DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 08:02

Le Mercredi des cendres (21 février) est le premier jour du carême, cette période de 40 jours qui nous sépare de Pâques.
qui va jeûner ? et pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 10:31

Chere Florence-Yvonne,

Voici: Very Happy

1er sens du jeûne, naturel: la maîtrise de ses instincts.
Ce jeûne là est commun à toutes les religions et même à la philosophie d'Epicure. Il est vrai qu'il vaut mieux être maître de ses instincts que d'être dirigé par eux.

2ème sens, commun avec les Juifs: L'humilité
Je vois poindre un autre sens au jeûne, qui nous est commun, cette fois, avec les juifs. C'est l'apprentissage de l'humilité (c'est-à-dire de notre faiblesse). Et il est contenu dans ce texte de Jérémie (je crois) :

Citation :
"Vous jeûnez pour moi et vous offrez des sacrifices au Temple. Et je les vomis, vos offrandes. Le sacrifice me plait, dit Dieu, c'est un coeur brisé et un esprit humilié."

Voici une histoire amusante, une aventure qui m'est arrivée à 19 ans et qui, je crois, m'a appris cette dimension du jeûne: J'étais étudiant chez les frères de saint Jean. C'était un vendredi Saint: pain sec et eau... Arf ! What a Face A 15 heures, j'ai craqué et je me suis dit: "Bon, Il est mort, allons discrètement à la chambre froide." Et là, je me suis gavé de la crème du lait. Que c'était bon (avec en plus ce goût de l'interdit...) J'avais une moustache blanche, preuve de mon forfait. Or, voilà qu'un soeur de saint Jean entre dans la chambre froide et me surprend en flag... Elle ne m'a pas du tout grondé mais m'a fait un gentil sourire puis s'est éclipsée.

Conclusion: Ce jeûne m'a appris: 1° ma faiblesse; 2° la miséricorde amusée de Dieu.

3ème sens: spécifiquement Chrétien: la communion des saints
Autre dimension du jeûne et celle là spécifiquement chrétienne et qui ne peut, à mon avis, plaire à Dieu que fondée sur la précédente: l'offrande de la charité.

Et là, je pense à la manière simple, sans aucune exaltation ni amour des souffrances avec laquelle Marthe Robin s'unissait au Christ dans ses stigmates et ses visions. Mais c'est quelque chose de spécial, qui n'a rien à voir avec l'héroïsme stoïcien des premiers saints stylites (ces hommes qui vivaient sur des colonnes dont (et c'est authentique)
Citation :
saint Siméon, stylite, surnommé "l'encuiracé", à cause des instruments de torture qu'il portait sur lui".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 21:41

Arnaud Dumouch a écrit:
Chere Florence-Yvonne,

Voici: Very Happy

1er sens du jeûne, naturel: la maîtrise de ses instincts.
Ce jeûne là est commun à toutes les religions et même à la philosophie d'Epicure. Il est vrai qu'il vaut mieux être maître de ses instincts que d'être dirigé par eux.

2ème sens, commun avec les Juifs: L'humilité
Je vois poindre un autre sens au jeûne, qui nous est commun, cette fois, avec les juifs. C'est l'apprentissage de l'humilité (c'est-à-dire de notre faiblesse). Et il est contenu dans ce texte de Jérémie (je crois) :

Citation :
"Vous jeûnez pour moi et vous offrez des sacrifices au Temple. Et je les vomis, vos offrandes. Le sacrifice me plait, dit Dieu, c'est un coeur brisé et un esprit humilié."

Voici une histoire amusante, une aventure qui m'est arrivée à 19 ans et qui, je crois, m'a appris cette dimension du jeûne: J'étais étudiant chez les frères de saint Jean. C'était un vendredi Saint: pain sec et eau... Arf ! What a Face A 15 heures, j'ai craqué et je me suis dit: "Bon, Il est mort, allons discrètement à la chambre froide." Et là, je me suis gavé de la crème du lait. Que c'était bon (avec en plus ce goût de l'interdit...) J'avais une moustache blanche, preuve de mon forfait. Or, voilà qu'un soeur de saint Jean entre dans la chambre froide et me surprend en flag... Elle ne m'a pas du tout grondé mais m'a fait un gentil sourire puis s'est éclipsée.

Conclusion: Ce jeûne m'a appris: 1° ma faiblesse; 2° la miséricorde amusée de Dieu.

3ème sens: spécifiquement Chrétien: la communion des saints
Autre dimension du jeûne et celle là spécifiquement chrétienne et qui ne peut, à mon avis, plaire à Dieu que fondée sur la précédente: l'offrande de la charité.

Et là, je pense à la manière simple, sans aucune exaltation ni amour des souffrances avec laquelle Marthe Robin s'unissait au Christ dans ses stigmates et ses visions. Mais c'est quelque chose de spécial, qui n'a rien à voir avec l'héroïsme stoïcien des premiers saints stylites (ces hommes qui vivaient sur des colonnes dont (et c'est authentique)
Citation :
saint Siméon, stylite, surnommé "l'encuiracé", à cause des instruments de torture qu'il portait sur lui".

Chère Florence-Yvonne,

Puisque vous posez la question, moi aussi je ferai cette sorte de jeûne dont parle Arnaud ! Je compte sur la miséricorde amusée de Dieu Very Happy si je flanche un peu....

Pour Arnaud : que pensez-vous de ces saint stylites, j'avais entendu vaguement parler de cela mais je me suis dit que cela ne pouvait exister ! Comment peut-on survivre ainsi sur une colonne ? pale affraid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 21:55

Et voici quelques conseils du Cardinal Danneels pour le Carême :

Le carême (5): Les 10 conseils du Cardinal Danneels
--------------------------------------------------------------------------------

Souvent des fidèles catholiques se demandent: «Que faire pour le Carême?»
Le Carême:"un temps d'entraînement pour vivre davantage en chrétien et se préparer à célébrer bientôt Pâques avec un coeur bien disposé. Le programme, nous le connaissons depuis longtemps: prier, jeûner et partager. Mais chaque fois nous pouvons l'accomplir différemment".
Avec le bon sens qu'on lui connaît, le Cardinal Danneels donne cette année 10 conseils pratiques à titre d'exemple (parus dans Pastoralia de février).

Il y ajoute cependant, tel un avertissement: «Ci-joint dix règles pour un bon Carême. Mais elles ne signifient rien, si elles ne nous rapprochent pas de Dieu et des hommes. Ou si elles nous rendent tristes. Ce temps doit nous rendre plus légers et plus joyeux.»

Prie. Chaque matin, le Notre Père et chaque soir le 'Je vous salue Marie'

Cherche dans l'Evangile du dimanche, une petite phrase que tu pourras méditer toute la semaine. Chaque semaine ce texte est annoncé dans le journal Dimanche.

Chaque fois que tu achètes un objet dont tu n'as pas besoin pour vivre - un article de luxe - donne aussi quelque chose aux pauvres ou à une oeuvre. Offre-leur un petit pourcentage. La surabondance demande à être partagée.

Fais chaque jour quelque chose de bien pour quelqu'un. Avant qu'il ou elle ne te le demande.

Lorsque quelqu'un te tient un propos désagréable, n'imagine pas que tu dois aussitôt lui rendre la pareille. Cela ne rétablit pas l'équilibre. En fait, tu tombes dans l'engrenage. Tais-toi plutôt une minute et la roue s'arrêtera.

Si tu zappes depuis un quart d'heure sans succès, coupe la TV et prends un livre. Ou parle avec ceux qui habitent avec toi: il vaut mieux zapper entre humains et cela marche sans télécommande.

Durant le Carême quitte toujours la table avec une petite faim. Les diététiciens sont encore plus sévères: fais cela toute l'année. Une personne sur trois souffre d'obésité.

'Par-donner' est le superlatif de donner.

Tu as déjà si souvent promis d'appeler quelqu'un par téléphone ou de lui rendre visite. Fais-le finalement.

Ne te laisse pas toujours prendre aux publicités qui affichent une réduction. Cela coûte en effet 30% moins cher. Mais ton armoire à vêtements bombe et déborde également de 30 %.






© Ctb/Pastoralia février
Revenir en haut Aller en bas
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 22:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Chere Florence-Yvonne,

Voici: Very Happy

1er sens du jeûne, naturel: la maîtrise de ses instincts.
Ce jeûne là est commun à toutes les religions et même à la philosophie d'Epicure. Il est vrai qu'il vaut mieux être maître de ses instincts que d'être dirigé par eux.

2ème sens, commun avec les Juifs: L'humilité
Je vois poindre un autre sens au jeûne, qui nous est commun, cette fois, avec les juifs. C'est l'apprentissage de l'humilité (c'est-à-dire de notre faiblesse). Et il est contenu dans ce texte de Jérémie (je crois) :

Citation :
"Vous jeûnez pour moi et vous offrez des sacrifices au Temple. Et je les vomis, vos offrandes. Le sacrifice me plait, dit Dieu, c'est un coeur brisé et un esprit humilié."

Voici une histoire amusante, une aventure qui m'est arrivée à 19 ans et qui, je crois, m'a appris cette dimension du jeûne: J'étais étudiant chez les frères de saint Jean. C'était un vendredi Saint: pain sec et eau... Arf ! What a Face A 15 heures, j'ai craqué et je me suis dit: "Bon, Il est mort, allons discrètement à la chambre froide." Et là, je me suis gavé de la crème du lait. Que c'était bon (avec en plus ce goût de l'interdit...) J'avais une moustache blanche, preuve de mon forfait. Or, voilà qu'un soeur de saint Jean entre dans la chambre froide et me surprend en flag... Elle ne m'a pas du tout grondé mais m'a fait un gentil sourire puis s'est éclipsée.

Conclusion: Ce jeûne m'a appris: 1° ma faiblesse; 2° la miséricorde amusée de Dieu.

3ème sens: spécifiquement Chrétien: la communion des saints
Autre dimension du jeûne et celle là spécifiquement chrétienne et qui ne peut, à mon avis, plaire à Dieu que fondée sur la précédente: l'offrande de la charité.

Et là, je pense à la manière simple, sans aucune exaltation ni amour des souffrances avec laquelle Marthe Robin s'unissait au Christ dans ses stigmates et ses visions. Mais c'est quelque chose de spécial, qui n'a rien à voir avec l'héroïsme stoïcien des premiers saints stylites (ces hommes qui vivaient sur des colonnes dont (et c'est authentique)
Citation :
saint Siméon, stylite, surnommé "l'encuiracé", à cause des instruments de torture qu'il portait sur lui".

Merci Arnaud pour ces explications très éclairantes.

Pour la première fois de ma vie, je vais essayer de faire un geste pour cette période de carême, je crois que j'en ai grand besoin en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 22:03

Je crois que je vais appliquer aussi surtout celui-ci Very Happy

Lorsque quelqu'un te tient un propos désagréable, n'imagine pas que tu dois aussitôt lui rendre la pareille. Cela ne rétablit pas l'équilibre. En fait, tu tombes dans l'engrenage. Tais-toi plutôt une minute et la roue s'arrêtera.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 22:25

Citation :
Pour Arnaud : que pensez-vous de ces saint stylites, j'avais entendu vaguement parler de cela mais je me suis dit que cela ne pouvait exister ! Comment peut-on survivre ainsi sur une colonne ?

A mon avis, ils en bavaient beaucoup sur terre et allait ensuite longtemps au purgatoire.

Car ils se trompaient de but: ils voulaient prouver à Dieu leur héroïcité.

Et Dieu attendait d'eux leur humilité.

Mais bon... Dieu avait des armes pour les former comme des démons tentateurs qui venaient vitre leur faire perdre leurs illusions de vertus... du moins pour les plus saints, comme saint Antoine du désert.

Un conte sur leur génération: Very Happy

http://eschatologie.free.fr/histoires/generations/8zpremiersmoines.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 22:46

Il y a tout intérêt à ne pas se croire dignes du Ciel ! Very Happy quelque chose dans ce conte me fait penser à l'histoire de Babel et non à cause des colonnes.... c'est plus qu'un conte, c'est une parabole sunny

Comme c'est beau l'humilité , les pauvres de coeur des béatitudes I love you

J'ai souri souvent en lisant : celui qui cherchait un disciple à tout prix.. j'ai pensé au petit prince et au Roi Seul sur sa planète qui régnait sur des "sujets" imaginaires.... king
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Lun 19 Fév 2007, 23:21

Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Mar 20 Fév 2007, 07:52

Elise a écrit:
Je crois que je vais appliquer aussi surtout celui-ci Very Happy

Lorsque quelqu'un te tient un propos désagréable, n'imagine pas que tu dois aussitôt lui rendre la pareille. Cela ne rétablit pas l'équilibre. En fait, tu tombes dans l'engrenage. Tais-toi plutôt une minute et la roue s'arrêtera.

j'essaye, Dieu m'est témoin que j'essaye I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Mar 20 Fév 2007, 08:35

florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
Je crois que je vais appliquer aussi surtout celui-ci Very Happy

Lorsque quelqu'un te tient un propos désagréable, n'imagine pas que tu dois aussitôt lui rendre la pareille. Cela ne rétablit pas l'équilibre. En fait, tu tombes dans l'engrenage. Tais-toi plutôt une minute et la roue s'arrêtera.

j'essaye, Dieu m'est témoin que j'essaye I love you

Tu n'es pas la seule florence_yvonne moi aussi j'essaie, j'essaie et je recommence.... même quand notre curé pique de ces colères cherry pas toujours facile la vie en paroisse non plus , j'essaie et l'important c'est d'essayer évidemment je pense qu'il ne faut pas tomber dans l'engrenage mais savoir aussi se faire respecter, tout être humain a droit au respect et à sa dignité.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne   Mar 20 Fév 2007, 09:39

L'essentiel c'est de continuer à essayer. Et le fait de ne pas toujours y arriver provoque, à mon avis, le vrai jeûne pour les personnes humbles: la souffrance de ne pas être digne de Dieu.

De plus, c'est bizarre, mais c'est ce qui rend digne de Dieu selon Jésus:

Citation :
Matthieu 9, 12 Mais lui, qui avait entendu, dit: "Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades.
Matthieu 9, 13 Allez donc apprendre ce que signifie: C'est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs."

Attention: je ne dis pas que du coup, pour plaire à Dieu, il faut pécher ! Laughing

Surtout pas dit saint Paul:

Citation :
Romains 6, 1 Que dire alors? Qu'il nous faut rester dans le péché, pour que la grâce se multiplie? Certes non!
Romains 6, 2 Si nous sommes morts au péché, comment continuer de vivre en lui?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Carême...   Dim 25 Fév 2007, 15:22

Depuis mercredi, nous sommes en période de Carême. cheers

Cette époque est essentielle pour les Chrétiens : pour se rapprocher de Jésus, participer au plus près à ses souffrances.

Le jeûne que l'Eglise nous demande, quel but a-t-il ? Ne s'agit-il que de la privation de nourriture ?

Le Carême, c'est un temps où nous essayons d'être plus proches de Jésus, donc plus proches de nos frères humains, tous nos frères, pas seulement de ceux qui partagent notre foi, ce qui est facile, ce que font même les païens.

L'argent que nous économisons grâce à nos privations, nous pouvons l'envoyer au CCFD, ou autre organisme... Des actes, voilà ce qui compte, pas seulement des paroles... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 
Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mercredi des cendres, Carême, sens du jeûne
» Début du Carême => mercredi des Cendres
» Mercredi des Cendres Entrée en Carême, Sainte Françoise Romaine, Saint Dominique Savio
» Benoît XVI invite à retrouver le sens du jeûne
» MERCREDI DES CENDRES Entrée en Carême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: