DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Méditation dominicale : Les Béatitudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Méditation dominicale : Les Béatitudes   Sam 10 Fév 2007, 15:55

Les Béatitudes (Lc 6,17-26)


Jésus descendit de la montagne avec les douze Apôtres et s'arrêta dans la plaine. Il y avait là un grand nombre de ses disciples, et une foule de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon,
Regardant alors ses disciples, Jésus dit : « Heureux, vous les pauvres :le royaume de Dieu est à vous !
Heureux, vous qui avez faim maintenant : vous serez rassasiés !
Heureux, vous qui pleurez maintenant : vous rirez !
Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous repoussent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l'homme.
Ce jour-là, soyez heureux et sautez de joie, car votre récompense est grande dans le ciel : c'est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes .
Mais malheureux, vous les riches : vous avez votre consolation !
Malheureux, vous qui êtes repus maintenant : vous aurez faim !
Malheureux, vous qui riez maintenant : vous serez dans le deuil et vous pleurerez !
Malheureux êtes-vous quand tous les hommes disent du bien de vous : c'est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes.




A la lumière des Béatitudes, Jésus nous livre aujourd’hui les paroles pour lesquelles il est venu en ce monde : Message d’amour, de paix et de bonté appelant à une transformation radicale de l’homme.
Quand Il parle, c'est Dieu qui parle. La lumière ruisselle alors docilement sur la terre, et la source d'un amour inconnu jaillit tout à coup …..

Pourtant il me semble qu’on ne mesure pas assez l'extraordinaire énergie de cet « amour » qu’inspire ce Sermon.
De cette douceur et bonté, je ne peux m'empêcher de penser à celle d’un coucher de soleil sur la mer par une belle journée d'été. Douces couleurs en avalanches d’or sur les flots……
Mais pour qu'elle se manifeste, cette douceur, il faut une formidable énergie solaire, avec ses explosions, ses bombardements de neutrons etc. Cette immense apocalypse ne devient douceur et poésie qu'en raison de la distance qui nous en sépare.
De même pour les Béatitudes et leur douceur qui ne rayonne que parce qu'il y a derrière elles le terrible Golgotha…… Rayon d’amour venant des abîmes et du retournement propre à Sa Résurrection.
Aussi, je ne peux comprendre l’amour infini que nous porte le Christ qu’en regardant au-delà du Golgotha et de la souffrance et de l’agonie de la Croix, vers la Lumière de la Résurrection.

Mais ce message est également terrible, terrible pour nous tous les riches, les possédants: «.Mais malheureux, vous les riches : vous avez votre consolation ! Malheur à vous, qui êtes repus maintenant ! car vous aurez faim. Malheur, vous qui riez maintenant ! car vous connaîtrez le deuil et les larmes ! » L’accent des prophètes de l’Ancien Testament résonne ici dans la voix du Christ. Comme sont terribles ces prophètes lorsqu’ils dénoncent les injustices et la dureté des coeurs.

Car les pauvres, les misérables, les oubliés, les « économiquement inexistants » sont les favoris de Dieu et les premiers héritiers du Royaume. C'est par eux que l'on découvre le Ciel du Dieu de Jésus-Christ.

Aussi, heureux sont ceux qui, à l’exemple de l’abbé Pierre, vont à la rencontre des souffrants et des pauvres.

Heureux sont ceux qui rendent justice aux démunis et recherchent pour eux l'avènement d'un nouvel ordre de paix et de fraternité.

Car ils sont porteurs de la Bonne Nouvelle.


Texte de l'Association Pierre Valdès.
Rédacteur principal: Jehan.



Jehan
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Méditation dominicale : Les Béatitudes   Sam 10 Fév 2007, 16:26

Ste Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein)
La Crèche et la Croix, Éditions Ad Solem, Genève, 1995

Dans l'enfance de la vie spirituelle, quand nous avons juste commencé à nous laisser conduire par Dieu, nous sentons, forte et ferme, sa main qui nous guide ; nous voyons de façon évidente ce que nous devons faire et ce que nous devons laisser. Mais il n'en ira pas toujours de même. Celui qui appartient au Christ doit vivre toute la vie du Christ. Il doit mûrir jusqu'à atteindre l'âge adulte du Christ, et un jour entamer son chemin de croix, vers Gethsémani et vers le Golgotha. Et toutes les souffrances venues de l'extérieur ne sont rien en comparaison de la nuit obscure de l'âme, quand la lumière divine ne luit plus et que la voix du Seigneur ne parle plus. Dieu est là, mais il se cache et se tait.

Pourquoi en est-il ainsi ? Ce sont là les secrets de Dieu, et ils ne se laissent pas pénétrer jusqu'au fond. Mais il nous est possible de les pénétrer quelque peu. Dieu est devenu homme pour qu'à nouveau nous puissions participer à sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Méditation dominicale : Les Béatitudes   Sam 10 Fév 2007, 16:27

Réginald Garrigou-Lagrange
Les trois âges de la vie intérieure, vol. I, p. 101-102
Éd. du Cerf, Paris, 1938-1939

...à ces sept dons [du Saint-Esprit] correspondent les béatitudes qui sont leurs actes (2).

(2) A la suite de saint Augustin, saint Thomas montre que le don de sagesse correspond à la béatitude des pacifiques, car il donne la paix et permet de la donner aux autres, même parfois aux plus troublés. Celui d’intelligence correspond à la béatitude des cœurs purs, car ce sont ceux qui ont le cœur pur qui commencent dès ici-bas, d’une certaine façon, à voir Dieu en tout ce qui nous arrive. Le don de science, qui nous montre la gravité du péché, correspond à la béatitude de ceux qui pleurent leurs fautes. Le don de conseil, qui incline à la miséricorde, à celle des miséricordieux. Le don de piété, qui nous fait voir dans le hommes, non pas des rivaux, mais des enfants de Dieu et nos frères, correspond à la béatitude des doux. Le don de force à celle de ceux qui ont faim et soif de justice et ne se découragent jamais. Enfin le don de crainte à celle des pauvres en esprit, ils ont la sainte crainte du Seigneur, commencement de la sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Méditation dominicale : Les Béatitudes   Dim 11 Fév 2007, 21:05

jo zecat a écrit:
Ste Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein)
La Crèche et la Croix, Éditions Ad Solem, Genève, 1995

Dans l'enfance de la vie spirituelle, quand nous avons juste commencé à nous laisser conduire par Dieu, nous sentons, forte et ferme, sa main qui nous guide ; nous voyons de façon évidente ce que nous devons faire et ce que nous devons laisser. Mais il n'en ira pas toujours de même. Celui qui appartient au Christ doit vivre toute la vie du Christ. Il doit mûrir jusqu'à atteindre l'âge adulte du Christ, et un jour entamer son chemin de croix, vers Gethsémani et vers le Golgotha. Et toutes les souffrances venues de l'extérieur ne sont rien en comparaison de la nuit obscure de l'âme, quand la lumière divine ne luit plus et que la voix du Seigneur ne parle plus. Dieu est là, mais il se cache et se tait.

Pourquoi en est-il ainsi ? Ce sont là les secrets de Dieu, et ils ne se laissent pas pénétrer jusqu'au fond. Mais il nous est possible de les pénétrer quelque peu. Dieu est devenu homme pour qu'à nouveau nous puissions participer à sa vie.



Oui, cette « nuit obscure de l’âme » que j’appellerais « doute », Jésus l’a en effet connu dans l’extrême souffrance de l’abandon par Dieu et par les hommes.

Pourtant et paradoxalement, ne pensez-vous pas qu’il peut y avoir plus de foi dans ce "doute" s’il est sincère que dans une profession de foi du dimanche matin récitée sans hésitation et machinalement ?

Jean


Dernière édition par le Dim 11 Fév 2007, 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Méditation dominicale : Les Béatitudes   Dim 11 Fév 2007, 21:42

Jehan a écrit:
jo zecat a écrit:
Ste Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein)
La Crèche et la Croix, Éditions Ad Solem, Genève, 1995

Dans l'enfance de la vie spirituelle, quand nous avons juste commencé à nous laisser conduire par Dieu, nous sentons, forte et ferme, sa main qui nous guide ; nous voyons de façon évidente ce que nous devons faire et ce que nous devons laisser. Mais il n'en ira pas toujours de même. Celui qui appartient au Christ doit vivre toute la vie du Christ. Il doit mûrir jusqu'à atteindre l'âge adulte du Christ, et un jour entamer son chemin de croix, vers Gethsémani et vers le Golgotha. Et toutes les souffrances venues de l'extérieur ne sont rien en comparaison de la nuit obscure de l'âme, quand la lumière divine ne luit plus et que la voix du Seigneur ne parle plus. Dieu est là, mais il se cache et se tait.

Pourquoi en est-il ainsi ? Ce sont là les secrets de Dieu, et ils ne se laissent pas pénétrer jusqu'au fond. Mais il nous est possible de les pénétrer quelque peu. Dieu est devenu homme pour qu'à nouveau nous puissions participer à sa vie.



Oui, cette « nuit obscure de l’âme » que j’appellerais « doute », Jésus l’a en effet connu dans l’extrême souffrance de l’abandon par Dieu et par les hommes.

Pourtant et paradoxalement, ne pensez-vous pas qu’il peut y avoir plus de foi dans ce "doute" ressenti parfois, s’il est sincère que dans une profession de foi du dimanche matin récitée sans hésitation et machinalement ?

Jean

De fait ! Il en est de la croissance spirituelle, de la croissance de la foi, comme de la croissance humaine.

Au début, le Seigneur donne des saveurs, des signes, des langueurs, des graces de paix, de confirmations, qui soutiennent la foi. Les petits enfants ont besoin de sucreries pour sentir que leurs parents les aiment.

Vient l'âge du sevrage qui est une première nuit puis du jeune lors de la deuxième. C'est alors que se vérifie que la foi est une adhésion, un engagement libre qui prend toute sa valeur précisément parceque Dieu ne donne plus aucun signe, ni saveur et que toutes les croix extérieures et intérieures semblent dégringoler sur l'âme.

C'est l'heure du "Père, pourquoi m'as-tu abandonné !" et de la parole de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus "J'ai joué au loto et j'ai joué gros jeu" car c'est une gagure. C'est Jésus qui demande "jusqu'où m'aimeras-tu ?

La foi prend toute sa valeur quand précisément on croit ne plus l'avoir mais qu'on s'engage, malgré tout, librement, vers l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Méditation dominicale : Les Béatitudes   Dim 11 Fév 2007, 22:29

Citation :
La foi prend toute sa valeur quand précisément on croit ne plus l'avoir mais qu'on s'engage, malgré tout, librement, vers l'amour.

C'est bien là en effet le chemin à suivre.
Jésus-Christ nous le montre d'ailleurs très clairement : ainsi dans sa lumière, on comprend pourquoi l'homme ne doit pas haïr, mais aimer; pourquoi il ne doit pas dominer les autres, mais les servir; pourquoi il ne doit pas simplement chercher la jouissance, mais accepter le renoncement; pourquoi il doit opter contre la course au profit et pour la solidarité, contre la violence et pour la bonté, contre la rapacité et pour le don de soi...... Bref, en quelque situation que ce soit, l'amour clarifie les normes.

Aussi a travers Lui, la norme suprême s'identifie à la volonté de Dieu qui veut le bien total de l'homme : est juste ce qui est bénéfique à l'homme, à mon prochain, à tous les prochains etc ......

« Quand je connaîtrais tous les mystères, quand j'aurais la foi la plus totale, quand je livrerais mon corps aux flammes, s'il me manque l'amour, je n'y gagne rien (1Co 13,2). »



Jean
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Méditation dominicale : Les Béatitudes   Dim 11 Fév 2007, 22:54

Oui, c'est un peu comme le papillon qui se débarasse de sa vieille peau, de sa crisalyde, pour s'envoler vers la lumière
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation dominicale : Les Béatitudes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation dominicale : Les Béatitudes
» Méditation dominicale : De la richesse
» Méditation dominicale 234: Transfiguration
» Méditation dominicale: Le bon Pasteur.
» Méditation dominicale: L'eau vive.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: