DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le peuple déicide ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 16:58

J'ai trouvé dans ma boite mail un courriel venant d'un éditeur intégriste faisant de la publicité pour un livre du XIX° siècle qu'ils rééditent.


""
Citation :
Éditions Saint-Remi LIBRAIRE - ÉDITEUR

Pour la sauvegarde de la littérature catholique

NOUVEAU

LE JUIF DANS LE MYSTÈRE DE L'HISTOIRE, par M. l'abbé Julio MEINVIELLE
édition recomposée, qualité 3, 1 volume 14,5x20, 150 pages : 14 €

Et l'éditeur commente:

Citation :
Préface

Notre catalogue est devenu une référence quant à la publication des ouvrages traitant de la question juive et du plan de domination mondiale par le peuple déicide, nos ennemis s’en sont certainement aperçu. D’ailleurs nous avons reçu d’une organisation juive, un message par courrier électronique, nous accusant « d’antisémitisme ».

J'ai répondu à ces Éditions Saint-Remi, par voie de mail:

Citation :
Vous écrivez:

Citation :
"""la question juive et du plan de domination mondiale par le peuple déicide"""


Le peuple déicide, c'est l'humanité, c'est-à-dire nous-mêmes. Et la génération des chefs des juifs de l'époque de Jésus n'en fut que le signe visible.

Cette littérature nous montre ce que nous étions il y a un siècle et demi. Il est bon de s'en souvenir pour en rougir mais aussi pour remercier Dieu de l'immense travail de purification et d'humilité que Dieu a fait sur l'Eglise catholique.

Hélas, ce travail de purification fut produit par la méditation et la honte de ce que les nations chrétiennes firent au peuple de Jésus en 1943.

C'est un fait, il y avait des prêtres, au XIX° siècle pour écrire de telles horreurs, comme si un Juif de 1850 était coupable du péché d'une cinquantaine de notables du sanhédrin qui tuèrent Jésus il y a 2000 ans. Embarassed

_________________
Arnaud


Dernière édition par le Jeu 15 Fév 2007, 17:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 17:03

Correction: Ce livre est de 1964, donc après le Concile Vatican II !

Je vous mets la suite du résumé: Embarassed Sad




Citation :
Alors, toute l’approche du problème juif s’éclaircit. Les juifs qui reconnaissent Notre-Seigneur Jésus-Christ (et ils furent nombreux à toutes les époques !) sont nos frères en Jésus-Christ et du camp de Sa très Sainte Mère (Genèse, iii, 15). Ils partagent toute notre Foi et nous n’avons aucune animosité envers eux. En revanche, ceux qui refusent d’adorer Jésus-Christ, sont les fidèles de la synagogue de Satan, comme un juif, saint Jean, l’explique deux fois dans l’Apocalypse et sont du camp de l’Adversaire (Genèse, iii, 15). Nous renvoyons à l’épître aux Hébreux de saint Paul, lui aussi juif, pour l’explication théologique.

Deux auteurs antilibéraux ont plus que d’autres fait le point, depuis la Révolution, sur ce délicat problème : Mgr Delassus dans La Conjuration antichrétienne et l’abbé Meinvielle dans Le Judaïsme dans le mystère de l’histoire. Ils savent mieux que beaucoup souligner la note surnaturelle primordiale qui permet de tout comprendre. Nous renvoyons nos lecteurs à ces deux œuvres, disponibles aux Editions Saint-Rémi, et qui doivent être lues attentivement.

Ils savent expliquer combien le combat entre les deux camps est avant tout un combat surnaturel et combien pour nous fidèles il n’y a qu’un devoir : prier pour leur conversion (cf. particulièrement Mgr Delassus, tome III, pages 1255-1261).

Mais c’est un juif antilibéral, Joseph Lémann, qui a le mieux expliqué la faute de la Révolution française[3] :

Deux faits d'une incalculable gravité se juxtaposent au début de la Révolution française : le renvoi du Christ et l'admission des juifs.

Premier fait historique : Le Christ rejeté en tête de la Déclaration des droits de l’homme ;

Second fait historique : Les juifs admis dans la société, en vertu de cette même Déclaration des droits.

Renvoi du Christ, entrée des juifs ! les juifs deviennent la punition des Droits de l'homme !

…enlever la foi chrétienne aux populations au milieu desquelles ce monstre de machine de guerre était introduit, ah ! c'était la plus détestable trahison en même temps que la plus incroyable ineptie. Les hébreux seront les maîtres, à bref délai, de ces populations désarmées.

…On se plaindra qu'ils deviennent les maîtres, qu'ils le sont ; on a tout fait pour qu'ils le soient ! En même temps qu'on les introduisait au sein de la généreuse France, on lui arrachait la foi, bouclier de sa poitrine !...

O Jésus-Christ (pardonnez la réflexion), en vertu de la Déclaration des droits de l'homme, il faut que Vous sortiez, et que les Juifs se mettent à entrer !...

…Nous touchons ici au point le plus délicat, le plus important, de toute cette grande question. Qu'on veuille bien méditer ce qui suit : Les droits de l'homme, au premier abord, paraissaient être un terrain neutre, une transaction, où le chrétien et le juif, si longtemps ennemis acharnés, allaient enfin pouvoir se rencontrer et s'entendre. Mais qu'on y prenne garde : en adoptant, comme base de sa rencontre avec le juif, l'homme, l'humanité, le chrétien nécessairement descendait, non par humilité, mais par oubli de sa dignité chrétienne ; il se dégradait ; il s'infériorisait, pour se rencontrer au niveau du juif qui, lui au contraire, montait et se relevait. Oui, nous aurons le courage de le dire, de tous ses contrats ou échanges avec les hébreux, le chrétien n'en fit jamais de plus aveugle ni de plus désastreux. C'était l'abandon du surnaturel, cet avantage non seulement céleste, mais terrestre qui lui venait du Christ, et qui faisait sa supériorité ; il rejetait la perle évangélique… !

Cette conséquence, désastreuse dans le domaine individuel, se préparait, plus désastreuse encore, dans le domaine social.

…L'Assemblée constituante et les Français renversent leurs propres défenses, leurs solides institutions, devant les juifs assiégeants, et leur disent, après avoir pratiqué eux-mêmes la brèche : «Entrez parmi nous comme citoyens».

O France généreuse, mais imprévoyante, ne t'es-tu pas démantelée et livrée toi-même !

A Jéricho, les droits de Dieu marchaient devant Israël, avec le bruit des trompettes ; en France, ce sont les droits de l'homme, avec la hache révolutionnaire, qui lui frayent la voie.

A Jéricho, le miracle a ouvert la brèche ; l'apostasie, hélas ! ouvre la France. Le peuple qui entrait dans Jéricho était le peuple de Dieu ; tandis que celui qui entre dans la société française est le peuple déicide, toujours ennemi de Jésus-Christ.

…Deux mille années d'isolement en Palestine, isolement d'honneur ;

Deux mille autres années d'isolement au milieu des nations, isolement pénal;

Un total de quatre mille années d'isolement : tel avait été l'état prodigieux de ce peuple, sans exemple dans les annales humaines.

Or, c'est cet isolement, immense comme le désert, que le décret du 27 septembre 1791 venait faire cesser ; ce peuple allait être mêlé au reste du monde, pour les dernières destinées de la société.

…c'est la satanique Révolution qui vient dire à la Providence, avec un ricanement qui n'est pas imaginaire : C'est moi qui te les amène ! Et tu t'en serviras, si tu peux, après qu'ils auront passé par l'éducation que je leur donnerai...

et citoyens aujourd'hui, ils seront maîtres demain, ils le sont déjà ! Nous défions qu'on nous réfute !

En réfléchissant il n’y a pas pour nous, fidèles du rang, d’autres devoirs que de protéger notre Foi et pour cela prier pour une vraie conversion de tous nos adversaires, quels qu’ils soient, conversion qui, comme toute conversion, ne peut s’obtenir que par une grâce spéciale de Dieu. A nous la prière, à Lui, la conversion[4].

Pour tout le reste, ce n’est pas à nous de dicter ce que devra faire demain un vrai gouvernant chrétien contre ceux qui ne voudront pas se convertir et qui continueront à comploter pour nous combattre. Ce ne sont pas les gouvernés qui dictent au gouvernant ses devoirs. C’est l’inverse.

Israël a été le peuple élu de l'Ancienne Loi, celui de qui devait sortir le Messie. Le Messie est venu, Il a accompli toutes les prophéties[5], et beaucoup en Israël n'ont pas voulu Le reconnaître : «Il est venu dans son propre héritage, et les siens ne l'ont pas reçu» ; ivres de haine à la vue des miracles qu'Il semait sur sa route et furieux d'entendre le fils de Marie et de Joseph ne leur annoncer que le Royaume des cieux et flageller leur hypocrisie, ils Le chargèrent de chaînes, Le traînèrent devant le proconsul romain et arrachèrent à l'infâme lâcheté de ce dernier la délivrance de Barabbas et la mise en croix de Jésus, au cri de : « Que Son sang retombe sur nous et sur nos enfants ! » Et le sang divin du Crucifié du Golgotha est retombé tout au long des siècles sur ceux du peuple élu devenus le peuple déicide ; il est retombé sur eux en malédiction.

De cette malédiction les effets n'ont été et ne sont que trop manifestes. Les voici :

1. La prise de Jérusalem, la destruction de la ville et du Temple, le massacre de ses habitants par les Romains, prédits par le Sauveur Lui-même ;

2. La dispersion des Hébreux hors du sol ancestral et parmi toutes les nations ;

3. Une cupidité et un appétit de l'or en même temps qu'une exceptionnelle aptitude à le capter, à le manier et à le faire fructifier qui, d'une part, en ont fait les vampires de tous les autres peuples et qui, d'autre part, est la principale cause de la haine et du mépris que tous leur ont voués [6];

4. Un orgueil de race et un dédain pour les goym qui ont aboli dans l'âme juive la notion de toute morale et lui font puiser dans le Talmud, œuvre du Kahal, un amoralisme et une exécration du chrétien qui vont jusqu'à son assimilation aux animaux ;

5. Et surtout un endurcissement dans la haine du Christ et de Son Église qui a fait d'Israël, depuis les premiers jours de l'ère chrétienne, le principal véhicule de la rage infernale, l'animateur de toutes les sectes acharnées contre l'œuvre divine de la Rédemption (la dernière étant l’occupation de l’Eglise Catholique par la secte gnostique conciliaire[7]), l'instigateur de tous les crimes et de toutes les trahisons par lesquels Satan poursuit son irrépressible complot[8].

6. Fait aussi certain que péremptoire à cet égard : la tête de la Franc-maçonnerie est exclusivement juive ; elle est formée par une Loge Suprême, plus ténébreuse que toutes autres, dont les membres sont tous juifs [9]. Le vrai nom de la Secte, dont l'inspiration est véritablement luciférienne, est donc bien celui de Judéo-maçonnerie (comme les travaux de Mgr Jouin, dans la RISS que nous avons rééditée, l’explicitent si abondamment), et son principal objectif est la ruine de l’Église et de la France, fille aînée de l'Église. On ne peut abattre l’une sans l’autre.

Les deux directives que notre foi nous imposent vis-à-vis des Juifs sont donc celles-ci :

Orate. A l'égard des personnes, la charité nous défend la haine et nous commande même le devoir d'assistance, que l'Évangile nous prescrit vis-à-vis de nos ennemis eux-mêmes et qui doit surtout se traduire par des œuvres d'apostolat en vue de leur conversion, mais sans oublier que la perfidie propre à la race déicide doit aussi nous inspirer une particulière prudence, justifiée par de nombreux cas d'impudente fourberie.

Vigilate. A l’égard de tous leurs écrits, de tout ce qu’ils influencent, de tout ce qu’ils imposent, nous devons avoir une vigilance continuelle, une observation attentive, pour tout rejeter.

Et cette vigilance qui a pour but de protéger notre Foi de l’aventure de la République Universelle et de la Religion Universelle nous oblige, pour tout comprendre, à la lecture d’un certain nombre d’auteurs qui ont dans le passé découvert, dévoilé et démontré les projets qui se mettaient en place, fruit d’un complot satanique.

Ce complot a pour but l'entier asservissement à Israël du monde chrétien. Cet asservissement, il le poursuit au moyen de la conquête de toutes les positions maîtresses dont dépendent l'enseignement populaire et la formation de l'opinion, l’éducation nationale, la presse, les médias et le cinéma, mais aussi les gouvernements et les législations, tombés presque entièrement, entre les mains d’Israël.

A nous donc l’étude et la prière.

- La prière sans l’étude ne permet pas au catholique de comprendre et de tenir. Il ne saura pas, lui, membre de l’Eglise militante, contre qui il doit lutter et surtout comment il doit se défendre.

- L’étude sans la prière prouve que l’on n’a pas tout compris, que l’on n’a pas intégré la partie surnaturelle de ce combat et débouche trop souvent, sur un activisme stérile, engendrant découragement et très vite abandon.

Nous devons aller au ciel, nous devons aider ceux dont nous avons la charge à aller au ciel. Le problème juif ne peut être occulté pour un catholique. Ce problème n’est pas celui de l’antisémitisme, comme nos adversaires voudraient nous le faire croire et nous l’imposer, ce problème est celui de Jésus, Messie ou pas, à adorer, à chercher, à suivre, à aimer.

Que la très sainte Vierge Marie, gloire d’Israël, reine de tous les croyants, nous aide, les aide, à aimer Celui qui a osé dire : "Qui d’entre vous peut Me convaincre de péché" (Jean, viii, 46), de Celui qui a enseigné : « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie » (Jean xiv, 6), de Celui qui nous prouve chaque jour que : « Sans Moi, vous ne pouvez RIEN faire » (Jean xv, 5).

RIEN : pas même comprendre le problème juif et surtout pas le résoudre.

A Lui, l’honneur et la gloire de leurs conversions, par Sa très Sainte Mère, Mère de tous, croyants et futurs croyants qui seront de son sang.



Les Éditions Saint-Remi

Bruno Saglio et ses collaborateurs


--------------------------------------------------------------------------------

[1] Mgr Gaume, Credo, ou le refuge du chrétien dans les temps actuels. Éd. 2004 ESR :

«Le monde adore un juif crucifié

Double explication

I Comment expliquer ces faits incroyables ?

La chose est aisée, répond le Chrétien.

L’adoration dix-huit fois séculaire d’un Juif, et d’un Juif crucifié, par toutes les nations civilisées du globe, est un mystère dont la profondeur fait tourner la tête à qui veut la mesurer : cela est vrai.

Les autres mystères du Christianisme ne sont pas moins impénétrables à la raison : cela est encore vrai.

Les lois de la morale chrétienne surpassent évidemment les forces naturelles de l’homme : cela est toujours vrai, parfaitement vrai.

II Toutefois je comprend très bien et l’adoration d’un Juif crucifié, et la croyance des impénétrables mystères du Christianisme, et la pratique de son impraticable morale, par les plus grands génies et par les plus grands peuples du monde.

Jésus de Nazareth est le Fils de Dieu, Dieu Lui-même : voilà le secret.

III Tout-puissant, Il a triomphé avec les plus faibles moyens des plus grands obstacles. Source de lumières et de vertus, Il a répandu sur le monde une partie de ces dons divins, et le monde a cru et pratiqué. En croyant et en pratiquant, il s’est élevé à une haute perfection, religieuse, politique et sociale.

IV Tant qu’il ne s’approche pas de ce Dieu, foyer de toute lumière, principe de toute perfection, il reste dans la dégradation et dans les ténèbres. Quand il s’en éloigne, il retombe dans son premier état d’abjection et de misère : aussi infailliblement que la terre dans les ombres de la nuit, lorsque le soleil quitte l’horizon.

En un mot : Dieu s’en est mêlé. Il y a eu miracle : tout s’explique».

[2] C'est-à-dire au sens racial.

[3] Dans La Prépondérance juive, disponible aux Ed. Saint-Rémi. Mais c’est dans L’Entrée des Israélites dans la société française, disponible aux Ed. Saint-Rémi , que Joseph Lémann explique combien l’intégration des Juifs, telle que Louis XVI la voulait, aurait été bénéfique pour tous, et combien celle mise en place par "La Révolution" engendrera un désastre sans issue. C’est ce que nous vivons.

[4] 2000 ans ont prouvé qu’il n’y avait pas d’autre solution efficace que de vraies conversions. Mais une conversion dépend de Dieu, de Sa Volonté, de Sa Justice et a lieu quand Il l’a décidé.

[5] Voir les ouvrages : Le Messie promis par Mgr Gaume, Grande Christologie, Les Figures prophétiques, par l’abbé Maistre, disponibles aux ESR.

[6] Voir l’ouvrage : Les Juifs et la vie économique, par Wener Sombart, les ouvrages de Léon de Poncins et d’Emmanuel Malynski, aux ESR.

[7] Lire les travaux de Rore Sanctifica, vendus par les Ed. Saint-Rémi, qui prouvent que depuis le nouveau rituel des Sacres pontificaux imposé par Paul VI en 1970, les évêques conciliaires n’ont aucun des pouvoirs des évêques catholiques. Depuis 1970, les canaux de la grâce sont coupés et il n’y a plus dans la secte conciliaire, ni messe, ni consécration, ni communion, ni absolution, ni ordination valides car les sacres épiscopaux sont invalides. C’est ontologique.

[8] Voir l’ouvrage 2000 ans de complot contre l’Église, par Maurice Pinay, ESR 2006.

[9] «La Maçonnerie est une institution juive, dont l'histoire, les grades, les dignités, les mots d’ordre et les enseignements sont juifs depuis le commencement jusqu'à la fin». Isaac Wise, rabbin américain, a formulé cet aveu dans l'Israëlite of America du 3 août 1855.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 17:07

à vomir... qu'est-ce que ces gens ont dans la tête ?!

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 17:16

"Dieu est mort", assassiné par Nietzsche.

J'en conclu que ce sont les luthériens dont il était issu qui l'ont tué.

Ma grand'mère disait les sales boches.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 17:24

Acri a écrit:
"Dieu est mort", assassiné par Nietzsche.

J'en conclu que ce sont les luthériens dont il était issu qui l'ont tué.

Ma grand'mère disait les sales boches.

Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère, selon cette Parole de Jésus:

"Ce que vous avez fait au plus petit qui est mien, c'est à moi que vous l'avez fait."

Lors du jugement dernier, lorsque le christ viendra, cette vérité nous sautera aux yeux.

Qui est Caïphe? Qui est Pilate?

C'est moi lorsque j'ai calomnié, lorsque je me suis tu par lâcheté;

Et je ne parle pas du tout par image. Ce sera une brûlante réalité.

Les Juif de ce temps là en ont été simplement la prophétie visible.

Nous, nous en sommes les réalisations mystique ce qui n'est pas moins réel).

Donc, toute personne qui parle de peuple déicide, projetant le péché sur le bouc émissaire qu'est Israël, témoigne contre lui-même. A l'heure de sa mort, il parlera avec la MEME DURETE DE LUI-MEME, au moment où il verra son propre péché, selon cette parole de Jésus:

Citation :
"Avec la mesure dont vous avez mesuré les autres, on vous mesurera."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 17:54

Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

S.S.Léon XII


Dernière édition par le Jeu 15 Fév 2007, 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 17:57

Tout dépend de ce que l'on entend par frère... Aussi bien, ce ne sont que les membres de ma famille mâle et de ma génération, nés des mêmes parents... bref, quel sens au mot frère, ici ?

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 17:58

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

Absolument pas. Dieu est le Père de tous les hommes.

Notre frère est tout homme. Tout, dans l'enseignement de Jésus l'indique, depuis la parabole du bon Samaritain, jusqu'au paroles de saint paul:

Citation :
"En Christ, il n'y a plus ni Juif, ni Païen, ni homme ni femme, ni esclave ni homme libre."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:02

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

S.S.Léon XII

dis-donc JCMD, c'est dans des pochette-surprises intégristes que tu vas piocher tes citations??? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:05

Cette citation de Léon XII, si il l'a vraiment donnée comme cela, ne peut être dogmatique.

Sinon, elle n'aurait pas échappé à Alain Rioux dans sa lutte protestante contre l'infaillibilité ! Laughing :beret:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:05

Arnaud Dumouch a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

Absolument pas. Dieu est le Père de tous les hommes.

Notre frère est tout homme. Tout, dans l'enseignement de Jésus l'indique, depuis la parabole du bon Samaritain, jusqu'au paroles de saint paul:

Citation :
"En Christ, il n'y a plus ni Juif, ni Païen, ni homme ni femme, ni esclave ni homme libre."

Les Catholiques qui sont en Jésus Christ ,peu importe ce qu'ils furent avant ,certainement , mais tous les hommes ne sont pas Catholique.

les juifs sont anathemes,totalement coupés de la Communion et de l'éclat divins.

(S.S.Adrien Ier ,decretales des conciles oecuméniques,Magistère de l'Eglise Catholique.)
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:07

Ça vas nous prendre un petit coin (sujet) :zen:

Moi, j'en aurais bien besoin... shakng2
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:09

Citation :
Les Catholiques qui sont en Jésus Christ ,peu importe ce qu'ils furent avant ,certainement , mais tous les hommes ne sont pas Catholique.

les juifs sont anathemes,totalement coupés de la Communion et de l'éclat divins.

Les Juifs sont effectivement séparés de Jésus, donc de la révélation de la Vie.

Mais, commente saint Paul, c'est une volonté de Dieu provisoire: Il se garde son peuple pour un grand Mystère, prévu pour les heures de la fin de ce monde.

Citation :
"Que sera leur admission dans l'alliance, dit saint Paul aux Romains, sinon une résurrection d'entre les morts?

Quant aux Juifs d'aujourd'hui, ceux qui veulent bien entrent dans l'alliance sainte lors de la Venue du christ à l'heure de leur mort.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:11

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

Absolument pas. Dieu est le Père de tous les hommes.

Notre frère est tout homme. Tout, dans l'enseignement de Jésus l'indique, depuis la parabole du bon Samaritain, jusqu'au paroles de saint paul:

Citation :
"En Christ, il n'y a plus ni Juif, ni Païen, ni homme ni femme, ni esclave ni homme libre."

Les Catholiques qui sont en Jésus Christ ,peu importe ce qu'ils furent avant ,certainement , mais tous les hommes ne sont pas Catholique.

les juifs sont anathemes,totalement coupés de la Communion et de l'éclat divins.

(S.S.Adrien Ier ,decretales des conciles oecuméniques,Magistère de l'Eglise Catholique.)

Je rajoute,

seule la parenté n'est possible qu'entre Catholiques

S.S.Pie X,notre mandat apostolique 24 ,encyclique du pape sur le "sillon",25 aout 1910 )
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:14

Citation :
Mais, commente saint Paul, c'est une volonté de Dieu provisoire: Il se garde son peuple pour un grand Mystère, prévu pour les heures de la fin de ce monde.

Le Peuple de Dieu ,c'est Nous Catholiques.

Paul le dit explicitement aussi.

ceux dont le coeur,et non le prépuce,est circoncis.

Citation :
Personne n'est enfant de Dieu s'il ne prend l'Eglise pour mère.

S.S.Léon XIII , SATIS COGNITUM
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:21

J'ai trouvé votre source: Laughing

Fuyez là: Ces citations tirées de leur contexte sont des falsifications de la foi de l'Eglise.

http://votezlepen.over-blog.com/categorie-926357.html



Citation :
LA REPONSE DU MAGISTERE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE Aux 202 hérésies de Vatican II LE MAGISTERE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE


Citation: 1 Quiconque est séparé de l’Église commet un adultère Léon XIII SC : 5 2 Dieu est supérieur en tout Sylvestre Ier DC : 5 3 Quiconque dit que Jésus avait des frères et des sœurs, qu’il soit condamné St. Sirice Ier D : 91 4 Les Clercs ne peuvent donner la communion aux hérétiques Innocent III DC : 234 5 L’éducation sexuelle est répugnante Pie XI D : 2214 6 Les Modernistes appliquent l’expérience à la Tradition et ainsi la détruisent St. Pie X P : 15 7 L’Église Catholique est l’Église Universelle Innocent III D : 430 8 Seul le Pape possède l’autorité suprême Léon XIII D.1961 9 Le contrôle des naissances est un péché grave Pie XI CC 28-29 10 Seul le Pape peut définir le Magistère Clément V DC : 360 11 Le Christ Roi est le sujet et le but de toute vie sociale Pie XI Quas 18-19 12 Seule l’Église Romaine est Catholique Clément VI D : 570 a 13 Les fausses religions sont sacrilèges et implantées par le diable Clément V DC : 383 14 Les Musulmans sont blasphémateurs et sans Foi Grégoire X DC : 309 15 Tous les hérétiques sont hors de la Communion Catholique et hostiles à l’Église Léon XIII SC : 9 16 Seul le prêtre offre la Divine Victime à la Messe Pie XII MD : 92 17 Il est mauvais de dire que l’Église est invisible Léon XIII SC : 3 18 L’Islam est une secte abominable Eugène IV DC : 479 19 Le Christ Roi est le centre et le sommet de toutes choses Pie XI Quas : 19 20 N’est pas notre frère quiconque est hors de l’Église Catholique Léon XII 168 Sans le Catholicisme, la solidarité universelle est impossible St. Pie X NMA : 24 169 L’Église est attachée à la coutume des Sacrements Paul III D. 856 170 L’Église est une conscience collective : condamné St. Pie X P : 23 171 Ce qu’exprime l’Église doit être tenu éternellement pour la Vérité Pie IX D. 1800 172 L’Église reconnaît pour ainsi dire l’inégalité dans la possession des biens Léon XIII D. 1851 173 Les socialistes cherchent à établir la communauté des biens Léon XIII D. 1851 174 L’Église ordonne que le droit de propriété demeure intact Léon XIII D. 1851 175 Les faux espoirs concernant la dignité humaine sont la racine de bien des erreurs Pie X NMA : 25 176 L’autorité civile doit être soumise à l’autorité de l’Église Boniface VIII D. 469 177 Quiconque dit que les athées sont sans défauts, qu’il soit anathème Pie IX D. 1806 178 Seule la parenté n’est possible qu’entre Catholiques ST. Pie X NMA : 24 180 Nous ne pouvons construire que sur la base de la Foi Catholique Clément V DC : 360 181 Il est détestable de servir l’homme plutôt que Dieu St. Pie X ESA : 9 182 Personne n’est enfant de Dieu s’il ne prend l’Église pour mère Léon XIII SC : 16 183 Le fondement de la charité, c’est la pure Foi Catholique Pie XI MA : 11 184 Les Modernistes soutiennent que tout en religion évolue St. Pie X P : 26 185 Où il y a diversité, l’unité est brisée Pie XI CC : p. 43 186 Ceux qui meurent en état de péché mortel ne sont pas destinés à Dieu Benoît XII D. 531 187 Les Protestants n’ont ni la Trinité, ni la Vie, ni le Salut Léon XIII SC : 5 188 S’ils “ rêvent d’unité ” qu’ils rentrent dans l’Église Pie XI MA : 16 189 En dehors de l’Église Catholique, il n’y a pas de véritable adoration de Dieu GrégoireXVI SIS : 6 Page 8 8 190 Évitez toute amitié avec ceux qui persécutent l’Église Léon XIII Cus : 15 191 L’Église est “indivisible par nature” bien que les hérétiques tentent d’y ouvrir des brèches de toute part Léon XIII SC : 4 192 La juridiction papale dépend du consentement des Fidèles : condamné Pie XI MA : 8 193 Les hérétiques essaient de traiter avec nous “ d’égaux à égal ” Pie XI MA : 8 194 L’œcuménisme déforme la véritable idée de la religion et de ce fait la rejette Pie XI MA : 2 195 Commettrons-nous le crime de mettre en péril la Vérité révélée ? Pie XI MA : 9 196 Il y a des matières de Foi “fondamentales” et “non fondamentales ”condamné Pie XI MA : 13 196 La tunique du Seigneur est sans coutures et ne peut être coupée Boniface VIII D. 468 197 Quiconque est séparé de l’Église “ne peut jouir de la Foi du Père et du Fils” Léon XIII SC : 5 198 Seuls sont sauvés les hommes de religion Catholique GrégoireXVI SIS : 2 199 Celui qui mange l’Agneau en dehors de l’Église est impie GrégoireXVI PE(1) 256 200 Ceux qui meurent schismatiques, sont promis au feu éternel Eugène IV D. 714 201 L’Hindouisme traite avec un mépris complet le chemin qui mène à la véritable Lumière et au Salut Léon X DC : 651 202 Jésus Christ viendra juger les vivants et les morts Damase Ier D. 73

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:25

de ce site arnaud:

http://www.a-c-r-f.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:36

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
de ce site arnaud:

http://www.a-c-r-f.com/

Ah !! Louis-Hubert Rémy...les sédévacantistes...

Hum Hum
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:45

Acri a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
de ce site arnaud:

http://www.a-c-r-f.com/

Ah !! Louis-Hubert Rémy...les sédévacantistes...

Hum Hum

des précisions?
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:51

Les Sédévacantistes sont ceux qui rejetant totalement Vatican II, considèrent que le dernier vrai pape fut Pie XII (Jean XXIII pour certains). Depuis ce ne sont pour eux que des faux papes.

ACRF avec L.H. Rémy se rapproche de ce courant de pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:52

Acri a écrit:
Les Sédévacantistes sont ceux qui rejetant totalement Vatican II, considèrent que le dernier vrai pape fut Pie XII (Jean XXIII pour certains). Depuis ce ne sont pour eux que des faux papes.

ACRF avec L.H. Rémy se rapproche de ce courant de pensée.

ok j'avais compris cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:59

Acri a écrit:
Les Sédévacantistes sont ceux qui rejetant totalement Vatican II, considèrent que le dernier vrai pape fut Pie XII (Jean XXIII pour certains). Depuis ce ne sont pour eux que des faux papes.

ACRF avec L.H. Rémy se rapproche de ce courant de pensée.

en professant cela, ils se font au sens propres ennemis de Vatican I (1870) sur l'infaillibilité pontificale dont ils se débarassent à partir de Jean XXIII

_________________
Arnaud


Dernière édition par le Jeu 15 Fév 2007, 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 18:59

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Acri a écrit:
Les Sédévacantistes sont ceux qui rejetant totalement Vatican II, considèrent que le dernier vrai pape fut Pie XII (Jean XXIII pour certains). Depuis ce ne sont pour eux que des faux papes.

ACRF avec L.H. Rémy se rapproche de ce courant de pensée.

ok j'avais compris cela.

as-tu compris aussi qu'en adhérant à leur propos tu t'opposes du même coup au Magistère de l'Eglise catholique?
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 19:01

Arnaud Dumouch a écrit:
Et en professant cela, ils se font au sens propres ennemis de Vatican I (1870) sur l'infaillibilité pontificale dont ils se débarassent à partir de Jean XXIII...

ils se font quoi? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 19:10

Clotilde a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Acri a écrit:
Les Sédévacantistes sont ceux qui rejetant totalement Vatican II, considèrent que le dernier vrai pape fut Pie XII (Jean XXIII pour certains). Depuis ce ne sont pour eux que des faux papes.

ACRF avec L.H. Rémy se rapproche de ce courant de pensée.

ok j'avais compris cela.

as-tu compris aussi qu'en adhérant à leur propos tu t'opposes du même coup au Magistère de l'Eglise catholique?

pas d'accusation clotilde. pukel

je n'adhere à rien , je cherche.

Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 19:24

Ce n'est pas une bonne idée de chercher des réponses du côté des intégristes... Idea
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 19:37

Clotilde a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Et en professant cela, ils se font au sens propres ennemis de Vatican I (1870) sur l'infaillibilité pontificale dont ils se débarassent à partir de Jean XXIII...

ils se font quoi? scratch

J'ai corrigé (avec des fautes d'orthographe de non-relecture) :foot:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 21:13

Acri a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
de ce site arnaud:

http://www.a-c-r-f.com/

Ah !! Louis-Hubert Rémy...les sédévacantistes...

Hum Hum

J'ai déjà lu le mot sédévacantiste....

J'ai dans le fil l'explication.

Mais l'origine de ce mot ? Quelqu'un connait ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 21:54

Citation :
sédévacantiste....
= en latin siège apostolique (Sede) vide (vacant...)

Dès qu'un schisme s'est produit dans l'Eglise contre le pape, il a affirmé qu'un faux pape avait été élu...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 22:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
sédévacantiste....
= en latin siège apostolique (Sede) vide (vacant...)

Dès qu'un schisme s'est produit dans l'Eglise contre le pape, il a affirmé qu'un faux pape avait été élu...

Merci Very Happy

Jusque là, j'avais l'impression d'une suite de syllabes...
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Jeu 15 Fév 2007, 23:05

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Clotilde a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Acri a écrit:
Les Sédévacantistes sont ceux qui rejetant totalement Vatican II, considèrent que le dernier vrai pape fut Pie XII (Jean XXIII pour certains). Depuis ce ne sont pour eux que des faux papes.

ACRF avec L.H. Rémy se rapproche de ce courant de pensée.

ok j'avais compris cela.

as-tu compris aussi qu'en adhérant à leur propos tu t'opposes du même coup au Magistère de l'Eglise catholique?

pas d'accusation clotilde. pukel

je n'adhere à rien , je cherche.

Mr.Red

quand on cherche on pose des questions, or ce n'est pas ce que tu fais.
Revenir en haut Aller en bas
Hérisson



Masculin Messages : 87
Inscription : 10/07/2006

MessageSujet: La réponse du Catéchisme du Concile de Trente Ch V §3   Sam 24 Fév 2007, 00:30

Citation :
Nous devons donc regarder comme coupables de cette horrible faute, ceux qui continuent à retomber dans leurs péchés. Puisque ce sont nos crimes qui ont fait subir à Notre-Seigneur Jésus-Christ le supplice de la Croix, à coup sur ceux qui se plongent dans les désordres et dans le mal [29] crucifient de nouveau dans leur cœur, autant qu’il est en eux, le Fils de Dieu par leurs péchés, et Le couvrent de confusion. Et il faut le reconnaître, notre crime à nous dans ce cas est plus grand que celui des Juifs. Car eux, au témoignage de l’Apôtre, [30] s’ils avaient connu le Roi de gloire, ils ne L’auraient jamais crucifié. Nous, au contraire, nous faisons profession de Le connaître. Et lorsque nous Le renions par nos actes, nous portons en quelque sorte sur Lui nos mains déicides.
Revenir en haut Aller en bas
Hérisson



Masculin Messages : 87
Inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 00:33

Hérisson a écrit:
Citation :
Nous devons donc regarder comme coupables de cette horrible faute, ceux qui continuent à retomber dans leurs péchés. Puisque ce sont nos crimes qui ont fait subir à Notre-Seigneur Jésus-Christ le supplice de la Croix, à coup sur ceux qui se plongent dans les désordres et dans le mal [29] crucifient de nouveau dans leur cœur, autant qu’il est en eux, le Fils de Dieu par leurs péchés, et Le couvrent de confusion. Et il faut le reconnaître, notre crime à nous dans ce cas est plus grand que celui des Juifs. Car eux, au témoignage de l’Apôtre, [30] s’ils avaient connu le Roi de gloire, ils ne L’auraient jamais crucifié. Nous, au contraire, nous faisons profession de Le connaître. Et lorsque nous Le renions par nos actes, nous portons en quelque sorte sur Lui nos mains déicides.

C'est dans le catéchisme du concile de Trente ch V §3
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 08:44

Hérisson a écrit:
Citation :
Nous devons donc regarder comme coupables de cette horrible faute, ceux qui continuent à retomber dans leurs péchés. Puisque ce sont nos crimes qui ont fait subir à Notre-Seigneur Jésus-Christ le supplice de la Croix, à coup sur ceux qui se plongent dans les désordres et dans le mal [29] crucifient de nouveau dans leur cœur, autant qu’il est en eux, le Fils de Dieu par leurs péchés, et Le couvrent de confusion. Et il faut le reconnaître, notre crime à nous dans ce cas est plus grand que celui des Juifs. Car eux, au témoignage de l’Apôtre, [30] s’ils avaient connu le Roi de gloire, ils ne L’auraient jamais crucifié. Nous, au contraire, nous faisons profession de Le connaître. Et lorsque nous Le renions par nos actes, nous portons en quelque sorte sur Lui nos mains déicides.

Texte essentiel. A garder en archive. Il PROUVE à quel point l'édition du livre intégriste est non seulement faux mais hérétique. Car si les intégristes ne croient pas à Vatican II, ils croient au Concile de Trente.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Hérisson



Masculin Messages : 87
Inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 20:56

Arnaud Dumouch a écrit:
Hérisson a écrit:
Citation :
Nous devons donc regarder comme coupables de cette horrible faute, ceux qui continuent à retomber dans leurs péchés. Puisque ce sont nos crimes qui ont fait subir à Notre-Seigneur Jésus-Christ le supplice de la Croix, à coup sur ceux qui se plongent dans les désordres et dans le mal [29] crucifient de nouveau dans leur cœur, autant qu’il est en eux, le Fils de Dieu par leurs péchés, et Le couvrent de confusion. Et il faut le reconnaître, notre crime à nous dans ce cas est plus grand que celui des Juifs. Car eux, au témoignage de l’Apôtre, [30] s’ils avaient connu le Roi de gloire, ils ne L’auraient jamais crucifié. Nous, au contraire, nous faisons profession de Le connaître. Et lorsque nous Le renions par nos actes, nous portons en quelque sorte sur Lui nos mains déicides.

Texte essentiel. A garder en archive. Il PROUVE à quel point l'édition du livre intégriste est non seulement faux mais hérétique. Car si les intégristes ne croient pas à Vatican II, ils croient au Concile de Trente.

Note : les Editions Saint Rémi ce sont les fous du traditionnalisme avec un pied dans le sédévacantisme, j'ai déjà entendu par le passé citer ce passage par un prêtre de la FSSPX précisément pour corriger un fidèle sur cette accusation de peuple déicide, juste pour corriger le fait : tous ceux que vous appeler "intégristes" ne sont pas antisémites.
Moi même je suis un catholique qu'il est convenu d'appeler "traditionnaliste" ou "intégriste".
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:11

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

S.S.Léon XII

ton cynisme et ton manque d'humanité fait froid dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:18

florence_yvonne a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

S.S.Léon XII

ton cynisme et ton manque d'humanité fait froid dans le dos.

N'insulte pas notre Pape!
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:20

tu n'es pas le pape JCMD Idea
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:26

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

S.S.Léon XII

ton cynisme et ton manque d'humanité fait froid dans le dos.

N'insulte pas notre Pape!

je n'insulte pas, je donne mon opinion, si tu le sens insulté, c'est peut-être parce que la vérité est parfois difficile à entendre, mais, moi, c'est à toi que je pense quand je parles ainsi
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:30

La Vérité c'est le Christ,et il n'y en a pas d'autre. ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:31

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
La Vérité c'est le Christ,et il n'y en a pas d'autre. ;)

tes réponses sont tellement prévisibles
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:32

florence_yvonne a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
La Vérité c'est le Christ,et il n'y en a pas d'autre. ;)

tes réponses sont tellement prévisibles

Mais surtout,tellement Vraies. ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:32

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
La Vérité c'est le Christ,et il n'y en a pas d'autre. ;)

tes réponses sont tellement prévisibles

Mais surtout,tellement Vraies. ;)

si tu le dis
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:34

florence_yvonne a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
La Vérité c'est le Christ,et il n'y en a pas d'autre. ;)

tes réponses sont tellement prévisibles

Mais surtout,tellement Vraies. ;)

si tu le dis

moi?

non,Jésus le dit. ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Hérisson



Masculin Messages : 87
Inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:38

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Citation :
Dieu meurt à chaque fois que nous tuons notre frère

Notre Frere c'est UNIQUEMENT le Catholique .

S.S.Léon XII

Pourriez vous me donner les sources précises de ce passage soit disant papal particulièrement peu évangélique ?

Citation :
« Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »
Mat 5, 43-48

En aimant ton ennemi, tu souhaites qu’il te soit un frère. Ce n’est pas ce qu’il est que tu aimes en lui, mais ce que tu veux qu’il soit. Imaginons du bois de chêne non taillé. Un artisan habile voit ce bois, coupé dans la forêt ; ce bois lui plaît ; je ne sais pas ce qu'il veut en faire, mais ce n'est pas pour qu'il demeure comme il est que l’artiste aime ce bois. Son art lui fait voir ce que ce bois peut devenir ; son amour ne va pas au bois brut, il aime ce qu'il en fera, non le bois brut.
C'est ainsi que Dieu nous a aimés quand nous étions pécheurs. Il dit en effet : « Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin du médecin mais les malades ». Nous a-t-il aimés pécheurs pour que nous demeurions pécheurs ? L'Artisan nous a vus comme un bois brut venant de la forêt, et ce qu'il avait en vue, c'est l’oeuvre qu'il tirerait de là, non le bois ou la forêt.
Toi de même : tu vois ton ennemi s'opposer à toi, t'accabler de paroles mordantes, se rendre rude par ses affronts, te poursuivre de sa haine. Mais tu es attentif au fait qu'il est un homme. Tu vois tout ce que cet homme a fait contre toi, et tu vois en lui qu'il a été fait par Dieu. Ce qu'il est en tant qu'homme, c’est l’oeuvre de Dieu ; la haine qu'il te porte, c'est son oeuvre à lui. Et que dis-tu en toi-même ? « Seigneur, sois bienveillant pour lui, remets-lui ses péchés, inspire-lui ta crainte, change-le. » Tu n'aimes pas en cet homme ce qu'il est, mais ce que tu veux qu'il soit. Donc, quand tu aimes ton ennemi, tu aimes un frère.
Saint Augustin (354-430), Commentaire sur la 1ère lettre de Jean, § 8,10.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 21:38

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
moi?

non,Jésus le dit.

qui ça ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 22:00

Hérisson a écrit:

Moi même je suis un catholique qu'il est convenu d'appeler "traditionnaliste" ou "intégriste".

Moi aussi. Par un désir de fidélité à la Tradition apostolique, à savoir à tout le magistère jusqu'à Benoît XVI. Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 22:01

la doctrine chrétienne sur le déicide.

Qui est responsable de la mise à mort de Jésus?

Écoutons l’enseignement de l’Église catholique.

Citation :
« «Ils ont aiguisé leurs lan­gues comme un glaive» [Psaume LXIII].

Que les juifs ne disent pas:

Citation :
«Nous n’avons pas tué le Christ».

Il est vrai qu’ils le mirent entre les mains du juge Pilate, afin de paraître, en quelque sorte, innocents de sa mort.

Car Pilate leur ayant dit:

Citation :
«Faites-le mourir vous-mêmes»

, ils répondirent:

Citation :
«Il ne nous est pas permis de faire mourir quelqu’un».

Ils voulaient rejeter l’injustice de leur forfait sur la per­sonne du juge;
mais pouvaient-ils tromper Dieu qui est juge aussi?
Pilate a été participant de leur crime dans la mesure de ce qu’il a fait; mais si on le compare à eux, on le trouve beaucoup moins cri­minel.

Car il insista autant qu’il put pour le tirer de leurs mains; et ce fut pour cela qu’il le leur montra après la flagellation.
Il fit flagel­ler le Seigneur non à dessein de le perdre, mais parce qu’il voulait donner une satisfaction à leur fureur, espérant qu’en voyant l’état dans lequel l’avait mis la flagellation, ils s’adouciraient et re­nonceraient à vouloir le faire mourir. Voilà donc ce qu’il fit.
Mais quand les juifs persistèrent dans leur poursuite, vous savez qu’il se lava les mains et déclara qu’il n’était pas l’auteur de cette mort, et qu’il en demeurait innocent.
Il le fit mourir néanmoins, mais s’il est coupable pour l’avoir condamné, quoique malgré lui, sont-ils inno­cents, ceux qui lui firent violence pour obtenir cette condamnation?
Non, en aucune manière. Pilate a prononcé contre Jésus la sentence, il a ordonné qu’il fût crucifié, et il l’a comme immolé lui-même; mais c’est vous, ô juifs, qui l’avait réellement tué. Comment lui avez-vous donné la mort? Par le glaive de votre langue, car vous avez aiguisé vos langues. Et quand l’avez-vous frappé, sinon lorsque vous avez crié:

Citation :
«Crucifiez-le, crucifiez-le»? » (matines du vendredi saint, sixième leçon, tirée du Traité sur les psaumes (Psaume LXIII) de St. Augustin).


Cette leçon de saint Augustin, approuvée par la Sainte Église, est conforme à la Révélation. Voici, en effet, quelques pas­sages tirés de la Sainte Écriture.



Pilate demanda aux juifs:



Citation :
« «Que ferai-je donc de Jésus, qui est appelé le Christ?».

Ils répondirent TOUS:

Citation :
«Qu’il soit cruci­fié»

, Le gouverneur leur répliqua:

Citation :
«Mais quel mal a-t-il fait?».

Et ils se mirent à crier encore plus fort:

Citation :
«Qu’il soit crucifié!»

, Pilate voyant qu’il ne gagnait rien, mais que [s’il continuait à essayer de sauver Jésus], le tumulte en deviendrait encore plus grand, se fit ap­porter de l’eau; et lavant ses mains devant tout le peuple, il leur dit:
Citation :
«Je suis innocent du sang de ce juste: voyez, vous autres [si vous voulez vous en charger]»

, ET TOUT LE PEUPLE répondit:

Citation :
«QUE SON SANG RETOMBE SUR NOUS ET SUR NOS ENFANTS» » (Matthieu XXVII, 22 - 25).

(voir les textes de Saint Alphonse-Marie de liguori à ce sujet)



Que les juifs aient demandé la mise en croix de Jésus ressort non seulement du passage de St. Matthieu cité plus haut, mais encore du récit de saint Marc (XV, Il - 14), de saint Luc (XXIII, 18 - 23) et de saint Jean (XIX, 6 - 15).

Dans l’évangile selon saint Jean, on retrouve non seulement les mêmes cris (« Crucifie-le! »), mais en­core un dialogue fort instructif entre Jésus et Pilate.

Parlant à Pilate, Notre Seigneur lui-même (!) définit clairement le degré de respon­sabilité des juifs et de Pilate:

Citation :
« Celui qui m’a livré à toi a commis un plus grand péché » que toi, qui me condamnes par faiblesse (Jean XIX, 11).

Le premier pape, saint Pierre s’adressa ainsi au peuple juif:

Citation :
« Ô israélites [...]: Jésus de Nazareth a été un homme que Dieu a rendu célèbre parmi vous par les merveilles, les prodiges et les mi­racles qu’il a faits par lui au milieu de vous. Cependant, vous l’avez crucifié, et vous l’avez fait mourir par les mains des méchants. [...] Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié » (Actes des apôtres II, 22-23 et 36).

Prêchant à Antioche de Pisidie, l’apôtre saint Paul s’exclama en pleine synagogue:

Citation :
« LES HABITANTS DE JÉRUSA­LEM et leurs princes [...], quoiqu’ils ne trouvassent rien en lui qui fût digne de mort, demandèrent à Pilate qu’il le fit mourir » (Actes des apôtres XIII, 27-28).



Le même apôtre écrivit encore aux fidèles de Thessalonique:

Citation :
« Mes frères, vous êtes devenus les imitateurs des églises de Dieu qui ont embrassé la foi de Jésus-Christ dans la Ju­dée, ayant souffert les mêmes persécutions de la part de vos conci­toyens, que ces Églises ont souffertes de la part des juifs, qui ont tué même le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, QUI NE PLAISENT POINT À DIEU, ET QUI SONT ENNEMIS DE TOUS LES HOMMES, [parce qu’ils] nous empêchent d’annoncer aux gentils la parole qui doit les sauver, pour combler ainsi toujours la mesure de leurs péchés: car LA COLÈRE DE DIEU EST TOMBÉE SUR EUX, [et y demeurera] jusqu’à la fin » (1. Thes­saloniciens II, 14-15).



La leçon li­turgique du vendredi saint affirme expressément que les juifs sont les instigateurs de la crucifixion de Jésus.l’Église a défini que les juifs sont déicides (matines du vendredi saint, sixième leçon de l'ancienne liturgie).



Citation :


Car si une vérité est révélée, « tenir une opinion fausse en ces matières, c’est par là même encourir l’hérésie, surtout si l’on y met de l’opiniâtreté » (St. Thomas: Somme théologique, I, q. 32, a. 4




St. Pierre le jour de la Pentecôte, habité par le Saint-Esprit lui-même! Le Saint-Esprit dit par la bouche de St. Pierre:

Citation :


« Ô israélites, [...] vous l’avez cruci­fié ».




Citation :


« Une fois que l’Église a dé­fini que cette position entraîne une conséquence contraire à la foi, l’erreur en cette matière n’est plus exempte d’hérésie. [...] Celui qui, en cette matière, tiendrait une opinion fausse en se rendant compte qu’elle entraîne une conséquence contraire à la foi, tomberait dans le péché d’hérésie » (St. Thomas: Somme théologique, 1, q. 32, a. 4).



Citation :
Nous devons donc regarder comme coupables de cette horrible faute, ceux qui continuent à retomber dans leurs péchés. Puisque ce sont nos crimes qui ont fait subir à Notre-Seigneur Jésus-Christ le supplice de la Croix, à coup sur ceux qui se plongent dans les désordres et dans le mal [29] crucifient de nouveau dans leur cœur, autant qu’il est en eux, le Fils de Dieu par leurs péchés, et Le couvrent de confusion. Et il faut le reconnaître, notre crime à nous dans ce cas est plus grand que celui des Juifs. Car eux, au témoignage de l’Apôtre, [30] s’ils avaient connu le Roi de gloire, ils ne L’auraient jamais crucifié. Nous, au contraire, nous faisons profession de Le connaître. Et lorsque nous Le renions par nos actes, nous portons en quelque sorte sur Lui nos mains déicides.

oui notre crime est plus grand que celui des juifs,car nous l'avons reconnu.

et par nos pechés nous le renions,nous le crucifions à nouveau dans nos coeurs ! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 22:08

êtes vous antisémites ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Hérisson



Masculin Messages : 87
Inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Le peuple déicide ?   Sam 24 Fév 2007, 22:24

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
la doctrine chrétienne sur le déicide.

Crying or Very sad

Que les juifs soient la cause seconde de la mort du Christ c'est évident il suffit de lire l'évangile, mais le passage du catéchisme rappelait juste que la cause de la mort du Christ est le péché des hommes en ce sens tous les pécheurs sont déicides avec une circonstance agravante pour les chrétiens ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Le peuple déicide ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des vessies pour des lanternes
» Expression de la volonté du peuple (intro)
» Peuple de Dieu, peuple de saints
» Peuple Juif : peuple banni de la terre ?
» À qui appartient Israël (ou: qui est le peuple élu-choisi) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: