DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 11:00

Scat a écrit:
pas compris ?

Citation :
en gros je ne sers à rien pour Dieu mais je le sers en étant ce que je suis et en faisant ce que je pense être le bien..?

Ca veut dire que ce n'est pas la réponse : Very Happy

1° Vous êtes pour Dieu plus précieux que tout. Car Dieu ne pense, ne vit que pour les autres.

Et en même temps.

2° Et le jour où vous prenez cette même attitude tout humble de Dieu, pensant que vous ne servez à rien, alors vous devenez quelqu'un.

Ca ressemble au jeu: "qui perd gagne".
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 11:31

Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus - Henri Grialou (1894-1967)





La sainteté

La sainteté concrète a pour chacun de nous une forme particulière. Il n’y a pas de standardisation dans le Royaume de Dieu. Dieu ne connaît pas le robot qui marche. On pourrait en faire des millions... Ici, non, nous sommes tous différents : le bon Dieu a son dessein pour chacun de nous.

La sainteté consiste dans un état de pauvreté tel qu’à tout instant on soit obligé de tout demander à l’Esprit Saint, on soit dans sa dépendance, suspendu à son secours, convaincu que sans sa grâce, on ne peut rien faire.


Un saint vivant n’est pas immobile dans une niche et l’Esprit Saint ne le quitte pas dans les moments difficiles. La grande preuve de sainteté n’est pas de ne pas avoir de tentations ou de lassitudes, non, mais c’est de toujours marcher, de réagir, de monter vers Dieu.


L’amour comme grâce


La valeur chrétienne par excellence, c’est notre charité, c’est notre grâce baptismale qui est amour, c’est l’amour qui est notre grâce baptismale. C’est cet amour dont il faut se préoccuper, qu’il faut développer, lui qui fait notre valeur ici-bas et qui fera notre valeur d’éternité.

Quand on a pris conscience de sa grâce baptismale, du sceau qu’elle porte, de la lumière qu’elle donne, de la direction qu’elle imprime, des espérances qu’elle donne, on a une ancre dans sa vie pour son âme.

À l’âme enrichie de la grâce, Dieu se livre lui-même comme un ami et un père. À l’âme devenue son enfant par la grâce, Dieu découvre sa vie intime, sa vie trinitaire et l’y fait entrer comme une véritable fille pour la lui faire partager.

La vie spirituelle n’est pas autre chose que cette progression conquérante de la vie divine par envahissement progressif. La grâce est vraiment ce levain qu’une femme met dans trois mesures de farine.


Le Christ

Que le spirituel avide d’ascensions spirituelles ne cherche point d’autre voie que le Christ. Puisque le Christ Jésus nous a été envoyé pour nous indiquer la voie qui conduit à Dieu, et nous montrer en lui la perfection à réaliser, nous devons nous mettre à sa suite et modeler nos gestes sur les siens.

Considérer le Christ, l’imiter dans ses actes, dans ses pensées, dans ses sentiments et ses vouloirs, le suivre de Bethléem au Calvaire est la voie la plus sûre et la plus courte. Réaliser le Christ et le faire vivre en soi est la perfection la plus haute.

Souvent, à quelque degré de vie spirituelle que nous soyons, quelle que soit notre ferveur ou notre sécheresse, pour bien prier et pour apprendre à prier comme il faut, humblement et posément, récitons le " Notre Père ", la prière que Jésus a composée pour nous.


L’Esprit Saint

Qu’importent les qualités naturelles ! La grande richesse, c’est d’être pris par l’Esprit, d’être transformé par l’Esprit.

L’Esprit Saint trouve une joie immense dans le Corps Mystique qu’il va créer et construire. Il n’est pas seulement l’architecte de l’œuvre qu’il a conçue, il en est l’ouvrier, l’inspirateur dans tous les détails, il en est l’animateur, comme l’âme anime le corps.

L’apôtre qui doit être un collaborateur de l’Esprit Saint ne devient un apôtre parfait que lorsque l’Esprit Saint a véritablement pris possession de son âme.

Il ne s’agit pas d’aller où nous voulons aller, ni de réaliser ce que nous pensons le meilleur, notre œuvre, avec le petit rayon de lumière qui nous découvre l’avenir. Non, entrons dans le dessein de l’Esprit Saint, dans sa pensée, dans sa volonté, pour faire ce qu’il veut, réaliser tout son dessein.

Le Dieu vivant


Dieu Amour est présent dans notre âme, d’une présence surnaturelle, personnelle, objective. Il y est en activité constante d’amour, foyer répandant constamment sa chaleur, soleil ne cessant de diffuser sa lumière, fontaine toujours jaillissante.

Livrés à la grâce de Dieu, vous ne vous appartenez plus. Cela doit vous conduire au don inconditionné de votre vie dans la mission qui vous est confiée, où que vous soyez et quoi que vous fassiez : enseignants, infirmières, cuisiniers. Peu importe le rôle, il suffit d’aimer.

Dieu ne nous a donné notre liberté qu’afin que nous puissions la donner. Donner son intelligence, sa volonté, donner son moi, c’est ce que nous pouvons donner de mieux au bon Dieu, et c’est ce qu’il attend de nous.

Dans la création, Dieu ne peut donner rien de plus parfait que la grâce, participation créée de sa nature. Il n’est donc pas de joie supérieure pour Dieu à celle qu’il trouve dans la diffusion de sa grâce.


Dernière édition par le Mar 20 Fév 2007, 12:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 12:06

Je partage entièrement son message qui résume tout à

- La pauvreté du coeur.

- L'amour.

Vous voyez qu'on n'est pas si opposé.

Vous écriviez:
Citation :
"Vous contristez l'Esprit Saint".

Peut-être est-ce juste une conception qui est davantage insistante sur les oeuvres de l'amour qui a été contrité en vous?

Ces oeuvres sont très utiles, je le crois. Mais c'est leur racine, décrite par le père Marie Eugène, qui leur donne une valeur.

C'est juste une nuance.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 12:17

Scat : t ben je vais jamais arriver à rien alors....donc je ne sers à rien.

Very Happy Je connais ça.

Une tite histoire vraie :

Combien de fois, l'ais-je dis à Marie, cela. Je vois pas ce que je peux faire, je ne sers à rien. Je lui dis aussi, je ne suis même pas instruite et je comprends rien à tout ça. Puis un jour franchement j'en avais marre, et devant ma fille et ma nièce j'ai dis tout haut : "Bon ! Et maintenant je fais quoi ? Je vais où ?".
Parcequ'en réalité il existe une chose qui m'est pénible, c'est cette lucidité sur la souffrance et de ne rien pouvoir y faire. Pour revenir à ma ptite histoire véridique. Ma fille alors fit "allons viens maman sortons". J'ai pris mon manteau et nous sommes sortis toutes les deux. A deux pàs de l'appartement, nous nous arrêtames devant une vitrine et nous ignorons pourquoi nous y sommes rentrés comme ça. Et d'un coup c'est comme si je savais que c'était la réponse de Marie. Je le dis à ma fille. Nous allions engager une conversation avec la dame qui nous reçut. A l'évidence cette dame n'avait pas besoin de moi, elle avait une super place et était heureuse (c'est lors de notre conversation qu'elle se mit à parler de sa vie).. Lorsque nous sortimes moi et ma fille, je lui dis de suite : "J'y comprends rien en quoi je peux aider cette femme ?" Elle est mieux sur beaucoup de plan que moi (à comprendre que c'est moi qui aurait plutôt besoin d'aide qu'elle). Je fus très étonnée d'entendre ma fille me répondre " Tu n'en sais rien, y a bien une raison pour que Marie t'es amenée là".


Quelques jours plus tard, nous rediscutions avec cette Dame. Je ne sais pas pourquoi je lui lachais tout de go (je pense que je voulais savoir la vérité, en relation avec ce sentiment que Marie m'avait envoyé là) "J'ai vue Marie". Sans que je comprenne pourquoi, la Dame me crut de suite, et ce fut pour elle, une grande joie, à laquelle je ne m'attendais pas. ET pour ne pas trahir ses confidences, je dirais juste qu'elle repris la foi (c'est de elle). Cette personne viens à Lourdes au mois de mai Very Happy


Je peux t'assurer cher Scat l'authenticité de cette histoire. Je te la raconte parceque je comprends que tu es sur le même chemin de réflexion que je le suis. Mais qu'audelà de notre vision limitée de la vie, il nous faut absolument accepter ce parcourt aveugle, et conserver la confiance en Dieu. Je te conseillerais de demander à Dieu ou à Marie, de diriger tes actes.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 15:35

Citation :
Citation :
Scat a écrit:
Rolling Eyes t ben je vais jamais arriver à rien alors....donc je ne sers à rien.




Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus - Henri Grialou (1894-1967)





La sainteté

La sainteté concrète a pour chacun de nous une forme particulière. Il n’y a pas de standardisation dans le Royaume de Dieu. Dieu ne connaît pas le robot qui marche. On pourrait en faire des millions... Ici, non, nous sommes tous différents : le bon Dieu a son dessein pour chacun de nous.

La sainteté consiste dans un état de pauvreté tel qu’à tout instant on soit obligé de tout demander à l’Esprit Saint, on soit dans sa dépendance, suspendu à son secours, convaincu que sans sa grâce, on ne peut rien faire.


Un saint vivant n’est pas immobile dans une niche et l’Esprit Saint ne le quitte pas dans les moments difficiles. La grande preuve de sainteté n’est pas de ne pas avoir de tentations ou de lassitudes, non, mais c’est de toujours marcher, de réagir, de monter vers Dieu.


L’amour comme grâce


La valeur chrétienne par excellence, c’est notre charité, c’est notre grâce baptismale qui est amour, c’est l’amour qui est notre grâce baptismale. C’est cet amour dont il faut se préoccuper, qu’il faut développer, lui qui fait notre valeur ici-bas et qui fera notre valeur d’éternité.

Quand on a pris conscience de sa grâce baptismale, du sceau qu’elle porte, de la lumière qu’elle donne, de la direction qu’elle imprime, des espérances qu’elle donne, on a une ancre dans sa vie pour son âme.

À l’âme enrichie de la grâce, Dieu se livre lui-même comme un ami et un père. À l’âme devenue son enfant par la grâce, Dieu découvre sa vie intime, sa vie trinitaire et l’y fait entrer comme une véritable fille pour la lui faire partager.

La vie spirituelle n’est pas autre chose que cette progression conquérante de la vie divine par envahissement progressif. La grâce est vraiment ce levain qu’une femme met dans trois mesures de farine.


Le Christ

Que le spirituel avide d’ascensions spirituelles ne cherche point d’autre voie que le Christ. Puisque le Christ Jésus nous a été envoyé pour nous indiquer la voie qui conduit à Dieu, et nous montrer en lui la perfection à réaliser, nous devons nous mettre à sa suite et modeler nos gestes sur les siens.

Considérer le Christ, l’imiter dans ses actes, dans ses pensées, dans ses sentiments et ses vouloirs, le suivre de Bethléem au Calvaire est la voie la plus sûre et la plus courte. Réaliser le Christ et le faire vivre en soi est la perfection la plus haute.

Souvent, à quelque degré de vie spirituelle que nous soyons, quelle que soit notre ferveur ou notre sécheresse, pour bien prier et pour apprendre à prier comme il faut, humblement et posément, récitons le " Notre Père ", la prière que Jésus a composée pour nous.


L’Esprit Saint

Qu’importent les qualités naturelles ! La grande richesse, c’est d’être pris par l’Esprit, d’être transformé par l’Esprit.

L’Esprit Saint trouve une joie immense dans le Corps Mystique qu’il va créer et construire. Il n’est pas seulement l’architecte de l’œuvre qu’il a conçue, il en est l’ouvrier, l’inspirateur dans tous les détails, il en est l’animateur, comme l’âme anime le corps.

L’apôtre qui doit être un collaborateur de l’Esprit Saint ne devient un apôtre parfait que lorsque l’Esprit Saint a véritablement pris possession de son âme.

Il ne s’agit pas d’aller où nous voulons aller, ni de réaliser ce que nous pensons le meilleur, notre œuvre, avec le petit rayon de lumière qui nous découvre l’avenir. Non, entrons dans le dessein de l’Esprit Saint, dans sa pensée, dans sa volonté, pour faire ce qu’il veut, réaliser tout son dessein.

Le Dieu vivant


Dieu Amour est présent dans notre âme, d’une présence surnaturelle, personnelle, objective. Il y est en activité constante d’amour, foyer répandant constamment sa chaleur, soleil ne cessant de diffuser sa lumière, fontaine toujours jaillissante.

Livrés à la grâce de Dieu, vous ne vous appartenez plus. Cela doit vous conduire au don inconditionné de votre vie dans la mission qui vous est confiée, où que vous soyez et quoi que vous fassiez : enseignants, infirmières, cuisiniers. Peu importe le rôle, il suffit d’aimer.

Dieu ne nous a donné notre liberté qu’afin que nous puissions la donner. Donner son intelligence, sa volonté, donner son moi, c’est ce que nous pouvons donner de mieux au bon Dieu, et c’est ce qu’il attend de nous.

Dans la création, Dieu ne peut donner rien de plus parfait que la grâce, participation créée de sa nature. Il n’est donc pas de joie supérieure pour Dieu à celle qu’il trouve dans la diffusion de sa grâce.

Laurent de la Résurrection

La présence de Dieu

"La présence de Dieu, c’est à mon sentiment en quoi consiste toute la vie spirituelle et il me semble qu’en la pratiquant comme il faut, on devient spirituel en peu de temps…
Il n’y a pas au monde de manière plus douce ni délicieuse que la conversation continuelle avec Dieu ; ceux-là seuls la peuvent comprendre qui la pratiquent et qui la goûtent." (L 3)


Son principal soin, depuis plus de 40 ans qu’il est en religion, (écrit son biographe) a été d’être toujours avec Dieu, et de ne rien faire, de ne rien dire, et de ne rien penser qui lui puisse déplaire, sans aucune autre vue que celle de son pur amour et parce qu’il en mérite infiniment davantage. Il est à présent si habitué à cette divine présence, qu’il en reçoit des secours continuels en toutes sortes d’occasion…Si quelquefois il est un peu trop absent de cette divine présence, Dieu se fait sentir aussitôt dans son âme pour le rappeler, ce qui lui arrive souvent lorsqu’il est plus engagé dans ses occupations extérieures. Il répond avec une exacte fidélité à ces attraits intérieurs : ou par une élévation de son cœur vers Dieu, ou par quelques paroles que l’amour forme en ces rencontres , par exemple : « Mon Dieu, me voici tout à vous : Seigneur, faites-moi selon votre cœur ». Et pour lors il lui semble comme, en effet, il sent que ce Dieu d’amour se contentant de ce peu de paroles, se rendort et se repose au fond et au centre de son âme. L’expérience de ces choses le rend si certain que Dieu est toujours en ce fond de son âme, qu’il n’en peut former aucun doute, quoiqu’il fasse et quoiqu’il lui arrive." (L 1)

"Cette conversation avec Dieu se fait au fond et au centre de l’âme. C’est là que l’âme parle à Dieu cœur à cœur, et toujours dans une grande et profonde paix dont l’âme jouit en Dieu : tout ce qui se passe au-dehors n’est à l’âme que comme un feu de paille qui s’éteint à mesure qu’il s’allume, et il n’arrive quasi jamais ou fort peu à troubler sa paix intérieure." (MS 23)

"[je m’appliquais] soigneusement le reste du jour et même pendant mon travail, à la présence de Dieu, que je considérais toujours auprès de moi, souvent même dans le fond de mon cœur, ce qui me donna une si haute estime de Dieu que la foi seule était capable de me satisfaire sur ce point." (L 2)

"… l’âme accoutumée à la pratique de la foi, par un simple souvenir voit et sent Dieu présent, elle l’invoque facilement, efficacement, et obtient ce dont elle a besoin. A mesure que notre foi pénètre par ce saint exercice dans les secrets de la divinité, notre espérance croît et se fortifie, et la grandeur de ce bien dont elle prétend jouir et qu’elle goûte en quelque manière la rassure et la soutient. Étant toujours avec Dieu qui est un feu consumant, il réduit en poudre ce qui lui peut être opposé. Et cette âme ainsi embrasée ne peut plus vivre qu’en la présence de son Dieu, présence qui produit dans son cœur une sainte ardeur, un empressement sacré et un désir violent de voir ce Dieu aimé, connu, servi et adoré de toutes les créatures. (MS 33-35)

Adorer Dieu en esprit et vérité

"Adorer Dieu en esprit et vérité, cela veut dire adorer Dieu comme nous le devons adorer , c’est à dire par une humble et véritable adoration d’esprit dans le fond et au centre de notre âme. Il n’y a que Dieu qui puisse voir cette adoration que nous pouvons réitérer si souvent, qu’à la fin, elle nous deviendra comme naturelle et comme si Dieu était un avec notre âme et que notre âme fût une avec Dieu : la pratique le fait voir.
"Adorer Dieu en vérité, c’est le reconnaître pour ce qu’il est, et nous reconnaître pour ce que nous sommes. Adorer Dieu en vérité, c’est reconnaître véritablement, actuellement et en esprit, que Dieu est ce qu’il est , c’est à dire infiniment parfait, infiniment adorable, infiniment éloigné du mal, et ainsi de tous les attributs divins. Qui sera l’homme, pour peu de raison qu’il ait, qui n’emploiera pas touts ses forces à rendre tous ses respects et ses adorations à ce grand Dieu ?
"Adorer Dieu en vérité, c’est encore avouer que nous lui sommes entièrement contraires et qu’il veut bien nous rendre semblables à lui, si nous le voulons." (EN 12-14)

"Il faut que tout le monde avoue que Dieu est incompréhensible et que, pour s’unir à lui, il faut priver la volonté de toutes sortes de goûts et de plaisirs spirituels et corporels, afin que, étant ainsi dégagée, elle puisse aimer Dieu sur toutes choses.
Car si la volonté peut en quelque façon comprendre Dieu, ce ne peut être que par l’amour. Il y a bien de la différence entre les goûts et les sentiments de la volonté et entre les opérations de la même volonté, puisque les goûts et les sentiments de la volonté sont en l’âme comme en leur terme, et son opération qui est proprement l’amour se termine à Dieu comme à sa fin." (EN 19)

"Bien loin de se prévaloir des grâces de Dieu et de faire paraître ses vertus pour s’attirer de l’estime, il s’appliquait singulièrement à mener une vie cachée et inconnue…
.Et comme il voulait n’avoir que Dieu pour témoin de ses actions, aussi ne se proposait-il que Lui pour sa récompense… « Si vous voulez , disait-il à ses frères, faire un grand progrès dans la vie de l’esprit, ne prenez point garde aux belles paroles ni aux subtils discours des savants de la terre. C’est le Créateur qui enseigne la vérité, qui instruit en un moment le cœur des humbles et qui lui fait comprendre plus de choses sur les mystères de notre foi, et sur la Divinité même, que s’il les avait méditées pendant une longue suite d’années." (EL 36-38)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 16:00

jo zecat, je suis incapable de faire la différence entre le message initial que tu viens de citer et la réponse que tu y a incéré

de plus à force de citer des citation qui citent elles même des citations, on se retrouve avec des messages d'une longueur sans fin.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 16:36

C'était simplement un réponse condensée au premier message de SCATT qui s'était un peu perdu en route...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 16:40

j'avoue qu'il y a de quoi .. geek
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 23:37

florence_yvonne a écrit:
clotilde
Citation :
ce n'est pas parce que Dieu n'a pas d'image qu'il ne peut pas créer un être qui soit cette image. Il est dit de Jésus qu'il l'image visible du Dieu invisible.

quelle image ? puisque Dieu n'a pas d'image, il ne peut pas la donner, c'est comme si tu disait, je n'ai pas d'argent, mais ce n'est pas ça qui va m'empêcher de t'en donner.

comment un être invisible peut-il avoir une image visible.

je n'ai pas d'argent, mais si je suis Dieu, ça ne m'empêche pas d'en créer, de faire l'argent par ma Parole. Jésus, l'image visible du Dieu invisible est le Verbe qui a pris chair par la Parole de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 11:00

Clotilde a écrit:
florence_yvonne a écrit:
clotilde
Citation :
ce n'est pas parce que Dieu n'a pas d'image qu'il ne peut pas créer un être qui soit cette image. Il est dit de Jésus qu'il l'image visible du Dieu invisible.

quelle image ? puisque Dieu n'a pas d'image, il ne peut pas la donner, c'est comme si tu disait, je n'ai pas d'argent, mais ce n'est pas ça qui va m'empêcher de t'en donner.

comment un être invisible peut-il avoir une image visible.

je n'ai pas d'argent, mais si je suis Dieu, ça ne m'empêche pas d'en créer, de faire l'argent par ma Parole. Jésus, l'image visible du Dieu invisible est le Verbe qui a pris chair par la Parole de Dieu.

dont l'homme a été créé à l'image, d'une image qui n'existe pas mais que Dieu a fait de sa parole ? heu !!!!!!!!!!!!!!! scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 11:58

Lorsque Dieu parle (Verbe) les choses prennent formes, n'ont pas dans l'immédiat de notre temps communément vécu, mais en la pensée de Dieu. Il est alors, qu'en son essence de nature d'amour intelligente, tout le potentiel de la création qui s'en exprimera prend germe. Notre monde est une sorte de parenthèse, où le germe est planté en terre permettant au fruit d'Etre. Et pour ce faire, dans la parenthèse relativement au pojet de Dieu, de donner le libre arbitre aux créatures ; un temps différent. C'est à dire hors de l'expression de Dieu (ci-dessus). L'homme fut créer à l'image de Dieu, l'image étant ce qu'il projeta l'essence se mit en place, l'essence préalable de l'homme se créa. Par cette essence qui nous animes, nous sommes tous égaux et à l'image de Dieu. Par la forme biologique différente qui nous animes (en notre parenthèse temporelle) Nous Sommes. Cette facultée d'Etre alors permet à l'homme d'exprimer à son tour des projets.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:01

donc, le verbe de Dieu à une tête, un tronc, deux jambes pourvues de pieds à leurs extrémités et deux bras pourvus de deux mains, c'est extraordinaire, je demande à voir (et à entendre)
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:22

florence_yvonne a écrit:
donc, le verbe de Dieu à une tête, un tronc, deux jambes pourvues de pieds à leurs extrémités et deux bras pourvus de deux mains, c'est extraordinaire, je demande à voir (et à entendre)

Chère Florence Yvonne,

Je ne saurai mieux vous répondre qu'en citant le Cathéchisme de l'Eglise Catholique, l'article en question est ici :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1C.HTM

Amicalement,

Vincent


Dernière édition par le Mer 21 Fév 2007, 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:22

Vous concluez bien vite lol.

Faisons très simple : Simplement que toutes formes est possible à Dieu par le principe même qu'il est (l'essence)la matrice contenant tout le potentiel dont sont issus les intéractions.


Analogie :

Imaginez que Dieu serait les chiffres de 1 à 10. Toutes les produits seront issus du contenus. Maintenant il en sera différent de l'apparence suivant le projet, c'est à dire relativement à cet exemple : soit une multiplication, une addition ou une division.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:24

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
donc, le verbe de Dieu à une tête, un tronc, deux jambes pourvues de pieds à leurs extrémités et deux bras pourvus de deux mains, c'est extraordinaire, je demande à voir (et à entendre)

Chère Florence Yvonne,

Je ne saurai mieux vous répondre qu'en citant le Cathéchisme de l'Eglise Catholique, l'article en question est ici :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1C.HTM

Amicalement,

Vincent

pour ma part, je me refuse à limiter Dieu à une image, c'est un pur esprit.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:31

Dieu n'est pas une image mais on peut s'en faire une image lol
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:37

florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
donc, le verbe de Dieu à une tête, un tronc, deux jambes pourvues de pieds à leurs extrémités et deux bras pourvus de deux mains, c'est extraordinaire, je demande à voir (et à entendre)

Chère Florence Yvonne,

Je ne saurai mieux vous répondre qu'en citant le Cathéchisme de l'Eglise Catholique, l'article en question est ici :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1C.HTM

Amicalement,

Vincent

pour ma part, je me refuse à limiter Dieu à une image, c'est un pur esprit.

Quand entendez-vous que Dieu est limité à une image?

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:43

Peau d'âne a écrit:
Dieu n'est pas une image mais on peut s'en faire une image lol

alors, pour moi, cela sera l'image d'un banc de brouillard, ou d'un nuage, mais certainement pas l'image d'un être humain.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:44

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
donc, le verbe de Dieu à une tête, un tronc, deux jambes pourvues de pieds à leurs extrémités et deux bras pourvus de deux mains, c'est extraordinaire, je demande à voir (et à entendre)

Chère Florence Yvonne,

Je ne saurai mieux vous répondre qu'en citant le Cathéchisme de l'Eglise Catholique, l'article en question est ici :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1C.HTM

Amicalement,

Vincent

pour ma part, je me refuse à limiter Dieu à une image, c'est un pur esprit.

Quand entendez-vous que Dieu est limité à une image?

Amicalement

une image est limité par le fait qu'elle est figée, dessinée un fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:46

Very Happy Maintenant lorsque je regarderais un nuage je penserais à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:50

florence_yvonne a écrit:

une image est limité par le fait qu'elle est figée, dessinée un fois pour toute.

Mais l'homme n'est en rien une image figée, au contraire, il est en devenir, infini. Capable du même amour que Dieu et surtout appelé à être divinisé dans le Christ.

Non, l'homme n'est pas une image comme on l'entend au sens commun.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:51

Peau d'âne a écrit:
Very Happy Maintenant lorsque je regarderais un nuage je penserais à vous.

j'avoue que lorsque je vois un magnifique nuage blanc flotter au dessus de ma tête, immancablement, je pense à Dieu et je me sens plus calme, plus sereine, comme emplie d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:56

florence_yvonne a écrit:
Clotilde a écrit:
florence_yvonne a écrit:
clotilde
Citation :
ce n'est pas parce que Dieu n'a pas d'image qu'il ne peut pas créer un être qui soit cette image. Il est dit de Jésus qu'il l'image visible du Dieu invisible.

quelle image ? puisque Dieu n'a pas d'image, il ne peut pas la donner, c'est comme si tu disait, je n'ai pas d'argent, mais ce n'est pas ça qui va m'empêcher de t'en donner.

comment un être invisible peut-il avoir une image visible.

je n'ai pas d'argent, mais si je suis Dieu, ça ne m'empêche pas d'en créer, de faire l'argent par ma Parole. Jésus, l'image visible du Dieu invisible est le Verbe qui a pris chair par la Parole de Dieu.

dont l'homme a été créé à l'image, d'une image qui n'existe pas mais que Dieu a fait de sa parole ? heu !!!!!!!!!!!!!!! scratch

l'homme n'a pas été créé à l'image d'une image mais à l'image de Dieu. Et Dieu existe, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:56

L'homme est à l'image de Dieu.
L'homme n'est pas une image de Dieu.
Dieu n'est pas à l'image de l'homme.
Dieu n'est pas une image de l'homme.

image : subst. fém. Manifestation, expression sensible de l'invisible ou de l'abstrait (Trésor de la Langue française)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 12:57

admettons que Dieu ai un fils, comment peut-on imaginer qu'il ai pu l'obliger à s'incarner dans une chose aussi dégoûtante qu'un corps humain, l'obliger à absorber des aliments pour vivre, lui faire produire des substances aussi sale que l'urine ou encore les matière fécale, vous imaginez le fils de Dieu aller au cabinet ? burk ... :no
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:00

florence_yvonne a écrit:
donc, le verbe de Dieu à une tête, un tronc, deux jambes pourvues de pieds à leurs extrémités et deux bras pourvus de deux mains, c'est extraordinaire, je demande à voir (et à entendre)

selon l'image humaine qu'il s'est donné par le Christ, oui.
Pour le voir, si tu es totalement morte à toi-même, ça devrait être faisable, sinon faut attendre "l'heure de la mort"... ;) Et ensuite tu verras à la fois l'humanité et la divinité de Jésus, vrai Dieu et vrai Homme.
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:01

Dieu s'est fait homme.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:02

florence_yvonne a écrit:
Peau d'âne a écrit:
Dieu n'est pas une image mais on peut s'en faire une image lol

alors, pour moi, cela sera l'image d'un banc de brouillard, ou d'un nuage, mais certainement pas l'image d'un être humain.

tu ne peux pas entrer en relation avec un ban de brouillard ou un nuage et ce dernier n'entrera jamais en relation avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:04

Clotilde a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Peau d'âne a écrit:
Dieu n'est pas une image mais on peut s'en faire une image lol

alors, pour moi, cela sera l'image d'un banc de brouillard, ou d'un nuage, mais certainement pas l'image d'un être humain.

tu ne peux pas entrer en relation avec un ban de brouillard ou un nuage et ce dernier n'entrera jamais en relation avec toi.

c'est exact, mais après ma mort, je ferais partie intégrante de ce banc de brouillard, de ce nuage, j'irais me fondre à lui comme l'eau qui s'évapore.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:04

florence_yvonne a écrit:
admettons que Dieu ai un fils, comment peut-on imaginer qu'il ai pu l'obliger à s'incarner dans une chose aussi dégoûtante qu'un corps humain, l'obliger à absorber des aliments pour vivre, lui faire produire des substances aussi sale que l'urine ou encore les matière fécale, vous imaginez le fils de Dieu aller au cabinet ? burk ... :no

pourquoi burk? Shocked C'est au contraire bien la preuve que Dieu nous aime infiniment puisqu'il a voulu prendre chair de notre chair, il ne l'a pas dédaigné, méprisé comme nous pouvons parfois le faire à l'excès et à tort car notre corps a été créé par Dieu et il ne l'a pas fait à contre coeur, avec dégoût.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:06

florence_yvonne a écrit:
Clotilde a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Peau d'âne a écrit:
Dieu n'est pas une image mais on peut s'en faire une image lol

alors, pour moi, cela sera l'image d'un banc de brouillard, ou d'un nuage, mais certainement pas l'image d'un être humain.

tu ne peux pas entrer en relation avec un ban de brouillard ou un nuage et ce dernier n'entrera jamais en relation avec toi.

c'est exact, mais après ma mort, je ferais partie intégrante de ce banc de brouillard, de ce nuage, j'irais me fondre à lui comme l'eau qui s'évapore.

mais c'est aussi tout à fait possible avec Dieu. Je te disais plus haut que le chrétien aspirait à la vie en Dieu, et c'est d'une certaine façon ce que tu désires faire avec ton nuage, mais sans pour autant perdre son identité.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:07

Je ne suis pas en accord avec toi Clotilde loll.

Pour florence_yvonne pourquoi pas qu'elle puisse porter sa vision humaine de Dieu sur un nuage et autre. Si c'est la façon dont le chemin s'ouvre à elle pour allez vers Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:07

florence_yvonne a écrit:
admettons que Dieu ai un fils, comment peut-on imaginer qu'il ai pu l'obliger à s'incarner dans une chose aussi dégoûtante qu'un corps humain, l'obliger à absorber des aliments pour vivre, lui faire produire des substances aussi sale que l'urine ou encore les matière fécale, vous imaginez le fils de Dieu aller au cabinet ? burk ... :no

C'est ce que les musulmans ont tant de mal à comprendre.
Dieu est Amour, il est prêt à donner son fils en sacrifice pour nous sauver du pêché. Il ne faut pas voir en Dieu un être intouchable, innateignable mais au contraire un Dieu qui nous appelle à une communion, à un mariage avec lui. A vivre de la même vie que lui.
L'Amour est prêt à tout pour ceux quil'aiment, Dieu a vécu et vaincu la mort pour l'Homme.

Amicalement

Vincent

NB : je suis sûr que le Seigneur apprécier les plaisirs de la bonne chair ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:08

Je ne lui interdis pas Peau d'ane! Laughing Je dis simplement qu'elle ne peut pas entrer en relation avec un nuage et que ce dernier ne peut pas davantage le faire envers elle. ;)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:11

Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
admettons que Dieu ai un fils, comment peut-on imaginer qu'il ai pu l'obliger à s'incarner dans une chose aussi dégoûtante qu'un corps humain, l'obliger à absorber des aliments pour vivre, lui faire produire des substances aussi sale que l'urine ou encore les matière fécale, vous imaginez le fils de Dieu aller au cabinet ? burk ... :no

C'est ce que les musulmans ont tant de mal à comprendre.
Dieu est Amour, il est prêt à donner son fils en sacrifice pour nous sauver du pêché. Il ne faut pas voir en Dieu un être intouchable, innateignable mais au contraire un Dieu qui nous appelle à une communion, à un mariage avec lui. A vivre de la même vie que lui.
L'Amour est prêt à tout pour ceux quil'aiment, Dieu a vécu et vaincu la mort pour l'Homme.

Amicalement

Vincent

NB : je suis sûr que le Seigneur apprécier les plaisirs de la bonne chair ;-)

dans ce cas, pourquoi crier au blasphème lorsque l'on suggère que jésus ai pu avoir des relations sexuelles (des enfants ?) avec marie-madeleine ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:12

Vince a écrit:

NB : je suis sûr que le Seigneur apprécier les plaisirs de la bonne chair ;-)

Luc 7,34
Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : "Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs ! "
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:12

florence_yvonne a écrit:

dans ce cas, pourquoi crier au blasphème lorsque l'on suggère que jésus ai pu avoir des relations sexuelles (des enfants ?) avec marie-madeleine ?

mais personne ici n'a crié au blasphème! Laughing En tout cas je n'en ai pas souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:12

Clotilde a écrit:
Je ne lui interdis pas Peau d'ane! Laughing Je dis simplement qu'elle ne peut pas entrer en relation avec un nuage et que ce dernier ne peut pas davantage le faire envers elle. ;)

et je l'accepte, c'est comme un bon film, ou un roman, il faut avoir la patience d'attendre la fin pour savoir comment il se termine.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:13

florence_yvonne a écrit:
Vince a écrit:
florence_yvonne a écrit:
admettons que Dieu ai un fils, comment peut-on imaginer qu'il ai pu l'obliger à s'incarner dans une chose aussi dégoûtante qu'un corps humain, l'obliger à absorber des aliments pour vivre, lui faire produire des substances aussi sale que l'urine ou encore les matière fécale, vous imaginez le fils de Dieu aller au cabinet ? burk ... :no

C'est ce que les musulmans ont tant de mal à comprendre.
Dieu est Amour, il est prêt à donner son fils en sacrifice pour nous sauver du pêché. Il ne faut pas voir en Dieu un être intouchable, innateignable mais au contraire un Dieu qui nous appelle à une communion, à un mariage avec lui. A vivre de la même vie que lui.
L'Amour est prêt à tout pour ceux quil'aiment, Dieu a vécu et vaincu la mort pour l'Homme.

Amicalement

Vincent

NB : je suis sûr que le Seigneur apprécier les plaisirs de la bonne chair ;-)

dans ce cas, pourquoi crier au blasphème lorsque l'on suggère que jésus ai pu avoir des relations sexuelles (des enfants ?) avec marie-madeleine ?

Euh bêh... scratch je ne vois pas le rapport là.
Ce n'est pas parce que Jésus n'a pas fait cela qui le rejette.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:14

Mais cela n'empêchera pas Dieu de rejoindre florence_yvonne sur son nuage loll, contrairement à ce que tu exprimes ma chère amie.


Mr. Green Parceque personne ne peut affirmer connaître Dieu totalement. Nous exprimons la même chose que florence_yvonne.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:20

Peau d'âne a écrit:
Mais cela n'empêchera pas Dieu de rejoindre florence_yvonne sur son nuage loll, contrairement à ce que tu exprimes ma chère amie.

Peau d'âne, je ne parle pas de ce que peut ou ne peut pas faire Dieu, ça je sais que pour lui rien n'est impossible. Je dis simplement que Florence ne peut pas entrer en relation avec un nuage (quel considère être Dieu) et qu'un nuage ne peut pas davantage le faire avec elle. L'expérience est assez facile à faire pour savoir si c'est exact ou non ;-) D'ailleur Florence elle-même le reconnait.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 13:29

Justement nous parlons bien de la même chose.

Moi, je n'étais pas mieux lorsque je m'imaginais Dieu en tant qu'homme barbu assis sur son nuage. Tout cela appartiens à l'imagination humaine.

Je voulais faire remarquer, que finalement ce n'est pas l'image qu'on se fait de Dieu qui compte. C'est la sincérité d'amour qu'on y porte. Et que je reste persuadée que Dieu y est sensible et qu'il viens alors nous éclairer..
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 14:23

florence_yvonne a écrit:
donc, le verbe de Dieu à une tête, un tronc, deux jambes pourvues de pieds à leurs extrémités et deux bras pourvus de deux mains, c'est extraordinaire, je demande à voir (et à entendre)

Non. L'image de Dieu est d'abord (lorsque le livre de la Genèse en parle) au niveau de l'âme humaine.

Dieu est Trinité (1° Père 2° Verbe et 3° Amour).

1° L'esprit humain s'exerce aussi en 2° intelligence et 3° amour.


Par contre, de nos jours et après l'incarnation, Dieu possède a jamais une vraie nature humaine complète. Et si nous avions été des éléphant et qu'il eu fallu nous sauver, Dieu se serait fait éléphant ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 14:49

Peau d'âne a écrit:
Je voulais faire remarquer, que finalement ce n'est pas l'image qu'on se fait de Dieu qui compte. C'est la sincérité d'amour qu'on y porte. Et que je reste persuadée que Dieu y est sensible et qu'il viens alors nous éclairer..

oui, et, encore une fois, je ne dis pas le contraire. Simplement, je ne parle pas de l'image qu'on peut se faire de Dieu, mais de la façon dont on le considère, or Florence ne le considère pas comme un "être" avec lequel on peut entrer en relation, ce qui n'était pas le cas pour toi même si tu en avais une image stéréotypée. C'était tout de même un "être" avec lequel il est possible d'entrer en relation, qu'il soit barbu ou non, assis sur un nuage ou non. Florence ne considère pas Dieu comme un "être" mais comme sorte de "vapeur", un "nuage". Il n'est donc pas question d'entrer en relation avec quelque chose qui est de l'orde de la "vapeur", et Florence le reconnait et l'accepte.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 14:55

Dieu pour moi n'est pas un homme, mais une entité, une pensée intelligente qui a créé mon esprit et une enveloppe charnelle qui me contiendra le temps dune vie.

ce contenant, je l'intègre au bout de ses 10 semaines de fabrication et je le quitte lorsqu'il cesse de fonctionner et devient de sorte, inhabitable, dès lors, mon esprit va se fondre dans celui de mon créateur, voila ce que je crois et cela n'engage que moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 14:57

florence_yvonne a écrit:
Dieu pour moi n'est pas un homme, mais une entité, une pensée intelligente

une pensée intelligente, c'est déjà plus la même chose qu'un "nuage".. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 14:58

florence_yvonne a écrit:
Dieu pour moi n'est pas un homme, mais une entité, une pensée intelligente qui a créé mon esprit et une enveloppe charnelle qui me contiendra le temps dune vie.

ce contenant, je l'intègre au bout de ses 10 semaines de fabrication et je le quitte lorsqu'il cesse de fonctionner et devient de sorte, inhabitable, dès lors, mon esprit va se fondre dans celui de mon créateur, voila ce que je crois et cela n'engage que moi.

Vous êtes un peu bouddhiste si vous pensez vous fondre dans votre créateur au point de disparaître en lui, comme dans un Tout.

Vous êtes un peu chrétienne si vous envisagez cette fusion comme une grande union d'amour, face à lui.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 14:59

Clotilde a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Dieu pour moi n'est pas un homme, mais une entité, une pensée intelligente

une pensée intelligente, c'est déjà plus la même chose qu'un "nuage".. drunken

le nuage est seulement l'exemple d'image que je pourrait lui donner, si je devait lui en donner une.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 16:05

Ce que vous dites ressemble à l'essence de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 16:42

je viens de penser à une chose, pensez vous vraiment que Dieu éprouve du plaisir ? n'est-ce pas plutôt un sentiment humain ? Dieu n'est-il pas au-dessus de cela ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 16:49

Chaque jour de la création, Dieu s'est réjoui de son oeuvre : Et Dieu vit que cela était bon.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 16:56

florence_yvonne a écrit:
je viens de penser à une chose, pensez vous vraiment que Dieu éprouve du plaisir ? n'est-ce pas plutôt un sentiment humain ? Dieu n'est-il pas au-dessus de cela ?

Florence, pensez vous le plaisir mauvais? (votre qestion semble le sous entendre mais je me trompe peut-être)

De plus, Dieu, en Jesus Christ, a connu, au sens biblique, le plaisir.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mer 21 Fév 2007, 17:07

Acri a écrit:
Chaque jour de la création, Dieu s'est réjoui de son oeuvre : Et Dieu vit que cela était bon.

je ne crois pas que Dieu éprouve de la réjouissance, ce sentiment est une réaction chimique due à la production d'une hormone, la dopamine.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
 
Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?
» A quoi sert-il de connaitre les lois karmiques?
» Le projet d'établissement : à quoi sert-il, et comment est-il élaboré ?
» La vitamine C : à quoi sert-elle, et où la trouve-t-on ?
» a quoi sert l'histoire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: