DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La vie éternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clotilde
Invité



MessageSujet: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 02:28

oui, mais pour quoi faire? scratch
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 09:40

Clotilde a écrit:
oui, mais pour quoi faire? scratch

L'éternité me semble une vue de l'homme qui est dans le temps. Alors qu'une fois franchi l'autre monde dans le paradis... Alors la question ne se pausera plus, parce qu'on sera comme Dieu EST.
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 09:53

Clotilde a écrit:
oui, mais pour quoi faire? scratch

I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 12:06

En fait, je me fais l'écho de Marcel qui a du mal avec cette notion d'éternité, ça lui parait "bizarre" et ça ne l'attire pas du tout... Confused

C'est sûr qu'une fois rendu là-haut, la question ne se posera plus de savoir ce qu'on fait pendant l'éternité puisqu'on y sera Mr. Green Mais en attendant ici bas, certains se la posent, comme Marcel.

L'éternité pour dormir? Je ne suis pas persuadée que ce programme motive beaucoup ceux qui se questionnent à ce sujet... drunken

Merci pour vos réponses, ou tentatives de réponses... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 12:17

Clotilde a écrit:
En fait, je me fais l'écho de Marcel qui a du mal avec cette notion d'éternité, ça lui parait "bizarre" et ça ne l'attire pas du tout... Confused

C'est sûr qu'une fois rendu là-haut, la question ne se posera plus de savoir ce qu'on fait pendant l'éternité puisqu'on y sera Mr. Green Mais en attendant ici bas, certains se la posent, comme Marcel.

L'éternité pour dormir? Je ne suis pas persuadée que ce programme motive beaucoup ceux qui se questionnent à ce sujet... drunken

Merci pour vos réponses, ou tentatives de réponses... ;)

L'eternité pour aimer.

Combien de fois aurions nous voulu qu'un moment passé avec ceux qu'on aime ne s'arrête pas. Combien de fois avons nous regretté que le temps nous rattrape? On n'aurait tant de choses à se dire, à faire ensemble, à offrir.

Passer 1000 ans à aimer ma famille, 10 000 ans à aimer mes amis, 100 000 à aimer mes ennemis (enfin!), et 1000000000000000 ans à aimer Dieu.

Tant à donner, si peu de temps pour le faire, vivement là-haut !

Comment partager ce qu'on a d'infini sinon dans l'infini du temps?

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 12:39

Vince a écrit:
L'eternité pour aimer.


oui, c'est aussi ce que je crois Smile
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 12:46

Faire quelque chose, c'est l'inscrire dans le temps terrestre. Si nous sommes dans l'éternité, il n'y a plus de notion de début et de fin donc.

L'éternité ne peut se réduire a du faire ou ne pas faire (d'où mon smiley dodo).

Dans l'éternité, nous serons aimant (comme il vient d'être dit). Nous ne ferons pas.


Dernière édition par le Lun 26 Fév 2007, 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 12:46

Clotilde a écrit:
Vince a écrit:
L'eternité pour aimer.


oui, c'est aussi ce que je crois Smile

C'est pourquoi j'ai dit:

Citation :
parce qu'on sera comme Dieu EST.

C'est à dire don de nous même comme Dieu l'EST.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 12:56

Merci Acri et En Christ cheers

C'est pour Marcel que je me fais l'avocat du :twisted: :greenange:
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 13:04

Marcel à écrit:


Citation :
C'est même pas une question de démonstration, c'est surtout pour quoi faire ? ^^

J'imagine bien que via le Christ cela te paraît évident, mais pour moi ça paraît bien trop abstrait, comme toi tu peux le ressentir vis à vis de la non-dualité.
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 13:45

Et puis, mon I don't want that , c'était aussi parce que vous avez posé une telle question à 2:28, en pleine nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 13:49

ben oui...je sais...c'est pas bien.... Embarassed ....je crois que j'ai perdu la tête.... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 14:06

Ah ce Marcel, il fait tourner les têtes des filles.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 14:14

Puisque Dieu se laisse saisir par l'amour et la connaissance, ce sont cet amour et connaissance sans cesse renouvelés et que nous découvrirons peu à peu et infiniement qui contribueront à notre béatitude.

Il y a tant de mystères cachés à nos yeux de mortels à découvrir......

A la différence d'ici-bas, cette soif de connaissance de Dieu et ses merveilles sera étanchée et nous jettera dans l'amour et la louange, tels que décrits dans l'apocalypse de saint Jean :

Citation :
Ap 19, 1
près cela, j'ai entendu dans le ciel comme une voix puissante,
celle d'une foule immense qui proclamait :
« Alléluia !
C'est à notre Dieu qu'appartiennent
le salut, la gloire et la puissance,

Cette connaissance et amour s'alimenteront et se renouvelleront l'un l'autre, infiniement et éternellement.

Quels mystères, quel amour ? Ceux de la création, rédemption, trinité, etc...

La grandeur de la révélation de cette connaissance et amour sera en proportion de la soif qu'on en aura eu : c'est pourquoi il est dit
Citation :
JEAN 14,2 il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père
C'est pourquoi le Seigneur creuse notre soif ici-bas : pour mieux nous combler.


Dernière édition par le Mar 27 Fév 2007, 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Lun 26 Fév 2007, 20:56

jo zecat a écrit:
Puisque Dieu se laisse saisir par l'amour et la connaissance, ce sont cet amour et connaissance sans cesse renouvelés et que nous découvrirons peu à peu et infiniement qui contribueront à notre béatitude.

Il y a tant de mystères cachés à nos yeux de mortels à découvrir......

A la différence d'ici-bas, cette soif de connaissance de Dieu et ses merveilles sera étanchée et nous jettera dans l'amour et la louange, tels que décrits dans l'apocalypse de saint Jean :

Citation :
Ap 19, 1
près cela, j'ai entendu dans le ciel comme une voix puissante,
celle d'une foule immense qui proclamait :
« Alléluia !
C'est à notre Dieu qu'appartiennent
le salut, la gloire et la puissance,

Cette connaissance et amour s'alimenteront et se renouvelleront l'un l'autre, infiniement et éternellement.

Quels mystères, quel amour ? Ceux de la création, rédemption, trinité, etc...

La grandeur de la révéation de cette connaissance et amour sera en proportion de la soif qu'on en aura eu : c'est pourquoi il est dit "il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père". C'est pourquoi le Seigneur creuse notre soif ici-bas : pour mieux nous combler

Certains comme sainte Hildegarde de Bingen, née en 1098, ont eu un avant-gout de notre future béatitude :

"....Guibert de Gembloux, l'ami et secrétaire d'Hildegarde, confirme ce témoignage et écrit qu'après avoir joui des célestes harmonies de ses visions, la sainte écrivait de la musique destinée à être chantée en public au cours des offices, avec des séquences composées en l'honneur de Dieu et des saints. Le vocabulaire même d'Hildegarde lorsqu'elle décrit ses expériences mystiques conforte l'idée que le terme de "vision" est impropre à traduire leur nature ; à diverses reprises – ainsi, dans la dernière visions du Scivias, par exemple – les récits de la sainte indiquent clairement qu'il s'agit autant de la retranscription d'un concert céleste qu'elle entend lorsque les cieux s'ouvrent pour elle que d'un expérience simplement visuelle ; audition et vision sont presque toujours mêlées : en quelque sorte, la lumière parle et les paroles sont comme une flamme brillante.
Citation :
AP19
celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable; il juge et combat avec justice.
12 Ses yeux étaient comme une flamme ardente
Pour Hildegarde, la musique est réminiscence de cette science divine que l'homme a perdue après la chute, elle est un des seuls liens qui l'unit encore aux réalités spirituelles et le détourne de l'accablement que son bannissement du paradis céleste pourrait lui causer. "
(Livre La symphonie des harmonies célestes )
Elle pose son regard sur les plantes, les métaux, les rochers, les animaux, en y voyant à chaque fois une étincelle de paradis. Sous la plume d'Hildegarde, chaque élément sensible se transfigure, devient sensible et sensuel, agité d'humeurs malignes ou de langoureuses caresses.

Elle affirmait que toutes les créatures de Dieu sont parties intégrantes du Cosmos et que tout péché fait du mal non seulement à Dieu mais également à tout le Cosmos.

Citation :
LUC 17, 21
En effet, voilà que le règne de Dieu est au milieu de vous
Dans la vision hildegardienne, chaque élément vivant a part au macrocosme; chaque phénomène contient une vérité au-delà de l'apparence, dans l'Invisible.

Partout présente dans son oeuvre, la symbolique d'Hildegarde renvoie l'homme à Dieu et voit dans le moindre mouvement de la nature la réalisation de la pensée divine.Ainsi est établie l'étroite relation de l'homme avec le monde animal, végétal et minéral.



Olivier MEISSIAN, mystique, compoiteur et organiste à l'église de la très sainte trinité à Paris, pendant à peu près 40 ans, avait lui aussi cette grace. Il prétendait qu'une couleur correspondait à chaque note de musique et qu'il les voyait.


Dernière édition par le Mar 27 Fév 2007, 14:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Mar 27 Fév 2007, 09:02

[quote="jo zecat"]
jo zecat a écrit:
les récits de la sainte indiquent clairement qu'il s'agit autant de la retranscription d'un concert céleste qu'elle entend lorsque les cieux s'ouvrent pour elle que d'un expérience simplement visuelle ; audition et vision sont presque toujours mêlées : en quelque sorte, la lumière parle et les paroles sont comme une flamme brillante. Pour Hildegarde, la musique est réminiscence de cette science divine que l'homme a perdue après la chute."

Jo, c'est intéressant, car cela me rappelle aussi cette ambition de Richard Wagner de composer une "GESAMTKUNSTWERK" -oeuvre d'art totale, qui ferait appel à la fois à l'art musical, à l'art visuel (peinture, sculpture,...) ainsi qu'au théâtre: c'est ce qu'il a tenté ds la Tétralogie... Il est permis de douter qu'il y ait réussi mais l'ambition ici me parait rejoindre cette science divine où ce qui est séparé pour nous se trouve mêlé, fondu, uni... Dans une harmonie inconcevable.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Mar 27 Fév 2007, 09:31

Je n'ai pas connu Wagner mais j'ai connu olivier MEISSIAN grace à un de ses brillants anciens élèves juif, converti grace à lui, devenu un merveilleux prêtre : le père Rodolf Karls



MEISSIAN se balladait dans la campagne avec un petit magnéto pour transcrire en musique le chant des oiseaux.

D'après lui, une couleur correspond à chaque note et c'est ce qu'il voyait.

Un ami mathématicien m'a confirmé que cela se vérifiait en physique...

Voilà le genre de merveille dont nous jouirons.... ;) cheers
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Mar 27 Fév 2007, 11:40

Des citations d'Hildegarde de Bingen qui nous permettent de plonger notre regard dans la béatitude qui nous est promise :

Citation :

«Dieu a crée l'homme comme une merveilleuse pierre précieuse, dans laquelle se mire toute la création.»
Citation :

Regarde-toi : tu as en toi le ciel et la terre.

Citation :

La lumière que je vois n'est pas locale, mais elle est infiniment plus Mianîe que la nuée qui enveloppe le soleil [...] Pour moi, cette lumière se nomme l'ombre de la lumière vivante. Comme le soleil, la lune et les étoiles se réfléchissent dans les eaux, ainsi les écrits, les discours, les vertus et certaines couvres Humaines revêtues de formes resplendissent pour moi dans cette lumière... »

Citation :

Le diable abhorre les pierres précieuses, les déteste et les méprise, parce qu’il se souvient que leur éclat s’est manifesté en lui avant qu’il ne soit déchu de la gloire que Dieu lui avait donnée ; et aussi parce qu’un certain nombre de pierres précieuses naissent du feu, qui est l’élément de son châtiment.
Citation :
AP20
9 mais Dieu fit tomber un feu du ciel qui les dévora. Et le diable, leur séducteur, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète
En effet, par la volonté de Dieu, il a été vaincu par le feu et s’est écroulé dans le feu, tout comme il est vaincu par le feu de l’Esprit saint lorsque les hommes, grâce au premier souffle de l’Esprit saint, sont arrachés du fond de sa gueule. (...)

Ce que dit sainte Hildegarde à propos des pierres précieuses m'interpelle beaucoup car il m'avait été un jour les confidences d'un moine mystique qui disait qu'au ciel, nous serions comme des cristaux traversés et reflêtant les lumières de la Trinité et s'interpénétrant.

Ce qui laisse penser, qu'effectivement, Lucifer, pur esprit connaissant son éclat particulier, haïsse tout ce qui lui rappelle sa splendeur perdue....

Citation :

«Regarde-toi : tu as en toi le ciel et la terre.»

Citation :
«Dieu a créé, formé l’être humain d’après la structure de l’univers, d’après l’ensemble du cosmos». Les formes basiques de l’être sont, pour Hildegarde, le cercle et la croix – symboles d’Amour divin, d’unité et de salut, de rédemption ainsi que signes du temps et de l’éternité.

Elle affirmait que toutes les créatures de Dieu sont parties intégrantes du Cosmos et que tout péché fait du mal non seulement à Dieu mais également à tout le Cosmos.

J'avais lu quelque part (il faudrait que je le retrouve qu'Hildegarde voyait en chaque plante l'image d'un mystère divin. Ici-bas, tout cela nous est caché mais cela fera partie de notre béatitude...


Celui qui reste sourd à l’appel et abuse de sa liberté dans l’illusion d’une autonomie absolue tombe dans le péché et la culpabilité, provoque un dysfonctionnement d’ordre physique et spirituel entraînant par la suite un désordre des éléments du cosmos.
JESUSMARIE.COM


Dernière édition par le Mar 27 Fév 2007, 16:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Mar 27 Fév 2007, 12:18

Dans les relations d'apparitions comme à Fatima, l'ange qui précède la SV, voire la SV elle-même, il est svt question de corps transparents ou translucides comme le cristal; et de couleurs, de lumière extrêmement brillante;
André Frossard parle aussi de "cristal" ds sa vision du "ciel entrouvert" qui entrainera sa conversion immédiate;
Et si je puis ajouter mon modeste témoignage: ce qu'il m'a été donné de voir -trop fugitivement- ds le ciel de ma ville voici qques années, ce n'était pas une silhouette et pourtant c'était bien vivant, habillé, quoique absolument transparent ; c'est pourquoi je préfère en parler comme de la présence de la SV...
Pourquoi ce cristal? Cette transparence?
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La vie éternelle   Mar 27 Fév 2007, 12:57

PACALOU a écrit:
Dans les relations d'apparitions comme à Fatima, l'ange qui précède la SV, voire la SV elle-même, il est svt question de corps transparents ou translucides comme le cristal; et de couleurs, de lumière extrêmement brillante;
André Frossard parle aussi de "cristal
" ds sa vision du "ciel entrouvert" qui entrainera sa conversion immédiate;
Et si je puis ajouter mon modeste témoignage: ce qu'il m'a été donné de voir -trop fugitivement- ds le ciel de ma ville voici qques années, ce n'était pas une silhouette et pourtant c'était bien vivant, habillé, quoique absolument transparent ; c'est pourquoi je préfère en parler comme de la présence de la SV...
Pourquoi ce cristal? Cette transparence?

On retrouve assez souvent ces comparaisons avec la transparence et l'éclat des cristaux, comme, par exemple, chez

la vénérable Concepción Cabrera De Armida, mère de famille (Mexique 1862-1937)"CONCHITA"
Citation :
"Je contemple les abimes de la Trinité"

Le contact continuel, la vie d'intimité avec les Personne divines entrainent à leur suite un accroissement des principes dynamiques de la vie spirituelle. L'Esprit-Saint par son action sanctificatrice et illuminatrice perfectionne les vertus théologales, et en raison de la connaturalité de l'amour, produit dans l'âme une quasi-expérience du Dieu-vivant.

"Dans la clarté de ces lumières qui tiennent mon âme comme absorbée en Dieu, en un instant je contemple les abimes et les splendeurs de la Trinité, d'une manière toute spéciale, profonde, inexplicable :tantôt son Unité, son Essence ou son Eternité, tantot la génération éternelle du Verbe et le plan de la Rédemption, tantot ses attributs, son bonheur, ses perfections infinies. Je découvre en Elle une seule Essence dans la multitude de ses perfections. D'autres fois, je La vois comme un prisme, comme un cristal, dans lequel se reflètent toutes les couleurs de la lumière, avec cette différence que la Très Sainte Trinité n'est pas un reflet mais la lumière même. Oh ! Que de merveilles expérimente mon âme en ces abimes de lumière ou plutôt sur ces sommets divins, ma pensée ne saisissant q'un point minuscule de l'ncompréhensible.


En d'autres ciconstances, je La vois comme un océan immense de graces : mille fleuves jaillissent de cet océan et ils reviennent se perdre en Lui. Je La vois comme la grace d'où jaillissent toutes les graces. Je contemple aussi la Trinité comme une source limpide aux mille jets d'eau éblouissants qui, après avoir enchanté la Source même et ravi tous les spectateurs, vont de nouveau se perdre en Elle et se confondre avec les eaux de la Source même. Je contemple ainsi les Perfections de la Très Sainte Trinité, ses graces, sa beauté, ses splendeurs jaillissant d'Elle sans jamais en sortir, et retournant en Elle sans plus en revenir, perpétuellement ravie de ses charmes.(19 juillet 1906)
Citation :

AP 22
1 Puis il me montra un fleuve d'eau de la vie, clair comme du cristal, jaillissant du trône de Dieu et de l'Agneau, au milieu de la rue de la ville
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Mar 27 Fév 2007, 21:30

Clotilde a écrit:
Vince a écrit:
L'eternité pour aimer.


oui, c'est aussi ce que je crois Smile

Quand on fait l'amour, le temps n'existe plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Marcel



Masculin Messages : 163
Inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Jeu 01 Mar 2007, 11:42

Acri a écrit:
Faire quelque chose, c'est l'inscrire dans le temps terrestre. Si nous sommes dans l'éternité, il n'y a plus de notion de début et de fin donc.

L'éternité ne peut se réduire a du faire ou ne pas faire (d'où mon smiley dodo).

Dans l'éternité, nous serons aimant (comme il vient d'être dit). Nous ne ferons pas.

Oui c'est ça le problème, si on se base dans une logique qu'on va faire des choses, y a le passé, le présent et le futur comme ici, et évidemment ça colle pas avec l'éternité. Et donc qu'est ce qu'on va faire ? Oui on va aimer d'un AMOUR ABSOLU, mais ça pose pleins de questions quand même. Faut pas qu'on soit "prisonnier" de l'éternité, parce que là y aura pas d'échappatoire possible ^^ (à moins que Dieu accorde notre volonté de partir Laughing )

Après oui une fois rentré dedans (si ça existe) peut être que tout sera d'une évidence telle que ces questions seront balayées, mais c'est intéressant d'un point de vue chrétien et théologique de pouvoir en discuter et de pouvoir faire "des rapports" à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Jeu 01 Mar 2007, 12:28

Je ne sais plus où j'ai lu (d'un père de l'Eglise? St Augustin?) que ns irons "de commencement en commencement..."
Voici qui me parait logique puisqu'il n'y aura plus de fin!

Tout sera "commencement", indéfiniment, puisque l'univers créé par Dieu est infini; et il n'y aura pas non plus à s'inquiéter d'arriver jamais à bout de qque chose ("et maintenant qu'est-ce qu'on fait"?) ou qui ns aura particulièrement émerveillé: il y aura tjrs du nouveau.

Et comme ns ne serons jamais fatigués, il n'y aura même nulle contrainte de repos: la paix divine y pourvoiera, en sera le lieu la cause et le moyen;

pour moi et si Elle le veut bien ce sera ds les bras -enfin, aux pieds de la SV...
Vivre pour l'éternité ravi en extase par la beauté de ses traits, la limpidité de son regard, la douceur de son sourire, la chaleur de son amour maternel, ça vous parait pouvoir vs lasser? pas moi! Pas vu d'ici-bas, alors, qd ce sera pour de vrai, vs voudriez que je prenne une option limitant ce bonheur-là?

Le citadin qui n'est jamais sorti de sa ville enfumée, trépidante, et n'a nulle idée de ce que peut être la vie à la campgne, peut redouter de s'y ennuyer; mais c'est qu'il ignore qu'elle est le meilleur remède à un stress auquel il s'est résigné jusqu'à le considérer comme congénital et qu'il soigne à coup d'anti-dépresseurs, ss imaginer que la seule vision de l'herbe verte des prés parsemés de pâquerettes sous le bon soleil printanier lui fera bcp plus d'effet!
Et la création c'est qd même plus grand que la plus dégagée des lignes d'horizon à 360° qu'on peut rêver sur cette terre!

Pour ceux qui connaissent la musique, écoutez celle pour piano de Bach: elle semble n'avoir jamais commençé comme ne devoir jamais finir: et qui songerait à s'en plaindre?
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Jeu 01 Mar 2007, 12:35

[ Marcel quot;]

Oui c'est ça le problème, si on se base dans une logique qu'on va faire des choses, y a le passé, le présent et le futur comme ici, et évidemment ça colle pas avec l'éternité. Et donc qu'est ce qu'on va faire ? Oui on va aimer d'un AMOUR ABSOLU, mais ça pose pleins de questions quand même. Faut pas qu'on soit "prisonnier" de l'éternité, parce que là y aura pas d'échappatoire possible ^^ (à moins que Dieu accorde notre volonté de partir Laughing )

[quote]

Marcel,

Je pense que le oui que nous aurons prononcé au Seigneur avant de le rejoindre sera de l'ordre de la liberté totale, comme les anges qui lorsqu'ils disent oui ne reviennent jamais sur leur choix car ils ont totale connaissance et liberté.
Nous ne serons donc pas "emprisonné" dans l'éternité, nous l'aurons choisi parfaitement, dés lors nous aurons choisi tout ce qui s'en suit.

Mon humble avis,

Amicalement,

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Marcel



Masculin Messages : 163
Inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Jeu 01 Mar 2007, 13:03

PACALOU a écrit:


Pour ceux qui connaissent la musique, écoutez celle pour piano de Bach: elle semble n'avoir jamais commençé comme ne devoir jamais finir: et qui songerait à s'en plaindre?

Quel morceau ? Parce que Bach, il a été très prolifique :beret:

D'ailleurs j'aime bien cette citation de lui :

«Le but de la musique devrait n’être que la gloire de Dieu et le délassement des âmes. Si l’on ne tient pas compte de cela, il ne s’agit plus de musique mais de nasillements et beuglements diaboliques.»

Y a peut être une logique qui fait que j'ai du mal à opérer cette idée d'éternité, même si c'est vrai qu'entre penser l'éternité avec un conditionnement particulier dans cette vie ici-bas et vivre l'éternité, ça doit tout changer. Mais après faut y croire. A la limite, je peux croire en la vie après la mort (et donc vivre cet AMOUR BONHEUR pendant quelques temps) mais en la vie éternelle, ça me semble très particulier. En tous cas ta description de la campagne pour un citadin comme moi (malgré moi) renforce mon envie d'y vivre Mr. Green


Vince, c'est vrai, j'avais oublié cette partie de l'affaire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Jeu 01 Mar 2007, 14:24

Marcel a écrit:
PACALOU a écrit:


Pour ceux qui connaissent la musique, écoutez celle pour piano de Bach: elle semble n'avoir jamais commençé comme ne devoir jamais finir: et qui songerait à s'en plaindre?

Quel morceau ? Parce que Bach, il a été très prolifique :beret:

Bah! Tout... Il est vrai que ce que j'ai dit est valable pour d'autres, ms chez Bach, cela me parait encore plus vrai: corrigez-moi si je dis une bêtise car je ne suis pas spécialiste, ms il me semble que chez lui particulièrement la verticalité et l'horizontalité de la musique (l'harmonie et la mélodie) illustrent une sorte de réconciliation entre le divin et l'humanité = la croix qui relie Dieu et les hommes ainsi que les hommes entre eux.

D'ailleurs j'aime bien cette citation de lui :

«Le but de la musique devrait n’être que la gloire de Dieu et le délassement des âmes. Si l’on ne tient pas compte de cela, il ne s’agit plus de musique mais de nasillements et beuglements diaboliques.»

Qd on sait tt ce qui s'est fait depuis, notamment de Wagner et Mahler à Boulez et à Stockhausen!!!! (en serait-on au culte du démon?)

Y a peut être une logique qui fait que j'ai du mal à opérer cette idée d'éternité, même si c'est vrai qu'entre penser l'éternité avec un conditionnement particulier dans cette vie ici-bas et vivre l'éternité, ça doit tout changer. Mais après faut y croire. A la limite, je peux croire en la vie après la mort (et donc vivre cet AMOUR BONHEUR pendant quelques temps) mais en la vie éternelle, ça me semble très particulier. En tous cas ta description de la campagne pour un citadin comme moi (malgré moi) renforce mon envie d'y vivre Mr. Green

Ne soyons pas naif: C'était la campagne... ds un moment d'éternité! flower






Vince, c'est vrai, j'avais oublié cette partie de l'affaire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La vie éternelle   Ven 02 Mar 2007, 09:10

Un conte:
Very Happy

Citation :
Jeanne est morte à 93 ans. 20 ans plus tard, alors que j’étais moi-même devenu un grand vieillard, elle m’est apparue en rêve. Je l’ai reconnue bien qu’elle soit sous la forme d’une très jeune fille, pleine de la lumière de Dieu. Et je lui ai demandé si elle était venue pour m’emmener. Elle m’a dit :

« Non, Jeanbon (c’est ainsi qu’elle m’appelait souvent jadis). Je suis venue pour que tu mettes par écrit tout ce que je t’ai raconté jadis. »

Mais j’ai répondu :

- Vous m’appelez encore Jeanbon ! Je vois que votre entrée dans la gloire de Dieu ne vous a pas fait perdre votre côté provocateur.

- Dieu m’a épousée telle que j’étais ! Il n’avait pas le choix de toute façon. C’était dans le contrat de mariage.

- Vous êtes bien allée au purgatoire, rien qu’à cause de ce genre de plaisanteries ? Et puis, il y a eu ces whiskys…

- J’y suis allée, comme tout le monde, quand j’ai vu Jésus. On ne peut pas tenir debout devant tant de générosité (Romains 14, 11) : « Tout genou fléchira devant lui. » Mais rien de plus. Il m’a emmenée telle que j’étais. Donc, Jeanbon, je suis venue pour que tu mettes par écrit tout ce que je t’ai raconté jadis.

- Je ne peux mettre par écrit ces histoires, Jeanne. Dans chaque récit que vous m’avez rapporté, il manquait la plus importante partie. Les gens qui entraient au Ciel, on ne sait jamais ce qu’ils y font. C’est gênant tout de même.

- Mon pauvre Jeanbon. Tu me demandes de te raconter ce qu’est la Vision de Dieu ? Tu me demandes quelque chose d’impossible. Je ne peux pas te raconter autre chose que l’écume du Ciel. Mais le Ciel lui-même, il faut le voir pour en parler. Le Ciel, c’est Dieu… Là, moi qui te parle, je le vois face à face. Il ne me quitte jamais. Précise bien cela, Jeanbon, quand tu écriras ton livre. Tu ne peux parler que de l’écume de la mer. De la Mer elle-même, c’est impossible.

- Mais alors, racontez-moi au moins votre entrée dans la vision de Dieu…

- Impossible. N’essaye même pas…

- Mais tout de même, vous parlez bien de l’humanité de Jésus, telle qu’il apparaît dans sa gloire à l’heure de la mort. Alors pourquoi pas de sa divinité, quand elle se dévoile après la mort ?

- A chaque seconde, c’est l’infinité d’un univers qu’il dévoile de lui. Il devance mes désirs. Je n’en ai plus, tant il les comble en merveilles. Est-ce qu’une goutte d’eau peut te faire comprendre l’océan ?

- A ce point-là ?

- Plus encore. Donne aux jeunes gens l’analogie suivante : qu’ils prennent leurs rêves les plus profonds sur le prince ou la princesse charmante et toutes ses qualités de force et de douceur, de beauté. Qu’ils s’imaginent dans ses bras. Qu’ils multiplient par l’infini en toutes les richesses imaginées. Eh bien ils n’ont encore rien compris ! »

Je n’ai donc pas insisté. Et je me suis dit que le regard de Jeanne en disait plus sur son secret que toute autre chose.



Mariage

« Bon, j’ai quelques questions à vous poser. Tout d’abord, êtes-vous mariée ?

- Oui !

- Et pourtant Jésus dit (Matthieu 22, 30) (je pris un air de théologien triomphant en citant ce texte, reprenant mes jeux de jadis quand j’essayais de prendre Jeanne en défaut): « A la résurrection, en effet, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme des anges dans le ciel. »

- Là, Jeanbon, Jésus parle du mariage de la terre, quand on n’aime qu’un homme, comme on peut, et sans connaître tout de lui. Mais là où je suis, ça n’a plus rien à voir. Le plus petit dans le Royaume de Dieu, on l’aime comme s’il était seul au monde, infiniment plus que sur terre notre mari.

- Donc, si je comprends bien, on est marié avec tout le monde ?

- Chaque habitant du Ciel est aimé comme s’il était seul au monde. Et c’est possible parce que Dieu nous donne la même capacité d’aimer que lui. Mais le mot « mariage », es-tu sûr que ceux qui liront ton livre le comprendront ? Tu devrais mettre « amour, union totale ». Bref, trouve…

Je n’ai pas trouvé de mot meilleur aussi je mets la remarque ci-dessus de Jeanne. A chacun de trouver le mot…

- Jeanne, encore une question sur ce sujet : est-ce qu’au Ciel il y a des actes sexuels ?

- Pas du tout. Mais alors pas du tout. Il y a bien plus grand et mieux. La seule chose en commun, c’est que sur terre, Dieu voulait que l’union des corps avec son mari signifie le don des âmes par l’amour pour la vie. Et c’était source de bébés. Ici, le don des âmes est total. Alors, quand on se rencontre, on se connaît, âme contre âme, pensée contre pensée, amour contre amour, sentiments contre sentiments. Et, après la résurrection de la chair, corps contre corps. Mais cela non plus, je ne peux te le décrire. C’est comme si tu étais une chenille et que j’essaye de te représenter un papillon. Et tout cet amour sera source de vie (pas de bébé) mais d’aide pour tous ceux dans l’univers qui, étant encore dans le chemin qui mène à Dieu, en ont besoin.

- J’insiste, Jeanne. Les gens d’ici veulent savoir : après la résurrection de la chair, y aura-t-il une sexualité ?

- Alors non ! Réponds non. Ça n’a rien à voir et pourtant c’est une union physique. Les corps glorieux ne sont pas arrêtés par la matière. Ici-bas, on se dit qu’on s’aime et on se donne la main puis le corps. Là-haut, on voit directement dans l’esprit de l’autre l’amour, sans obstacle et une main peut occuper le même lieu que la main de son prochain…

- Oui, je vois. C’est vraiment un autre monde.

- Ça n’a rien à voir.



Résurrection

- Bon, changeons de sujet. Jeanne, je ne comprends pas : Vous avez un corps que je vois. Vous me dites vous-même que vous entendez, que vous voyez des paysages. C’est donc que vous êtes déjà ressuscitée. Donc il n’y a pas de résurrection à la fin du monde, mais elle se passe à l’heure de la mort…

- Pas du tout. Je suis une morte. Et je compte bien connaître la résurrection de ma chair à la fin du monde. Tu vois bien que je n’ai pas de corps de chair. Essaye de me toucher. C’est impalpable, comme un corps de fantôme. Et je ne peux pas saisir un objet de ton monde. Jésus, quand il est ressuscité, avait un vrai corps. Il le prouve (Luc 24, 41) : « Tandis qu'ils disaient cela, lui se tint au milieu d'eux et leur dit: "Paix à vous!" Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit. Mais il leur dit: "Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en votre coeur? Voyez mes mains et mes pieds; c'est bien moi! Palpez-moi et rendez-vous compte qu'un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai." Ayant dit cela, il leur montra ses mains et ses pieds. Et comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore et demeuraient saisis d'étonnement, il leur dit: "Avez-vous ici quelque chose à manger?" Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé. Il le prit et le mangea devant eux. » Tu vois la différence entre un esprit et un ressuscité ?

- Oui. C’est clair. Mais votre corps de chair ne doit pas vous manquer. Il était lourd et pénible ?

- Certes, je m’en passe à cause de ses inconvénients et je me contente, en attendant, de ce corps psychique. Mais, la résurrection, ce ne sera pas pour nous rendre les inconvénients du corps de chair. Ce sera notre vrai corps mais entièrement en notre pouvoir !

- Qu’est-ce que cela vous apportera en plus ?

- D’être complète, Jeanbon. Mais je t’assure que cela viendra bien en son temps. Quand on voit Dieu, on a tout.



Lumineux
- Regarde, par exemple, quel âge me donnes-tu ? Est-ce que je fais mes 93 ans ?

- Euh… non. C’est tout autre chose. Vous paraissez… jeune, comme de l’intérieur, et pourtant je vous reconnais. C’est bien vous.

- En fait, comme notre corps est lumineux, c’est-à-dire qu’il ne cache plus notre intériorité, on a « l’âge » de son âme, de son humilité, de son envie d’amour. Il y a des jeunes qui ont choisi l’enfer. On dirait des gnomes tordus par l’âge. Ils se replient sur leurs colères. Au paradis, c’est l’inverse.

- Et c’est vrai que je vois tous vos traits de caractère, et vos gros péchés du passé.

- Oui, mais je vois aussi les tiens. Et finalement, tu as vu, ils se ressemblent. Ici, tout le monde est comme cela à nu et personne n’est humilié puisque finalement, on est tous pécheurs et celle qui n’a jamais péché est encore plus humble que nous tous.

- Alors la Vierge Marie doit ressembler à un nourrisson ?

- Jeanboneau ! ne te fais pas plus bête que tu l’es : « On a l’âge de son âme. » C’est une façon de parler. Marie paraît lumineuse et simple plus que tous les autres. C’est ça que je voulais dire.



Agile

- Vous dites que votre corps sera entièrement soumis à votre volonté. Entièrement ?

- Oui, avec la puissance de Dieu, nous pourrons même dépasser ses possibilités naturelles et nous déplacer dans l’univers à la vitesse de la pensée. Mais ce n’est pas tout. Nous pouvons visiter l’infiniment petit en prenant sa taille, ou voir l’immensité de l’univers d’un seul regard.

- C’est fantastique cela ! Ça va plaire aux garçons. Avoir un corps qui peut se transformer en avion et glisser en l’air, ou en fusée pour visiter l’univers.

- Oui ! Tout est donné à ceux qui aiment Dieu et même plus. La vitesse de la pensée, ça ce n’est pas naturel à un corps même glorieux. C’est un don de Dieu.

- Et les damnés, ceux qui ne veulent pas aimer Dieu, est-ce qu’ils reçoivent les mêmes dons ?

- Oui, Jeanbon. Et tous ici nous respectons leur choix. Ils sont libres. Alors Dieu les ressuscite aussi et leur donne le même corps parfait que nous. Mais ils n’ont que sa puissance naturelle. Dieu ne les prend jamais sur son aile pour les porter à l’autre bout de l’univers.



Subtile

- Encore une question, juste comme cela. (Je pris un air gêné… ma question était un peu loufoque). Ne vous choquez pas… Et si vous avez un accident de fusée. Je veux dire si vous entrez en collision avec, par exemple, une planète, ça doit faire mal.

- Pas de danger : on passe à travers les corps. Tu te souviens quand Jésus entre dans une pièce dont toutes les portes sont fermées. C’est cela. Il n’y a plus possibilité de se blesser…



Immortalité

- Mais alors qu’est-ce qui pourra vous tuer ?

- Rien, Jeanbon. La vie éternelle, c’est une vie sans fin. Là, tu fais un peu l’ignorant ?

- Je pose les questions les plus idiotes. Et c’est important. C’est comme un travail de journaliste. Je ne le fais pas pour moi mais pour les habitants de la terre… Et je voudrais donc pousser plus loin et entrer en science : la matière est naturellement corruptible. Donc, un jour ou l’autre, il faudra bien s’user et mourir.

- Il existe un état de la matière qui est incorruptible. Évidemment, c’est la puissance de Dieu qui la crée ainsi et lui communique de l’intérieur une énergie qui la rend indestructible. Si Dieu retirait sa puissance, aussitôt, comme une plante sans sève, ce monde flétrirait.



Monde nouveau

- Et le monde nouveau où vous vivez, est-il fait de cette matière ?

- Oui. Mais après la fin du monde, à la résurrection, ce monde sera … Dieu nous prépare des surprises inouïes.

Jeanne fit un grand sourire émerveillé et disparut. Quant à moi, je partis pour mettre par écrit ce qu’elle m’avait montré.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
La vie éternelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» Catéchisme de l'Eglise " Je crois en la vie éternelle "
» Où irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle !
» La communion avec le Christ, préparation à la vie éternelle
» peintures sur damnation éternelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: