DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Dim 18 Fév 2007, 21:16

Voilà je me pose la question suivante:
a-t-on une utilité sur terre pour le christ ?
En fait plus j'avance et plus je me demande si tous les efforts que l'on fait sont utile à l'évangélisation de la terre car comme je le crois et comme le dis Arnaud au final les gens seront proche de l'apostasie à la fin du monde....alors tous ces efforts pour rien ?


(ce message ne s'adresse pas à Louis qui ne dois pas le lire pour ne pas arreter l'association, hein président ! Mr.Red What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Dim 18 Fév 2007, 21:26

Scat a écrit:
Voilà je me pose la question suivante:
a-t-on une utilité sur terre pour le christ ?
En fait plus j'avance et plus je me demande si tous les efforts que l'on fait sont utile à l'évangélisation de la terre car comme je le crois et comme le dis Arnaud au final les gens seront proche de l'apostasie à la fin du monde....alors tous ces efforts pour rien ?


(ce message ne s'adresse pas à Louis qui ne dois pas le lire pour ne pas arreter l'association, hein président ! Mr.Red What a Face )

Notre but sur terre est de nous rendre docile à l'Esprit-saint pour nous unir au christ. C'est cette docilité qui nous conduit à l'intimité avec Dieu qui nous conduit peu à peu à porter du fruit, en particulier pour l'évangélisation

Si tu es courageux, tu peux lire ce livre merveilleux "L’Abandon à la Providence divine " du père de Caussade :
http://www.livres-mystiques.com/partieTEXTES/Caussade/Abandon.html


Dernière édition par le Dim 18 Fév 2007, 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Dim 18 Fév 2007, 21:33

D'accord mais doit-on prendre des initiatives ou laisser Dieu le faire pour nous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Dim 18 Fév 2007, 21:49

Scat a écrit:
D'accord mais doit-on prendre des initiatives ou laisser Dieu le faire pour nous ?

Là est justement la docilité l'Esprit-Saint

Si tu prends l'initiative avec ta volonté seule, il est fort probable que l'évangélisation ne portera pas de fruit par contre, si tu suis intérieurement les motions de l'Esprit-saint, ce ne sera plus ta volonté qui te guidera mais celle de Dieu et ça portera du fruit

Pour te mettre à l'écoute de l'Esprit-saint : l'adoration eucharistique.

Je vais te donner une image :

As-tu observé les oiseaux sur les arbres ? Il sont posés tout légers sur leurs branches. Ils se laissent bercer par le vent. Quand un coup de vent arrive, ils prennent le courant d'air et se laissent emporter
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Dim 18 Fév 2007, 22:18

Rolling Eyes t ben je vais jamais arriver à rien alors....donc je ne sers à rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Dim 18 Fév 2007, 22:27

Scat a écrit:
Rolling Eyes t ben je vais jamais arriver à rien alors....donc je ne sers à rien.

SSCAAAT ! Crying or Very sad .....Si je peux me permettre, ce que tu dis est une "tentation" classique !

Le Seigneur a un projet pour chacun de nous et en particulier pour toi. T'inquiète, il te le révèlera le moment venu. La clef : la prière ;)

Je cherche un texte pour toi de sainte Thérèse de l'E.J. ( si je le trouve) et je reviens.....
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Dim 18 Fév 2007, 22:49

Scat a écrit:
Rolling Eyes t ben je vais jamais arriver à rien alors....donc je ne sers à rien.
Scat, moi j'ai besoin de toi!

Les éditions Docteur angélique te proposent de faire partie du Conseil d'Administration de l'association. Réfléchis-y avant l'Assemblée Générale. ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Dim 18 Fév 2007, 23:02

Thérèse de Lisieux

Citation :
" Céline, le bon Dieu ne me demande plus rien... dans les commencements Il me demandait une infinité de choses. J’ai pensé quelque temps que maintenant, puisque Jésus ne demandait rien, il fallait aller doucement dans la paix et l’amour en faisant seulement ce qu’Il me demandait... Mais j’ai eu une lumière. Ste Thérèse dit qu’il faut entretenir l’amour. Le bois ne se trouve pas à notre portée quand nous sommes dans les ténèbres, dans les sécheresses, mais du moins ne sommes-nous pas obligées d’y jeter de petites pailles ? Jésus est bien assez puissant pour entretenir seul le feu, cependant il est content de nous y voir mettre un peu d’aliment, c’est une délicatesse qui lui fait plaisir et alors Il jette dans le feu beaucoup de bois, nous ne le voyons pas mais nous sentons la force de la chaleur de l’amour. J’en ai fait l’expérience quand je ne sens rien, que je suis INCAPABLE de prier, de pratiquer la vertu, c’est alors le moment de chercher de petites occasions, des riens qui font plaisir, plus de plaisir à Jésus que l’empire du monde ou même que le martyre souffert généreusement, par exemple, un sourire, une parole aimable alors que j’aurais envie de ne rien dire ou d’avoir l’air ennuyé, etc., etc. " (LT 143)

Citation :
Sachons donc le retenir prisonnier, ce Dieu qui devient le mendiant de notre amour. En nous disant que c’est un cheveu qui peut opérer ce prodige, il nous montre que les plus petites actions faites par amour sont celles qui charment son cœur... Ah ! s’il fallait faire de grandes choses, combien serions-nous à plaindre ?... Mais que nous sommes heureuses puisque Jésus se laisse enchaîner par les plus petites... " (LT 191)
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 09:53

Louis t'inquiète pas ,je t'ai déjà repondu et je tiendrais mes engagements.
Jo -> Merci.....
il siffit alors d'être et d'aimer sans rien de plus.
Mais comment savoir si quand je m'engage dans une voie pour le christ ou du moins ce que je pense être une voie pour lui , être sûr que je prends le bon chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 10:39

est-ce moi qui suit utile à la vie ? ou bien est-ce la vie qui m'est utile ? et si la vie était tout simplement un cadeau de Dieu ? et qu'il n'attendait rien d'autre en retour que de l'amour et un peu de gratitude ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 10:54

Scat a écrit:
D'accord mais doit-on prendre des initiatives ou laisser Dieu le faire pour nous ?

Cher Scat,

Je répondrais avec quelques nuances à ce que dit Jo.

En effet voilà: Il est quasiment impossible de discerner, même avec toute l'adoration eucharistique qu'on veut, l'inspiration de l'Esprit Saint et sa propre initiative.

Un père spirituel peut aider mais lui aussi peut se tromper.

Le discernement met souvent toute une vie à venir et on finit par s'apercevoir que Dieu nous demandait simplement d'agir en conscience, avec de l'humilité, lui se chargeant d'envoyer par ses anges les réussites et les échecs pour façonner notre coeur.

J'ajoute que le critère de la réussite ou de l'échec de nos oeuvres ne dit RIEN, mais absolument RIEN, pour savoir si c'était la volonté de Dieu.

Parfois Dieu veut que nous entreprenions, pour nous conduire à l'échec, et par là à une réssite plus profonde >>> La pauvreté du coeur.

Bref, et pour conclure, voici l'avis de saint Ignace de Loyola:

Citation :
Agis comme si Dieu ne faisait rien pour t'aider.

Et Prie parce que rien n'aura de succèssans l'aide de Dieu.



Très concrètement,, voici une application:

Louis voulait créer un forum de prière (Agape). Il ne savait pas si cela venait de Dieu ou non.

Je lui ai donné mon avis:
Citation :
"Il n'y a qu'à essayer." Very Happy

On se fiche du reste, n'est-ce pas (échec ou réussite, on le verra bien au Ciel).

Et il l'a fait.

Voilà. Le reste dépend de Dieu. Idem pour les édition DA... Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 11:05

Scat a écrit:
Louis t'inquiète pas ,je t'ai déjà repondu et je tiendrais mes engagements.
Jo -> Merci.....
il siffit alors d'être et d'aimer sans rien de plus.
Mais comment savoir si quand je m'engage dans une voie pour le christ ou du moins ce que je pense être une voie pour lui , être sûr que je prends le bon chemin ?

SCAT, ce que tu dis là, c'est de la délicatesse envers Dieu. On appelle cela : l'esprit de crainte filiale. C'est donc l'Esprit-Saint qui te guide. L'esprit de crainte est également un des sept dons qui souffle pour conduire les âmes adoratrices et de prière.

C'est pourquoi, je te conseillais l'adoration eucharistique qui est vraiment le lieu où Dieu se révèle et se donne, ou en tous les cas, la prière. C'est ce que Jésus demande quand il dit à la samaritaine : « Donne-moi à boire. »

et il ajoute :
Citation :
Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père. 24 Dieu est esprit, et ceux qui l'adorent, c'est en esprit et vérité qu'ils doivent l'adorer. » 25 La femme lui dit : « Je sais qu'il vient, le Messie, celui qu'on appelle Christ. Quand il viendra, c'est lui qui nous fera connaître toutes choses. » 26 Jésus lui dit : « Moi qui te parle, je le suis. »

Oui, cela c'est aimer et cela porte beaucoup de fruits car c'est caché aux yeux du monde. Les adorateurs sont des "pauvres d'esprit". C'est une vraie vocation.

Je crois que les écrits de sainte Thérèse de l'enfant Jésus t'aideraient beaucoup. Voici un site sympathique où tu trouveras tous ses écrits.
http://www.carmel.asso.fr/-Therese-de-Lisieux-.html

à ta question : "il suffit alors d'être et d'aimer sans rien de plus.", elle répond :

Citation :
Un Savant a dit : "Donnez-moi un Levier, un point d’appui, et je soulèverai le monde" Ce qu’Archimède n’a pu obtenir, parce que sa demande ne s’adressait point à Dieu et qu’elle n’était faite qu’au point de vue matériel, les Saints l’ont obtenu dans toute sa plénitude. Le Tout-Puissant leur a donné pour points d’appui : LUI-MÊME et LUI SEUL ; pour levier : L’oraison, qui embrase d’un feu d’amour, et c’est ainsi qu’ils ont soulevé le monde ; c’est ainsi que les Saints encore militants le soulèvent et que, jusqu’à la fin du monde, les Saints à venir le soulèveront aussi. " (Ms C, 36r)

Citation :

la petite voie et la folie de l’Amour (4v°-5v°)
La petite voie appliquée à la vocation de l’Amour
Comment une âme aussi imparfaite que la mienne peut-elle aspirer à posséder la plénitude de l’Amour ?..
. O Jésus ! mon premier, mon seul Ami, toi que j’aime uniquement, dis-moi quel est ce mystère ? Pourquoi ne réserves-tu pas ces immenses aspirations aux grandes âmes, aux Aigles qui planent dans les hauteurs ?... Moi je me considère comme un faible petit oiseau couvert seulement d’un léger duvet ; je ne suis pas un aigle, j’en ai simplement les yeux et le coeur car malgré ma petitesse extrême j’ose fixer le Soleil Divin, le Soleil de l’Amour et mon cœur sent en lui toutes [5r°] les aspirations de l’Aigle ... Le petit oiseau voudrait voler vers ce brillant Soleil qui charme ses yeux, il voudrait imiter les Aigles ses frères qu’il voit s’élever jusqu’au foyer Divin de la Trinité Sainte... Hélas ! tout ce qu’il peut faire, c’est de soulever ses petites ailes, mais s’envoler, cela n’est pas en son petit pouvoir ! Que va-t-il devenir ! mourir de chagrin se voyant aussi impuissant ?... Oh non ! le petit oiseau ne va même pas s’affliger. Avec un audacieux abandon, il veut rester à fixer son divin Soleil ;
Croire dans la nuit de la foi

rien ne saurait l’effrayer, ni le vent ni la pluie, et si de sombres nuages viennent à cacher l’Astre d’Amour, le petit oiseau ne change pas de place, il sait que par delà les nuages son Soleil brille toujours, que son éclat ne saurait s’éclipser un instant. Parfois, il est vrai, le cœur du petit oiseau se trouve assailli par la tempête, il lui semble ne pas croire qu’il existe autre chose que les nuages qui l’enveloppent ; c’est alors le moment de la joie parfaite pour le pauvre petit être faible. Quel bonheur pour lui de rester là quand même, de fixer l’invisible lumière qui se dérobe à sa foi !!!...
Faire confiance envers et contre tout
malgré les distractions

Jésus, jusqu’à présent, je comprends ton amour pour le petit oiseau, puisqu’il ne s’éloigne pas de toi...
mais je le sais et tu le sais aussi, souvent, l’imparfaite petite créature tout en restant à sa place (c’est-à-dire sous les rayons du Soleil), se laisse un peu distraire de son unique occupation, elle prend une petite graine à droite et à gauche, court après un petit ver... puis rencontrant une petite flaque d’eau elle mouille ses plumes à peine formées, elle voit une fleur qui lui plaît, alors son petit esprit s’occupe de cette fleur... enfin ne pouvant planer comme les aigles, le pauvre petit oiseau s’occupe encore des bagatelles de la terre. Cependant après tout ces méfaits, au lieu d’aller se cacher au loin pour pleurer sa misère et mourir de repentir, le petit oiseau se tourne vers son Bien-Aimé Soleil, il présente à ses rayons bienfaisants ses petites ailes mouillées, il gémit comme l’hirondelle et dans son doux chant il confie, il raconte en détail ses infidélités, pensant dans son téméraire abandon acquérir ainsi plus d’empire, attirer plus pleinement l’amour de Celui qui n’est pas venu appeler les justes mais les pécheurs... Si l’Astre Adoré de meure sourd aux gazouillements plaintifs de sa petite créature, s’il reste voilé...eh bien ! la petite créature reste mouillée, elle accepte d’être transie de froid et se réjouit encore de cette souffrance qu’elle a cependant méritée...
malgré le sommeil

O Jésus ! que ton petit oiseau est heureux d’être faible et petit, que deviendrait-il s’il était grand ?...
Jamais il n’aurait l’audace de paraître en ta présence, de sommeiller devant toi... Oui, c’est là encore une faiblesse du petit oiseau lorsqu’il veut fixer le Divin Soleil et que les nuages l’empêchent de voir un seul rayon, malgré lui ses petits yeux se ferment, sa petite tête se cache sous sa petite aile et le pauvre petit être s’endort, croyant toujours fixer son Astre Chéri. A son réveil, il ne se désole pas, son petit cœur reste en paix, il recommence son office d’amour, il invoque les Anges et les Saints qui s’élèvent comme des Aigles vers le Foyer dévorant, objet de son envie
malgré les angoisses

[5v°] et les Aigles prenant en pitié leur petit frère, le protègent, le défendent et mettent en fuite les vautours qui voudraient le dévorer. Les vautours, images des démons, le petit oiseau ne les craint pas, il n’est pas destinéà devenir leur proie ,mais celle de l’Aigle qu’il contemple au centre du Soleil d’Amour. »

le fondement eucharistique de la petite voie

O Verbe Divin, c’est toi l’Aigle adoré que j’aime et qui m’attires ! c’est toi qui t’élançant vers la terre d’exil as voulu souffrir et mourir afin d’attirer les âmes jusqu’au sein de l’Éternel Foyer de la Trinité Bienheureuse, c’est toi qui remontant vers l’inaccessible Lumière qui sera désormais ton séjour, c’est toi qui restes encore dans la vallée des larmes, caché sous l’apparence d’une blanche hostie... Aigle Éternel, tu veux me nourrir de ta divine substance, moi, pauvre petit être, qui rentrerais dans le néant si ton divin regard ne me donnait la vie à chaque instant... O Jésus ! laisse-moi dans l’excès de ma reconnaissance, laisse-moi te dire que ton amour va jusqu’à la folie... Comment veux-tu devant cette Folie, que mon cœur ne s’élance pas vers toi ? Comment ma confiance aurait-elle des bornes ?... Ah ! pour toi, je le sais, les Saints ont fait des folies, ils ont fait de grandes choses puisqu’ils étaient des aigles...

Jésus, je suis trop petite pour faire de grandes choses... et ma folie à moi, c’est d’espérer que ton Amour m’accepte comme victime... Ma folie consiste à supplier les Aigles mes frères, de m’obtenir la faveur de voler vers le Soleil de l’Amour avec les propres ailes de l’Aigle Divin...

Aussi longtemps que tu le voudras, ô mon Bien-Aimé, ton petit oiseau restera sans forces et sans ailes, toujours il demeurera les yeux fixés sur toi, il veut être fasciné par ton regard divin, il veut devenir la proie de ton Amour... Un jour, j’en ai l’espoir, Aigle Adoré, tu viendras chercher ton petit oiseau, et remontant avec lui au Foyer de l’Amour, tu le plongeras pour l’éternité dans le brûlant Abîme de Cet Amour auquel il s’est offert en victime...

La fécondité missionnaire de la petite voie

O Jésus ! que ne puis-je dire à toutes les petites âmes combien ta condescendance est ineffable... je sens que si par impossible tu trouvais une âme plus faible, plus petite que la mienne, tu te plairais à la combler de faveurs plus grandes encore, si elle s’abandonnait avec une entière confiance à ta miséricorde infinie. Mais pourquoi désirer communiquer tes secrets d’amour, ô Jésus, n’est-ce pas toi seul qui me les a enseignés et ne peux-tu pas les révéler à d’autres ?... Oui, je le sais, et je te conjure de le faire, je te supplie d’abaisser ton regard divin sur un grand nombre de petites âmes... je te supplie de choisir une légion de petites victimes dignes de ton amour.

Aimer sa faiblesse et sa pauvreté

Ah ! je sens bien que ce n’est pas cela du tout qui plaît au Bon Dieu dans ma petite âme, ce qui lui plaît c’est de me voir aimer ma petitesse et ma pauvreté, c’est l’espérance aveugle que j’ai en sa miséricorde... Voilà mon seul trésor. Marraine chérie, pourquoi ce trésor ne serait-il pas le vôtre ?...

Citation :
Il m’a fait [34r°] comprendre cette parole des Cantiques : "ATTIREZ-MOI, NOUS COURRONS à l’odeur de vos parfums." Ct 1,3 O Jésus, il n’est donc même pas nécessaire de dire : "En m’attirant, attirez les âmes que j’aime !" Cette simple parole : "Attirez-moi" suffit. Seigneur, je le comprends, lorsqu’une âme s’est laissé captiver par l’odeur enivrante de vos parfums, elle ne saurait courir seule, toutes les âmes qu’elle aime sont entraînées à sa suite ; cela se fait sans contrainte, sans effort, c’est une conséquence naturelle de son attraction vers vous. De même qu’un torrent, se jetant avec impétuosité dans l’océan, entraîne après lui tout ce qu’il a rencontré sur son passage, de même, ô mon Jésus, l’âme qui se plonge dans l’océan sans rivages de votre amour, attire avec elle tous les trésors qu’elle possède...
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 12:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Scat a écrit:
D'accord mais doit-on prendre des initiatives ou laisser Dieu le faire pour nous ?

Cher Scat,

Je répondrais avec quelques nuances à ce que dit Jo.

En effet voilà: Il est quasiment impossible de discerner, même avec toute l'adoration eucharistique qu'on veut, l'inspiration de l'Esprit Saint et sa propre initiative.

Un père spirituel peut aider mais lui aussi peut se tromper.

Le discernement met souvent toute une vie à venir et on finit par s'apercevoir que Dieu nous demandait simplement d'agir en conscience, avec de l'humilité,

Vous êtes vraiment rigolo ! What a Face Ainsi, d'après vous, pour prier, il faudrait un discernement Confused
:nawak:
Citation :

"Le discernement mettrait souvent toute une vie à venir et on finirait par s'apercevoir que Dieu nous demandait simplement d'agir en conscience, avec de l'humilité"
??????
gne

C'est ni plus ni moins un en couragement à la tiédeur en prétextant que la tiédeur est de l'humilité !!!!!!!!
:titanic:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 13:33

Citation :
Vous êtes vraiment rigolo ! Ainsi, d'après vous, pour prier, il faudrait un discernement

Chère Jo, je ne dis pas cela. KJe vous assure. Vous avez mal lu.

Je dis que ce n'est pas parce que vous priez que vous saurez nécessairement discerner ce que Dieu veut ou non. Celui qui prie peut très bien s'illusionner, JUSTEMENT PARCE QU'IL PRIEZ, ET EN TIRE LA CONCLUSION PLUS OU MOINS CONSCIENTE QU4IL EST EN CONTACT AVEC L'ESPRIT DE CRAINTE. S'il se dit :
Citation :
"Mon Dieu, je suis certainement un type bien. Je suis inspiré du saint Esprit, c'est sûr, puisque je prie."

Et en voici une preuve:

Citation :
Luc 18, 11 Le Pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: Mon Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont rapaces, injustes, adultères, ou bien encore comme ce publicain;
Luc 18, 12 je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tout ce que j'acquiers.

Luc 18, 13 Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine, en disant: Mon Dieu, aie pitié du pécheur que je suis!
Luc 18, 14 Je vous le dis: ce dernier descendit chez lui justifié, l'autre non. Car tout homme qui s'élève sera abaissé, mais celui qui s'abaisse sera élevé."

Vous le voyez, ce publicain PRIE, ADORE, JEUNE. Et du coup, il croit qu'il discerne sur lui même et les autres.

Or il est dans une parfaite illusion.

Or, l'autre (le publicain) discerne vraiment. Et pourquoi?

PARCE QU'IL SAIT QU'IL NE SAIT RIEN, Qu'IL N'EST RIEN.

Je ne voulais rien dire de plus. Donc n'y voyez pas, comme votre réaction semble l'indiquer, une attaque de plus venant de moi contre l'adoration eucharistique. (du moins c'est comme cela que je l'interprète. Dites moi si je me trompe... Idea ).

Rien de tel, je vous promet. Jusque cela ne donne pas le discernement...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 14:11

Arnaud......Mais qu'est-ce que vous êtes compliqué ! Confused

Rien n'est plus simple que la prière. Prier c'est aimer et recevoir de l'amour. Plus la prière sera aride (genre "je récite mon chapelet comme une table de multiplication" ou "je m'endors devant le sacrement et ça me fouts la honte") plus elle aura de valeur pour Jésus parceque difficile donc gratuite

Mais c'est vrai que nos efforts et notre fidélité reçoivent des guérisons, des éclairages qui sont des encouragements précieux

Citation :
Je l’avise et il m’avise » répondit simplement un paroissien du saint Curé d’Ars qui l’interrogeait sur ses nombreux et longs temps d’adoration.

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus qui priait devant le saint sacrement dans l'aridité la plus complète, constatait que les graces fleurissaient ensuite dans la journée (je ne retrouve pas le texte)

Que ce soit au sein de la communauté saint jean où au sein de la communauté de l'emmanuel, comme le père Daniel Ange, ...on a toujours encouragé l'adoration eucharistique.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 14:18

je ne comprends pas la question posée, ne devrait-on pas plutôt se demander qui peut bien avoir besoin de nous ? Dieu n'a aucun besoin, il se suffit à lui même, alors, pourquoi devrions nous servir à quelque chose si personne n'a de réel besoin de nous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 14:29

jo zecat a écrit:
Arnaud......Mais qu'est-ce que vous êtes compliqué ! Confused


Chère Jo,

La prière est simple. Mais l'âme humaine est complexe.

Et beaucoup n'enorgueillissent de leur prière. D'où ma remarque sur votre message suivant:

jo zecat a écrit:
Scat a écrit:
D'accord mais doit-on prendre des initiatives ou laisser Dieu le faire pour nous ?

Là est justement la docilité l'Esprit-Saint

Si tu prends l'initiative avec ta volonté seule, il est fort probable que l'évangélisation ne portera pas de fruit par contre, si tu suis intérieurement les motions de l'Esprit-saint, ce ne sera plus ta volonté qui te guidera mais celle de Dieu et ça portera du fruit

Pour te mettre à l'écoute de l'Esprit-saint : l'adoration eucharistique.

Je vais te donner une image :

As-tu observé les oiseaux sur les arbres ? Il sont posés tout légers sur leurs branches. Ils se laissent bercer par le vent. Quand un coup de vent arrive, ils prennent le courant d'air et se laissent emporter

Je ne partageais donc pas votre avis.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 14:36

florence_yvonne a écrit:
je ne comprends pas la question posée, ne devrait-on pas plutôt se demander qui peut bien avoir besoin de nous ? Dieu n'a aucun besoin, il se suffit à lui même, alors, pourquoi devrions nous servir à quelque chose si personne n'a de réel besoin de nous ?

Pas du tout ! L'Amour se donne et attire tout à Lui.

La preuve :

Citation :
JEAN 4
. Il était environ midi. 7 Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l'eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. »

Citation :
JEAN 19
Or, près de la croix de Jésus se tenait sa mère, avec la soeur de sa mère, Marie femme de Cléophas, et Marie Madeleine. 26 Jésus, voyant sa mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » 27 Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

28 Après cela, sachant que désormais toutes choses étaient accomplies, et pour que l'Écriture s'accomplisse jusqu'au bout, Jésus dit : « J'ai soif. » 29

La soif symbolise la soif d'amour, de notre amour
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 14:41

A quoi sert 'on ?

"a rien du tout" lol


Ben alors ça débute par cela.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 14:42

Arnaud Dumouch a écrit:
jo zecat a écrit:
Arnaud......Mais qu'est-ce que vous êtes compliqué ! Confused


Chère Jo,

La prière est simple. Mais l'âme humaine est complexe.

Et beaucoup n'enorgueillissent de leur prière. D'où ma remarque sur votre message suivant:

jo zecat a écrit:
Scat a écrit:
D'accord mais doit-on prendre des initiatives ou laisser Dieu le faire pour nous ?

Là est justement la docilité l'Esprit-Saint

Si tu prends l'initiative avec ta volonté seule, il est fort probable que l'évangélisation ne portera pas de fruit par contre, si tu suis intérieurement les motions de l'Esprit-saint, ce ne sera plus ta volonté qui te guidera mais celle de Dieu et ça portera du fruit

Pour te mettre à l'écoute de l'Esprit-saint : l'adoration eucharistique.

Je vais te donner une image :

As-tu observé les oiseaux sur les arbres ? Il sont posés tout légers sur leurs branches. Ils se laissent bercer par le vent. Quand un coup de vent arrive, ils prennent le courant d'air et se laissent emporter

Je ne partageais donc pas votre avis.

Ce n'est pas parcequ'on est imparfait qu'il faut se couper de la prière scratch L'aridité a vite raison de notre orgueil Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 15:14

jo zecat a écrit:

Ce n'est pas parcequ'on est imparfait qu'il faut se couper de la prière scratch L'aridité a vite raison de notre orgueil Rolling Eyes

oui, et ce n'est pas ce que dit Arnaud. Il ne dit pas qu'il ne faut pas prier parce qu'on est imparfait, mais que la prière (fervente ou aride) ne donne pas nécessairement de discerner ce que Dieu veut ou non. Et je le comprends pour l'avoir vécu. Mon souci premier a toujours été de faire la volonté de Dieu, mais, manque de pot, je ne savais pas, je ne dicernais pas quelle était cette volonté qu'Il avait pour moi en particulier. Où me voulait-il? Quelle voie voulait-Il que je prenne? Je n'en savais rien même si je priais pour cela. Maintenant que je sais.. un peu... Mr. Green , je me dis que cela n'avait pas d'importance que je ne sache pas quelle était sa volonté pour moi, mais qu'il était bien plus important que j'en ai le désir (de faire sa volonté), et c'est tout. Evidemment c'est toujours plus facile à dire après qu'avant, quand on est en plein de dedans... ;)
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 17:16

Arnaud Dumouch a écrit:
jo zecat a écrit:
Arnaud......Mais qu'est-ce que vous êtes compliqué ! Confused


Chère Jo,

La prière est simple. Mais l'âme humaine est complexe.

Et beaucoup n'enorgueillissent de leur prière. D'où ma remarque sur votre message suivant:

jo zecat a écrit:
Scat a écrit:
D'accord mais doit-on prendre des initiatives ou laisser Dieu le faire pour nous ?

Là est justement la docilité l'Esprit-Saint

Si tu prends l'initiative avec ta volonté seule, il est fort probable que l'évangélisation ne portera pas de fruit par contre, si tu suis intérieurement les motions de l'Esprit-saint, ce ne sera plus ta volonté qui te guidera mais celle de Dieu et ça portera du fruit

Pour te mettre à l'écoute de l'Esprit-saint : l'adoration eucharistique.

Je vais te donner une image :

As-tu observé les oiseaux sur les arbres ? Il sont posés tout légers sur leurs branches. Ils se laissent bercer par le vent. Quand un coup de vent arrive, ils prennent le courant d'air et se laissent emporter

Je ne partageais donc pas votre avis.

Désolée, mais je ne comprend rien de ce que vous dites ! Comment peut-il y avoir de l'orgueil dans l'adoration

Il y a risque d'orgueil quant on se laisse aller à son imagination ou à sa volonté (c'est ce que j'expliquais). Alors on se regarde, s'examine, et on peut s'éblouir...

Mais quand on adore, on se prosterne devant l'Amour. On est comme un mendiant qui tend ses mains nues à la porte du temple en attendant sa pièce en or. Il ne peut donc pas y avoir d'orgueil.

Bien sur, la prière est un chemin et il faut apprendre à se mettre à l'écoute de l'Esprit-Saint. C'est ce que j'expliquais à SCATT. Mais je ne comprend pas votre peur de l'orgueil. Qui est parfait ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 17:52

il y a beaucoup d'orgueil chez le chrétien, il se croit à l'image de Dieu, il croit que Dieu a créé la terre et l'univers pour son seul bénéfice (la femme aussi par la même occasion) il aspire à la perfection (la perfection n'est pas de ce monde) et il estime de toute l'humanité être le seul à détenir la vérité divine,

vanité, tout est vanité.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 17:58

florence_yvonne a écrit:
il y a beaucoup d'orgueil chez le chrétien,

l'orgueil est une caratéristique propre à l'être humain quelque soit sa foi.

Citation :
il se croit à l'image de Dieu,

il n'y a pas que le chrétien qui a été créé à l'image de Dieu, mais l'athée ou le déiste également ;-)


Citation :
il croit que Dieu a créé la terre et l'univers pour son seul bénéfice

jusqu'à preuve du contraire, oui Laughing


Citation :
il aspire à la perfection (la perfection n'est pas de ce monde)

aspirer à la perfection n'implique pas pour autant qu'elle soit de ce monde, et le chrétien ne le sait que trop, donc il aspire à la perfection de la vie en Dieu, la vie éternelle.

Citation :
et il estime de toute l'humanité être le seul à détenir la vérité divine

là aussi ce n'est pas propre au chrétien, l'athée aussi est persuadé de détenir la vérité concernant Dieu ;)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 18:06

Clotilde a écrit:
florence_yvonne a écrit:
il y a beaucoup d'orgueil chez le chrétien,

l'orgueil est une caratéristique propre à l'être humain quelque soit sa foi.

oui, peut-être

Citation :
il se croit à l'image de Dieu,

il n'y a pas que le chrétien qui a été créé à l'image de Dieu, mais l'athée ou le déiste également ;-)

Dieu est un esprit, il n'a pas de corps, donc pas d'image, en cela les muslumans sont plus réalistes

Citation :
il croit que Dieu a créé la terre et l'univers pour son seul bénéfice

jusqu'à preuve du contraire, oui Laughing

la preuve est sous tes yeux, des milliard de planète et une probabilité de 90% pour que Dieu ai créé la vie sur d'autres planètes, donc l'univers n'a pas été créé pour l'usage exclusif de l'homme.


Citation :
il aspire à la perfection (la perfection n'est pas de ce monde)

aspirer à la perfection n'implique pas pour autant qu'elle soit de ce monde, et le chrétien ne le sait que trop, donc il aspire à la perfection de la vie en Dieu, la vie éternelle.

cette aspiration est vaine

Citation :
et il estime de toute l'humanité être le seul à détenir la vérité divine

là aussi ce n'est pas propre au chrétien, l'athée aussi est persuadé de détenir la vérité concernant Dieu ;)

moi, je pense, je réfléchie, j'espère, mais je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 18:30

jo zecat a écrit:


Désolée, mais je ne comprend rien de ce que vous dites ! Comment peut-il y avoir de l'orgueil dans l'adoration

Il y a risque d'orgueil quant on se laisse aller à son imagination ou à sa volonté (c'est ce que j'expliquais). Alors on se regarde, s'examine, et on peut s'éblouir...

Mais quand on adore, on se prosterne devant l'Amour. On est comme un mendiant qui tend ses mains nues à la porte du temple en attendant sa pièce en or. Il ne peut donc pas y avoir d'orgueil.

Bien sur, la prière est un chemin et il faut apprendre à se mettre à l'écoute de l'Esprit-Saint. C'est ce que j'expliquais à SCATT. Mais je ne comprend pas votre peur de l'orgueil. Qui est parfait ?

Clotilde explique bien.

L'orgueil en fait, se glisse partout, y compris dans notre effort de prier avec humilité.

Ce texte sur le pharisien l'exprime bien.

La seule chose qui, je crois, le tue cet orgueil pour un temps (et encore, il repousse comme la tête blessée du dragon de l'Apocalypse), c'est quand on s'écroule. Le désespoir laisse une personne sans illusion donc sans orgueil.

Or Dieu résiste aux orgueilleux. Donc Dieu nous résiste à tous.

Il ne faut absolument pas s'illusionner.


ANALOGIE:

Il exite dans la Bible une histoire assez terrible où des barbares absolument bestiaux prient et adorent Dieu avec une très grande piété. Et je crois que notre âme, quoique affinée, est à l'image de ces gens en comparaison de ce que Dieu attend:

Voici le texte:

Citation :
Juges 20, 23 Les Israélites vinrent pleurer devant Yahvé jusqu'au soir, puis ils consultèrent Yahvé en disant: "Dois-je encore engager le combat contre les fils de Benjamin mon frère?" Et Yahvé répondit: "Marchez contre lui!"

Vous voyez. Dieu leur répond.


Et voilà ce que cela produit:

Citation :
Juges 20, 25 mais, en cette seconde journée, Benjamin sortit de Gibéa à leur rencontre et il massacra encore 18.000 hommes des Israélites; c'étaient tous des guerriers sachant tirer l'épée.

C'est donc que Dieu leur a résisté et leur discernement fut nul.

Alors eux, plein de piété, furent de nouveau dans le repentir et l'adoration, avec larmes:

Citation :
Juges 20, 26 Alors tous les Israélites et tout le peuple s'en vinrent à Béthel, ils pleurèrent, ils s'assirent là devant Yahvé, ils jeûnèrent toute la journée jusqu'au soir et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion devant Yahvé;

Mais ce que ne voyaient pas ces gens, c'était l'état réel de leur âme. C'était des massacreurs de peuples et des rapteurs de jeunes filles.


Bref, nul ne peut savoir s'il est juste devant Dieu et ce que vaut son discernement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 19:27

florence_yvonne a écrit:
Clotilde a écrit:
florence_yvonne a écrit:
il y a beaucoup d'orgueil chez le chrétien,

l'orgueil est une caratéristique propre à l'être humain quelque soit sa foi.

oui, peut-être

tu n'as jamais vu des personnes non-chrétiennes faire preuve d'orgueil?

Citation :
il se croit à l'image de Dieu,

il n'y a pas que le chrétien qui a été créé à l'image de Dieu, mais l'athée ou le déiste également ;-)

Dieu est un esprit, il n'a pas de corps, donc pas d'image, en cela les muslumans sont plus réalistes

ce n'est pas parce que Dieu n'a pas d'image qu'il ne peut pas créer un être qui soit cette image. Il est dit de Jésus qu'il l'image visible du Dieu invisible.

Citation :
il croit que Dieu a créé la terre et l'univers pour son seul bénéfice

jusqu'à preuve du contraire, oui Laughing

la preuve est sous tes yeux, des milliard de planète et une probabilité de 90% pour que Dieu ai créé la vie sur d'autres planètes, donc l'univers n'a pas été créé pour l'usage exclusif de l'homme.

une probabilité n'est pas une preuve ;-) Mais quand tu auras rencontré un martien, n'hésite pas à me le présenter Mr. Green


Citation :
il aspire à la perfection (la perfection n'est pas de ce monde)

aspirer à la perfection n'implique pas pour autant qu'elle soit de ce monde, et le chrétien ne le sait que trop, donc il aspire à la perfection de la vie en Dieu, la vie éternelle.

cette aspiration est vaine

pour toi ;-)

Citation :
et il estime de toute l'humanité être le seul à détenir la vérité divine

là aussi ce n'est pas propre au chrétien, l'athée aussi est persuadé de détenir la vérité concernant Dieu ;)

moi, je pense, je réfléchie, j'espère, mais je ne sais rien.

ah si, tu sais qu'il est vain d'aspirer à la perfection de la vie en Dieu, tu sais aussi que les milliards de planètes sont une preuve de la probabilité d'une vie créé par Dieu sur d'autre planète, tu sais aussi que Dieu n'a pas d'image et que donc l'homme n'a pu être créé à son image, et tu sais enfin que les musulmans sont plus réalistes à ce sujet...Smile Ah, et j'oubliai; tu sais aussi qu'il y a beaucoup d'orgueil chez les chrétiens... Finalement, je crois que tu en sais plus que moi, non? Laughing

Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 20:08

Arnaud Dumouch a écrit:
..........

Je vous trouve vraiment bizarre ! Confused

- vous encouragez la messe qu'on célébre tout seul chez soi que vous qualifiez de geste mystique

- vous encouragez les lieux d'apparition non reconnus par l'Eglise en trouvant aux messages biscornus une authenticité

- vous faites tout un pataquès des N.D.E. que vous qualifiez de mystique au point d'avancer que saint Paul sur le chemin de Damas, c"était une NDE

Mais quand on parle d'un vrai chemin mystique : celui de la prière et de l'adoration, et bien là au contraire, vous allez décourager les troupes en y voyant un risque d'orgueil ! confused .....C'est fort....Faut chercher...!

Moi je dis que ça s'appelle contrister l'Esprit-Saint Confused

J'ai l'impression bizarre que vous êtes inversé comme un objet qui serait dans le mauvais sens et qu'il faudrait retourner pour qu'il marche... What the fuck ?!?

Donc, ne prions pas, c'est dangereux.... :no
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 20:13

Jo, t'exagère pas un peu là quand même... scratch
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 20:23

Clotilde a écrit:
Jo, t'exagère pas un peu là quand même... scratch

Ben non, malheureusement ! Sad Ya plus qu'à tirer le rideau. Faisons joyeusement tout ce qui est biscornu et méfions nous de la prière. C'est le Seigneur qui doit être content.

Tout cela dessèche.

Je viens de discuter par webcam avec un évangélique du Quebec, précisément de l'adoration, j'y ai trouvé une source d'eau fraiche que je ne trouve pas sur un fil catholique ! ... Faut le faire ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 20:40

jo zecat a écrit:
Clotilde a écrit:
Jo, t'exagère pas un peu là quand même... scratch

Ben non, malheureusement ! Sad Ya plus qu'à tirer le rideau. Faisons joyeusement tout ce qui est biscornu et méfions nous de la prière. C'est le Seigneur qui doit être content.

Tout cela dessèche.

Je viens de discuter par webcam avec un évangélique du Quebec, précisément de l'adoration, j'y ai trouvé une source d'eau fraiche que je ne trouve pas sur un fil catholique ! ... Faut le faire ! What a Face

peut-être parce que tu lis ce fil avec un filtre...? Il me semble que tu lis dans les propos d'Arnaud autre chose que ce qu'il y écrit.

Arnaud n'a jamais encouragé la célébration de la messe chez soi. Il n'a pas crié au blasphème, c'est tout. Mais je n'ai pas lu qu'il encourageait pour autant cela.

Je ne l'ai pas vu non plus encourager les lieux d'apparitions non reconnus. Simplement, il a abordé d'un point de vu théologique les quelques extraits qui lui ont été proposé. Est-ce pour autant qu'il encourage?

Et il n'a pas davantage dit qu'il fallait se méfier de la prière. La seule chose dont il faut se méfier, c'est de nous, de notre orgueil.... drunken
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 20:48

Eh bien disons qu'on ne voit n'a pas les mêmes lunettes. En tous cas, j'ai les mêmes qu'Hélène...!
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 20:54

Scat a écrit:
Voilà je me pose la question suivante:
a-t-on une utilité sur terre pour le christ ?

imaginons que tu sois ce petit bébé que l'on peut voir dans mon avatar et que le Christ ce soit tes parents. Maintenant poses-toi la même question: "ai-je une utilité sur la terre pour mes parents?"



Citation :
En fait plus j'avance et plus je me demande si tous les efforts que l'on fait sont utile à l'évangélisation de la terre car comme je le crois et comme le dis Arnaud au final les gens seront proche de l'apostasie à la fin du monde....alors tous ces efforts pour rien ?

peut-être que le tort qu'on a est justement de vouloir être productif, à la mode des évangéliques. C'est quasiment un business spirituel que leur foi: il faut convertir, il faut faire connaître Jésus au plus grand nombre, il faut que le plus possible de personnes accepte Jésus comme leur "sauveur personnel" ....il faut, il faut, il faut.... Cela dit ça part d'un bon sentiment, car ils ont souci du salut de l'âme de leur prochain et certains ont peur aussi que leurs proches ne soient pas "enlevé" de terre lorsque le Christ viendra chercher son eglise...etc. Mais le problème, c'est qu'ils gèrent "la fin des temps" à leur façon. Ils ont fait comme des plans de marketing pour rejoindre le plus possibles de monde comme ils jugent bons de le faire parce qu'ils ont aussi fait des plans sur le déroulement de la fin des temps...ils sont trop dans le contrôle, dans les efforts, mais je ne suis pas persuadée que ce soit ce que le Seigneur leur demande et je ne suis pas persuadée non plus qu'ils le fassent plus pour Lui que pour leur propre satisfaction. C'est sûr que ça fait plaisir de voir qu'une "entreprise" tourne bien, qu'elle rapporte des "profits spirituels". C'est gratifiant...

Alors, à quoi sert-on? A aimer. C'est la première réponse qui me vient. Et je crois que c'est plus important que l'évangélisation, mais aussi plus difficile parfois, et de toute façon la vraie évangélisation passe par là. Donc si notre but premier est la pratique de la charité, avant la pratique de l'évangélisation, on est sûr de ne pas râter sa cible... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 20:56

jo zecat a écrit:
Eh bien disons qu'on ne voit n'a pas les mêmes lunettes. En tous cas, j'ai les mêmes qu'Hélène...!

mais ce n'est pas celles d'Hélène ou de Pierre Paul ou Jacques que tu dois avoir... ;)
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 21:01

Clotilde a écrit:
jo zecat a écrit:
Eh bien disons qu'on ne voit n'a pas les mêmes lunettes. En tous cas, j'ai les mêmes qu'Hélène...!

mais ce n'est pas celles d'Hélène ou de Pierre Paul ou Jacques que tu dois avoir... ;)

Le problème, c'est que tout cela finit par être lassant et désséchant quand on est catholique et on est bien obligé de s'abreuver ailleurs...C'est très regrettable Confused
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 21:11

jo zecat a écrit:
Clotilde a écrit:
jo zecat a écrit:
Eh bien disons qu'on ne voit n'a pas les mêmes lunettes. En tous cas, j'ai les mêmes qu'Hélène...!

mais ce n'est pas celles d'Hélène ou de Pierre Paul ou Jacques que tu dois avoir... ;)

Le problème, c'est que tout cela finit par être lassant et désséchant quand on est catholique et on est bien obligé de s'abreuver ailleurs...C'est très regrettable Confused

mais c'est quoi qui est lassant et desséchant Jo? Ce qu'Arnaud a réellement écrit ou ce que tu crois qu'il a écrit?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Lun 19 Fév 2007, 22:12

jo zecat a écrit:

Je vous trouve vraiment bizarre ! Confused

- vous encouragez la messe qu'on célébre tout seul chez soi que vous qualifiez de geste mystique

- vous encouragez les lieux d'apparition non reconnus par l'Eglise en trouvant aux messages biscornus une authenticité

- vous faites tout un pataquès des N.D.E. que vous qualifiez de mystique au point d'avancer que saint Paul sur le chemin de Damas, c"était une NDE

Mais quand on parle d'un vrai chemin mystique : celui de la prière et de l'adoration, et bien là au contraire, vous allez décourager les troupes en y voyant un risque d'orgueil ! confused .....C'est fort....Faut chercher......!



Moi je dis que ça s'appelle contrister l'Esprit-Saint Confused

J'ai l'impression bizarre que vous êtes inversé comme un objet qui serait dans le mauvais sens et qu'il faudrait retourner pour qu'il marche... What the fuck ?!?

Donc, ne prions pas, c'est dangereux.... :no

Chère Jo, comme le remarque Clotilde, il est très clair que rien, dans votre message, n'est ma pensée. Vous la lisez à l'inverse de ce qu'elle dit.

C'est assez étonnant.

Mais il se peut que cela ait une explication très simple: Il se peut que nous ne soyons pas sur la même planète spirituelle.

Il est possible que je n'ai plus aucune sorte d'illusion sur la distance qu'il existe entre les pensées de l'homme et celles de Dieu.
Il se peut que vous en ayez encore, croyant encore en la valeur de la vertu de l'homme devant Dieu.

Or j'ai l'impression que Dieu se met à croire en nous quand nous ne croyons plus en nous :
Citation :
"Qui se perd se trouvera pour la vie éternelle".

C'est une découverte qui vient en son temps. Même le Christ l'a appris et nous devrons tous l'apprendre:

Citation :
Hébreux 5, 7 C'est lui qui, aux jours de sa chair, ayant présenté, avec une violente clameur et des larmes, des implorations et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé en raison de sa piété,
Hébreux 5, 8 tout Fils qu'il était, apprit, de ce qu'il souffrit, l'obéissance;

Attention, cette obéissance n'a rien à voir avec celle de nos efforts.

C'est autre chose. Je ne dis pas que je l'ai. J'essaye d'en expliquer rationnellement la dimension. Et cela rend si illusoire tout le reste.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 07:48

Bref, voilà ma conclusion:

A quoi sert-on? Comment plaire à Dieu ?


Il nous faut reconnaître que ce qui fait que nous servons à quelque chose devant Dieu n'a qu'une seule source: cet amour humble des enfants.

Tout le reste est fort bien. Il faut faire tout ce que dit Jo: Prière, messes, confessions, adorations eucharistiques, jeûnes, obéissance à l'Eglise. Dire que je rejette tout cela n'a pas de sens.

Mais il n'y a rien à faire: Si la maison n'est pas fondée sur l'humilité et l'amour (un coeur brisé, un esprit humilié dit la Bible quand elle parle des pécheurs comme nous; un coeur d'enfant, commente-t-elle quand elle parle des innocents), nous ne servons à rien pour le salut de nos frères et nous ne plaisons pas vraiment à Dieu.

Voici un message reçu par Internet et qui l'indique:

Citation :
Enquête sur la Sainte Vierge (III)

- Greffier, appelez.
- Mademoiselle Françoise Richer, de Pontmain …
Onze ans et dix mois. Nerveuse, timide. N’aime pas s’exprimer en public. Réussit tout de même à articuler :
- Oh ! que la Sainte Vierge est belle ! On lui voit toutes les dents quand elle sourit, oh ! qu’elles sont blanches !
Merci pour ça, Fanfan-la-fébrille.

Françoise Richer jette vers la porte et la fenêtre des yeux de biche traquée. Cette fille, à peine arrivée qu’elle veut s’en aller. Elle s’échappera d’ailleurs, définitivement, morte en 1915, et le procès canonique de 1919 se jouera sans elle, sans qu’elle puisse venir déposer sous serment à quel point les dents de la Sainte Vierge étaient blanches - ce n’est qu’un fragment de toi, Marie, mais je l’appelle éclat.

- Greffier, la suivante.
- Mademoiselle Catherine Labouré, domiciliée au 140 de la rue du Bac …
Femme charpentée plutôt que menue fille, une robe de serge grise, un bonnet de toile serré sur le front.
- Dans la nuit du 18 au 19 juillet 1830, après qu’un enfant habillé de blanc, âgé de 4 ou 5 ans, m’eut appelé à la Chapelle, j’entendis comme un bruit, comme le frou-frou d’une robe de soie, et c’était la Sainte Vierge. Elle s’assit sur un fauteuil. Alors je n’ai fait qu’un saut auprès d’elle, sur les marches de l’autel, les mains appuyées sur ses genoux.

Les jolis détails ! Le frou-frou, le fauteuil, votre saut vers la Dame, sans hésiter, et surtout, Catherine, votre audace innocente : vous posez vos mains rongées par les champs bourguignons et le service des pauvres sur les genoux de Marie. Vous vous rendez compte, ma petite sœur, ce que vous êtes en train de dire ? Les autres ont vu et vous, en plus d’avoir vu, vous avez touché. C’est une première mondiale, ça, jeune championne !
- Par-dessous le voile blanc, j’ai perçu ses cheveux en bandeaux, par-dessus une dentelle à peu près de trois centimètres de hauteur, sans fronces, c’est-à-dire appuyée légèrement sur ses cheveux.
Mais sa figure ?
- Ici sa figure était de toute beauté, je ne saurais la dépeindre.
On insiste et elle devient muette.
Didier Decoin - La Sainte Vierge a les yeux bleus


Ah ! si la Sainte Vierge avait bien voulu se montrer à Mme de Sévigné, au lieu d’apparaître à de petites filles qui ne trouvent pas leurs mots !
C'est ce que remarqua la maîtresse des novices de Bernadette, une dame qui, profondemment mystique et dévote, ne comprenait pas le choix abérrant de la Vierge: Comment Marie avait-elle pu choisir d'apparaître à une enfant si normale, si peu spirituelle... scratch

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 08:06

clotilde
Citation :
ce n'est pas parce que Dieu n'a pas d'image qu'il ne peut pas créer un être qui soit cette image. Il est dit de Jésus qu'il l'image visible du Dieu invisible.

quelle image ? puisque Dieu n'a pas d'image, il ne peut pas la donner, c'est comme si tu disait, je n'ai pas d'argent, mais ce n'est pas ça qui va m'empêcher de t'en donner.

comment un être invisible peut-il avoir une image visible.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 09:56

florence_yvonne a écrit:


quelle image ? puisque Dieu n'a pas d'image, il ne peut pas la donner, c'est comme si tu disait, je n'ai pas d'argent, mais ce n'est pas ça qui va m'empêcher de t'en donner.

comment un être invisible peut-il avoir une image visible.

Dieu est tout puissant. L'image qu'il a donné de lui-même et qui explique pourquoi, depuis 2000 ans, les chrétiens estiment pouvoir représenter Dieu, c'est lui-même devenu homme, Jésus.

Mais attention, cette image (visible dans ses paroles et sa vie) est forcement imparfaite: le fini ne peut représenter l'infini.

Par exemple, Jésus ne peut représenter les qualités féminines de Dieu. C'est pourquoi il y a Marie, les saints, et tous les hommes qui, dans leur nature et sainteté, sont créés (dit la Bible) à l'image de Dieu et à sa ressemblance.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 10:33

Very Happy Bonjour,

Ce qui m'interpelles, c'est pourquoi Marie, à l'évidence des divers témoignages, n'apparait pas en l'apparence identique. Je relève dans le post ci-dessus, que Didier Decoin déclare : "La Sainte Vierge a les yeux bleu" Elle n'avait pas les yeux bleu lorsque je l'ai vue. Quoiqu'ils étaient clairs au soleil.

Y aurait 'il une signification des diverses présentations, lorsque Marie nous fait la grâce d'apparaître ?



Autrement j'ai lu hier sur votre site Môsieur Arnaud Dumouch, une page intitulé la mort de Marie. C'est très émouvant à lire. Mais j'aimerais savoir si "le secret du chérubin"' "le secret de Jésus" etc sont des textes véritables et par qui, ont'ils été révèlés ?
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 10:35

en gros je ne sers à rien pour Dieu mais je le sers en étant ce que je suis et en faisant ce que je pense être le bien..? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 10:38

je ne pense pas être utile à Dieu, à mon prochain peut-être et encore, c'est loin d'être sur.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 10:52

Cher Scat,
en gros je ne sers à rien pour Dieu mais je le sers en étant ce que je suis et en faisant ce que je pense être le bien..?

Vous commencez à perdre la vue cher Scat Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 10:54

pas compris ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 11:00

Il faut se rappeler ce que Arnaud à dit:

Or j'ai l'impression que Dieu se met à croire en nous quand nous ne croyons plus en nous :Citation:


Citation :
"Qui se perd se trouvera pour la vie éternelle".


Dernière édition par le Mar 20 Fév 2007, 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 11:00

Scat a écrit:
pas compris ?

Citation :
en gros je ne sers à rien pour Dieu mais je le sers en étant ce que je suis et en faisant ce que je pense être le bien..?

Ca veut dire que ce n'est pas la réponse : Very Happy

1° Vous êtes pour Dieu plus précieux que tout. Car Dieu ne pense, ne vit que pour les autres.

Et en même temps.

2° Et le jour où vous prenez cette même attitude tout humble de Dieu, pensant que vous ne servez à rien, alors vous devenez quelqu'un.

Ca ressemble au jeu: "qui perd gagne".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 11:31

Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus - Henri Grialou (1894-1967)





La sainteté

La sainteté concrète a pour chacun de nous une forme particulière. Il n’y a pas de standardisation dans le Royaume de Dieu. Dieu ne connaît pas le robot qui marche. On pourrait en faire des millions... Ici, non, nous sommes tous différents : le bon Dieu a son dessein pour chacun de nous.

La sainteté consiste dans un état de pauvreté tel qu’à tout instant on soit obligé de tout demander à l’Esprit Saint, on soit dans sa dépendance, suspendu à son secours, convaincu que sans sa grâce, on ne peut rien faire.


Un saint vivant n’est pas immobile dans une niche et l’Esprit Saint ne le quitte pas dans les moments difficiles. La grande preuve de sainteté n’est pas de ne pas avoir de tentations ou de lassitudes, non, mais c’est de toujours marcher, de réagir, de monter vers Dieu.


L’amour comme grâce


La valeur chrétienne par excellence, c’est notre charité, c’est notre grâce baptismale qui est amour, c’est l’amour qui est notre grâce baptismale. C’est cet amour dont il faut se préoccuper, qu’il faut développer, lui qui fait notre valeur ici-bas et qui fera notre valeur d’éternité.

Quand on a pris conscience de sa grâce baptismale, du sceau qu’elle porte, de la lumière qu’elle donne, de la direction qu’elle imprime, des espérances qu’elle donne, on a une ancre dans sa vie pour son âme.

À l’âme enrichie de la grâce, Dieu se livre lui-même comme un ami et un père. À l’âme devenue son enfant par la grâce, Dieu découvre sa vie intime, sa vie trinitaire et l’y fait entrer comme une véritable fille pour la lui faire partager.

La vie spirituelle n’est pas autre chose que cette progression conquérante de la vie divine par envahissement progressif. La grâce est vraiment ce levain qu’une femme met dans trois mesures de farine.


Le Christ

Que le spirituel avide d’ascensions spirituelles ne cherche point d’autre voie que le Christ. Puisque le Christ Jésus nous a été envoyé pour nous indiquer la voie qui conduit à Dieu, et nous montrer en lui la perfection à réaliser, nous devons nous mettre à sa suite et modeler nos gestes sur les siens.

Considérer le Christ, l’imiter dans ses actes, dans ses pensées, dans ses sentiments et ses vouloirs, le suivre de Bethléem au Calvaire est la voie la plus sûre et la plus courte. Réaliser le Christ et le faire vivre en soi est la perfection la plus haute.

Souvent, à quelque degré de vie spirituelle que nous soyons, quelle que soit notre ferveur ou notre sécheresse, pour bien prier et pour apprendre à prier comme il faut, humblement et posément, récitons le " Notre Père ", la prière que Jésus a composée pour nous.


L’Esprit Saint

Qu’importent les qualités naturelles ! La grande richesse, c’est d’être pris par l’Esprit, d’être transformé par l’Esprit.

L’Esprit Saint trouve une joie immense dans le Corps Mystique qu’il va créer et construire. Il n’est pas seulement l’architecte de l’œuvre qu’il a conçue, il en est l’ouvrier, l’inspirateur dans tous les détails, il en est l’animateur, comme l’âme anime le corps.

L’apôtre qui doit être un collaborateur de l’Esprit Saint ne devient un apôtre parfait que lorsque l’Esprit Saint a véritablement pris possession de son âme.

Il ne s’agit pas d’aller où nous voulons aller, ni de réaliser ce que nous pensons le meilleur, notre œuvre, avec le petit rayon de lumière qui nous découvre l’avenir. Non, entrons dans le dessein de l’Esprit Saint, dans sa pensée, dans sa volonté, pour faire ce qu’il veut, réaliser tout son dessein.

Le Dieu vivant


Dieu Amour est présent dans notre âme, d’une présence surnaturelle, personnelle, objective. Il y est en activité constante d’amour, foyer répandant constamment sa chaleur, soleil ne cessant de diffuser sa lumière, fontaine toujours jaillissante.

Livrés à la grâce de Dieu, vous ne vous appartenez plus. Cela doit vous conduire au don inconditionné de votre vie dans la mission qui vous est confiée, où que vous soyez et quoi que vous fassiez : enseignants, infirmières, cuisiniers. Peu importe le rôle, il suffit d’aimer.

Dieu ne nous a donné notre liberté qu’afin que nous puissions la donner. Donner son intelligence, sa volonté, donner son moi, c’est ce que nous pouvons donner de mieux au bon Dieu, et c’est ce qu’il attend de nous.

Dans la création, Dieu ne peut donner rien de plus parfait que la grâce, participation créée de sa nature. Il n’est donc pas de joie supérieure pour Dieu à celle qu’il trouve dans la diffusion de sa grâce.


Dernière édition par le Mar 20 Fév 2007, 12:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?   Mar 20 Fév 2007, 12:06

Je partage entièrement son message qui résume tout à

- La pauvreté du coeur.

- L'amour.

Vous voyez qu'on n'est pas si opposé.

Vous écriviez:
Citation :
"Vous contristez l'Esprit Saint".

Peut-être est-ce juste une conception qui est davantage insistante sur les oeuvres de l'amour qui a été contrité en vous?

Ces oeuvres sont très utiles, je le crois. Mais c'est leur racine, décrite par le père Marie Eugène, qui leur donne une valeur.

C'est juste une nuance.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux questions: A quoi sert-on ? Comment plaire à Dieu ?
» A quoi sert-il de connaitre les lois karmiques?
» Le projet d'établissement : à quoi sert-il, et comment est-il élaboré ?
» La vitamine C : à quoi sert-elle, et où la trouve-t-on ?
» a quoi sert l'histoire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: