serait-il à cause de Satan ?
Je ne peux me résoudre à cette solution, car elle divise Satan contre lui-même.
Elle est en complète contradiction avec l'évangile de Matthieu chapitre 12 versets 25 et 26 (Jésus s'adresse aux pharisiens) : "Connaissant leurs pensées, il leur dit : "Tout royaume divisé contre lui-même court à la ruine; aucune ville, aucune famille, divisée contre elle-même, ne se maintiendra. Si donc Satan expulse Satan, il est divisé contre lui-même : comment alors son royaume se maintiendra-t-il ?"

Ce n'est pas que je sois un défenseur du spiritisme, loin de là.
L'Eglise condamne le spiritisme, nous le savons.
N'empêche que je m'interroge.

Autre point sujet à discussion : Lorsqu'un prêtre exorciseur parle à Satan pour l'expulser (imitant en cela Jésus), n'est-ce pas une sorte de spiritisme, puisqu'il y a un contact voulu et recherché avec une entité spirituelle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aggelia.be
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Revenant   Mer 28 Fév 2007, 17:00

Cela me rappelle une expérience chez ma grand-mère.

J'avais laissé le magnéto et lorsqu'on repassa la bande au demeurant vierge. On entendit le bruit de la circulation, comme si il était passé des voitures dehors, ainsi que distinctement le klason d'un vélo.

Alors que la maison était éloignée en réalité de tous bruits de la ville, qui se trouvait à dix kms.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Revenant   Ven 02 Mar 2007, 08:31

Une noiuvelle de Guy Breton qui vous interessera (à partir d'une histoire vraie):

LE FANTOME DU MARQUIS DE PISANI, par Guy BRETON



Citation :
Un soir du mois d’avril 1645, deux jeunes gens de vingt-cinq à trente ans conversent dans un somptueux appartement de la rue Saint-Antoine, à Paris. L’un, le propriétaire des lieux, s’appelle Louis de Prat, marquis de Précy; l’autre, Charles-Pornpée d’Angennes, marquis de Pisani. Les deux amis, qui doivent bientôt partir pour la guerre et rejoindre dans les Flandres -les régiments du prince de Condé, s’entretiennent de la mort et de la survie de l’âme. - Penses-tu que l’âme reste attachée à l’endroit où le corps est enterré? démande Précy. Cela m’ennuierait de hanter un champs de bataille pour l’éternité. — Je ne crois pas aux revenants, dit le marquis de Pisani, il me semble plutôt que l’âme entre dans un autre monde totalement différent du nôtre et oublie tout de notre existence... Précy est songeur. — Moi, je pense au contraire, dit-il, que les morts nous entourent, qu’ils sont là, tout près, mais que nous ne savons ni leur parler ni les entendre... Les deux amis demeurent silencieux. — Mais y a-t-il un enfer, un paradis et un purgatoire? demande Précy. Sommes-nous récompensés pour nos mérites? Punis pour nos fautes? Bref, la qualité de notre vie terrestre conditionne-t-elle notre vie dans l’autre monde?... — Comment répondre à cela? — J’en reviens à ce que je disais, poursuit Précy. Il faudrait pouvoir communiquer avec les morts... — Ecoute; dit Pisani, j’ai une idée. Nous allons tous les deux partir pour la guerre. Peut-être y serons-nous tués. Je te propose ceci le premier de nous deux qui mourra viendra donner à l’autre, par n’importe quel moyen, des renseignements sur l’au-delà. — Une réponse à nos questions de ce soir, en somme? — Exactement! — Eh bien, d’accord... » Et ils se serrent la main en guise d’engagement.
Deux mois passent et, vers la fin de juin, les deux amis reçoivent l’ordre d’aller rejoindre leur régiment. Hélas! le marquis de Précy est, pour lors, cloué au lit par une fièvre maligne et le marquis de Pisani doit prendre seul la route des Flandres. Un mois plus tard; le 4 août, vers 6 heures du matin, Précy, qui est toujours malade, dort dans sa chambre, tourné vers la ruelle, quand il est réveillé en sursaut. On vient de tirer les rideaux de son lit. Il se retourne, pensant qu’un valet lui apporte une tasse de lait et un biscuit, et voit à son chevet le marquis de Pisani superbe, en buffle et en bottes. Fou de joie, il se lève et veut lui sauter au cou. Mais Pisani recule de quelques pas. — Non, Louis, tu ne peux plus m’embrasser. — Mais pourquoi? -~ Parce que je suis mort. Je viens simplement te voir comme je te l’ai promis. Souviens-toi de notre pacte. J’ai été tué hier à Nordlingen, en Bavière. Les troupes de M. de Gramont venaient de s’engager dans la bataille contre M. de Mercy qui commandait les années des Impériaux. Tout de suite, la mêlée a été épouvantable. Et je suis tombé à 6 heures, devant le village d’Allerheim. — Mais ce n’est pas vrai? dit Précy. Et, de nouveau, il veut se précipiter pour embrasser son ami; mais ses bras se referment sur le vide. Le personnage qui est devant lui n’a aucune consistance. — Tu vois bien, dit Pisani. Tiens, regarde l’endroit où j’ai été frappé. Et il montre, à la hauteur des reins, une déchirure dans son habit. Une déchirure entourée de sang séché. — Je suis bien mort; Louis. Et je viens te dire, en réponse à nos questions, que tout est vrai : l’au-delà est peuplé d’âmes. Certaines sont près de nous. Mais il y a des choses que je ne peux t’expliquer. Sache toutefois -que tu dois songer à vivre d’une manière moins frivole... Dépêche-toi, Louis, tu n’as pas de temps à perdre, car tu seras tué dans la première bataille à laquelle tu participeras… » Et il disparaît.
Le marquis de Précy bouleversé, appelle aussitôt son valet de chambre et réveille toute la maison par ses cris. On accourt. Il raconte alors ce qu’il vient de voir et d’entendre. - Il était là, dit-il, en uniforme, -avec, ses bottes, et il ma montré la trace du coup qui l’a tué. Il est mort hier en Bavière, au cours d’une bataille terrible. — En Bavière? dit quelqu’un, voilà qui est étonnant. N’était-il pas parti pour les Flandres? Allons, allons, mon cher Louis, recouchez-vous, votre fièvre vous donne des visions... Précy a beau insister, donner des détails et jurer qu’il est sûr de son fait, personne ne veut le croire. Les semaines passent. Un matin, des nouvelles arrivent de l’armée. On apprend que, Turenne s’étant trouvé en difficulté devant les Impériaux, Condé a été chargé de lui porter secours, que les régiments qui se trouvaient dans les Flandres sont allés se battre en Bavière et, qu’au cours d’un terrible combat à Nordlingen, le marquis de Pisani a été tué le 3 août, à 6 heures du soir, d’un coup de mousquet dans les reins, devant le village d’Allerheim. Ces nouvelles, qui ne pouvaient absolument pas être connues de Précy au lendemain de la bataille de Nordlingen, stupéfient ses amis. Mais il y a toujours -des gens qui veulent donner des explications rassurantes aux phénomènes qui les dépassent. Aussi voit-on certaines personnes prétendre avec autorité que le jeune marquis a transformé en vision un simple pressentiment produit par l’amitié qui le lie à Pisani. D’autres disent, avec la même assurance: — Il a rêvé! On a souvent vu des songes prémonitoires contenant des détails d’une grande précision. Tout cela n’a rien de surnaturel. Précy, lui, est convaincu qu’il n’a pas rêvé et que sa vision n’est pas un simple pressentiment. Aussi; pour-être sûr de ne point mourir dans une bataille, comme le fantôme de son ami le lui a prédit, -décide-t-il prudemment, une fois guéri, de ne pas rejoindre l’année de M. de Condé. Et pendant des années, on le vit fuir comme la peste tout ce qui touchait, de près ou de loin, à l’état militaire. Puis la Fronde éclata; qui divisa la France. Précy, considérant que ce soulèvement n’était pas une vraie guerre, accepta de commander les gendarmes de Mazarin. Le 2 juillet 1652, au matin, il était dans le faubourg Saint-Antoine, luttant contre les régiments de Condé, quand la Grande Mademoiselle, grimpée sur la Bastille, fit tirer sur les troupes royales. Le soir, on retrouva le corps de Précy gisant au milieu d’un monceau de cadavres. C’était la première bataille à laquelle le jeune marquis participait...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Revenant   Ven 02 Mar 2007, 16:34

moi je dirais qu'on juge l'arbre à ses fruits, et que ça dépend donc du genre de conseil qu'il lui donne
si ces conseils le fortifient spirituellement, lui donnent la paix intérieure, plus d'amour et d'humilité, plus de confiance et moins de peur de la mort, ç'est positif, mais si ces conseils, s'apparentent à de la divination et qu'il en devient dépendant pour prendre des décisions, je dirais MEFIANCE

c'est du bon sens
Revenir en haut Aller en bas
 
Revenant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le revenant
» FIGURINE VIVANTE OU ALORS REVENANT DES TEMPS GLORIEUX
» HISTOIRE DE REVENANT.
» Un "revenant" Juif du Ciel nous raconte...
» Revenant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: