DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 SPIRITISME ET MEDIUMS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jo zecat
Invité



MessageSujet: SPIRITISME ET MEDIUMS   Mar 06 Fév 2007, 21:23

4. Il convient d'observer ici que ces exposés constituent entièrement ou en partie, la somme totale des doctrines que certains écrivains modernes ont choisies pour s'écarter de l'enseignement traditionnel de l'Église. Ce n'est pas trop de dire que si l'influence démoniaque s'exerce ouvertement sur les esprits ordinaires par la manifestation de faits surprenants, elle agit d'une façon plus subtile et plus raffinée sur les esprits des écrivains de marque, en les incitant à promulguer un credo tout à fait nouveau. Dans les deux cas le but poursuivi est la destruction même du Christianisme.

5. Tout cela démontre avec la plus complète évidence, pour tout esprit impartial, que le spiritisme, tout en paraissant favoriser le bien intellectuel et physique de l'homme, est en réalité le moyen le plus radical de l'arracher à Dieu et de l'égarer hors de la seule voie qui peut le mener à Lui, c'est-à-dire hors l'Église.

Comme moyen de communication avec les pures substances intellectuelles, le spiritisme a existé de tout temps. Ce n'est que dans sa forme qu'il a subi quelque changement. Cette forme qu'il a revêtue de nos jours semble en rapport très direct avec le mouvement actuel des sciences de la nature et c'est à ce fait, sans aucun doute, que les phénomènes du spiritisme doivent leur attraction particulière, si grande à l'heure présente.

6. Il était tout naturel que, devant les découvertes extraordinaires faites récemment en physique, en mécanique et en chimie, l'esprit humain se trouvât comme fasciné par des phénomènes nouveaux du même ordre en apparence, phénomènes admettant l'examen scientifique et offrant tant de promesses de découvertes surprenantes. Or, en imitant et même en surpassant les effets que réalisent les agents naturels, les pures substances spirituelles peuvent ainsi dissimuler aisément leur opération propre et susciter l'intérêt de l'homme en leur faveur. Ils peuvent même, sous prétexte de progrès scientifiques, amener un esprit léger et superficiel à s'adonner à ces pratiques illicites, et ainsi l'attaquer par surprise.

7. Bien que les esprits des ténèbres se soient efforcés de tout temps d'attirer les âmes, par le moyen de pratiques occultes, dans leurs filets mortels, cela leur est toutefois rendu plus facile à l'époque où nous vivons, à cause de la grande ignorance qui règne dans le monde sur l'âme humaine et ses facultés, comme aussi sur la nature de l'ange et du monde spirituel en général.

Nous redisons, en y insistant, que seule une étude approfondie des principes de la philosophie catholique et des conclusions qui en découlent, peut nous faire connaître la vraie nature du spiritisme et des pratiques qui s'y rapportent. D'autres formes de philosophie, si plausibles qu'elles puissent paraître au premier abord, ne sauraient conduire à ce résultat.

8. Quand nous en venons à considérer le bouleversement de l'ordre moral qu'engendrent les pratiques spirites, quand nous constatons les ravages terribles qu'elles produisent dans les âmes, les dangers moraux dont elles menacent la société, il est impossible de ne pas prononcer un jugement défavorable sur ces pratiques.

9. Une circonstance significative, d'autre part, c'est qu'en dépit de tout ce que l'on peut avancer en faveur de ces phénomènes, la Théologie catholique juge que pas plus aujourd'hui qu'autrefois il ne lui est possible de se réconcilier avec ces pratiques. Comme, dans les temps passés, l'Église s'est toujours montrée opposée aux pratiques superstitieuses de la magie, ainsi, de nos jours, elle est en contradiction ouverte avec les manifestations et les déclarations des médiums. Quelle que soit la prétention du spiritisme moderne, elle maintient que celui-ci n'est que la continuation de la révolte de Satan contre Dieu et n'a pour terme que la ruine irréparable des âmes. Et l'on ne doit pas oublier que des savants éminents ont fait écho à la voix de l'Église. Tout à fait conscients de la nature et de la tendance de ces pratiques, ils en ont dénoncé l'influence pernicieuse, et ils ont mis en garde les hommes contre les dangers moraux et physiques menaçant ceux qui voudraient s'y livrer.

10. Nous avons l'espoir que leur voix et celle de l'Église seront entendues et que les chrétiens, se souvenant d'avoir été faits à l'image et à la ressemblance de Dieu, et d'avoir été rachetés par le Précieux Sang du Christ, cesseront d'être victimes des pièges que leur tend l'ennemi juré de Dieu et de l'humanité. Celui qui recherche sincèrement la vérité, peut la trouver dans le livre de la nature et dans la révélation. Il n'a nullement besoin de recourir à des esprits trompeurs et déguisés.

11. Si nous désirons des faveurs temporelles et spirituelles, une voie normale nous est ouverte : le recours à l'humble prière en conformité avec la loi et la volonté du Tout-Puissant, le distributeur de tous les biens. Si nous aspirons au bonheur, nous avons le gage de la béatitude à venir dans la promesse de voir Dieu face à face. Mais l'accomplissement de cette promesse dépend d'une condition formelle la pratique des bonnes œuvres par l'observance de la loi divine : «Faites-moi comprendre la voie de vos commandements et je méditerai sur vos merveilles » .

Cardinal LÉPICIER, O.S.M


Dernière édition par le Mer 07 Fév 2007, 00:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Mar 06 Fév 2007, 23:51

Attention à l'usage du mot "médium".

Tous les média (médiateurs) ne le sont pas par entre l'homme et des esprits.

Il existe des média entre l'homme et l'eau (les sourciers). Et cela n'est pas du même genre.

Il vaudrait donc mieux modifier le vocabulaire et parler ici de "spirites".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Mer 07 Fév 2007, 10:33

Je ferais concis.

Cette position est compréhensible puisque l'Eglise croit à l'existence du diable. Elle émet le doute suivant : Ces hommes qui font du spiritisme (contact l'autre monde) sont possible de parler avec le diable (puisqu'ils ignorent à qui ils parlent).

La crainte de l'Eglise :
Dans les deux cas le but poursuivi est la destruction même du Christianisme.


Ce qui m'interpelles dans cette réflexion, c'est déjà en sois le manque de confiance en Dieu qu'éprouve l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Mer 07 Fév 2007, 15:09

Citation :
Ce qui m'interpelles dans cette réflexion, c'est déjà en sois le manque de confiance en Dieu qu'éprouve l'Eglise.

Excellente réflexion.

Et saint Paul le confirme:
Citation :
Romains 8, 35 Qui nous séparera de l'amour du Christ? La tribulation, l'angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive?
Romains 8, 36 Selon le mot de l'Ecriture: A cause de toi, l'on nous met à mort tout le long du jour; nous avons passé pour des brebis d'abattoir.
Romains 8, 37 Mais en tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Mer 07 Fév 2007, 15:14

Peau d'âne a écrit:
Je ferais concis.

Cette position est compréhensible puisque l'Eglise croit à l'existence du diable. Elle émet le doute suivant : Ces hommes qui font du spiritisme (contact l'autre monde) sont possible de parler avec le diable (puisqu'ils ignorent à qui ils parlent).

La crainte de l'Eglise :
Dans les deux cas le but poursuivi est la destruction même du Christianisme.


Ce qui m'interpelles dans cette réflexion, c'est déjà en sois le manque de confiance en Dieu qu'éprouve l'Eglise.


Citation :
« Le plus grand succès de Satan, c'est de réussir à faire croire qu'il n'existe pas.
Il y a presque réussi, même à l'intérieur de l'Eglise… »

G. Amorth (exorciste à Rome)



LE PAPE FAIT UN EXORCISME APRÈS L'AUDIENCE GÉNÉRALE
Il prie pendant une demi-heure pour une jeune fille possédée


CITÉ DU VATICAN, lundi 10 sept. (ZENIT.org) - Mercredi dernier, à la fin de l'audience générale, le Pape a prié pendant une demi-heure pour une jeune fille de 19 ans possédée par le démon. C'est ce qu'a révélé l'exorciste du diocèse de Rome, le père Gabriele Amorth, au quotidien italien "Il Messaggero".

A la fin de l'audience générale, Place Saint Pierre, au moment où Jean-Paul II donnait sa bénédiction, une jeune italienne de 19 ans a commencé à hurler. Elle se trouvait dans les premiers rangs car ses parents avaient demandé des places parmi les malades et les personnes handicapées. Alarmés par les hurlements, les agents de la police italienne sont arrivés précipitamment et ont tenté de la calmer, en vain : la jeune fille avait une force surhumaine. Elle a continué à prononcer des phrases dépourvues de sens, avec une voix caverneuse, insultant Mgr Gianni Danzi, le secrétaire général du gouvernatorat de la Cité du Vatican, qui essayait de la calmer avec un crucifix. Se doutant qu'il s'agissait d'une possession diabolique, l 'évêque a informé le secrétaire de Jean-Paul II, Mons. Stanislas Dziwisz qui a à son tour informé Jean-Paul II.

Lorsque le Pape a terminé le tour de la place dans sa "papamobile" pour saluer les pèlerins venus participer à l'audience, il a demandé à rencontrer la jeune possédée dans un endroit à l'écart de la foule. Il a fait un exorcisme et a prié pour elle pendant une demi-heure. Avant de prendre congé d'elle, il lui a promis d'offrir sa messe du lendemain pour qu'elle soit libérée de cette possession. Il semble que l'exorcisme réalisé par le Pape n 'ait apporté qu'un bienfait passager à la jeune fille.

Le père Gabriele Amorth, l'un des exorcistes les plus célèbres dans le monde, notamment à cause des livres qu'il a écrit, a révélé au quotidien italien "Il Messaggero", qu'il avait lui-même tenté d'exorciser la jeune italienne la veille, en compagnie d'un autre exorciste, le père Giancarlo Gramolazzo. Il a déclaré que la jeune fille était d'une grande bonté et d' une grande pureté, lorsqu'elle se trouvait dans son état normal, et qu'elle offrait ces souffrances atroces au Seigneur pour la conversion des pécheurs. Il a précisé qu'il s'agissait d'un cas terrible de possession diabolique. "C 'est terrible de la voir souffrir ainsi, toute tordue", a-t-il confié.

Le père Amorth a raconté que le "Pape l'a vue, l'a appelée, caressée avec une grande affection pendant une demie heure". Le lendemain, le jeudi après-midi, la jeune fille est retournée voir le père Amorth qui a de nouveau tenté de faire un exorcisme, avec le père Giancarlo. Celui-ci a duré deux heures. Le père Amorth a précisé que Mgr Danzi était également présent pendant l'exorcisme.

Au cours de l'exorcisme, la voix diabolique a fait allusion à la rencontre, la veille, avec le Pape. "Comme le diable était content, a poursuivi le père Amorth. Comme il riait ! Il a fait dire à la pauvre fille : 'même ton chef (le Pape) n'a rien pu faire contre moi !"

L'exorciste du diocèse de Rome a expliqué que le cas de cette jeune fille est particulièrement dramatique. Il l'attribue à un maléfice. La jeune italienne en souffre depuis l'âge de 12 ans, et depuis trois ans elle ne peut même plus aller en classe ou travailler.


Au cours de son pontificat Jean-Paul II a réaliser au moins deux autres exorcismes : le premier, au début de son pontificat, à la demande d'un autre célèbre exorciste de Rome, le père Candido Amantini. Le deuxième, à la fin du mois de mars 1982, sur une femme de Spoleto (Italie) qui vint le remercier par la suite.
ZF00091102
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Mer 07 Fév 2007, 15:30

EXORCISME ET DISCERNEMENT
(résumé d'une conférence donnée par le père Gabriel Amorth, publié dans "L'Echo de Marie Reine de la Paix" en décembre 2000)
-
Au cours d'une conférence, don Gabriel Amorth, l'exorciste bien connu du Vatican, nous a entretenus d'une question très importante pour la vie des chrétiens, surtout en ce temps où lumière et ténèbres s'affrontent de manière évidente. Le thème abordé "Exorcisme et discernement" peut être synthétisé en trois points.
-
1-L'EXISTENCE DU DEMON
-
Avant tout, il faut cadrer le problème de l'existence du démon, mis en discussion par bon nombre de théologiens rationalistes, qui voudraient interpréter satan seulement comme un mythe ou un symbole du mal en général. A ces savants, nous rappelons l'enseignement du Catéchisme de l'Eglise Catholique : quand, à la fin du "Notre Père" nous disons "mais délivre-nous du mal", par "mal" s'entend la personne du Malin, non le mal en général (CEC n°2851).
Le pape Paul VI dit, relativement au diable : Satan est un agent pervers et de perversion… ce n'est pas seulement un démon, mais une terrible pluralité. Donc, satan est une personne, et même une pluralité de personnes; il comprend tous les anges qui, ayant refusé d'obéir à Dieu, sont devenus des démons, c'est-à-dire rebelles et maudits. A l'appui de cette doctrine de l'Eglise, il est opportun de rechercher dans la Bible quelques passages d'où émerge que l'existence de satan est clairement révélée dans l'Ecriture; en outre, on peut comprendre que parler du démon signifie parler indirectement du Christ, puisque la Bible affirme que Jésus est le Sauveur, venu nous libérer du pouvoir du Malin. "Satan est libre, intelligent et doté d'esprit d'initiative".
-
2-L'ACTION DU DIABLE
-
Son activité principale, que nous pouvons définir comme ordinaire, consiste à tenter l'homme au mal, cherchant à le faire s'éloigner de Dieu. C'est pourquoi il ne suffit pas simplement de "croire en Dieu" – ce qui est le propre de 90% de nos contemporains – mais il est nécessaire de faire la volonté de Dieu. "Au cours de mes 45 000 exorcismes – raconte ironiquement don Amorth – je n'ai jamais rencontré un diable qui ne croie pas en Dieu. Croire ne sert à rien; il faut plutôt faire ce que Jésus nous a dit de faire" (cf : Jc 2, 14-20; Mt 7,21).A cette action tentatrice du démon nous sommes tous soumis, et pour toute notre vie, comme cela s'est produit aussi pour Jésus et Marie; c'est pourquo, ci il est nécessaire de veiller, de fuir les occasions de péché et surtout de prier car seuls nous perdons la lutte contre satan, tandis que nous en serons vainqueurs si nous nous unissons au Christ dans l'oraison
.
Il existe aussi une activité extraordinaire du démon, qui consiste en son pouvoir d'occasionner des troubles particuliers, exceptionnels; cela se produit quelquefois par notre propre faute, mais aussi parfois par celle d'autrui. Nous pouvons classifier ces maux selon 4 catégories, bien qu'il n'existe pas un langage commun parmi les exorcistes pour décrire les phénomènes démoniaques.
-
A1-La possession

-
Le diable entre dans le corps humain et se manifeste par des gestes et des paroles. Dans un tel cas, qu'il soit bien clair que satan ne peut jamais se rendre maître de l'âme.
-
A2-La vexation
-
Le démon frappe une personne avec des souffrances et des maléfices, agissant sur le plan de la santé, des affection ou/et du travail. C'est un cas très difficile à discerner car souvent ces maux proviennent de satan mais d'une manière indirecte, non évidente, jusqu'à sembler provoqués par des phénomènes naturels. Pourtant, les personnes frappées, souvent incomprises des prêtres et des Evêques peu instruits de ces faits, tournent alors leur recherche d'aide vers des mages; les problèmes se compliquent alors ultérieurement car toute magie tire son efficacité du royaume des ténèbres.
C'est une illusion stupide de penser que la magie dite "blanche", celle qui semble poursuivre une finalité de bien, puisse utiliser le pouvoir du Malin pour devenir bénéfique et éliminer le mal. La magie est toujours noire, toujours maléfique, même quand elle est présentée comme "bonne".

-
A3-L'obsession
-
Il s'agit de troubles donnés à l'homme, qui frappent sa sérénité intérieure, son équilibre psycho-émotif. Satan agresse en causant des perturbations, angoisses et tourments intimes.
-
A4-L'infestation
-
On entend ces maléfices qui frappent également les choses et les animaux. Le Catéchisme de l'Eglise Catholique affirme qu'on peut faire des exorcismes aussi aux choses (CEC n°1673), et, de fait, il arrive parfois de devoir exorciser des maisons ou des lieux.
-
Tous ces maux particuliers – qui toutefois n'ont jamais de pouvoir sur l'âme – se reçoivent pour 4 motifs :
-
B1-Par libre initiative du démon
-
Dieu, en vertu de la liberté accordée à chaque créature, tolère que satan opère le mal, même si le mal n'est pas la volonté du Seigneur. Sa non-intervention immédiate ne représente pas pour autant une permission de Dieu au mal. Les motifs de cette volonté divine nous échappe en partie; pourtant, nous savons que le Tout-Puissant a le pouvoir de transformer le mal en bien.
De nombreux saints ont été frappés de possessions, vexations, obsessions, et se sont sanctifiés à travers ces épreuves : Padre Pio, le curé d'Ars, Sainte Gemma… N'oublions pas la valeur de la croix. Les maux sataniques, offerts en sacrifice à Dieu, ont un énorme pouvoir de rédemption.
-
B2-Par la fréquentation des lieux dangereux
-
Mages, cartomanciennes, groupes sataniques, séances de spiritisme.
-
B3-Par la persistance dans le péché grave.
-
Avec le temps, on "s'endurcit" dans le péché et le mal creuse plus profondément ses racines en nous.
-

B4-Par les maléfices

-
C'est la cause la plus commune, qui regarde 90% des cas et ne dépend pas de celui qui subit les maux. "Maléfice" signifie un mal fait avec l'aide du démon. Qui peut le faire ? Non pas tous mais seulement les mages réellement en contact avec le diable. On connaît diverses formes de maléfices : envoûtement, enchaînement, mauvais œil… Sont coupables de tels maux celui qui ordonne les maléfices et celui qui les fait.
-
3-L'AUTORITE QUE LE CHRIST A CONFERE A L'EGLISE AFIN QU'ELLE CHASSE SATAN
-
Jésus a donné ce pouvoir, d'abord aux Douze, puis à 72 disciples; enfin, il l'a étendu à tous les croyants : "Voici les signes qui accompagneront ceux qui croient : en mon ils chasseront les démons" (Mc 16,17).
Pourtant, aujourd'hui l'exorcisme peut être fait seulement par un prêtre autorisé par son propre Evêque, et avec la permission de l'Evêque du lieu. Toutefois, chaque fidèle peut réciter des prières de libération, pour soi-même et pour les autres, sans qu'il soit besoin de l'autorisation de l'Evêque, lequel peut au maximum prohiber la forme publique ou le lieu où ces implorations sont faites.
La finalité de ces prières est la même que celle de l'exorcisme, c'est-à-dire chasser satan; mais tandis que l'exorcisme est la prière officielle et publique faite au nom de l'Eglise – et c'est pourquoi elle est intrinsèquement plus efficace – la prière de libération reste toujours une prière privée qui, dans quelques cas peut quand même donner de grands résultats.
En fait, au temps de sainte Catherine, il est arrivé qu'on lui amène les cas de possession les plus difficiles; Catherine, qui n'était pas prêtre mais qui était sainte, réussissait à les libérer. Ainsi en fut-il de saint François, saint Léopold Mandic et de tant d'autres saints qui, bien que n'étant pas exorcistes, ont libéré de nombreux possédés. En règle générale, le pouvoir de chasser les démons dépend de la foi et de la prière.
(fin de l'article)
-
Pour terminer, ajoutons cette réponse que le père Gabriel Amorth a faite à un journaliste qui lui demandait ce que faisait l'Eglise face au déferlement des phénomènes sataniques.
-Elle est complètement absente ! Depuis 300 ans on a cessé de faire des exorcismes dans l'Eglise latine (il n'en est pas de même dans l'Eglise orthodoxe et dans certaines confessions protestantes). C'est pourquoi les prêtres et Evêques, n'ayant jamais vu d'exorcismes, n'en parlent jamais; ayant évacué de la foi catholique telle qu'elle est enseignée dans les séminaires la présence personnelle du diable, ils n'y croient plus. J'estime que 99% des Evêques ne croient plus à l'action extraordinaire du démon.
Il suffit de voir le nouveau rituel exorciste préparé par le Saint Siège : il a été fait par des personnes complètement incompétentes, et qui ont peur des exorcismes. "S'il n'y a pas la certitude de la présence de satan, on ne fait pas d'exorcisme", dit le nouveau rituel. Mais c'est absurde : satan se cache, il se camoufle de toutes les manières. L'ancien rituel romain enseignait la prudence, pour ne pas confondre des maux psychiques avec des infestations diaboliques, mais il enseignait aussi les trucs que le démon utilise pour camoufler sa présence.
Je dirais plus : le nouveau rituel interdit de faire des exorcismes en cas de maléfices : mais les cas de maléfices représentent 90% de tous les cas d'infestation diabolique. Selon le nouveau rituel, donc, il ne faudrait jamais pratiquer d'exorcismes !
Incroyables sont ces réformes liturgiques qui partent de la présupposition que l'Eglise s'est fourvoyée durant des siècles. Oui, satan est partout. Et il peut œuvrer à sa guise car ceux qui le gênent le moins, ce sont les prêtres !
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Mer 07 Fév 2007, 15:42

Mr. Green Je vois que vous êtes revenue à votre sujet favoris : le diable.


Moi ce n'est pas le mien, donc j'aurais peu de choses à dire sur ce sujet. Ayez confiance en Dieu je vous l'ai écris chere Jo.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Ven 09 Fév 2007, 20:28

Un execellent site comportant une idéo KTO SPIRITISME/VOYANCE/MEDIUM

http://sosparanormal.free.fr/voyance.php


et ses risques

pour les athées :



Les dangers auxquels vous vous exposez
Je ne m'étends pas sur le problème financier bien qu'il puisse être aigu pour certains. En effet, dans la mesure où nous ne devons pas recourir à la voyance, sa politique tarifaire ne nous concerne pas.

Pour ceux qui auraient décidé malgré tout de s'adonner à la voyance, (que vous ayiez délibérément décidé de passer outre les mises en garde divines ou que vous ne croyiez tout simplement pas en Dieu. Je le redis: fréquenter les voyants ne vas pas avec se dire Chrétien!) le bon sens devrait être éveillé dès lors qu'on vous demande des sommes importantes.

Peut-être vous dites-vous qu'après tout, si en versant quelques dizaines d'euros vous pouviez être rassuré quand à vos angoisses existentielles, on pourrait se dire qu'on les dépense bien pour d'autres choses... mais...

Même en cas d'abus purement financier, la perte est le moins grave de tous les problèmes auxquels vous vous exposez...

En effet, les plus grand dangers ne sont pas là! Heureusement, beaucoup de voyants n'ont pas de réelle capacité et seul votre porte monnaie sera affecté. Si cela pouvait vous dissuader...

Déjà plus inquiétants sont les voyants ou mages qui vont vous proposer des travaux occultes (moyennant finance bien entendu). Certains vont prendre - ou tenter de prendre - sur vous un ascendant psychologique. Ceci leur sera d'autant plus facile que vous venez les voir avec un esprit crédule ou dans un moment de grande difficulté. Si vous n'avez pas assez de personnalité pour couper court dès le début, vous risquez d'entrer dans un engrenage où l'on vous demandera toujours plus d'argent, où certains vous menaceront si vous "osiez parler" ou si vous cherchiez à les quitter avant qu'ils ne vous y autorisent. Il y a là, vous le voyez, la mise en place d'une influence sur votre personne.

Par suggestion, vous allez modifier le cours normal de votre vie, sans même peut être vous en rendre compte, afin de conformer les événements à ce que vous a dit le voyant. Il en résulte d'une certaine manière la perte au moins partielle de votre liberté. En modifiant votre comportement (même inconsciemment) suite à des consultations, vous ne vivez plus votre vie en Homme ou en Femme pleinement libre! Ce que vous réalisez risque de n'être ni plus ni moins que le plan du démon pour vous... et non plus vos propres choix de vie.

Même si vous avez affaire à un charlatan, vous risquez (en plus de l'argent), des séquelles psychologiques. Votre personnalité n'en sortira pas raffermie. Si par malheur, votre voyant ou mage a de réels pouvoirs, alors les choses seront pire encore pour vous. En effet, bien que cela vous paraisse incroyable des liens occultes auront peut être été mis en place entre vous et le mage, et à travers lui: entre vous et des puissances maléfiques. Peut être même aura-t-il prononcé directement des maléfices à votre encontre! (envoûtements par exemple).

Je sais bien ce que dirons les plus sceptiques parmi vous, et je vous comprend d'autant mieux que j'étais comme vous! Cependant, la lecture de livres écrits par des prêtres exorcistes réputés (Dom Gabriele Amorth par exemple qui est le prêtre exorciste du diocèse de Rome et président de l'association internationale des exorcistes. Cf. Bibliographie pour avoir les références) montre clairement que la fréquentation des voyants, des mages etc... est souvent à l'origine de problèmes maléfiques. Tous ne sont pas d'égale gravité, mais dans les cas extrêmes - heureusement fort rares - cela peut aller jusqu'à la possession diabolique! Bien que cela semble inconcevable à un esprit cartésien, il existe des personnes qui ont fait un véritable pacte de sang avec Satan.

A votre avis, que risquez vous si c'est le cas de la personne que vous allez consulter?



Interdiction faite aux croyants de consulter les voyants, mages etc..


Dieu, notre Père très aimant et miséricordieux nous met en garde contre des pratiques qu'il sait pouvoir être mortelles pour notre âme. Voilà pourquoi il nous interdit de nous y livrer!

Entre autres avertissements, on trouve dans l'Ancien Testament:

"On ne trouvera chez toi personne qui fasse passer au feu son fils ou sa fille, qui pratique divination, incantation, mantique ou magie, personne qui use de charmes, qui interroge les spectres et devins, qui invoque les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à Yahvé ton Dieu, et c'est à cause de ces abominations que Yahvé ton Dieu chasse ces nations devant toi. (Deutéronome 18, 10-12)"

Dans le Nouveau Testament également la condamnation de ces pratiques est reprise:

Si quelqu'un vous dit alors: "Regardez, le Messie est ici" ou bien! "Il est là", ne le croyez pas. Car de faux Messies et de faux prophètes apparaîtront; ils accompliront de grands miracles et des prodiges pour tromper, si possible, même ceux que Dieu a choisis. Écoutez! Je vous l'ai annoncé d'avance. (Matthieu, 24, 23-25)."

Saint Paul nous avertira également du danger que constitue le recours à des pratiques que Dieu n'a cessé de dénoncer tout au long des Écritures:

« Viendra un temps au cours duquel les hommes ne supporteront plus la sainte doctrine mais, en fonction de leur propre vouloir, ils s'entoureront d'une horde de maîtres qui leur chatouilleront les oreilles; et ils détourneront l'ouïe de la vérité pour se tourner vers les fables » (2 Timothée 4, 3-4).

On le voit bien, la fréquentation des voyants constitue une désobéissance aux commandements de Dieu. Nous sommes pourtant mis en garde par les Écritures! Elles nous préviennent de ce que cela constitue une désobéissance mais également une mise en danger de notre propre Salut!

Saint Jean de la Croix (docteur de l'Église Catholique), nous enseigne également ceci dans son livre "La montée du Carmel") au chapitre XX:

(nb: le texte étant assez long, j'ai du couper certains passages. Pour le lire dans son intégralité, suivez ce lien.)

"Dès lors qu'il nous a donné son Fils, qui est sa Parole, il n'a pas d'autre parole à nous donner. Il nous a tout dit à la fois et d'un seul coup en cette seule Parole; il n'a donc plus à nous parler. [...]

Voilà pourquoi celui qui voudrait maintenant l'interroger, ou désirerait une vision ou une révélation, non seulement ferait une folie, mais ferait injure à Dieu, en ne jetant pas les yeux uniquement sur le Christ, sans chercher autre chose ou quelque nouveauté. Dieu pourrait en effet lui répondre de la sorte: Si je t'ai déjà tout dit dans ma parole, qui est mon Fils, je n'ai maintenant plus rien à te révéler ou à te répondre qui soit plus que lui. Fixe ton regard uniquement sur lui; c'est en lui que j'ai tout déposé, paroles et révélations; en lui tu trouveras même plus que tu ne demandes et que tu ne désires. Tu me demandes des paroles, des révélations ou des visions, en un mot des choses particulières; mais si tu fixes les yeux sur lui, tu trouveras tout cela d'une façon complète, parce qu'il est toute ma parole, toute ma réponse, toute ma vision, toute ma révélation. Or, je te l'ai déjà dit, répondu, manifesté, révélé, quand je te l'ai donné pour frère, pour maître, pour compagnon, pour rançon, pour récompense.[...]

Celui qui voudrait recevoir encore par la voie surnaturelle certaines communications surnaturelles semblerait accuser Dieu de ne pas nous avoir donné en son Fils tout ce qui nous était nécessaire, comme nous l'avons dit. Supposé même qu'il agisse ainsi tout en ayant la foi, et en croyant ses enseignements, il manifeste un esprit de curiosité et l'imperfection de sa foi. Ce n'est donc point de cette curiosité qu'il faut attendre un enseignement doctrinal ou une communication par voie surnaturelle.[...]


Ainsi donc nous devons nous guider en tout d'après la doctrine du Christ Notre-Seigneur, fait Homme pour nous, de son Église, de ses ministres qui nous parlent d'une manière humaine et visible. Par cette voie nous trouverons le remède à nos ignorances et à nos faiblesses spirituelles; par cette voie nous trouverons des secours abondants pour tous nos besoins. Tout ce qui sort de cette voie ou s'en écarte, non seulement est de la curiosité, mais encore une grande présomption. On ne doit rien croire de ce qui vient par voie surnaturelle, si ce n'est, je le répète, l'enseignement de Jésus-Christ fait Homme, et celui de ses ministres qui sont hommes aussi. Cela est tellement vrai que saint Paul a dit: « Si quelque ange du ciel venait vous évangéliser autrement que nous, hommes, nous vous avons évangélisé, qu'il soit maudit et excommunié (Gal. I, 8). »

Il est donc vrai que nous devons toujours nous en tenir à ce que le Christ nous a enseigné. Tout le reste n'est rien; et nous ne devons pas le croire s'il n'est pas conforme à son enseignement."

Après avoir lu ce qui précède, il est clair que nous ne devons pas de notre propre volonté chercher par quelque technique que ce soit à pratiquer (ou consulter des personnes s'adonnant à) la voyance, le spiritisme (voir à ce sujet ce qui est dit sur la page spiritisme) etc...

Aucun esprit bienheureux ne répondra! Aucun ange, aucune personne décédée se trouvant au paradis ou encore en purgatoire (les âmes du purgatoire sont des âmes saintes, elles sont assurées d'aller au ciel et sont donc obéissantes à la volonté de Dieu).

Dans ces conditions, qui donc peut oser désobéir et communiquer des visions sur sollicitation? les esprits déchus... a savoir les démons dont Satan - père du mensonge - est le chef ainsi que les âmes damnées des hommes ayant obstinément refusé l'amour de Dieu (voir à ce sujet ce qui est dit à la page enfer). Il leur est facile de se faire passer pour qui vous voulez... Leur objectif n'est certainement pas votre bien être... mais plutôt la perte de votre âme! votre damnation!!! Vous comprenez mieux à présent pourquoi vous ne devez pas consulter de voyants! et, si vous l'avez déjà fait, ne pas recommencer.

Pour un service immédiat, vous paierez très très cher par la suite!

Ne vous fiez pas non plus à une mise en scène pieuse (images pieuses, petit autel, etc...) car en réalité, ce n'est pas une prière adressée à Dieu qui sera dite, mais bien une formule magique marmonnée! Par conséquent ne vous laissez pas abuser par un "habillage" pseudo-religieux qui brouille les cartes... si je puis dire...

Rien n'est gratuit dans le monde de l'occultisme... comme nous allons le voir dans la section consacrée aux dangers liés à la voyance..
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Ven 09 Fév 2007, 21:00

VIDEO KTO"occultisme, magie, spiritisme"

Présentation
Aujourd’hui, qui est vraiment le maître du jeu ? Une émission qui aide à réfléchir au danger de ces pratique occultes et parfois attirantes dans un monde en perte de sens.

Invités
- Jean Plya - Représentant francophone
- Maurice Caillet - écrivain
- Père Michel Thierry - Délégué Service Incroyance et Foi
- Père Dominique Auzenet - Recteur du sanctuaire Notre-Dame du Chêne
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: SPIRITISME ET MEDIUMS   Sam 10 Fév 2007, 23:30

Citation :
C'est pourquoi il ne suffit pas simplement de "croire en Dieu" – ce qui est le propre de 90% de nos contemporains –

le texte date de 2000
la décrue à été rapide
selon le sondage désormais célèbre
sur 50% des français se disant catholiques seulement 50% prétendent croire en Dieu .
Revenir en haut Aller en bas
 
SPIRITISME ET MEDIUMS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SPIRITISME ET MEDIUMS
» Livres sur le spiritisme
» Vos témoignage sur le spiritisme.
» Victor Hugo et Spiritisme
» DIABLE, SPIRITISME, Père SAMUEL ROUVILLOIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: