DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Mer 14 Fév 2007, 18:45

Citation :
Mais c'est ce que l'on déduit de vos propos, tout simplement. Notre conscience se construit selon nos conditionnements. Après que certains aient péché parce qu'ils ont obéi à leur conditionnement, ils doivent ensuite expier leur faute pour purifier leur conscience. Vous permettez donc que je demande à votre Dieu pourquoi il conditionne certains à pécher et pas d'autres? Sans compter que certains pèchent sans même être conscient qu'ils pèchent. Ceux-là n'ont même pas de remords de conscience.


gne


:nawak:

Oui. Renoncez. Ou lisez "L'heure de la mort" http://www.docteurangelique.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Mer 14 Fév 2007, 19:35

Peau d'âne a écrit:
Spirit : Je ne vois pas à quoi cela sert de souffrir sur terre!


Bonjour cher Spirit,

La souffrance est comme les larmes, le jour où tu t'apperçois que tu ne peux plus pleurer tu réalises que tu deviens inhumain.

Aussi, avez vous raison de parler de naissance...



Spirit : Salut peau d'âne,

Tu as sorti la phrase de tout son contexte. Ce n'était que la conclusion face à toutes les incohérences que j'ai relevées. Il faut relire attentivement l'argumentation.

Je l'ai fait.

La souffrance est certes utile pour évoluer. Mais il s'agit de déterminer quelle souffrance et à quel niveau. Sans compter que nous sommes tous inégaux face à la souffrance. Certains pourront supporter plus que d'autres d'être dépouillés. C'est cela que je veux souligner.

Ben j'ai longtemps été révoltée contre la souffrance sous couvert qu'elle permettrait une soit dite évolution... Effectivement, mais dans quel sens ? En bien ou en mal, c'est tout le problème relativement à chaque individus. L'évolution s'entend dans les sens opposés, en tous les cas, la souffrance n'est pas sans provoquer de changement.

Je ne comprends pas l'allusion à la naissance. Quelle naissance? du corps, de l'âme ou de l'esprit? Sont-ils tous des corps séparés et quand naissent-ils?


Parceque a bien y réfléchir, le fond du problème reviens à se poser la question sur l'utilité de notre naissance terrestre. Ne pas souffrir, ou devenir un saint homme porte l'individu hors de la compréhension humaine. Précisément ne pas souffrir sur le plan terrestre biologique, est ce possible ? Non. Le lien avec la naissance terrestre est de cet ordre, qu'il n'y aurait pas eu cette naissance biologique, il n'y aurait alors pas eu de souffrance ( physique, spychologique et autre).
Finalement je voulais souligner qu'indirectement lorsqu'on se pose des questions sur l'inégalité à aimer ou l'inégalité à souffrir c'est de comprendre le sens de notre vie dont il est question.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Mer 14 Fév 2007, 23:00

spirit a écrit:
Clotilde a écrit:
spirit a écrit:

Je jette l'éponge.

quelle était ton intention en arrivant sur ce forum? Nous convertir?

Non, faire un échange intéressant et intelligent. Je suis plus sûr du premier qualificatif que du second.

échanger veut dire qu'on est un minimum réceptif à ce qui nous est dit et qu'on ne cherche pas sans cesse à le contredire, à le qualifier d'incohérent, d'absurde ou d'aberrant, d'inintelligent ou stupide. Je n'ai pas vu d'échange de ta part mais une volonté de toujours tout ramener à ta doctrine. Et vu le peu de valeur que tu donnes à ce que nous croyons et que nous avons essayé tant bien que mal de t'expliquer sans que tu t'y arrêtes vraiment, je ne vois vraiment pas pourquoi tu aurais voulu échanger avec nous. Tout ce que je vois c'est une volonté de vouloir nous gagner à ta cause spirite et comme tu n'y arrives pas tu déprécies notre foi.




Citation :
Ce que je considère idiot ne se base pas sur une croyance invérifiable, mais sur une logique. Croire en Dieu ou une autre chose indémontrable n'est pas forcément idiot. Mais, affirmer des croyances, des mécanismes ou des processus qui ne correspondent pas à l'observation, ça peut l'être...

je n'ai rien affirmé, je t'ai simplement souhaité bon courage et je t'ai rappelé, en fonction de ma foi, qu'il existait une voie plus simple que la tienne pour arriver à peu près à la même chose, celle de la petite Thérèse....et je me suis vue qualifiée d'idiote de façon indirecte.

Citation :
D'autre part, ce n'est pas plus intelligent de se moquer des gens comme tu le fais, sommes-nous d'accord?

pas du tout d'accord, car je ne t'ai jamais qualifié d'idiot par un sous entendu quelconque.

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Jeu 15 Fév 2007, 07:21

Citation :
Non, je ramène tout à une logique. Si ça t'intéresse je te fais un copié-collé de toutes les argumentations et de tous les posts auquel Arnaud n'a pas daigné répondre. Tu verras qu'en fait il a tout simplement refusé l'échange. Mais peut-être a-t-il trop à faire pour répondre à tous les fils sur le forum... (de mémoire, rien que sur l'humilité et la mort à soi-même absolue ou relative, je n'ai jamais lu un seul mot de sa part).

J'ai répondu au moins trois ou quatre fois, très précisement.

Reprenez ce fil et les autres. Vous verrez expliquer

- La notion de dépersonnalisation dans son sens catholique.
- D'humilité
- De kénose
- De mort à soi-même.
- La manière dont cela se passe.
- Le purgatoire de cette terre et ses conditionnements de la liberté
- La puissance de la Parousie du Christ
- Le choix parfaitement libre
- Les purgatoires après cette vie.

Il vous faut quoi encore? Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Jeu 15 Fév 2007, 14:57

Je crainds de ne pas être d'une grande utilité. Ceci dis, je vais tenter de m'expliquer lol.

1° Certitude (pour vous) de l'innée en ce qui concerne la vocation de la sainteté d'un homme. (Vous excluez les influences environnementales). Vous employez le mot : "inné".

2 ° Par opposition vous soulignez ceci : "parce que par le pur hasard (selon la religion catholique) on nait conditionné pour devenir un saint homme". Vous employez également le mot "chance" et "hasard"


3° Vous déduisez ensuite logiquement : le restant décrit par vous comme "pauvres types" (lol) être "conditionné" pour le mal. Vous employez le mot "pauvre" dans le contexte une connotation de "malchance" en opposition avec le point 2 ci-dessus.

Vos propres certitudes sur lequel repose vos réflexions sont : la bonté, la justice, l'amour et la puissance divine.



Je pense qu'une vocation est un penchant prédominant sur un autre. Et qu'il n'est pas déraisonnable qu'une vocation soit développée par des facteurs environnementaux.

Je ne crois pas que l'on nait conditionné. Tous les bébés sont bébés. On peut simplement affirmer que tous les bébés ne naissent pas dans un même environnement.

Concernant, cette différence d'environnement, nous admettrons l'inégalité de ces bébés ; qu'elle soit physique, ou sociale. Le hasard deviens une conséquence d'une situation préexistante. Le bébé n'est pas ce qui l'entoure, à ce titre il n'est pas pré-conditionné, mais après sa naissance il se situera (se créera) en réception des regards, et interventions de ce pré-environnement en lequel il est né.

Pour faire simple, prenons le même bébé, (cad même père et mère) puis faisons le naître, en deux environnements opposés ; il sera toujours l'identique bébé. Maintenant, éduquons le même bébé dans deux environnements opposés, il se construira alors différemment.

Aussi je soulignerais une subtile différence, nous ne naissons pas conditionné, mais nous naissons conditionnable.

Je souhaitais éclaircir sur ma façon d'aborder la chose lol avant de continuer l'échange. Ainsi, l'inné dont vous faites mention, n'est pas issu de la chimie terrestre. Mais issu de l'essence de Dieu en lequel nous avons été créé sur le plan animique. C'est la même nature qui permet au bébé d'être porteur d'une âme. A la différence d'une plante, car tous les deux ont hérités du même principe de vie terrestre. Pour vivre ici (d'échanges d'énergie autorisant la matière condensée). Mais ils n'ont pas identiquement un double animique personnel.


Sur le plan animique nous naissons tous égaux. Et par la forme et l'apparence animique et par sa nature émise en pensée par Dieu, lorsqu'il créa les hommes. En Dieu nous sommes déjà "finis" (entier). Sur terre nous ne le sommes pas. Force est de constater qu'il est différent l'homme moderne de l'homme de cro-magnon et ce n'est pas terminé. Seul notre nature d'âme, est uniforme communément, et passeras le temps terrestre identiquement à ce qu'elle fut crée en la pensée de Dieu. Nous naissons égalitairement tous, en Dieu.

Constatons si Dieu créé l'égalité animique, l'homme créer l'inégalité par ses propres choix, (libre-arbitre) de part ce qu'il construit fictivement sur terre. C'est à dire son environnement terrestre. Qui donnera le pré-environnement en lequel nous naîtrons. Où nous grandirons (futur) plus ou moins réceptifs. C'est à dire qu'il sera de l'ordre propre à chaque individus d'accueillir ou non, favorablement ou non, l'influence de se faire conditionner.

S'il n'y avait pas cette existence animique nous pourrions éventuellement penser que nous sommes déjà "condamnés" à être ce que notre condition environnemental terrestre nous impose. Par exemple le Saint homme, est un homme qui a retrouvé son authenticité de nature animique, ce cordon ombilical qui nous lie en l'essence de Dieu. Cela est particulier, à chaque individu que d'obtenir de sa libre expression intérieure une émergeance de vérité issu par voie de conséquence de l'amour de Dieu. Parce que la vérité de l'homme se loge là. Ce qu'il est en réalité et qu'il remplace fictivement par une construction égotique.

A mon avis, lorsqu'on veut discuter du bien et du mal, on ne discute pas de la même origine des choses. Deux grands lignes en ressortent l'une fictive (toute crée par l'égo) et l'autre authentique (toute crée par notre véritable nature nommé traditionnellement âme). L'égo peut créer le mal et le bien fictivement ; mais l'âme de tous les hommes est identiquement conçus du bien et à ce titre il ne créera que par l'acte de vérité. Car il existe une différence entre le bien de l'égo et le bien de l'âme. Celle de l'égo ne feras jamais de miracle.


La bonté, la justice l'amour et la puissance divine, c'est que nous sommes tous sans le savoir quelque part, intérieurement, en nous, identiquement conçus par Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Jeu 15 Fév 2007, 20:03

Citation :
J'ai bien peur que vous ne compreniez absolument rien à mes objections et que votre seul recours soit de répéter sans cesse vos croyances et, éventuellement, de m'envoyer sur des liens

Essayez de comprendre le contenu de la foi catholique.

Vous ne cessez de répéter que je contourne vos questions. Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Jeu 15 Fév 2007, 21:05

Je ne peux vous repondre que par ce que croit la foi catholique:

L'humilité est comme un fondement. Elle n'est pas le but.

Dans cette terre de l'humilité s'enracine une vertu ESSENTIELLE qui est la charité (= l'amour de Dieu).

Et les fruits de cette charité sont des vertus. Elles n'ont de valeur que par l'humilité et la charité.

Donc l'humilité est relative. Le seul but EST DIEU ET LE PROCHAIN.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Jeu 15 Fév 2007, 23:14

spirit a écrit:

Je me demande même si vous comprenez que votre attitude est en fait celle que me reproche Clotilde.

Il me semble on ne peut plus normal qu'Arnaud qui est de foi catholique, théologien, sur un forum catholique, ne cesse de tenir des propos en rapport avec la doctrine catholique et qu'il te réponde en fonction de cela. Ce n'est pas un reproche qu'on peut lui faire, bien au contraire! Mais c'est probablement ce que tu n'acceptes pas et qui te fait dire qu'il ne te répond pas alors qu'il le fait patiemment depuis que tu es arrivé sur le forum. Idea
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Jeu 15 Fév 2007, 23:22

spirit a écrit:


Cela fait au moins 5 posts dans lesquels je vous demande de vous expliquer sur la relativité de l'humilité et vous n'y avez pas encore répondu. :no

Théorie de la relativité ou relativité de l'humilité ?? drunken
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Jeu 15 Fév 2007, 23:47

La relativité de l'humilité...

Je dirais que l'humilité c'est bien, mais l'humilité sans Dieu c'est toujours la nuit de l'eprit...

L'âme dans son humilité se tourne vers Dieu (charité, amour).... Et c'est bien possible que dans cette union humble et amoureuse, Dieu dépose en l'âme des vertus...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Ven 16 Fév 2007, 08:12

spirit a écrit:


On ne peut pas dire que cette réponse soit d'une grande clarté, mais j'apprécie l'effort. Même si l'humilité est un fondement, il faudra bien d'abord l'acquérir (relativement Smile ) pour pouvoir y enraciner éventuellement la charité.

Pour aimer l'autre, il faut un minimum d'ouverture à la grandeur de l'autre: c'est déjà de l'humilité.
Et l'amour fait ensuite normalement grandir l'humilité.


Citation :
Mais, vous savez, comme je vous l'ai souvent écrit, la réelle humilité n'a de valeur que devant son prochain et certainement pas devant Dieu. Personne ne peut éprouver une difficulté quelconque à se sentir humble devant celui qu'il idéalise. Par contre, il est beaucoup plus difficile de faire preuve d'humilité devant un prochain que nous considérons intérieurement (et à tort) comme étant inférieur. C'est d'ailleurs ce que Jésus enseigne dans un verset que je vous laisse le soin de retrouver. Smile

Vous vous tromper: C'est bien un acte d'humilité qui pousse les catholiques à croire en la parole de dieu sans avoir de preuves visibles de sa vérité. De même s'il s'agit d'obéir à sa volonté...

Cette nuance a une certaine porté, mais je ne vais pas trop insister.

Citation :
Je vais vous dire ce qui importe, cher Arnaud: C'est le bonheur! Et, si vous avez compris que tout est relatif, je peux vous dire que celui-ci ne dépend d'aucune humilité absolue, d'aucune capacité à aimer absolue et d'aucune vertu absolue. LE BONHEUR NE PEUT DéPENDRE QUE D'UN éQUILIBRE entre les besoins de votre âme et ceux de votre esprit.

Voilà typiquement le New Age: Dieu devient relatif à un BUT SUPREME: Le bonheur.
Le message de Jésus est un tel appel vertical qu'il invite l'homme à aimer Dieu et le prochain comme une FIN, le bonheur étant donné par surcroit et comme en conséquence.
Citation :
Mais celui qui se cherche se perd. Qui se perd se trouvera en vie éternelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Ven 16 Fév 2007, 12:16

Spirit : Pas tout à fait... la qualité du fond de son âme ne change pas (ou difficilement). Ce qui change ce sont tous les acquis superficiels. A l'inverse, j'ai deux jumelles qui vivent exactement dans le même environnement et qui non pas du tout la même "grandeur d'âme".

Voilà, un argument valable cher Spirit, relativement à ce que vous avez "compris" du sujet de mon post. Mais, je dois, vous dire, qu'il reste logique, que nous, ne nous comprenions pas, car vous dissociez des phrases de leur contexte. Alors que le message principal est dans le message global, j'ai fais l'essai pour vous, de décortiquer les grosses lignes en ce qui concerne mes convictions lol. Parcequ'il y a forcément confusion entre l'âme, le corps biologique, et la construction égotique, cette confusion je la retrouve lorsque vous citez vos jumelles loll. Elle est en rapport avec cette individualité dont je vous parlais...



Chère Peau d'âne, il ne manque vraiment pas grand-chose pour que nous soyons d'accord. Su tu lisais un peu de littérature new-âge tu aurais une réponse claire à ce qui te parait encore un peu nébuleux.


Le seul livre que j'ai lue depuis des années c'est le livre de la vie, et il est amplement suffisant.

Spirit Si tu veux, pour se comprendre, il te manque un élément: L'ESPRIT SAINT! Ce que toi tu appelles "âme", moi je l'appelle "l'esprit" (issu de dieu et tous égaux). Ce que toi tu appelles l'égo, moi je l'appelle "âme" et ensuite tu as le corps. Ainsi tu as la trinité complète et parfaite: corps, âme et esprit.

lol. Je parle de ce qu'il m'a été donné de voir, et ici, et dans l'audelà. J'ai vue les âmes des hommes de la terre qui meurent. Et j'ai vue par deux fois dans ma vie (donc c pas tous les jours lol) les doubles qui permettent aux gens lors d'opération d'expliquer qu'elles ont vues la salle d'opération et dans d'autres pièces leur famille etc..

Je vous l'ai souligné nous divergions sur la compréhension de ce qu'est l'égo. Je n'ai jamais dis que l'égo c'était l'âme, mais à l'évidence lorsque vous me lisez il se passe une confusion en votre compréhension.




Peau d'âne a écrit: La bonté, la justice l'amour et la puissance divine, c'est que nous sommes tous sans le savoir quelque part, intérieurement, en nous, identiquement conçus par Dieu.

Spirit : Tout à fait. Mais la partie identiquement conçue par Dieu c'est l'esprit. En sommes, cela revient presque à dire que Jésus Christ est en nous. Même si tu n'adhères pas à ce concept, le comprends-tu?


Je comprends ce que vous voulez dire. C'est le Jesuis de chaque être humain. Mais l'apparente simplicité est trompeuse.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Ven 16 Fév 2007, 14:40

Spirit : Chère Peau d'âne, ce qui est donné de voir est toujours relatif à nos propres croyances et nos propres perceptions. Celui qui désire voir le Christ, le verra...

Nous dévions de la discution, mais pour répondre à cela, j'argumenterais ainsi : Ce que j'ai vue n'étais pas de issus mes propres convictions (croyances). Je me répèterais également en vous écrivant ceci : J'ai toujours cru en un Dieu barbue assis sur son nuage blanc loll Mr. Green De plus il m'a été donné lors de ce passage en tant que dcd, de rencontrer mon passé et mon futur terrestre. Je n'ai donc pas put inventer, ce qui est arrivé quelques années plus tard, conformément à ce qui m'a été montré et ce que j'avais raconté une fois sur terre. Enfin ce serait une histoire trop longue à raconter.


De dire que celui qui désire voir le Christ, le verra, est faux. Combien de croyants ont espérés le voir et combien ne l'ont jamais vue ? Y en a des tonnes loll. Ils le verront peut être pour certains, après leurs morts physique, mais sur terre force est d'avouer : Cela ce saurait lol.


Spirit :
Au fait, une lecture ne suffit pas, il faut lire beaucoup si vous voulez tirer une synthèse qui se rapproche le plus possible de la vérité


Que diriez vous d'une synthèse qui non seulement expliquerait les réalités religieuses mais également la chimie physique ainsi que la biologie terrestre sur un même schéma ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Ven 16 Fév 2007, 17:04

Citation :
Ce n'est bien sûr pas aussi schématique et il n'existe pas vraiment de règles absolues en la matière. Ainsi, Toute discussion serait veine. J'ai étudié les récits de plusieurs centaines de défunts et ils sont très instructifs à ce propos. On voit que, au milieu de certains point communs, chaque entité perçoit sa propre vérité et son propre paradis (voire même, selon la croyance, son propre enfer). Donc, la vérité que vous avez perçue est une vérité qui correspond partiellement à une projection de votre âme. Pas étonnant que vous la ressentiez et que vous risquiez bien de vous en faire une idée absolue. Ce n'est absolument pas péjoratif ce que je vous dis. C'est bien comme cela que ce doit être si on veut espérer entrer dans NOTRE paradis.

Et bien sûr, il ne vous vient pas à l'idée que l'Unique Christ, en apparaissant à l'âme, provoque dans chacune la vérité qui correspond à sa vie ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Ven 16 Fév 2007, 19:04

En Dieu, le bonheur relatif n'existe pas, tout comme il n'aime pas d'un amour relatif mais d'un amour absolu. Dieu n'est pas relatif.

Donc le bonheur relatif n'est qu'une illusion de l'âme sans Dieu. La première chose que comprend l'âme dans son humilité lorsqu'elle se tourne vers Dieu, est qu'elle est incapable d'aimer Dieu à sa juste mesure d'amour. Alors elle comprend que son petit amour relatif est bien inutile... Donc elle a besoin de l'amour même de Dieu pour aimer Dieu. Elle s'humilie donc d'avantage devant Dieu. Tant que son petit amour relatif lui suffit, elle est a distance de Dieu, donc hors de Dieu.
Elle est dans l'illusion de l'amour... Évidement c'est l'orgueil (attachement à son propre amour) qui lui fait croire qu'elle est dans l'amour. Finalement son amour relatif n'est que l'amour d'elle-même... Donc son amour relatif n'est que de l'orgueil. Ce n'est pas de l'amour.
L'amour réel est un état d'humilité. L'Amour de Dieu est infiniment humble, puisse qu'il est infini et non relatif.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Ven 16 Fév 2007, 22:35

Citation :
Ca paraît un peu compliqué et tordu de prime abord, mais peut-être pas tant que ça. Comment expliqueriez-vous que le Christ apparaisse en même temps à des milliers de personnes sous des formes différentes?

Pas sous des formes différentes. Mais sa lumière éclaire chaque âme selon sa différence.

Quand au Christ unique, Jésus, il est revêtu de la puissance de Dieu et peut apparaître à chaque personne qui meurt, comme si elle était unique.

De même, il est présent dans toutes les hosties de tous les tabernacles du monde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Ven 16 Fév 2007, 22:42

Spirit : ... J'ai étudié les récits de plusieurs centaines de défunts et ils sont très instructifs à ce propos. On voit que, au milieu de certains point communs, chaque entité perçoit sa propre vérité et son propre paradis (voire même, selon la croyance, son propre enfer). Donc, la vérité que vous avez perçue est une vérité qui correspond partiellement à une projection de votre âme. Pas étonnant que vous la ressentiez et que vous risquiez bien de vous en faire une idée absolue. Ce n'est absolument pas péjoratif ce que je vous dis. C'est bien comme cela que ce doit être si on veut espérer entrer dans NOTRE paradis.

Votre façon d'aborder la discution sur ce point m'apparait illogique. Vous dites : "Chaque mort perçoit sa propre vérité", je ne vois pas pourquoi elles percevraient celles des autres. Pour affirmer qu'elle y voit son propre paradis, il faudrait donc entendre qu'elle y soit solitaire. Pour ce qui me concerne, je ne suis absolument pas en accord avec vos propos. C'est un peu comme si, je vous affirmais des choses sur un pays que vous auriez visité alors que moi même je ne l'aurais pas visité.

De plus vous prenez pour comptant vos lectures issus de défunts. Pour moi, cela ne veut rien dire. Vous ignorez en réalité d'où sont issus ces caractères d'écriture. A plusieurs reprises je me suis permise de vous faire la remarque que vous mélangiez des choses sur l'âme. Quoique vous persistiez à ne pas en tenir compte, c'est votre droit. Ceci étant puisque nous n'avons pas la même compréhension sur ce sujet, il est normale nous ne pourrons allez plus avant dans le dialogue.



Amicalement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Ven 16 Fév 2007, 22:45

Citation :
Que si vous le désirez, cher Arnaud, que si vous le désirez... l'hostie n'est qu'un symbole, notre âme fait le reste. C'est en nous que le Christ est réellement. Comme je le disais, il suffit d'y croire et de le laisser s'exprimer.

Ici, vous vous aventurez dans la théologie catholique... Et c'est tout à fait à côté de la foi...

Vous n'êtes pas obligé de le croire, mais sachez que les catholiques ne croient pas en une présence symbolique mais en une TRANSUBSTANTIATION (Ceci EST le corps du Christ).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Sam 17 Fév 2007, 07:32

spirit a écrit:


D'accord and so what? Smile Tous ceux qui n'y croient pas iront en enfer? Smile

Spirit Smile

Bien sûr que non. Il n'y a plus d'eucharistie dans l'autre monde. C'est le pain du temps de famine de Dieu d'ici-bas.

Mais, en venant dans ce site, vous pouvez ainsi apprendre à connaître la foi catholique, qui est stable et inchangée dans ses dogmes depuis 2000 ans.
Ceux-ci s'aprofondissent, s'explicitent, mais ne changent pas.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Sam 17 Fév 2007, 17:33

Citation :
Citation :
spirit a écrit:


Spirit Smile

Mais, en venant dans ce site, vous pouvez ainsi apprendre à connaître la foi catholique, qui est stable et inchangée dans ses dogmes depuis 2000 ans.

Pas de problème, je suis là pour ça, cependant, au risque de vous décevoir, ce n'est pour moi qu'un désir de culture et d'élargissement de mes connaissances.
C'est l'unique but de mes réponses. En devenant avec précision (et de l'extrieur), un théologien chrétien, vous pourrez alors regarder avec un vrai regard critique ces deux approches.



Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:

Ceux-ci s'aprofondissent, s'explicitent, mais ne changent pas.

C'est bien ce que je vous reproche, cher Arnaud.


Vous avez tort. Ce n'est pas une preuve mais un simple petit signe de vérité. Car la vérité ne peut se contredire. Elle peut juste s'approfondir.

Reste que votre voie, centrée sur une purification infinie pour espérer rejoindre l'infini dans une infinité de temps a sa cohérence. C'est un peu la voie de l'alpiniste escaladant l'univers.

Celle du christ consiste à reconnaître amoureusement son incapacité et à laisser Dieu finir le travail.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...   Mer 21 Fév 2007, 15:50

C'est que je n'ai pas grand chose à dire.

Juste qu'il m'est passé une réflexion dernièrement. Souffrir, être heureux etc sont des expressions qui nous font conscientiser la vie. Et finalement j'en arrivais à déduire que toute personne qui souffre à égal chance d'être porteuse de la capacité d'aimer. scratch Ne me demandez pas à l'instant comment j'en suis arrivé à cette conclusion. Cela me reviendras sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
Quand l'incohérence frise le fondamentalisme...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quand est née l'étude géographique? Qui est le premier géographe?
» quand faut il arroser ses cactus ???
» Je suis agoraphobe, et j'ai quand même réussi !
» Opération du plais quand ????
» Quand les symptômes changent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: