DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LA RÉVÉLATION D'ARÈS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:03

La Révélation d'Arès comporte deux parties: L'Evangile Donné à Arès que je recueillis du 15 janvier au 13 avril 1974 de la bouche du messager Jésus, et Le Livre, message du Créateur que je recueillis du 2 octobre au 22 novembre 1977. Depuis, je n'ai été témoin d'aucune manifestation surnaturelle de ce niveau suprême, que j'aurais pu ajouter aux deux précédentes. Il semble que La Révélation d'Arès en restera là.
Comme tout ce qui vient du Créateur, La Révélation d'Arès est source de miracles. Il s'agit parfois du miracle subit mais rare, obtenu sans autre mérite que de l'espérer. Il s'agit surtout du miracle lent mais immanquable qui changera le monde, le miracle auquel travaille quiconque se transforme (ou se recrée) par l'effort ininterrompu de chasser le mal de son coeur, de pratiquer le bien, et de convaincre d'autres hommes d'en faire autant. Puisque l'homme, dit la Genèse, est créé à l'image et ressemblance du Créateur, tout humain, croyant ou incroyant, qui retrouve le Bien refait le plein de grâce, il s'administre lui-même la force du Créateur. Cette force accumulée de génération en génération vaincra même la mort. Si la Bible et le Coran sont la révélation de l'Éternel et Miséricordieux, si les Evangiles sont la révélation de l'amour, La Révélation d'Arès est la révélation de l'effort. Elle appelle à quitter la foi dépendante et à trouver la foi libre, créatrice, dynamique.
En feuilletant certains voient dans L'Evangile Donné à Arès une imitation biblique et dans Le Livre un tonnerre de théâtre; ils haussent les épaules. D'autres dévorent La Révélation d'Arès en y cherchant une recette immédiate contre leurs problèmes et ne la trouvant pas, ne cherchent pas à comprendre ses vrais significations et buts. D'autres saisissent son importance, mais l'abandonnent de peur d'y croire. Cette superficialité explique que La Révélation d'Arès recevra l'attention qu'elle mérite lentement dans une société devenue veule et paresseuse, comblée sinon envieuse de biens matériels et d'idées faciles gratifiantes. Mais il suffit d'un peu d'attention pour déceler dans La Révélation d'Arès quelque chose de très particulier, une proximité, une connivence, extraordinaires entre l'Auteur et le lecteur, qui rappelle que l'un et l'autre partagent la même Vie. Puis le lecteur s'aperçoit que l'Auteur, le Créateur, se tient en retrait de sa propre Parole en parlant de l'homme, encore de l'homme, toujours de l'homme. Aussi son Amour n'a-t-il pas besoin de prononcer le mot amour; l'Amour de l'Auteur éclate dans son effacement même, effacement et amour qui sont le signe de l'authentique autorité. Quelle leçon pour tous ceux qui se posent en autorités!
Beaucoup d'idées ont déjà été empruntées à La Révélation d'Arès, soit adaptées, soit même copiées mot à mot. On les reconnaît dans les discours catholique, protestant, juif, musulman, etc., et aussi dans certains propos politiques et philosophiques. Mais quand La Révélation d'Arès fut publiée dans l'indifférence générale en 1974 et 1977, elle était entièrement nouvelle, ou plus exactement elle ressuscitait entièrement une Parole depuis longtemps altérée, travestie ou oubliée. Aujourd'hui, le style, le ton, le concept de liberté spirituelle de La Révélation d'Arès, entre autres choses, sont repris par des grandes et petites religions, qui jusqu'ici ne s'étaient pas particulièrement distinguées par la souplesse et la largesse de pensée, ou sont repris par quelques prétendues révélations publiées ici et là dans le monde. Que des prêcheurs à court d'idées s'attribuent les valeurs de La Révélation d'Arès sans la citer est banal dans ce monde de compétition acharnée, mais on s'étonne que des simples croyants en quête de Lumière trouvent celle-ci dans La Révélation d'Arès et n'osent pas prononcer son nom. Peut-être le témoin, les circonstances et le lieu de cet événement surnaturel sont-ils considérés assez imprévus pour être improbables, provoquant un embarras qui contrebalance l'attirance? De toute façon, je me réjouis de voir La Révélation d'Arès émulée.
Le 2 janvier 1974 je déménageai de Bourges, où j'avais exercé mon ministère de 1969 à 1973, et m'installai avec mon épouse Christiane et nos deux filles Nina et Anne (Sara naîtrait à Arès en 1975) à Arès en Gironde, dans une petite propriété acquise pour héberger quelques familles se proposant de vivre l'expérience de la communauté chrétienne originelle des Actes des Apôtres (voir Ma véritable histoire). Avec l'aide de fidèles j'entrepris aussitôt de réparer les bâtiments délabrés. C'est dans ce moment où j'avais troqué la dignité sacerdorale pour le treillis et la boîte à outils, dans une maison encombrée de briques, de sacs de plâtre et de rouleaux de fil électrique, que, la nuit du 15 janvier 1974, une voix me réveilla et m'appela dans une pièce où je me trouvai face à face avec Jésus. Il allait revenir et m'attendre au même endroit jusqu'au 13 avril, en tout quarante fois.
Jésus m'apparaissait dans son corps physique entier. Une tunique lui collait au corps; elle plissait et cloquait, comme s'il sortait de la mer. J'avais sous les yeux un homme ressuscité d'entre les morts prouvant sa résurrection, un humain transfiguré et non Dieu. Ma foi en Dieu incarné vola en éclats, remplacée par l'espérance plus grande encore que me causait la vue d'un frère humain qui, seulement par son courage à devenir bon et dépasser les pouvoirs terrestres, s'était haussé au plus suprême destin: vivre dans l'univers, et qui revenait sur la Terre s'inquiétant de quelques poussières dans l'immensité, ses frères menacés par le mal même qu'ils génèrent. Les mots du psaume me revinrent plusieurs fois: "Mais qu'est donc l'homme pour que le Ciel se souvienne de lui?" Jésus d'une voix sonore m'apprenait la vraie Parole du Père Créateur. Il bougeait. Je voyais voler dans les courants d'air ses cheveux probablement noués dans le cou. Il me toucha. Il était musclé et très grand (comparée à une porte, sa taille me parut voisine de 2m). Le visage était typiquement levantin, l'expression noble. C'est sa scrutation qui m'impressionna le plus; ce regard décelait mes péchés dans mes plus intimes recoins. Je compris que s'il n'avait eu amour et patience infinis, il n'aurait pas approcher l'être mauvais que, pour la première fois, je sentis que j'étais. Je ne le vis jamais entrer, j'étais toujours réveillé après son arrivée, mais je le voyais partir, s'élevant et disparaissant. Il parlait un français courant, apparemment indifférent à ma difficulté de noter ses paroles, que j'intitulerais L'Evangile Donné à Arès.
Pendant près de quatre ans ensuite, ma conversion à la simplicité spirituelle se fit dans des difficultés que je n'aurais pas imaginées. Je découvris que même un événement surnaturel de cette ampleur ne vous transforme pas rapidement, tant s'en faut; vos anciennes convictions et vos penchants de l'âge mûr vous tiennent au corps comme vos viscères. Tour à tour la lassitude, la peur d'annoncer les apparitions de Jésus à un monde incrédule, rigolard et fielleux, l'envie de tout oublier, et même l'envie de mourir me menacèrent. Ma conversion totale, je veux dire le moment où vivre L'Evangile Donné à Arès commença à me devenir naturel, prit près de quatre ans, ne se consolida que peu de temps avant que je ne sois témoin d'un événement surnaturel plus extraordinaire encore: les théophanies ou manifestations directes du Créateur. Ces théophanies avaient été annoncées par Jésus: "Tu pourras dire: J'ai vu Dieu," mais je n'avais pas attaché à ces mots un sens concret. Le choc fut total.
Le 2 octobre 1977, sur la fin de la nuit, un tapage insolite me réveilla, comme les chocs d'épées et de boucliers dans une bataille. Le ciel brasillait. La Maison de la Sainte Parole, la chapelle, semblait fondre dans une lumière blanche. Cette fantastique conflagration nocturne me réveillerait cinq fois jusqu'au 22 novembre. Plus tard des gens du coin me diraient qu'ils avaient aperçu le phénomène, qu'ils attribuaient à des ovnis, mais comme je l'attribuais à Dieu, aucun n'accepta d'en témoigner officiellement. Chaque théophanie se déroulait à peu près de la même façon: J'étais réveillé par les sons d'une bataille céleste, le ciel brasillait, la chapelle changée en lumière blanche et comme liquide m'attirait, je traversais mon petit jardin, j'entrais dans la salle de prière emplie d'autres sons et d'autres phénomènes lumineux, puis un bâton de lumière pas plus haut qu'une canne, mais éblouissant, se dressait devant moi, la Voix en sortait, j'en notais les Paroles qui allaient former Le Livre. Le langage était très succinct, mais son sens exact se formait dans ma tête simultanément. J'ai longuement décrit les théophanies et mes états de conscience au cours de cette période dans "Récits, Notes et Réflexions du Témoin" qui fait partie de La Révélation d'Arès.
J'avais transcrit L'Evangile Donné à Arès au fur et à mesure de sa révélation, au vol (le début avait été écrit sur un sac de plâtre avec un crayon de charpentier), et je l'avais publié en entier, son langage clair ne me posant pas de problèmes particuliers. Je transcrivis Le Livre de même, mais son langage abrégé devrait être complémenté pour être lu facilement. Je le publierais par fragments dans le périodique Le Pèlerin d'Arès, épuisé depuis longtemps, mais déposé à l'époque à la Bibliothèque Nationale à Paris dès 1978. La mise en forme du Livre que je retins ne fut pas la plus élégante, mais celle qui laissait bien ressortir son parler originel, et dont les compléments respectaient le style et l'esprit (tous les verbes conservés au présent, etc.). Elle a été améliorée dans l'édition bilingue en 1995. Par exemple, Dieu m'avait dit: "Avant, l'homme d'Adame est long" (VII/1), qui signifie que l'homme biologique, l'animal pensant, existait depuis longtemps quand il fut transformé en Adam, lequel fut donc une création spirituelle, mais non corporelle et intellectuelle. La forme de ce verset dans l'édition 1995 est: "Avant (Adame est) l'homme(, terreau) d'Adame(. L'homme) est long(temps avant Adame)", d'où ressortent bien tout à la fois le sens et la langue originelle.
En mai et juin 1974 je demandai conseil à une centaine de sommités religieuses du monde, catholiques, orthodoxes, protestantes, juives, islamiques, en joignant à ma demande une dactylographie de L'Evangile Donné à Arès. Un seul, Si Hamza Boubakeur, me répondit, me plaignant en termes sympathiques de devoir porter un tel fardeau. Par leur silence les autorités religieuses me libérèrent de leurs chaînes, je décidai de publier L'Evangile donné à Arès, mais ce silence en annonçait d'autres plus étonnants. J'avais beau savoir que tout écrit qui contrarie "le penser correct" est maltraité dans les pays libres comme dans les dictatures, je ne m'attendais pas au silence absolu de 44 éditeurs sur les 47 que je pressentis. Les 3 autres refusèrent aussi La Révélation d'Arès, mais au moins ils répondirent, dont Robert Laffont qui estimait passionnant l'événement d'Arès mais trop grand le risque de s'attirer les foudres des media conservateurs. Plus tard je découvrirais que même des anticonformistes, des libertaires, des croyants progressistes, sont incapables de considérer sans préjugés, parce qu'il est surnaturel, un message qui dit que le bien universel est possible s'il est spirituel et libre, qu'il faut encourager chaque homme à l'acquérir, et que le monde délaissera ainsi la religion et la politique qui traquent le mal, mais par un autre mal: la loi et l'arbitraire qu'elle génère et aggrave indéfiniment. Cet appel est celui, encore inaccompli, de l'Évangile depuis 2000 ans. Actuellement la colère des conservateurs se manifeste dans les calomnies d'associations comme l'ADFI ou le CCMM, mais, comme écrivait Marguerite Yourcenar, "ce n'est pas avec l'imagerie d'Epinal de la haine qu'on écrit l'histoire". Aucun mouvement prophétique n'a jamais commencé sans vive adversité. La Révélation d'Arès façonnera l'avenir, de toute façon.
Ce n'est qu'en 1984 que L'Evangile Donné à Arès et Le Livre, complémentaires et inséparables, furent publiés ensemble sous le titre unique de Révélation d'Arès. Cette édition contenait aussi des articles, préfaces, récits, commentaires et annotations, qui, les années précédentes, m'avaient permis de porter témoignage de l'événement et d'en expliquer le sens. La Révélation d'Arès est toujours éditée sous cette forme. Puisqu'aucun éditeur français n'en a voulu, j'ai toujours publié et diffusé moi-même La Révélation d'Arès avec l'aide des Pèlerins d'Arès. Aujourd'hui sa diffusion approche 230.000 exemplaires et ne cesse de croître, un chiffre remarquable pour un ouvrage auto-diffusé, que la critique a rarement soutenu dans la presse française qui, conservatrice et cynique, l'a surtout vilipendé. Ce chiffre est un signe d'irrésistibilité.
J'ai divisé L'Evangile Donné à Arès en 40 parties que j'ai appelées veillées, et Le Livre en 50 parties que j'ai appelées chapitres désignés par des chiffres romains pour qu'ils ne soient pas confondus avec les veillées. J'ai aussi découpé les veillées et chapitres en versets numérotés. Ce découpage a été critiqué, certains versets étant estimés trop courts et d'autres trop longs, mais je ne peux pas le remanier, parce que d'innombrables références sont maintenant en circulation. Peu de veillées ou chapitres traitent d'un seul sujet, parce que le plan de cette Révélation ne suit pas notre logique littéraire. Elle suit la logique d'interaction typique du Créateur de l'univers, un plan où chaque idée locale contient et soutient toutes les idées du livre, d'où des retours et retraitements parfois inattendus de thèmes déjà exprimés. Dans la Parole de Dieu la cohérence entre tout point particulier et la globalité est un souci constant. La Révélation d'Arès est donc difficile à analyser selon les méthodes culturelles, il faut la lire d'un seul Souffle, si je peux dire. Pour autant, ce message superbe est loin d'être désordonné, il nous enrobe d'une autre Pensée.


Dernière édition par le Dim 18 Fév 2007 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:03

La Parole d'Arès est universelle.Comment la résumer? Bien des formules ont été proposées. En 1992, à l'attention du philosophe israëlien Yeshayahou Leibowitz, réticent à La Révélation d'Arès, je rédigeai la formule que voici et elle l'émut: "Dieu à Arès dit en somme: Que l'homme apparaisse enfin, pour que disparaisse le mal! Car l'être contraint n'est pas un homme et avec tout ce qui le contraint il est source de mal!" La Révélation d'Arès, on l'a vu, dit que la masse s'obstine à voir la solution du mal dans la religion et/ou la politique et leurs lois, alors que le mal ne peut être vaincu que dans le coeur de chaque homme. Mais l'homme ne vainc pas le mal en lui, autrement dit: il ne prend pas possession de lui-même, sans liberté intérieure absolue. Or, celle-ci ne naît que quand est vaincue la peur des préjugés culturels et des lois. Cercle vicieux? Non, dit La Révélation d'Arès, mais l'effort de délivrance est aussi grand et long que sont extraordinaires les perspectives qu'il ouvre devant l'homme délivré. C'est pourquoi la Révélation d'Arès est une école de caractère; elle suscite de même la soif de savoir, parce que la connaissance positive (sciences, etc.) est une condition de la liberté. La liberté spirituelle absolue, à tous les stades d'évolution, est beaucoup moins risquée que les contraintes des cultures (à ne pas confondre avec le savoir), des doctrines et des lois pour protectrices qu'elles paraissent, dit en substance La Révélation d'Arès. Chaque homme doit être encouragé à développer son intelligence propre, et à recourir de moins en moins à la raison conventionnelle de masse, parce que cette raison-là ne peut jamais être spirituelle, la spiritualité allant avec l'individualité. Et ainsi de suite, La Révélation d'Arès prend à contrepied la culture, renversant ou plutôt redresssant jusqu'aux sens de mots qu'on croyait à jamais consacrés. Ainsi, la seule loi ("la loi qui sera") qu'elle annonce est celle qui abolit toutes les lois, et la pénitence qu'elle prescrit n'est pas la pénitence religieuse (remords, punition, soumission), mais l'action intérieure de se recréer spirituel. Les autorités religieuses (le roi blanc) et les autorités politiques, judiciaires, financières, etc. (le roi noir) sont durement traitées, mais derrière des mots très sévères un lecteur attentif sent l'Amour brûlant pour tous les hommes. Personne n'est indigne de gravir les Hauteurs, s'il veut retrouver son essence divine par la seule pénitence et travailler à changer le monde en bien.
Tout étant interactif dans La Révélation d'Arès et sa richesse comme sa puissance d'expression étant immenses, il est très difficile de la résumer sans en affaiblir le Souffle. Il faut la lire et la relire, il faut laisser la Parole à Dieu. C'est une mine, plus elle est creusée, plus elle s'enrichit. Le sentiment qui gagne au fil des relectures interactives est que le Créateur est dans l'homme et que l'homme est dans le Créateur. Une énorme disproportion les sépare en puissance, mais pas en principe, parce que l'homme partage avec le Créateur cinq pouvoirs, que La Révélation d'Arès n'énumère pas, mais qui ressortent bien sur le fond: la liberté, l'individualité, la parole (l'outil de la pensée), le pouvoir de création et l'amour. La liberté fait que l'homme peut utiliser ces cinq pouvoirs en bien ou en mal, ou pas du tout. Actuellement les deux créativités, celle du Père et celle de l'homme, ont abouti à deux plans qui s'opposent. D'une part, le plan d'Eden ou du bonheur que le Père appelle l'homme à restaurer, disparu sans laisser de preuve de sa plausibilité et que l'homme juge donc légendaire ou utopique. D'autre part, le plan du système créé par l'homme, qui régit le monde actuel, dont l'homme connaît les valeurs comme les souffrances et les déficiences, mais qu'il croit le seul possible. C'est pourquoi tout l'enjeu de La Révélation d'Arès est dans le verset: "La Vérité est que le monde doit changer" (28/7), c'est-à-dire passer du système à l'homme. Ce changement ne peut pas passer par des lois et des applications de masse, mais par la re-création spirituelle de chaque homme par lui-même.
Chaque homme peut revenir au bien pour lequel il est conçu en renonçant à ce système de rivalité, de soumission, de peines et de soucis dont le quotidien est de plus en plus alourdi. L'humanité a perdu la vie spirituelle, seule productrice de bien, de bonheur, de perpétuité, à preuve l'existence de la religion et de la philosophie, qui résultent de la perte immémoriale de la vocation humaine de dépassement, de transcendance, de transfiguration. Coupée de la vie spirituelle, donc forcément pessimiste, la religion a jugé utopique tout retour à Adam et a cultivé l'idée de l'irrémédiable permanence du mal, du malheur et de la mort, et elle a enseigné que le seul recours est la Miséricorde et le paradis. La Révélation d'Arès contredit la religion et affirme que la vie spirituelle dort sous le désert théologique et politique. Non, dit La Révélation d'Arès, l'homme n'est pas fait pour souffrir et mourir, Dieu ne l'a pas créé pour avoir Pitié de lui; sa mort qui survient avant qu'il ait acquis les étonnantes connaissance, expérience et sagesse dont il est capable, et sa vie dans l'au-delà ne sont qu'un accident, d'ailleurs jamais très heureux, même dans le meilleur des cas (La Révélation d'Arès ignore le mot paradis).
Certains ont vu dans La Révélation d'Arès la doctrine anarchiste, d'autres le marxisme, d'autres le bouddhisme (curieuse idée puisque La Révélation d'Arès n'atteste pas la réincarnation), d'autres un syncrétisme judéo-islamo-chrétien, etc. La Révélation d'Arès est bien au-delà de tout cela. Elle accueille tout homme de bien, croyant ou incroyant, elle ne s'arrête pas aux formes de la spiritualité pourvu que celle-ci procède de l'amour, du pardon, de la sagesse, de la patience et de l'intelligence spirituelle, qui sont éducables. Elle montre la force libératrice de la Vie qui fut créée en Adam, étouffée ou encagée depuis des millénaires, mais toujours récupérable. Elle appelle l'homme à revenir en Eden par le coeur, même si de nombreuses générations sont nécessaires pour accomplir ce retour. Ce que La Révélation d'Arès a de plus que ses précédesseurs, Bible et Coran, ce n'est pas seulement la pureté et la complétude garanties, c'est la chaleur. Cette Parole est proche de nous, même dans le registre du reproche; elle nous ramène Dieu, le Père, que la religion a rendu si lointain, si écrasant. C'est une Parole qui nous donne souvent l'occasion de chanter et de rire, et surtout de penser. Ce n'est pas une Parole pour rêver, c'est une Parole pour agir.

Michel Potay
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:06

Il y a de la moquette qui a dû partir en fumée quelque part...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:15

marc a écrit:
Il y a de la moquette qui a dû partir en fumée quelque part...
Marc
Laughing Je me demandais si quelqu'un avait lu son évangile, et aussi si un homme peut inventer tout ça? Y a-t-il eu une manifestation réelle, divine ou diabolique?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:31

j'ai discuté avec Michel Potay, il m'a même envoyé son livre, je repousse sans cesse le moment de le lire, allez savoir pourquoi .....
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:34

Louis a écrit:
marc a écrit:
Il y a de la moquette qui a dû partir en fumée quelque part...
Marc
Laughing Je me demandais si quelqu'un avait lu son évangile, et aussi si un homme peut inventer tout ça? Y a-t-il eu une manifestation réelle, divine ou diabolique?

tu as lu Dune de Franck Herbert ? si non, lis le, tu auras ainsi un aperçu de ce que l'imagination humaine peut créer en matière de religion, politique et connaissance de l'être humain ainsi que de ses motivations.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:38

florence_yvonne a écrit:
Louis a écrit:
marc a écrit:
Il y a de la moquette qui a dû partir en fumée quelque part...
Marc
Laughing Je me demandais si quelqu'un avait lu son évangile, et aussi si un homme peut inventer tout ça? Y a-t-il eu une manifestation réelle, divine ou diabolique?

tu as lu Dune de Franck Herbert ? si non, lis le, tu auras ainsi un aperçu de ce que l'imagination humaine peut créer en matière de religion, politique et connaissance de l'être humain ainsi que de ses motivations.
Non, pas lu, et pas le temps malheureusement... Il faut nous faire un résumé! ;) Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:38

scratch ...Des "fumeurs de moquette" qui ont eu des révélations, yen a partout et de plus en plus....Si on ne s'accroche pas aux évangiles et aux pères de l'Eglise, on dérive vite dans l'illusion.

Notre époque est celle de l'imaginaire.

Beaucoup de "révélations" sont imaginaires mais sincères. Elles sont le fruit de psychologies malades qui attirent d'autres psychologies malades d'une société malade.

L'ennui, c'est que cette zone "imaginaire/sensibilité" est la zone de prédilection du démon qui s'y vautre sans modération. Il devient alors difficile de faire la part des choses.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:41

Louis a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Louis a écrit:
marc a écrit:
Il y a de la moquette qui a dû partir en fumée quelque part...
Marc
Laughing Je me demandais si quelqu'un avait lu son évangile, et aussi si un homme peut inventer tout ça? Y a-t-il eu une manifestation réelle, divine ou diabolique?

tu as lu Dune de Franck Herbert ? si non, lis le, tu auras ainsi un aperçu de ce que l'imagination humaine peut créer en matière de religion, politique et connaissance de l'être humain ainsi que de ses motivations.
Non, pas lu, et pas le temps malheureusement... Il faut nous faire un résumé! ;) Very Happy

tu pourrais résumer la bible ? moi, je ne peux pas résumer Dune.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:44

florence_yvonne a écrit:
tu pourrais résumer la bible ? moi, je ne peux pas résumer Dune.
Ah oui, Dune! C'est le film avec Sting, je lai vu! Oui, pas mal, sans plus.
Il parait que le livre est mieux, c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 17:47

Louis a écrit:
florence_yvonne a écrit:
tu pourrais résumer la bible ? moi, je ne peux pas résumer Dune.
Ah oui, Dune! C'est le film avec Sting, je lai vu! Oui, pas mal, sans plus.
Il parait que le livre est mieux, c'est vrai.

le film Dune ressemble au roman comme le film de Jean Yanne "Jésus Christ superstar" ressemble à la bible.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 18:00

florence_yvonne a écrit:
j'ai discuté avec Michel Potay, il m'a même envoyé son livre, je repousse sans cesse le moment de le lire, allez savoir pourquoi .....

j'ai aussi eu la possibilité de feuilleter son livre, j'en ai lu une bonne 20 taine de pages, mais c'est vraiment "gloque" (je vois pas d'autre mot?) et avec tellement d'animosité sous jaçante envers l'Eglise que j'ai capitulé... :| Donc, ce n'est pas moi qui t'encouragerais à le lire... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 19:10

J'ai discuté avec ce dit phohète monsieur Michel Potay... Il n'aime pas discuter faut dire, il préfère imposer ces idées... drunken Laughing Je crois que je lui faisais peur... Embarassed

C'est un homme qui abuse des gens (manipulateur) tout simplement. Le Christ lui aurait apparu et lui aurait dit qu'il n'est pas le Fils de Dieu, mais un fils de Dieu parmis tant d'autre... Mais je crois qu'il n'y a jamais eu d'apparitions et qu'il a inventer tout ce qu'il a écrit comme un roman... La source est humaine... Il a beaucoup de talent... Laughing

Ça veut tout dire... drunken


Dernière édition par le Dim 18 Fév 2007 - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 21:28

Dune est, de fait, comme le Seigneur des anneaux et les livres qui vont avec, à mon humble avis, l'illustration parfaite de ce qu'un homme génial est capable de créer en terme de récit, de monde imaginaire cohérent etc. Pas de problème, donc, si on applique ce genre de don à des "pseudo-révélation" pour produire des documents "convaincants" pour qui veut bien se laisser convaincre...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 22:15

Tourterelle a écrit:
J'ai discuté avec ce dit phohète monsieur Michel Potay... Il n'aime pas discuter faut dire, il préfère imposer ces idées... drunken Laughing Je crois que je lui faisais peur... Embarassed

C'est un homme qui abuse des gens (manipulateur) tout simplement. Le Christ lui aurait apparu et lui aurait dit qu'il n'est pas le Fils de Dieu, mais un fils de Dieu parmis tant d'autre... Mais je crois qu'il n'y a jamais eu d'apparitions et qu'il a inventer tout ce qu'il a écrit comme un roman... La source est humaine... Il a beaucoup de talent... Laughing

Ça veut tout dire... drunken

personnellement, je l'ai trouvé poli et aimable, nous avons eu d'agréables discutions
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Dim 18 Fév 2007 - 22:22

marc a écrit:
Dune est, de fait, comme le Seigneur des anneaux et les livres qui vont avec, à mon humble avis, l'illustration parfaite de ce qu'un homme génial est capable de créer en terme de récit, de monde imaginaire cohérent etc. Pas de problème, donc, si on applique ce genre de don à des "pseudo-révélation" pour produire des documents "convaincants" pour qui veut bien se laisser convaincre...

Marc

Dune est beaucoup plus riche que le seigneur des anneau, franck herbert à créé une civilisation avec son système féodal, marchand, religieux, son système de transport, ses structures militaires, agraires, une étude quasis historique, quelque chose de très nouveau, riche, inventif et surtout très approfondi et réaliste.

de plus, il a créé une nouvelle philosophie qui non seulement se tient, mais se défend, il part du postulat que l'homme à interdit les machines et qu'il a réussi à acquérir des aptitudes mentales, spirituelles et physiques rendant celles ci non seulement inutiles mais obsoletes, c'est fascinant.

l'histoire est inracontable, il faut le lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Lun 19 Fév 2007 - 17:27

Vous ne me donnez pas l'impression de bien connaître l'oeuvre de Tolkien, pour dir eune chose pareille : elle est loin de se limiter au SdA... Bon, mais je ne vois pas comment on peut comparer ce genre de travaux... ? Bien trop différents.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Mar 20 Fév 2007 - 7:14

de toute façon, le but n'est pas la comparaison de ces deux oeuvres, mais de démontrer que l'imagination humaine est assez riche pour avoir inventé la bible de A à Z
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Mar 20 Fév 2007 - 14:22

florence_yvonne a écrit:
de toute façon, le but n'est pas la comparaison de ces deux oeuvres, mais de démontrer que l'imagination humaine est assez riche pour avoir inventé la bible de A à Z


C'est certain.

Le catholicisme et l'orthodoxie qui ne sont pas des religion du seul Livre mais de la relation interpersonnelle avec Dieu, ne vous contrediront pas sur ce point.

La Bible en elle-même, ne peut pas démontrer son unité et sa vérité. Elle apparaît au lecteur qui s'y lance comme une bibliothèque manifestant, d'époque en époque, un monothéisme de plus en plus spirituel et fin.

Pour croire en son origine divine, il faut autre chose: (une sorte d'illumination mystique).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Mar 20 Fév 2007 - 15:03

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:
de toute façon, le but n'est pas la comparaison de ces deux oeuvres, mais de démontrer que l'imagination humaine est assez riche pour avoir inventé la bible de A à Z


C'est certain.

Le catholicisme et l'orthodoxie qui ne sont pas des religion du seul Livre mais de la relation interpersonnelle avec Dieu, ne vous contrediront pas sur ce point.

La Bible en elle-même, ne peut pas démontrer son unité et sa vérité. Elle apparaît au lecteur qui s'y lance comme une bibliothèque manifestant, d'époque en époque, un monothéisme de plus en plus spirituel et fin.

Pour croire en son origine divine, il faut autre chose: (une sorte d'illumination mystique).

et cela, il est clair que je ne l'ai pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Mar 20 Fév 2007 - 15:59

;)

Et il est clair que seul un don extérieur (ne venant pas de soi) peut la donner.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Mar 20 Fév 2007 - 20:29

Arnaud Dumouch a écrit:
;)

Et il est clair que seul un don extérieur (ne venant pas de soi) peut la donner.

je ne suis pas sure de désirer être "illuminée" de quelque manière que se soit sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: LA RÉVÉLATION D'ARÈS   Mar 20 Fév 2007 - 20:38

florence_yvonne a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
;)

Et il est clair que seul un don extérieur (ne venant pas de soi) peut la donner.

je ne suis pas sure de désirer être "illuminée" de quelque manière que se soit sunny

Cela arrive à tous (c'est obligatoire pour le choix) au moment de la mort.

Sur terre, peu ont cette chance qui, d'ailleurs, ne les fait pas meilleurs, mais leur enlève la peur de ne savoir qui ils sont...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
LA RÉVÉLATION D'ARÈS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corrélation entre 2 séries de données, quel test?
» Corrélation et significativité
» Comparaison de corrélation sur 2 population indépendantes
» test de pearson et coefficient de corrélation [RESOLU]
» Apocalypse : La révélation (film)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: NDE, Miracles, prodiges, apparitions-
Sauter vers: